Vous êtes sur la page 1sur 4

Les ponts classés selon: LES DONNEES DU PROJET : financière, Évolution à termes des voies Les éléments principaux

volution à termes des voies Les éléments principaux à définir par le


• Morphologie; • Mode de fonctionnement; Données administratives : les délais; • franchies) concepteur sont : • Le nombre, la longueur et
• Mode d’exécution financement; • La position stratégique de ANALYSE DU MODE DE CONSTRUCTION ET le balancement des travées; • L’élancement du
On peut classer les ponts : tablier; • Le type de structure tant
l’ouvrage; PHASAGE
-Suivant la nature de l’obstacle franchi  longitudinalement que transversalement
Données fonctionnelles : Types de routes • Il faut s’assurer que les conditions du site A-choix du nombre des travaées
Route, rivière, canal - Suivant les difficultés Tracé en plan(le biais, la courbure), • Profil permettront de :
d’exécution  Courant : pas de grandes B- distribution des travees
en long, • Profil en travers en section • Mettre en œuvre les échafaudages ou La distribution des travées est régie par la
difficultés de dimensionnement ni cintres;
courante, • Gabarit: hauteur libre, gabarit combinaison des contraintes d’implantation des
d’exécution  exceptionnel - Suivant le • Dégager à l’arrière des culées, la place appuis, du fonctionnement mécanique du tablier
• Les réseaux à prévoir (Lignes électriques,
matériau pour la construction -Suivant le d’une aire de préfabrication dans le cas et de l’esthétique de l’ensemble. Pour les
Télécom, Eau) Les équipements particuliers :
mode de fonctionnement mécanique d’un pont poussé; ouvrages à travées indépendantes, il faut
longitudinal de leur structure: • Ponts à portiques de signalisation, écrans anti-bruit,
• Disposer à l’avant des culées, de la place chercher à avoir des portées égales pour pouvoir
poutre; • Ponts en arc • Ponts à câbles • écrans anti-jets de pierre, etc) • Les actions industrialiser le processus (ouvrages VIPP)
nécessaire à l’installation de l’échafaudage
(ponts à béquilles ou portiques)-Suivant la accidentelles (chocs des véhicules) • pour réaliser le clavage sur culée d’un pont En général le balancement noté α est limité à 0,8
morphologie transversale de leur structure : (élargissement,…) Données naturelles : (rapport entre portée de rive et portée
construit par encorbellements successifs;
• Pont dalle; • à poutres; • caisson ; • à •Topographie du terrain, •Données adjacente). Il doit au minimal de 0,55 pour éviter
• Passer le coffrage outil ou les équipages les soulèvements. Si on est obligé de descendre
nervures-Suivant leur mode de construction géotechniques, • Données hydrauliques, mobiles entre l’intrados d’ouvrage et les en dessous de 0,55 on prend les dispositions pour
: • Sur échafaudage ou cintres; • En Données climatiques, •Milieu ambiant, Caténaires ferroviaires éviter les soulèvements (lestage, ancrage, appuis
encorbellement à l’aide d’équipage mobile; • •Données sismiques //La Brèche : Elle 1Construction sur étaiements : inversé,….) /
À l’aide d’une poutre de lancement; • Cintre résulte de la topographie du site, de la ligne (échafaudages généraux ou cintres) C. Elancement : le rapport entre la H et la
auto-lanceur; • Par rotation ou par poussage rouge du projet et des caractéristiques des 2. Construction par préfabrication : portée du tablier /
• Coulés sur place ou préfabriqués….. D. Structure longitudinale : -L’utilisation de
obstacles à franchir Par poutres BA ou PP grutées ou lancées
-Suivant leur position par rapport à la voie l’hyperstaticité (pont cadre, portique ou poutres
Contraintes fonctionnelles : Un gabarit de Ponts poussées : par poussage simple, par
considérée : • Passage supérieur ou inférieur continues, -La déformabilité du système -La
voie routière ou ferrée, une surlargeur de avant bec, avec Mat de haubanage ou avec appuis suppression des appareils d’appui et des joints de
suivant la position par rapport à la voie de
visibilité. Contraintes d’environnement : provisoires chaussée /
référence LE CONCEPTEUR NE RETIENT QUE
Emprise, architecturales, 3. Construction par encorbellements E- Structure transversale : ponts dalle
DEUX CRITERES : 1. morphologie
Etapes de conception successifs : Après réalisation des appuis, on rectangulaire vers 20m ; dalles à encorbellements
transversale du tablier 2. Fonctionnement construit le tablier à l’avancement par tronçons et aux dalles nervurés de 25 à 35m, ponts à
1-définition de la brèche
mécanique longitudinal de la structure -- successifs de manière symétrique ou nervures de 30 à 50m, de 30 à 50m (VIPP) /
2-Implantation des appuis :(les difficultés
Ponceau ou dalot : pont de petites dissymétrique. Après exécution d’un tronçon F. Choix du matériau /
techniques• L’impact sur le milieu (cours
dimensions, Viaduc : ouvrage de appelé voussoir, on le fixe à la partie déjà G. Choix de la structure : Si pas de
d’eau, circulation,…) •Le coût de réalisation exécutée à l’aide d’une précontrainte.
franchissement à grande hauteur, contraintes, privilégier les Cintres. S’il y a
• La structure du tablier) Ce tronçon devient autoporteur et permet la
DÉMARCHE DU CONCEPTEUR: des contraintes de chantier :
on commence par: •Caler la position des construction des éléments suivants. Petit à petit
APS :d’estimer et de comparer les ouvrages • Cintre appuyé sur les appuis définitifs ;
culées définit la longueur de la brèche on obtient le fléau, il s’applique aux ponts arc
possibles pour le franchissement envisagé. • Mis en place de l’ouvrage par levage,
• Recherche des zones pour l’implantation Béquilles et haubans
poussage ou rotation; • Préfabrication de
(POA projet d’ouvrage d’art): • définir avec des appuis intermédiaires ce qui définit les PRINCIPES DE CHOIX DE LA STRUCTURE : poutres (lancées ou grutées) / si Contraintes
précision le dimensionnement de l’ouvrage • portées et permet de réfléchir au type de Le critère principal dans le choix est la géométriques du tracé: • Ponts dalles ou
justifier l’ouvrage par le calcul • fixer toutes tablier possible portée déterminante (la plus grande des cadres s’adaptent mieux au biais et à la
les options techniques et architecturales •Analyse des possibilités d’implantation des travées), d’autres critères : • Les possibilités courbure que les ponts à poutre; • Les
PEO (projet d’exécution des ouvrages): • appuis, plusieurs facteurs influencent :(topo, de construction; • La largeur du tablier; • La ouvrages coulés sur cintre s’adaptent mieux
mise au point des notes de calcul • mise au geol, geot,hydro, morpho,réseaux hauteur disponible;• La nature des terrains de
aux géométries complexes (variations de
urbains,formes des appuis, analyse technico- fondation; • les chocs de véhicules
point des plans d’exécution largeur, géométrie en plan…) • Les ouvrages
voûtés et à une moindre échelle les ponts sol de fondation sur les réactions celui des portées comprises entre 80 et 150 plusieurs travées, pour reprendre les
cadres, voire les portiques peuvent horizontales en pieds de béquilles, Le pont à m. compléments de charge. / Pose des VIPP :
supporter un remblai/ béquilles est particulièrement adapté Avantages & inconvénients : -Pose à la poutre de lancement : la plus
(PCIF (à 12m) :Pont cadre inférieur fermé, lorsque la voie franchie est en fort déblai, Les avantages de ce type de ponts peuvent courante
PIPO (à 22m): Pont inférieur en portique nécessitant un bon sol se résumer comme suit: -Pose à la grue, équipage mobile
ouvert ; E. Les ponts a poutres en BA et PP (VIPP) 30 • Construction sans contact avec le sol sauf -Portique de pose
PSIDA (à 25m) : Pont dalle armé ;(POD): Les à 50m) : avantages : La maîtrise de la qualité pour les appuis; *Ouvrages métalliques ou mixtes (25à
portiques ouverts double, PSBQ (à 50m) : des poutres dont la fabrication est quasi- • Permet d’exécuter des ouvrages de 110m): Les structures bipoutres classiques
Pont béquilles,/ VIPP (à 50m): viaduc à industrialisée; • Le gain de temps vu la géométrie diverses; comportent deux poutres métalliques en «I»,
poutres indépendantes en précontrainte, préfabrication se fait en même temps que les • Permet un bon amortissement des outils à âmes pleines, contreventées
PARAD (à 30m): poutres en pré-tension / appuis; • L’absence d’échafaudage se qui coffrants (éléments de 3 à 4m) transversalement comme suit:
Structures métalliques : poutrelles enrobées permet de réduire les coûts et les délais Parmi les inconvénients, on trouve : -Pour les ouvrages relativement étroits
mixte (à 30m), Tablier bipoutres mixte iso surtout pour les brèches difficiles. La fluidité • Le surpoids par rapport aux ouvrages (largeur inférieure à13-14m), les entretoises
(à 90m), continue (à 110m) des béton favorise les bétonnages des mixtes ; sont généralement utilisées avec un
H. Considérations architecturales : Effet de sections minces avec sections optimales, • Beaucoup de tâches à réaliser in situ ; espacement de 7 à 8 mètres environ. La dalle
cloison(Les culées droites rétrécissent le utilisation des pré-dalles servant de coffrage • Tablier assez épais; repose uniquement sur les poutres.
passage) perdu du hourdis entre poutres, Le câblage se compose de deux grandes -Pour des largeurs plus importantes, la dalle
-solution : incliner les culées avec seul ou Inconvénient : Une poutre métallique de familles: repose sur des pièces de pont espacées de
sans appui intermid, (2 travées aux lancement ou un cintre représente un coût •Les câbles de fléaux qui sont généralement 4m environ.
extrémités ou 3 travées) important qui ne peut être amorti qu'au prix intérieurs au béton. Les voussoirs sont serrés
de la préfabrication, / Le principe de Mise en place des structures métalliques :
/ TYPES DE PONTS : par paires à l’aide d’un ou deux câbles de
câblage est directement lié aux phases de 1ère étape : construction en usine
A-(Pont cadre),PIPO PICF POD : ouvrage précontrainte, par âme;
construction de l’ouvrage: 1. Fabrication •Découpage tôles •Soudage •Connecteurs
monolithiques pour les passages inférieurs •Les câbles de continuité peuvent être soit:
des poutres; 2. Mise en tension des quelques -Intérieurs au béton, et logés dans le hourdis •Protection contre la corrosion •Montage à
(PICF en mauvais sol pour portées courtes,
câbles, permettant de reprendre le poids inférieur du caisson, -Extérieurs au béton et blanc/ 2ème étape : Transport au chantier :
PIPO pour les bons sol et portées longues)
propre; 3. Mise en tension des autres câbles intérieur au caisson. Leur tracé suit alors une Voie routière, maritime, ferroviaires ou
B-Ponts dalles : avantages :(Passages de la première famille; 4. Mise en place des polygonale dont les sommets se situent sur fluviales:/ 3ème étape : Assemblage et
supérieurs, économiques pour portées poutres. 5. Coulage des entretoises; appuis (piles et culées) et/ou sur des soudage sur chantier/ 4ème étape : Mise en
moyennes, facile à utiliser(coffrage 1m/m²), 6. Mise en tension des câbles d’entretoises;
utilisé s en axe à angle biais, le balancement déviateurs disposés entravée. place sur appuis définitifs (et éventuellement
7. Coulage du hourdis; 8. Mise en tension des Etapes de mise en tension des câbles : provisoires) Plusieurs méthodes peuvent
est de 0,6 à 0,8) ; La faible hauteur du
câbles transversaux éventuels 9. Mise en 1- Mise en tension de câbles de fléau être envisagées : Lançage (par avan bec)-
tablier , Comportement satisfaisant sous
tension des câbles de deuxième famille; 10. intérieurs au béton pour assembler les Levage: Grue
fissuration et réserve élevée en flexion
permettent une insensibilité aux tassements Mise en place des superstructures./ Pose des voussoirs courant - Encorbellement: (par montage à
différentiels, appareils d’appuis répartis de VIPP : 2-mise en tension de câbles de continuité
l’avancement)
façon optimale sur une seule pile contribue à -Pose à la poutre de lancement : la plus intérieurs au béton (ou câbles éclisses), pour
: Implique l'exécution en l'air de nombreux
améliorer l’esthétique de l’ouvrage, Coulage courante solidariser les parties coulées sur cintre des
joints, ce qui rend l'opération longue et
du béton en une seule fois par pompe -Pose à la grue travées de rive aux deux fléaux,
3-mise en tension de câbles de continuité coûteuse
C. Les dalles nervurées(20 à 50m) : On -Portique de pose
intérieurs au béton (ou câbles éclisses) à la La mise en place des éléments s'effectue au
distingue les nervures larges et minces, *D. Pont à encorbellement successif :
Le domaine d'emploi privilégié des ponts à clef de la travée principale pour assurer la moyen d'engins de levage simples appelés
Exécution :Construction sur cintre en une
tablier en caisson en béton précontraint continuité de la structure. «derricks» ou chèvre.
seule fois comme les dalles pleines.
construits par encorbellements successifs est 4-mise en tension de câbles de continuité *Dalle orthotrope : Le domaine d’emploi de
D. Les ponts à béquilles (PSBQ) : Plus cher
que d’autres solutions et nécessitant un bon extérieurs au béton, filants sur une ou la dalle orthotrope est celui des (très)
grandes portées (supérieuresà120m), haubans. Ils assurent les fonctions d’appui. grande capacité qui sont principalement •Le niveau (zone) sismique ;
Economique à partir de 35, formant On distingue deux types de haubanages : utilisés pour les grands ouvrages. •Les contraintes d’encombrement ;
couverture, raidie longitudinalement par des central et latéral -Les appareils d’appui à pot fixe: Ils •La durabilité.
nervures et transversalement par des pièces Disposition en harpe: Avantages: bloquent les déplacements dans toutes les Les joints de chaussée ont pour objectifs :
de pont. Principe de mise en place se fait •Répartition des efforts normaux sur la directions, mais permettent les rotations •D’assurer la continuité de la surface de
par lançage. hauteur du mât •Simplification des (rotule).L’appareil d’appui à pot fixe est roulement entre l’ouvrage et les accès, en
Avantages : •Pas besoin de cintres ni dispositions d’ancrage Inconvénients: généralement unique sur un ouvrage sur maintenant la libre dilatation du tablier à ses
d’échafaudages; •Optimisation des moyens •Augmentation des efforts moyens sur les lequel il est associé, sur la même ligne extrémités;
de construction par réutilisation; •Maîtrise haubans à de la forte inclinaison des d’appui à un appareil d’appui à pot •D’atténuer ou de supprimer le bruit et les
de la qualité; •Maîtrise des délais. haubans à celle du hauban extrême le plus monodirectionnel transversal (libération des vibrations au passage du joint entre ouvrage
Inconvénients : •Il faut dégager une incliné, déplacements transversaux du tablier). et culées;
longueur suffisante derrière les culées; -Les appareils d’appuis à pot •D’assurer l’étanchéité et l’évacuation des
Disposition en éventail: Avantages:
•Tablier hauteur constante •Cette technique monodirectionnel. Ils ne libèrent comme eaux de transit aux extrémités de tablier
Réduction de l’effort moyen de haubanage
ne convient pas en général aux tracés leur nom l’indique, que les déplacements Le joint doit permettre d’assurer le « souffle
grâce à l’augmentation de l’inclinaison
sinueux, rectiligne au moins en plan et dans une direction. Ils permettent les » de l’ouvrage : déplacement relatif entre les
moyenne des haubans. Ceci a pour
circulaire en élévation. rotations (rotule). deux positions extrêmes du tablier.
conséquence de réduire également l’effort
Pour réduire ces moments de console lors Il doit être :
total horizontal sur le mât. Inconvénient: -Les appareils d’appuis à pot
du poussage, trois dispositions peuvent être •Adapté au souffle,
Concentration des ancrages en partie haute multidirectionnel: Ils libèrent l’ensemble des
adoptées : •Mise en place de palées •Adapté à la nature du trafic à supporter
des mâts, ce qui complique les déplacements.
provisoires entre appuis définitif •Utilisation •Adapté au biais de l’ouvrage,
dispositionsd’ancrageetconduitàconcentrerla
d'un avant bec (L’avant bec, généralement Vérification : Le dimensionnement des •Compatible avec l’étanchéité prévue sur
totalitédel’effortnormalà proximité de la tête
constitué de deux poutres métalliques appareils d’appui est basé sur la limitation l’ouvrage.
des mâts.
entretoisées métallique) •Utilisation d'un des contraintes qui se développent au niveau La pose s’effectue après pose et sciage des
LES APPUITS DES PONTS
mât de haubanage (Cette disposition, très des plans de frettage (caoutchouc enrobés et peut nécessiter des réservations
Les fonctions essentielles des culées sont de
contraignante est plutôt réservée aux acier):contraintes normales et de préalables dans la structure dans le cas d’un
porter le tablier et d'assurer le soutènement
ouvrages très tirés). cisaillement. Ces cisaillements sont générés ancrage sur la structure.
des remblais contigus en transmettant les
Ponts à HAUBANTS par la compression du caoutchouc (réaction
charges au sol de fondation. Les Piles Leur DALLE DE TRANSITION
Le principe de fonctionnement des ponts à d’appui verticale du tablier), par les efforts
rôle est soutenir le tablier et de transmettre
haubans repose sur : •Les haubans qui horizontaux instantanés (freinage) et différés Les dalles de transition participent au
la charge au sol de fondation.
suspendent le tablier. Ils sont inclinés et (retrait, fluage, température) et par les confort et à la sécurité des usagers. La dalle
GÉOTECHNIQUE DU SIT : Le sondage
ancrés sur le(s)pylône(s). Les charges rotations du caoutchouc (rotation du tablier de transition assure la souplesse de
pressiométrique/pénétromètriqque-
générales du tablier: poids propre, sous charges diverses). transition entre l’ouvrage et les remblais
prospection géophysique( sismicité du sol) –
superstructures et charges de service se Les principaux critère de choix sont la contigus d’accès à l’ouvrage. Elle permet
Coupe lithologique
décomposent en une charge verticale charge verticale et la rotation acceptable. Les d’atténuer les effets de la marche d’escalier
Appareils d’appui : typologies :
appliquée par les haubans sur les pylônes, et autres critères peuvent se résumer comme qui peut se produire à long terme, selon
-Les appareils d’appui en caoutchouc fretté
un effort de compression dans le tablier suit : l’amplitude de tassement des remblais
normaux :
transmis par les ancrages, •Le tablier qui •Le blocage de la rotation dans une direction contigus à l’ouvrage: qualité des matériaux,
- Les appareils d’appui glissants en
porte la chaussée et assure la répartition des ; •L'intensité des efforts horizontaux ; qualité du compactage.
caoutchouc fretté :
charges entre points d’ancrage des haubans, •L'agressivité (type) de l’environnement ;
-Les appareils d’appuis à pots de
•Les mâts sur lesquels sont ancrés les •La facilité de maintenance ;
caoutchouc : Ces des appareils d’appui de