Vous êtes sur la page 1sur 3

ÉDITORIAL

Pierre Gibert

Centre Sèvres | Recherches de Science Religieuse

2005/1 - Tome 93
pages 5 à 6

ISSN 0034-1258

Article disponible en ligne à l'adresse:


--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
http://www.cairn.info/revue-recherches-de-science-religieuse-2005-1-page-5.htm
Document téléchargé depuis www.cairn.info - univ_paris1 - - 194.214.29.29 - 03/06/2012 19h14. © Centre Sèvres

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Document téléchargé depuis www.cairn.info - univ_paris1 - - 194.214.29.29 - 03/06/2012 19h14. © Centre Sèvres
Pour citer cet article :
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Gibert Pierre, « Éditorial »,
Recherches de Science Religieuse, 2005/1 Tome 93, p. 5-6.
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Distribution électronique Cairn.info pour Centre Sèvres.


© Centre Sèvres. Tous droits réservés pour tous pays.

La reproduction ou représentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autorisée que dans les limites des
conditions générales d'utilisation du site ou, le cas échéant, des conditions générales de la licence souscrite par votre
établissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie, sous quelque forme et de quelque manière que
ce soit, est interdite sauf accord préalable et écrit de l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation en vigueur en
France. Il est précisé que son stockage dans une base de données est également interdit.
ÉDITORIAL

O uvrir un nouveau Tome des RSR, même si le


premier numéro dit une année déjà avancée,
c’est toujours proposer un certain renouvellement
REVUE TRIMESTRIELLE dans l’espoir qu’il ne sera pas trop prétentieux ou
Recherches de Science Religieuse illusoire. Pour cette année 2005 précisément, la
14, rue d’Assas F-75006 Paris marque du renouvellement est d’abord dans la no-
Publiée avec le concours
du Centre national du Livre mination d’un rédacteur en chef adjoint. Ainsi,
après accord du Conseil de rédaction, le Provincial
Pierre Gibert, des Jésuites de France a nommé Christoph Theobald
rédacteur en Chef pour me seconder dans la responsabilité de la revue.
Christoph Theobald, Dans la mesure où les lecteurs connaissent déjà la
adjoint
D. de Nanteuil, signature de ce théologien tant pour les articles que
secrétaire de rédaction pour le Bulletin dont il a la charge, je gage qu’il n’y
ait guère d’étonnement en cette nomination.
CONSEIL DE REDACTION Permettez-moi de vous faire part de ma complète
Document téléchargé depuis www.cairn.info - univ_paris1 - - 194.214.29.29 - 03/06/2012 19h14. © Centre Sèvres

Jean-Marc Aveline, satisfaction pour une collaboration que je désirais

Document téléchargé depuis www.cairn.info - univ_paris1 - - 194.214.29.29 - 03/06/2012 19h14. © Centre Sèvres
Paul Corset, depuis un certain temps. Les compétences et qualités
François Euvé,
Michel Fédou,
personnelles de Christoph Theobald sont mieux que
Vincent Holzer, bienvenues, nécessaires, dans le service de la revue
Jean Joncheray, dont, j’espère, on ne devrait soupçonner ni l’exigence
Bernard Sesboüé ni le sérieux.
Le renouvellement marque aussi le Conseil de
BULLETINS CRITIQUES
rédaction. Pour des raisons de contraintes personnel-
Ecritures les, Guy Petitdemange et Geneviève Médevielle ont
Ph. Abadie (Prophètes et Ecrits) dû renoncer à une collaboration qu’ils aimaient.
J.-N. Aletti (Paul),
O. Artus (Pentateuque),
Qu’il me soit permis de dire ici toute ma reconnais-
P. Gibert (Livres historiques sance et la reconnaissance des collègues du Conseil
et histoire de l’exégèse), pour leur collaboration. Geneviève Médevielle conti-
J. Miler (Synoptiques-Actes), nuera cependant d’assurer sa responsabilité pour le
M. Morgen (Jean), Bulletin de théologie morale.
A. Paul et K. Berthelot
(Judaïsme ancien)
Enfin, deux théologiens entrent dans ce Conseil,
Vincent Holzer, de la Faculté de théologie et de
Histoire de la théologie et des idées sciences religieuses de l’Institut catholique de Paris,
M. Dulaey (Patristique latine), et François Euvé, des Facultés jésuites de Paris.
Ph. Lécrivain (Moyen Age),
P. Olivier (Philosophie Le programme de cette année 2005, inauguré
et Christianisme), dans le présent numéro par une double réflexion sur
B. Sesboüé (Patristique grecque), le shabbat et le dimanche, sera suivi, dans le numéro
P. Vallin (Ecclésiologie) suivant, par un dossier sur la question du concile et
Théologies systématiques de l’avenir de cette institution ecclésiale. Après quoi,
N... (Théologie des religions), sera faite d’un point de vue plus théologique la
A. Ganoczy (Th. sacramentaire), reprise du dossier sur S. Paul. Enfin, l’année se
V. Holzer et J.-L. Souletie clôturera par une sorte de recueil d’actes du colloque
(Théologie fondamentale),
G. Médevielle, Ph. Bordeyne et
2004 des RSR sur l’Inspiration. En complément du
A. Thomasset (Théologie morale), numéro préparatoire, ce dossier fera part à la fois des
C. Theobald (Dieu-Christologie) débats et des nouvelles réflexions qu’a suscités ce
thème.

RSR 93/1 (2005) 5-6


6 ÉDITORIAL

Dans le présent numéro, l’article de M. le Rabbin Krygier aurait mérité un plus


large dossier tant l’appelaient l’intérêt qu’il suscite et l’originalité du propos. Pour
diverses raisons, il ne nous a pas été possible de donner plus d’ampleur à un thème et
à un point de vue qui le méritaient, même si la réflexion d’Enzo Bianchi apporte un
très intéressant contrepoint. Pour nous-même comme pour M. Krygier, et comme pour
beaucoup de nos lecteurs sans doute, nous le regrettons.
Le prochain numéro nous conduira donc à l’examen de l’idée de concile. Sans
préjuger de l’ensemble des contributions et de ce qui en ressortira, nous pouvons dire
dès maintenant l’enjeu d’un tel dossier. Si on ne peut oublier une longue histoire
ecclésiale, il s’agira de faire sortir les questions induites par un tel sujet à un moment
où l’Eglise catholique et les différentes Eglises peuvent s’interroger sur leur fonction-
nement, leur avenir, leur mission, et donc sur elles-mêmes. Même si pour l’Eglise
catholique, Vatican II reste une sorte de lumière dominante de la seconde moitié du
XXe siècle, penser qu’un nouveau concile soit envisageable, ce n’est pas rejoindre le
chœur de ceux qui n’ont cessé de faire peser un soupçon quasi hérétique sur Vatican
II ; c’est prendre acte d’une autre phase de l’histoire de l’Eglise, et donc voir à quelles
conditions l’institution conciliaire peut gérer dans un avenir proche ou lointain les
Document téléchargé depuis www.cairn.info - univ_paris1 - - 194.214.29.29 - 03/06/2012 19h14. © Centre Sèvres

urgences qui la rendent nécessaire.

Document téléchargé depuis www.cairn.info - univ_paris1 - - 194.214.29.29 - 03/06/2012 19h14. © Centre Sèvres
Le programme qui se dessine pour l’année 2005 devrait ainsi rejoindre à la fois les
exigences d’une réflexion rigoureuse et celles d’enjeux très contemporains quant à ce
qui intéresse nos lecteurs et justifie leur fidélité.
À quoi je voudrais ajouter un dernier mot pour rappeler ce qui, plus que jamais,
doit rendre sa pertinence à l’intitulé même des « Recherches de science religieuse » : la
recherche précisément dans ce territoire du religieux où, à l’heure de la mondialisa-
tion, des communications, des décloisonnements des nations, des continents et des
cultures, se jouent, tantôt de façon presque imperceptible, tantôt de façon violente,
échanges et confrontations, quand ce n’est pas dilutions, entre les religions et leurs
avatars sectaires, superstitieux ou délirants. Qu’est-ce que le dialogue interreligieux ?
Qu’est-ce que l’« interreligieux » ? Que faut-il faire pour éviter les dérives, violences,
confusions, dangerosité même de certains mouvements et de leurs heurts ? Car
derrière ces soupçons et questions c’est en fin de compte la question de la vérité qui se
pose.
Il y a vingt siècles maintenant qu’un certain Pilate posait cette question face à celui
dont il refusait toute réponse. C’est à cette même question que nous sommes
aujourd’hui et plus que jamais confrontés par ces « rencontres » des religions qui ne
peuvent plus, sous peine de comportement suicidaire, se rassurer dans les certitudes
d’une circularité de raisonnement et de références. Les RSR au début du XXe siècle ont
été fondées pour contribuer à apporter des éléments de réponse à la question du
« religieux » jusque dans sa diversité, et ce, par l’exigence même de la recherche dans
l’ordre, non pas seulement d’une théologie particulière, mais d’une « science ».
À quelques années du centenaire de la revue, et étant donné la nouvelle « donne »
religieuse du monde, nous sommes plus que jamais confrontés à l’exigence de cette
recherche. Il faut que nous relevions ce défi. Les prochaines années de la revue devront
s’y consacrer à nouveau dans la fidélité à une fondation et à une ligne qui ont
toujours été orientées sur un champ auquel la fidélité de nos lecteurs ne peut que nous
encourager.
Pierre Gibert