Vous êtes sur la page 1sur 2

MGC 825: RÉHABILITATION DES OUVRAGES D’ART

Résumé de la conférence :

« APPROCHE SYSTÉMATIQUE DE LA RÉPARATION ET


DE LA PROTECTION DES PONTS EN BÉTON ARMÉ »
Présentée le 23 mars 2017
par Mario Desroches, ing., SikaCanada Inc.

Par :

Galia DOBREVA DOBG11546909

Alejandro FACUNDO FACJ20068100

Thiziri KATTI KATT23579208

Présenté à: Münzer Hassan, ing., Ph.D.

Le Jeudi 16 mars 2017


SIKA est une entreprise suisse qui produit des matériaux de construction depuis les années
1910. Grâce à son expérience de plus de 100 ans, SIKA est un fournisseur qui offre différents
produits pour la réparation et la protection des ponts en béton armé.
Les principales causes de détérioration des ponts en béton armé sont liées à son exposition aux
conditions climatiques sévères, le sel routier utilisé pendantle processus de gel – dégel, la
carbonatation du béton, les sollicitations excessives de charges, entre outres.Les dommages
principaux dans une structure de béton armé sont la corrosion de l’armature (réduction de
l’armature jusqu’au 10 mm par an), la corrosion de l’acier, les fissures structurales, l’éclatement
du béton, l’enlèvement du béton à la surface, etc.

Pour connaître bien l’état de l’acier, il est nécessaire réaliser une inspection visuelle avec les
étapes suivantes :
• Si on trouve fissuration du béton, on doit évaluer si l’acier est corrodé.Dans le cas positif, il
est indispensable inspecter l’épaisseur de la couverture de béton, réaliser le relevé des
potentiels de corrosion par demi-pile (une technique électrochimique utilisée pour évaluer
le degré de corrosion) et le relevé des courants de corrosion (une méthode d'évaluation de
la résistance à la corrosion).
• Si on trouve la fissuration avec des taches de rouille, il est nécessaire de vérifier le béton
pour chlorures (avec la technique de la solution de phénolphtaléine).Si on observe la
présence des chlorures, il est essentiel valider sur les échantillons et faire l’évaluation
antérieurement mentionnée pour déterminer la corrosion des aciers d’armature.

Une fois l’existence de la corrosion de l’acier est évaluée, on doit réaliser les étapes suivantes
pour continuer avec le processus de réparation :

• Réaliser une étude et une évaluation,exécutées par un ingénieur expérimenté pour


déterminer bien les causes des dommages de la structure.
• Définir des spécifications techniquement viables et pratiques de réparation.
• Choisir un entrepreneur avec de l’expérience requise pour réaliserlestravaux nécessaires.
• Surveiller des travaux au chantier par uningénieur qualifié.

SIKA a adopté une approche systématique pour la réparationet la protection des différents
dommages des ponts en béton arméavec des étapessuivantes:

1. Enlèvement géométrique, conditionnement des arêtes et des surfaces du béton.


2. Exposition, dégagement, préparation et réparation des aciers d’armature.
3. Préparation du substrat de béton.
4. Protection sélective des aciers d’armature.
5. Agent de liaisonnement.
6. Mortier, micro-béton, béton, béton auto-plaçant ou coulis de réparation.
7. Protection générale contre le développement de dommages latents.
8. Nivellement du profil et remplissage des pores de la surface.
9. Agent de scellement / enduit / membrane prévenant la progression des influences
agressives.

Références : Conférence« APPROCHE SYSTÉMATIQUE DE LA RÉPARATION ETDE LA PROTECTION


DES PONTS EN BÉTON ARMÉ », Mario Desroches, ing., Sika Canada Inc.

Vous aimerez peut-être aussi