Vous êtes sur la page 1sur 3

Implémentation d’un modèle de comportement cyclique dans COMSOL

ADNENE TLILI
Institut supérieur des études technologiques de Nabeul, Campus Universitaire - 8000 Nabeul, Tunisie,
tlili_adnene@yahoo.fr

Résumé – l’implémentation numérique des modèles de comportement cyclique est toujours


compliquée vue la présence d’équations différentielles, généralement, non linéaires qui nécessitent
une intégration numérique à chaque nœud du maillage. COMSOL multiphysics permet facilement
l’intégration de ces équations ainsi que leurs couplages au problème mécanique. Dans cette étude,
on va présenter la technique d’extension du modèle de comportement élastique présent dans
COMSOL pour insérer le modèle, de type Chaboche, de comportement cyclique viscoplastique
avec écrouissage cinématique et isotrope non-linéaire.

Mots clés : Comportement cyclique / COMSOL / Simulation numérique / Modèle de Chaboche.

Abstract – numerical implementation of the cyclic behavior model is always difficult for the
presence of differential equations, generally nonlinear, which requires numerical integration at
each node of the mesh. COMSOL Multiphysics allows easy integration of these equations as well
as their coupling to the mechanical problem. In the present paper we extend the elastic COMSOL
model to thermoelastoviscoplasticity using a Chaboche viscoplastic law with nonlinear kinematic
and isotropic hardening.

Key words: Cyclical behaviour / COMSOL / Numerical simulation / Chaboche model.

Djerba 25-27 Mars 2013, Tunisie


5ième Congrès International Conception et Modélisation des Systèmes Mécaniques CMSM’2013

1 Introduction
Tableau 1. Valeurs des coefficients du modèle
La simulation numérique constitue une voie de
progrès en termes de conception et de

MPa

MPa

MPa

MPa
K

Q
C
Coef.

L
dimensionnement des structures, mais elle nécessite

b
au préalable la détermination et l’implémentation
numérique des modèles de comportement. Valeur 151 82 24 162400 2800 60 8
Les modèles de comportement cyclique sont souvent
délicats à mettre en œuvre dans les codes de calculs L’équation (2) décrit l’évolution de la déformation
commerciaux tel qu’Abaqus, Ansys, etc. ́ ́
Le logiciel COMSOL multiphysics facilite viscoplastique en fonction du temps où ( )
est
énormément l’implémentation numérique de tout la direction de l’écoulement et ̇ le module de la
type de modèle de comportement via la possibilité vitesse de la déformation viscoplastique.
du couplage du module « structural mechanics » et L’équation (3) correspond à une fonction puissance
le module « Mathematics ». de la viscosité avec un écrouissage cinématique et
Dans cette étude, on va présenter brièvement la isotrope.
technique d’extension du modèle de comportement L’équation (4) décrit l’évolution de l’écrouissage
élastique présent dans COMSOL pour insérer le cinématique X qui comprend deux termes : le terme
modèle, de type Chaboche, de comportement d’écrouissage cinématique linéaire et un terme de
cyclique viscoplastique avec écrouissage rappel fournissant un effet de mémoire évanescente
cinématique et isotrope non-linéaire. du trajet de chargement appelé aussi terme de
recouvrance dynamique.
2 Modèles L’équation (5) est une fonction qui décrit la
saturation de l’écrouissage isotrope en fonction de
Le modèle retenu dans cette étude est celui de la déformation viscoplastique cumulée. Q est la
Chaboche développé à l’Office National d'Études et valeur de saturation.
de Recherches Aérospatiales, ONERA, [1,2,3,4,5].
Méthode d’implémentation dans
Premier modèle COMSOL

Le premier modèle implémenter dans COMSOL est Les équations du modèle de Chaboche, sont des
de type élasto-visco-plastique à écrouissages, équations différentielles non linéaires qui doivent
cinématique et isotrope, non linéaires [1]. être résolu à chaque nœud du maillage. Pour ce type
L’ensemble des équations sous condition isotherme d’équation on utilisera la forme générale « General
se ramène à : form » sous le mode PDEs du module
« Mathematics » de COMSOL.
( ) (1) La forme générale de l’équation est comme suit :
́ ́
̇ ̇ ( )
(2) ( )
( ) (6)
̇ 〈 〉 〈 〉 (3)
Avec : [ ]
̇ ̇ ( ) ̇ (4)
Pour adapter l’équation (6) aux équations du
̇ ( ) ̇ (5) modèle, il suffit de bien choisir les valeurs des
Avec : coefficients. Tout le système d’équations non-
: Fonction de charge au sens de Von Mises linéaires est complexe. L’étape critique est la
convergence de l’écrouissage isotrope. La fonction
̇ : Déformation viscoplastique
puissance dans l’équation (3) ainsi que la condition
̇ : Module de la vitesse de la déformation
d’écoulement viscoplastique génèrent
viscoplastique ̇ √ ̇ ̇ souvent des difficultés au moment de l’initialisation
de la simulation. L’initialisation de chaque terme de
̇ : Composante de l’écrouissage cinématique l’équation est essentielle pour réussir la simulation.
̇ : Composante de l’écrouissage isotrope
: sont les coefficients du modèle Résultats du premier modèle
dépendant du matériau et de la température. Le
tableau 1 présente les valeurs de ces coefficients à la La figure 1 illustre le phénomène de durcissement
température T=293°K pour l’acier inoxydable 316L cyclique de l’acier 316L pour une déformation
[1]. totale imposée égale à 0.8%

Djerba 25-27 Mars 2013, Tunisie 1


Figure 1. Évolution cyclique de la contrainte en Figure 2. Évolution cyclique de la contrainte en
fonction de la déformation pour l’acier 316L fonction de la déformation pour l’acier
55NiCrMoV7
Deuxième modèle
3 Conclusion
Ce modèle développé et identifié par Vincent Velay
[6], dans le cadre de son thèse, est une variante du Dans cette étude on a présenté la méthode
modèle de Chaboche (modèle de l’ONERA). d’implémentation d’un modèle de comportement
L’ensemble des équations sous condition isotherme cyclique dans le logiciel COMSOL multiphysics.
[6] se ramène à : Le couplage des deux modules « structural
mechanics » et « Mathematics » a facilité
(7) considérablement la résolution numérique des
(8) équations différentielles non linéaires constitutives
des deux modèles présentés. Les résultats obtenus
En posant ∑ : (9)
de la simulation numérique des modèles est très
( ) (10) encourageants. Ils montrent les capacités du logiciel
Les équations d’évolutions s’écrivent : COMSOL notamment dans l’implémentation des
́ ́
̇ ̇ ( )
(11) modèles non standards et non prédéfinis dans le
( ) logiciel.
̇ 〈 〉 〈 〉 (12)
̇ ̇ ̇ (13) 4 Bibliographie
̇ ̇( ) (14)
[1] Lemaitre, J., et Chaboche, J. « mécanique des
Le tableau 2 présente les valeurs des coefficients du matériaux solides », 2ème édition. DUNOD, Paris,
modèle à la température T=293°K pour l’acier 1996.
martensitique 55NiCrMoV7 [6]. [2] Chaboche, J. L. Time-independent constitutive
theories for cyclic plasticity. International Journal
Tableau 2. Valeurs des coefficients du modèle of Plasticity. Vol. 2, (1986), 149-188.
[3] Chaboche, J. L. Constitutive equations for
E R0 C1 Q1 C2 cyclic plasticity and cyclic viscoplasticity.
b1 n
GPa MPa (MPa) MPa (MPa) International Journal of Plasticity. vol. 5 (1989),
207 700 11 19.5 1223000 -390 301550 247-302.
[4] Chaboche, J. L. On some modifications of
K C3 Q2 kinematic hardening to improve the description of
D2 D3 b2 D1
MPa (MPa) MPa ratcheting effects. International Journal of
1870 130 0 0.2 133700 -120 4600
Plasticity. vol. 7 (1991), 661-678.
[5] Chaboche, J. L. A review of some plasticity and
viscoplasticity constitutive theories. International
Résultats du deuxième modèle Journal of Plasticity. vol. 24 (2008), 1642–1693.
[6] Vincent VELAY. Modélisation du
La figure 2 illustre le phénomène d’adoucissement comportement cyclique et de la durée de vie
cyclique de l’acier 55NiCrMoV7 pour une d’aciers à outils martensitique. Thèse, école des
déformation totale imposée égale à 0.8%. mines de Paris, décembre 2003

Djerba 25-27 Mars 2013, Tunisie 2