Vous êtes sur la page 1sur 4

FOS

Le FOS est l’abréviation de l’expression « Français sur Objectifs Spécifiques ». Il s’agit


d’une branche de la didactique du FLE (Français Langue Étrangère).
Ce dernier s’adresse à toute personne voulant apprendre le français dit « général ». Par
contre, le FOS est marqué par ses spécificités qui le distinguent du FLE. La principale
particularité du FOS est certainement ses publics. Ceux-ci sont souvent des
professionnels ou des universitaires qui veulent suivre des cours de français à visée
professionnelle ou universitaire. Donc, ils veulent apprendre non « le » français mais
plutôt « du » français pour réaliser un objectif donné. Avec le Français sur Objectifs
Spécifiques, on arrive à une étape importante du développement de ce type du français
qui continue à s’adapter avec la réalité de ses publics. Calqué sur l’expression anglaise »
English for Special Purposes » (ESP) lancée par Hutchinson T., Waters A., le FOS est
marqué par sa centration sur l’apprenant qui est avant tout le point de départ de toutes ses
activités pédagogiques. La problématique principale du FOS est basée sur certains
aspects: des publics, spécialistes non en français mais en leurs domaines professionnel ou
universitaire, veulent apprendre DU français dans un temps limité POUR réaliser un
objectif qui est à la fois précis et immédiat, d’où l’expression « objectifs spécifiques ».
Soulignons également que le FOS couvre tous les domaines mais les spécialités les plus
demandées par la majorité des publics du FOS sont :
- Le Français des affaires

– Le Français du tourisme et de l’hôtellerie

– Le Français juridique

– Le Français médical

– Le Français scientifique et technique

– Le Français des relations internationales

– Le Français des transports

Source : https://fospourtoi.wordpress.com/fos/
FOS
On se retrouve dans des situations où des personnes ont brusquement besoin de français,
tel est le cas des étudiants qui se voient débarqués à l’université en s’orientant vers des
filières francophones. Le cas d’une catégorie de personnes qui viennent travailler dans le
domaine du tourisme, dans ce cas précis et quantitativement parlant, il s’agit d’un public
qui fait partie des plus nombreux dans la mesure où on voit largement des responsables
d’hôtels qui se rendent compte que leur personnel ne maitrise pas le français. Ainsi,
voulant agir en toute urgence pour satisfaire un besoin langagier extrêmement rapide, on
délimite un aspect de la langue et on ne travaille que là-dessus
Ces exemples concrets montrent clairement que le FOS a un fonctionnement très différent
du français, appelé « français général » à partir du moment où il a pour but d’étudier avec
un public, un besoin spécifique dans un délai déterminé. Il s’agit d’une approche qui est
née du fait qu’un public a déclaré avoir besoin Du français dans un laps de temps court.
Le FOS ne serait jamais apparu s’il y avait absence du critère « temps ». Il a finalement
vu le jour à partir d’une situation d’urgence. La démarche FOS est considérée comme un
processus devant être schématisé à partir de plusieurs étapes.

La demande de formation.

L’analyse des besoins : il s´agit d´orienter prioritairement l´enseignant sur les différentes
situations de communication auxquelles sera confronté l´apprenant ultérieurement dans
son activité professionnelle.

La collecte des données La collecte des données est considérée comme l´étape la plus
spécifique à l´élaboration d´un programme de FOS, puisqu´elle peut d´une part confirmer
ou modifier l´analyse des besoins faite par le concepteur.

L’analyse des données L´analyse des données constitue elle aussi une étape particulière
dans le travail du concepteur de programme en FOS en prenant en considération les
différents discours analysés et utilisés comme supports dans la formation linguistique en
FOS.

L’élaboration didactique La réflexion sur la construction des activités conduit


l´enseignant-concepteur, à s´interroger sur les contenus à enseigner, sur les
apprentissages à viser et sur la façon de construire les activités.

Source:
https://www.academia.edu/34760257/Le_fran%C3%A7ais_sur_objectif_sp%C3%A9cif
ique_FOS_m%C3%A9thodologie_pour_une_r%C3%A9alisation_didactique_efficace
FOS

Le FOS est né du souci d’adapter l’enseignement du FLE à des publics adultes


souhaitant acquérir ou perfectionner des compétences en français pour une activité
professionnelle ou des études supérieures. (…) L’objectif de la formation
linguistique n’est pas la maîtrise de la langue en soi mais l’accès à des savoir-faire
langagiers dans des situations dûment identifiées de communication
professionnelles ou académiques ».

C’est en ce sens que le Français sur Objectifs Spécifiques diffère du Français


Général ou du Français Langue Etrangère et nécessite une ingénierie de formation
adaptée aux besoins spécifiques d’apprenants déjà insérés professionnellement ou
encore étudiants. En effet, la discipline vise une acquisition très rapide (quelques
semaines, voire quelques mois tout au plus) et relativement restreinte de la langue
française, cette dernière étant considérée par le public cible comme un outil pour
accéder à des savoir-faire, savoir-être et gestes professionnels typiques de sa
discipline. La démarche didactique de conception de programmes de FOS intègre
une étape d’analyse des données collectées sur le terrain de la pratique langagière.
Il est clair que le recours à la constitution des corpus écrits (transcriptions) permet
de compléter utilement les données collectées (vidéos) sur le terrain en proposant
des lexiques spécialisés dans chacun des domaines établis. Souvent, le lexique
employé dans les milieux professionnels retenus est présenté hors-contexte ou hors
du cadre de l’énonciation. Les informations véhiculées par le cotexte, contexte
(domaine) participent à la création du sens des unités lexicales. Or, les corpus
doivent être complétés par des outils d’analyse de discours et par une méthodologie
linguistique.

Souce : https://www.lefrancaisdesaffaires.fr/wp-content/uploads/2016/12/Points-
Communs_Novembre_2016_n3.pdf