Vous êtes sur la page 1sur 9

communiqué de presse 

novembre 2010

L’art du raffinement
au cœur de Saint Germain des Prés

Voulez-vous voir ma chambre ? 

l’hôtel la belle juliette


la belle juliette ouvrira ses portes le 31 décembre 2010
92 rue du Cherche-Midi
75006 Paris La Belle Juliette, le luxe discret d’un 4 étoiles et le charme d’une
reservation@labellejuliette.com
adresse que les voyageurs et les parisiens s’échangeront entre amis
www.labellejuliette.com exigeants et inspirés. 

contact Dans la pure tradition parisienne de Saint Germain des Prés, l’hôtel est porté
Alain Bisotti par une vision moderne du romantisme et de la convivialité urbaine. Un
Responsable Communication service d’exception tourné sur l’art de recevoir, l’attention est portée vers le
Hôtel Paris Rive Gauche
19 rue Feuillantines – 75005 Paris
client, son bien être, calme et tranquillité sont de mise au cœur du quartier
abisotti@hotels-paris-rive-gauche.com animé de Saint germain.
t. +33 1 56 81 00 33
Corinne et Pascal Moncelli, propriétaires de l’hôtel, ont décidé de donner une
Communication & presse nouvelle vie à cet établissement qui sommeillait  rue du Cherche midi, en
Marie Jacquier racontant une histoire ou plutôt des histoires autour d’un personnage
21 bd de Beauséjour – 75016 Paris historique. Une héroïne qui a vécu au 19ème siècle, qui a fréquenté tous les
t. + 33 1 45 25 10 07
f. + 33 1 40 50 69 55
personnages intellectuels et politiques de son époque, qui était d’une beauté
m. + 33 6 13 54 60 12 exceptionnelle, qui a connu une vie sentimentale hors du commun et qui
jacquier@bureaujm.com était un génie dans l’art de recevoir. Elle a tenu un salon littéraire couru de
toute l’intelligentsia de l’époque dès l’âge de 15 ans jusqu’à sa mort à 72 ans !
www.hotels-paris-rive-gauche.com
Juliette Récamier que tout le monde appelait La Belle Juliette a donc donné
son nom à ce nouvel hôtel.

­– 01 –
la décoration confiée à Anne Gelbard, 
l’experte parisienne en « home couture »

Anne a fondé son atelier il y a une dizaine d’années en sortant diplômée de l’École
Nationale Supérieure des Arts Décoratifs à Paris. L’atelier d’Anne déborde de livres
(pour l’inspiration), de tissus et autres matières qu’elle a créés et… des secrets !

Car Anne Gelbard a développé une technique pour fusionner des feuilles de métal (de l’or, de
l’argent, du cuivre…) sur le tissu, du papier et même sur des plumes. Les grands noms de la mode
(Dior, Christian Lacroix….) n’ont pas tardé à faire appel à ses talents pour créer des éléments pour
leurs collections. Récemment, elle a adapté les techniques qu’elle utilise dans la haute couture pour
les appliquer dans ce qu’elle appelle la « home couture » avec une collection exclusive de papiers
peints, tissus, coussins et panneaux décoratifs.

Corinne Moncelli et Anne  travaillent avec une grande complicité à imaginer toutes les
merveilles que l’on trouve à La Belle Juliette. L’assistance indispensable Vincent Bastie et
Corinne Moncelli et Anne Gelbard la collaboration de Pascal Moncelli, qui a suivi quotidiennement chaque étape du chantier.

Matières, couleurs, meubles, éclairages, sols, murs,


salles de bains, chambres, salons, tout absolument
tout a été réfléchi, étudié, discuté.

L’idée de proposer une décoration raffinée qui réussit à


marier un certain classicisme avec une grande modernité,
matières nobles et haute technologie, design et confort.
(En annexe, vous trouverez les partis pris de la
décoratrice et un interview fait par Abigail R. Esman
pour Interiors Magazine, New york).

La Belle Juliette offrira un service 4 étoiles avec


34 chambres, de 13 à 35 m 2.

Les prix varieront de 300 euros pour la chambre double © photo : Jérôme d’Almeida — interiorspictures.com
classique à 700 euros pour les suites.

Chaque chambre sera équipée d’ordinateur Imac grand


écran, accès Internet Haut débit, WIFI gratuit.

­– 02 –
92 rue du Cherche-Midi
75006 paris 
{ france }

T
+33 [0]1 42 22 97 40
F
+33 [0]1 45 44 89 97

reservation@labellejuliette.com
www.labellejuliette.com

Les trésors de La Belle Juliette 

Alain Bisotti, Directeur Général de « Hôtels Paris


Rive Gauche » s’est lancé dans une recherche
bibliographique. L’acquisition de livres anciens
épuisés et de premières éditions ainsi que de
vieilles revues, ont permis de découvrir l’histoire
passionnante de cette femme d’exception.

Quelques textes dont certains très rares seront disponible


sur l’Imac. Des objets insolites comme des timbres, des
miniatures, des cartes postales, des illustrations, des
portraits, une pièce de théâtre, et un pianola, qui sont
parfois d’époque, font revivre la période de Juliette. Chaque chambre sera équipée d’ordinateur Imac
Autant de trésors disponibles à l’hôtel. grand écran, accès Internet Haut débit...

Passionné de littérature et de photographie, Alain


Bisotti, responsable du projet Photo d’Hôtel Photo
d’Auteur, a demandé à de jeunes artistes de réaliser
des œuvres photographiques sur le thème de Juliette.

Les œuvres de Marie Maurel du Maillé, de Valentine


Fournier, de Sabine Biancuzzi et de Elène Usdin et
Angela Svoronou seront ainsi visibles dans les salons
et à chaque étage de l’Hôtel La Belle Juliette.

© photo : Jérôme d’Almeida — interiorspictures.com

­– 03 –
Le nouveau bar d’inspiration littéraire

Le Talma Du petit déjeuner au dîner, Le Talma changera d’ambiance


tout au long de la journée.

Au petit déjeuner , des produits Parisiens et soigneusement choisis pour


leur qualité et leur goût (des jus de fruits frais, du pain fourni par un vrai
boulanger, des produits laitiers de la Ferme d’Alexandre), vous seront servis
dans une atmosphère sereine.

Au déjeuner, nous vous proposons une carte italienne imaginée par


Alexandra de « Une fête à Paris », prolongement délicat des créations qu’elle
réalise d’ores et dejà au Salon du Panthéon. 

Un salon de musique L’après midi, vous pourrez laisser libre cours à votre gourmandise en vous
dans le prolongement du bar, laissant tenter par les pâtisseries qui seront présentées sur chariot lors de
le Talma tout de rouge vêtu. notre « Afternoon Tea ».

Le soir, une carte de vins haut de gamme vous sera proposée avec de petites
assiettes, type tapas, toujours d’inspiration Italienne.

Notre fournisseur sera l’excellent « Qualitalia »


grâce à Madame Chierchi Rossi qui nous
fournira une Burratta fraîche tous les jours
ou bien du fromage chèvre à la truffe, des
antipasti rares, des charcuteries inédites, des
crèmes irrésistibles comme la Giacometta (crème
chocolat aux noisettes) GIRAUDI.

À l’image du salon littéraire de


Madame Récamier, le Talma se
distingue par son raff inement
et ses attentions délicates pour
que vous vous y sentiez entouré,
accueilli, dans le luxe des canapés
et fauteuils du bar.  Incontournable
de rencontres et d’échanges, une
collaboration avec le Comité
Quartier Latin est en préparation :
« Les Saveurs du Savoir ».

­– 04 –
spa, les énergies de la beauté

Mayia Alleaume et Céline Claret-Coquet se réunissent autour


de Corinne Moncelli pour concevoir le spa de La Belle Juliette.
Une histoire de femme tout en douceur.

La Belle Juliette au fil d’or des saisons


La beauté est le reflet de l’âme ! Céline Claret-Coquet, acupuncteur diplômée
de l’Académie de Pékin en Médecine Traditionnelle Chinoise et son concept de
soin préventif visage & corps SEASON BEAUTY orchestré au rythme des saisons.

Les AIGUILLES En OR de Céline


Céline Claret-Coquet, avec ses AIGUILLES en OR by CCC, joue le lifting par
acupuncture. Sans botox, ni acide hyaluronique, une technique dont elle est
la créatrice qui a désormais fait ses preuves.

Les AIGUILLES en OR s’adressent aussi bien aux hommes qu’aux femmes qui Mayia Alleaume est make-up artist studio. Depuis plus
désirent améliorer l’aspect de leur visage en ralentissant le vieillissement cutané. de 12 ans maintenant les plus grands mannequins et
Leur avantage : contrairement à d’autres méthodes de lifting, les AIGUILLES artistes passent entre ses mains. Elle écoute leurs envies,
en OR ne provoquent aucun effet secondaire sur la peau. Méthode douce et leurs plaintes et leurs petits soucis de peaux maquillées,
exclusive, ce soin agit sur le relâchement du visage en tonifiant les muscles démaquillées et remaquillées. De cette expérience naît
peauciers et procurant ainsi un bien-être immédiat. SENTARA, une gamme de soins experts, aux formules High
tech, ultra réparatrices. De l’évidence d’une rencontre : la
même passion du geste, les mêmes exigences de résultat
autour de l’Or qui se conjugue au féminin.
MASSAGES SEASON BEAUTY BY CCC
Des massages adaptés au gré des saisons
Céline Claret-Coquet a développé une carte Piscine et hammam, sont également
de massage unique selon votre énergie du à la disposition de la clientèle.
moment que Juliette, célèbre pour sa beauté, www.sentaraskincare.com & www.celine-claret-coquet.com
aurait sûrement adopté.

massage season beauty visage ou encore Massages Season Beauty Corps


Rituel beauté du visage de saison 
Massage énergétique de saison aux huiles essentielles 
« action nourrissante et anti-âge »
« stimuler, harmoniser corps et esprit selon les gestuelles Tui Na »
Soin visage coup d’éclat spécial Belle Juliette
Rituel beauté corps de saison
« stimuler, vivifier, sublimer le teint »
« Gommage, enveloppement, massage…l’absolue félicité ! »
Soin visage purifiant
« purifier, apaiser, magnifier votre peau » 
Havre de paix de la Belle Juliette
« Massage relaxant, apaisant tout en douceur les tensions »

Au bonheur des mains by CCC 


« Bain d’huiles essentielles, gommage, masque, massage mains, tête,
cervicales, zones réflexes de saison »

Pékin à vos pieds by CCC 


« beauté des pieds (bain d’huiles essentielles, gommage, masque)
massage Tui Na pieds, têtes, trapèzes et réflexologie de saison»

­– 05 –
En annexe : Partis pris décoratifs
de Anne Gelbard et quelques références

Pour l’iconographie ce ne sont que des gravures


1er étage originales chinées sur mesure avec passion et goût
madame Récamier et madame de Staël  et encadrées par le Tout Venant à Bruxelles.
Amies intimes, féminines, contemporaines,  
l’une est nuance l’autre force. Le mobilier sur mesure a été conçu pa r A nne
Gelbard ainsi que certains abats jour.
2 e étage
 
les voyages en Italie
Les livres ont été chinés par M. Trovero, brocanteur,
Rencontres intenses artistiques et humaines,
qui a vraiment sélectionné des livres qui « collent »
un des lieux d’exil le plus fort et le plus marquant
à l’histoire de l’hôtel !
de la vie de Juliette
 
3 e étage Pour les chambres côté De Stael, les tentures en tête
René de Chateaubriand de lit ont été spécialement peintes et imprimées à la
Le personnage dans la vie de Juliette , d’un côté feuille par l’atelier de Anne Gelbard.
représentation de sa jeunesse, de sa fougue , de ses  
idéaux f lamboyants, de l’autre la sagesse ou plutôt Nous avons fa it appel à Ludov ic Avenel pour
la réf lexion et l’écriture de ses mémoires, l’homme restaurer et relooker le mobilier ancien de l’hôtel
politique aussi controversé. L’étage se compose pour le rendre plus contemporain, il va d’ailleurs
comme les volumes de ses mémoires concevoir et réaliser les banques d’accueil.
 
4 e étage Dans la cage d’escaliers sur les 4 étages, soit 14m
les causeries de haut, va se dérouler un pa nora mique conçu
Ou comment représenter le tourbillon social, fait exclusivement pour l’hôtel par Anne Gelbard qui
de sa lons lit téra ires, ba ls, person nages pha res, développera un paysage telles des fenêtres ouvertes
libération des mœurs… sur l’extérieur.

Le s pat i nes du R+2 , « Voyage s en It a l ie », ont


été réa lisées pa r C2C, Cather i ne de Couëssi nt
p ei nt r e dé c o : el le s s ont c onç ue s c om me u n
vér itable paysage abstra it !
  Dans les wc  Escalier SPA:
Les f rises du RDC inspirées par les reliures des en clin d’œil humour : magnif ique référence
livres d’époque de Juliette Récamier réalisée par – Herman van Peer carapace de chez Arte
Catherine de Couëssint d’après une création de édité par Arte
Anne Gelbard. – Fausse autruche Couloirs étages :
   de chez Texam papiers peints
Décoration cage d’escalier, oiseau x par Marie Osborne & Little
Christophe.

Jardins par Thierry Dalcant, paysagiste concepteur


diplômé de Versailles (École nationale supérieure du
paysage – le potager du Roi).
 
Vaisselle restaurant :
collection Galet de Deshoulières.

­– 06 –
Salon voyageur (beige taupé)
tables Saarineen et fauteuils chinés
ou récupérés du Ferrandi
 
Le Talma rouge lie de vin
table ginger et fauteuils flow Jean-marie massaud,
des fauteuils bar de la marque landaise Alki
  La plupar t des meubles du rez de chaussée sont
Salon musique (taupe gris violet) des anciens meubles de feu hôtel Ferrandi qui ont
table Saarineen, fauteuil et chaises fushia été conf ié à Ludovic Avenel pour une complète
transformation. D’autres meubles ont été chinés
Salon de lecture (bleu violet) dans des brocantes du sablon à Bruxelles dont deux
Meteore de Arick levi (marque Serralunga) magnif iques chaises Biedermeier.
fauteuils et chaises violine
  Rideaux du salon Rubans (kakemono) par Luc Druez
(LCD) d’après une création de Anne Gelbard sur un
tissu en velours de Dedar.
peintures
Collaboration d’Anne Gelbard
avec la maison historique
Tollens pour la création
d’une gamme de … les tissus  mobilier
couleurs nouvelles et Pierre Frey Table Icicle de Thomas
spécif iques pour l’hôtel. Kvadrat Ederson (Danemark)
Buche Chaise de N.O. Moller
Quelques cygnes délicats Fadini Borghini de 1959 (Danemark)
se cachent et se laisseront Dedar Saarinen Marquina
découvrir par les curieux, Warwick Knoll
saurez vous les retrouver ?   Jens Risom (1941)
  Knoll
Heerenhuis
Eames
Jielde

contact
Alain Bisotti
la belle juliette Responsable Communication
Hôtel Paris Rive Gauche
92 rue du Cherche-Midi
19 rue Feuillantines – 75005 Paris
75006 paris 
abisotti@hotels-paris-rive-gauche.com
{ france }
t. +33 1 56 81 00 33
T
+33 [0]1 42 22 97 40
F
+33 [0]1 45 44 89 97 Communication & presse
© photo : Jérôme d’Almeida — interiorspictures.com Marie Jacquier
reservation@labellejuliette.com 21 bd de Beauséjour – 75016 Paris
www.labellejuliette.com t. + 33 1 45 25 10 07
L’identité visuelle de la Belle Juliette a été développée f. + 33 1 40 50 69 55
par le bureau de graphisme bruxellois de manu Blondiau: m. + 33 6 13 54 60 12
www.neutre.be
jacquier@bureaujm.com

www.hotels-paris-rive-gauche.com

­– 07 –
En annexe : interview d’Anne Gelbard

Comment en êtes-vous venue à pa r ticiper à ce projet ?


D’une rencontre, Alain Bisotti du label Hôtel Paris Rive Gauche m’a rencontrée Vous commencerez au premier étage par connaître
sur Scènes d’Intérieur (Salon Maison & Objet à Paris) où je présente ma Juliette Récamier, pour qui j’ai voulu une couleur
collection Maison issue de mon travail pour la Haute Couture; il m’a ensuite très sobre, monochrome (elle se paraît tout de
présenté à Corinne et Pascal Moncelli (propriétaires de La Belle Juliette) et de blanc et se vêtit de même jusqu’à la fin de sa vie) et
discussion en conversation nous en sommes venus à collaborer à la naissance Madame de Staël, personnalité très forte qui sera
(ou plutôt la renaissance) de leur nouvel hôtel. Cette rencontre s’est faite représentée par des couleurs soutenues et contrastées.
très simplement avec beaucoup de connivence, d’échange et de confiance.
Le deuxième étage s’inspire de l’Italie, on y parle de
Avez-vous un attachement par ticulier avec Juliette Récamier ? mouvements, de longs voyages à voiture, à cheval.
C’est Corinne qui a un attachement pour cette héroïne du 19e siècle et elle Cela explique la sobriété des matériaux, la sobriété
me l’a faite découvrir. Bien sûr, Juliette Récamier a une certaine renommée des styles. L’accent est mis sur les murs, couleur
mais elle n’est pas vraiment connue pour ce qu’elle était. Je l’ai donc vraiment de ciel ou avec de grandes fresques suggérant
découverte pour concevoir l’hôtel, il me fallait rentrer dans son époque, des paysages imaginaires perdus dans la brume.
dans sa vie, un peu comme une actrice qui doit rentrer dans la peau d’un
personnage. Mon sentiment pour elle évolue tout le temps car ce fut bien Le troisième étage, dédié à Chateaubriand, se déploie
sûr une image d’Epinal (la plus belle femme de son temps) mais aussi une comme ses mémoires d’outre-tombe, étage plus masculin.
véritable femme d’affaire (un peu précurseur du marketing ou public relation)
Le quatrième étage, nommé Les Causeries, représente
Certaines des conceptions que vous avez choisie sont contemporaines. la vie sociale et parle de certains personnages phare
N’y a-t-il pas un décalage avec l’époquede Juliette ? de l’époque, chercheurs, philosophe, acteurs, artistes
C’est une époque très forte, la société a éclaté, de nouveaux repères sont à ou cocottes (Merveilleuses). C’est le plus classique dans
construire. Ce sont les lendemains de la terreur. La pensée, le design, la façon sa représentation, lourds rideaux, moulures en stuc
de se vêtir, de vivre sont en perpétuel mouvement. Les références grecques, et fauteuils anciens (fauteuil de l’ancien hôtel qui ont
la république, démocratie sont des bases de construction pour une nouvelle été complètement transformés par Ludovic Avenel).
ligne de vie, une nouvelle esthétique. Les mœurs sont très libres, il ne faut
pas oublier que la mort, la violence ont été très proches. Ce qui nous paraît Le rez de chaussée est aussi conçu comme une
ancien, le style Directoire, a été, pour l’époque novateur. Et Juliette Récamier maison, l’antichambre ou salon des voyageurs qui
avec Joséphine de Beauharnais ont été considérées comme lanceuses de mode. sera un lieu d’expositions photographique (le label
Il m’a donc paru logique, évident, pour ne pas trahir Juliette, d’y insuffler HPRG est mécène de la photographie), la réception
soit de vraies références de design contemporain comme le fauteuil Risome toute ronde sera un cocon qui accueillera les clients,
ou la table Saarienen soit de nouvelles pointures du design actuel comme le bar Le Talma en hommage au célèbre acteur, ami
Arilx Levy ou Sam Baron. Je ne suis pas là pour plagier une époque mais pour de Juliette, qui animait souvent son salon, le salon
comprendre un personnage. Cela m’a aussi permis de faire appel à de jeunes de musique puis la bibliothèque. Chaque espace est
artistes plasticiens ou photographe comme Elene Usdin ou Valentine Fournier pensé comme un lieu de vie. L’idée est de donner
ou Marie Maurel du Maillé qui vont nous donner leur vision de Juliette. l’impression d’entrer dans l’hôtel particulier de
Juliette et de s’y sentir chez soi et non dans un hôtel.
Pouvez-vous décrire ce qu’étaient votre inspiration et vos désirs
en créant la décoration de l’hôtel ? Le spa est une déambulation poétique, comme un
Chaque étage est un élément fort de la vie de Juliette, soit des jardin secret, les bains grecs, les grottes reconstituées de
personnages clefs comme Madame de Staël sa meilleur amie et mentor ou l’époque. Grâce à la fresque « le jardin extraordinaire »
Chateaubriand le grand amour de sa vie soit des moments de vie comme de Jean Boggio pour Frantz, on découvrira un lieu
l’Italie, terre d’accueil, rencontre culturelles et politiques pour les exilés posé, calme, magnifié par ce paysage en céramique.
de Napoléon, Bonaparte ou bien les salons littéraires, les causeries très
en vogue et dont celui de Juliette était le plus couru et le plus brillant.
Ces thèmes sont répartis sur les 4 étages où se trouvent les chambres.

­– 08 –
Même si chaque étage est conçu pour
représenter des symboles fondamentaux de
la vie de Juliette, j’ai voulu chaque détail
« comme chez soi », rassurant confortable. J’ai
souhaité questionner, surprendre et reposer
le voyageur. Pour moi, nous sommes chez
Juliette, du moins, ma vision de chez Juliette.

À quoi ressemblait le bâtiment quand


vous avez commencé ?
Une façade sublime et impressionnante, un
intérieur fané et cette étrange disposition
toute en longueur qui en fait un immeuble Sur toute la conception de ce projet, l’ambiance a été excellente, faite
si particulier, comme un livre d’image. d’échanges, de réflexions sur l’essence sur projet, sur la forme, sur les
solutions à apporter à chaque question.
Y ava it-il des déf is spéci f iques que
vou s ave z r elevé s ? D e s m om ent s Quelle a été votre approche de l’hôtel ?
spéciau x ? Avez-vous une « sig nature » pa r ticulière da ns votre travail ?
Challenge particulier, oui !!! C’était la Mon approche, sur cet hôtel a été d’en faire un endroit, une maison
première fois que l’on me demandait de rassurante et non un concept. Juliette excellait dans l’art de recevoir et j’ai
concevoir un volume pérenne, un décor donc voulu créer un cocon chaleureux pour le voyageur venu découvrir Paris.
à vivre. Être sure que son idée de papier,
sa maquette de poupée soit le ref let de Lieu luxueux, j’ai voulu éviter les solutions de facilités, un peu tape à l’œil,
sa pensée. Des moments exceptionnels, retrouver la qualité et le chic des matériaux, utiliser plutôt du papier peint
beaucoup, dont un en particulier : un week à la planche, des couleurs crées sur mesure comme le vrai luxe de l’époque,
end à Bruxelles fait de rire, de batailles frises peintes, tissus tissés sur commande. Le temps de la conception, de la
de boules de neiges, de délicieux repas où réalisation était aussi un luxe que nous nous sommes accordé.
nous avons, comme des enfants curieux
de tout, chinés des meubles et objets sous Étant du monde de la Mode et de la Haute couture, l’accord particulier, la
20 centimètres de neige. résonance des couleurs et des matières entre elles, me sont particulièrement
chers. La réponse de volume de design, la complémentarité, la surprise du
Tous ensemble, Vincent Bastie, architecte mélange subtil contemporain/ancien sont aussi très important pour moi.
associé au projet, Corinne et Pascal Est-ce ma patte ? Les touches d’humour sans lesquelles la vie me semble bien
Moncelli, Alain Bisotti et enfin Emilie plate, comme des bulles d’oxygènes. En fait, je déteste le sérieux, ennuyeux,
Corre qui m’a aidée à traduire mes idées pédant et creux... j’aime la poésie, l’imaginaire. Avec Corinne et Pascal
et surtout m’a servie de traductrice. Car Moncelli, l’entente a été tout simplement parfaite. Ce sont des personnes
ne connaissant que le vocabulaire de concrètes, ouvertes, simples avec des mots justes qui font avancer. Avec
la mode, il n’était pas évident de passer Alain Bisotti, chacun est impliqué humainement, également dans le projet.
au langage « Archi », il fallait bien un C’est un hôtel, qui parle de cœur. Les très fortes contraintes et le cahier
interprète comprenant mes mots comme des charges lourd liés à l’exploitation d’un hôtel ont été juste des gardes
par exemple incruster qui pour moi voulait fous. J’ai fait mienne une phrase dite par un de mes professeur de lettres :
dire encastrer, de solides réflexes de la Mode. « Dépasser les contraintes est la plus grande des libertés ».
Chaque métier a son langage, chaque idée
un volume immense, quand aux détails J’ai juste la sensation d’avoir commencé par le meilleur : un thème
techniques, les finitions et j’en passe... passionnant, une grande liberté et confiance, des clients en or, drôles,
adorables... et les pieds sur terre. Je souhaite que les voyageurs, ressentent
cette ambiance lors de leur séjour à La Belle Juliette.

­– 09 –

Centres d'intérêt liés