Vous êtes sur la page 1sur 8

CPGE GUELMIM PCSI 1 2018-2019

TP: Étude de filtres de premier ordre. Diagramme de BODE. Caractères intégrateur et dérivateur.

objectifs
- Analyser l’action d’un filltre de premier ordre sur un signal périodique dans les domaines temporel et fréquentiel.
- Utiliser une échelle logarithmique ;
-Élaborer un signal électrique analogique simple à l’aide d’un GBF ;
- Visualiser un signal et effectuer des mesures à l’oscilloscope.
I) Filtrage analogique passe-bas

I.1) Etude théorique

Le filtre étudié est un filtre passif constitué d’une cellule {RC } d’amplification statique H0 = 1
et de fréquence de coupure f c = 1,59 kHz à −3 dB .
I.1.1) Dessiner le schéma du montage, la I.1.2) En régime harmonique de pulsation ω ,
tension d’entrée étant notée ue ( t ) et la établir la fonction de transfert complexe 
de ce filtre.
tension filtrée us ( t ) .

 = 1Ω

 
 = 100

I.1.3) Donner, par une analyse qualitative, le comportement asymptotique de ce filtre :

Valeur de l’amplification statique de ce filtre :

Fonction réalisée par ce filtre en hautes fréquences :

Valeur de la résistance R quand C = 100 nF :

I.1.4) Etablir l’équation différentielle reliant us ( t ) à ue ( t ) en faisant intervenir une


constante de temps τ associée à la fréquence f c .

I.2) Mesures
Dans un premier temps, le signal d’entrée est sinusoïdal de tension crête-à-crête 10 V , ce signal
et le signal filtré étant observé à l’oscilloscope (voie 1 pour l’entrée, voie 2 pour le filtré).
I.2.1) A quelles fréquences faut-il se placer pour mesurer l’amplification statique ?

Faire cette mesure et confronter le résultat à l’attente théorique.

Page 1/8 pages


Prof: Mohammed TAOUIL
Filtrages analogique et numérique

I.2.2) Donner un protocole permettant de déterminer la fréquence de coupure à −3 dB . Faire


la mesure et confronter le résultat à l’attente théorique.

Construire le diagramme de Bode

I.2.3) Que vaut théoriquement le déphasage entre la tension filtrée et la tension d’entrée à la
fréquence de coupure à −3 dB ? Vérifier expérimentalement ce résultat.

Travaux pratiques Page 2/8 pages


I.2.4) Mesurer l’amplification à la fréquence 10 f c et commenter le résultat obtenu.

I.2.5) La tension d’entrée étant maintenant en créneaux,


créneaux, observer et tracer la tension filtrée
aux fréquences suivantes (préciser les unités sur les graphes) :
us us us

t t t

f c 10 fc 10 f c
I.2.6) Interpréter les résultats des trois cas de la question précédente.

II. - Filtrage passe-haut


Modifer le montage pour obtenir un fltre passe-haut. Indiquer sans calcul sa fréquence de coupure.
Reproduire l’expérience précédente en anticipant les résultats.

Travaux pratiques Page 3/8 pages


Filtrages analogique et numérique

Pour " % "$ , on a un filtre qui atténue le fondamentale (et les harmoniques),
harmoniques), ce système lent est
moyenneur et fournit une tension nulle

Travaux pratiques Page 4/8 pages


Filtrages analogique et numérique

II- Filtrage numérique

II.1) Etude théorique

Effectuer un filtrage numérique d’un signal analogique consiste à :


 d’abord échantillonner le signal analogique à une fréquence fE ;
 traiter mathématiquement la suite des échantillons à l’aide d’un processus itératif ;
 enfin soit afficher le signal numérique ainsi obtenu à partir des échantillons résultant du
traitement mathématique, soit reconstituer un signal analogique à l’aide des ces derniers
échantillons.
Signal
numérique…
ue ( t ) U E ,n U S ,n Codage
C.A.N. Calculateur Affichage
Signal Signal Signal ou C.N.A.
analogique échantillonné échantillonné … ou analogique

Le traitement mathématique peut être effectué par des processeurs programmables (circuits
intégrés) ou encore, comme ici, par un logiciel à l’aide d’un ordinateur.
On notera TE = 1 f E la période et la fréquence d’échantillonnage des signaux et U E ,n et U S ,n
les échantillons respectifs de ue ( t ) et us ( t ) aux instants tn = nTE ,  ∈ ℕ .

II.1.1) Lorsque la période d’échantillonnage est suffisamment petite, donner une approximation
à l’ordre 1 de la dérivée temporelle de us ( t ) à l’instant tn en fonction de U S , n −1 , U S , n et
TE .

   (- *.(- * /0,2 ./0,234


Un accroissement fini donne :  () +  * ≈ ( * + ×  donc = =
  - -

II.1.2) En reprenant le résultat du I.1.4), établir la relation donnant U S ,n à partir de U S ,n −1 ,


U E ,n −1 , TE et τ .

   /0,2 ./0,234 /0,2 /,2


L’équation différentielle devient donc : + = → + =
   -  
-  /,2 /,234 - /,2/,234
Soit 67,8 = 9 + :=
-  - -

II.1.3) Comment s’appelle cette méthode en mathématique et en programmation ?


Il s’agit de la méthode d’Euler

II.2) Mesures
L’échantillonnage et le traitement mathématique sont ici effectués à l’aide de la carte Sysam
SP5™ et du logiciel LATIS Pro™.
 Dans un premier temps, la tension ue ( t ) est sinusoïdale de tension crête-à-crête 10 V , de
fréquence 1,59 kHz et est reliée à l’entrée EA0 de la carte Sysam SP5™.

Travaux pratiques Page 5/8 pages


Filtrages analogique et numérique

 Sur la fenêtre LATIS Pro™, afficher une période d’échantillonnage de TE = 2 µs pour


20000 échantillons générés, le déclenchement s’effectuant sur EA0 à 0V en seuil montant.
II.2.1) Calculer la fréquence d’échantillonnage f E :
On a donc une fréquence d’échantillonnage de 500kHz
II.2.2) Le critère de Shannon-Nyquist
Nyquist est-il
est respecté ?
Oui car la fréquence de travail est de l’ordre
l’ord de 1kHz
II.2.3) Ouvrir une feuille de calcul (onglet « traitement ») et entrer les commandes suivantes en
précisant dans le tableau ci-dessous
ci ce qu’elles représentent.
Lignes de commande Signification
Te=2e-6 On fixe la période d’échantillonnage
Fe=1/Te On fixe la fréquence d’échantillonnage
Fc=1590 On fixe la fréquence de coupure
Tau=1/(2*PI*Fc) On fixe le temps de relaxation
S=(Te*EA0[n]+Tau*S[n-1])/(Te+Tau)
1])/(Te+Tau) On écrit l’algorithme
II.2.4) Lancer le calcul (touche F10) et visualiser
isualiser alors sur la fenêtre LATIS Pro™ les signaux
EA0 et S.
Pourquoi S apparaît-il
il après EA0 ?
Mesurer le rapport de leur amplitude et conclure :
On travaille ici à la fréquence de coupure donc le signal analogique comme
me le signal numérique
sont à 3,5V d’amplitude maximale

II.2.5) Prendre f = f c 10 pour le signal sinusoïdal et visualiser EA0 et S. Commenter.


Dans ces conditions le signal n’est pas atténué

Travaux pratiques Page 6/8 pages


Filtrages analogique et numérique

II.2.6) Mêmes questions pour f = 10 f c .


En revanche il est atténué et en quadrature de phase.

Travaux pratiques Page 7/8 pages


Filtrages analogique et numérique

II.2.7) En prenant maintenant un signal en créneaux, observer le filtrage numérique pour


f = f c 10 , f = f c et f = 10 f c . Comparer avec le filtrage analogique.
On retrouve les mêmes résultats : le signal carré ne passe par si f = 10 f c

* * *

Travaux pratiques Page 8/8 pages