Vous êtes sur la page 1sur 3
DECLARATION DU 23 MARS 2019 DE LA CONFERENCE DES LEADERS DE LAMUKA ’’L’honneur appartient à

DECLARATION DU 23 MARS 2019 DE LA CONFERENCE DES LEADERS DE LAMUKA

’’L’honneur appartient à ceux qui ne renoncent jamais à la vérité’’ (Nelson Mandela)

Conformément aux dispositions de l’Accord de Coalition politique des forces de l’Opposition ‘’LAMUKA’’ signé à Genève le 11 novembre 2018, la Conférence des leaders de LAMUKA s’est réunie à Bruxelles du 21 au 23 mars 2019 afin d’évaluer la situation du pays créée à la suite des élections du 30 décembre 2018, de dresser l’état de lieux de la coalition LAMUKA, de déterminer ses objectifs, de fixer la feuille de route de la Coalition et enfin d’adapter les structures de la Coalition LAMUKA au regard de ses objectifs.

A titre de rappel, à sa création le 11 novembre 2018 à Genève, les objectifs stratégiques de la Coalition LAMUKA, consistaient à :

a.Réaliser l’alternance démocratique par des élections libres, transparente, inclusives, paisibles et crédibles;

b.Restaurer et consolider la démocratie ainsi que l’ordre institutionnel issus de l’Accord global et inclusif de Sun City;

c. Présenter une offre politique alternative crédible au Peuple congolais pour le changement de leadership national et de la gouvernance en République Démocratique du Congo;

d.Mettre fin à la crise politique et éviter le chaos au pays programmé par Monsieur Joseph Kabila et ses partisans;

e.Mettre fin à la dégradation de la situation générale du pays;

f. Consolider l’unité des forces du changement en général et de l’opposition en particulier pour assurer la victoire de l’opposition aux élections;

1

A l’issue de ses travaux, la Conférence des Leaders de LAMUKA fait la déclaration ci-après :

Les leaders de LAMUKA :

1. félicitent le peuple congolais qui, après une lutte émaillée de manifestations réprimées dans le sang et de violations graves des droits humains par le régime de Monsieur Joseph Kabila, a finalement arraché la tenue des élections dans notre pays et a massivement voté le 30 décembre 2018;

2. rappellent que les données objectives fournies par la Mission d’observation électorale de la Conférence Épiscopale Nationale du Congo (CENCO) et les résultats du serveur central de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), publiés par les médias internationaux crédibles (The Financial Times, Radio France Internationale et le Monde) ont clairement établi que Monsieur Martin Fayulu, dont la candidature à l’élection présidentielle a été portée par la Coalition LAMUKA, a gagné avec plus de 62% des voix;

3. Saluent la maturité du peuple congolais qui n'a pas recouru à la violence face à la plus grande fraude électorale de l'histoire de l'Afrique. Ils condamnent la fabrication des résultats aux élections législatives nationales et provinciales.

4. Condamnent le fait qu’au mépris de la vérité des urnes, un accord secret de partage de pouvoir a été conclu entre le président sortant et le candidat Félix Tshisekedi;

5. Prennent acte qu’en violation de la loi électorale Monsieur Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a été proclamé Président de la République Démocratique du Congo par la CENI, validé et investi par la Cour Constitutionnelle;

6. Considèrent que ce trucage des élections ordonné par Monsieur Joseph Kabila crée un grave problème de légitimité des institutions et qu’aussi longtemps que la volonté du peuple congolais et la vérité des urnes ne sont pas respectées, des plus graves menaces pèseront sur la paix, la stabilité, la sécurité et l’avenir du peuple congolais.

2

Face à cette situation, les leaders de LAMUKA :

7. réaffirment l’Unité de LAMUKA et confirment leur détermination à poursuivre ensemble le combat en vue d’assurer une alternance pacifique en République Démocratique du Congo et le changement tant réclamé par notre peuple;

8. remercient la communauté internationale, particulièrement l’Union africaine pour sa volonté répétée de promouvoir la vérité des urnes et expriment leur satisfaction à l’endroit de l’Union européenne et des États-Unis pour avoir maintenu et accentué les sanctions contre les responsables congolais engagés dans la corruption et le sabotage du processus électoral dans notre pays;

Sur le plan organisationnel, les leaders de LAMUKA ont décidé de:

9. transformer la Coalition LAMUKA d’une coalition politique électorale en une plate-forme politique afin de mettre fin au coup d’état constitutionnel opéré contre la volonté du peuple congolais. A cette fin, LAMUKA aura un Présidium (directoire politique de LAMUKA) composé des membres de la Conférence des leaders qui sera dirigé par une présidence trimestrielle tournante prenant en compte les grandes aires géographiques du pays (Nord, Ouest, Est). Une charte du regroupement portant organisation et fonctionnement sera élaboré à cet effet;

10.poursuivre sans relâche le combat pour déraciner les antivaleurs qui gangrènent la société congolaise;

11.Les leaders de LAMUKA appellent enfin le peuple congolais à ne jamais se décourager, à maintenir sa conscience éveillée et à rester mobilisé au regard des enjeux de l’heure. Car, le peuple gagne toujours !

Fait à Bruxelles, le 23 mars 2019

Pour la Conférence des leaders de LAMUKA

3