Vous êtes sur la page 1sur 6

Commencer l’évaluation - EWAN Chapter 3 - CCNA Exploration: Accès au réseau étendu (Version 4.

0)

Temps restant:

1 Haut du formulaire

Lisez l’exposé. Quels sont les trois éléments que l’on peut conclure des informations affichées dans l’exposé ?
(Choisissez trois réponses.)
Les informations affichées par la commande debug frame-relay lmi indiquent l’état 0x2 pour
l’identificateur DLCI 18.
L’identificateur DLCI 16 a été programmé correctement sur le commutateur, mais la configuration du
routeur distant est peut-être erronée.
Le commutateur Frame Relay envoie au routeur Singapore des messages d’état LMI relatifs à
l’identificateur DLCI 16.
Un problème d’encombrement a été détecté au niveau de l’identificateur DLCI 16.
Un problème d’encombrement a été détecté au niveau de l’identificateur DLCI 18.
Certains paquets ont été configurés pour être abandonnés en cas d’encombrement du circuit virtuel
permanent.

2 Haut du formulaire
Lisez l’exposé. Quelle est la partie de la fonction de relais de trames indiquée ?
Le relais de trames peut déterminer l’identificateur DLCI local à l’aide de LMI.
Le relais de trames prend connaissance du port de commutation de trame local et de l’identificateur DLCI
de destination via le protocole de résolution d’adresse inverse (ARP inverse).
Chaque routeur utilise l’identificateur DLCI local spécifié dans la carte de relais de trames pour interroger
l’interface LMI à propos de l’identificateur DLCI de destination.
Chaque routeur utilise l’interface LMI pour déterminer l’identificateur DLCI de destination, puis fait
correspondre cette destination à une adresse IP manuellement via la carte de relais de trames ou
automatiquement via le protocole ARP inverse.

3 Haut du formulaire
Quelles sont les deux méthodes utilisées par la technologie de relais de trames pour traiter les trames qui
comportent des erreurs ? (Choisissez deux réponses.)
La procédure de correction des erreurs des services de relais de trames dépend des protocoles de couche
supérieure.
La technologie de relais de trames oblige l’équipement récepteur à demander à l’émetteur la retransmission
des trames erronées.
Les bits FECN, BECN et DE sont configurés dans les trames afin de réduire les erreurs.
L’équipement récepteur abandonne toutes les trames contenant des erreurs sans en informer l’émetteur.
Un commutateur Frame Relay indique à l’émetteur les erreurs qu’il détecte.

4 Haut du formulaire
Quelle topologie de relais de trames constitue un compromis sur les coûts, la fiabilité et la complexité lorsque le
réseau étendu comprend un siège social, 40 sites régionaux et plusieurs sites dépendant de chaque site régional ?
La topologie en étoile
La topologie à maillage global
La topologie à maillage partiel
La topologie point-à-multipoint
La topologie point à point

5 Haut du formulaire
Lisez l’exposé. Lors du dépannage d’une connexion Frame Relay, l’administrateur a entré la commande show
interfaces s0/0 et a reçu les informations indiquées dans l’exposé. Quelles sont les raisons possibles de ce
message ? (Choisissez deux réponses.)
Le câble raccordant l’unité CSU/DSU au routeur est déconnecté.
L’interface série 0/0 est désactivée.
Le routeur n’est pas configuré pour le même circuit virtuel permanent Frame Relay que le commutateur.
Le type d’interface LMI sur le commutateur Frame Relay est « NOT ANSI ».
L’adresse du commutateur Frame Relay ne figure pas dans la table de routage.

6 Haut du formulaire

Lisez l’exposé. Quel effet la configuration point à point de la sous-interface S0/0.110 a sur le fonctionnement du
routeur ?
Elle permet de conserver les adresses IP.
Elle établit de multiples connexions PVC à de multiples interfaces physiques.
Elle supprime les problèmes de découpage d’horizon sans augmenter les risques de boucles de routage.
Elle nécessite la configuration de la commande encapsulation sur la sous-interface.

7 Haut du formulaire
Lisez l’exposé. Une requête ping est envoyée à l’adresse 192.168.50.10 à partir du routeur Confiture. Quel est
l’identificateur DLCI utilisé pour envoyer la requête ping ?
110
115
220
225

8 Haut du formulaire
Quels sont les deux éléments qui permettent à un routeur de mapper des adresses de couche liaison de données
sur des adresses de couche réseau dans un réseau de relais de trames ? (Choisissez deux réponses.)
Le protocole ARP
Le protocole RARP
Le proxy ARP
Le protocole de résolution d’adresse inverse (ARP inverse)
Les messages d’état LMI
Le protocole ICMP

9 Haut du formulaire
Quel est l'élément créé entre deux ETTD dans un réseau Frame Relay ?
Un circuit parallèle commuté
Un circuit virtuel permanent
Un circuit à accès limité
Un circuit RNIS
Un circuit Frame Relay

10 Haut du formulaire
Quelle affirmation décrit le mieux l’utilisation d’un identificateur de connexion de liaisons de données
(DLCI) ?
Une adresse locale qui identifie un routeur de destination sur un réseau de relais de trames
Une adresse significative localement utilisée pour identifier un circuit virtuel
Une adresse logique qui identifie l’interface entre un routeur et un commutateur Frame Relay
Une adresse logique utilisée pour identifier l’équipement de communication de données (DCE)

11 Haut du formulaire
Quelle affirmation décrit le mieux l’avantage que présente le relais de trames par rapport à une ligne louée ou à
un service RNIS ?
Les clients disposent d’une plus grande flexibilité pour définir leurs exigences en matière de circuit virtuel,
avec des incréments aussi petits que 64 Kbits/s.
Les clients payent pour une connexion de bout en bout qui inclut la boucle locale et la liaison réseau.
Les clients ne payent que la boucle locale et la bande passante qu’ils achètent auprès de leur fournisseur
réseau.
La connexion de nouveaux sites nécessite des installations de nouveaux circuits d’un coût plus réduit par
comparaison aux coûts des liaisons commutées RNIS ou à l’ajout du matériel supplémentaire du service
loué.

12 Haut du formulaire
Quelles sont les deux extensions définies comme faisant partie de l’interface de supervision locale (LMI) de
relais de trames ? (Choisissez deux réponses.)
Le protocole de résolution d’adresse inverse (ARP inverse)
La multidiffusion
Les identificateurs DLCI n’ayant qu’une signification locale
L’adressage global
Le mappage d’adresses DLCI sur des adresses IP

13 Haut du formulaire
Quelles sont les trois actions que le commutateur Frame Relay entreprend lorsqu’il détecte une accumulation
excessive de trames dans sa file d’attente ? (Choisissez trois réponses.)
Il suspend l’acceptation des trames excédant le CIR.
Il abandonne les trames de la file d’attente dont le bit DE est configuré.
Il réduit le nombre de trames qu’il envoie sur la liaison.
Il renégocie le contrôle de flux avec le périphérique connecté.
Il définit le bit FECN sur toutes les trames qu’il reçoit sur la liaison encombrée.
Il définit le bit BECN sur toutes les trames qu’il place sur la liaison encombrée.

14 Haut du formulaire

Lisez l’exposé. Quelles sont les deux affirmations vraies relatives aux informations affichées ? (Choisissez
deux réponses.)
L’adresse IP de l’interface de relais de trames est 172.16.1.4.
Le numéro de l’identificateur DLCI local est 401.
Le protocole ARP inverse est utilisé sur cette connexion.
L’interface est active et en cours de négociation des paramètres de configuration.
La multidiffusion n’est pas activée sur cette connexion.

15 Haut du formulaire
Quels sont les deux résultats obtenus lorsque la commande frame-relay map ip 10.1.1.1 22 est configurée sur le
routeur ? (Choisissez deux réponses.)
L’identificateur DLC I22 remplace l’adresse MAC dans la table ARP par l’entrée 10.1.1.1.
Le circuit distant avec l’identificateur DLCI 22 peut recevoir une requête ping.
Le protocole de résolution d’adresse inverse permet d’ajouter une entrée 10.1.1.1 dans la table de mappage
de relais de trames à l’aide de l’identificateur DLC I22.
Les requêtes ping destinées à l’adresse 10.1.1.1 sont envoyées au circuit libellé DLCI 22.
Le routeur utilise l’identificateur DLCI 22 pour acheminer les données jusqu’à l’adresse 10.1.1.1.
16 Haut du formulaire

Lisez l’exposé. Que peut-on déterminer à propos du commutateur Frame Relay à partir des informations
affichées ?
Il ne transmet pas actuellement de données.
Il procède actuellement à l’établissement du réseau virtuel permanent.
Il suspend le traitement des trames excédant le CIR.
Il rencontre des problèmes d’encombrement.

17 Haut du formulaire
Quelles sont les deux affirmations vraies relatives aux sous-interfaces multipoints ? (Choisissez deux
réponses.)
Une seule sous-interface multipoint permet d’établir plusieurs connexions de circuit virtuel permanent à
plusieurs interfaces physiques sur des routeurs distants.
Chaque liaison multipoint se trouve dans son propre sous-réseau.
L’interface physique ne possède pas d’adresse IP.
Le découpage d’horizon est désactivé pour autoriser la retransmission des mises à jour de routage sur
chaque sous-interface.
Pour fonctionner correctement, les sous-interfaces multipoints nécessitent que la commande
encapsulation frame-relay soit exécutée individuellement sur chacune d’elles.