Vous êtes sur la page 1sur 6

DÉFENSE PROGRAMMATION

Bonjour je m’appelle , tout d’abord je vais réaliser la défense de ma Programmation didactique et ensuite je passerai à développer une unité didactique, tout cela en
référence à l’Ordre du 23 mars 2015, laquelle établit ce processus sélectif.
À titre d’introduction il est bon de préciser que nous nous trouvons dans une SOCIÉTÉ changeante et plurielle, soumise à bon nombres de changements et avances
technologiques, scientifiques et socioculturels.
L’enseignement ne peut pas être passif envers de telles transformations, au contraire son objectif doit être celui de favoriser l’insertion de l’individu dans la société, lui
garantissant égalité d’opportunités, sens critique éveillé et une grande capacité pour affronter les nouvelles situations d’apprentissage.

L’attention à la diversité et la qualité de l’éducation pour tous les élèves sont deux des principes dont s’inspire notre système éducatif lesquels seront menés à bien au travers du
principe d’autonomie pédagogique qui favorise le caractère investigateur des enseignants, comme prévu dans l’article 120 de la Loi Organique 8/2013, du 9 décembre, pour
l´amélioration de la qualité éducative (LOMCE) qui modifie la Loi Organique d’Éducation (LOE).

Tout processus d’enseignement apprentissage qui souhaite promouvoir l'amélioration de la qualité éducative doit considérer la planification en tant que l’élément fondamental
pour répondre à une société qui variera selon le contexte où on se trouve. C’est pourquoi qu’il est nécessaire d’élaborer une PROGRAMMATION qui devient un document qui permet
d’établir un projet efficace d’actuation et de coordonner le processus d’enseignement apprentissage pour un groupe d’élèves en concret.
Pour élaborer ma Programmation Didactique j’ai décidé, en suivant les apportassions de différents auteurs comme Bañuelos, Sacristán, Antúnez et d’autres, partir des premiers
niveaux de concrétisation curriculaire où on contemple la société dans son ensemble, pour ensuite l’adapter aux différents contextes, afin de répondre aux caractéristiques propres d’un
groupe classe.

On a parti donc du 1er niveau de concrétisation qui correspond au Décret 97/2015, lequel concrétise le DR 126/2014 qui est la référence au niveau national pour le
développement du curriculum. C’est une proposition curriculaire ayant un caractère ouvert et flexible établi dans un cadre de référence constructiviste et écologique-contextuel.
Ce premier niveau permet l’existence d’un 2ème niveau de concrétisation qui correspond au Projet Éducatif qui constitue l'identité propre de l'établissement scolaire, inclut les
valeurs, les objectifs et des priorités d'action et reflétera l’option curriculaire du centre.
La Programmation Didactique est le 3ème niveau de concrétisation qui prend comme référence principale le Projet Éducatif et celle qu’on propose ensuite répond au domaine
de Français LE et elle est adressée aux élèves de la 5ème année du 3ème cycle d’Éd. Primaire.

Dans cette étape le Français est considéré la deuxième langue étrangère à enseigner, laquelle contribue au développement intégral de l'individu. Elle renforce la compétence
communicative et cognitive de la langue maternelle (L1) ainsi que de la première langue étrangère (L2).
Le FLE a comme but prioritaire à atteindre, de préparer les élèves pour qu’ils puissent utiliser la langue pour s’exprimer, comprendre, lire et écrire, dans une perspective active
et pratique de l’apprentissage et dès le plus jeune âge comme point de départ.

1
 CONTEXTE SOCIOÉDUCATIF
Le Centre Éducatif se trouve dans une ville touristique côtière, de 50.000 habitants, avec un niveau socioculturel et socioéconomique moyen, où la plus part de la population
travaille dans le secteur services et dans le petit commerce.
Le Centre se compose de 12 unités d’Éducation Primaire et 6 d’Éducation Enfantine, l’équipe enseignent est formé par 25 professeurs parmi lesquels on trouve un professeur
principal par classe et différents spécialistes.
Les installations de cet établissement sont adéquates. Le centre dispose d’une bibliothèque, une salle d´usages multiples, une salle d´informatique, une de musique, une cantine
et deux pistes sportives.
Les élèves auxquels est adressée ma programmation sont au nombre de 24 (14 filles et 10 garçons) de la 5ème année de primaire. Dans le groupe il y a une élève qui souffre d’un
trouble du déficit d'attention avec hyperactivité, ce qui implique une attention individualisée pour atteindre son intégration sociale complète et sa formation intégrale et
harmonieuse.
En ce qui concerne les caractéristiques psicoévolutives du groupe classe, il convient de souligner que les élèves se trouvent l’étape évolutive, comme définit PIAGET, de la fin
des opérations concrètes et le début des opérations formelles. C’est une période très délicate, pleine de changements propres de l´enfance vers l’adolescence qui vont influencer
directement dans le développement global de la personnalité.
Il s'agira d'enseigner le domaine de français à des élèves débutants qui n'ont aucune idée ou bien très peu d'idée vis à vis de la langue.
Tel que prévu dans l’article 2 du Décret le processus d’enseignement apprentissage visera à l’acquisition des compétences clé. On commence donc à porter notre attention sur
celles-ci.
 COMPÉTENCES CLÉS
Les compétences clés intègrent l’ensemble de connaissances, capacités, habilités et attitudes pour appliquer les contenus d’une manière intégrée, afin d’obtenir la correcte
réalisation d’activités et la résolution de problèmes dans des contextes particulières.
Il s’agit de la compétence linguistique, compétence mathématique et les compétences de base en science et technologie, la compétence numérique, compétence d'apprendre à
apprendre, compétence sociale et civique, sens de l’initiative et l’esprit entrepreneur et conscience et expressions culturelles.
L'apprentissage du FLE contribue au développement des toutes ces compétences du curriculum et pour cela on a considéré ses apports dans ma programmation comme vous
pouvez voire dans les pages 7 et 8, lesquelles sont concrétisées postérieurement dans chaque unité didactique.
C’est donc dans les objectifs, contenus, méthodologie et évaluation, où on va traduire toute la philosophie des compétences clés. En premier lieu nous allons traiter les objectifs.

2
 OBJECTIFS
Les objectifs sont des référents relatifs aux progrès que l’élève doit accomplir à la fin du processus éducatif, à l’issu des expériences d’enseignement apprentissage planifiées à
cette fin.
Notre Décret propose neuf objectifs à atteindre dans le domaine de FLE, lesquels doivent s'entendre comme les contributions que, depuis de notre matière, on fait à la poursuite
des Objectifs Généraux d’Étape établis par la LOE.
La réussite des objectifs du domaine et des compétences clés sera mise en ouvre au travers de toute un série de contenus qui deviennent donc des moyens ou instruments, autour
desquels s’organisent les activités de classe.
 CONTENUS
Depuis notre Décret les contenus sont organisés autour de quatre bloques:
Bloc 1: Compréhension de textes oraux Bloc 2: Production de textes oraux: expression et interaction
Bloc 3: Compréhension des textes écrits Bloc 4: Production de textes écrits: expression et interaction
D’un côté la langue parlée et de l’autre la langue écrite: les deux premiers blocs porteront sur l’oral et les deux seconds sur l’écrit.

Dans chaque bloc on fait référence à l’importance de respecter et connaître la réalité culturelle d’Andalousie, comme communauté de rencontre de cultures diverses.

À partir des contenus du curriculum de FLE, nous les avons distribués dans nos UD en suivant une progression et en fonction des besoins communicatifs des élèves.

De la même manière on favorisera le développement de l’éducation aux valeurs d’une forme transversale, donc on traitera :
- L’égalité effective entre hommes et femmes - La prévention et résolution pacifique des conflits
- L’acquisition des habitudes pour la santé - L’utilisation responsable du temps libre ainsi que le respect envers l’environnement.
- L’esprit d’entreprise à partir du développement de la créativité, l’autonomie, l’initiative, le travail en groupe, la confiance en soi-même et l’esprit critique.

En plus il faudra travailler dans touts les domaines et donc en FLE aussi: la compréhension de la lecture/ l'expression orale et écrite / la communication audiovisuelle/ les TIC/
l’esprit entrepreneur / l'éducation civique et constitutionnelle.

Afin de développer les différentes compétences clés chez les élèves ainsi que les capacités désignées dans les objectifs du domaine, on utilisera une méthodologie active,
participative et motivante.

3
 MÉTHODOLOGIE
Ma programmation est basée sur une méthodologie centrée sur l’élève, sur ses besoins d’apprentissage, primant une approche communicative et actionnelle au travers du
jeu ainsi des tâches collaboratives telles que du travail par projets, des investigations, des recherches et de la résolution de problèmes.
Pour que l’apprenant arrive à construire ses apprentissages significatifs et fonctionnels il faudra partir toujours de son niveau de développement en tenant compte de ses
connaissances préalables.
Comme l’indique le Conseil de l’Europe, l’objectif principal de l’apprentissage d’une LE est que l’élève atteigne progressivement la compétence communicative effective à
l’oral et à l’écrit, c'est-à-dire pour qu’il puisse utiliser la langue pour participer à des échanges communicatifs d’une manière autonomique.
Depuis cette perspective la priorité sera donc de développer les habilités communicatives d’une manière harmonieuse et simultanée, en travaillant d’abord celles réceptives
plutôt que celles productives ainsi que les habilités orales avant que celles écrites.
Il faudra toujours partir de l’oral pour arriver à travailler progressivement la langue écrite, présenter le lexique par le biais de supports visuels comme les cartes images et les
posters, utiliser des stratégies par imitation pour assimiler la prononciation et la prosodie des modèles donnés et suivre une méthode inductive on partira de la pratique pour arriver
à la règle.
En suivant une pédagogie diversifiée on va adapter les apprentissages aux possibilités et aux rythmes de maturation de caque enfant pour favoriser un processus personnalisé et
une attention individuelle.

Les ACTIVITÉS qu’on a planifiées seront motivantes et variées, qui partent de l’entourage proche des élèves, utilisent différents ressources et matériels didactiques et qui
provoquent la nécessité de communiquer et interagir en LE.
Selon le moment et la finalité des activités on peut différencier: Activités diagnostiques pour découvrir les connaissances préalables des élèves. Activités de motivation: pour
stimuler les intérêts et présenter les thèmes nouveaux. Activités de développement: pour comprendre, pratiquer et assimiler les nouvelles connaissances. Activités de consolidation
pour créer des relations globales entre les structures nouvelles et celles préalables. Finalement les activités d’Évaluation pour faciliter à l’élève le contrôle de son propre apprentissage.
Les activités vont récréer des situations communicatives par le biais de dialogues, de présentions, de l’écoute active dans différents contextes, de lecture de divers types de
textes en tant que des contes, des articles, des histoires, écriture pour communiquer avec d’autres comme des cartes postales, courrier électronique, dramatisations et célébration de
journées telles que la Francophonie.

Ma Programmation a intégré les Technologies de l’Apprentissage et de la Connaissance les TAC, pour appliquer d’une manière appropriée les Technologies de l’Information et
la Communication les TIC dans notre contexte éducatif.
Nous avons planifié de nombreuses séances qui permettent l’utilisation des TIC, puisqu’elles sont des excellents instruments qui augmentent la motivation et permettent le
contact direct avec le français et sa culture.
D’une côté dans notre classe nous aurons un ordinateur relié sur internet et un tableau numérique qui nous permettra de télécharger différents documents authentiques
nécessaires pour mes activités, tels que des bandes dessinées, des vidéos, des chansons, des comptines, des textes journalistiques et même de réaliser des activités interactives qu’on
va trouver dans divers sites web.
D’autre côté, en se servant de la salle d’informatique, les élèves pourront faire usage de logiciels éducatifs, du courrier électronique et de programmes comme le jclic et le hot
potatoes, pour travailler les différentes compétences communicatives ainsi que de réaliser des webquest à partir des ressources tirés d’internet.
Depuis le FLE on contribue à atteindre les objectifs du Plan de Lecture puisque en chaque UD on développera les capacités nécessaires pour la pratique habituelle de la
compréhension en lecture au travers de situations de lecture qui permettent aux apprenants de devenir des lecteurs compétents.

4
 ATTENTION À LA DIVERSITÉ
Comme souligne Santos-Guerra “La diversité n’est pas un fléau. Elle est une valeur. Précisément parce qu’on est différents, nous pouvons nous compléter et nous enrichir mutuellement”.
En partant de ce principe et en tenant compte du fait que nous vivons dans une société plurielle et diversifiée, il est indispensable de répondre à la diversité des élèves, en considérant que
chaque enfant est unique et irremplaçable, en lui assurant une éducation appropriée à ses besoins et caractéristiques.
Ma Programmation a contemplé des mesures générales pour répondre aux différentes capacités des élèves, leurs motivations et intérêts, leurs rythmes et styles d’apprentissages.
Quelques unes sont par exemple:
- Utiliser un enseignement adapté pour surmonter les difficultés trouvées. - Faire des activités variées, avec différents niveaux de difficulté et en modifiant les regroupements.
- Approfondissement et renforcement des apprentissages par des activités. - Employer des systèmes d’observation afin que l’évaluation soit faite de la part du prof et de l’élève.
- Coordination avec d’autres enseignants - Accorder une attention particulière aux ÉLÈVES aux BESOINS SPÉCIFIQUES de SOUTIEN ÉDUCATIF
En effet comme l´on a déjà précisé, j'ai une élève qui souffre d’un trouble du déficit d'attention avec hyperactivité (TDAH). Même si l’élève en général suit le même rythme de la classe,
elle a besoins d’une adaptation au niveau de la méthodologie, car elle présente certaines caractéristiques propre du trouble comme: le manque de concentration et d'attention, l'instabilité
émotionnelle, l'impulsivité, l'agitation, la difficulté à obéir, à s'organiser et à terminer les tâches.
À partir de ces caractéristiques on présente dans las programmation des mesures éducatives concrètes pour faciliter son processus d’apprentissage et pour qu’elle puisse atteindre les
objectifs prévus.

 ÉVALUATION
Benedicto, L. définit l’évaluation comme l’ensemble de procédés qui facilitent de l’information nécessaire pour adapter les décisions à propos des actions éducatives. On peut dire donc,
qu’elle est un outil d'appui et d’orientation.
L’évaluation du PROCESSUS D’APPRENTISSAGE sera continue et globale et critériée et formative, qui aura comme but de vérifier le progrès personnel des élèves, en prenant en
compte ses caractéristiques.
On évaluera donc, le niveau d’acquisition des compétences clés et la réussite des objectifs du domaine, en utilisant comme référence des critères d´évaluation et des standards
d´apprentissage évaluables qu’on a proposé dans ma programmation en suivant ceux présentés par le Décret et qu’on a concrétisés et adaptés dans chaque unité didactique.
Les CRITÈRES D’ÉVALUATION décrivent ce que l’élève doit réussir, aussi bien dans les connaissances que dans les compétences et les STANDARDS D´APPRENTISSAGE ÉVALUABLES
sont les spécifications des critères d’évaluation qui permettent de préciser les résultats d’apprentissage.
L’évaluation se réalisera dans différents moments du processus d’apprentissage et donc elle sera initiale pour mieux connaître le potentiel de la classe, ses schémas de connaissance au
début d'une étape d'apprentissage. Continue: pour vérifier progressivement les acquis tout au long du processus. Finale: pour mesurer les acquis à la fin d'une phase d'apprentissage.
Pour arriver à évaluer les apprenants on va utiliser différents procédés et techniques par le biais de certains instruments d’évaluation.
En tant que procédés et techniques on utilisera l’observation constante et systématique, on analysera les compréhensions et productions orales et écrites des élèves au travers d’activités,
les échanges oraux, le processus de création des dialogues, des petits débats, des exposés, des mis en scène, des travaux individuels et en groupes.
On proposera des activités d’autoévaluation pour que chaque élève puisse apprécier son rendement et réfléchir sur son apprentissage, et pour cela on va encourager l’utilisation du
Portfolio; mais aussi des activités de coévaluation entre les élèves.
En tant qu’instruments on emploiera des listes et grilles d’observation, des questionnaires, des épreuves orales et écrites, des fiches de travail, le cahier de l’élève, et aussi des
rubriques avec les indicateurs correspondants.
Pour évaluer le PROCESSUS D’ENSEIGNEMENT on partira d’une réflexion personnelle à propos de la pratique et le développement de la programmation didactique avec la lecture et
l’analyse de mon cahier de classe, prenant en compte les opinions et commentaires des élèves et leurs résultats obtenus.

5
 UD TEMPORISATION
Le dernier point est consacré à la distribution temporelle de 15 UD qui se base sur le calendrier scolaire 2015/2016.
Une fois qu’on a réalisé la défense de ma Programmation je vais continuer avec l’exposé d’une UD que des trois options proposés j’ai choisi l’Unité nº…