Vous êtes sur la page 1sur 4

TP N°2 : Etude des caractéristiques d’un moteur

3F EEA
asynchrone triphasé à cage
2017-2018

I. Objectifs
- Câbler un moteur triphasé asynchrone.
- Essai à vide d’un moteur asynchrone triphasé
- Essai en charge d’un moteur asynchrone triphasé avec frein à courant parasites

II. Matériels utilisés


- Moteur asynchrone triphasé à cage.
- Générateur de courant continu
- Dynamo-tachymétrique
- Rhéostat
- 3 Ampèremètres ,1 Voltmètre, 2 wattmètres

III. Manipulation
1. Préparation :
1.1. Rappeler les formules qui permettent d’obtenir :

- Le glissement

- Le rendement

1.2. Compléter le bilan de puissance de la machine asynchrone triphasée :

Pertes Joule Pertes fer Pertes mécanique

Pertes Joule Puissance Puissance utile


Puissance mécanique
absorbée au
stator
PM Pu
Pa Ptr

Puissance
transmise au
rotor

- Puissance électrique absorbée : ……………………………………………………………


- Pertes Joule au stator : ……………………………………………………………………….
- Pertes fer du stator : ………………………………………………………………………….
- Puissance transmise : …………………………………………………………………………
- Puissance mécanique totale : ………………………………………………………………...
- Pertes Joule du rotor : ………………………………………………………………………..
- Pertes mécanique : …………………………………………………………………………….
- Puissance utile : ………………………………………………………………………………..

1 YAHMADI RAJA
TP N°2 : Etude des caractéristiques d’un moteur asynchrone triphasé à cage 3F EEA

1.2. Présenter le modèle électrique équivalent de la machine asynchrone triphasée.


2. Essai à vide du moteur asynchrone triphasé
Cet essai à pour but de déterminer les valeurs des pertes à vide P0 et du courant à vide I0 en
fonction de la tension appliquée à la machine.

2.1. Réaliser le câblage du montage de la figure suivante:


P13
(L1) R w
U1
V
P23 U2
(L2) S V1
w
W1
V2 M
W2
(L3) T A
En partant d’une tension supérieure de 20% de la tension nominale et prélèvera les différentes
valeurs de courant, des puissances indiquées par les wattmètres pour des valeurs de tension
d’alimentation décroissantes.

On rappelle que

2.2. Remplir le tableau suivant :

n0 : Vitesse de rotation du moteur

U12 I0 P13 P23 P0 Cos(φ0) n0 g

2.3. Tracer sur le même graphique les courbes : P0 = f(U), I0 = f(U) et Cos (φ0) = f(U).
2.4. Déduire les valeurs de P0, I0 et Cos (φ0) correspondant à la tension nominale du moteur.
2.5. Mesurer la résistance entre deux bornes du stator à l‘aide d’un ohmmètre. En déduire les
pertes joules statoriques pour le fonctionnement nominal.
2.6. Pourquoi peut-on négliger les pertes par effet Joule rotoriques lors de l’essai à vide ?
2.7. Exprimer les pertes constantes ( pc=pf + pm ) en fonction de P0, R0 et I0.

Pour séparer les pertes fer des pertes mécaniques, on doit tracer la courbe P0= f(U2) et déduire ces
deux types de pertes comme indique la figure suivante :
Pm+Pf

Pf

Pm
V02
Vn2
2 YAHMADI RAJA
TP N°2 : Etude des caractéristiques d’un moteur asynchrone triphasé à cage 3F EEA

2.8. A partir du tableau précédent, tracer la caractéristique P0 = f(U2) et déduire les pertes fer et les
pertes mécaniques de cette machine.
2.9. Interpréter les résultats obtenus.
2.10. Présenter le schéma électrique équivalent de la machine asynchrone triphasée à vide.
2.11. Déterminer la valeur de Rf et Lm.

3. Essai en charge d’un moteur asynchrone triphasé

Cet essai permet la mise en évidence du comportement de la machine dans les conditions de
travail effectif et il est donc nécessaire une charge mécanique à appliquer à l'arbre du moteur en
preuve.
La charge mécanique est composée, dans le cas spécifique, du frein à courant parasite qui
permet une régulation graduelle de l'effet freinant, à travers la régulation du courant continu
qui coule dans ses électro magnétos.

Le schéma du montage de cet essai est donné par la figure suivante :


P13
(L1) R w
U1
V A
P23 U2
V1 V
(L2) S w V2 MAS MCC
W1
W2
(L3) T A

+ -
3.1. Réaliser le câblage du montage de mesure donnée par la figure 4.
3.2. En faisant varier la tension d’alimentation du frein, remplir le tableau suivant :

I(A) U(V) Pa(W) n(tr/min) Tu(N.m) Pu(W) g(%) Cos(φ) ƞ(%)

, , Cos (φ)= , η=

3.3. Tracer les courbes Tu=f(n), I =f(Pa), Cos(φ)=f(Pa) et ƞ =f(Pa).


3.4. Interpréter les courbes obtenues.
3.5. Tracer la courbe =f(Pu).
3.6. Au point nominal de fonctionnement, recalculer le rendement par la méthode des pertes
séparées.

3 YAHMADI RAJA
TP N°2 : Etude des caractéristiques d’un moteur asynchrone triphasé à cage 3F EEA

Document réponse

4 YAHMADI RAJA