Vous êtes sur la page 1sur 15

Module :

Droit En Français Meknès S1 - S3 + S5)


Préparé BY : MOHCINE LEBBAR

La technique est l'ensemble des procédés et des méthodes


destinés a atteind un but déterminée. Elle est associée à un savoir
faire professionnel a l’opposé de l'intellégence qui a un caractère
personnelle , la technique est succeptible d'être aquise.

Les techniques proposent des unités mettant en jeux des éléments


pratiques concerts a un but précis et définis alors
que « Ranger Private » définis les techniques sont des outils de la recherche
impliquant une certaine manipulation matérielle des procédés ou de collecte
de données . il existe plusieurs sortes des techniques et il est impossible de
dresser une liste définitive de technique, dans notre étude on va se
consacrer exclusvement pour l'étude de la technique de l'entretien .

avant d'aborder les différents catégories d'entretiens qui sont largement


répondu dans les études de droit il est d'abord utile de définir le mot
" entretien " alors , l'entretien est une méthode de communication par
laquelle une personne pendant une durée determinée , attend d'une autre
personne de lui répandre sur un théme donnée.

il est difficile de dreser une liste limités d'entretien en recrutement par


exemple l'agent entretien reçoit de demandeurs d'emploi pour un entretien
oral. cette technique permet aux recruteurs de dénicher d'avantage la
personne qui répnd au besoin du poste .

selon « Dominion Freyssinet » l'entretien est défini comme un dispositif de


façe a façe auquel un enquéteur obtient d'un enquêté un discours sur un
thème défini dans le cadre d'une recherche.
selon Eric Savarese l'entretien est une technique de collecte d'information
orale un événement de paroles qui se produite d'une situation d'interaction
sociales entre enquéteur et enquité.

Dans les types d' entretien selon l'objet on peut distinguer


l'entretien ocumentaire et l'entretien d'opinion personnalité .

A-
dans ce types d'entretien on interroge les gens ou les personnes sur
ce qu' ils savent à propos d'un sujet auquel travaillent les chercheurs .
B-
dans ce types d'entretien, le chercheur a pour but de connaitre
l'aptitude d'opinions des personnes interrogés dans une situation
donnée.
2-
dans ce types d'entretien on peut distinguer entre et
l'entretien individualiste.
A-
il est utilisé dans les situations d'enquête d'opinions il s'adresse aux
gens dinaires et auquel on cherche ce qui est ordinaire ou possible.
B-
A l'occasion d'un entretien individuel (le cas le plus courant), vous
êtes seul face à un ou plusieurs interlocuteurs. L'entretien en face à
face est le plus classique, il prend la forme d'une discussion entre un
seul recruteur et vous-même.
3- Les types d’entretien selon le nombre d’entretien
selon le nombre d'entretien on peut distinguer entre l'entretien
unique , l'entretien multiple et l'entretien répéte .
A-
c'est que toute les questions sont posés une seule fois au cours de cette
entretien.
dans ce type d'entretien on rencontre les personnes ou la personne on veut
s'interroger plusieurs fois et on lui ou leur pose des questions .

consiste a interroger les mêmes personnes à plusieurs reprises en leur posse


les mêmes questions l'objectif est étudier l'évolution des personnes dans une
période donnée .

dans ce type d'entretien on distingue entre l'entretien directif ou dirigé et


l'entretien non directif.

A-
ils consistent a collecter les informations sous forme d'entretien selon
une démarche très structurée pour laquelle la répondant a
connaissance de l'ensemble du questionnaire alors que l'enquéteur est
chargé de noter ces répanses au fur et a mesure en veillance a ce qui
aucune comission ou erreur ne survien.

L’entretien non directif est une méthode d’étude qualitative basée sur
la réalisation d’entretiens individuels ou collectifs durant lesquels
l’animateur est le moins actif possible et laisse un maximum de latitude
aux interviewés pour exprimer leurs ressentis ou attitudes.
Selon le type d’entretien de degré de liberté des enquéteurs,
en peut distinguer entre deux questions : la question ouverte et la
question fermé .

 les cas où l'enquêteur peut s'entretenir :

1* Lorsque les répanses de l'enquité mérite d'être ---------------- ---


approfondis.
2* L'orsque la répanse monque de la classification.
3* L'orsque l'enquête est loin du sujet.
4* L'orsque l'enquête et les répanses de l'enquîte mérite d'être
approfondis.
il existe plusieurs technique pour demmander à l'enquîte
d'approfondu sa répanse or on se contentera de deux principaux
technique ‘’ la répéte en écho ’’ et ’’ la reformulation résumé ‘‘
 La répetition en écho : c'est une technique qui consiste a
répandre la dernière phrase prononcés par l'enquité on la
faison procéder par une formulation comme : " a votre avis donc "
vous pensez danc que ".. .
 la réformulation résumé : c'est une courte phrases dont
laquelle l'enquetteur explique ce qu'il a compris elle est pour but de
faire comprendre l'enquité qu'il doit approfendu ces propos.
 La Technique de clasification : c'est une technique qui a pour but de
califier une atitude ou un sentiment que l'enquité n'arrive pas
verbaliser.

Les questions fermés présente le rôle externe de la directivité . la
personne s'intérrogée doit inscrire sa réponse dans le cadre proposé par le
chercheur par exemple : en la choissisons dans une liste de réponse type qui
lui est fourni par le chercheur .

 Les entretiens individuelles et les entretiens


collectives :
A-
dans ce type d'entretien le chercheur interroge chaque individu
séparé , ce type d'entretien a plusieurs d'avantage , parmis ces
avantages :
- il permet plus de liberté de parole, parceque la contrainte sociale ou
physique est y mais grande que l'ors d'une discussion en groupe .
- permet aussi aux chercheurs d'obtenir facilement des
informations sur des sujets qualifiers de délicats.

B- est considéré
comme colléctifs l'orsqu'un ou plusieurs enquéteurs interrogent un
petit groupe de personnes "au moins 2" qui peuvent être lié par des
liens d'interconnaissance ou le point ce connaître .selon Del bayle :
les entretiens de groupe sont des entretiens dont lesquel les questions
sont posées et les réponses collécte a l'occasion réunissant plusieurs
personnes selon les chercheurs c'est préférable que la taille du groupe
ne doit pas dépassé 12 personnes.
ce type d'entretien a
- il permet de réduir les inhibitions.
- il permet de multiplier le nombre des enquiété.
il a aussi :
- il ne dispose pas en temps suffisant aux enquétés pour explique
- la pluspart des enquétés ne veulent pas parler en cause de leur
timidité
- la pluspart des enquétés n'ont pas le courage de parler.
L'entretiens clinique : ce type d'entretien s'entraine sur la personne du
sujets interrogée dont on veut profondement explorer les caractéristiques
les plus inviduels et les plus originals .

le chercheur est obligé de faire réussir l'entretien, de ce fait il utilise des


procédés et des techniques à travers lesquels il va atteindre son but .
1ère Technique :
- montrer l'internet que reprèsente cette collaboration
- montrer les caractères scientifiques
- assurer la personne intterogée de l'anonyma.
2ème Technique :
- le choix du lieux et du moment de l'entretien .
-pour réussir l'entretien il faut obtenir des répances
( par exp : il est conseiller d'écrire les répanses assez rapidement assez
litérairement en respectont le vocabulaire et le style de l'enquite.
3ème technique :
la neutralité de l'enquiteur implique que celui- ci de garder une
certaine distance vis à vis de son interlocuteur de façons à conserver un rôle
de témoin sans s'engager personnellment dans une véritable conservation.
il implique aussi que les interventions des chercheurs doivent être
réduite aux situation où ils sont indisponsable . elle doivent se limiter.

- la question doît être formuler d'une manière qui permet de l'enquété


d'avoir le sentiment que toutes les rèponses sont possibles- la durée du
temps de l'entretien ne doit pas être long, et ça pour éviter les rèponses
ironiques (‫)ساخرة‬.

- la fin de l'entretien doit donner pour sujet le sentiment que son rôle est
utile , en effet qu'il sera facilement de l'obtenir en demandant a l'enquité ce
qu'il pense de son utilité de la manière dont les questions ètaient posés.

l'observation est fondée sur un contrat direct inamédiaire du


chercheur avec la réalité étudiée
- l'observation présente deux formes externe et interne Externe :
L'orsque l'observateur est étrangé par rapport au phénonème qu'il a
étudiée Interne. L'orsque l'observateur appartient au phénomène
observé
-les avantages de l'observation externe :
 permet de faire réaliser l'observation par des
observateurs professionnelles formé aux exigences de la recherche
et averti des des difficultés dans les sciences sociales.
 les observations permettent d'appréhender une réalité vécue,
plutôt que d'en obtenir un écho éventuellement déformé au
travers des représentations que les gens s'en forgent

Les Inconvénients de l'observation


• Les événements sont non répétitifs
• Les limites sont aussi d'ordre géographique

• Dans toutes procédures d'observation, les personnes observées ont


tendance à modifier leur comportement.

l'observation externe présente deux formes ( désengagés- participonte )


- dans le cas de l'observation désengagé :
l'observateur étrangés au phénomène lui reste éxtérieur pendant toute la
durée de l'observation et on est seulement spectateur .
- l'observation participonte : est une technique de recherche par laquelle le
chercheur reçoit des données de nature surtout descreptifs en participants a
la vie quotidienne du groupe qu'il veut étudiée.

l'informateur clés : c'est un individu qui présente du faite de son rôle du


phénomène étudier une atitude particulière de celui-ci ( le phénomène ) .

- les autres collaborateurs : leurs tâches consiste de noter tout ce qu'ils


observent concernant les catégories du faites soumis a l'enquite .
* la technique de l'observation participonte ( les avantages )
- cette technique a l'avantage d'éviter ou au moins dinimé ce que "jean
louis delaby " appelle d'artifisalisation des phénomènes observées .
- elle permet d'éviter le problème de la différence entre comportement réel
et comportement verbal, de mettre au jour des éléments souvent non
conscients chez l'observé lui-même.

le risque de la nom objectivité du chercheur son integration au sein des


groupes d'étudier sa proximiter avec la réalité observé peut provoquer chez
lui des réactions de symatie ou d'entypatie.l'observation interne :
dans le cas de l'observation interne se sont les membres du groupes qui
deviennent des chercheurs .
l' observation interne peut être une observation actuelle ou une observation
rétrospective.

les avantages de l'observation interne :


* elle permet souvent l' accés a des sources d'informations qui
seraient inaccessibles a un observation étrangé.
* elle permet aussi aux chercheur d'observer la réalitée sans perturber
celle- ci , et les risques seront régler .
* elle permet de connaitre les phénomènes étudier de l'interieure cela
permet une meilleure compréhension des faits observés .

c'est une méthode d'enquête aux questions délimités et portant sur un


échantillon de population considérer comme reprentatif de cette population.

* le principe du sendage est simple cette technique a pour but d'écrire un


tout en m'en connaissant qu' une partie , le tout constitué ce que l'on
appelle l'univers de l'enqête ou la polulation
il existe quatre phases dans l'enquête du sondage :
1ère : Détermination d'échantillon
2ème : Les questionnaires
3ème : Les collectes des rèponses
4ème : L 'exploitation de ces réponses

on peut définir l'échantillon est la partie de l'univers qui sera effectivement


étudier et qui permettrer par extrapolation de connaitre les
caractéristiques de la totalité de l'univers .
selon jeans ’’louis Belbay ’’ propose la définition suivante :

l'échantillon est dans quelque sorte le modèle réduit de la population totale


visé par la recherche.

il existe deux grandes méthodes de construction d'échantillon :


- la méthode probaliste
- la méthode des quotats
la méthode probaliste ( aléatoir ):

"l'échantillon probaliste est obtenu par le tirage de sort individus


appartenant à la popoulation de référence. membre de cette population doit
avoir la même probalité que les autres de figurer dans l'échantillons "
1ère technique ;
la technique systématique :
c'est le procédé le plus simple pour consuire un échantillon on procédera à ce
qu'on appelle le tirage systématique , le procédé dans lequel on retient un
nom sur un chiffre constant d'individus appartenant a l'univers de l'enquête .
2ème technique :
le tirage par frappe :
cette technique consiste a tirer au sort non pas directement un individu mais
des unités collectives , l'ensemble des individu de l'unité collective sont
inclus dans l'enquête. ce type de sondages est utilisé l'orsqu'on n'a pas de
liste des individus .
3ème technique :
le tirage a plusieurs degrès :
cette tetchnique consiste a tirer au sort dans un premier temps des groupes
d'individus, puis à l'interview de ces groupes a tirer au sort les personnes
qu'on doit l'interroger et qui constitutent l'échontillon, ce procédé peut se
compliquer d'avantage en montrant le nombre au tirage au sort .
*1ère phase la méthode de quotats : La méthode des quotas est une méthode
d'échantillonnage qui consiste à s'assurer de la représentativité d'un
échantillon en lui affectant une structure similaire à celle de la population de
base.
* 2ème phase : les questionnaires :
c'est un ensemble de questions qui sont posés aux
personne dans l'échantillons.
1ère èlèment : la classification des questions.
2ème élément : la formulation des questions.
3ème élément : l'organisation des questions .

1ère élément : la classification des questions :


elle peut s' opérer selon le contenu des questions ou selon leur forme.
selon le contenu on distingue entre les questions :
- les questions des faits : on demande a la personne interrogée des
informations sur des faits concrêts dont elle a l'experience .
-les questions d'actions : on demande a la personne interrogée si elle a
accomplie un acte ou pas .
- les questions d'intensions : on demande a la personne se quelle compte
faire dans une situations donnée.
- les questions d'opinion : on demande directement a la
personne interrogée se qu' elle pense a propos de tel ou tel sujet .
selon leur forme : on distingue entre les questions :
- les questions ouvertes : dans ce type de question la
personne interogée totalement libre dans réponse .
- les questions fermés: on demande a la personnela personne interrogé de
répondre par oui ou par non .
les questions d'évaluations : la personne interrogée aura le choix entre
une échel de niance exp ( satisfait.. ? /).
les questions éventails :
on offre a la personne interrogée un éventail ,un nombres des réponses
parmi lesquelle il choisit une.
les questions directs/indirects : les questions directes sont des questions
directs et fronchement , les questions indirects : l'orsqu'on craint que la
personne intérroger ne soit pas sincère dans sa rèponse.

2ème éléments ; la formulation des questions :


comment former des questions ?
lorsque le chercheur pose ses questions il doit avoir deux choses
fondamentalement :
1- le chercheur doit avoir de la personne intérrogée des réponces claires
et présices .
le chercheur doit éviter que les réponses obtenu par les
personnes interrogées soit influencer par le vocabulaire et les themes
envoyer par le chercheur. En d'autre terme il doit choisir le vocabulaire pour
que ce vocabulaire ne soit pas un obstacle devant l'explication de l'enquête.
2-la neutralité des questions,
le faite d'éviter quelque rèponses ne soit pas influencer par le vocabulaire
des questions, la formuation des questions ne doit pas laissé supposé que
l'enquêteur attent une rèponse plutôt q'une autre .
- les recommendations des spécialistes pour éviter que les réponces ne
soit pas influencé par le libellé.

2- il faut éviter de posser des questions qui contiennent des jugements de


valeur.
3- il faut éviter de citer les noms des personnes parceque cela peut
provoquer des réactions d'atractions
 3ème , l'organisation des questions.
dans l 'organisations des questions on va aborder deux éléments :

1-le nombre des questions


2- l'ordre des questions

1- le nombre des questions :


le nombre des questions ne doit pas être élever selon les spécialistes pour
l'enqiêté ne soit pas fatiguer , les chercheur disent que le nombre des
questions ne doit pas dépasser 30 questions.
2- l'ordre des questions
c'est à dire l'ordre qui succède les questions . les chercheurs proposent des
techniques qui doivent être respectés,
1- afin d'éviter la réflexe de méfiance de la
personne intérrogée, la première questions doit être simple et du genre a
saisir son intérêt et son attention.
2- parfois un questionnaire peut contenir des questions qualifier et de
délicats les spécialistes proposent qu'on doit classer une question enfin de
l'enquête.

3ème phase : la collecte des réponces :


d'abord la collecte des réponses puis l'analyse des réponses .
1- la collecte des réponses :
on distingue entre la collecte par interview et la collect direct .
A- Collect par Interview :
cette méthode repose sur l'intervention personnelle des enquêteurs qui
collectent les réponses fournir par les personnes interrogées au cours d' un
entretien orale .

ce procédé est le plus rapide ,on utilisant cette méthode on obtient


un pourcentage des répanses mettre inférieur d'autre techniques .

.
Le problème de l'honnéteté :
B- la collecte direct :

elle se caractérise par le faite que la personne interrogée est limité a


transcrire sa répanse sur ce qu'on appelle les bulletins répanses ,
ces bulleteins répanses parviennent aux personnes qu'on veut interroge
par les divers Moyens.
* Les enquêtes par voie postale Avantages :
on peut les résoudres dans trois mots :
" économie , s'implicité , la garentie d'anonyma ".
- les Inconvénients de la voies postale :
- le pourcentage est parfois très elevé de non répanses.
- la lenteur des réponses.

Comme le disait le fondateur de la sociologie, Émile Durkheim, les faits sociaux sont des
manières d'agir, des façon de voir, des manières de ressentir, des manières de s'organiser
et des façon de produire ou d'assurer sa subsistance d'un groupe social, d'une collectivité
humaine ou encore d'une population totale.

Et tous les faits sociaux, c'est-à-dire tous les faits de société ont tous quatre (4) propriétés:

- ils sont collectifs;


- ils sont stables;
- ils sont extérieurs aux individus;
- ils sont contraignants pour les individus.

Lorsque les sociologues disent que les phénomènes sociaux sont


de nature collective, c'est qu'ils décrivent une réalité différente de
la réalité individuelle. Les faits sociaux décrivent la vie d'un peuple,
d'un groupe, d'une collectivité, d'une population. Les faits sociaux
parlent du NOUS COLLECTIF et non pas d'individus. Et cette réalité
sociale est une réalité objective qui s'impose à chacune et chacun
de nous.

Lorsque les sociologues affirment la stabilité des faits de société,


c'est qu'ils remarquent qu'ils prennent du temps avant de changer.
Ils observent que les régularités et les constantes sociales ne
changent pas rapidement, ils sont lents à changer.

Lorsqu'on parle de l'extériorité des faits sociaux, on entend par là


que les régularités ou les constantes sociales dont on parle ont une
existence indépendante de la volonté de chaque individu, qu'ils
s'imposent à lui ou à elle comme une réalité objective que personne
ne peut ignorer et à laquelle chacun doit se soumettre. Et personne
ne peut changer SEUL (E) cette réalité sociale, ces régularités ou
constantes sociales.

Si les faits sociaux s'imposent aux individus comme une réalité


qui les transcende individuellement, qui les précède et qui leur
survit, il n'en demeure pas moins qu'ils sont contraignant pour les
individus parce que ceux et celles qui dérogent de ce qui est
SOCIALEMENT ACCEPTÉ dans un milieu, dans un groupe ou une
société se voient imposés des sanctions (des punitions) qui vont
varier selon le milieu et l'époque.
Mais, en général, les individus ne ressentent pas le caractère
contraignant des faits sociaux. L'éducation reçu et la socialisation
fait en sorte que la plupart des individus ont intériorisé les normes,
les manières d'agir, les façons de penser qui sont acceptées dans un
milieu ou dans un groupe ou encore dans une collectivité.
Ainsi, les personnes ou les groupes qui ne se conforment pas aux
exigences du groupe auquel elles appartiennent se voient imposées
des sanctions qui peuvent aller de la désapprobation morale à
l'exclusion du groupe en passant par toute une gamme de sanctions
intermédiaires.

__________________________________________________________________________________