Vous êtes sur la page 1sur 20

Comment enseigner le

vocabulaire à l’école primaire ?


Contenus de cette séance préparatoire à la conférence de Mme Cellier,
le mercredi 19 janvier 2011.
1) De quels enjeux majeurs relèvent l’enseignement du vocabulaire
dans nos classes ?
2) Les contributions récentes du M.E.N, via le site Eduscol.
a) Dans le cadre de la prévention de l’illettrisme.
b) Le dictionnaire numérique des écoliers.
3) Des pistes de travail à explorer, dès l’école maternelle.
Y.Lathuilière; CPC Lyon 1er/6ème.
Enjeux de l’enseignement du vocabulaire:

La maîtrise de la langue française est le premier pilier du Socle


commun des connaissances et des compétences (2006) qui pose
comme principe qu’ enrichir quotidiennement le vocabulaire des
élèves est un objectif primordial , dès l’école maternelle et tout au
long de la scolarité obligatoire.

« L’acquisition du vocabulaire accroît la capacité de l’élève à se repérer


dans le monde qui l’entoure, à mettre des mots sur ses expériences,
ses opinions et ses sentiments, à comprendre ce qu’il écoute et ce
qu’il lit, et à s’exprimer de façon précise et correcte à l’oral comme à
l’écrit. Ce domaine doit faire l’objet d’un enseignement spécifique,
progressif et transversal. » (cf. IO cycle 3; 2008)
Les objectifs visés sont:
• - l ’acquisition d’un langage oral riche,
organisé, compréhensible par l’autre.

• - sa diversification pour des « usages


riches et variés » et sa structuration.

• - sa mise en relation explicite avec


l’orthographe lexicale.
Les moyens mobilisés sont:
• Tous les champs disciplinaires, tous les
domaines d’apprentissages dont la littérature et
les activités de lecture/écriture, nous offrent des
occasions multiples et variées d’étudier le
vocabulaire.

Des activités spécifiques, systématiques,


régulières, explicitement centrées sur des
notions lexicales.
Qu’est-ce qu’un mot ?
• Linguistiquement, le mot est un signe qui a un signifiant
(sa prononciation à l’oral, son orthographe à l’écrit) et un
signifié (sa signification).
• On distingue les mots pleins ou lexicaux et les
mots - outils ou grammaticaux. La lexicologie ne
s’occupe que des mots pleins.

• N.B. Le lexique, c’est l’ensemble complet des mots


d’une langue. Le vocabulaire, c’est l’ensemble des mots
effectivement employés par une personne dans un
énoncé écrit ou oral.
Combien de mots dans la
langue française ?
• 60 000 entrées dans le Petit Robert.
• 75 000 entrées dans le Grand Robert.
• 100 000 dans le Trésor de la langue française,
maintenant informatisé (TLFI), en accès libre.
• 200 000 (y compris les noms propres) dans les grands
dictionnaires encyclopédiques.
• Cf. listes de fréquence de mots sur le site Eduscol:
• http://eduscol.education.fr/D0102/liste-mots-
frequents.htm.
Le développement du
vocabulaire.
• Avant deux ans : les 50 premiers mots.
• PS : 750 mots.
• MS : 1500 mots.
• GS : 2500 mots.
• Du CP au CM2 : de 2500 à 6000 mots.
• Adulte cultivé : 25 000 à 40 000 mots.
Un locuteur possède un certain nombre de mots actifs qu’il
connaît bien et utilise spontanément en production (=
vocabulaire actif)et des mots passifs qu’il comprend plus
ou moins justement, en réception (=vocabulaire passif).


Comment étudier les mots ?
• Les mots peuvent être étudiés du point de
vue de:

• Leur signification: approche sémantique.


• Leur formation : approche morphologique.
• Leur histoire, leur origine: approche
étymologique.
Quelles notions à aborder
prioritairement ?
• Le sens des mots.
• Le champ lexical.
• Les termes génériques.
• La dérivation.
La polysémie, la synonymie, l’antonymie.
Le sens propre et le sens figuré.
Réservées au cycle 3 : les registres de langue et
l’homonymie.
N.B. L’aspect historique (étymologie et emprunts) intéresse
fortement les élèves et peut être travaillé au cycle 3.
Comment organiser une séquence
pédagogique ?
• C’est un travail de fond sur une même
notion pendant plusieurs séances qui
passent par:
• Des mises en situations de recherche, en
groupes ou ateliers :activités réflexives de
tris, de classements,réactivation de notions déjà
étudiées,recherche d’informations
complémentaires, …
• Des mises en situations d’entraînement
:exercices différenciés pour que s’affine la
compréhension, que se structure la notion
apprise avec la mémorisation et
l’évaluation (formative).
• Des temps de réinvestissement et
d’appropriations dans diverses situations
de productions orales et écrites.Evaluation
sommative.
Les principaux points de réflexion de la conférence de
Mme Cellier:

• 1) La langue française est un système ouvert, vivant:


des mots nouveaux y sont ajoutés, des mots anciens y sont re-visités,
des mots peu ou plus usités, disparaissent.

2) C’est un système organisé: les mots sont reliés les uns aux
autres par leur sens, leur forme, leur histoire.

3) C’est un système structuré par des notions que l’on


étudie, selon trois grands axes, dès l’école maternelle:
Sémantique / Morphologique / Historique.
Processus efficace pour apprendre des
mots.
• Trois phases: - contextualiser (un mot)

• - décontextualiser (dans un outil)


Processus efficace pour apprendre des mots.

• - recontextualiser. (le mot)

• (diapo 13, à inverser avec 14)


Didactique du vocabulaire.

• Elle doit se développer dans deux directions:


• A) Les apprentissages incidents, implicites.
• B) Les apprentissages construits, explicites,
systématiques et réguliers conduisant à la mise au point
d’outils.

• N.B. Un outil performant est évolutif, récapitulatif.


• « On ne retient que ce qui a du sens, ce que l’on répète, ce que l’on
relie à d’autres, ce que l’on catégorise, ce que l’on consolide. »
Quels mots étudiés?

• TOUS.
• Les plus fréquents, forcément plus riches et
polysémiques.
• Les mots techniques: vocabulaire de spécialité.
• Les verbes et les adjectifs.
• Les mots plus rares, en lien avec la littérature.

• Cf. site Eduscol: liste de fréquence de mots.


Travailler la polysémie de la PS au CM2.

• Exemples, à partir d’albums, au cycle 1:


- Dès la PS, explorer le champ lexical des sentiments et
des émotions : Quelle émotion ? De C.Gabriel, éd. Mila;« Le
doudou méchant » de C.Ponti et « Le loup sentimental » de G.de
Pennart, éd.Ecole des loisirs; …
La littérature contribue fortement à l’enrichissement du lexique.
- Matérialiser un outil sur les champs lexicaux, telles
les« guirlandes ou les boîtes de mots ».
- En GS, travailler la polysémie avec des « jeux », tel celui
des sacs: »Je mets des « feuilles », des « souris », …
dans mon sac »; même mot, objets différents. Prolonger
par des jeux de « mémory ».
La polysémie au cycle 2.

• -Exemple: décloisonner les activités sur le


lexique, travailler les notions de manière
transversale: « arête, face, sommet » étudiés en
découverte du monde et en géométrie.
• Explorer des albums, tels ceux d’Alain Le Saux.
• A partir du CP/CE1: installer un cahier de vocabulaire
permettant de récapituler, de manière organisée, les
mots étudiés.
Polysémie au cycle 3.

• Travailler sur les définitions des dictionnaires et en créer.


• Travailler spécifiquement sur les expressions, le sens
propre et le sens figuré.
• Recourir à des albums, tel « Crapaud » de R.Brown, éd.folio
benjamin. (travail sur des adjectifs synonymes)
• Travailler sur la morphologie des mots avec des jeux, tel
« jamais seuls » où il s’agit de repérer dans une liste les mots ayant
le même suffixe, radical ou préfixe.(métalangage)
• Tout sera consigné dans le cahier de vocabulaire,
divisé en plusieurs parties en fonction des notions étudiées et
qui peut être poursuivi sur tout le cycle. (dont quelques pages
réservées, à la fin, pour « les mots que j’aime »)
Des outils au service des
enseignants:
• Septembre 2010 : MEN/DGESCO.
• - Ressources pour enseigner le
vocabulaire à l’école maternelle.
• - Le dictionnaire numérique des écoliers,
de la GS au CM2.
• - Les programmes d’enseignement de
l’école primaire 2007 et 2008.
• - La mise en oeuvre du socle commun de
connaissances et de compétences. (2006)
Guide pour enseigner le
vocabulaire à l’école primaire.
• Sous la direction de Micheline Cellier,professeure agrégée de
Lettres, maîtresse de conférences à l’IUFM de Montpellier.
• Autoformation.
• Méthodologie.
• Activités pour la classe.
• Matériel à photocopier – 64 cartes illustrées en couleur.
• Editions RETZ 2008.

• CONFERENCE le mercredi 19 janvier 2011, de 9H à 12H, à la salle des


fêtes, 1, avenue Barthélemy THIMONNIER; 69300 CALUIRE.
Revisite les ancrages théoriques pour mettre en œuvre une didactique
du vocabulaire autour des principales notions lexicales à enseigner dans
les trois cycles. Exemples de séquences pratiques.