Vous êtes sur la page 1sur 22

Réf.

: TBA2770 V2

Systèmes de climatisation
Date de publication :
10 septembre 2017

Cet article est issu de : Construction et travaux publics | Techniques du bâtiment : le


second oeuvre et les lots techniques

par André BERGNER

Pour toute question :


Service Relation clientèle
Techniques de l’Ingénieur
Immeuble Pleyad 1 Document téléchargé le : 26/03/2019
39, boulevard Ornano
93288 Saint-Denis Cedex Pour le compte : 7200051267 - universite du havre // 195.220.135.38

Par mail :
infos.clients@teching.com
Par téléphone :
00 33 (0)1 53 35 20 20 © Techniques de l'Ingénieur | tous droits réservés
Ce document a ete delivre pour le compte de 7200051267 - universite du havre // 195.220.135.38

Systèmes de climatisation

par André BERGNER


Ingénieur ITP, IAE Poitiers

1. Généralités ............................................................................................ TBA 2 770v2 - 2


1.1 Conditionnement de l’air et climatisation............................................. — 2
1.2 Calcul du bilan thermique ...................................................................... — 2
1.3 Pompes à chaleur mises en œuvre pour la climatisation.................... — 3
1.4 Centrale de traitement de l’air indispensable
pour le conditionnement ........................................................................ — 7
2. Différents systèmes de climatisation............................................ — 7
2.1 Systèmes à détente directe .................................................................... — 7
2.2 Systèmes « air-air » ................................................................................ — 8
2.3 Systèmes « tout-eau » ............................................................................ — 8
2.4 Systèmes de pompes à chaleur sur boucle d’eau................................ — 8
2.5 Roof-Top .................................................................................................. — 9
2.6 Système MTA des établissements Carrier............................................ — 9
3. Pompes à chaleur réversibles avec terminal alimenté 10
en eau froide ou chaude.................................................................... — 10
Parution : septembre 2017 - Ce document a ete delivre pour le compte de 7200051267 - universite du havre // 195.220.135.38

3.1 Pompes à chaleur (production).............................................................. — 10


3.2 Terminaux................................................................................................ —
4. Centrales de traitement de l’air ...................................................... — 11
5. Climatisation solaire .......................................................................... — 11
5.1 Principes de fonctionnement d’une solution solaire ........................... — 11
5.2 Exemple de climatisation solaire réversible
avec la société Helioclim ........................................................................ — 13
6. VMC (ventilation mécanique contrôlée) ....................................... — 13
6.1 VMC simple flux ...................................................................................... — 13
6.2 VMC double flux...................................................................................... — 14
7. Puits canadien...................................................................................... — 15
8. Conclusion............................................................................................. — 16
9. Acronymes ............................................................................................ — 16
10. Glossaire ................................................................................................ — 17
Pour en savoir plus ...................................................................................... Doc. TBA 2 770v2
9 - 2017

L es systèmes de climatisation permettent d’assurer le confort en été et en


hiver en modifiant la température de l’air ambiant en fonction des saisons
par le chauffage ou le refroidissement des habitations, bureaux, commerces,
ateliers, etc.
Le confort thermique, c’est la satisfaction d’un individu vis-à-vis des condi-
TBA 2 770v2

tions climatiques de son environnement. On parle de confort thermique


lorsque la personne ne souhaite avoir ni plus chaud, ni plus froid.
Il est important que les locaux traités soient parfaitement étanches et correc-
tement isolés, ce qui imposera de prévoir très souvent une ventilation
mécanique contrôlée.

Copyright © – Techniques de l’Ingénieur – Tous droits réservés TBA 2 770v2 – 1

tiwekacontentpdf_tba2770 v2 Ce document a ete delivre pour le compte de 7200051267 - universite du havre // 195.220.135.38
Ce document a ete delivre pour le compte de 7200051267 - universite du havre // 195.220.135.38

SYSTÈMES DE CLIMATISATION _______________________________________________________________________________________________________

Dans cet article, c’est essentiellement la climatisation qui sera traitée, et pas le condi-
tionnement de l’air.
D’autre part, il ne sera pas donné d’indications sur les crédits d’impôts, car les condi-
tions évoluent et évolueront ; les informations données risqueraient d’être erronées. Il est
nécessaire de se renseigner au moment des travaux.

1. Généralités Résumé de la norme NF EN ISO 7730


de mars 2006

1.1 Conditionnement de l’air Cette norme présente des méthodes de prévision de la sen-
et climatisation sation thermique générale et du degré d’inconfort (insatisfac-
tion thermique) général des personnes exposées à des
ambiances thermiques modérées. Elle permet de déterminer
1.1.1 Conditionnement analytiquement et d’interpréter le confort thermique par le
calcul des indices PMV et PPD et par des critères de confort
Le conditionnement est la technique qui consiste à intervenir sur thermique local, donnant les conditions des ambiances ther-
les conditions climatiques d’un local en modifiant la température, miques considérées acceptables du point de vue du confort
l’humidité, le niveau des poussières en fonction des besoins thermique général et les conditions représentant les inconforts
(locaux techniques tels que ceux utilisés dans l’industrie de préci- locaux. Elle est applicable aux hommes et aux femmes en
sion, les laboratoires, les hôpitaux, les salles informatiques, etc.). bonne santé, exposés à des ambiances intérieures où le
Dans cet article, le conditionnement de l’air ne sera pas traité. confort thermique est recherché, mais où des écarts modérés
dudit confort thermique peuvent se produire, pour concevoir
de nouvelles ambiances ou pour évaluer les ambiances exis-
1.1.2 Climatisation tantes. Spécifiquement développée pour les environnements
de travail, elle peut cependant être appliquée à d’autres types
Parution : septembre 2017 - Ce document a ete delivre pour le compte de 7200051267 - universite du havre // 195.220.135.38

La climatisation assure le confort d’été et d’hiver des habita-


tions, des bureaux, des commerces, des ateliers, en modifiant la d’environnement. Elle est censée être utilisée avec une réfé-
température de l’air. rence à l’ISO/TS 14415:2005, 4.2, eu égard aux personnes ayant
des exigences particulières, dont les personnes physiquement
Les courants d’air froids ou chauds sont souvent associés à la handicapées. Il s’avère également nécessaire de prendre en
climatisation ; cela peut être dû à une mauvaise implantation du compte les différences ethniques, nationales et géographiques
climatiseur ou à une diffusion trop brutale de l’air soufflé. En géné- lorsque l’on considère les espaces non climatisés.
ral, il est possible de régler sur plusieurs niveaux la puissance de
L’indice PMV (Predicted Mean Vote ) prédit la valeur
soufflage.
moyenne des votes d’un grand groupe de personnes sur
L’emplacement de l’unité intérieure est très important pour évi- l’échelle de sensation thermique aux sept points suivants :
ter que les occupants soient agressés par les courants d’air. La – + 3 très chaud ;
température intérieure en été ne doit pas être inférieure de plus de – + 2 chaud ;
5 à 6 °C par rapport à la température extérieure. – + 1 légèrement chaud ;
Suivant le type de climatisation, les locaux étant obligatoirement – 0 ni chaud, ni froid ;
étanches, l’air n’est pas renouvelé ; ces locaux, dans ce cas, – – 1 légèrement froid ;
doivent être équipés d’une ventilation mécanique contrôlée. – – 2 froid ;
– – 3 très froid.
Le confort thermique est subjectif et dépend des perceptions
individuelles. Il est influencé par l’activité physique, l’habillement L’indice PPD (Predicted Percentage of Dissatisfied ) prédit
et les fluctuations des caractéristiques de l’ambiance thermique quantitativement le pourcentage de personnes insatisfaites,
(température de l’air, de rayonnement, de contacts, humidité et car trouvant l’ambiance thermique trop chaude ou trop froide
vitesse de l’air). Il est traité par la norme NF EN ISO 7730 de mars et qui voteraient – 3, – 2, + 2, + 3.
2006 – Ergonomie des ambiances thermiques – Détermination ana-
lytique et interprétation du confort thermique par le calcul des
d’autant plus important que les techniques de la climatisation
indices PMV et PPD et par des critères de confort thermique local.
risquent d’évoluer rapidement avec la réglementation thermique,
et en particulier avec la RT2020.
1.1.3 Assurance décennale
Dans un arrêt daté du 24 septembre 2014, la cour de cassation 1.2 Calcul du bilan thermique
(C. cass, civ, 3e, 24 septembre 2014 n° 13-19615) est venue préciser
qu’un système de climatisation par pompe à chaleur constitue un Le calcul du bilan thermique de la climatisation permet de déter-
ouvrage au sens des articles 1792 et suivants du Code civil, de miner la puissance de l’installation en été et en hiver en fonction
sorte que la garantie décennale doit pouvoir s’appliquer (voir principalement de deux critères :
l’analyse effectuée par Maître Aurélien Boudeweel, avocat : 1) les apports internes (occupants, éclairage, appareils ména-
www.green-law-avocat.fr/tag/decennale/). Cette information est gers) qui sont relativement constants suivant les périodes de la
importante et l’installateur devra justifier de la validité de son journée ; il est important d’en tenir compte en été ;
assurance au moment des travaux. 2) les apports externes (ensoleillement et apports de chaleur ou
Pour éviter les surprises, l’entreprise devra demander à son de froid à travers les murs, les ouvertures comme les vitrages, la
assurance une attestation portant la référence du chantier. C’est toiture, le plafond, les sols et le renouvellement de l’air) qui sont

TBA 2 770v2 – 2 Copyright © – Techniques de l’Ingénieur – Tous droits réservés

tiwekacontentpdf_tba2770 v2 Ce document a ete delivre pour le compte de 7200051267 - universite du havre // 195.220.135.38
Ce document a ete delivre pour le compte de 7200051267 - universite du havre // 195.220.135.38

________________________________________________________________________________________________________ SYSTÈMES DE CLIMATISATION

dépendants de l’isolation, de l’orientation des pièces et des varia- l’état gazeux, le fluide frigorigène va transmettre l’énergie récupé-
tions de la température extérieure. rée.
Il devra être réalisé par un bureau d’études spécialisé. Une pompe à chaleur peut fonctionner dans les deux sens : elle
produit du frais en été et de la chaleur en hiver.
En mode rafraîchissement, elle fonctionne en machine frigori-
1.3 Pompes à chaleur mises fique.
en œuvre pour la climatisation Le fonctionnement Inverter (voir glossaire) est le complément
indispensable pour améliorer encore les performances et le confort
1.3.1 Principes de fonctionnement d’utilisation d’une pompe à chaleur en limitant les arrêts et les
démarrages souvent sujets de litiges avec les voisins.
des pompes à chaleur
La pression du fluide varie, ainsi que son état : il passe de l’état
Une pompe à chaleur est un dispositif thermodynamique qui liquide à l’état gazeux en modifiant sa température. La pompe à
capte les calories présentes naturellement dans l’environnement chaleur comprend quatre pièces maîtresses (figures 1 et 2) qui
(air, sol, eau) et, grâce à un compresseur, les porte à une tempéra- permettent de faire circuler le fluide frigorigène à l’intérieur de la
ture plus élevée qu’elle diffuse vers un autre dispositif. pompe à chaleur :
Cette transformation est rendue possible en utilisant un gaz : le 1) l’évaporateur : en amont de l’évaporateur, le fluide a une
fluide frigorigène. En passant successivement de l’état liquide à pression basse et un état liquide, puis, à l’intérieur de celui-ci, il se

Vapeur Vapeur
basse pression VANNE haute pression
D’INVERSION
DE CYCLE
Parution : septembre 2017 - Ce document a ete delivre pour le compte de 7200051267 - universite du havre // 195.220.135.38

CAPTEURS ÉMETTEURS
EXTÉRIEURS DANS L’HABITAT
Source froide Source chaude
ÉVAPORATEUR CONDENSEUR

COMPRESSEUR

Liquide Liquide
DÉTENDEUR
basse pression haute pression

Figure 1 – Principe de la pompe à chaleur (© Aivia Energy)

ÉMETTEURS
intérieurs
Compresseur Vapeur haute
pression
CAPTEURS Vapeur basse
extérieurs pression
Condenseur

Évaporateur
Liquide haute Radiateur
pression Plancher
Liquide basse Détendeur chauffant
pression

Figure 2 – Système géothermique (© Sofath)

Copyright © – Techniques de l’Ingénieur – Tous droits réservés. TBA 2 770v2 – 3

tiwekacontentpdf_tba2770 v2 Ce document a ete delivre pour le compte de 7200051267 - universite du havre // 195.220.135.38
Ce document a ete delivre pour le compte de 7200051267 - universite du havre // 195.220.135.38

SYSTÈMES DE CLIMATISATION _______________________________________________________________________________________________________

charge en calories captées sur la source froide (air, sol, eau). C’est
à ce moment que se produit une élévation de la température du
fluide qui passe à l’état gazeux ;
2) le compresseur : le fluide frigorigène est aspiré par le com-
presseur puis comprimé sous haute pression. Cela se traduit par
une augmentation de pression dans la pompe à chaleur qui pro-
cure une élévation de la température. À la sortie du compresseur,
le fluide frigorigène est à l’état gazeux et à haute pression ;
3) le condenseur : quand le fluide arrive dans le condenseur, il
est à l’état gazeux et à haute température. À cet instant, il entre en
contact avec le circuit de la source chaude. Le gaz baisse en tem-
pérature et cède les calories transportées par condensation et
retourne à l’état liquide ;
4) le détendeur : il crée un environnement sous basse pression.
Lors de son retour dans l’évaporateur, le fluide est à nouveau prêt
à capter les calories. Le détendeur a aussi pour fonction de réguler
le débit du fluide frigorigène dans le circuit de la pompe à chaleur.

1.3.2 Différents types de pompes à chaleur


■ Pompe à chaleur air extérieur/eau (aérothermie) mono-
bloc
Elle peut être installée à l’extérieur ou dans un local semi-ouvert.
Il faut bien choisir son emplacement car une pompe à chaleur est
bruyante et si les voisins sont incommodés, ils peuvent obliger le
propriétaire à la déplacer. Figure 3 – Captage par forage profond avec pompe
à chaleur eau glycolée/eau (© Sofath)
■ Pompe à chaleur eau/eau géothermique
Elle fonctionne selon trois principaux systèmes de captage.
1) Captage par forage profond avec pompe à chaleur eau glyco-
Parution : septembre 2017 - Ce document a ete delivre pour le compte de 7200051267 - universite du havre // 195.220.135.38

lée/eau (figure 3) : la pompe est installée dans un local technique


avec un circuit de tubes (2 ou 4 tubes) en PEHD (polyéthylène
haute intensité) disposés verticalement dans un forage dans les-
quels circule de l’eau glycolée.
2) Captage horizontal enterré avec pompe à chaleur eau glyco-
lée/eau ou fluide/eau (figure 4) : la pompe est installée dans un
local technique avec un circuit de tubes (2 ou 4 tubes) en PEHD
disposés horizontalement dans le sol (géothermie). Les pompes à
chaleur sol/sol à détente directe prélèvent la chaleur dans le sol à
l’aide de capteurs enterrés et le même fluide (eau glycolée) circule
dans un échangeur. Il peut également circuler dans les canalisa-
tions du plancher chauffant ; la détente du fluide frigorifique est
directement réalisée lors de son passage sous le plancher qui
assure l’émission de chaleur. Ce système encore utilisé en rénova-
tion ne l’est plus en installation neuve non pris en compte dans la
RT2012.
3) Captage sur la nappe phréatique avec pompe à chaleur
eau/eau sur nappe aquifère (figure 5) : cette pompe à chaleur fonc-
tionne en puisant de l’eau dans une nappe souterraine, un puits ou
une source (attention le débit de cette dernière doit être suffisant
en permanence). Ce dernier système de captage, comme le cap-
tage profond, offre comme avantage de n’avoir aucune emprise
sur le terrain comme les capteurs horizontaux. Le captage sur
nappe présente par ailleurs le meilleur rendement actuel (coeffi- Figure 4 – Captage horizontal enterré avec pompe
cient de performance : 5,50) sur le marché de la géothermie. Les à chaleur eau glycolée/eau ou fluide/eau (© Sofath)
installations de pompes à chaleur sur nappe continuent à se déve-
lopper car elles correspondent à des techniques de chauffage et de
refroidissement particulièrement bien adaptées aux secteurs ter- ■ Pompe à chaleur air/air
tiaire et résidentiel. Par ailleurs, ces équipements sont susceptibles Il existe plusieurs formes de pompes à chaleur air-air réver-
de devenir une alternative à la tour de refroidissement des installa- sibles. La plus connue est le split mural. C’est un module que l’on
tions de climatisation au titre de la prévention des risques sani- place au mur ou au plafond qui peut être soit en monosplit ou en
taires (légionellose). Le BRGM (Bureau de recherches géologiques multisplit. Pour les logements comportant plusieurs pièces à clima-
et minières) a été chargé d’une mission d’expertise pour produire tiser, et pour éviter les multisplits, il existe un modèle de pompe à
des documents synthétiques, check-lists, fiches techniques d’aide à chaleur air-air réversible gainable, dont le module est placé dans
l’élaboration et à l’examen des dossiers. Le lecteur est invité à se les combles ou le faux plafond et raccordé à une pompe à chaleur.
renseigner auprès de la préfecture ou du BRGM, car en cas de pui- Chaque pièce est pourvue d’une grille de soufflage. Il existe égale-
sage dans la nappe, le rejet doit se faire à une certaine distance du ment des modèles de climatisation gainable sans module exté-
point de puisage. rieur.

TBA 2 770v2 – 4 Copyright © – Techniques de l’Ingénieur – Tous droits réservés

tiwekacontentpdf_tba2770 v2 Ce document a ete delivre pour le compte de 7200051267 - universite du havre // 195.220.135.38
Ce document a ete delivre pour le compte de 7200051267 - universite du havre // 195.220.135.38

________________________________________________________________________________________________________ SYSTÈMES DE CLIMATISATION

Principe du doublet géothermique Exemple la climatisation gainable


AEROCLIM’easy (suite)

Cette climatisation peut être pilotée à distance avec un ther-


mostat compatible, commandée à distance avec votre télé-
phone mobile.
Caractéristiques techniques, dimensions
– pompe à chaleur réversible sans unité extérieure, poids
Pompe Échangeur
d’injection thermique
total 42 kg ;
– hauteur 30 cm ; largeur 35 cm et 1 m de long ;
Forage Forage – puissance en mode chauffage selon EN 14511
d’injection de production (+ 7/6 °C-20 °C), 4 200 W COP 4 ;
– puissance en veille 11 W ;
Pompe – puissance en mode froid selon EN 14511 (35/24-27 °C)
de production 4 800 W ;
– produit réfrigérant utilisé : R410a, qui est un gaz fluoré ne
Eau présentant pas de risque pour la santé en cas d’inhalation.
Eau
froide chaude Pour son fonctionnement, la pompe à chaleur AERO-
CLIM’easy capte l’air intérieur, pour le réchauffer ou le refroi-
dir, en évacuant les calories dans les combles.
AEROCLIM’easy a un niveau sonore très faible.
La pompe à chaleur AEROCLIM’easy garantit une plage de
fonctionnement étendue avec une puissance et une capacité
garantie.

Extrait de la documentation XPAIR

Pour une construction très bien isolée, la pompe à chaleur


Parution : septembre 2017 - Ce document a ete delivre pour le compte de 7200051267 - universite du havre // 195.220.135.38

air-air part d’un concept simple de détente directe utilisant le


vecteur air. Pas de fluide eau intermédiaire, donc une installa-
tion plus simple qu’une installation à eau chaude (figure 6).
Les dernières techniques de régulation permettent ainsi avec
une pompe à chaleur en modèle plafonnier d’assurer le
confort de plusieurs zones de chauffe avec une zonification ou
Figure 5 – Captage sur la nappe phréatique système de zoning. Ces solutions permettent ainsi de travailler
avec PAC eau/eau sur nappe aquifère (© Ademe/© BRGM) avec des pompes à chaleur mode Inverter, de jouer sur les
vitesses de ventilation pour économiser au maximum l’éner-
gie des auxiliaires, et de réguler pièce par pièce chaque salle.

Exemple la climatisation gainable Les possibilités d’installation sont nombreuses et plutôt dévelop-
AEROCLIM’easy pées technologiquement : grilles intelligentes, régulations sans fil
adaptées à la rénovation, gestion domotique globale avec actions
AEROCLIM’easy est une pompe à chaleur réversible sans sur stores, éclairage...
unité extérieure pour climatiser et chauffer une habitation
jusqu’à 100 m2. Le groupe de climatisation s’installe facile-
ment dans les combles, le vide-sanitaire ou un espace ventilé 1.3.3 Principales caractéristiques
et ne nécessite pas de groupe à l’extérieur de l’habitation. La des pompes à chaleur
transmission de l’air chaud ou froid est réalisé par des gaines
isolées. – Modèle : air/eau, eau/eau, sol/eau, air/air.
Description du produit – Inverter : oui/non.
Climatisation et chauffage en une seule unité installée dans – Basse ou haute température.
les combles, la pompe à chaleur AEROCLIM’easy diffuse de – Températures limites de fonctionnement été/hiver.
l’air chaud ou de l’air froid par des bouches de soufflage – Niveaux acoustiques été/hiver.
reliées à des gaines isolées. Un kit pour évacuer les calories – COP (coefficient de performance) été/hiver.
directement en toiture lorsque l’espace est trop peu ventilé. – Alimentation électrique.
Le kit comprend : – Dimensions.
– le groupe monobloc pompe à chaleur ; – Poids.
– un thermostat sans fil ; – Nombre d’unités connectables.
– 4 bouches de soufflage diamètre 160 mm ;
– 1 bouche d’aspiration en diamètre 160 mm sur une grille
de 350 × 350 mm ; 1.3.4 Coefficient de performance (COP)
– 10 m de gaine isolée pour l’aspiration et 20 m isolées pour
le soufflage ; COP = énergie restituée/énergie consommée
– 2 Y de distribution et 13 colliers de serrage avec un scotch
La liste des pompes à chaleur certifiées NFPAC est disponible
alu pour l’étanchéité.
sur le site de Certita (www.certita.org).

Copyright © – Techniques de l’Ingénieur – Tous droits réservés. TBA 2 770v2 – 5

tiwekacontentpdf_tba2770 v2 Ce document a ete delivre pour le compte de 7200051267 - universite du havre // 195.220.135.38
Ce document a ete delivre pour le compte de 7200051267 - universite du havre // 195.220.135.38

SYSTÈMES DE CLIMATISATION _______________________________________________________________________________________________________

PASSERELLE D’INTÉGRATION
1. Mode de fonctionnement
2. Température des zones
3. Température de consigne
4. Vitesse du ventilateur de l’unité intérieure

Figure 6 – Pompe à chaleur air-air (© www.Xpair.com)


Parution : septembre 2017 - Ce document a ete delivre pour le compte de 7200051267 - universite du havre // 195.220.135.38

L’efficacité d’une pompe à chaleur est définie par l’énergie resti-


tuée par rapport à l’énergie consommée. Le coefficient de perfor- Résumé de la norme NF EN 14825
mance d’une pompe à chaleur est étroitement lié à la température annulée le 8 juillet 2016
du circuit primaire (air, sol, eau) et est limité en puissance par le
circuit secondaire (chauffage ou climatisation). La chaleur utile Cette norme couvre les climatiseurs, les pompes à chaleur et
échangée dans le compresseur ainsi que la quantité d’énergie utili- les groupes refroidisseurs de liquide. Elle s’applique aux appa-
sée sont exprimées kW (kilo watt). reils fabriqués en usine définis dans la norme EN 14511-1
d’octobre 2013, excepté les appareils à simple raccordement,
Le coefficient de performance annuel d’une pompe à chaleur ne
les appareils pour armoire de commande et les appareils pour
peut être interprété que s’il est accompagné de deux températures
enceinte contrôlée. Elle donne les méthodes de calcul permet-
de référence. Lorsque l’on parle d’un COP de 3 (+ 7 °C, + 65 °C)
tant de déterminer l’efficacité frigorifique saisonnière SEER et
pour une pompe à chaleur air/eau cela signifie que s’il fait 7 °C
SEERon de référence, et le coefficient de performance saison-
dehors, la pompe consomme 1 kWh d’électricité pour générer
nier SCOP, SCOPon et SCOPnet de référence. Ces méthodes
3 kWh de chauffage en chauffant l’eau à 65 °C. Le COP est meilleur
de calcul peuvent être fondées sur des valeurs mesurées ou
lorsque la différence entre ces deux températures est plus faible.
calculées. Dans le cas de valeurs mesurées, la norme euro-
Il existe d’autres paramètres permettant de comparer les perfor- péenne NF EN 14825 [annulée le 8 juillet 2016] couvre les
mances à charges partielles, comme le SCOP (coefficient de perfor- méthodes d’essai relatives à la détermination des puissances
mance saisonnier) selon la norme NF EN 14825 de novembre 2013. et des valeurs d’EER et de COP pendant le mode actif, dans les
Le SCOP représente la performance annuelle de la pompe à chaleur. conditions de charge partielle. Elle couvre également les
méthodes d’essai relatives à la consommation d’énergie élec-
trique en mode arrêt par thermostat, en mode veille, en mode
1.3.5 Entretien arrêt et en mode dispositif de chauffage de carter. Cette
norme sert d’entrée pour le calcul de l’efficacité frigorifique en
Pour une pompe à chaleur utilisant l’air ambiant, les filtres mode chauffage des systèmes de pompes à chaleur spéci-
doivent être nettoyés régulièrement afin d’éviter la prolifération de fiques situés dans des bâtiments, comme stipulé dans la
bactéries. Les détenteurs d’équipements de réfrigération ou de cli- norme EN 15316-4-2 de janvier 2010 [annulée le 3 juin 2017].
matisation sont tenus de s’assurer du bon entretien de leurs équi-
pements selon le décret n° 98-560 du 30 juin 1998 modifiant le
décret n° 92-1271 du 7 décembre 1992 relatif à certains fluides fri- 1.3.6 Contrôles
gorigènes utilisés dans les équipements frigorifiques et clima-
tiques. Ils doivent faire procéder par une entreprise remplissant les L’inspection est effectuée à l’initiative du propriétaire ou du syndi-
conditions prévues par ce décret, au moins une fois par an ainsi cat de copropriété de l’immeuble ; elle doit être réalisée au moins
que lors de la mise en service et lors de modifications importantes une fois tous les cinq ans par un inspecteur certifié par un orga-
de leurs équipements, à un contrôle d’étanchéité des éléments nisme accrédité (décret n° 2010-349 du 31 mars 2010 relatif à l’ins-
assurant le confinement des fluides frigorigènes, en prenant toutes pection des systèmes de climatisation et des pompes à chaleur
mesures pour mettre fin aux fuites de fluides frigorigènes consta- réversibles). En cas de remplacement d’un système de climatisation
tées. Ils tiennent à la disposition de l’Administration les pièces ou d’une pompe à chaleur réversible, ou d’installation d’un nouveau
attestant que ce contrôle et les interventions nécessaires ont été système de climatisation ou d’une nouvelle pompe à chaleur réver-
réalisés. Le non-respect de la réglementation peut entraîner des sible, la première inspection doit être effectuée au plus tard au cours
amendes. de l’année civile suivant le remplacement ou l’installation.

TBA 2 770v2 – 6 Copyright © – Techniques de l’Ingénieur – Tous droits réservés

tiwekacontentpdf_tba2770 v2 Ce document a ete delivre pour le compte de 7200051267 - universite du havre // 195.220.135.38
Ce document a ete delivre pour le compte de 7200051267 - universite du havre // 195.220.135.38

________________________________________________________________________________________________________ SYSTÈMES DE CLIMATISATION

L’inspection comporte l’analyse documentaire, l’évaluation, lors 2.1 Systèmes à détente directe
du contrôle sur site, du rendement du système de climatisation et
de son dimensionnement par rapport aux exigences en matière de Le climatiseur à détente directe produit de l’air froid en prélevant
refroidissement du bâtiment, ainsi que la fourniture des recom- de la chaleur dans l’air intérieur ; il le refroidit et peut le rejeter à
mandations nécessaires portant sur le bon usage du système en l’extérieur. Le fluide frigorigène de la machine circule dans les
place, les améliorations possibles de l’ensemble de l’installation, échangeurs en contact avec l’air intérieur (évaporateur) et l’air
l’intérêt éventuel du remplacement de celui-ci et les autres solu- extérieur (condenseur à air).
tions envisageables.
Sur l’évaporateur, le refroidissement de l’air amène la formation
Elle donne lieu à la remise, par la personne ayant effectué l’ins- de condensats. Leur évacuation est nécessaire ; elle peut se faire
pection, d’un rapport dans un délai maximum d’un mois suivant sa par gravité lorsque l’évaporateur se trouve au-dessus d’un point
visite au commanditaire de l’inspection mentionné. d’évacuation. À défaut, certains climatiseurs sont équipés d’une
La meilleure solution est de souscrire un contrat de mainte- minipompe de relevage permettant l’évacuation des condensats.
nance. Cette famille regroupe plusieurs appareils.
Le contrôle se déroule en trois étapes :
■ Les unités monobloc
1) une analyse documentaire ;
2) une étude de performance énergétique simplifiée (neuf Le monobloc regroupe dans une même unité les équipements
critères) ; pour la détente (détendeur + évaporateur) et la compression
3) un contrôle des équipements. (condenseur + compresseur), les calories extraites étant rejetées à
l’extérieur.
Les climatiseurs type Windows (chauffage seul ou réversible)
1.4 Centrale de traitement s’installent généralement dans une paroi au droit d’une fenêtre ou
en partie haute dans un magasin, par exemple. Ils sont composés :
de l’air indispensable
– d’un compresseur ;
pour le conditionnement – d’un condenseur ;
Une centrale de traitement d’air (CTA) est un équipement de trai- – d’un déshydrateur capillaire ;
tement d’air qui va modifier les conditions thermiques de l’air – d’un évaporateur ;
visant à modifier les caractéristiques d’un flux d’air dédié au chauf- – d’une tuyauterie haute pression ;
fage, au rafraîchissement, à l’humidification ou à la déshumidifica- – d’une tuyauterie liquide ;
tion des locaux qui ont besoin d’une ambiance particulière. – d’une tuyauterie basse pression.
■ Les climatiseurs mobiles
Parution : septembre 2017 - Ce document a ete delivre pour le compte de 7200051267 - universite du havre // 195.220.135.38

Elle permet :
– de ventiler par l’introduction d’air neuf et l’extraction d’air Il s’agit d’un simple refroidisseur d’air à détente directe. Ces
vicié ; appareils imposent de passer un tuyau par un orifice ou dans
– de filtrer l’air ; l’entrebâillement d’une fenêtre pour évacuer le flux de chaleur du
– de chauffer par soufflage d’air chaud ; condenseur. Ce sont des appareils à puissance frigorifique limitée.
– de rafraîchir par soufflage d’air froid ;
– de déshumidifier par condensation de la vapeur d’eau ; ■ Les split-systems
– d’humidifier par vaporisation d’eau ; Les split-systems sont composés d’une unité extérieure PAC
– de purifier à l’aide de lampe UV. (condenseur + compresseur) et d’une unité intérieure (détendeur
L’air traité sera ensuite diffusé dans les locaux desservis grâce à + évaporateur) reliées par une liaison frigorifique en tubes cuivre.
des réseaux de gaines métalliques ou autres de formes et sections Ils fonctionnent pour produire du froid ou de la chaleur, le local
adaptées, avec des diffuseurs correspondant aux besoins. Il s’agit devant être étanche.
de conditionnement et non de climatisation. Le monosplit est composé d’une unité extérieure et une seule
unité intérieure ; il ne refroidit qu’une pièce à la fois et fonctionne
en circuit fermé. Il ne rejette pas d’air à l’extérieur, d’où l’obligation
d’installer une VMC.
2. Différents systèmes Le multisplit est composé d’une unité extérieure et de plusieurs
unités intérieures permettant de refroidir plusieurs pièces à la fois,
de climatisation et fonctionne en circuit fermé ; les unités intérieures ne rejettent
pas d’air à l’extérieur, d’où l’obligation d’installer une VMC.
En été, une climatisation doit permettre de maintenir la tempéra- ■ Les variantes
ture ambiante d’une pièce à 5 à 6 °C en dessous de la température
extérieure et le taux d’humidité à un niveau acceptable (65 %), La climatisation VRV (volume réfrigérant variable) – DRV
selon les conditions extérieures. (débit réfrigérant variable) est un système muni d’une détente
directe. Une unité extérieure va être capable d’alimenter des unités
Pour des raisons d’esthétique et de nuisances sonores, il faut intérieures via des tubes frigorifiques. Ce type de climatisation est
bien choisir le lieu d’implantation de l’unité extérieure afin de ne souvent utilisé dans les hôtels, bureaux, grandes villas.
pas incommoder le voisinage qui peut se plaindre et vous obliger
à déplacer la pompe à chaleur. Elle ne doit pas être placée dans Ils ont tous deux une unité située à l’extérieur, et peuvent aller
une zone fortement ensoleillée, sinon le condenseur aura des diffi- jusqu’à 25/30 unités à l’intérieur.
cultés pour évacuer la chaleur. Chaque fabricant a son propre système, mais le principe de
Il existe plusieurs façons de classer les systèmes de fonctionnement est le même. L’unité extérieure peut adapter le
climatisation ; généralement on distingue quatre familles de volume de réfrigérant et sa puissance selon ce que nécessite l’ins-
produits : tallation.
– les systèmes à détente directe ; Les principales spécificités selon les fabricants sont :
– les systèmes air/air ; – un COP (coefficient de performance) élevé ;
– les systèmes tout-eau ; – un fonctionnement avec des températures extérieures de –
– les systèmes de pompe à chaleur sur boucle d’eau. 15 °C ;

Copyright © – Techniques de l’Ingénieur – Tous droits réservés. TBA 2 770v2 – 7

tiwekacontentpdf_tba2770 v2 Ce document a ete delivre pour le compte de 7200051267 - universite du havre // 195.220.135.38
Ce document a ete delivre pour le compte de 7200051267 - universite du havre // 195.220.135.38

SYSTÈMES DE CLIMATISATION _______________________________________________________________________________________________________

– une adaptation des températures de soufflage en fonction de chaque pièce, ainsi qu’une grille de reprise pour éviter de mettre la
la température extérieure ; pièce en pression.
– une puissance frigorifique de 5 à 90 kW ;
– jusqu’à 60 unités intérieures sur un circuit ;
– des longueurs de tube de 1 000 m cumulés maximum ; 2.3 Systèmes « tout-eau »
– un dénivelé entre unités intérieures et extérieures de 90 m ;
– la possibilité d’optimiser la régulation par zone en fonction de Ces systèmes préparent, transportent via un réseau au sein du
l’orientation des bâtiments ; bâtiment et distribuent l’eau glacée aux pièces afin de refroidir l’air
– une charge automatique de la quantité de réfrigérant ; localement. Le groupe refroidisseur de liquide produit de l’eau gla-
– une facilité d’installation grâce à des tubes de petites cée qui est ensuite transportée vers les pièces afin de climatiser l’air.
dimensions ; À la différence de la catégorie air-air, un système de renouvellement
d’air est indispensable pour satisfaire les conditions d’hygiène.
– une large gamme d’unités intérieures, cassettes, plafonniers,
etc. de puissances différentes ; Ce système est adapté pour des installations concernant de
– des unités extérieures peu encombrantes ; grands ensembles tertiaires, résidentiels ou industriels ; il ne
– des modèles à condensation à air ou à eau ; concerne pas les particuliers.
– un large choix de télécommandes simplifiées, programmables,
centralisées, infrarouge ;
– la gestion par télésurveillance par ordinateur ou par Internet. 2.4 Systèmes de pompes
à chaleur sur boucle d’eau
Ces différents équipements ne prennent pas en charge le Ce système décentralisé de climatisation fonctionne à partir
renouvellement de l’air dans le bâtiment et nécessitent l’ajout d’une boucle d’eau en circuit fermé où circule une eau maintenue
d’une VMC simple ou double flux. à une température comprise entre 18 et 40°.
C’est un intermédiaire entre les systèmes tout-eau et à détente
directe. Les pompes à chaleur réversibles réparties sur la boucle
2.2 Systèmes « air-air » d’eau prélèvent ou rejettent de la chaleur vers cette dernière en
fonction des besoins du local qu’elles desservent. Un système de
Ils comprennent la préparation, le transport et la distribution de renouvellement d’air est indispensable pour satisfaire les condi-
l’air traité. tions d’hygiène.
Le mélange d’air neuf et d’air repris en provenance des locaux Ce système est utilisé pour des centres commerciaux,
immeubles de bureaux, résidences hôtelières, galeries commer-
Parution : septembre 2017 - Ce document a ete delivre pour le compte de 7200051267 - universite du havre // 195.220.135.38

climatisés est diffusé directement dans les pièces via un réseau de


gaines et de bouches de soufflage au sein du bâtiment. ciales, dont les facteurs climatiques varient dans la journée. Il ne
concerne pas les particuliers.
Ces équipements prennent donc en charge le renouvellement de
l’air dans le bâtiment en introduisant un mélange d’air neuf et C’est en demi-saison que le fonctionnement de cette boucle est
repris nécessaire à l’obtention des conditions d’hygiène requises. énergétiquement intéressant, quand simultanément des locaux
Ils ne nécessitent pas obligatoirement l’ajout d’une VMC simple ou marchent en chauffage et en climatisation permettant un transfert
double flux. d’énergie entre eux en minimisant le fonctionnement de la chau-
dière ou de la tour de refroidissement (figure 7).
Dans le cas qui nous intéresse, ces systèmes sont des pompes à
chaleur. Les avantages sont les suivants :
– installation rapide et souple ;
Le système de pompe à chaleur air/air gainable est adapté aux – régulation indépendante ;
particuliers. – facturation de la consommation individuelle (compteur
Une pompe à chaleur alimente une unité d’évaporation placée énergie) ;
dans les combles ou dans un faux plafond et distribue l’air à diffé- – individualisation du confort ;
rentes pièces. Il y a seulement une bouche de soufflage dans – économies d’énergie en demi-saison.

PAC
Chaudière

: Vanne 3 voies
PAC

PAC

Tour refroidissement ABCCLIM


Bouteille de mélange

Figure 7 – Système de pompe à chaleur sur boucle d’eau (© ABCCLIM)

TBA 2 770v2 – 8 Copyright © – Techniques de l’Ingénieur – Tous droits réservés

tiwekacontentpdf_tba2770 v2 Ce document a ete delivre pour le compte de 7200051267 - universite du havre // 195.220.135.38
Ce document a ete delivre pour le compte de 7200051267 - universite du havre // 195.220.135.38

________________________________________________________________________________________________________ SYSTÈMES DE CLIMATISATION

Ventilateur condenseur
Échangeur

Filtres
Compartiment
électrique Ventilateur
Danger

ur
Compresseur

ge
an
Éch
Filtres Registres

Air neuf

Mode froid

Reprise Soufflage

Figure 8 – Roof-top (© ABCCLIM)

2.5 Roof-Top Le module de traitement d’air Carrier 42GR est une unité de cli-
matisation compacte, disponible en deux tailles utilisables de 350
Le Roof-Top (figure 8) est un appareil de climatisation et de à 500 m3/h (97 à 139 L/s) permettant de traiter des locaux de 25 à
chauffage monobloc qui peut être, selon les cas, positionné en toi- 40 m2.
ture ou au sol. Il convient au traitement des locaux de grandes sur- Il comporte principalement un ventilateur centrifuge, un filtre à
Parution : septembre 2017 - Ce document a ete delivre pour le compte de 7200051267 - universite du havre // 195.220.135.38

faces tels que les supermarchés et grands magasins. air, une batterie à eau chaude ou électrique, une batterie à eau
Lorsqu’il est installé en toiture, le Roof-Top est positionné sur un froide, le tout asservi par une régulation numérique Carrier ou
châssis métallique. autre. Ce module est raccordé sur le chantier par deux gaines
Le soufflage de l’air dans la surface traitée peut se faire avec : souples (gaines isophoniques, calorifugées au soufflage, hors four-
nitures Carrier) à un ou plusieurs plénums comportant un diffuseur
– un réseau de gaines (circulaires ou rectangulaires) en acier gal- linéaire Carrier à haut pouvoir d’induction, parfaitement intégré
vanisé avec des diffuseurs circulaires en acier ; dans le faux plafond du local à climatiser (gamme Moduboot Car-
– un réseau de gaines textiles perforées. rier 35BD/35SR) et pouvant assurer simultanément le soufflage et
Le Roof-top se compose : la reprise d’air (selon le type d’unité sélectionnée).
– d’un circuit frigorifique complet (échangeurs, compresseur, En version haut de gamme, le 42GR MTA peut être équipé d’une
détendeur + protection du circuit) ; régulation numérique Carrier ; chaque occupant aura alors à sa
– d’un ventilateur de soufflage (motoventilateur) ; disposition un boîtier de commande à distance (microterminal
– d’un coffret électrique complet (sectionneur, télécommande, domotique) placé sur son bureau ou fixé au mur (support mural),
régulation par automate programmable) ; lui permettant le choix et la visualisation des conditions de confort
– d’une supervision, protocol ModBus, LON ; selon ses désirs, à savoir :
– d’un ensemble de filtrations sur l’air repris et sur l’air neuf avec
détection encrassement filtre ; – température ambiante du local ;
– d’un volet de mélange, air neuf/air repris permettant d’assurer – mise en mode occupé ou inoccupé par l’utilisateur de chaque
un renouvellement d’air optimal ; 42GR MTA pour répondre aux exigences d’économie d’énergie ;
– de résistances électriques d’appoint gérées par l’automate, uti- – fonction air forcé (renouvellement de l’air du bureau) ;
lisées en relevage quand les températures sont basses. – allumage ou extinction des sources lumineuses (en option) ;
Il existe plusieurs types de roof top ; les plus fréquents se pré- – réglage de l’inclinaison des stores aux fenêtres ;
sentent ainsi :
– montée/descente/inclinaison (en option).
– froid seul – air/air ;
– froid seul – air/air + résistances électriques ; En outre, la gestion technique centralisée (GTC) du bâtiment per-
– froid seul – air/air + batterie eau chaude ; met de contrôler chaque module en fonction des impératifs de
– froid seul – air/air + générateur (brûleur gaz) ; l’exploitant ou des réglementations locales.
– pompe à chaleur (réversible) – air/air + résistances électriques ; Les 42GR MTA sont conçus pour être installés dans un local
– pompe à chaleur (réversible) – air/air + batterie eau chaude. technique au centre de l’espace à climatiser. Ils sont disposés côte
à côte, et leur grande pression disponible leur permet de pouvoir
fonctionner avec des réseaux de gaines importants.
2.6 Système MTA des établissements La centralisation des 42GR MTA dans un local technique facilite
Carrier beaucoup la maintenance de l’installation.
Le MTA n’est pas un simple système de climatisation qui permet Pour avoir toutes les informations, le lecteur est invité à consul-
de régler la température ambiante. C’est un « système global de ter le site Carrier (www.carrier.fr/produits_carrier_climatisa-
confort intégré au bâtiment ». tion_chauffage/.../24243_iom_02_2005.pdf).

Copyright © – Techniques de l’Ingénieur – Tous droits réservés. TBA 2 770v2 – 9

tiwekacontentpdf_tba2770 v2 Ce document a ete delivre pour le compte de 7200051267 - universite du havre // 195.220.135.38
Ce document a ete delivre pour le compte de 7200051267 - universite du havre // 195.220.135.38

SYSTÈMES DE CLIMATISATION _______________________________________________________________________________________________________

3. Pompes à chaleur chaleur prélevée dans l’eau est émise par des radiateurs, des ven-
tilo-convecteurs et des planchers chauffants.
réversibles avec terminal
alimenté en eau froide 3.2 Terminaux
ou chaude 3.2.1 Radiateurs
3.2.1.1 Radiateurs haute température
3.1 Pompes à chaleur (production) Les radiateurs haute température actuellement disponibles sur le
marché doivent être alimentés par une pompe à chaleur haute
température, après éventuellement avoir été alimentés par une
3.1.1 Pompe à chaleur air/eau aérothermie chaudière. Ces pompes à chaleur sont capables de fournir une eau
à 80 °C par une température de – 20 °C, ce qui est largement suffi-
Dans les années 2010, les pompes à chaleur cessaient de fonc-
sant pour alimenter les radiateurs, même si ceux-ci étaient alimen-
tionner dès que la température descendait en dessous les – 5 °C ;
tés au préalable par une chaudière.
aujourd’hui, la plupart des pompes à chaleur fonctionnent encore
à – 15 °C, voire – 25 °C.
3.2.1.2 Radiateurs basse température
Cela était un problème car les utilisateurs des tarifs spéciaux
EDF, EJP ou TEMPO ne pouvaient pas utiliser leur pompe à cha- Ces radiateurs, plus volumineux, sont alimentés par les pompes
leur quand le tarif était le plus cher, ce qui obligeait de disposer à chaleur classiques.
d’une chaudière en relève. Il ne faut pas oublier que le coefficient
de performance chute lorsque la température est basse. 3.2.2 Ventilo-convecteurs
Les pompes à chaleur air/eau réversibles fonctionnent égale- Le ventilo-convecteur est un appareil qui permet de traiter l’air
ment pour produire de l’eau froide pour rafraîchir en été lorsque d’un local, aussi bien en chauffage qu’en climatisation. L’air repris
les logements sont équipés de planchers chauffants, de ven- dans la pièce est filtré, puis il traverse un ou deux échangeurs
tilo-convecteurs ou de radiateurs. avant d’être pulsé par un ventilateur dans la pièce. Il peut être
placé au sol, fixé au mur, au plafond ou encore intégré dans un
3.1.2 Pompe à chaleur géothermique plafond avec un réseau de gaines.
Le ventilo-convecteur permet d’assurer le confort thermique en
Parution : septembre 2017 - Ce document a ete delivre pour le compte de 7200051267 - universite du havre // 195.220.135.38

La pompe à chaleur géothermique récupère les calories pré- toutes saisons. Ce n’est qu’un radiateur équipé d’un ventilateur et
sentes dans le sol par l’intermédiaire de capteurs souterrains. Il d’un moteur basse consommation. Sa particularité est qu’il est
existe trois types de captage : horizontal, vertical et sur eau « de réversible et peut donc produire la chaleur comme la fraîcheur, ce
nappe ». qui n’est pas le cas d’un radiateur.
Les atouts du ventilo-convecteur sont nombreux :
Rappel – rapidité de chauffe : le système de ventilation permet de chauf-
fer une pièce plus rapidement qu’un système hydraulique ;
Les capteurs horizontaux tubes en polyéthylène disposés en – avec une pompe à chaleur réversible, le ventilo-convecteur
serpentin sont enterrés juste en dessous de la surface du sol. peut servir de climatisation l’été ;
Le système est enterré à une profondeur comprise entre 0,60 – air sec et sain : cet équipement est censé fournir un air filtré.
et 1,20 m, sur une surface de terrain de 1,5 à 3 fois égale à la Le bac de récupération des condensats est raccordé au réseau
surface habitable à chauffer, d’où la nécessité de disposer d’évacuation. Dans le cas où le ventilateur est accroché au plafond,
d’une surface suffisante. La chaleur prélevée dans le sol est cette évacuation n’est pas toujours aisée. On a parfois recours à
émise par des radiateurs, des ventilo-convecteurs et/ou des une pompe de relevage.
planchers chauffants. Le ventilo-convecteur présente cependant quelques
Les capteurs verticaux sont placés dans un ou plusieurs inconvénients :
forages, à une profondeur comprise entre 80 et 120 m. Cette – bruyant : malgré les progrès techniques, certains ven-
solution est utilisée quand la surface du terrain est insuffi- tilo-convecteurs restent assez bruyants. En général, ils possèdent
sante. La chaleur prélevée dans le sol est émise par des radia- trois vitesses réglables, ce qui permet, suivant les besoins, de le
teurs, des ventilo-convecteurs et/ou des planchers chauffants. rendre moins bruyant ;
– peu d’inertie : il chauffe rapidement, mais la chaleur s’estompe
dès que le ventilo-convecteur est éteint comme c’est le cas d’un
3.1.3 Pompe à chaleur hygrothermique split ;
– l’installation du réseau de gaines peut s’avérer complexe selon
Le captage s’effectue sur eau « de nappe » (pompe à chaleur la configuration des lieux pour les ventilateurs devant alimenter
eau-eau). Ce système ne peut être installé qu’en présence d’une plusieurs pièces.
source d’eau (cours d’eau, nappe phréatique, source ayant un
débit constant et suffisant, etc.).
3.2.3 Planchers chauffants rafraîchissants
Des sondes verticales permettent de prélever et de réinjecter
l’eau de nappe. Il faut se renseigner auprès de la DIRE (Direction Le choix d’un plancher ou d’un mur alimenté par une pompe à
régionale de l’industrie, de la recherche et de l’environnement) chaleur réversible air-eau, sol-eau ou eau-eau permet de chauffer
pour les déclarations nécessaires en fonction, par exemple, de la les habitations en hiver alimentés en eau à 25/35 °C et de les rafraî-
profondeur des puisages et de la distance entre puisage et réinjec- chir en été avec une eau à 16/18 °C.
tion.
Il existe différentes solutions de planchers chauffants, et il est
Les calories ainsi récupérées sont ensuite utilisées pour faire préférable pour les planchers et murs réversibles de choisir une
fonctionner la pompe à chaleur géothermique selon les mêmes solution à faible inertie. C’est le cas des planchers et des murs de
principes généraux que les pompes à chaleur air-air et air-eau. La faible épaisseur.

TBA 2 770v2 – 10 Copyright © – Techniques de l’Ingénieur – Tous droits réservés

tiwekacontentpdf_tba2770 v2 Ce document a ete delivre pour le compte de 7200051267 - universite du havre // 195.220.135.38
Ce document a ete delivre pour le compte de 7200051267 - universite du havre // 195.220.135.38

________________________________________________________________________________________________________ SYSTÈMES DE CLIMATISATION

Alimentation en air
primaire à 15° C
Soufflage le long
du plafond de l’air
Alimentation en primaire + de l’air
eau à 15 °C ambiant recyclé

Recyclage de l’air
ambiant

Figure 9 – Principe de fonctionnement de la poutre froide (© www.Xpair.com)

3.2.4 Plafonds chauffants et rafraîchissants 2) la CTA double flux (figure 11) qui permet toutes les combi-
naisons possibles entre la reprise d’air, l’air neuf, l’air rejeté, l’air
Le principe de fonctionnement du plafond chauffant réfrigérant traité, suivant la configuration. Ce système est particulièrement
hydraulique s’apparente à celui du chauffage au sol. bien adapté pour le chauffage et le rafraîchissement des grands
Mais contrairement au chauffage au sol, le chauffage par le pla- volumes dans lesquels on veut maintenir de très bonnes condi-
fond ne rencontre aucun obstacle, comme un meuble ou un tapis, tions de température, été comme hiver, tels que les :
pour diffuser la chaleur et monte plus rapidement en température. – salles polyvalentes à dominante culturelle ou sportive ;
– supermarchés et hypermarchés ;
3.2.5 Poutres froides – salles recevant du public (cinémas, salles de spectacles) ;
La poutre froide (figure 9) est un appareil terminal de climatisa-
Parution : septembre 2017 - Ce document a ete delivre pour le compte de 7200051267 - universite du havre // 195.220.135.38

– halls de stockage ;
tion effectuant les fonctions suivantes :
– ateliers de haute technologie (salles blanches) ;
– refroidissement ;
– chauffage ; – hôpitaux.
– ventilation.
Les poutres froides sont alimentées en air primaire et en eau à
environ 14 °C. L’air primaire est soufflé de part et d’autre de l’appa-
reil en longeant le plafond. Cet air primaire entraîne l’air ambiant 5. Climatisation solaire
par induction au travers de la grille centrale, et celui-ci se refroidit
au contact de la batterie froide alimentée en eau à 14 °C. La climatisation solaire désigne l’ensemble des systèmes utili-
Il n’y a ni condensation, ni filtre. sant l’énergie solaire comme ressource énergétique primaire afin
de refroidir un bâtiment.
Le recyclage de l’air ambiant se fait de façon individuelle et sans
communication avec le plénum constitué par le faux plafond. En théorie, il existe plusieurs moyens de produire du froid à par-
Le chauffage est assuré par l’intermédiaire d’une résistance élec- tir de la ressource énergétique du soleil :
trique placée dans la batterie froide. – convertir l’énergie solaire thermique en énergie mécanique
couplée avec un climatiseur à compression ;
Ces appareils peuvent fonctionner indépendamment en mode
refroidissement ou chauffage en fonction de la demande de l’utili- – utiliser l’énergie solaire thermique pour alimenter une machine
sateur. à froid dite à « sorption » (absorption ou adsorption) ;
– utiliser l’énergie solaire thermique pour alimenter un système
Aucun organe mécanique, ventilateur, terminal ou pièce mobile de conditionnement d’air par évaporation.
n’est nécessaire pour assurer le bon fonctionnement de la poutre
froide. Il n’y a pas de risque de panne, ni d’entretien ou de mainte- Actuellement, les systèmes de climatisation solaire les plus
nance spécifique. répandus sont les systèmes à « absorption », mais n’oublions pas
que nous sommes au début de cette technologie.

4. Centrales de traitement 5.1 Principes de fonctionnement


d’une solution solaire
de l’air
Une solution solaire de production d’eau chaude et de chauffage
Une centrale de traitement de l’air (CTA) peut être de type se compose de capteurs placés sur le toit, d’un ballon de stockage
monobloc, ou constituée de modules additionnés les uns aux de chaleur, de modules hydrauliques et d’une unité de régulation.
autres suivant la configuration, les modules ventilation, batteries Les capteurs absorbent les rayons du soleil, les modules hydrau-
froides et chaudes, filtres, etc. liques transfèrent la chaleur vers le ballon qui centralise le stoc-
kage et redistribue la chaleur nécessaire pour la production d’eau
Il existe deux types de centrales de traitement d’air : chaude sanitaire et de chauffage. Si l’énergie fournie par le soleil
– 1) la CTA simple flux (figure 10) qui est soit tout air neuf, soit ne suffit pas à satisfaire la demande, la pompe à chaleur utilise
tout air repris ou encore un mélange des deux flux ; l’air environnant (figure 12).

Copyright © – Techniques de l’Ingénieur – Tous droits réservés. TBA 2 770v2 – 11

tiwekacontentpdf_tba2770 v2 Ce document a ete delivre pour le compte de 7200051267 - universite du havre // 195.220.135.38
Ce document a ete delivre pour le compte de 7200051267 - universite du havre // 195.220.135.38

SYSTÈMES DE CLIMATISATION _______________________________________________________________________________________________________

Sonde de reprise Pressostat filtres


Pressostat variateur vitesse
+ –
Volet de reprise + – ΔP
ΔP Thermostat antigel
Sonde d’air neuf Volet incendie + moteur Sonde de soufflage

DAD
Caisson
de mélange

Tête détection
Volet air neuf incendie
Filtration Moteur + ventilateur
Vannes 3 voies chaude

Vannes 3 voies froide

Figure 10 – Détails d’une centrale de traitement d’air, simple flux (© ABCCLIM)


Parution : septembre 2017 - Ce document a ete delivre pour le compte de 7200051267 - universite du havre // 195.220.135.38

+ ΔP –
+ –
ΔP

Figure 11 – Centrale double flux (© ABCCLIM)

■ Dispositif à « absorption » tion grâce à l’énergie solaire. Comme pour les systèmes à absorp-
La technique de climatisation solaire la plus courante utilise des tion, le dispositif à adsorption produit de l’eau glacée qui peut être
capteurs solaires pour fournir de la chaleur à un dispositif à utilisée dans une centrale de traitement de l’air. La différence pro-
absorption. Ce dispositif dissocie par ébullition une solution d’eau vient de l’utilisation d’un récipient sous vide et de gel de silice
et de bromure de lithium. Après refroidissement, la recombinaison pour absorber la vapeur d’eau.
des deux composants produit du froid qui est distribué dans un
■ Système de climatisation par évaporation
système de climatisation classique dans le bâtiment.
Une troisième technologie utilisée consiste à concevoir un sys-
■ Dispositif à « adsorption » tème ouvert où l’eau est en contact direct avec l’air à refroidir. Ces
Une autre technologie utilisée, moins répandue que la précé- systèmes de climatisation par dessiccation (DEC), ou évaporation,
dente, est la technique de climatisation solaire à adsorption. Ce augmentent l’humidité de l’air et réduisent la température
dispositif présente un grand intérêt pour l’avenir de la climatisa- ambiante.

TBA 2 770v2 – 12 Copyright © – Techniques de l’Ingénieur – Tous droits réservés

tiwekacontentpdf_tba2770 v2 Ce document a ete delivre pour le compte de 7200051267 - universite du havre // 195.220.135.38
Ce document a ete delivre pour le compte de 7200051267 - universite du havre // 195.220.135.38

________________________________________________________________________________________________________ SYSTÈMES DE CLIMATISATION

r
eu

Eau chaude sanitaire


pt
Ca

Eau froide
Groupe de transfert Pompe
solaire HKM20HE à chaleur

Ballon de stockage Circulateur Module d’eau


(PSR-E) système (CPHP) sanitaire

Figure 12 – Principe de fonctionnement d’une solution solaire assistée par pompe à chaleur (© www.Xpair.com)

5.2 Exemple de climatisation solaire mélange appauvri en ammoniaque est conduit vers l’absorbeur.
L’ammoniac pur à l’état gazeux est ensuite recondensé au niveau
réversible avec la société Helioclim du condenseur, avec production de chaleur. Après le passage de
l’ammoniac liquide dans un échangeur liquide vapeur qui va prére-
Helioclim propose une solution de climatisation solaire réver-
froidir le fluide, un détendeur va permettre l’évaporation de
sible pour répondre aux besoins en climatisation, chauffage, eau
l’ammoniac dans l’évaporateur, conduisant à la production de
chaude sanitaire, mais également à tout besoin frigorifique
froid. La vapeur d’ammoniac est ensuite dirigée dans l’absorbeur
(jusqu’à – 60 °C) (tableau 1).
Parution : septembre 2017 - Ce document a ete delivre pour le compte de 7200051267 - universite du havre // 195.220.135.38

où elle va s’absorber dans la solution pauvre en ammoniaque


issue du désorbeur. Cette nouvelle solution, riche en ammoniaque,
est ensuite reconduite au désorbeur pour un nouveau cycle
(figure 14).
Tableau 1 – Modes de chauffage et climatisation
possibles par la climatisation solaire
• Mode froid en été pour les besoins en
climatisation
• Mode chaud en hiver pour les besoins 6. VMC (ventilation
Mode standard
en chauffage
• Stockage intégré de l’énergie en chaud
mécanique contrôlée)
ou en froid
• Énergie de relève en cas
d’ensoleillement insuffisant La VMC a pour objectif de renouveler l’air intérieur vicié des
habitations pour la santé de leurs occupants. Elle permet, pour les
• Froid industriel (4 °C ; – 18 °C, – 24 °C et locaux climatisés, de renouveler l’air en contrôlant sa quantité.
jusqu’à – 60 °C) Couplée à un puits canadien ou puits géothermique, elle permet
Options de rafraîchir naturellement le logement.
• Eau chaude sanitaire (jusqu’à + 60 °C)
• Climatisation à hygrométrie contrôlée

Ce système est basé sur une machine à absorption eau/ammo-


6.1 VMC simple flux
niac, intégrant une solution interne de stockage de l’énergie et ali-
menté par un ensemble de capteurs solaires thermiques à L’air extérieur entre par les grilles d’entrée d’air situées dans les
concentration (figure 13). Il utilise une pompe à chaleur thermique, pièces principales, généralement placées dans la traverse haute
ce qui permet de produire plus d’énergie que l’énergie solaire col- des fenêtres et portes-fenêtres, puis traverse les habitations. Il est
lectée, notamment en mode chauffage ; cela permet d’envisager ensuite rejeté à l’extérieur par des grilles placées dans les salles de
une fraction solaire très importante des besoins en chauffage, bains, WC et cuisines (figure 15).
même dans les zones où l’ensoleillement est plus faible. Cette
solution est adaptée aux petites et grandes surfaces, et se raccorde Le groupe peut être placé dans les combles ou dans un placard.
aux systèmes de distribution classiques.
Il existe deux types de VMC simple flux :
■ Principe de fonctionnement
– la VMC autoréglable qui garantit des débits d’air constants
Quatre entités composent la machine à absorption : le condensa- quelles que soient les conditions d’humidité extérieure et
teur, l’évaporateur, le désorbeur et l’absorbeur. Le mélange intérieure ;
eau/ammoniaque contenu dans le désorbeur est chauffé par la
source d’énergie (dans ce cas, la chaleur issue des capteurs – la VMC hygroréglable qui adapte automatiquement le débit
solaires à concentration). L’ammoniac s’évapore et passe à travers d’air aux besoins des occupants selon les variations du taux
un rectifieur qui vient purifier les vapeurs de l’eau résiduelle. Le d’humidité.

Copyright © – Techniques de l’Ingénieur – Tous droits réservés. TBA 2 770v2 – 13

tiwekacontentpdf_tba2770 v2 Ce document a ete delivre pour le compte de 7200051267 - universite du havre // 195.220.135.38
Ce document a ete delivre pour le compte de 7200051267 - universite du havre // 195.220.135.38

SYSTÈMES DE CLIMATISATION _______________________________________________________________________________________________________

Système de climatisation solaire réversible

Capteurs solaires
Concentrateurs cylindro-
paraboliques à très haut
rendement et faible masse
permettant de chauffer le
fluide circulant dans
Machine à absorption l’absorbeur au foyer
Machine permettant de de la parabole.
produire de l’eau glacée Aucun problème d’éblouissement.
pour la climatisation et
de l’eau chaude pour
le chauffage :
• Froid industriel (4° C ; – 18° C,
– 24° C et jusqu’à – 60° C).
• Eau chaude sanitaire
• Climatisation à hygrométrie
contrôlée.
Absorbeur
Stockage de l’énergie Energie de relève Tube absorbeur sous vide
Stockage innovant intégré En cas d’indisponibilité solaire
Distribution
La chaleur provenant des capteurs avec traitement sélectif à
à la machine, pour répondre prolongée le système fait appel très faible émissivité et très
solaires alimente la machine.
à l’intermittence solaire. à une énergie de relève. haute absorptivité solaire
La machine produit de l’eau glacée
Stockage de faible volume et Même dans ce cas le système
et de l’eau chaude et se raccorde aux
sans perte dans le temps reste écologiquement intéressant
systèmes de distribution classiques
contrairement au stockage grâce au rendement de 160 % sur
thermique. PCI en mode chauffage.

Figure 13 – Climatisation solaire réversible (© Helioclim)


Parution : septembre 2017 - Ce document a ete delivre pour le compte de 7200051267 - universite du havre // 195.220.135.38

CONDENSEUR ÉVAPORATEUR

EAU TIÈDE POUR EAU GLACÉE


CHAUFFAGE POUR CLIM
DÉTENDEUR

ÉCHANGEUR
LIQUIDE/VAPEUR
RECTIFIEUR

EAU CHAUDE EAU TIÈDE POUR


SOLAIRE CHAUFFAGE
DÉTENDEUR

ÉCHANGEUR
DE SOLUTIONS
DÉSORBEUR ABSORBEUR
POMPE

Figure 14 – Principe de fonctionnement de la machine à absorption eau/ammoniac (© Helioclim)

6.2 VMC double flux

Le principe est le même que pour la VMC simple flux. La pré- une ou plusieurs grilles placées dans la paroi extérieure
sence d’un échangeur permet de récupérer la chaleur de l’air (figure 16). Elle permet de faire des économies par rapport à la
extrait pour réchauffer l’air extérieur entrant dans l’habitation par VMC simple flux.

TBA 2 770v2 – 14 Copyright © – Techniques de l’Ingénieur – Tous droits réservés

tiwekacontentpdf_tba2770 v2 Ce document a ete delivre pour le compte de 7200051267 - universite du havre // 195.220.135.38
Ce document a ete delivre pour le compte de 7200051267 - universite du havre // 195.220.135.38

________________________________________________________________________________________________________ SYSTÈMES DE CLIMATISATION

Figure 15 – VMC simple flux (© Aldes) Figure 16 – VMC double flux (© Aldes)

Le sol présente, de par son inertie, une température qui varie


7. Puits canadien très lentement. Le principe recherché est d’insuffler dans un habi-
tat un air extérieur à une température proche de 10 à 20 °C selon
les saisons.
Le terme « puits canadien » (qui ne vient pas du Canada), ou En alternative à la solution précédente, on retrouve les puits à
« puits provençal », désigne une solution technique permettant de eau glycolée, remplaçant les collecteurs géothermiques à air. Le
Parution : septembre 2017 - Ce document a ete delivre pour le compte de 7200051267 - universite du havre // 195.220.135.38

préchauffer ou rafraîchir l’air introduit dans l’habitat par une VMC principe est proche : le circuit d’eau circulant dans le sol capte les
en utilisant la température du sol autour de la maison. C’est un calories du sol et les restitue à l’air soufflé avec une batterie
système géothermique de surface. d’échange (figures 17 et 18).

Grille prise
d’air neuf
Coude 90°
Prise d’air extérieure
inox ∅ 200 mm

Gaine isolée
∅ 200

Vanne ∅ 200
Traversée Té inégal 200-160
de mur
∅ 200 mm
Barre 1 m

(vers VMC Aldès)


+ Réduction 160-150
(vers VMC Unelvent)
+ Réduction 160-125
(vers VMC Atlantic)
Coude 90° Coude 90°
Barres 3
m ∅ 20 0
Longueu mm
r ~ 30 m
Évacuation
condensats

Figure 17 – Puits canadien à air : schéma de principe pour installation en bâtiments avec sous-sol – maison avec cave (© Unelvent)

Copyright © – Techniques de l’Ingénieur – Tous droits réservés. TBA 2 770v2 – 15

tiwekacontentpdf_tba2770 v2 Ce document a ete delivre pour le compte de 7200051267 - universite du havre // 195.220.135.38
Ce document a ete delivre pour le compte de 7200051267 - universite du havre // 195.220.135.38

SYSTÈMES DE CLIMATISATION _______________________________________________________________________________________________________

Grille prise
d’air neuf Coude 90°

Gaine isolée
∅ 200
Prise d’air extérieure
inox ∅ 200 mm

Vanne ∅ 200
Té inégal 200-160
(vers VMC Aldès)
+ Réduction 160-150
(vers VMC Unelvent)
+ Réduction 160-125
(vers VMC Atlantic)
∅ 200 mm
Barre 1 m

Coude 90°

Coude 90° Traversée


de mur
Barres 3
m ∅ 20 0
Longueu mm
r ~ 30 m
Parution : septembre 2017 - Ce document a ete delivre pour le compte de 7200051267 - universite du havre // 195.220.135.38

Figure 18 – Puits canadien à air : schéma de principe pour installation en bâtiments sans sous-sol – maison sans cave (© Unelvent)

8. Conclusion 9. Acronymes
La fonction de la climatisation est d’assurer le confort d’été et BRGM Bureau de recherches géologiques et
d’hiver des habitations, des bureaux, des commerces, des ateliers minières
en modifiant la température de l’air pour que les occupants n’aient
pas la sensation de froid ou de chaud. COP Coefficient de performance
Il est important que la température intérieure en été ne soit pas CTA Centrale de traitement d’air
inférieure de plus de 5 à 6 °C par rapport à la température exté-
rieure pour éviter les risques de maladie, alors qu’en hiver, seule la DEC Climatisation par dessiccation
température intérieure est à prendre en considération.
DIRE Direction régionale de l’industrie,
Dans les habitations individuelles existantes, les splits alimentés de la recherche et de l’environnement
par une pompe à chaleur inverter se sont développés en privilé-
giant des splits par pièce par rapport aux multisplits qui ne sont DRU Débit réfrigérant variable
pas plus économiques. Ces installations sont nettement plus
faciles à mettre en place qu’une installation avec gaines. GTC Gestion technique centralisée

NFPAC Normes françaises des pompes à chaleur


Les solutions avec radiateurs sont réservées au remplacement
d’une chaudière par une pompe à chaleur, car ils ne produisent PAC Pompe à chaleur
pas de froid en été.
PEHD Polyéthylène haute intensité
Dans les habitations en construction, la solution du plancher
chauffant réversible doit être posée, car en hiver, le confort est net- PMV Predicted Mean Vote
tement supérieur à l’utilisation d’un split, bien que moins efficace
en été. PPD Predicted Percentage of Dissatisfied

Si le budget n’est pas un problème, mieux vaut privilégier les SEER Seasonal Efficiency Energy Ratio
pompes sol/eau ou eau/eau aux pompes air/eau, le coefficient de
performance étant supérieur, en particulier quand la température SCOP Coefficient de performance saisonnier
extérieure est basse.
VMC Ventilation mécanique contrôlée
Pour les installations importantes (grandes surfaces, immeubles,
ateliers etc.), l’intervention d’un bureau d’études est impérative. VRD Volume réfrigérant variable

TBA 2 770v2 – 16 Copyright © – Techniques de l’Ingénieur – Tous droits réservés

tiwekacontentpdf_tba2770 v2 Ce document a ete delivre pour le compte de 7200051267 - universite du havre // 195.220.135.38
Ce document a ete delivre pour le compte de 7200051267 - universite du havre // 195.220.135.38

________________________________________________________________________________________________________ SYSTÈMES DE CLIMATISATION

10.Glossaire Climatiseur gainable


Un climatiseur gainable est un climatiseur monosplit dont l’unité
intérieure est prévue pour être installée avec un réseau de gaines
Aérothermie de distribution d’air. Il se place dans les combles ou dans un faux
Système de chauffage ou de climatisation utilisant l’air comme plafond.
énergie. Compresseur
Air neuf Élément moteur du climatiseur qui véhicule le fluide frigorigène
Air pris à l’air libre. Cet air doit être pris hors des sources de pol- entre l’évaporateur et le condenseur.
lution. Condensation
Air recyclé Phénomène se produisant quand la vapeur d’eau revient à l’état
liquide.
Air pris et réintroduit dans un local.
Condensats
Air repris
Eau résiduelle provenant de la condensation de l’eau contenue
Air extrait des locaux et qui sera soit partiellement recyclé, soit dans l’air sur l’évaporateur.
rejeté à l’air extérieur.
Condenseur
Apports calorifiques
Échangeur thermique dont la fonction est d’évacuer les calories.
Somme de toutes les sources thermiques qui sont responsables À l’intérieur de celui-ci, le fluide frigorigène gazeux se condense en
du réchauffement d’un bâtiment (à l’intérieur : occupants, éclai- cédant sa chaleur à l’air extérieur ou à un circuit d’eau.
rage, bureautique, appareils ménager ; venant de l’extérieur :
apport d’air extérieur, ensoleillement, air neuf). Confort
Sensation que l’on éprouve quand on n’a ni chaud ni froid.
Bac à condensats
Ce confort est très variable suivant le mode d’émission de cha-
Récipient situé sous la batterie froide qui sert à récupérer les leur dans la pièce (radiateur, ventilo-convecteur, chauffage par le
condensats pour les évacuer. sol, les murs ou le plafond, et un appareil à air chaud), en particu-
Calorie lier en fonction de la température des parois.

Unité de mesure utilisée pour les besoins en chaleur avant d’être Convection
Parution : septembre 2017 - Ce document a ete delivre pour le compte de 7200051267 - universite du havre // 195.220.135.38

remplacée par le kW. Air en mouvement permettant de chauffer ou rafraichir un local.


Généralement un radiateur chauffe par convection.
Cassette
Se dit d’un climatiseur à détente directe, encastré dans le faux Degré hygrométrique
plafond du local traité. Il exprime en pourcentage la quantité d’eau contenue dans l’air à
une température donnée. La zone de confort se situe environ entre
Chaleur latente 40 et 60 %.
Énergie thermique qui provoque un changement d’état, de
Déshumidification
liquide à gazeux par exemple, sans changement de température.
Action de condenser tout ou partie de l’eau contenue dans l’air
Chaleur sensible afin de diminuer son degré hygrométrique.
Énergie thermique qui provoque un changement de température Détendeur
sans changement d’état.
Organe dont la fonction est de faire chuter la pression du fluide
Climatisation frigorigène.
La climatisation assure le confort d’été et d’hiver des habita- Eau glycolée
tions, des bureaux, des commerces, ateliers, etc.
Eau normale additionnée d’un pourcentage de glycol qui
Climatisation réversible l’empêche de geler.
La climatisation réversible décrit un équipement qui peut rafraî- Évaporateur
chir en été ou chauffer en hiver un local pour le climatiser. Élément du climatiseur qui capte la chaleur de l’air ambiant afin
Climatiseur mobile de le rafraîchir.
Un climatiseur mobile est un appareil de climatisation compact Filtration
qui peut être déplacé pour son utilisation et qui nécessite un tuyau Séparation au moyen d’un filtre des particules solides ou
d’évacuation vers l’extérieur. liquides du fluide dans lequel elles sont en suspension. Les splits
sont équipés de filtres qu’il faut nettoyer régulièrement.
Climatiseur à détente directe
Le climatiseur à détente directe utilise le fluide réfrigérant Filtre
comme fluide caloporteur pour évacuer les calories vers l’extérieur Il sert à capturer les particules en suspension dans l’air et ainsi à
et les transmettre à l’intérieur des pièces à climatiser. le purifier dans les locaux climatisés.
Climatiseur monobloc Fluides frigorigènes
Le climatiseur monobloc, mobile, regroupe toutes les fonctions Élément assurant le transfert de chaleur.
d’un climatiseur classique dans un seul carénage. Il produit du
froid tout en évacuant de la chaleur. Il ne possède pas d’unité Gainable
d’extérieure, mais il dispose d’un tuyau d’évacuation pour l’air Climatiseur qui peut être raccordé à un réseau de gaines pour la
chaud à faire passer par une ouverture. diffusion de l’air dans différentes pièces.

Copyright © – Techniques de l’Ingénieur – Tous droits réservés. TBA 2 770v2 – 17

tiwekacontentpdf_tba2770 v2 Ce document a ete delivre pour le compte de 7200051267 - universite du havre // 195.220.135.38
Ce document a ete delivre pour le compte de 7200051267 - universite du havre // 195.220.135.38

SYSTÈMES DE CLIMATISATION _______________________________________________________________________________________________________

Groupes de condensation Multisplit


Partie d’un climatiseur qui sert à évacuer les calories prélevées Le multisplit est composé d’une unité extérieure et de plusieurs
dans les locaux climatisés. unités intérieures permettant de refroidir plusieurs pièces à la fois ;
il fonctionne en circuit fermé. Les unités intérieures ne rejettent
Hygrométrie pas d’air à l’extérieur.
L’hygrométrie est la quantité relative d’eau présente dans un
gaz. De façon générale, ce gaz est assimilé comme étant de l’air. Pompe à chaleur réversible

Inertie Pompe à chaleur permettant de produire du chaud en hiver et du


froid en été.
Capacité à ralentir un transfert de froid ou de chaud.
Puissance frigorifique
Inverter
Détermine la quantité de chaleur qu’un matériel de refroidisse-
La technologie Inverter qui équipe actuellement la quasi-totalité
ment est capable de soustraire à l’ambiance. Elle est exprimée en
des pompes à chaleur est une technologie qui permet au climati-
kW.
seur de réguler et d’adapter automatiquement sa vitesse et sa
puissance selon la demande de climatisation ou de chauffage inté- Puits canadien (puits provençal)
rieure.
Il désigne une solution technique permettant de préchauffer ou
Liaison frigorifique rafraichir l’air introduit dans l’habitat en utilisant la température du
Tubes de cuivre reliant différents organes du circuit frigorifique sol autour de la maison. C’est un système géothermique de sur-
(par exemple entre la pompe à chaleur et les splits ). face. Il peut être ou non raccordé à une VMC double flux.

Monosplit Split-system
Le monosplit est composé d’une unité extérieure et une seule Climatiseur individuel composé de deux unités distinctes
unité intérieure ; il ne refroidit qu’une pièce à la fois et fonctionne (pompe à chaleur et terminal) reliées entre elles par une canalisa-
en circuit fermé. Il ne rejette pas d’air à l’extérieur. tion en cuivre véhiculant le fluide frigorigène.
Parution : septembre 2017 - Ce document a ete delivre pour le compte de 7200051267 - universite du havre // 195.220.135.38

TBA 2 770v2 – 18 Copyright © – Techniques de l’Ingénieur – Tous droits réservés

tiwekacontentpdf_tba2770 v2 Ce document a ete delivre pour le compte de 7200051267 - universite du havre // 195.220.135.38
Ce document a ete delivre pour le compte de 7200051267 - universite du havre // 195.220.135.38

P
O
U
Systèmes de climatisation R
par André BERGNER
Ingénieur ITP, IAE Poitiers E
N
Normes et standards
NF EN ISO 7730 03-06 Ergonomie des ambiances thermiques – EN 14511-1 10-13 Climatiseurs, groupes refroidisseurs de
S
Détermination analytique et interprétation
du confort thermique par le calcul des
indices PMV et PPD et par des critères de
liquide et pompes à chaleur avec com-
presseur entraîné par moteur électrique
pour le chauffage et la réfrigération des
A
NF EN 14825 11-13
confort thermique local
Climatiseurs, groupes refroidisseurs de
locaux – Partie 1 : termes, définitions et
classification V
liquide et pompes à chaleur avec com- EN 15316-4-2 01-10 Systèmes de chauffage dans les bâtiments
presseur entraîné par moteur électrique
pour le chauffage et la réfrigération des
– Méthode de calcul des besoins énergé-
tiques et des rendements des systèmes – O
locaux – Essais et détermination des Partie 4-2 : systèmes de génération de
caractéristiques à charge partielle et calcul
de performance saisonnière [annulée le
chauffage des locaux, systèmes de
pompes à chaleur [annulée le 3 juin 2017] I
8 juillet 2016]
R
Sites Internet
Parution : septembre 2017 - Ce document a ete delivre pour le compte de 7200051267 - universite du havre // 195.220.135.38

http://www.xpair.com http://www.unelvent.com/
http://www.abcclim.net
http://www.brgm.fr/
http://www.aldes.fr
http://www.carrier.fr/produits_carrier_climatisation_chauf-
P
http://www.ademe.fr/
http://www.aivia-energy.fr/
fage/.../24243_iom_02_2005.pdf
https://particuliers.engie.fr/ L
http://www.quelleenergie.fr/
http://www.helioclim.fr/technologies/
http://www.energieplus-lesite.be/ http://www.certita.org/ U
http://www.sofath.com/ http://www.geothermie-perspectives.fr/sites/default/files/rp-52450-fr1.pdf
S
9 - 2017
Doc. TBA 2 770v2

Copyright © – Techniques de l’Ingénieur – Tous droits réservés Doc. TBA 2 770v2 – 1

tiwekacontentpdf_tba2770 v2 Ce document a ete delivre pour le compte de 7200051267 - universite du havre // 195.220.135.38
GAGNEZ DU TEMPS ET SÉCURISEZ VOS PROJETS
EN UTILISANT UNE SOURCE ACTUALISÉE ET FIABLE

Techniques de l’Ingénieur propose la plus importante


collection documentaire technique et scientifique
en français !
Grâce à vos droits d’accès, retrouvez l’ensemble
des articles et fiches pratiques de votre offre,
leurs compléments et mises à jour,
et bénéficiez des services inclus.

   
RÉDIGÉE ET VALIDÉE MISE À JOUR 100 % COMPATIBLE SERVICES INCLUS
PAR DES EXPERTS PERMANENTE SUR TOUS SUPPORTS DANS CHAQUE OFFRE
NUMÉRIQUES

 + de 350 000 utilisateurs


 + de 10 000 articles de référence
 + de 80 offres
 15 domaines d’expertise
Automatique - Robotique Innovation
Biomédical - Pharma Matériaux
Construction et travaux publics Mécanique
Électronique - Photonique Mesures - Analyses
Énergies Procédés chimie - Bio - Agro
Environnement - Sécurité Sciences fondamentales
Génie industriel Technologies de l’information
Ingénierie des transports

Pour des offres toujours plus adaptées à votre métier,


découvrez les offres dédiées à votre secteur d’activité

Depuis plus de 70 ans, Techniques de l’Ingénieur est la source


d’informations de référence des bureaux d’études,
de la R&D et de l’innovation.

www.techniques-ingenieur.fr
CONTACT : Tél. : + 33 (0)1 53 35 20 20 - Fax : +33 (0)1 53 26 79 18 - E-mail : infos.clients@teching.com
LES AVANTAGES ET SERVICES
compris dans les offres Techniques de l’Ingénieur

  
ACCÈS

Accès illimité Téléchargement des articles Consultation sur tous


aux articles en HTML au format PDF les supports numériques
Enrichis et mis à jour pendant Pour un usage en toute liberté Des contenus optimisés
toute la durée de la souscription pour ordinateurs, tablettes et mobiles

 
SERVICES ET OUTILS PRATIQUES

Questions aux experts* Articles Découverte Dictionnaire technique multilingue


Les meilleurs experts techniques La possibilité de consulter des articles 45 000 termes en français, anglais,
et scientifiques vous répondent en dehors de votre offre espagnol et allemand

 
Archives Impression à la demande Alertes actualisations
Technologies anciennes et versions Commandez les éditions papier Recevez par email toutes les nouveautés
antérieures des articles de vos ressources documentaires de vos ressources documentaires

*Questions aux experts est un service réservé aux entreprises, non proposé dans les offres écoles, universités ou pour tout autre organisme de formation.

ILS NOUS FONT CONFIANCE

www.techniques-ingenieur.fr
CONTACT : Tél. : + 33 (0)1 53 35 20 20 - Fax : +33 (0)1 53 26 79 18 - E-mail : infos.clients@teching.com