Vous êtes sur la page 1sur 2

Schweizerischer Tambouren‐ und Pfeiferverband

Association Suisse des Tambours et Fifres Newsletter (2/2018)


Avec le soutien de:

C
ette newsletter, que nous vous pré- société. Par son dévouement et sa gestion quelques années afin d’assurer les étapes
Agenda sentons à temps pour l’AD 2018,
traite entre autres de trois sociétés,
Editorial des répétitions, il motive à la fois les
jeunes tambours et aussi les jeunes moni-
de développement nécessaires à la progé-
niture.
dont le développement récent se présente teurs.
2018 très différemment. Le thème commun Le corps de clairons de l’Association des
Novembre: derrière ces exemples est «la promotion La société des tambours La Bertholdia de Tambours du Fürstenland Gossau est
10.11.: 64ème assemblée des dé- des jeunes talents». Du côté positif, les Fribourg a également pris le chemin de moins agréable. J’ai eu la chance de diri-
légués ASTF à Zürich Tambours du Chablais, qui ont connu un l’espoir. L’association passe à l’offensive et ger ce corps mixte pendant plus de 20 ans
essor impressionnant sous la direction de Roman Lombriser cherche activement à coopérer avec les et je suis toujours enthousiasmé par la va-
24.11.: Swiss Junior Drum Show, Christophe Avanthay. President ASTF sociétés musicales environnantes. Il en a riété du jeu du tambour et du clairon.
Musical Theater Bâle résulté une situation gagnant-gagnant in- Comme les approches et les concepts ha-
Lorsqu’un club représentant une région téressante : La Bertholdia bénéficie de la bituels de promotion des jeunes n’ont pas
2019 entière démarre avec succès de la troisiè­ croissance des sociétés musicales, qui bé- vraiment porté leurs fruits, de nouvelles
Juin:
14.-16.6.: 78ème concours de l’
me à la première catégorie en concours,
cela parle en faveur du travail des jeunes
La relève fait plaisir, néficient à leur tour de la compétence de
formation de l’Association des Tambours
idées sont aujourd’hui recherchées. L’une
d’entre elles est la coopération avec les so-
OWTPF à Erschmatt talents dans cette belle région, le
Chablais. Cela montre qu’un bon travail a
le manque inquiète de Fribourg. L’exemple montre également
que le travail du personnel subalterne exi-
ciétés musicales. L’association orientale
peut-elle bénéficier de l’expérience réus-
besoin d’un «moteur», qui est général- ge une vision à long terme. Cela peut aussi sie de la Bertholdia avec les sociétés de
21.-23-6-: Fête Union Romande ement le leader extrêmement engagé de la signifier jouer dans la catégorie 3 pendant musique ?
à Sierre

De la 1ère à la 3ème catégorie – et vice versa

La Bertholdia de Fribourg. Foto: zvg

qui a considérablement réduit les niveau de formation autant que 8ème place.
préoccupations de Bertholdia. possible. Actuellement, quatre Le tout est d’autant plus éton-
sociétés de musique enseignent nant si l’on considère l’effort que
Nouveau départ selon ce concept de formation, il la jeune société a fourni. Pour le
Cependant, l’intégration des 6 pourrait bientôt y en avoir cinq. groupe, les répétitions n’avaient
nouveaux tambours ne permet- Stempfel explique le succès du lieu qu’une fois par semaine pen-
tait plus un nouveau départ dans dant deux heures, et il n’y avait
la classe supérieure S1. Surtout qu’un seul samedi de répétitions.
parce que les nouveaux membres «Les sociétés de L’affirmation est audacieuse : au-
ne sont pas encore en mesure de cun autre club de tambours ambi-
jouer des marches bâloises. C’est musiques ne nous tieux des catégories S1 et S2 n’a
pourquoi la Bertholdia a fait un considèrent pas fait si peu de répétitions avant la
pas en arrière dans la classe infé- compétition à Bulle. «Nous savi-
rieure S3. Une démarche que la
comme des concur- ons que le petit nombre de répéti-
grande majorité des membres ont rents.» tions serait à notre désavantage «,
appuyée. «Si nous sommes hon- Stefan Stempfel, Bertholdia dit le directeur musical Christ-
nêtes, la qualité de la S1 n’était en ophe Avanthay. Cependant, cela
fait pas assez bonne auparavant «, pourrait évidemment être com-
dit Stefan Stempfel avec autocri- pensé par une bonne qualité du
tique. Malgré des absences dues à projet «Drife» par le fait que «les groupe. Avanthay décrit la faim
des blessures, la société a pu con- sociétés de musiques ne nous dans sa section comme suit :
courir avec 12 tambours. A titre considèrent pas comme des con- «Tout le monde était impatient
de comparaison : en 2014, la Bert- currents». La première préoccu- de relever le défi.» Il explique aus-
holdia est arrivée à la fête fédérale pation de tous les participants si pourquoi les Tambours du Cha-
Tambours du Chablais. Foto:zvg de Frauenfeld avec 8 tambours. À était de promouvoir la pratique blais ne voulaient pas faire le dé-
Bulle, la reprise en S3 leur a per- du tambour dans le canton de Fri- tour par la S2. «Pouvoir rivaliser
mis de remporter la catégorie. bourg. avec les meilleurs clubs du pays
DEUX MONDES A la fête fédérale de Bulle, deux sociétés de «Drife» - le nom fait allusion aux L’année prochaine, la société re- était une opportunité excitante
tambours de la Suisse romande se sont fait remarquer. La Bert- termes anglais Drum and Fife - commencera en S3, avant de se di- Montée rapide pour tout le monde.»
holdia de Fribourg, anciennement en section S1, a redémarré l’association a écrit aux groupes riger vers la S2, où Stempfel y voit Une autre association romande Avanthay, vice-champion de
avec succès en S3 pour intégrer des jeunes. Les Tambours du de tambours des sociétés musica- la société aussi à moyen terme. de tambours a choisi la voie dia- Suisse de tambour, voit son rôle
Chablais sont allés dans l’autre sens : ils sont passés directement les de Fribourg. L’objectif : Pen- Il souligne que l’accord avec les métralement opposée à celle de dans la société comme suit : «C’est
de la S3 à la 1ère catégorie et ont fait sensation avec leur 8ème dant quatre mois, la Bertholdia a sociétés musicales est très bon. Bertholdia Fribourg à la Fédérale moi qui donne la direction, qui
place. voulu répéter avec le plus grand Le fait qu’un groupe de tambours de Bulle : Les Tambours du Cha- règle le moteur. Mais le moteur,
nombre possible de ces tambours en particulier ait dû enregistrer blais ont commencé l’année 2014 ce sont les jeunes qui travaillent
Le point bas a été atteint en 2017 : de recruter ses propres jeunes afin d’élargir leurs horizons, et à plusieurs démissions de tam- en S3 et y ont gagné. Les chablai- vite et font des progrès. Je leur
la société comptait encore 4 jeu- tambours. «On s’est toujours de- la fin, ils ont voulu présenter un bours parce qu’ils avaient rejoint sans se sont passés de l’étape sui- transmet ma passion et mes con-
nes Tambours, sur le papier il y mandé pourquoi les jeunes ne ve- programme de 45 minutes de la Bertholdia n’a pas posé de pro- vante habituelle : ils ont sauté naissances du mieux que je
avait encore 10 membres actifs, naient pas nous voir. Notre réper- concert. La résonance a été excel- blème. «C’est même le cas que les par-dessus la S2 et sont montés peux.» Pour Avanthay lui-même,
souvent moins aux répétitions. toire était-il trop lourd ?» A cette lente, 35 tambours y ont partici- sociétés musicales reprennent directement dans la classe S1 la la 8ème place est venue à l’impro-
Pour La Bertholdia de Fribourg, il époque, la Bertholdia était encore pé. Et pour la Bertholdia ce projet notre concept de formation à la plus élevée. Rien que cela avait viste. «J’espère que nous pour-
était grand temps de réagir. une section S1 et jouait des com- a été particulièrement agréable : suite de Drife et forment leurs fait sensation. Ce que les Tam- rons être compétitifs dans cette
«Nous avons vraiment eu un pro- positions avec un haut degré de 6 d’entre eux se sont tellement jeunes tambours après ça.» De bours du Chablais ont ensuite catégorie encore quelques an-
blème aigu avec la génération sui- difficulté. amusés qu’ils sont restés dans la plus, il devrait y avoir des répétiti- montré, cependant, presque per- nées et que nos tambours auront
vante «, se souvient le directeur En 2017, Bertholdia a lancé un société. Ils ont participé à la fête ons générales régulières sous la sonne ne s’y attendait : ils se sont toujours du plaisir.»
musical Stefan Stempfel. La soci- projet qui s’est avéré être une fédérale à Bulle et sont au- direction de la Bertholdia afin immédiatement classés à Bulle Philippe Müller
été a été pratiquement incapable grande libération : Sous le titre jourd’hui tous membres actifs, ce que tout le monde soit au même dans le top 10 en se hissant à la Traduction: Lionel Renaud
Schweizerischer Tambouren‐ und Pfeiferverband
Association Suisse des Tambours et Fifres Newsletter (2/2018)

Le clairon dans une lutte existentielle «Un grand


feu d’
CLAIRON Il a ses racines et sa
tradition en Suisse orientale :
artifice»
trois sociétés jouent encore JUCA 2019 Romana Cahenzli
aujourd’hui le clairon. Mais (36 ans), championne suisse
aujourd’hui, cet instrument de de fifre, sera pour la première
fanfare est de plus en plus fois à la tête des fifres du camp
sous pression. Dans la société junior. Elle parle ici de sa moti-
des tambours Fürstenland vation.
Gossau, la section des clairons
lutte même contre la fin. Quelle est votre motivation pour
être monitrice Piccolo au Juca
Il y a toujours quelque chose de pour la première fois?
festif quand ils sonnent : les sons Romana Cahenzli: Je trouve
clairs des clairons rappellent urgent que le Piccolo bâlois gagne
d’abord les joutes des chevaliers en importance et en attractivité
d’antan. La fierté et la tradition au sein de l’association. Ces der-
sont des attributs que l’on peut nières années, le tambour a fait de
donner à cet instrument à vent à grands progrès, notamment grâce
cinq tons. C’est peut-être précisé- à l’engagement de personnes mo-
ment la tradition qui est devenue trices et à une bonne formation
un problème pour l’instrument, technique. A peine remarqué : Le
car elle est mise à rude épreuve Piccolo bâlois a subi au moins au-
dans les temps modernes. En tant de changements. Au-
Suisse, le clairon peut encore être jourd’hui, les jeunes tambours
entendu en Suisse orientale, le marchent sur la musique de Ro-
plus souvent en combinaison cky dans une tenue noir-or à tra-
avec le tambour. Il reste trois so- vers la salle de fête remplie de
ciétés qui entretiennent le clai- Le corps clairon du TV Fürstenland Gossau. Fotos: zvg spectateurs sur scène, tandis que
ron: La société des tambours de les fifres en raison du manque de
Lüchingen, Wil et Gossau. C’est participants - pas en raison d’un
exactement dans cet ordre qu’ils ne et entière à la société avec tous s’arrêteront également au prin- annoncé qu’ils arrêteraient aussi voies habituelles. «Lors des soi- niveau musical plus faible – n’ont
se sont classés à Bulle cet été au les droits et devoirs. temps. Et un un autre a pris sa re- si nous ne trouvons pas un nouve- rées de soutien, les tambours pas même une finale à jouer. Je
concours des sections clairons traite depuis longtemps et ne sera au membre.» avaient quelques personnes inté- pense que la finale avec les tam-
dans le cadre de la fête fédérale Saignée à Gossau probablement pas encore là pour Gossau n’a pas réussi à trouver ressées, mais pratiquement per-
des tambours et fifres. La situation actuelle au sein de toujours. «d’autres membres ont plus de joueurs de vent par les sonne n’est venu», dit Bernhards-
Le principal problème : les sec- l’Association des Tambours du grütter. Aujourd’hui, la société
tions clairons manquent cruelle- Fürstenland Gossau est particu- fait le même pas que les tambours
ment de jeunes talents. Elles sont lièrement précaire. Au concours de Lüchingen dans son dernier
en concurrence directe avec les fédéral de Bulle, la société a rem- espoir et cherche à coopérer avec
sociétés musicales qui forment porté le titre de champion suisse les associations musicales envi-
les instrumentistes à vent classi- dans la catégorie commune tam- ronnantes. «Les premières con-
ques. Le clairon n’en fait pas par- bours et clairons. « Si nous ne par- versations ont déjà eu lieu. Nous
tie. Le champion suisse Lüchin- venons pas à recruter plus de cu- essayons de recruter des renforts,
gen se porte plutôt bien, étant re- ivres d’ici le printemps prochain, mais seulement pour participer
lativement bien associé à la socié- nous devrons fermer le secteur dans une mesure limitée à l’effort.
té musicale locale et capable d’y clairon », explique Ivo Bern- Cela pourrait augmenter les
recruter des instruments à vent. hardsgrütter, directeur des clai- chances de succès.»
Wil essaie la même chose avec la rons. «Au complet, il y a encore La société de Fürstenland
Guggenmusik. La difficulté rési- neuf claironistes actuellement. Gossau lutte toujours pour que le
de toutefois dans le fait que les «A un moment donné, la relation clairon, cet instrument tradition-
musiciens de Guggen ne sont dis- entre le nombre de claironistes et nel puisse conserver sa place dans Romana Cahenzli Foto: zvg
ponibles que sur une base saison- les quelques 25 tambours n’est l’ère moderne.
nière et qu’il n’est généralement tout simplement plus tenable.» Philippe Müller
pas question d’une adhésion plei- Au moins deux instrumentistes Traduction: Lionel Renaud bours est géniale, mais à partir de
maintenant, nous sommes en-
semble sur scène. Je suis inspiré
par des gens qui ne sont pas satis-

Tambours du monde entier faits de la norme par confort, mais


qui mettent leur cœur et leur âme
dans quelque chose. J’ai la pas-
sion et l’amour du travail avec les
INTERNATIONAL Fin septembre a eu lieu le 2ème symposium jeunes.
international du tambour à Paris. Une délégation suisse était de
la partie. Vous êtes très bien connectée
dans la scène bâloise. Votre par­
54 tambours de 15 pays ont ré- non, France ticipation garantira­t­elle que
pondu présents à l’invitation des · 440 ans du tambour suisse, plus de joueurs de fifre seront
tambours de 89 (fédération fran- des signaux aux marches - Mar- présents au Juca qu’auparavant?
çaise de tambours). Ils se sont re- kus Estermann, Suisse Bien connectée oui, et j’apprécie
trouvés à l’Hôtel des Invalides à · Développement de la littéra- beaucoup de protagonistes et leur
Paris. L’objectif de ce 2ème sym- ture du tambour suisse dans les engagement. Mais sinon, ma ré-
posium international était de 50 dernières années - Roman ponse est un non catégorique. Je
promouvoir l’échange au niveau Lombriser, Suisse ne me compte dans aucune scène.
global. Le moto était «Share the · Style et répertoire des Royal Pour cela, j’aime nager à contre-
Tradition». En 2016, c’est l’ASTF Marines - Christopher Harris and courant et je suis trop passionnée
qui avait organisé le 1er sympo- Mike Thomas, UK par les idées innovantes. Mais j’ai
sium international à Berne. Ces · Le tambour de marche en Rus- en commun la joie de jouer au pic-
deux évenements étaient un suc- sie - Pavel Stepanov, Russie colo et quelques bonnes amitiés
cès. Ils seront reconduits chaque · Histoire et littérature du tam- avec les valeurs et la tradition du
2 ans indique Olivier Fischer, bour en Hollande - Peter Vulper- carnaval de Bâle. Ensemble, nous
Chairman du symposium. horst, Hollande créerons quelque chose d’unique
Voici les thèmes du symposium · Programmes de notation pour et de grand dans le camp et tous
de Paris: tambour- Phillipp Rütsche, Suis- ceux qui ont le courage de venir
· Principes français et leur ca- se au camp en feront partie.
ractère - Olivier Mollon, France · Coup de charge: développe-
· Signification et technique de ment, actualité et nouvelle nota- Quel est votre objectif pour le Ju­
la grosse caisse américaine - Dave tion- Pierre-Yves Le Chenadec, · Présentation du 3ème sympo- bour (SIRD) qui coordonnera les ca ?
Loyal, United States France sium 2020 à Portsmouth - Russel prochains échanges. Le même objectif que j’ai toujours
· Importance d’une bonne post- · Hive Computer Programm – Piner, UK L’ASTF se positionne proacti- eu : déclencher des feux d’artifice !
ure avec l’instrument - Jamie Rit- Apprendre de manière digitale - vement pour partager sa tradi- Chacun apprendra à connaître de
chie, Royal Marines, UK Phil Hawkins, UK Le soir, les délégations ont parta- tion et ouvrir des portes interna- nouvelles forces, à se dépasser et à
· Rapport d’expérience sur la · „Accelerando” - Edith Habra- gé un concert avec des jeunes tionales pour ses sociétés. se faire des amis précieux. phm
construction de l’association ken, Suisse tambours et percussionnistes de Le prochain symposium aura
américaine des tambours et fifres · Le tambour de marche en Aus- Bretagne ainsi qu’une formation lieu en automne 2020 à Ports- Le Juca 2019 aura lieu du 19 au 28
- Scott Mitchell, United States tralie - Ben van den Akker, Aus- musicale dans la cour des Invali- mouth en Angleterre. L’hôte sera juillet 2019 à Tschorren/Brünig (BE).
· Notation et signaux de l’or- tralie des. Le point principal de ce sym- les Royal Marines. Les inscriptions sont ouvertes jus­
donnance française de 1754 - · Vue sur le futur - Mark Reilly, posium a été la création d’une as- Oliver Fischer qu’au 1er mai 2019 :
Thierry Bouzard and Axel Chag- Etats-Unis sociation internationale du tam- Traduction: Lionel Renaud www.juca.stpv.ch.