Vous êtes sur la page 1sur 24

Uniconis

Cahier de charge pour la


logistique de la société X
Cahier de charge de module de Mme AFIF
CHMARKH DRISS

10
Dimensionnement et exploitation entrepôt de distribution

La société X est une chaine de magasins de distribution, elle a ouvert son premier
supermarché en 1981, et depuis elle a connu un succès qui lui permet une grande extension,
et une présence dans les principales villes de l’hexagone, après 5 années de son existence
l’enseigne est devenu parmi les leadeurs du secteur.

En 1992 la boite est entrée dans un nouveau concept de magasin, des magasins plus spacieux
en termes de surface de vente et avec des gammes de produits plus diversifiés et complètes
qu’avant, tout en gardant l’ancienne structure en marche.

L’année 1995 à connu une restructuration logistique de la société forcée par la maturité de
l’organisation générale, et de la complexité des flux logistiques internes et externes.

En 2001 la société X à fusionnée avec la société Y qui compte 343 points de vente (superettes,
stations services, magasin populaire, magasins d’alimentation générale, etc.…) dans toute la
France, cette dernière qui a exactement les mêmes produits que la société X mais avec un
mode de gestion différent.

Pour des raisons de mutualisation des ressources et des flux le groupe des deux sociétés a
décidé de définir une seule organisation afin de gérer tous les types de volumes.

Types de magasins :

La société X dispose d’une structure de supermarchés et hypermarchés :

Des hypermarchés, dont la surface moyenne de tous les points de vente est égale à
6700m2.
Des supermarchés, dont la surface moyenne de tous les points de vente est égale à
2350m2.

La société Y dispose d’une structure de petits magasins :

Des magasins populaires dont la surface moyenne est de 530m2


Des unités spécialisées dans la vente de produits surgelés.
Des magasins d’alimentation générale dont la surface moyenne est de 103m 2.
Des supérettes dont la surface moyenne de vente est de 273m2

Description des produits

Les différents secteurs du groupe avec détail des rayons

PGC (produits grande consommation)


10. liquides

11. droguerie

12. parfumerie hygiène

14. épicerie

15. biscuiterie

PFT (produit frais transformés)

20. crémerie charcuterie

21. poissonnerie

22. fruits et légumes

23. boulangerie pâtisserie

24. boucherie

BAZAR

30. bricolage

31. maison

32. culture

33. loisirs détente

34. jardin

35. auto

74. carburant

EPCS (électroménager, photo, ciné, son)

40. GEM (gros électroménager)

41. PEM (petit électroménager)

42. photo ciné

43. son hi-fi TV

44. informatique

TEXTILE
60. Chaussures

61. Bébé

62. Enfant

63. Femme

64. Homme

65. Blanc

66. Colifichets

PROVENANCE / DESTINATION

Provenance :

Local
Angleterre
Pays-Bas
Danemark
Italie
Chine
Taillant
Singapour
Indonésie
Malaisie

Destinataires :

Hypermarchés
Supermarchés
Centrales régionales
Plateformes d’éclatement
Etc.….

Objectif :

Le présent appel d’offre vise pour le groupe à sélectionner le ou les fournisseurs qui seront
chargés de faire l’étude du dimensionnement de ou des entrepôts de distribution, et
responsables de l’entreposage, du conditionnement des produits, de la préparation des
commandes et leur acheminement vers leurs points de livraison (Hypermarchés,
Supermarchés, petites structures…), ainsi que la gestion des flux de retours.
Sur la base des réponses à cet appel d’offre une première sélection sera effectuée. Seuls
seront reçus les prestataires dont les offres seront les meilleurs techniquement, et dont les
offres commerciales seront les plus intéressantes pour le Groupe.

Les sociétés X et Y commenceront sous forme de groupe à partir du : 01/05/2010. Par


conséquent, l’ensemble du réseau logistique devra être opérationnel dès 01/04/2010.

La sélection du ou des prestataires s’effectuera donc en fonction des quatre principaux


critères suivants :

Cohérence de l’étude ;

Conformité au niveau de service demandé ;

Offre économique ;

Capacité de l’entreprise à garantir les délais et la mise en œuvre des prestations.

Le périmètre :

L’étude de cet appel d’offre ne concerne que le département PGC, vu son importance et son
poids en terme de volume et chiffre d’affaire, il représente 34% de marge net sur l’ensemble
des deux activités.

Le rendu

Le présent appel d’offre comprend :


L’étude de la localisation et positionnement ;
Le dimensionnement des locaux de stockage
Le plan de l’entrepôt sur Visio « avec échelle réelle » ;
L’affectation des ressources humaines ;
Le choix du matériel ;
Elaboration du compte d’exploitation ;
Propositions de tableaux de bords types.

Contraintes générales

Certains paramètres doivent être considérés comme des données incontournables et dans un
esprit de synthèse nous en énumérons ici l’essentiel.

Au cours des différents chapitres du dossier, ces contraintes seront rappelées.

Logistique centralisée :

Le Groupe envisage de mettre en place une logique centralisée à partir d’un seul entrepôt
central basé à proximité de Paris. Toutefois le prestataire logistique peut soumettre toute
proposition de modification de ce schéma en fonction de ses données du pays. Dans ce cas ils
devront expliquer clairement comment s’effectuera la gestion des différents entrepôts, les
flux entre les entrepôts et les gains attendus pour le Groupe du fait de l’adoption de ce
schéma.

Système informatique du groupe :

Le prestataire d’entrepôt aura accès à la partie logistique su système d’information du


Groupe. La réception des produits, l’assemblage des packs, l’ensemble des mouvements dont
le stock et l’expédition devront être constatés dans le SI, la gestion des emplacements et le
pilotage des ressources pourra être géré or SI du Groupe.

Dans un premier temps il n’est pas prévu de mettre en place un interfaçage avec le SI du
transporteur. Les interfaces avec un EDI transport pourront être intégrées à terme dans le SI
du Groupe.

Juste à temps

L’ensemble des opérations doivent être traitées et réalisées dans un délai et condition défini
dans ce cahier des charges.

Fiabilité et traçabilité

L’ensemble des produits seront suivis individuellement pour chacun de leur déplacement
(entrées en stock, assemblage, préparation de sortie de stock, expédition, Etc.…).

Réactivité et adaptabilité

Le prestataire doit s’engager sur sa capacité à s’adapter aux fluctuations d’activités d’un jour
sur l’autre et définir les moyens prévus pour les surcharges (plan d’embauche de personnel
intermédiaire ou saisonnier).

Améliorations de la performance

Le Groupe attend de ses prestataires d être une force de proposition afin de continuer à
optimiser l’organisation générale et les moyens utilisés tout au long de la durée des contrats.

En particulier dans l’évolution des gammes, des flux et des exigences du marché, le prestataire
devra être prompt à signaler toutes les modifications d’organisation ou de structure qui
permettront d’optimiser le service final et ou de diminuer les couts.

Des dossiers chiffrés (investissement et amortissement) seront présentés afin de valider ces
orientations et dont définir la mise en œuvre ainsi que la part d’engagement du Groupe et du
prestataire.

Des modifications de SI rendant possible des réorganisations de l’activité pourront être


envisagée une fois le SI cible déployé.
Durée d’engagement :

Le Groupe souhaite choisir ces prestataires logistiques dont l’optique d’établir avec eux un
partenariat dans le cadre duquel les deux parties ont à cœur de veiller aux intérêts du
cocontractant. Le contrat sera donc négocié sur la base d’une durée de 3 ans renouvelable par
tacite reconduction par périodes de 1 an. Dans le cas échéant le non reconduction du contrat
pourra se faire par notification écrite 3 mois avant la date d’échéance du contrat.

Le Groupe se réserve le droit de dénoncer le contrat dans le cas ou le prestataire ne donne


pas satisfaction. Le préavis de résiliation est fixé à 3mois.

Réponse à l’appel d’offre :

Les prestataires destinataires de ce document, doivent envoyer un accuser de réception par E-


mail de confirmation de réponse avant le Vendredi 6 février 2009 à 23h00.

La réponse finale doit être envoyée par E-mail


La date limite de réponse est le Mercredi 18 février 2009, à mi- nuit.

Conditions générales

Validité de l’offre :

La durée de validité des offres sera de 3 mois à compter de la date de réception des réponses.
Les offres remises en réponse à cet appel d’offre seront considérées comme fermes et
définitives.

Prévision de volumes :

Les volumes d’achat prévisionnels publiés dans cet appel d’offre n’engagent pas le groupe sur
des quantités qui seront réellement commandées pour les contrats qui seront passés avec les
fournisseurs conventionnés.

Date de livraison

L’ensemble des prestations liées à la chaine logistique devront être pleinement


opérationnelles le 01/04/2010.

Prix

Les prix seront indiqués en dirham et doivent être hors taxes.

Les tarifs ne doivent prévoir aucune hausse en cours du contrat, et les tarifs indiqués devront
être garantis.

Le groupe bénéficiera de toutes les baisses de tarifs éventuelles en cours de contrat.


Outre les prestations décrites dans le présent appel d’offres, d’autres opérations spécifiques
pourront être demandées aux prestataires et feront l’objet d’un devis complémentaire.

Conditions de paiement :

Le règlement sera effectué à 90 jours fin de mois de la réception de la facture par virement à
un compte courant postal bancaire ou du trésor qui devra être indiqué sur la facture.

Non exclusivité :

L’appel d’offre n’engage le groupe à aucune action ultérieure. L’émission de l’appel d’offre
n’oblige en particulier en aucune façon le groupe à accepter une proposition d’un prestataire,
entièrement ou partiellement que cette proposition soit la meilleure offre financière ou non.

Cahier des charges opérations

A. Réception

1. Planning de réception

Les approvisionnements arriveront par des porteurs ou des semi-remorques chargés en


palettes ou en vrac. Ces réceptions sont gérées sur rendez-vous pris par le responsable
« réception » de l’entrepôt. Ce planning de réception est sous la responsabilité du
département logistique et Supply Chain (LSCM) du groupe. Selon la provenance et la nature de
chargement, les rendez-vous sont pris en avance (jour « j-1 ; j-2 » pour les réceptions de la
journée « j » en accord avec le responsable « réception ». ces rendez-vous sont fixés par jour
et par heure. Un récapitulatif est envoyé chaque jour par le LSCM. Sans retour de l’entrepôt,
ce planning est alors considéré comme fixe. Cependant, compte tenu de la complexité des flux
et des produits, des modifications de planning peuvent intervenir jusqu’à j-1. LSCM met
cependant tout en œuvre pour limiter ces chargements et laisser un délai de 24 heures à
l’entrepôt.

Les procédures internes du groupe imposent une tolérance de plus ou moins une demi-heure
par rapport à l’heure de rendez-vous du planning. Au-delà, le responsable « réception » doit
avertir les personnes en charge au sein de LSCM qui gérera la communication avec les
provenances. Le prestataire devra signaler tout dysfonctionnement au groupe :

Retard camion ou container, mauvaise qualité de chargement, défaut de documentation…

2. Réception physique et administrative


La réception de marchandises est systématiquement précédée par la communication de son
contenu via le système informatique. Ce document, appelé « Shipping Notification » est reçu
dans WMS entre 24 ou 48 heures avant l’arrivée des porteurs ou des semi-remorques et
donne précisément la liste des références et quantités à recevoir. Il doit servir de base à la
préparation administrative et physique du déchargement. Le responsable « réception » doit
donc s’assurer en permanence qu’il a en sa possession les « Shipping Notification »
correspondant au planning de réception précédemment reçu. En cas de non réception, il
devra en informer le LSCM au plus vite possible. Aucune réception de marchandises sans
documentation informatique ne sera autorisée. Sauf contrordre écrit du LSCM groupe, le
déchargement d’une réception ne pourra s’effectuer que si la « Shipping Notification » existe
et est connue.

Le prestataire procédera au déchargement des porteurs ou semi-remorques dès leur arrivée


en respectant le planning de réception (jour et heure), avec les moyens humains et matériels
adaptés à chaque type de produit. Il contrôlera alors exhaustivement la marchandise
déchargée. Par contrôle, le groupe entend un contrôle quantitatif de toutes marchandises
déchargées.

L’aspect physique ou la conformité de l’étiquette « produit » sont à contrôler au même titre


que la quantité par référence. Une procédure particulière est dispensable en cas de litige sur
réception. La « Shipping Notification » sert de document de référence pour assurer la
conformité du chargement par rapport au prévisionnel. Cependant, elle ne dispense pas de
gestion de documentation classique du transport (bon de livraison du transporteur, CMR,
lettre de voiture…) ; la gestion de cette documentation est de la responsabilité du prestataire.

Ainsi, en cas d’anomalies quantitatives ou qualitatives, le prestataire devra porter sur les
documents de transport toutes réserves utiles, puis les confirmer selon le délai légal en
vigueur, copie à l’expéditeur. Le prestataire devra par ailleurs conserver et archiver sur le site
la dite documentation.

3. Placement en stock

Les marchandises, une fois vérifiées, sont rangées sur les racks adaptés. Ils sont alors placés
physiquement en stock selon les obligations de placement imposées par WMS. Une fois placés
en stock, ces racks seront confirmés par le prestataire et ainsi immédiatement remontés en
stock disponible à la vente le mode opératoire WMS en vigueur.

4. Horaires de réception

La plate-forme fonctionnera du

Lundi au vendredi : de 6h à 22h, avec deux équipes, dont la première travaille de 6h à


14h et la deuxième de 14h à 22h.
Samedi : de 6h à 10h avec deux équipes, dont la première travaille de 6h à 10h et la
deuxième de 10h à 14h.

Les horaires précis de réception sont laissés à l’appréciation du prestataire en fonction de son
organisation interne et de la législation du travail, à condition que la majorité des réceptions
aient lieu le matin. Le prestataire est libre d’étendre les réceptions sur le reste de la journée.

En cas de nécessité, le prestataire doit être en mesure de proposer des solutions de


déchargement « hors plage » : le soir après le cut off d’expédition, la nuit….

5. Moyens et Matériels

Pour le rangement en stock des palettes, le prestataire devra combiner entre Rack
d’accumulation et racks standards, tout en respectant le FIFO des produits.

En cas de manque provisoire de moyens de stockage, le prestataire pourra stocker en


« combiné ». Une tarification spéciale sera alors appliquée sur présentation préalable d’un
devis.

Les moyens de manutention autorisés dans cet entrepôt sont les chariots électriques, les
gerbeurs électriques et transpalettes manuels et électriques. Pour la préparation les
transpalettes double fourches améliorent la productivité considérablement.

En cas de montant excessif de facture, le groupe procédera systématiquement à un inventaire


des moyens et du matériel mis au service du groupe pour justifier l’excédent.

6. Retours de marchandises

Le prestataire sera amené à réceptionner les palettes hétérogènes ou homogènes retournées


par clients. Ces retours seront traités comme des réceptions marchandises neuves sauf ordre
contraire, à la différence qu’ils seront provisoirement stockés dans une zone spécifiques,
identifiée « zone retour » physiquement et dans le système informatique, afin de subir un
examen qualitatif complet. Cet examen pouvant débaucher sur la mise en stock qualité de la
marchandise retournée.

Ce type de réception fait l’objet d’une procédure complète et précise.

Idéalement, une plage de rendez-vous fixe pourra être définie entre les transporteurs chargés
des retours et le prestataire afin de ne pas pénaliser les autres activités du site. Ces retours
peuvent être commerciaux ou liés à une résolution de litige. Dans tous les cas, le prestataire
désignera au sein de son équipe une personne en charge de cette activité, celle-ci ayant un
impact sur la satisfaction du client, puisque débouchant sur un avoir commercial dès la
montée en stock. Si nécessaire en cas d’engorgement, le prestataire devra être en mesure de
mettre en place provisoirement une équipe suffisante pour absorber le flux.
B. Stockage des marchandises
1. Responsabilité

Le prestataire à la responsabilité totale du stock et doit à tout instant être en mesure d’en
garantir son intégrité, tant quantitative que qualitative. De ce fait le prestataire à la
responsabilité de contrôler l’accès à ce stock.

Le prestataire devra avoir une parfaite connaissances de stock et l’outil de gestion afin de
pouvoir répondre en temps réel et à tout moment aux questions relatives à sa composition.

Le groupe assurera la nécessaire formation « produits». Par ailleurs, pour chaque marchandise
confirmée manquante, détruite ou endommagées par le prestataire, celui-ci versera au
groupe une indemnité égale au prix de vente de cette marchandise figurant dans le dernier
barème de prix en vigueur.

2. Méthodes et Moyens de stockage

Les marchandises seront stockées verticalement de la façon à en optimiser le remplissage,


dans les racks standard adaptés aux palettes Euro. Chaque rack sera identifié par une
étiquette reprenant les informations « Dépôt », « Allée », « Niveau » et « Rang ». Ces
informations seront fournies par WMS. Les étiquettes pourront être éditées à partir de cet
outil.

3. Les inventaires

Inventaire annuel

Une fois par ans, un inventaire contradictoire complet sera mené, conformément aux
obligations comptables légales. La date de l’inventaire annuel est fixée par le groupe en
concertation avec le prestataire. Celui-ci aura la charge de la fourniture et tout matériel
nécessaire au bon déroulement de ce comptage, et assurera l’intendance de la journée. Cet
inventaire sera mené selon la procédure et les modes opératoires en vigueur au sein du
groupe. En cas d’écart d’inventaire en moins et à défaut de régularisation dans les 30 jours, le
groupe facturera au prestataire la marchandise manquante. Dans le cas ou l’inventaire
physique révélerait un excédent de marchandise et après une éventuelle compensation en
valeur entre les marchandises manquantes et les marchandises en sus de même catégorie. Cet
excédent resterait la propriété du groupe sans aucun paiement au prestataire. Une exception
toutefois concerne les marchandises manquantes qui auraient été facturées au prestataire au
cours d’une année et qui serait retrouvées en fin d’année, lors de l’inventaire annuel : elles
seront alors rachetées par le groupe au prix payé par le prestataire.

Inventaire tournants et ponctuels

En complément à ces inventaires, le prestataire sera tenu de précéder régulièrement à des


inventaires tournants afin de contrôler le stock. Un compte rendu de ces inventaires devra
être communiqué mensuellement au LSCM du groupe. Le groupe, via le système informatique
de gestion de stock WMS, mettra à disposition du prestataire les nécessaires outils de
réconciliation et de suivi de stock. De même en cas de litige ou de problème de qualité, le
groupe pourra à tout moment donner instruction de procéder à un inventaire mettant en
lumière des lacunes de sa gestion de stock.

4. Stock qualité

Sur demande du groupe ou de sa propre initiative suite à un problème constaté, Le prestataire


doit être en mesure d’isoler une partie du stock en stock dit qualité. Ce stock est alors
informatiquement et physiquement différencié et séparé du stock à usage libre. Ce placement
en stock qualité est une mesure exceptionnelle visant à prévenir tout problème de qualité ou
litige au niveau du client. Cette mesure est donc évidemment à traiter en propriété par
rapport aux autres tâches et le groupe exigera de son prestataire la plus grande réactivité à
ces demandes et la plus grande rigueur dans cette gestion. La remise en stock à usage libre se
fera à l’initiative exclusive du groupe via le LSCM ou le département technique.

Tout manquement avéré à cette gestion pourra constituer un motif de réalisation immédiate
du contrat de sous-traitance.

5. Stockage des produits

De nombreux autre produits, nécessaires à l’exploitation quotidienne du site (palettes,


étiquettes, racks, bande de garantie, etc.…), devront être stockés dans des zones dédiées. Ces
produits ne sont pas répertoriés dans le système informatique. Il incombe donc au prestataire
de mettre en place d’éventuels outils de contrôle des niveaux de stock. En cas de rupture non
occasionnée par une activité anormale ou des dysfonctionnements dans les
approvisionnements, le prestataire devra immédiatement mettre en place à sa charge les
contre-mesures nécessaires.

C. Préparation et expédition
1. Gestion des ordres de livraison

Les ordres de livraison seront transmis en temps réel entre 8h00 et 17h30 du lundi au
vendredi. Toute commande reçue jusqu’à une heure avant le départ du transporteur à qui
celle-ci sera confiée devra être préparée et expédiée le jour même. Le prestataire s’engage à
gérer les livraisons à dates différées, identifiées comme telles sur les ordres de livraisons.
Toute erreur sera considérée comme un litige à imputer au prestataire et pourra faire l’objet
d’une réparation.

Si toutes les commandes transmises selon les règles décrites au paragraphe premier na
peuvent être préparées et expédiées le jour même, Le prestataire s’engage à communique
(par tout moyen à sa disposition) la liste des commandes non traitées à la direction Customer
Service, Supply Chain et Service Client du groupe,. Ces commandes devront être clairement
identifiées comme « reste à quai » et faire l’objet d’un traitement prioritaire par le prestataire
dès le lendemain. Chaque commande non préparée du fait du prestataire sera imputée
comme litige et impactera donc le taux de service par lequel l’entreprise mesure la qualité de
sa prestation. Sauf instruction contraire écrite du LSCM, aucun enlèvement client ne sera
autorisé sur le site.

2. Gestion des préparations et étiquetage

Méthode de préparation

Les méthodes de piking (prélèvement en stock) sont conditionnées par les stratégies choisies
dans la phase de paramétrage de système WMS. Le groupe associera le prestataire
sélectionné dans cette phase capitale.

La préparation doit être faite en fonction des règles définis par le groupe sur palettes Euro
ajustées. Cependant, dans tous les cas, les instructions de préparations indiquées sur le bon
de livraison pourront se substituer aux règles standards. Le non respect de ces règles,
standard ou spécifiées sur le bon de livraison, entraînera une pénalité dont on précisera la
valeur en fonction de l’infraction.

Les préparations des commandes se feront sur palettes Euro et nécessitent un filmage
complet des palettes préparées.

Le prestataire sera amené à effectuer des opérations spécifiques non mentionnées dans la
cahier des charges dans le cas de promotion ou pick de vente (cross docking, co-packing,
etc.….), ces prestations seront facturés appart avec une tarification à définir entre le groupe et
le prestataire.

Etiquetage

Chaque palette sera étiquetée. Cette étiquette reprendra les informations du bon de livraison
nécessaire au transport :

Code palette
Poids
Nombre
Les quantités
Unité
Informations sur le colisage

Ces informations seront par ailleurs lisibles via le code barre figurant également sur cette
étiquette directement. Elle sera imprimée automatiquement à chaque validation de
préparation. Cette identification sera apposée par le prestataire qui sera dès lors responsable
de la qualité de la pose. Elément essentiel de la traçabilité de la qualité de notre transport,
contrôle supplémentaire avec chargement…
L’étiquette sera fournie par le prestataire selon des normes dimensionnelles définies par
l’entreprise, qui procédera par ailleurs régulièrement à des tests de qualité sur ce
consommable et pourra exiger du prestataire le changement immédiat du modèle utilisé en
cas de non qualité avérée.

Bon de livraison

Pour chaque commande, deux des trois exemplaires du bon de livraison seront placés par le
prestataire dans une enveloppe, celle-ci sera donnée au chauffeur pour la remettre au client,
et revient avec l’une des copies signés et cachetés.

Contrôles avants chargement

Le contrôle de toutes les opérations devant être effectués tant au point de vue qualitatif, le
prestataire s’engage à créer un ou plusieurs postes de responsables de quai ou de contrôleurs.

3. Chargement

Les chargements s’effectuent selon le plan de transport (affectation des commandes selon
leur poids et leur destination) fixé par le groupe qui s’engage à paramétrer son propre
système en vue de faciliter l’application de ses règles.

Le prestataire devra fournir l’engin de transport approprié, et devra contrôler la qualité des
véhicules avant chargement. Il sera responsable en cas de non respect des règles de sécurité
et de propriété. Pour les chargements en lots, les commandes seront regroupées par
destinataire à l’intérieur de l’engin, un marquage sera effectué pour différencier chaque
destinataire afin qu’il n’y ait pas de mélange de marchandises.

4. Gestion des expéditions

La mise en place d’une surface informatique d’échanges de données avec le prestataire


transporteur est impérative. La transmission au fil de la journée des commandes traitées
permet aux transporteurs d’organiser leurs tournées tout en évitant les erreurs dues à la
ressaisie manuelles des informations. Sa mise en place ainsi que sa maintenance est à la
charge du prestataire. Une solution de back up en cas de problème devra être présentée au
groupe.

5. Horaires des expéditions

Les horaires d’ouverture doivent pouvoir être flexibles et suivre l’activité du prestataire,
sauf si cela contrevient aux lois de règlements ou à la convention collective. Ces horaires
d’expédition seront établis par le prestataire en fonction des heures de départ des
porteurs ou des semi-remorques selon le plan de transport établi par le groupe comme
pour les réceptions, le prestataire devra adapter son effectif afin de faire face aux pointes
d’activité.
6. Transport

Si le prestataire s’occupe du transport, il communiquer tous les jours à LSCM le nombre de


palettes et de camion par magasin.

Dés que possible dans la journée de préparation, le prestataire s’assure que le nombre de
palettes constituées est au plus égal au nombre de palettes théoriques affrétées. En cas de
dépassement, il en informe sans délai le responsable concerné du groupe.

7. Livraison

Le chauffeur ou le réceptionnaire décharge les produits dans les locaux du destinataire. Par la
suite le destinataire signe le document de transport après déchargement.

Le destinataire signe le BL après déchargement.

Dans l’hypothèse ou le destinataire refuse une marchandise à l’état neuf, le prestataire


motivera la raison du refus (erreur de préparation, erreur de commande, erreur client) sur le
document de transport, et informera l’entreprise pour décision.

Dans l’hypothèse ou le destinataire refuse une marchandise détériorée, le chauffeur prend


contact avec l’entrepôt pour information.

A son retour, le chauffeur doit rendre le document de la tournée dûment rempli ainsi que les
BL de la tournée.

Si la capacité du porteur ou de la semi-remorque ne permet pas de charger toutes les palettes,


le chargeur doit remplir le formulaire « Reste à quai » et le communiquer à la LSCM du
groupe.

D. Les autres opérations

Le prestataire pourra être amené à effectuer différents travaux en relation avec les opérations
sous-traitées par le groupe et non prévus au contrat comme :

Réception de palettes autres que les produits prédéfinies


Tri dans les stocks
Comptage particulier de marchandises
Nettoyage de marchandises

Le prestataire, de son expérience sur les produits, modes opératoires, est en mesure de
garantir à leur client une prestation de qualité.

Concrètement, la démarche qualité du prestataire s’exprime à travers :

Un personnel encadrement/administratif formé et sensibilisé aux procédures et


système informatique WMS.
Un personnel de production formé et encadré
La mise en place de contrôleurs aux points stratégiques de la chaîne logistique
Le positionnement des responsables retours sur des flux à sensibilité forte pour les
clients
Une réactivité et souplesse dans la gestion des effectifs, de sorte à répondre aux pics
d’activités ponctuels ou saisonniers.
Des moyens matériels en adéquation avec les contraintes d’exploitation
Une organisation interne cohérente, fluide et logique
Une communication sincère et précise au quotidien avec les interlocuteurs privilégiés
chez le groupe, et concrétisée par des réunions logistiques mensuelles
Une implantation du stock optimisée et sécurisée
Une gestion des stocks fine et contrôlée régulièrement par inventaires tournants
Une tenue de stocks rigoureuse des produits
L’animation du système qualité concrétisée par des revues de direction et audits
La formation du personnel aux règles de sécurité et d’environnement
La maintenance des matériels informatiques
Les visites techniques sur les installations afférentes au bâtiment.

L’étude de la localisation et
positionnement
Après le tableau de détermination de flux en palette pour chaque région et après l’application
de principe de barycentre suivant les calcules suivant :

Abscisse Ordonnée
Villes Flux en palette/région (xi) (yi)
Paris 48186 7,5 14
Lille 18381 9,5 17,3
Nancy 10953 13 12,4
Lyon 24210 9,6 6
Toulouse 3996 3,2 2,6
Rennes 9543 1 13,7
Caen 19791 3,8 15,5
Tours 21484 4 11,5
Angoulême 15984 2,4 7,3
Limoges 1645 4,3 7,7
Moulins 3573 7,6 9
Besançon 2162 12 9,3

somme des palettes 179908


xi*ni yi*ni

Calcules de l’abscisse et ordonnée du 361395 674604


174619,5 317991,3
local de l’entrepôt 142389 135817,2
232416 145260
Donc après les calcule on peut dire que la position de l’entrepôt
est de l’abscisse et ordonnée suivant : 12787,2 10389,6
9543 130739,1
75205,8 306760,5
85936 247066
38361,6 116683,2
7073,5 12666,5
27154,8 32157
X Y 25944 20106,6
Positionnement de 1192825,4 2150241
l’entrepôt 6,63 11,95
Y
18
17
16
15
14
13
12

11,95 11
10
9
8
7
6
5
4
3
2
1

0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 X
6,63

Dimensionnement des locaux de stockage


Apres le tableau de des flux par rayons en sorties on va déterminer le nombre des palettes
pour chaque région
PARFUMERIE
BISCUITRIE DROUGRIE EPECRIE LIQUIDE DPH
HYGIENE
févr-07 158769 202545 85212 249795 352125 243981
mars-
07 128300 185324 88065 288536 377397 216365
avr-07 100292 170690 98681 313538 394088 198973
mai-07 124529 164228 93060 328815 371552 217589
juin-07 141534 164687 114422 329558 391374 255956
juil-07 148959 210060 148122 419837 413640 297081
août-07 141786 215316 141134 364707 320823 282920
sept-07 85271 158454 125780 418329 336186 211051
oct-07 73773 146030 113409 360990 329162 187182
nov-07 104859 179676 95351 362178 342522 200210
déc-07 138866 226472 108225 415508 403664 247091
janv-08 140216 225752 128079 387333 273542 268295
Données logistique

BISCUITRIE DPH EPECRIE LIQUIDE


PCB moyen 21 22 14 9
Nbr unité par palette 1678 1593 1309 579
Colis/Palette 79,9047619 72,4090909 93,5000000 64,3333333

Calcule de nombre de palette

BISCUITRIE DPH EPECRIE LIQUIDE Somme mensuelle


févr-07 2 535 3 369 2 672 5 473 14049
mars-07 2 319 2 988 3 086 5 866 14260
avr-07 2 136 2 748 3 353 6 126 14363
mai-07 2 055 3 005 3 517 5 775 14352
juin-07 2 061 3 535 3 525 6 084 15204
juil-07 2 629 4 103 4 490 6 430 17652
août-07 2 695 3 907 3 901 4 987 15489
sept-07 1 983 2 915 4 474 5 226 14598
oct-07 1 828 2 585 3 861 5 117 13390
nov-07 2 249 2 765 3 874 5 324 14211
déc-07 2 834 3 412 4 444 6 275 16965
janv-08 2 825 3 705 4 143 4 252 14925
total 179459
valeur
max = 17 652
Nombre de palettes par jour est 179459/268 talque 179459 est le nombre totale de
palette/an et 268 et le nombre des jours de travail/an

Nombre de palette/jour est= 669.62 = 670 palette/jour


Calcule de la surface de stockage

1- Nombre des allées de service

nombre max de palette Alvéoles travée


17 652 5884 1176,8
Longueur façade palettier 3412,72
longueur de allé de service 853,18
nombre de allé de service 21,3295
2- Surface totale est calculer par

surface totale 74307,398


SURFACE DE STOCKAGE 0,62 46070,587
S E/S 0,21 15604,554
Local entretien palette 0,014 1040,3036
Embranchement fer 0,02 1486,148
Locaux des charges et installation 0,05 3715,3699
autres (locaux administratif, etc.…) 0,086 6390,4362
74307,398
surface des allés de service 853,18*2,4 2047,632
76355,03

Juste une remarque


N.B : Cette calcule si on prendre que pour chaque palette a besoin à 2.61 m²… mais il
y a autre méthode pour calculer la surface de stockage et aussi minimiser cette
surface.
Explication de notre méthode :
- On sait que le nombre des travées est 1177 travées et pour chaque travée il y a
une surface de 2.9*1.4= 4.6 m² donc la somme est 4.6*1177=4535.0.2m² et on
obtient les calcule suivant
-
surface totale 7706,1419
SURFACE DE STOCKAGE 0,62 4777,808
S E/S 0,21 1618,2898
Local entretien palette 0,014 107,88599
Embranchement fer 0,02 154,12284
Locaux des charges et installation 0,05 385,3071
autres (locaux administratif, etc.…) 0,086 662,7282
7706,1419
surface des allés de service 853,18*2,4
2047,632
9753,7739
Taux de surface gain est= 100-(9753.7739/76355.03)*100= 87,22576112%

Calcule le nombre de quai

-réception :

-accueil du véhicule : 3.25 min = 56.55 min

-déchargement de véhicule : 25*2.08

Libration du quai : 1.30

Tps totale pour les livraisons est de 678/25=27.12 camion

Expédition :

-accueil du véhicule : 3.2min =39.91min=40min

Chargement de camion 17*2.08=37.36

TOTAL pour les livraisons est de 748/17=44 camions

Résultat = 27*56.55=1526.85min 2quai

Expédition= 40.31*44=1760=29h 2quai

Pour des raisons de meilleure rentabilité on a décidé de prévoir 5 quais au lieu de 4 quai
L’affectation des ressources humaines

Après les donnés on peut exploiter le tableau suivant :

nombre de
Nombre de personnel Nombre de personnel
VALEURS cariste vrai pour 2 chiffe
déchargement palette / heure
homme 40 1,046875 2 4
stockage palettes / heure homme 32 1,30859375 2 4
préparation colis / heure palette 180 17,64761111 18 36
chargement palettes/heure homme 30 1,395833333 2 4
réapprovisionnement palettes /
heure homme 35 1,196428571 2 4
TOTAL 48
VIII : Engins de Manutention

Directeur général

Responsable
logistique

Opérateur Opérateur Opérateur Opérateur


administratif 1 administratif 2 administratif 3 administratif 4

Chef d’équipe Caristes 2

Manutentionnaire Manutentionnaire
Caristes 4
4 4

Pour des raisons de sécurité et de rentabilité nous allons choisir des engins électriques

choix des engins

type d'engin Nbr d'engin Tonnage Prix unitaire Prix total


déchargement palette /
heure homme Transpalette élec 2 2,5T 120000 240000
stockage palettes / heure
homme Chariot élec 2 2,5T 391000 782000
préparation colis / heure
palette Transpalette élec 18 2,5T 120000 2160000
chargement
palettes/heure homme Chariot élec 2 2,5T 391000 782000
réapprovisionnement
palettes / heure homme Transpalette élec 2 2,5T 120000 240000
total 26 4204000

les coûts
coût d'investissement
coûts
les coûts liés à l'investissement prix unitaire totaux
ordinateur unité complète 9000 54000
Coût bâtiment 2500 244132543
quai niveleur 50000 250000
Coût d'achat 3100 302724353
système d'information 1200000 1200000
emplacement palettes (rack standard) 380 68194344,6
coût des chariots 79400 158800
coût des transpalettes 2880000 69120000
les imprimantes 54000 54000
total 685888040

Amortissement Durée coût Coût d'amortissement


SI de 1 à 5 ans 1200000 240000
Matériel informatique 3 ans 135000 45000
Racks 5 à 10 ans 68194344 9742049,143
Quai niveleur 5 ans 250000 50000
Matériel manutention 10 ans 3674000 367400
non
bâtiment terrain amortissable 0 0
TOTAL 10444449,14

total coût d'investissement 685888040,5

coût d'exploitation
salaire chargé salaire annuel
Directeur entrepôt 25000 300000
Responsable exploitation 12000 144000
Opérateur administratif 5000 240000
Chef d’équipe 5500 132000
Cariste 4200 252000
Manutentionnaire 3100 1562400
total 2630400

étiquettes palettes
réception 20580 20580
étiquettes palettes
expédition 22914 22914
film étirable/an 57890 57890
palette EURO 90 16151292,14
fourniture de bureau/an 75000 75000
assurance/an 45000 45000
téléphone/an 42000 42000
entretien locaux/an 668000 668000
fax/an 25000 25000
entretien info/an 25000 25000
entretien rack/an 32000 32000
vêtements travail/opérateur 1200 57600
médecin travail/an 15000 15000
total 17237276,14

total coût d'exploitation 21 067 676,14

Le cout global est de 648 005 821.1 DH