Vous êtes sur la page 1sur 114

ADEREE

Agence Nationale pour le Développement

GUIDE TECHNIQUE SUR L’ISOLATION


THERMIQUE DU BÂTIMENT AU MAROC
Table des matières

Sommaire exécutif 3

1. coNtexte 5

2. iNtroDuctioN Sur L’efficacité éNerGétiQue DaNS Le


BÂtimeNt 9

3. caDre réGLemeNtaire et Normatif eN matiÈre D’efficacité


éNerGétiQue au maroc 11

11

11

4. caractériSatioN éNerGétiQue Du Secteur Du BÂtimeNt au


maroc 15

15

16

17

17

20

5. tecHNiQueS D’iSoLatioN 21

21

22

30

1
6. aLterNatiVeS eN « NouVeaux » ProcéDéS et matériaux
D’iSoLatioN 65

65

67

69

72

7. meSureS D’écoNomieS et D’efficacité éNerGétiQue 73

73

75

77

78

8. coNcLuSioN 79

9. aNNexeS 81

81

83

85

86

83

94

10. BiBLioGraPHie 103

11. taBLe DeS matiÈreS DeS taBLeaux et fiGureS 104

2
Sommaire Exécutif

l’isolation thermique

les solutions les plus propices à

les principaux matériaux d’isolation thermique


Les techniques de mise en
œuvre de l’isolation

coûts des produits et leurs installations

la pose des matériaux d’isolation

explicitée en détail dans ce guide.

3
1. CONTEXTE

5
12 et 15% 2020

Loi 47-09 relative à

47-09

règlement thermique de
construction au maroc (rtcm)

6
7
au maroc.

prescripteurs et professionnels

règlement
thermique de construction au maroc (rtcm).

8
2. INTRODUCTION SUR L’EFFICACITÉ
ÉNERGÉTIQUE DANS LE BÂTIMENT

9
10
3. CADRE RÉGLEMENTAIRE
ET NORMATIF EN MATIÈRE
D’EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE
AU MAROC

3.1 PROGRAMME D’EFFICACITÉ


ÉNERGÉTIQUE DANS LE BÂTIMENT

1,22
mtep 2020

3.2 RÈGLEMENT THERMIQUE DE


CONSTRUCTION AU MAROC (RTCM)
loi 47-09

règlement thermique de
construction au maroc (rtcm)

11
Zonage climatique

12
ZoNaGe cLimatiQue Du maroc aDaPté
aux BeSoiNS Du rÈGLemeNt
tHermiQue De coNStructioN

13
Prescriptions techniques

a) L’approche performancielle

Z1 40 44 72 48 45

Z2 46 50 73 52 49

Z3 48 61 68 66 49

Z4 64 80 47 34 35

Z5 61 65 92 88 56

Z6 65 67 93 88 58

b) L’approche prescriptive

14
4. CARACTÉRISATION
ÉNERGÉTIQUE DU SECTEUR
DU BÂTIMENT AU MAROC

4.1. CONCEPTION ARCHITECTURALE

15
4.2. LES MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION AU MAROC

16
4.3. LES MATÉRIAUX D´ISOLATION

4.4 LES DIFFÉRENTS MODES DE


CONSTRUCTION AU MAROC

17
2

140’000 150’000
600’000

18
19
1. Hôpitaux

3. centres administratifs et bureaux

4. Hôtels et équipements touristiques

4.5. NORMES LIÉES A L’EFFICACITÉ


ÉNERGÉTIQUE

20
5. TECHNIQUES D’ISOLATION

5.1. BENCHMARK DU SECTEUR AU NIVEAU


DES PAYS DU BASSIN MÉDITERRANÉEN

21
2

5.2. LES MATÉRIAUX ISOLANTS

5.2.1. Les différents types d’isolants existants sur le marché


national et étranger (notamment en bassin méditerranéen)

22
23
2

24
5.2.2. Propriétés physiques des matériaux isolants
conductivité thermique des isolants (eN 12667)

thermique (valeur u)
résistance
thermique (r) de l’enveloppe.
2

25
3 3 3

26
Propriétés de résistance à l’humidité

résistivité à la diffusion de vapeur (Nm eN 12086)

27
résistance à la compression à court terme (Nm eN 826)

résistance au feu

28
conductivité thermique

r m2
a2 1,35 0,038 50 résistance thermique
S1d0
m2

3,60 3 1200 1000


Nom ProDuit

ACERMI
000000000000

AT CSTB Nº XX/YY-ZZZZ
Nom ou marque commercial

29
Valeurs de conductivité thermique

dN
rD =
90/90
m2 2

5.3. TECHNIQUES DE MISE EN ŒUVRE POUR


LES DIFFÉRENTES APPLICATIONS
5.3.1. isolation de la toiture plate

30
Z1 40 40 30 40
40 40 30 40
40 40 30 40
40 50 40 50
Z2 40 40 30 40
40 50 40 50
40 50 40 50
50 60 50 60

31
Z3 40 50 40 50

40 50 40 50

40 50 40 50

50 60 50 60

Z4 50 60 50 60

50 60 50 60

50 60 50 60

60 60 50 70

Z5 40 50 40 50

40 50 40 50

50 60 50 60

60 60 50 70

Z6 40 50 40 50

40 50 40 50

50 60 50 60

60 60 50 70

toitures plates avec du polystyrène extrudé (xPS)

32
5. Couche de gravier et de mortier d’adhésion et carrelage
4. Couche anti-poinçonnement
3. Polystyrène extrudé XPS
2. Couche de gravier de mortier d’adhésion
1. Couche de formation de pentes
5 4. 3. 2. 1.

1.

2.

3.

33
4.

5.

toitures plates isolées avec du polystyrène expansé (ePS)

1: Carrelage
2: Membrane d’étanchéité 1. 3. 4. 2.
3: Polystyrène expansé EPS
4: Dalle

34
1.

2.

3.

4.

toitures plates avec polyuréthane projeté (Pur)

6- Revêtement de sol
(carrelage)
5- Couche de compression
6. de mortier, nécessaire
en cas d’étanchéité en
5.
asphalte.
4.
4- PUR, Densité 45 kg/m3

(émulsion d’asphalte ou
3. bitumineuse)
2. 2- Formation des pentes
1- Support solide (Dalle)
1.

35
1.

2.

3
.

3.

4.

5.3.2. isolation de la toiture inclinée

36
Z1 40 40 30 40

40 40 30 40

40 40 30 40

40 50 40 50

Z2 40 40 30 40

40 50 40 50

40 50 40 50

50 60 50 60

Z3 40 50 40 50

40 50 40 50

40 50 40 50

50 60 50 60

Z4 50 60 50 60

50 60 50 60

50 60 50 60

60 60 50 70

37
Z5 40 50 40 50

40 50 40 50

50 60 50 60

60 60 50 70

Z6 40 50 40 50

40 50 40 50

50 60 50 60

60 60 50 70

toiture inclinée isolée avec le xPS

1.

2.

4.

5.

38
1.

2.

3.

4.

5.

39
1.
2.
3. 3
.
4.
5.

40
toiture inclinée isolée avec de la laine minérale (mW)
1
2.
3.
4.

5.
6.
7.
8.

5.3.3. isolation des murs et parois opaques

41
isolation des murs creux (double cloison)

Z1 30 30 30 30
30 30 30 30
30 30 30 30
30 30 30 30
Z2 30 30 30 30
30 30 30 30
30 40 30 40
40 40 40 50
Z3 30 30 30 30
30 30 30 30
30 40 30 40
40 40 40 50
Z4 40 40 40 50
40 40 40 50
40 40 40 50
50 50 40 50
Z5 30 30 30 30
30 40 30 40
40 40 40 50
50 50 40 50
Z6 30 30 30 30
30 40 30 40
40 40 40 50
50 50 40 50

42
43
44
murs creux isolés avec du polyuréthane projeté

murs creux isolés avec de la laine minérale (mW)

1.

2.

3.
2

4.

45
isolation des murs par l’extérieur

Z1 30 30 30 30
30 30 30 30
30 30 30 30
30 30 30 30
Z2 30 30 30 40
30 30 30 40
40 40 30 40
50 50 40 50

46
Z3 30 30 30 40
30 30 30 40
40 40 30 40
50 50 40 50
Z4 50 50 40 50
50 50 40 50
50 50 40 50
50 50 50 60
Z5 30 30 30 40
40 40 30 40
50 50 40 50
50 50 50 60
Z6 30 30 30 40
40 40 30 40
50 50 40 50
50 50 50 60

murs isolés par l’extérieur avec xPS

47
murs isolés par l’extérieur avec ePS

EPS

48
murs isolés par l’extérieur avec du polyuréthane projeté (Pur)

2.
3.
1.

2. Mousse de polyuréthanne projeté


3. Mur extérieur

49
murs isolés par l’extérieur avec de la laine minérale (mW)

1.

2.

3.

4.

5.

isolation des murs par l’intérieur

50
Z1 30 30 30 30
30 30 30 30
30 30 30 30
30 30 30 30
Z2 30 30 30 40
30 30 30 40
40 40 30 40
50 50 40 50
Z3 30 30 30 40
30 30 30 40
40 40 30 40
50 50 40 50
Z4 50 50 40 50
50 50 40 50
50 50 40 50
50 50 50 60
Z5 30 30 30 40
40 40 30 40
50 50 40 50
50 50 50 60
Z6 30 30 30 40
40 40 30 40
50 50 40 50
50 50 50 60

51
murs isolés par l’intérieur avec xPS

murs isolés par l’intérieur avec ePS

1.

2.

52
3.

4.

murs isolés par l’intérieur avec du polyuréthane projeté (Pur)

53
3

murs isolés par l’intérieur avec de la laine minérale (mW)

1.

2.

3.

4.

54
5.3.4. isolation des planchers

Z1 NE NE NE NE
Z2 NE NE NE NE
Z3 20 20 20 20
Z4 30 30 30 40
Z5 20 30 20 30
Z6 20 30 20 30

Planchers isolés avec xPS

55
3

56
5.
4.

3.

2.

1.

57
Planchers isolés avec la laine minérale (mW)

1.

2.

3.

4.

58
5.3.5. isolation des parois vitrées

59
2

3
2

u (W/m2.K)

60
u (W/m2.K)

61
2

1- fenêtre avec pré-cadre

62
63
2. fenêtres sans pré-cadre

en cas de rénovation

64
6. ALTERNATIVES EN
« NOUVEAUX » PROCÉDÉS ET
MATÉRIAUX D’ISOLATION

6.1. INNOVATION DANS LES MATÉRIAUX


D´ISOLATION

6.1.3. mousse de polyisocyanurate (Pir)

65
6.1.4. Panneau en mousse phénolique

6.1.5. Panneaux en laine de roche avec aérogel

.
3

66
6.1.6. Panneaux rigides isolants sous vide (ViP)

6.2 RECHERCHE DANS LES MATÉRIAUX


LOCAUX A GRAND POTENTIEL D´ISOLATION
THERMIQUE
6.2.1. Liège aggloméré

67
6.2.2. Laine de mouton

68
6.2.3. fibres de chanvre

6.3. ENVELOPPE DU BÂTIMENT

69
6.3.1. L´isolation des parois opaques

6.3.2. L´isolation des toitures et terrasses


Systèmes de dalles isolantes

70
6.3.3. L´isolation des parois vitrées

71
6.4. ASPECTS BIOCLIMATIQUES

72
7. MESURES D’ÉCONOMIES ET
D’EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE

7.1 ÉTUDES DE FAISABILITÉ


TECHNICO-ÉCONOMIQUE

73
méthode.

74
2

2
.

7.2 INVESTISSEMENT ET TEMPS DE RETOUR

75
% de surcoût d’investissement dû à la RT
selon la catégorie du logement et la région

e
ues

II.1.5. Rentabilité de la réglementation thermique


pour le consommateur

entation
Temps de retour pour le consommateur final
selon la zone et la catégorie d’habitat

76
>>Gains
Gainsen
ensubventions
subventionsaccordées
accordéesaux
auxénergies
énergiesconven-
conven- Maro
Maro
tionnellessubstituées
tionnelles substituées(notamment
(notammentleleGPL)
GPL); ; lutio
lution
desaa
des
>>Réduction
Réductiondesdesémissions
émissionsde
degaz
gazààeffet
effetde
deserre,
serre,ce
cequi
qui tiond
tion
renforcelalacontribution
renforce contributiondu
duMaroc
Marocààlalalutte
luttecontre
contreles
les des ss
des
7.3 IMPACT ÉNERGETIQUE ET
changementsclimatiques.
changements
ENVIRONNEMENTAL climatiques. suiva
suiva
dive
diver
diver
II.2.1.Gains
II.2.1. Gainsen
enénergie
énergieprimaire
primaire
bute
buteu
Lesgains
Les gainsen
enénergie
énergieprimaire
primairepour
pourlelepays
payss’élèveraient
s’élèveraient forte
forte
enmoyenne
en moyenneàà33kgep/m
kgep/m/an.
222
/an. viron
viron
Ilsvarient
Ils varientselon
selonles
lescaractéristiques
caractéristiquesclimatiques
climatiquesdes
deszones
zones: : cain
cain.
cain.
dede22kgep/m
kgep/m22/an
2
/andans
dansles
leszones
zonesZ1Z1etetZ2
Z2àà77kgep/m
kgep/m22/an
2
/an
danslalazone
dans zoned’Ifrane.
d’Ifrane.

Gainen
Gain enénergie
énergieprimaire
primaireselon
selonlalazone
zoneclimatique
climatique
kgep/m2/an

Ce dé
Ce d
2 form
forma
II.2.2.Gains
II.2.2. Gainsen
enpuissances
puissancesélectriques
électriquesinstallées
installées natio
natio
char
charg
Entermes
En termesde depuissances
puissancesélectriques
électriques
2
. évitées,lalamise
évitées, miseenen serv
servé
servé
œuvre de
œuvre de lala réglementation
réglementation thermique
thermique des
des bâtiments
bâtiments
permettrait d’éviter
permettrait d’éviter en
en moyenne
moyenne 24 24 W/m2,
W/m2, cece qui
qui cor-
cor- L’obs
L’obse
respondrait àà un
respondrait un investissement
investissement pour
pour lala construction
construction roca
rocain
decapacités
de capacitésadditionnelles
additionnellesde deproduction
productionélectrique
électriquedede avec
avec
77
l’ordrede
l’ordre de200
200àà240 240Dh/m2
Dh/m2d’habitat
d’habitattraité.
traité. pend
pend
III.4. Les subventions évitées
Dans l’hypothèse d’un prix moyen du baril de pétrole à
7.4. IMPACT SOCIOCULTUREL,
80 $ et d’un tarifGÉNÉRATION
intérieure du Butane conditionné qui

D´EMPLOI reste fixe, les subventions évitées par l’Etat à ce produit


énergétiques serait d’environ 177 MDh à l’horizon 2030.
Les gains cumulés sur les 20 ans sont estimées à près
1 340 MDh.
Les gains cumulés sur la durée de vie des mesures
d’efficacité énergétique mises en place (minimum 30
Subventions annuelles évitées par l’Etat
ans), sont estimés à environ 20 Mtep, soit environ 5 fois
la consommation annuelle actuelle de tout le secteur
des bâtiments.
Le coût de la tep économisée d’énergie primaire serait
dans ce cas d’environ 1 100 Dh/tep à comparer au coût
d’approvisionnement de la tep de GPL sur le marché
international qui est de l’ordre de 5 600 Dh pour un prix
du pétrole brut de 80 $.

III.3. Capacités électriques évitées


L’agrégation de la réduction des puissances des
La création
climatiseurs aud’emplois et d’opportunités
niveau des bâtiments résidentiels
suite à l’application de la réglementation ther-
mique permettrait à long terme d’éviter à la com-
pagnie d’électricité la construction de capacités
électriques additionnelles. III.5. Les externalités positives
Cette capacité éviter cumulée serait de 370 MW à l’ho- > Emissions évitées de CO2
rizon des 10 prochaines années et 1300 MW à l’horizon En tenant compte des facteurs d’émissions considérés
de 20 ans. au Maroc pour les combustibles et pour le réseau
La valeur économique de cette capacité évitée est d’au- électrique, les émissions évitées cumulées sur la période
tant plus importante qu’elle interviendra certainement des 20 prochaines années seraient d’environ 20 MtECO2.
en période de pointe de charge d’été due à la climatisa-
tion comme déjà observé en Tunisie depuis une dizaine > La création d’emplois et d’opportunités
d’années. La mise en place de la réglementation permettra la création
En terme financier, les investissements différés suite d’environ 18 000 emplois permanents à l’horizon 2030 et
aux gains en capacités pourraient être estimés à environ génèrera un volume d’affaires supplémentaires pour les
370 M€ en 10 ans et 1 300 M€ à l’horizon 2030 ans. entreprises marocaines de plus de 20 milliards de Dh.

2011 2015 2020 2025 2030


Emplois directs permanents créés 906 4 926 9 470 13 801 17 801
Volume d’investissement cumulé (MDh) 1 047 5 694 10 948 15 954 20 579

Les éléments techniques du projet de la réglementation thermique du bâtiment au Maroc

78
8. CONCLUSION

les
travaux de pose des matériaux

79
9. ANNEXES

9.1. GLOSSAIRE

BectH.-

81
2

par unité de
surface d’un matériau et par une unité de temps
en W/m.K.

82
9.2. TABLEAUX DES EXIGENCES LIMITES
Les exigences limites réglementaires des caractéristiques
RÈGLEMENTAIRES
thermiques de l’enveloppe des bâtiments résidentiels

Taux des baies U des toitures U des murs U des vitrages R minimale des Facteur
vitrées TGBV exposées extérieurs (W/m2.k) planchers sur sol Solaire FS* des
(W/m2.K) (W/m2.k) (m .k/W)
2
vitrages
Zone climatique ≤ 15% ≤ 0,75 ≤ 1,20 ≤ 5,80 NE NE
règlementaire Z1 Nord : NE
(Réf. Agadir) 16-25 % ≤ 0,75 ≤ 1,20 ≤ 5,80 NE Autres : ≤ 0,7
Nord : NE
26-35 % ≤ 0,75 ≤ 1,20 ≤ 3,30 NE Autres : ≤ 0,5
Nord : ≤ 0,7
36-45 % ≤ 0,65 ≤ 1,20 ≤ 3,30 NE Autres : ≤ 0,3
Zone climatique ≤ 15% ≤ 0,75 ≤ 0,80 ≤ 5,80 NE NE
règlementaire Z2 Nord : NE
(Réf. Tanger) 16-25 % ≤ 0,65 ≤ 0,80 ≤ 3,30 NE
Autres : ≤ 0,7
26-35 % ≤ 0,65 ≤ 0,70 ≤ 3,30 NE Nord : NE
Autres : ≤ 0,5
36-45 % ≤ 0,55 ≤ 0,60 ≤ 2,60 NE Nord : ≤ 0,7
Autres : ≤ 0,3
Zone climatique ≤ 15% ≤ 0,65 ≤ 0,80 ≤ 3,30 ≥ 0,75 NE
règlementaire Z3 Nord : NE
(Réf. Fès) 16-25 % ≤ 0,65 ≤ 0,80 ≤ 3,30 ≥ 0,75 Autres : ≤ 0,7
Nord : NE
26-35 % ≤ 0,65 ≤ 0,70 ≤ 2,60 ≥ 0,75
Autres : ≤ 0,5
36-45 % ≤ 0,55 ≤ 0,60 ≤ 1,90 ≥ 0,75 Nord : ≤ 0,7
Autres : ≤ 0,5
Zone climatique ≤ 15% ≤ 0,55 ≤ 0,60 ≤ 3,30 ≥ 1,25 NE
règlementaire Z4 Nord : NE
(Réf. Ifrane) 16-25 % ≤ 0,55 ≤ 0,60 ≤ 3,30 ≥ 1,25 Autres : ≤ 0,7
Nord : ≤ 0,7
26-35 % ≤ 0,55 ≤ 0,60 ≤ 2,60 ≥ 1,25 Autres : ≤ 0,6
Nord : ≤ 0,6
36-45 % ≤ 0,49 ≤ 0,55 ≤ 1,90 ≥ 1,25 Autres : ≤ 0,5
Zone climatique ≤ 15% ≤ 0,65 ≤ 0,80 ≤ 3,30 ≥ 1,00 NR
règlementaire Z5 Nord : NE
(Réf. Marrakech) 16-25 % ≤ 0,65 ≤ 0,70 ≤ 3,30 ≥ 1,00 Autres : ≤ 0,7
Nord : ≤ 0,6
26-35 % ≤ 0,55 ≤ 0,60 ≤ 2,60 ≥ 1,00
Autres : ≤ 0,4
36-45 % ≤ 0,49 ≤ 0,55 ≤ 1,90 ≥ 1,00 Nord : ≤ 0,5
Autres : ≤ 0,3
Zone climatique ≤ 15% ≤ 0,65 ≤ 0,80 ≤ 3,30 ≥ 1,00 NR
règlementaire Z6 Nord : NE
(Réf. Errachidia) 16-25 % ≤ 0,65 ≤ 0,70 ≤ 3,30 ≥ 1,00 Autres : ≤ 0,7
Nord : ≤ 0,6
26-35 % ≤ 0,55 ≤ 0,60 ≤ 2,60 ≥ 1,00 Autres : ≤ 0,4
36-45 % ≤ 0,49 ≤ 0,55 ≤ 1,90 ≥ 1,00 Nord : ≤ 0,5
Autres : ≤ 0,3

NE : Pas d’exigence.
U des planchers exposés sur pilotis est le même que celui de la toiture.

83
Les exigences limites réglementaires des caractéristiques
thermiques de l’enveloppe des bâtiments à usage de bureaux

Taux des baies U des toitures U des murs U des vitrages R minimale des Facteur
vitrées TGBV exposées extérieurs (W/m2.k) planchers sur sol Solaire FS* des
(W/m2.K) (W/m2.k) (m .k/W)
2
vitrages
Zone climatique ≤ 15% ≤ 0,75 ≤ 1,20 ≤ 5,80 NE NE
règlementaire Z1 Nord : NE
(Réf. Agadir) 16-25 % ≤ 0,65 ≤ 1,20 ≤ 5,80 NE Autres : ≤ 0,7
Nord : NE
26-35 % ≤ 0,65 ≤ 1,20 ≤ 3,30 NE Autres : ≤ 0,5
Nord : ≤ 0,7
36-45 % ≤ 0,55 ≤ 1,20 ≤ 3,30 NE Autres : ≤ 0,3
Zone climatique ≤ 15% ≤ 0,65 ≤ 0,80 ≤ 5,80 NE NE
règlementaire Z2 Nord : NE
(Réf. Tanger) 16-25 % ≤ 0,65 ≤ 0,80 ≤ 3,30 NE
Autres : ≤ 0,7
26-35 % ≤ 0,65 ≤ 0,60 ≤ 3,30 NE Nord : NE
Autres : ≤ 0,5
36-45 % ≤ 0,55 ≤ 0,60 ≤ 2,60 NE Nord : ≤ 0,7
Autres : ≤ 0,3
Zone climatique ≤ 15% ≤ 0,65 ≤ 0,80 ≤ 3,30 ≥ 0,75 NE
règlementaire Z3 Nord : NE
(Réf. Fès) 16-25 % ≤ 0,65 ≤ 0,80 ≤ 3,30 ≥ 0,75
Autres : ≤ 0,7
Nord : NE
26-35 % ≤ 0,55 ≤ 0,70 ≤ 2,60 ≥ 0,75
Autres : ≤ 0,5
Nord : ≤ 0,7
36-45 % ≤ 0,49 ≤ 0,60 ≤ 1,90 ≥ 0,75 Autres : ≤ 0,5
Zone climatique ≤ 15% ≤ 0,55 ≤ 0,60 ≤ 3,30 ≥ 1,25 NR
règlementaire Z4 Nord : NE
(Réf. Ifrane) 16-25 % ≤ 0,55 ≤ 0,60 ≤ 3,30 ≥ 1,25
Autres : ≤ 0,7
26-35 % ≤ 0,49 ≤ 0,60 ≤ 2,60 ≥ 1,25 Nord : ≤ 0,7
Autres : ≤ 0,6
36-45 % ≤ 0,49 ≤ 0,55 ≤ 1,90 ≥ 1,25 Nord : ≤ 0,6
Autres : ≤ 0,5
Zone climatique ≤ 15% ≤ 0,65 ≤ 0,80 ≤ 3,30 ≥ 1,00 NR
règlementaire Z5 Nord : NE
(Réf. Marrakech) 16-25 % ≤ 0,65 ≤ 0,70 ≤ 3,30 ≥ 1,00 Autres : ≤ 0,7
Nord : ≤ 0,6
26-35 % ≤ 0,55 ≤ 0,60 ≤ 2,60 ≥ 1,00
Autres : ≤ 0,4
36-45 % ≤ 0,49 ≤ 0,55 ≤ 1,90 ≥ 1,00 Nord : ≤ 0,5
Autres : ≤ 0,3
Zone climatique ≤ 15% ≤ 0,65 ≤ 0,80 ≤ 3,30 ≥ 1,00 NE
règlementaire Z6 Nord : NE
(Réf. Errachidia) 16-25 % ≤ 0,65 ≤ 0,70 ≤ 3,30 ≥ 1,00 Autres : ≤ 0,7
Nord : ≤ 0,6
26-35 % ≤ 0,55 ≤ 0,60 ≤ 2,60 ≥ 1,00 Autres : ≤ 0,4
36-45 % ≤ 0,49 ≤ 0,55 ≤ 1,90 ≥ 1,00 Nord : ≤ 0,5
Autres : ≤ 0,3

NE : Pas d’exigence.
U des planchers exposés sur pilotis est le même que celui de la toiture.

84

Les éléments techniques du projet de la réglementation thermique du bâtiment au Maroc


9.3. LISTE NON EXHAUSTIVE DES FOURNISSEURS
DES MATÉRIAUX D’ISOLATION AU MAROC

85
9.4. RÉSUMÉ DES FICHES DES PRODUITS

ProDuit LaiNe De Verre (mW)

0,034-0,050

1-4
3
15-60

20-50

Prix (DH/m2)

coÛt De miSe eN ŒuVre (DH/m2)

ProDuit PoLYuretHaNe (Pur)

0,022-0,0030

20-80
3
30-50

80-200

86
Prix (DH/m2)
coÛt De miSe eN ŒuVre (DH/m2)

ProDuit PoLYStYreNe exPaNSe (ePS)

0.032-0,050

20-80
3
15-25

50-200

Prix (DH/m2)

coÛt De miSe eN ŒuVre (DH/m2)

87
ProDuit PoLYStYreNe extruDe (xPS)

0.028-0,036
60-200
3
30-50
e
150-700

Prix (DH/m2)
coÛt De miSe eN ŒuVre (DH/m2)

ProDuit LaiNe De rocHe

0,034-0,050
0,8-2,2
3
20-150
a
50-100

88
Prix (DH/m2)
coÛt De miSe eN ŒuVre (DH/m2)

ProDuit LieGe aGGLomere

0.032-0,050

10-15

80-140

10-20

Prix (DH/m2)

coÛt De miSe eN ŒuVre (DH/m2)

89
ProDuit PerLite exPaNSee

0,045-0,050

5-10

3
90-170

20-40

Prix (DH/m2)

coÛt De miSe eN ŒuVre (DH/m2)

ProDuit LaiNe De cHaNVre

90
0,039-0,045

1-2

3
20-50

10-20

Prix (DH/m2)

coÛt De miSe eN ŒuVre (DH/m2)

ProDuit LaiNe De moutoN

0,039-0,045

1-2

3
35-85

10-20

91
Prix (DH/m2)

coÛt De miSe eN ŒuVre (DH/m2)

ProDuit ouate De ceLLuLoSe

0,039-0,055

1-2

3
30-50

5-25

Prix (DH/m2)

coÛt De miSe eN ŒuVre (DH/m2)

92
9.5. RÉSUMÉ DES PROPRIÉTÉS FONDAMENTALES
DES MATÉRIAUX LES PLUS UTILISÉS
2
2

A
A

E
E

E
3

93
9.6. TABLEAU DES NORMES RELATIVES A
L’EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE

2003 10.4.031

2005 10.4.320

2011 10.8.608

2011 10.8.611

2007 19.1.022

2005 10.8.777

10.8.845

2010 19.7.003

19.7.004

2010 19.7.005

94
2010 19.7.006

2010 19.7.007

2010 19.7.008

2012 19.7.013

2009 19.7.014

2009 19.7.015

2011 19.7.016

2009 19.7.017

2009 19.7.019

2010 19.7.020

2010 19.7.021

2011 19.7.023

95
19.7.024

2012 19.7.025

2011 19.7.026

19.7.027

19.7.028

19.7.030

19.7.031

19.7.032

19.7.033

2011 19.7.034

96
2011 19.7.035

19.7.036

19.7.037

2011 19.7.038

19.7.039

19.7.040

19.7.041

19.7.042

19.7.043

97
19.7.044

2011 19.7.046

2011 19.7.047

2011 19.7.048

2011 19.7.049

2011 19.7.050

2011 19.7.051

2012 19.7.052

2011 19.7.053

98
2012 19.7.054

2012 19.7.055

2012 19.7.056

2012 19.7.057

2012 19.7.059

2007 19.8.003

2007 19.8.005

2007 19.8.006

2007 19.8.007

2007 19.8.010

2008 19.8.011

99
2007 19.8.012

2007 19.8.013

2007 19.8.014

2007 19.8.015

2007 19.8.017

2007 19.8.019

2007 19.8.020

2007 19.8.021

2008 19.8.022

2007 19.8.023

2008 19.8.024

100
2007 19.8.025

2010 19.8.026

2008 19.8.028

2008 19.8.029

2008 19.8.030

2008 19.8.031

2007 19.8.035

2007 19.8.036

2009 19.8.040

101
2009 19.8.041

2009 19.8.042

2011 19.8.043

2011 19.8.055

2011 19.8.056

2011 19.8.057

102
10. BIBLIOGRAPHIE

103
11. TABLE DES MATIÈRES DES
TABLEAUX ET FIGURES
7
7
9

9
10
13

14
15
16
16
16

16
17
18
19
19
19
20
20
20
20
21
23
23
25
26
27
29
30

30

104
31
33
34

35

37
39
40
40
40
41

42
43
43
43
44
44
44

46
47
48
48

49
50

51
52
52
52
53

105
53
53

53
54

55
56
56
56
57
57
58

60

60
61
61
63
63
64
64
65

66
66
68
68
69
71
71

75

76

77
78
78
106
Créée en 2011, dans le cadre de la stratégie énergétique du Maroc, l’ADEREE est une
institution publique intervenant sur l’ensemble de la chaîne de valeur du développement du
secteur des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique. Force de proposition auprès
des autorités en matière de lois et de normes relatives au secteur, concepteur et pilote de
programmes sectoriels intégrés, l’ADEREE est classée parmi les 39 établissements publics
stratégiques du Royaume.

Elle joue un rôle catalyseur dans le développement énergétique durable du Maroc et du


continent africain, en assurant la promotion de la coopération sud-sud par un
accompagnement d’aide à la décision de gouvernements africains, et par la dynamisation
des collectivités territoriales à travers l’accompagnement de décideurs locaux dans le
développement énergétique durable de leurs territoires.

En 2013, l’ADEREE gère plus de 300 millions de dirhams d’actif et 58 partenariats nationaux
et internationaux, dédie aux ministères 5000 jours/homme d’accompagnement, propose 125
mesures d’efficacité énergétique, forme plus de 200 professionnels, accompagne 300
investisseurs, et sensibilise trois millions de marocains.
www.aderee.ma