Vous êtes sur la page 1sur 30

Sommaire

   

4

Une dimension gazière internationale

 
 Une dimension gazière internationale  

Les Exportations

 
 Les Exportations   8
8
8
 

Le Gaz naturel

 
Le Gaz naturel   10

10

- Le gazoduc « Enrico Mattei »

 
- Le gazoduc « Enrico Mattei »   11

11

- Le gazoduc « Pedro Duran Farell »

 
- Le gazoduc « Pedro Duran Farell »     12
 

12

 

Le GNL

Le GNL 13

13

Les GPL

Les GPL 14

14

Cartographie des routes d’exportation

 
Cartographie des routes d’exportation   16

16

Partenariat

 
 Partenariat   18

18

Partenariat et grands projets gaziers

 
Partenariat et grands projets gaziers   20

20

   
    25

25

Partenariat et présence à l’international

 

Une dimension gazière internationale

4
4
Sonatrach confirme d’année en année sa vocation gazière. La richesse du sous-sol algérien, le rythme
Sonatrach confirme d’année en année sa vocation gazière. La richesse du sous-sol algérien, le rythme
Sonatrach confirme d’année en année sa vocation gazière. La richesse du sous-sol algérien, le rythme
Sonatrach confirme d’année en année sa vocation gazière. La richesse du sous-sol algérien, le rythme
Sonatrach confirme d’année en année sa vocation gazière. La richesse du sous-sol algérien, le rythme
Sonatrach confirme d’année en année sa vocation gazière. La richesse du sous-sol algérien, le rythme
Sonatrach confirme d’année en année sa vocation gazière. La richesse du sous-sol algérien, le rythme
Sonatrach confirme d’année en année sa vocation gazière. La richesse du sous-sol algérien, le rythme
Sonatrach confirme d’année en année sa vocation gazière. La richesse du sous-sol algérien, le rythme
Sonatrach confirme d’année en année sa vocation gazière. La richesse du sous-sol algérien, le rythme
Sonatrach confirme d’année en année sa vocation gazière. La richesse du sous-sol algérien, le rythme
Sonatrach confirme d’année en année sa vocation gazière. La richesse du sous-sol algérien, le rythme

Sonatrach confirme d’année en année sa vocation gazière. La richesse du sous-sol algérien, le rythme des investissements

consentis, le travail des hommes et la place qu’elle occupe dans l’approvisionnement des marchés gaziers internationaux, font aujourd’hui de la Sonatrach la première société gazière en Méditerranée.

marchés gaziers internationaux, font aujourd’hui de la Sonatrach la première société gazière en Méditerranée. 5
marchés gaziers internationaux, font aujourd’hui de la Sonatrach la première société gazière en Méditerranée. 5
5
5

Des réserves gazières représentant 56 % du total des réserves en hydrocarbures.

Un nom prestigieux, Hassi R’mel, l’un des plus

grands gisements de gaz au monde. Mais aussi In Salah, Ohanet, TFT, Rhourde Nouss, Hamra et Alrar pour ne citer que les plus importants.

Une production brute de 150 milliards de m 3 de

gaz en 2006, soit près de 62 % de la production totale d’hydrocarbures.

Une production commercialisée nette de près de

81 milliards de m 3 de gaz, dont 66% provenant du champ de Hassi R’mel.

Un vaste réseau de gazoducs alimentant les

centres de consommation nationaux, les complexes de liquéfaction et les clients internationaux.

Deux gazoducs “Enrico Mattei” et “Pedro Duran

Farell” reliant l’Algérie à l’Europe, respectivement, en

Italie et en Espagne.

Des capacités d’exportation de l’ordre de 38

milliard de m 3 par gazoducs et près de 27 milliard de m 3 sous forme liquéfiée (GNL).

Une flotte maritime composée de huit méthaniers

et de dix transporteurs de GPL gérée respectivement par 2 filiales spécialisées, HYPROC SC et SPC. Cette flotte sera renforcée par deux autres méthaniers MedMax (2007 et 2008) de capacité moyenne de 75 500 m 3 , ainsi qu’un méthanier de grande capa c ité > (155 000 m 3 ) qui sera réceptionné en 2009.

6
6

Croissance et dynamisme

dans les exportations

Croissance et dynamisme dans les exportations Sonatrach est la 4 è m e société exportatrice mondiale
Croissance et dynamisme dans les exportations Sonatrach est la 4 è m e société exportatrice mondiale
Croissance et dynamisme dans les exportations Sonatrach est la 4 è m e société exportatrice mondiale

Sonatrach est la 4 ème société exportatrice mondiale de GNL et la 2 ème de GPL. Les objectifs d’exportation de gaz naturel sont fixés à 85 milliards de m 3 , et 10 millions de tonnes pour les GPL, à l’horizon 2010.

Des potentialités appréciables

GPL, à l’horizon 2010. Des potentialités appréciables Recherche d’une meilleure valorisation et diversification

Recherche d’une meilleure valorisation et diversification des débouchés à travers une intégration dans l’aval gazier, sont les maîtres mots de la politique d’exportation du gaz algérien. Le développement des projets « Medgaz » et « Galsi », la réservation d’une capacité additionnelle sur le terminal d’Isle of Grain, ainsi que le renforcement du gazoduc « Enrico Mattei » confèrent à Sonatrach une capacité additionnelle d’exportation substantielle vers l’Europe.

En matière de GNL, Sonatrach a lancé, seule et en partenariat, 2 nouveaux trains de liquéfaction:

Un à Skikda, d’une capacité de 4,5 millions de tonnes/an, suite à l’incident survenu début 2004,

Un deuxième train d’une capacité annuelle de 4 millions de tonnes à Arzew, dans le cadre du Projet Intégré de Gassi Touil, mené par Sonatrach en partenariat avec le consortium Repsol YPF – Gas Natural.

7
7

Les Exportations

8
8

Les Exportations de gaz

Les Exportations de gaz Elles empruntent essentiellement deux voies : Les Gazoducs Transport Maritime (GNL) 

Elles empruntent essentiellement deux voies :

de gaz Elles empruntent essentiellement deux voies : Les Gazoducs Transport Maritime (GNL)  Sonatrach dispose
de gaz Elles empruntent essentiellement deux voies : Les Gazoducs Transport Maritime (GNL)  Sonatrach dispose

Les Gazoducs

Transport Maritime

(GNL)

Sonatrach dispose actuellement d’un portefeuille de 20 clients

répartis au sein de 12 pays.

Sur le marché britannique, Sonatrach commercialise directement

son gaz à travers sa filiale « Sonatrach Gas Marketing, UK Ltd ».

Avec un marché méditerranéen représentant environ 90 %

du total des ventes, Sonatrach a livré au cours de l’année 2006 prés de 62 milliards de m 3 de gaz dont 61 % par voie gazoduc et 39 % par voie GNL.

Exportations 2006 Gaz Naturel : 37,8 milliards de m 3 Italie : 67%
Exportations
2006
Gaz Naturel : 37,8 milliards de m 3
Italie :
67%

Espagne : 25%

Portugal :

6%

Tunisie :

1%

Slovénie

1%

Portuga l : 6% Tunisie : 1% Slovénie 1% Gaz Naturel Liquéfié : 23,9 milliards de

Gaz Naturel Liquéfié : 23,9 milliards de m 3

France :

35%

Belgique :

13%

Turquie :

16%

Espagne : 14%

Italie :

7%

USA :

4%

Grèce :

2%

UK :

8%

Asie :

1%

9
9

Les exportations de gaz naturel

Les exportations de gaz naturel La filière gazoduc constitue la pièce maîtresse de la politique de

La filière gazoduc constitue la pièce maîtresse de la politique de commercialisation du gaz naturel.

de la politique de commercialisation du gaz naturel. Cette politique s’articule autour de trois objectifs :

Cette politique s’articule autour de

trois objectifs :

Cette politique s’articule autour de trois objectifs : Diversification des débouchés Recherche de marchés

Diversification des débouchés

Recherche de marchés valorisants

Choix de la forme d’exportation la

moins coûteuse en capital.

Avec les gazoducs “Enrico Mattei” et «Pedro Duran Farell», Sonatrach dispose actuellement d’une capacité d’exportation d’environ 38 milliards de m 3 . Une augmentation substantielle de cette capacité sera réalisée avec l’extension du gazoduc “Enrico Mattei” ainsi que la construction de deux nouveaux ouvrages reliant l’Algérie à l’Espagne et à l’Italie, respectivement le Medgaz et le Galsi.

10
10
Le Gazoduc « Enrico Mattei »
Le Gazoduc « Enrico Mattei »

Instrument majeur de la politique gazière de l’Algérie, le gazoduc “Enrico Mattei” a été réalisé pour répondre aux objectifs de valorisation des gisements et d’approvisionnement du marché italien.

Lancés en 1979, les travaux de réalisation constituaient, pour

l’époque, un véritable défi technologique. Le gazoduc est entré en service en 1983. II commence ainsi par fournir 8 milliards de m 3 de gaz par an.

Dans une seconde phase, et suite à une demande grandissante

en gaz de l’Italie, conséquence d’un tournant important dans sa politique énergétique, le gazoduc est renforcé par une 2ème ligne en 1988 puis par une station de compression en 1995.

Sa capacité atteint aujourd’hui 26 milliards de m 3 . Celle-ci sera

portée à 32,5 milliards de m 3 à partir de 2008. C’est un ouvrage dont la fiabilité est aujourd’hui prouvée et reconnue.

Il est l’instrument fondamental de la politique de pénétration du

gaz algérien en Italie.Il approvisionne aujourd’hui l’Italie, la Tunisie et la Slovénie.

Contrats d’exportations gazières

et la Slovénie. C ontrats d’exportations gazières via le gazoduc « Enrico Mattei » Clients Date

via le gazoduc « Enrico Mattei »

gazières via le gazoduc « Enrico Mattei » Clients Date de Date de Volume annuel (milliards
gazières via le gazoduc « Enrico Mattei » Clients Date de Date de Volume annuel (milliards

Clients

Date de

Date de

Volume annuel (milliards de m 3 /an)

signature

démarrage

Eni / gp (Italie)

1977

1983

19,50

Geoplin

1985

1992

0,35

(Slovénie)

Etap

     

(Tunisie)

1990

1992

0,40

Enel Trade

     

S.p.a (Italie)

1992

1996

4,00

Enel Trade

     

S.p.a (Italie)

2001

2005

2,00

Mogest

2003

2008

0,50

Edison

2006

2008

2,00

World Energy

2006

2008

0,45

Bridas

2006

2008

0,25

ENEL

2007

2008

1

Sonatrach

     

Gas Italia

2007

2008

2

11
11
Le Gazoduc « Pedro Duran Farell »
Le Gazoduc « Pedro Duran Farell »

L’idée d’une liaison par gazoduc entre l’Algérie et l’Espagne, comme option stratégique de valorisation du gaz algérien, a été envisagée il y a fort longtemps.

Des études avaient été initialement menées dans le cadre du projet dit “Segamo”. Elles mirent en évidence le caractère ardu de l’entreprise et le projet se heurta à deux obstacles majeurs :

et le projet se heurta à deux obstacles majeurs : Les besoins espagnols en gaz naturel
et le projet se heurta à deux obstacles majeurs : Les besoins espagnols en gaz naturel

Les besoins espagnols en gaz naturel n’ont pas crû à la vitesse escomptée

Les connaissances technologiques de l’époque n’étaient pas suffisamment avancées pour assurer la fiabilité technique de l’ouvrage.

Ce n’est que vers la fin de la décennie 80 qu’une nouvelle dynamique se met en place.

En effet, les perspectives du bilan énergétique espagnol soulignent, à partir de la fin des années 80, un intérêt majeur pour le gaz et, dès avril 1991, un protocole d’accord commercial est signé entre l’Algérie et l’Espagne.

Sonatrach et Gas Natural signent l’année suivante le contrat de réalisation du gazoduc Maghreb Europe. Les travaux de réalisation du tronçon algérien démarrent en octobre 1994. La mise en service du gazoduc intervient en novembre 1996 et les volumes livrés augmentent d’année en année.

Sa capacité initiale de 8,5 milliards de m 3 /an a été portée dès l’année 2004 à 11,5 milliards de m 3 . Le gazoduc alimente aujourd’hui l’Espagne et le Portugal via le Maroc.

Contrats d’exportations gazières via

le gazoduc « Pedro Duran Farell»

gazières via le gazoduc « Pedro Duran Farell»   Date de Date de Volume annuel (milliards
 

Date de

Date de

Volume annuel (milliards de m /an)

3

Clients

signature

démarrage

Gas Natural

(Espagne)

1992

1996

6,00

Transgas

(Portugal)

1994

1997

2,50

Gas Natural

(Espagne)

2001

2005

3,00

12
12

Les exportations de GNL

Les exportations de GNL Dès l’année 1975, la demande grandissante de gaz sur le marché européen
Dès l’année 1975, la demande grandissante de gaz sur le marché européen est globalement satisfaite
Dès l’année 1975, la
demande grandissante de
gaz sur le marché européen
est globalement satisfaite par les
fournitures hollandaises issues du
gisement de Groningue.
Sonatrach signe alors, une série de
contrats de fourniture de GNL avec différents
clients en Europe et aux Etats-Unis. Une nouvelle
impulsion est ainsi donnée aux exportations de GNL.
Sonatrach, pionnière dans le GNL, dispose aujourd’hui de
quatre complexes de liquéfaction du gaz naturel :

03 à Arzew (GL1Z, GL2Z ET GL4Z)

01 à Skikda, (GL1K)

Les exportations de GNL commencent dès 1964, à Arzew, à partir de la première usine de liquéfaction de gaz naturel au monde GL4Z (ex- Camel). Sonatrach compte, dès lors, l’Angleterre et la France comme premiers clients pour des volumes de 1,5 milliard de m 3 . Ainsi, la première cargaison commerciale de GNL dans le monde a été livrée au Royaume-Uni à Canvey Island.

Le GNL est destiné essentiellement aux marchés lointains ou inaccessibles par gazoduc, et permet une diversification des routes d’exportation.

Une rénovation des complexes de liquéfaction a été entreprise dès 1992. Elle a pu conduire au plein rétablissement de la capacité contractuelle installée (CCl) qui est de 30,5 milliards de m 3 . Cette capacité atteint aujourd’hui 27 milliards de m 3 , suite à l’accident survenu au complexe de Skikda.

Contrats d’exportations de GNL (2006)

 

Date de

Volume (Gm 3 /an)

Clients

signature

GDF (France)

   

Contrat 1

1964

10,2

Contrat 2

1971

Contrat 3

1976

Contrat 4

1991

Distrigaz (Belgique)

1975

4,5

Botas (Turquie)

1988

4,0

Depa (Grèce)

1988

0,7

Eni G & P (Italie)

1997

1,8

Endesa (Espagne)

2001

1,0

Cepsa (Espagne)

2002

1,03

Iberdrola (Espagne)

2002

1,5

Statoil*

2003

1,0

(*) : Contrat de court terme

13
13

Les Exportations de GPL

Les Exportations de GPL Exportations par régions : 7 million de tonnes en 2006 Deuxième exportateur
Les Exportations de GPL Exportations par régions : 7 million de tonnes en 2006 Deuxième exportateur

Exportations par régions :

Les Exportations de GPL Exportations par régions : 7 million de tonnes en 2006 Deuxième exportateur

7 million de tonnes en 2006

Deuxième exportateur mondial de GPL, Sonatrach a exporté 7 millions de tonnes de GPL en 2006 vers 20 pays répartis sur quatre continents. Le marché Méditerranéen des GPL demeure la principale destination des exportations de Sonatrach avec 63% du total . Le reste a été livré vers les USA 26%, Amérique Latine 2% et 9% vers les marchés de l’Europe du Nord.

Latine 2% et 9% vers les marchés de l’Europe du Nord. Durant la dernière décennie, l’industrie

Durant la dernière décennie, l’industrie algérienne des GPL a connu des changements profonds, notamment en termes de production, d’exportation et transport maritime. Le programme de valorisation des ressources gazières, lancé au début des années 90, fait bénéficier aujourd’hui à Sonatrach de disponibilités importantes de GPL. Depuis la mise en exploitations des champs de Hamra et Ohanet, la production des GPL a suivi une croissance soutenue. Avec la mise en exploitation de la nouvelle usine de séparation à Arzew (3 trains de 1.4 million de tonnes/an chacun)

Amérique latine : 2% ( Mexique, Brésil, Equateur, République Dominicaine, Porto Rico )

prévue en 2010, les disponibilités à l’exportation devraient atteindre 10 millions de tonnes. Avec l’acquisition de deux navires d’une capacité de 22 000 m 3 chacun qui seront réceptionnés en 2007 et 2008, Sonatrach s’inscrirait vers l’objectif de transporter 50% de ses exportations en propre contre 30% actuellement.

Europe du nord : 9% ( Hollande, Belgique, Portugal, Suède, Royaume Uni )

Méditerranée : 63% ( France, Italie, Espagne, Portugal, Maroc, Turquie, Egypte, Tunisie, Chypre, Liban, Malte)

USA : 26%

Etre

le

une

marché spot

à

sur

travers

présence sur le

acteur

un

marché

Diversifier nos

travers présence sur le acteur un marché Diversifier nos débouchés La politique de commercialisation des GPL
travers présence sur le acteur un marché Diversifier nos débouchés La politique de commercialisation des GPL

débouchés

La politique de commercialisation des GPL :
La politique de
commercialisation
des GPL :
débouchés La politique de commercialisation des GPL : Privilégier les contrats et établir des relations directes
débouchés La politique de commercialisation des GPL : Privilégier les contrats et établir des relations directes

Privilégier

les contrats et établir des

relations directes avec les utilisateurs finaux

en CFR

Cibler les marchés les plus valorisants particulièrement la méditerranée

les plus valorisants particulièrement la méditerranée Perspectives d’exportations 2007 2011 2007-2011 7,6

Perspectives d’exportations

2007

2011

2007-2011

7,6 millions tonnes 9,7 millions tonnes

14
14

Les unités de séparation et de réfrigération

Les unités de séparation et de réfrigération production Près de 85% de la des GPL proviennent

production

Les unités de séparation et de réfrigération production Près de 85% de la des GPL proviennent
Les unités de séparation et de réfrigération production Près de 85% de la des GPL proviennent

Près de 85% de la

des GPL proviennent des unités de traitement de gaz des champs de Alrar, Hassi Messaoud, Hassi R’mel, Stah, Tin Fouyé Tabenkort, Hamra, Rhourd Nouss, Berkaoui et Oued Noumer. La production totale des GPL est transportée via le pipe LR1 (998 km), qui est relié au centre de stockage et de transport (CSTF) de Hassi R’mel. A partir de là, le produit est expédié vers les complexes de séparation d’Arzew et Bethioua. Le reste de la production provient des unités de GNL de Skikda et Bethioua et des raffineries.

des unités de GNL de Skikda et Bethioua et des raffineries. Les complexes de traitement /

Les complexes de traitement / séparation

des raffineries. Les complexes de traitement / séparation Arzew (GP2Z) Le premier complexe de traitement/ séparation

Arzew (GP2Z)

Le premier complexe de traitement/ séparation de GPL (GPZ) en Algérie a été mis en exploitation en 1973 à Arzew.

Skikda (GL1K)

a été mis en exploitation en 1973 à Arzew. Skikda (GL1K) La production de propane à

La production de propane à partir de GL1K (Skikda) est essentiellement destinée à l’exportation. Quant au Butane, il est totalement réservé au marché national.

Capacité de production :

3

3

réservé au marché national. Capacité de production : 3 3 : Capacité de production : 1,8

:

Capacité de production :

1,8 Millions tonnes

Capacité de Stockage

3

3

: 380 000 tonnes

Capacité de stockage

Propane : 45 000 m

: 36 000 m

Butane

Propane : 59 300 m

: 54 000 m

Butane

3 Postes de chargement S1, S2, S3 permettent de charger des navires de 1000 à 20 000 tonnes

permettent de charger des navires de 1000 à 20 000 tonnes Béthioua (GP1Z) Le jumbo (GP1Z),

Béthioua (GP1Z)

des navires de 1000 à 20 000 tonnes Béthioua (GP1Z) Le jumbo (GP1Z), fleuron de l’industrie

Le jumbo (GP1Z), fleuron de l’industrie algérienne des GPL réalisé par le consortium japonais, IHI/ C.ITOCHU est mis en exploitation en 1984.

Capacité de production

Capacité de production de 1984 – 1998 :

4,8 millions de tonnes.

4 trains de traitement de GPL

(1,2 millions de tonnes chacun)

Une

extension des deux trains a été réalisée en février 1998.

3

3

La capacité de production actuelle :

7,2 millions de tonnes

Capacité de Stockage

bacs de propane réfrigéré : 210 000 m

: 210 000 m

bacs de butane réfrigéré

4 sphères produits ambiants

(charge propane et butane) : 16 000 m

1 sphère stockage gazoline : 2500 m

3

3

3

3

Une rampe de chargement de camions

Deux quais de chargement D1 (3 000 à 45 000 tonnes) et M6

(Supérieur à 20 000 Tonnes), suivant les contraintes du tirant d’eau.

chargement D1 (3 000 à 45 000 tonnes) et M6 (Supérieur à 20 000 Tonnes), suivant
chargement D1 (3 000 à 45 000 tonnes) et M6 (Supérieur à 20 000 Tonnes), suivant
15
15

Cartographie des routes d’exportations

Les routes d’exportations GN

- GNL

Terminaux de réception Unités GNL Unités GNL en projet Exportation de GNL Exportation de GNL
Terminaux de réception
Unités GNL
Unités GNL en projet
Exportation de GNL
Exportation de GNL en projet
Gazoducs
Gazoducs en projet
16

Les routes d’exportation GPL

2006 : 7 Millions Tonnes Prévisions 2011 : 9,7 Millions Tonnes 17
2006 : 7 Millions Tonnes
Prévisions 2011 : 9,7 Millions
Tonnes
17

Partenariat

et

grands projets gaziers

18
18

Le partenariat

Le partenariat Sonatrach développe une politique de partenariat basée sur le renforcement et l’approfondissement de

Sonatrach développe une politique de partenariat basée sur le renforcement et l’approfondissement de ses relations de coopération .

Elle vise à multiplier les opportunités de création de richesses avec ses partenaires habituels comme elle oeuvre aussi à élargir son portefeuille de projets à de nouveaux espaces et à de nouveaux acteurs.

Cette politique de partenariat connaît aujourd’hui des prolongements dans l’aval gazier et c’est ainsi que le déploiement international de Sonatrach se matérialise progressivement à travers des projets concrets.

La majorité des projets à l’international sont fortement liés à l’Activité Commercialisation. L’objectif étant d’assurer des ventes additionnelles, de sécuriser des débouchés et enfin de capter des marges et l’accroissement des exportations placent Sonatrach dans une forte dynamique de développement à l’international.

Sa présence est aujourd’hui remarquée en Europe, en Amérique Latine, en Afrique et au Moyen-Orient.

19
19

Partenariat et grands projets gaziers

Partenariat et grands projets gaziers Gassi To uil, le « Projet intégré G NL » Sonatrach
Gassi To uil, le « Projet intégré G NL »
Gassi To uil, le « Projet intégré G NL »
projets gaziers Gassi To uil, le « Projet intégré G NL » Sonatrach et le consortium

Sonatrach et le consortium espagnol Repsol YPF/Gas Natural ont signé le 1er décembre 2004 le Contrat portant « Réalisation du Projet Intégré de Développement, d’Exploitation, de Liquéfaction et de Commercialisation du Gaz Naturel provenant des gisements de Gassi Touil et Rhourde Nouss ».

Le projet bénéficie de réserves récupérables de l’ordre de 219 milliards de m 3 de gaz naturel, de qualités très variées. L’investissement global (hors shipping) devrait se situer entre 3 et 4 milliards de Dollars US. Avec une période de 54 mois de développement, le contrat devrait s’étaler sur 30 ans et couvrira un périmètre contractuel initial avoisinant les 13 100 Km 2 sur les régions de Gassi Touil et Rhourde Nouss.

Dans le cadre de la mise en oeuvre du contrat du projet, la société El Andalous LNG SPA a été crée entre Sonatrach et le Consortium, le 23 mai 2006.

El Andalous LNG aura son usine implantée dans la zone industrielle d’Arzew et prendra en charge la liquéfaction du gaz naturel pour le compte de l’association Sonatrach / Repsol YPF – Gas Natural.

L’usine de liquéfaction disposera d’un train de liquéfaction d’une capacité initiale de 4 millions de tonnes/an pouvant traiter environ 6,5 milliards de m 3 /an de gaz, avec une possibilité d’extension à deux trains.

20
20
Medgaz, La ligne directe Algérie- Europe via l’Espgne Volume de gaz contracté (Gm 3 /an)
Medgaz, La ligne directe
Algérie- Europe via l’Espgne
Volume de gaz
contracté (Gm 3 /an)
Participation dans
Medgaz (%)
Le projet de gazoduc sous-marin Algérie - Europe via l’Espagne
(ligne directe) constitue une autre illustration de la politique de
partenariat menée par Sonatrach. Ainsi, Sonatrach et le Groupe
espagnol Cepsa ont créé, en août 2000, une société d’études,
dénommée Medgaz, chargée de la promotion et de l’étude de
faisabilité du projet.
Sonatrach
2,88
36
CEPSA
1,6
20
Iberdrola
1,6
20
Endesa
0,96
12
L’Union Européenne avait annoncé l’inscription du projet Medgaz
sur la nouvelle liste des projets prioritaires dans le domaine du gaz
et de l’électricité. A ce titre, Medgaz est déclaré « projet d’intérêt
européen » et constitue un vecteur important en termes de sécurité
d’approvisionnement énergétique de l’Europe. Il a également été
classé, début 2004, comme projet à caractère prioritaire par l’Espagne.
D’une capacité de 8 milliards de m 3 par an le gazoduc Medgaz
partant de Beni-Saf, près d’Arzew, traversera la méditerranée sur
une longueur d’environ 200 Km et à une profondeur maximale
de 2160 m, pour aboutir près d’Almeria, sur la côte espagnole.
Le montant de l’investissement est estimé à environ 900 millions
d’euros.
Fin 2005, deux Protocoles d’Accords ont été signés, entre
Sonatrach et les compagnies espagnoles Cepsa et Iberdrola,
portant sur un volume de 1,6 milliards de m 3 /an chacun.
En 2006, deux autres accords ont été conclus entre Sonatrach et
les sociétés espagnole Endesa et française GDF, pour un volume
de 0,96 milliard de m 3 /an chacune.
Le 21 décembre 2006, la société Medgaz a déclaré la décision
finale d’investissement (FID), marquant ainsi le début de la phase
de construction. Ayant obtenu les autorisations administratives
dans les délais prévus, les travaux de construction devront
commencer au courant de l’année 2007 pour une mise en service
du gazoduc fixée au début de l’année 2009.
Gaz de France
0,96
12
Le lancement de la FID a été précédé par la signature, entre
la société Medgaz et les cinq actionnaires, des contrats de
transport portant sur la réservation de la capacité au prorata de
leur participation dans le projet, soit :
21
Le Projet Camisea (Pérou) Sonatrach fait gouvernement péruvien pour la réalisation et l’exploitation d’un réseau

Le Projet Camisea (Pérou)

Le Projet Camisea (Pérou) Sonatrach fait gouvernement péruvien pour la réalisation et l’exploitation d’un réseau

Sonatrach fait

gouvernement péruvien pour la réalisation et l’exploitation d’un réseau de transport et de distribution d’hydrocarbures au Pérou.

le

partie

du

Consortium

retenu

par

km qui pourra 6,5 millions de
km
qui
pourra
6,5
millions
de

La concession prévoit la réalisation de deux canalisations entre le champ de gaz de Camisea, situé au sud-est du Pérou, et les villes de Lima et de Callao, sur la côte péruvienne :

Un

gazoduc

d’une

longueur

de

700

transporter, dans

une

première

étape

m 3 /jour pour atteindre, par la suite, 13 millions de m 3 /jour.

Un oléoduc pour le transport des hydrocarbures liquides doté d’une capacité de 7250 tonnes/jour.

Début 2003, Sonatrach conforte sa présence au Pérou par une prise de participation de 10% dans le « consortium amont », chargé du développement du champ de Camisea.

Les réserves prouvées du champ s’élèvent à 8,24 TCF en gaz et 482 millions de barils de condensat. En août 2004, des inaugurations officielles ont marqué l’entrée en production du champ. Elles concernent le centre de séparation liquides/gaz de Malvinas (junglepéruvienne);le terminal d’arrivée de gaz de la ville de Lurin, situé à 45 Km au sud de Lima; et l’unité de fractionnement des liquides de la ville de Pisco.

la ville de Lurin, situé à 45 Km au sud de Lima; et l’unité de fractionnement
22
22
Galsi, le projet de gazoduc Algérie – Italie via la Sardaigne Sonatrach ouvre une 6ème

Galsi, le projet de gazoduc

Algérie –

Italie via la Sardaigne

le projet de gazoduc Algérie – Italie via la Sardaigne Sonatrach ouvre une 6ème voie d’exportation

Sonatrach ouvre une 6ème voie d’exportation du gaz naturel en s’associant à six partenaires européens pour créer une société d’études chargée de la promotion et de l’étude de faisabilité d’un projet de gazoduc devant relier l’Algérie à l’Italie, via la Sardaigne. Dénommée « GALSI », la nouvelle société est détenue par Sonatrach à hauteur de 36%, Edison Gas (18%), Enel Power (13,5%), Wintershall (13,5%), EOS Energia (9%), Progemisa (5%) et SFIRS (5%).

(13,5%), EOS Energia (9%), Progemisa (5%) et SFIRS (5%). Le gazoduc Algérie-Italie via la Sardaigne devra

Le gazoduc Algérie-Italie via la Sardaigne devra s’étendre sur une distance totale de 1470 km environ. Il partira de Hassi Rmel pour rejoindre, via El Kala, le sud puis le nord de la Sardaigne pour aboutir à Castiglionne Della Pescaia, une région située au nord de Rome.

Sa capacité initiale sera de 8 milliards de m 3 /an. La profondeur maximale de pose est située à 2000 m. Le gazoduc pourra desservir l’Italie, le sud de la France et les pays européens au nord des Alpes. La mise en service du futur gazoduc est prévue pour 2011.

Des Protocoles d’Accords portant sur la livraison de gaz naturel à travers le futur gazoduc ont été conclus entre Sonatrach et Edison Gas (2 milliard de m 3 ), Enel Power (2 milliards de m 3 ), Hera (1 milliard de m 3 ), World Energy (0,5 milliard de m 3 ), ainsi que Ascopia AVE (0,5 milliard de m 3 ).

(1 milliard de m 3 ), World Energy (0,5 milliard de m 3 ), ainsi que
23
23
Nigal, le projet de gazoduc Nigeria – Algérie Au mois d’avril 2001, la Conférence des

Nigal, le projet de gazoduc Nigeria –

Algérie

Nigal, le projet de gazoduc Nigeria – Algérie Au mois d’avril 2001, la Conférence des Ministres
Au mois d’avril 2001, la Conférence des Ministres Africains de l’Energie a retenu, dans ses
Au mois
d’avril 2001, la
Conférence
des
Ministres Africains
de
l’Energie
a
retenu,
dans
ses
conclusions,
le
projet
de
construction d’un
le Nigeria à l’Algérie.
gazoduc
transsaharien
devant
relier
Cette
conduite,
d’une
longueur
de
4
128
km
environ,
permettrait
d’ici
à
2015 d’acheminer 20 à
30 milliards de
m /an
3
de
gaz naturel, des
champs nigérians
d’Abuja, via
le
Sahara, jusqu’à
Béni
Saf (Ouest) ou El
Kala (Est), selon
l’option choisie.
Le gazoduc
permettra l’approvisionnement de
la région
Ouest de
l’Afrique en
gaz naturel
et pourra,
en se greffant
au réseau
existant en
Algérie, desservir également les
régions de l’Europe du sud.
Le point d’entrée en Europe
serait Almeria, en Espagne, ou la Sardaigne, en Italie.
24

Partenariat et présence à l’international

Partenariat et présence à l’international Filiales opérationnelles ou existantes TMPC La TransMediterranean Pipeline

Filiales opérationnelles ou existantes

à l’international Filiales opérationnelles ou existantes TMPC La TransMediterranean Pipeline Company Ltd est détenue
à l’international Filiales opérationnelles ou existantes TMPC La TransMediterranean Pipeline Company Ltd est détenue

TMPC

La TransMediterranean Pipeline Company Ltd est détenue à 50% par Sonatrach International et 50% par Eni. Créée en 1975, elle a pour objectif principal l’installation et l’exploitation d’un gazoduc trans-méditerranéen, reliant Cap Bon (Tunisie) à Mazarra Del Vallo, Sicile (Italie).

Sonatrading

Filiale à 100% de Sonatrach, Sonatrading a été mise en place dans le cadre des contrats de ventes de GNL au marché américain. Basée à Amsterdam, elle a pour mission la gestion des contrats de gaz naturel liquéfié à destination de l’Amérique du Nord.

Sonatrach Petroleum Company (SPC-BVI)

l’Amérique du Nord. Sonatrach Petroleum Company (SPC-BVI) Filiale à 100% de Sonatrach et basée à Londres,

Filiale à 100% de Sonatrach et basée à Londres, SPC est spécialisée dans le trading des liquides (Gpl, Naphta, brut). Elle participe activement à l’affrètement et à la gestion des navires transporteurs de GPL.

In Salah Gas

In Salah Gas Services est une filiale commune entre Sonatrach 50% et BP 25% et Statoil 25%. Créée en mars 1997, elle est enregistrée à Jersey. ISG a pour mission la commercialisation conjointe du gaz produit en association issu des champs de In Salah. L’objectif de production annuelle prévoit un volume de 9 milliards de m 3 .

La société Propanchem S.A,

Tarragone (Espagne)

Sonatrach et le groupe allemand BASF, un des leaders mondiaux de la chimie, ont signé, fin 1999, un contrat d’association portant sur :

La prise de participation par Sonatrach, à hauteur de 49%, dans l’unité de production de propylène à intégrer dans le site pétrochimique BASF de Tarragone en Espagne.

La vente à long terme (12 années renouvelables), par Sonatrach

à BASF, de 420 000 tonnes / an de propane.

Le transport du propane, depuis Béthioua jusqu’à Tarragone,

par les unités de la flotte Sonatrach.

L’unité conjointe de production de propylène est dénommée Propanchem S.A Tarragone. L’entrée en production de l’unité, dotée d’une capacité de 350 000 tonnes/an,

a démarré en février 2003.

L’entrée en production de l’unité, dotée d’une capacité de 350 000 tonnes/an, a démarré en février
L’entrée en production de l’unité, dotée d’une capacité de 350 000 tonnes/an, a démarré en février
25
25
MED LNG and GAS, La société commune Sonatrach – GDF Sonatrach et Gaz de France,

MED LNG and GAS,

La société commune Sonatrach –

GDF

Sonatrach et Gaz de France, aux termes de l’accord de coopération signé en juin 2000, ont créé le 31 mai 2001 une société commune dénommée MED LNG and GAS.

Cette société (50/50) est chargée de la commercialisation conjointe de GNL sur les marchés européen, nord américain et asiatique.

sur les marchés européen, nord américain et asiatique. La mise en oeuvre de cet accord est

La mise en oeuvre de cet accord est déjà effective à travers des ventes de cargaisons de GNL algérien réalisées conjointement sur le marché US et en Asie.

réalisées conjointement sur le marché US et en Asie. ont élargi Ainsi, Sonatrach de Le partenariat
réalisées conjointement sur le marché US et en Asie. ont élargi Ainsi, Sonatrach de Le partenariat
ont élargi
ont élargi

Ainsi,

Sonatrach

de

Le partenariat Sonatrach –

Cepsa

Sonatrach et la société espagnole Cepsa

leur champ de coopération en

deux

signant, le

10 septembre 2002,

importants accords de partenariat.

permis à

capital

qui regroupe les

actifs de cogénération de la compagnie Cepsa.

le premier accord

d’acquérir

30%

a

du

la société Gepesa

Le

l’entrée

de Sonatrach à hauteur de 30% dans

commercialisation

Espagne,

« Cepsa Gas Commercializadora »,

partenariat avec Cepsa (35%) et Total (35%).

second accord

la

de

société

gaz

en

de

naturel

porte

en

sur

26
26

Terminal GNL

de Isle of Grain:

Sonatrach Gas Marketing, UK Ltd

GNL de Isle of Grain: Sonatrach Gas Marketing, UK Ltd Sonatrach et BP ont signé en

Sonatrach et BP ont signé en octobre 2003 un accord avec Grain

LNG, filiale de National Grid, propriétaire et opérateur du terminal

de regazéification Londres.

à quelques miles de

de Isle of

Grain,

situé

Cet accord est un

pour

avec un volume de 4,7 Gm

capacité pour une durée de 20 ans.

engagement conjoint entre Sonatrach

la capacité

3

du terminal

de Isle

et BP

la réservation de

of Grain

et l’utilisation à parts régales de cette

plus de Sonatrach
plus
de
Sonatrach

de

En vertu de cet accord,

Sonatrach en juillet 2005 et depuis, plusieurs livraisons de GNL ont été réalisées.

la première livraison a été réalisée par

Cet accord a permis au GNL algérien de marquer son retour

sur le

40 ans.

marché britannique après

une

absence

Sonatrach souscrit une capacité de regazéification à Montoir de Bretagne en

une capacité de regazéification à Montoir de Bretagne en le France Le GNL regazéifié est commercialisé

le

France

Le GNL regazéifié est commercialisé directement sur le marché britannique par «Sonatrach Gas Marketing, UK Ltd » filiale de Sonatrach à 100%.

la capacité

additionnelle

est de l’ordre

9 Gm /an dont 2,4 Gm /an reviendront

3

3

à

est de l’ordre 9 Gm /an dont 2,4 Gm /an reviendront 3 3 à à la

à

la signature d’un accord portant sur la réservation de la capacité du

France et opéré par Gaz

et Gaz de France ont procédé,

11 décembre 2006,

Terminal de Montoir de Bretagne situé en de France.

capacité de 1milliard de m /an,

3

Une extension du terminal entrera en vigueur à partir

de 2008,

de

Sonatrach.

D’une durée de 10 ans, cet accord porte sur la réservation d’une

3

(1 Gm /an ) dans le terminal de

Montoir de Bretagne à partir de 2010.

27
27
MedMax et AtlanticMax Sonatrach et sa filiale Hyproc S.C., ont créé avec Itochu et MOL
MedMax et AtlanticMax Sonatrach et sa filiale Hyproc S.C., ont créé avec Itochu et MOL
MedMax et AtlanticMax Sonatrach et sa filiale Hyproc S.C., ont créé avec Itochu et MOL

MedMax et AtlanticMax

Sonatrach et sa filiale Hyproc S.C., ont créé avec Itochu et MOL deux joint-venture, « Mediterranean LNG Transport Corporation » pour la construction d’un navire méthanier MedMax, de taille moyenne, 75.500 m 3 , et « Skikda LNG Transport Corporation » pour la construction d’un deuxième méthanier de même taille dont les dates de réception sont prévues respectivement pour 2007 et 2008.

Ces navires seront affrétés par Sonatrach pour une durée de 20 ans.

seront affrétés par Sonatrach pour une durée de 20 ans. La construction des deux navires se

La construction des deux navires se fera par le chantier naval japonais Universal Shipbuilding Corporation (USC), chantier retenu suite au

processus d’appel d’offres international lancé en

2003.

De plus, un navire méthanier de très grande

capacité

courant de l’année 2009.

un navire méthanier de très grande capacité courant de l’année 2009. (155 000 m 3 )

(155 000 m 3 ) sera réceptionné au

28
28

Projets en phase de mise en œuvre

Projets en phase de mise en œuvre Le Projet Reganosa (Espagne) Le projet Reganosa prévoit la
Projets en phase de mise en œuvre Le Projet Reganosa (Espagne) Le projet Reganosa prévoit la

Le Projet Reganosa (Espagne)

Le projet Reganosa prévoit la construction d’un terminal de regazéification de GNL à Mugardos (Ferrol) en Galice, au nord ouest de l’Espagne.

Sonatrach s’est associée à deux grandes compagnies espagnoles d’électricité (Endesa et Union Fenosa), au Gouvernement de Galice, à un groupe industriel (Tojeiro) et à la banque régionale, « la Caixa de Galicia ».

et à la banque régionale, « la Caixa de Galicia ». La part de Sonatrach dans

La part de Sonatrach dans ce projet est de 10%. La capacité initiale de l’unité de regazéification est de 2,5 milliards de m 3 .

Le Terminal a été receptionné en mai 2007 et sa mise en service commercial est prévu pour le deuxième semestre.

en service commercial est prévu pour le deuxième semestre. Filiales de commercialisation en Espagne et en

Filiales de commercialisation

en Espagne et en Italie

Filiale de commercialisation en Espagne

« Sonatrach Gas Comercializadora »

en Espagne « Sonatrach Gas Comercializadora » Sonatrach s’est établie en Espagne en Avril 2006 avec
en Espagne « Sonatrach Gas Comercializadora » Sonatrach s’est établie en Espagne en Avril 2006 avec

Sonatrach s’est établie en Espagne en Avril 2006 avec la création d’une filiale de comercialisation de gaz naturel sur ce marché. Sonatrach Gas Comercializadora S.A aura pour mission principale de vendre les volumes propres de Sonatrach à travers le futur gazoduc Medgaz qui sera opérationnel dés 2009.

le futur gazoduc Medgaz qui sera opérationnel dés 2009. Filiale de commercialisation en Italie « Sonatrach

Filiale de commercialisation en Italie

« Sonatrach Gas Italia »

de commercialisation en Italie « Sonatrach Gas Italia » Sonatrach s’est aussi installée en Italie en
de commercialisation en Italie « Sonatrach Gas Italia » Sonatrach s’est aussi installée en Italie en

Sonatrach s’est aussi installée en Italie en créant une société de droit italien qui sera chargée de la commercialisation du gaz naturel en Italie. Sonatrach Gas Italia commercialisera les volumes de Sonatrach transportés à travers l’extension de la capacité de TTPC ainsi que le projet Galsi.

29
29

Terminaux GNL

aux USA

Dans le cadre de la stratégie de développement des activités du Groupe Sonatrach à l’international, et notamment, de son objectif global d’intégration vers l’aval gazier, Sonatrach a affiché son intention d’investir le marché gazier américain, ainsi deux accords ont été conclus.

Il s’agit pour le premier de la signature d’un protocole d’accord non engageant avec la compagnie américaine Sempra LNG, portant réservation d’une capacité de regazéification de GNL sur le terminal de réception « Cameron LNG », en cours de développement dans la région de Louisiane.

Une Lettre d’Intention non engageante a également été signée avec Occidental Energy Ventures Corporation, filiale de Occidental Petroleum Corporation, portant sur la réservation d’une capacité de regazéification sur le projet de terminal d’« Ingleside Energy », en cours de développement dans la région du Golfe du Mexique, aux USA. Enfin, une autre Lettre d’Intention a été conclue portant sur la réservation d’une capacité de regazéification à Freeport en Louisiane.

capacité de regazéification à Freeport en Louisiane. Ces accords prévoient, d’une part, l’approvisionnement

Ces accords prévoient, d’une part, l’approvisionnement potentiel du marché américain, et d’autre part, la possibilité d’une prise de participation par Sonatrach dans le projet de terminal de regazéification ainsi que l’étude d’opportunités de commercialisation conjointe du gaz naturel sur le marché américain.

conjointe du gaz naturel sur le marché américain. Helison Créée le 22 janvier 2003, Helison production

Helison

Créée le 22 janvier 2003, Helison production est une société commune de droit algérien regroupant Sonatrach et la société Linde AG, chargée de superviser le projet hélium de Skikda et l’exploitation future de l’unité de production.

et l’exploitation future de l’unité de production. Helison Marketing Ltd, société conjointe de

Helison Marketing Ltd, société conjointe de commercialisation d’hélium entre Sonatrach et Linde, incorporée à Jersey le 21 juin 2004, a pour objet la commercialisation de l’hélium produit par l’usine de Skikda sur le marché international, notamment le marché européen.

30
30