Vous êtes sur la page 1sur 25

Ministère de l'Enseignement Supérieur,

Et de la Recherche Scientifique
Direction Générale des Études Technologiques

Institut Supérieur des Études Technologiques de Médenine

Département Génie civil

Rapport de stage technicien

Élaboré par : M. Nidhal KHARROUBI

Encadré par : M. Ahmed LTAIEF

Période: du 15 janvier au 09 février

Année universitaire : 2018/2019


Remerciements

Je tiens à remercier M. Ahmed LETAIF, l’ingénieur conseiller et mon maître de stage,


qui m’accueilli dans son bureau, pour sa confiance, sa disponibilité, pour m’avoir aidé avec ses
idées et ses conseils durant ce stage et pour la bonne ambiance de travail qui y régnait.

Et finalement à l’administration du département Génie civil dans mon institut ISET


« l’Institut Supérieur des Etudes Technologique de Médenine » pour avoir fournir les
appréciations et le soutient nécessaires pour bien découvrir le domaine de génie civil et de bien
appliquer les connaissances que j’ai acquis aux années d’étude précédente dans cet institut.
Sommaire

Introduction ............................................................................................................................................. 5
Chapitre 1 : Présentation Du bureau d’étude ........................................................................................... 6
1. Présentation générale : .............................................................................................................. 6
2. Siège Social :............................................................................................................................... 6
3. Spécialité : .................................................................................................................................. 7
4. Les types des projets : ............................................................................................................... 7
5. Déroulement de travaux d’un projet en B.A. : ...................................................................... 7
Chapitre 2 : Présentation Du projet ......................................................................................................... 8
1. Idée générale sur le projet : ...................................................................................................... 8
2. Choix de la structure :............................................................................................................... 8
3. Caractéristique des matériaux et hypothèses de calcul .......................................................... 8
3.a) Règlement de calcul : ............................................................................................................ 8
3.b) Les caractéristiques des matériaux : .................................................................................... 8
4. Détermination de la descente des charges : ............................................................................. 9
4.a)Plancher intermédiaire (16+5) : ............................................................................................. 9
4.b) plancher terrasse (16+5) :.................................................................................................... 10
Chapitre 3 : calcul béton armé ............................................................................................................... 12
A. Etude d’un poteau intermédiaire (22X22) : .......................................................................... 12
A.1) Calcule de le effort tranchant : .......................................................................................... 14
A.1.1) armatures longitudinale : ............................................................................................... 15
B. Etude d’une nervure : ............................................................................................................ 18
B.1) Calcul de ferraillage: ......................................................................................................... 19
C. ETUDE D’UNE POUTRE ISOSTATIQUE (A4) ................................................................. 20
C .1) Chargement :....................................................................................................................... 21
C.2) calcul des moments : ........................................................................................................... 21
C.3) calcul des armatures longitudinales à l’ELU :................................................................. 22
Liste des figures

Figure 1: L'affiche du bureau d’etudes .................................................................................................................... 6


Figure 2: La plancher intermediaire ........................................................................................................................ 9
Figure 3: La plancher terrasse ............................................................................................................................... 10
Figure 4: La Position De Poteau Dans Le Plan De Coffrage .......................... ERROR! BOOKMARK NOT DEFINED.
Figure 5: Plan De Ferraillage D'aciers Pour Le Poteau ......................................................................................... 17
Figure 6:Section D'une Nervure ............................................................................................................................ 18
Figure 7: Schema De La Charge De Nervure G Et Q ........................................................................................... 18
Figure 8: Dimensionnent Des Barres D'aciers Pour Nervure ................................................................................ 20
Figure 9: La Position De La Poutre Dans Le Plan De Coffrage ............................................................................ 20
Figure 10:Schema De La Poutre Et Coupe A_A ................................................................................................... 21
Figure 11: Coupe A_A (Ferraillage D'aciers Pour La Poutre) .............................................................................. 23
Figure 12: Plan De Ferraillage Pour La Poutre ..................................................................................................... 23
Introduction

En tant qu’étudiant à l’Institut Supérieur des Etudes Technologique de Médenine, j’ai


effectué mon 2éme contact avec la vie professionnelle sous forme d’un stage de
perfectionnement dans le bureau d’études Ahmed LETAIEF.
Ce stage intervient dans le cadre de ma formation scientifique à l’ISET d’une durée d’un
mois du 15 janvier 2019 vers 9 février 2019, il a pour objectif de me faire vivre en tant que
futur technicien, une expérience cotés et aux contacts des techniciens et des ingénieurs.
Dans ce cadre, nous avons eu l’occasion de faire l’étude et la conception d’un bâtiment
formé de RDC
Chapitre 1 : Présentation Du bureau
d’étude
1. Présentation générale :

Ce stage a été effectué au sein du bureau d'étude "SEGC" de monsieur LETAIEF Ahmed
C’est un bureau d'études qui intervient dans les projets des bâtiments, et des
constructions privées et qui participe à des appels d'offres nationaux et régionaux.
L'ingénieur monsieur Ahmed LETAIEF est ingénieur expert agréé par l'état qui s'occupe
de tous les problèmes entre particuliers dans les régions de Monastir, Mahdia et Sousse ainsi
que l'étude béton armé, VRD , charpente métallique , Contrôle des Travaux .

Figure 1.L'affiche du bureau d’études

2. Siège Social :

95. AV. Ali BOURGUIBA Route De Sousse 5000 MONASTIR


Téléphone /Fax : 73529159/73529853
Cellulaire : 98407589
3. Spécialité :

Béton Armé
Charpente Métallique
VRD
Contrôle des Travaux

4. Les types des projets :

On admet :
Des projets privés, qui sont pour des propriétaires.
Les projets étatiques (on utilise l’appel d’offre).

5. Déroulement de travaux d’un projet en B.A. :

Plan d’architecture : exécute par l’architecture suivant les données préliminaires


voulues par le propriétaire.
Détermination de la structure du projet (poutres, poteaux …).
Plan de fondation avec les détails (longrines, semelles, tableau des poteaux, tableau des
poutres.).
Plan de coffrage avec les détails (raidisseurs, nervures, poutres…).
Note de calcul : fait par l’ingénieur.
Plan de ferraillage avec les détails (coupes des poutres, poteaux…).
Retirage du plan de B.A.
Chapitre 2 : Présentation Du projet

1. Idée générale sur le projet :

Le projet sur lequel j’ai travaillé est un bâtiment qui se compose d’un R.D.C existant
dans la ville du Monastir
2. Choix de la structure :

Poteaux en B.A.
Poutres en B.A.
Plancher à hourdis (16+5)
3. Caractéristique des matériaux et hypothèses de calcul

Avant de commencer le calcul de la structure, il faut adopter des hypothèses qu’il faut
respecter tout le long de dimensionnement :
Les règlements de calcul.
Les caractéristiques mécaniques des mâtereaux.
3.a) Règlement de calcul :

Béton armé : B.A. E. L


3.b) Les caractéristiques des matériaux :

Résistance à la compression (fc28) :


Le règlement (BAEL91) s’applique au béton de granulats normaux avec un dosage en
ciment d’au moins 300kg/m3.
Le béton est défini par la valeur de sa résistance à la compression à 28 jours noté fc28 :
qui dépend de la classe du ciment
On adopte : fc28 =22Mpa
Résistance à la traction (ftj)
La résistance caractéristique à la traction du béton à j jours noté ftj est
conventionnellement définie par la relation :

ftj= 0 .6 + 0.06 fc28


ftj=1.92MPa
Nuance d’acier longitudinal : HA 400
Nuance d’acier transversale : RL235
La résistance de calcul de béton (à l’ELU) :
BA=25 KN/m3
𝛾𝑏 = 1,15 : sous-combinaisons accidentelles
𝛾𝑏 = 1,5 : sous-combinaisons fondamentales
𝜃 = 1 (lorsque la durée portable d’application de la combinaison d’action ≥ 24h).
Contrainte de calcul de béton : fbu
0.85 fc₂₈
fbu=
θ× γ
0.85×22
fbu=
1×1.5
fbu= 16.26 Mpa
Coefficient de sécurité : 𝛾b = 1.5 (en général)
Limite d’élasticité : fe= 400 MPa
La contrainte admissible de traction dans les aciers longitudinaux est égale à : 𝜎𝑠
𝑓𝑒 400
𝜎𝑠 = = = 347.82 MPa
𝛾𝑠 1.15

4. Détermination de la descente des charges :

Cette partie a pour but de déterminer les charges appliquées dans cette construction par m2 du
plancher et les charges par ml de la cloison et l’acrotère.

4.a)Plancher intermédiaire (16+5) :

Figure 2. Le plancher intermédiaire


Charges permanentes :
• Enduit sous plafond (1.5cm): 0,33 kN/ m²
• Corps creux (16+5): 2,82 kN/ m²
• Sable de pose : 0,51 kN/ m²
• Mortier de pose : 0,44 kN/ m²
• Carrelage (3 cm) : 0,66 kN/ m²
• Cloisons légères (10 cm) : 1 kN/ m²
Total = 5,51KN / m²

Charges d’exploitation :

Bâtiment à usage d’habitation= 1,5 KN / m²


Terrasse accessible = 1,5 KN / m²
Terrasse inaccessible = 1 KN / m²

4.b) plancher terrasse (16+5) :

Figure 3: la plancher terrasse


Charges permanentes :

•Enduit sous plafond (1.5cm): 0,33 kN/ m2


• Corps creux (16+5): 2.82kN/ m2
• Forme de pente (10cm): 2 kN/ m2
• Enduit de planéité (2cm): 0,4 kN/ m2
• Etanchéité (3cm): 0,6 kN/ m2
• Couche de Protection (3cm): 0,6 kN/ m2
Total = 6,6 KN / m²
Charges d’exploitation :

Bâtiment à usage d’habitation= 1,5 KN / m²


Terrasse accessible = 1,5 KN / m²
Terrasse inaccessible = 1 KN / m²
Chapitre 3 : Calcul manuel des élément de
structure
A. Etude d’un poteau intermédiaire (22X22) :
A.1) Introduction
Un poteau est une poutre droite verticale dont le rôle principal, dans une ossature en
béton, est la transmission des charges verticales aux fondations. Les poteaux peuvent participer
aussi au contreventement des bâtiments soumis à des forces horizontales.
Les encastrements rencontrés en pratique étant rarement parfaits, les longueurs de
flambement effectives sont plus grandes que les longueurs théoriques. Il convient de noter à ce
sujet que, dans les circonstances les plus courantes, la liaison des poteaux à leur fondation est
plus proche d’une articulation que d’un encastrement. Ainsi, la longueur de flambement d’un
poteau doit être estimée prudemment, en évitant de faire des hypothèses trop optimistes en ce
qui concerne la rigidité des éléments auxquels ils sont liés.
A.2) Généralités :
A.2.1) Élancement d’un poteau :
L’élancement d’un poteau est λ = est le rayon de giration du poteau et sa longueur de
flambement déterminée à partir des figures suivantes

Figure 4. Longueur du flambement théorique


A.2.2) Longueur de flambement :
La longueur de flambement lf d’un poteau est prise égale à :
0.7 Si le poteau est, à ses extrémités, soit encastré, soit encastré dans un massif de fondation,
soit assemblé à des poutres de planchers ayant au moins la même raideur (EI) que le poteau
dans le sens considéré et le traversant de part et d’autres dans les autres cas.
A.2.3) Évaluation des charges
Les poteaux sont dimensionnés de façon qu’ils supportent les charges des surfaces
affectées en appliquant les majorations nécessaires et en tenant compte de leur poids propre.
 Les charges de la surface affectée.
 Le poids propre.
Niveaux RDC :
Poutre A1.1 : G = 0.22 × 0.35 × 1.91 × 25 = 3.67 KN
Poutre A1.2 : G = 0.22 × 0.35 × 1.48 × 25 = 2.84 KN
Poutre R1.1 : G = 0.22 × 0.21 × 1.98 × 25 = 2.28 KN
Poids propre de poteau P2 : G = 0.22 × 0.22 × 25 × 3 =3.63 KN
2.96+3.82 3.97
Plancher (16+5) : G = 5.51 × × = 36.51 KN
2 2
G total = 3.67 + 2.84 + 2.28 + 3.63 + 36.51 = 48.93 KN
2.96+3.82 3.97
Q= × × 1.5= 10.09 KN
2 2

Niveaux RDC :
G total Q
48.93 10.09

A.1) Calcule de le effort tranchant :

G = 48.93 KN

Q = 10.09 KN

À l’ELU : Nu = 1.35G+1.5Q = 81.19 KN


A.1.1) armatures longitudinale :
L0 = 3.00 m

Lf = 0.7 × L0 = 0.7 × 3.00 = 2.1 m

Lf

i (Avec : i = rayon de giration)

𝑎
Cas d’une section rectangulaire  i =
√12

Lf × √12
𝜆= = 33.066 35 ≤ 𝜆 ≤ 70  pas de risque de flambement.
a

On a 𝜆 < 50 donc

0.85
𝛼= 𝜆 2
= 0.721
1+0.2 ×( )
35

Br = (a-0.02) x (b – 0.02) = (0.22 − 0.02) x (0.22− 0.02) =0.04 m2

 Nu Br  fc28  s
As    
  0.9  b  Fe

81.19×10−3 0.04×22 1.15


=( − ) × 400 = −0.00155 ≤ 0
0.721 0.9×1.5

As min = max (4U ; 0.2%B)

U : périmètre de la section du poteau.

B : section du poteau.

As min = max (4 x (0.22x4) ; 0.2/100x (0.22) ²)

As min = max (3.52; 0.968)

As min = 3.52 cm²

As max = 5 % B = 5/100 x (22) ²


As max = 24.2 cm²

Donc As = 3.52 cm²  Soit 4 HA 12 (As = 4.52 cm²)

Choix d’acier 4HA12

A.1.2) Armatures transversales :

-Diamètre :

∅𝑙
∅𝑡 ≥ = 4 𝑚𝑚
3
∅𝑡 ≤ 12 𝑚𝑚
Soit → ∅𝑡 = 6 mm
-Choix de tracés : 1 cadre

Espacement des aciers transversaux :

40cm

S t  Min a  10  32cm
15  18cm
En zone courant :  l

Soit St = 18 cm

Longueur de recouvrement :
Lr = 0.6 Ls

Avec Ls = 0.6 x 40 x ∅𝑡 = 40 x 1.2 = 48 cm

Lr = 0.6 x 48 = 28.8 cm
On prend Lr = 30cm

Figure 5: plan de ferraillage d'aciers pour le poteau


B. Etude d’une nervure :

Figure 6:section d'une nervure

B = 33 cm b0= 7 cm h = 21 cm h0 = 5 cm

G = 5.51 × 0.33 = 1.81 KN/m


Q = 1.5 × 0.33 = 0.495 KN/m

Q
G

Figure 7: schéma de la charge de nervure G et Q


Solicitation:
g𝑙 2 1.81×4.252
Mg= = = 4.08 KN.m
8 8
q𝑙 2 0.495×4.252
Mq= = = 1.11 KN.m
8 8
Mu =1.35 Mg + 1.5 Mq = 1.35 × 4.08 + 1.5 × 1.11
=7.173 KN.m= 7.173×10-3MN.m

B.1) Calcul de ferraillage:

 Armatures transversale :
0.85×𝑓𝑐28 0.85×22
On a fbu= = = 16.26 MPa
𝜃×𝛾𝑏 1×1.5

Car 𝜃 = 1 duree d’application des charge >24h


Et 𝛾b=1.5
Mtu = bho x fbu (d-h0/2) =0.33 x 0.05 x 16.26 x (0.189- 0.05/2)
= 0.0439 MN.m

On a Mtu  Mu l’axe neutre se trouve dans la table de compression.


Donc on est ramené au cas de la section rectangulaire de largeur

- Calcul le moment réduit  :


Mu 7.173 × 10−3
𝜇= 2 = = 0.0374
𝑏𝑑 𝑓𝑏𝑢 0.33 × 0.1892 × 16.26
Pivot A car 𝜇𝑈 <𝜇𝐴𝐵 0.186
La rupture se manifeste par sur allongement des aciers :
𝛼 = 1.25 × (1 − (√1 − 2𝜇)) = 0.047
𝑧𝑢 = 𝑑 × (1 − 0.4 × 𝛼) = 0.185 m
𝑀𝑢 9.0711 × 10−3
𝐴𝑠 = = × 104 = 1.114 𝑐𝑚2
𝑧𝑢 × 𝜎𝑠 400
0.184 ×
1.15
𝑓𝑒 400
𝜎𝑠 = = = 347.82 𝑀𝑃𝑎 car le calcul est autour de pivot A
𝛾𝑠 1.15

Avec As : armatures longitudinal de traction et or on a choisi


1HA12 As=1.13 cm2

Figure 8: dimensionnent des barres d'aciers pour nervure

C. ETUDE D’UNE POUTRE ISOSTATIQUE (A4)

Figure 9: la position de la poutre dans le plan de coffrage


Les poutres sont des éléments porteurs en béton armé, leur rôle consiste essentiellement
à supporter les charges transmises par le plancher.

Redimensionnement de la poutre : A5 (22, 30)

𝐿
≤H car la poutre isostatique → on prendre = 30 cm
10

Schéma cinématique

40

P1 P2

Figure 10:schéma de la poutre et coupe A_A

L= 3.00m B=22 cm H = 35 cm
C .1) Chargement :
 Charges permanente uniforme :
Poids propres de la poutre : b×h×λBA
Poids propres de la poutre = 0.22× 0.3×25 = 1.65 KN/m
4.25
Poids du plancher = 5.51× = 11.70 KN/m
2

Poids de l’acrotère : 8 KN/m


G= 1.65+11.70+ 8 = 21.35
G= 21.35 KN/m

 Charges d’exploitation :
Q0 =1.5 KN/m2
4.25
Q = 1.5×
2
Q = 3.187 KN/m

C.2) calcul des moments :


𝑔𝑙 2
Mg = = 24
8
𝑞𝑙 2
Mq = = 3.58
8

Mu = 1.35Mg + 1.5Mq = 37.77 KN.m


C.3) calcul des armatures longitudinales à l’ELU :

Mu
u=
b₀. 𝑑2 . 𝑓𝑏𝑢

37.77×10−3
u= = 0.144
0.22×0.272 ×16.26

→Lim>u car Lim =0.3 (Fe400) donc A’u =O

Alors :
On n’a pas besoin d’aciers comprimés
Le béton tout seul est capable de reprendre l’effort de compression

⇒ Calcul d’une section rectangulaire sans aciers comprimés


=1.25 (1− √1 − 2 × µ𝑢 )

 = 1.25 (1 -√1 − 2 × 0.15 ) = 0.195


Z b =d (1 - 0.4 × 𝛼 )
Z b =0.27 (1 -0.4 × 0.0187 ) = 0.248 m
Mu
Au = Z𝑏 ×σ𝑠

σ𝑠 ?? Il faut savoir le pivot de calcul

u< > 𝜇𝑎𝑏 = 0.186

u< 𝜇𝑎𝑏 ⟹le calcul autour de pivot A

39 × 10−3
Au = 400 × 104 = 4.37 = cm2
0.247 ×
1.15

ft₂₈
Amin = 0.23× × b×d : la section minimal de non fragilité

Ft28 = 0.6 + 0.06fc28 =1.92


1.92
Amin = 0.23 × × 0.22× 0.30× 104 = 0.728 cm²
400
→ La condition de non fragilité est vérifiée
On utilise : 3HA14→ Au = 4.61 cm²

Figure 11: coupe A_A (ferraillage d'aciers pour la poutre)


Figure 12: plan de ferraillage pour la poutre
Conclusion

Au cours de ce stage, j’ai approfondis la formation théorique étudiée à ISET Médenine


spécialement dans le domaine génie civil en appliquant les règles générales de conception et
de dimensionnement.
En plus, j’ai pu acquérir une expérience pratique dans la manipulation des logiciels de
calcul béton armé « arche 16.1 » et de dessin « AUTOCAD », une expérience qui va m’aider
à bien entamer la vie professionnelle.
Au cours de ce projet, j’ai aussi pu développer en moi même l'esprit de recherche et
d'initiative et du travail collectif qui est un élément indispensable dans la vie professionnelle du
technicien supérieur.
Enfin je souhaite que ce projet soit clair, convaincant et qui m’aidera prochainement
dans la vie professionnelle et facilitera le contact avec le milieu professionnel.

Vous aimerez peut-être aussi