Vous êtes sur la page 1sur 11

Techniques de transmission

Numériques
Chapitre 3: Accès multiple

Pr. Moussa DIALLO http://edmi.ucad.sn/~moussadiallo/index.php


2018 - 2019
DIC 2 & Master 1 TR
Chapitre 5: accès multiples

qConcept accès multiples


qOFDM TDMA
qOFDMA
qSC-FDMA

© Moussa DIALLO, UCAD 2016 2


Concept accès multiples:
q Duplexage: séparation UL et DL

UL

DL

q Multiplexage en UL comme en DL

Les ressources
doivent être
partagées (en temps
, en fréquence ou
avec des codes) en
UL et en DL:

© Moussa DIALLO, UCAD 2016 3


OFDM TDMA:

Sous-porteuse

A chaque utilisateur, on alloue l’ensemble des sous-porteuses durant un ou


plusieurs slot en fonction de son débit cible.
q Mêmes ressources pour les utilisateurs: même nombre de slot par
utilisateur.
q Débit différents: nombre de slot différents
Une synchronisation entre les différents utilisateur très complexe

© Moussa DIALLO, UCAD 2016 4


OFDM CDMA:

Les utilisateurs envoient en même temps et sur les mêmes sous-porteuses.


q À chaque utilisateur son code.
q Plus le code est long moins est le débit.

Inconvénient: contrôle de puissance et problème de


couverture (respiration de cellule)

© Moussa DIALLO, UCAD 2016 5


OFDMA:

A chaque utilisateur, on alloue une partie des sous-porteuses durant un slot donné.
On parle de bloc de ressource (ressource bloc en LTE), c’est une sorte de F/TDMA.
Grace à l’étage subcarrier mapping, les sous porteuses peuvent être allouées en :
q Localisé
q Distribué
q entrelacé En distribué, les sous-
porteuses sont allouées
de manière dynamique
et n'importe quel
utilisateur peut être
sur n’importe quelle
sous-porteuse.

© Moussa DIALLO, UCAD 2016 6


OFDMA: OFDMA: inconvénient
Quelque soit la technique d’allocation des sous-porteuses aux différents
utilisateurs, le PAPR reste important.
q En DL, on a une contribution de l’ensemble des sous-porteuses sur le signal
temporel transmis vers les utilisateurs. On a donc un PAPR important, ce qui a un
impact sur le rendement de l’amplificateur de puissance et donc sur la
consommation d’énergie. Cependant, on peut supporter la consommation d’énergie
(BTS, PA …) car on est souvent sur secteur. C’est le cas de la LTE avec le choix
de l’OFDMA comme technique d’accès en DL.

q En UL par contre, pour chaque utilisateur, nous n’avons que la contribution des
sous-porteuses qui lui sont allouées. Le PAPR est moins important qu’en DL mais
reste quand même élevé. La consommation d’énergie liée au PAPR pose problème
en UL (consommation d’énergie des équipements utilisateur et charge des
batteries). C’est pour cette raison que l’OFDMA n’est pas adoptée en UL.

Pour avoir un PAPR faible en UL, il faut se tourner vers des solutions mono-
porteuses comme le SC-FDMA.

© Moussa DIALLO, UCAD 2016 7


SC-FDMA:
Le SC-FDMA transforme la modulation multi-porteuses OFDM en une modulation
mono-porteuse tout en gardant l’ensemble des avantages de l’OFDM.
On utilise une TFD de taille M pour
Les symboles à transmettre, qui en repasser dans le domaine
OFDM étaient considérés comme fréquentiel. M est le nombre de
étant dans le domaine fréquence, sous-porteuses allouées à
sont maintenant dans le domaine l’utilisateur
temporel.

Comme en OFDMA, l’allocation des sous-porteuses peut se faire en:


q Localisé
q Distribué
q Entrelacé

© Moussa DIALLO, UCAD 2016 8


SC-FDMA: PAPR en entrelacé
Le SC-FDMA transforme la modulation multi-porteuses OFDM en une modulation
mono-porteuse tout en gardant l’ensemble des avantages de l’OFDM.
Notons par:

q
𝑁5 le nombre d’utilisateurs
𝑠"
q 𝑁< le nombre de sous-porteuses par utilisateur

q𝑁 = 𝑁5 ∗ 𝑁< le nombre total de sous-porteuses


𝑆$
𝑆 𝑎𝑣𝑒𝑐 𝑙 = 𝑁5 ∗ 𝑘 𝑒𝑡 (0 ≤ 𝑘 ≤ 𝑁< − 1
𝑆%& = * &/,-
0 𝑎𝑖𝑙𝑙𝑒𝑢𝑟𝑠
𝑆%&
𝐸𝑛 𝑝𝑜𝑠𝑎𝑛𝑡 𝑚 = 𝑁< ∗ 𝑖 + 𝑛 , 0 ≤ 𝑖 ≤ 𝑁5 , 0 ≤ 𝑛 ≤ 𝑁<
𝑠̃( ,NO ,M NO
1 ( 1 (
JKL , & JKL, $
𝑆%( = I %
𝑆& 𝑒 = I 𝑆$ 𝑒 M
𝑁 𝑁
On a une répétition périodique des &PQ $PQ
symboles à transmettre. Le PAPR est S ∗TUV V
O ,M NO JKL MS $ O O ,M NO JKLS $
donc moins important qu’en OFDMA = ∑$PQ 𝑆$ 𝑒 M = ( ∑$PQ 𝑆$ 𝑒 M )
, ,- ,M
car pour chaque signal envoyé, il y a la O
𝑆%( =𝑆%,M∗WX" = (𝑠" )
contribution d’une seul sous-porteuse, ,-
d’où le terne SC . © Moussa DIALLO, UCAD 2016 9
SC-FDMA: PAPR en localisé
Le SC-FDMA transforme la modulation multi-porteuses OFDM en une modulation
mono-porteuse tout en gardant l’ensemble des avantages de l’OFDM.

Démonstration
Voir TD-TP

© Moussa DIALLO, UCAD 2016 10


SC-FDMA: pratique en UL
Le SC-FDMA transforme la modulation multi-porteuses OFDM en une modulation
mono-porteuse tout en gardant l’ensemble des avantages de l’OFDM.

Le fait d’avoir un PAPR faible fait du SC-FDMA un excellent candidat


pour l’accès en UL. C’est la technique adoptée en LTE.

Son utilisation n’est pas pratique pour le DL, Pourquoi?

© Moussa DIALLO, UCAD 2016 11