Vous êtes sur la page 1sur 3
LA PREMIERE MOLAIRE PERMANENTE ET SES IMPLICATIONS EN ORTHODONTIE F. DIAGNE*, K. DIOP BA*, A.A.

LA PREMIERE MOLAIRE PERMANENTE ET SES IMPLICATIONS EN ORTHODONTIE

F. DIAGNE*, K. DIOP BA*, A.A. YAM**, F. DIOP*, A. BA TAMBA*, I. BA***

1 - INTRODUCTION

L'orthopédie dento-faciale a pour objet l'étude et l'analyse du développement de la face, des maxil- laires, des dents, l'amélioration de l'harmonie du visage et de la denture (BASSIGNY) (1). Dans cette perspective, l'occlusion molaire, notam- ment celle des premières molaires permanentes, joue un rôle fondamental aussi bien chez l'enfant que chez l'adulte. La première molaire permanente, encore appelée à tort ou à raison "dent de six ans" est généralement la première dent définitive à apparaître chez l'en-fant.

Les premières molaires permanentes, à chaque arcade, se mettent en place derrière la denture tem- poraire et entre elles, va s'établir la denture définiti- ve. Elles vont jouer un rôle majeur dans l'établis- sement d'une denture harmonieuse dans les trois sens de l'espace.

L'apparition de cette dent est un événement au point de vue physiologique, fonctionnel et orthodon-tique. La première molaire permanente est particuliè- rement sujette à la carie chez le jeune enfant.

L'objectif de ce travail est :

- d'étudier l'état de la première molaire permanente dans une population scolaire à Dakar, - de mettre l'accent sur les implications orthodonti- ques de la perte précoce ou de l'atteinte carieuse chez l'enfant.

2 - MATERIEL ET METHODE

1 - Matériel

Nous avons choisi d'examiner les enfants âgés de dix ans au moins, la première molaire permanente fai- sant son éruption autour de six ans. Les élèves des classes du cours moyen seconde année (CM2) sont âgés d'au moins dix ans.

* Assistant, Institut d'Odonto-Stomatologie - Dakar (Sénégal) ** Maître-Assistant *** Professeur

- Dakar (Sénégal) ** Maître-Assistant *** Professeur Dix classes de CM2 ont été tirées au sort

Dix classes de CM2 ont été tirées au sort parmi l'en-

semble des classes de CM2 dépendant de l'Inspec-

tion Scolaire de Dakar-Ville.

Cinq cent trois enfants ont été examinés avec un sex- ratio de 1. Deux groupes d'âge ont été constitués :

-

10 - 12 ans : 321 élèves : 63 %

-

13 - 15 ans : 182 élèves : 36,2 %

2

- Méthode

Une fiche d'enquête a été utilisée. Elle comprend outre les renseignements d'état civil, plusieurs élé- ments permettant un examen détaillé des premières molaires permanentes maxillaires et mandibulaires :

- Hygiène bucco-dentaire

- Etat des premières molaires permanentes :

* Présence, absence, dent saine, cariée, obturée,

* Extraction.

- Classe d'ANGLE

Les élèves ont été examinés à la lumière du jour, assis sur une chaise, dans les couloirs des écoles. Il s'agissait d'un examen endobuccal direct, avec une sonde et un miroir plan buccal.

3 - RESULTATS

1 - Hygiène bucco-dentaire

La majeure partie des enfants de notre échantillon (57,45 %) présentaient une hygiène dite "moyenne" (légère présence de plaque bactérienne) 35 % avaient une mauvaise hygiène (forte présence de plaque).

L'hygiène était jugée correcte dans seulement 7,5 %

des cas.

2 - Premières molaires permanentes maxillaires

34 % des sujets examinés présentent au moins une première molaire maxillaire atteinte de carie, dont 4,4 % doivent être extraites.

La première molaire permanente

La première molaire permanente Odonto-Stomatologie Tropicale 3 - Premières molaires permanentes mandibulaires La

Odonto-Stomatologie Tropicale

3

- Premières molaires permanentes mandibulaires

La valeur masticatoire sera nettement diminuée.

Près de 60 % des enfants examinés présentent au

Selon GLICKMAN (3), la dent de six ans fournit 36,7 % de l'efficacité totale d'une zone de mastication.

moins une dent de six ans, ou cariée ou traitée.

La deuxième molaire permanente subit une migration

 

12

% présentent au moins une première molaire

mésiale spontanée plus ou moins rapide et prend la

mandibulaire à extraire ou déjà extraite. Moins de 40 % des enfants examinés sont indemnes de carie sur les dents de six ans mandibulaires.

place de la première molaire. (THILANDER-THUN- OLD) (4). Il existe un risque d'inclusion de la première-prémo- laire si la deuxième molaire lactéale est absente.

4

- Classification d'ANGLE

Nous avons enregistré les rapports antéro-posté- rieurs des dents de six ans maxillaires et mandi- bulaires. Le tableau 3 donne les résultats enregistrés dans notre échantillon.

Les conséquences occlusales dans le sens vertical de la porte prématurée de la dent de six ans sont très discutées. Certains auteurs notent une amélioration de l'infraclusion mais la plupart des études ne remar- quent pas une influence significative sur la dimension verticale (AUGER) (4).

La plupart des sujets examinés sont en normocclu-

2

- Conséquences orthodontiques

sion molaire (Classe 1 d'Angle). Un pourcentage moyen de Classe 2 a été noté (16 %) et un faible taux de la Classe 3 (4,4 %).

-

La dysharmonie dento-alvéolaire (D.D.A.) à loca- lisation antérieure est peu influencée par les ex- tractions de première molaire permanente sans traitement.

5

- L'occlusion transversale

-

Les possibilités d'autocorrection sont plus grandes

Les anomalies de la classe d'ANGLE sont géné

Les rapports des molaires dans le sens transversal ont aussi été enregistrés. Les malocclusions du sens transversal sont rares dans notre échantillon. Seuls 3,8 % des sujets examinés présentent une linguoc- clusion exagérée des secteurs latéraux maxillaires.

4 - COMMENTAIRES - DISCUSSION

-

si la D.D.A. est à localisation postérieure au maxillaire.

ralement compliquées par la perte précoce d'une première molaire permanente sans traitement.

1,4 % des sujets examinés présentent une vestibu-

3

- Hygiène et carie

locclusion des secteurs latéraux maxillaires.

35 % des enfants examinés avaient une mauvaise hygiène.1/3 des enfants examinés ont au moins une première molaire maxillaire cariée (33,6 %) et près

Près de 12 % des enfants que nous avons examinés ont perdu ou vont perdre au moins une première mo- laire permanente mandibulaire avant 15 ans.

des 2/3 ont au moins une dent de six ans mandi- bulaire cariée. L'atteinte carieuse est donc particulièrement impor- tante chez ces enfants âgés de 10 à 15 ans.

Près de 50 % présentent au moins une dent de six ans mandibulaire cariée. La prise en charge dentaire

La prise en charge dentaire étant encore médiocre dans cette tranche d'âge, on estime donc que la plu- part de ces dents auront une durée de vie réduite.

étant encore médiocre dans notre pays, il est proba- ble qu'un pourcentage important de ces dents soient

La dent de six ans se met en place subrepticement en arrière de la denture temporaire et les parents

à

extraire à plus ou moins longue échéance.

pensent souvent qu'il s'agit aussi d'une dent tem-po-

Un pourcentage important des dents maxillaires peuvent ainsi être extraites à court terme.

raire. La plupart des études ont montré une préva- lence importante de la carie sur les premières molai-

La perte précoce d'une première molaire permanente

res permanentes bien que la tendance actuelle soit

a des conséquences dentaires et orthodontiques.

une réduction importante de l'atteinte carieuse chez les enfants dans les pays développés.

1 - Conséquences dentaires

La conséquence directe d'une avulsion de la pre-

mière molaire est la création d'un diastème de 10 à

12 mm (Mc EWEN-BURKE) (2). Les déplacements

des dents voisines et antagonistes vont provoquer un déséquilibre occlusal et parodontal.

4 - Anomalies de la Classe d'ANGLE

Notre étude confirme la fréquence moyenne (15 %) des anomalies de type classe 2 d'ANGLE en Afrique et une faible prévalence des anomalies de type classe 3.

9

(15 %) des anomalies de type classe 2 d'ANGLE en Afrique et une faible prévalence des
La première molaire permanente Odonto-Stomatologie Tropicale 5 - CONCLUSION La première molaire permanente joue un

La première molaire permanente

Odonto-Stomatologie Tropicale

5 - CONCLUSION

La première molaire permanente joue un rôle de guide de la denture permanente. Elle commande l'établissement de l'occlusion dentaire, participe à la croissance maxillaire et à la physiologie de l'appareil manducateur. Elle occupe donc une place de choix dans le diagnostic et l'établissement d'un plan de trai- tement en orthopédie dento-faciale. Notre étude a permis de montrer une forte prévalence de la carie de la première molaire permanente (34 % au maxillaire, 60 % à la mandibule). La perte précoce des premières molaires perma- nentes entraîne toujours des perturbations dentaires (migrations pathologiques, égression) parodontales (fonte alvéolaire, fausse poche parodontale) et occlusales. Le rôle de l'omnipraticien en général et du pédodontiste en particulier est ici primordial.

Tableau 1 : Etat des dents de six ans maxillaires

Dents de six ans Maxillaires 16 - 26

Effectifs

Pourcentage

Dents cariées à extraire Dents cariées dont le trai- tement conservateur est possible Dents obturées Dents saines

22

4,4 %

147

29,2 %

2

0,4 %

332

66 %

Total

503

100 %

Tableau 2 : Etat des dents de six ans mandibulaires

Dents de six ans Mandibulaires 36 - 46

Effectifs

Pourcentage

Dents cariées à extraire

54

10,7 %

Dents absentes pour cause de carie

5

1 %

Dents cariées dont le traitement conservateur est possible

239

47,5 %

Dents obturées et cariées

2

0,4 %

Dents obturées sans carie

4

0,8 %

Dents saines

199

39,5 %

Total

503

100

%

Tableau 3 : Classification d'ANGLE

Classe d'ANGLE

Fréquence

Pourcentage

Classe 1

393

78,1 %

Classe 2

80

15,9 %

Classe 3

22

4,4 %

Non enregistrable

8

1,6 %

Total

503

100

%

RESUME Après une étude épidémiologique en milieu scolaire à Dakar, l'état de la première molaire permanente a été étudié. Une forte prévalence de la carie dentaire a été trouvée (34 % au maxillaire, 60 % à la mandibule). 12 % des premières molaires mandibulaires doivent être extraites. Les conséquences dentaires, parodontales et occlusales de la perte précoce des premières molaires permanentes ont été étudiées. Mots-clés : Première molaire permanente, carie, orthodontie

SUMMARY First permanent molar and its implication in orthodontics The aim of the survey was to study the state of the first permanent molar. A high prevalence of decay was found (34 % maxillar - 60 % mandibular). The dental, periodontal, and occlusal consequences of the loss of the first permanent molar have been studied. Key-words : First permanent molar, dental cary, orthodontics.

BIBLIOGRAPHIE

1 - BASSIGNY F.

Extraction des dents de six ans et possibilités orthodontiques. Revue d'O.D.F., 1987, 18, 70, 6.

2 - Mc EWEN J.D., BURKE P.N.

Aspects thérapeutiques de l'extraction de la première molaire permanente.

Orth. Franç., 1969, 40, 29, 48.

3 - GLICKMAN

Parodontologie Clinique, Julien PRELAT, Paris, 1974.

4 - AUGER C.

Perte de la dent de six et O.D.F. Thèse Doctorat Chir. Dent., Lyon I, 1977.

10

Julien PRELAT, Paris, 1974. 4 - AUGER C. Perte de la dent de six et O.D.F.