Vous êtes sur la page 1sur 55

 Introduction

 Composition du gaz naturel


 Réserves mondiale du gaz naturel.
 Déshydratation du gaz naturel
 Désacidification du gaz naturel
 Recuperation et fractionnement des hydrocarbures
 Production du gaz
 Traitement du gaz
 transport du gaz
 Unité de GNL ou GTL
 Distribution du gaz
Client
Résidentiel

Client
Cie Cie Commercial
Producteur Transport Distribution
Gaz Gaz

Client
Industriel

Production
d’électricité
A l‘état brut, le gaz naturel contient des constituants hydrocarbures et des
composés non-hydrocarbures:

 hydrocarbures

 Aliphatiques ou chaîne hydrocarbures


Paraffines (CnH2n+2): CH4, C2H6, …
Aliphatiques
Olefines (CnH2n): C2H4, C3H6, …
 Cycliques
Cycloparaffines (CnH2n)
Cycliques
Aromatiques : Benzene, toluene

Cycloparaffines: Cyclopropane cyclobutane cyclopentane cyclohexane

Aromatiques: Benzene Toluene Ethyl benzene


 Principaux constituants hydrocarbures dans le GN

Composant Formule

Methane CH4
Ethane C 2 H6
Propane C3 H8
i-Butane iC4H10
n-Butane nC4H10
i-Pentane iC5H12
n-Pentane iC5H12
Hexanes & heavier C6+
 Hydrocarbures

En brûlant les composés hydrocarbures, une quantité de chaleur est


dégagée de cette réaction.

Chaleur

Hydrocarbures + O2 CO2 + Eau

Chaleur
 Non- hydrocarbures

 Gaz inertes
Azote N2
Hélium He
Argon Ar
Oxygène O2

 Gaz Acides
Hydrogène sulfuré H 2S
Dioxyde de carbone CO2
 Non- hydrocarbures (suite)

 Composés sulfurés
Mercaptans R-SH
Sulfides R-S-R’
Disulfides R-S-S-R’

 Eau: Le gaz brut est généralement saturé en eau


 Non- hydrocarbures (suite)

 Autres éléments:
Mercure Hg
Arsenic As

 Solides

 Inhibiteurs de corrosion , inhibiteurs d’hydrates


 Non- hydrocarbures (suite)

 La majorité des constituants non-hydrocabures ne possèdent pas


de pouvoir calorifique.

 La majorité des composés non-hydrocarbures sont considérés


comme des contaminants car ils engendrent des problèmes
opératoires au cours du transport du gaz par canalisation et au
cours de la transformation du gaz dans les unités de GNL.
 Composition Typique de Gaz Naturel
 Hydrocarbures:  Non-Hydrocarbures
• Methane: 70 - 98% • Nitrogen : trace – 15%
• Ethane : 1 – 10%
• CO2 : TRACE – 15%
• Propane : trace – 5%
• H2S : trace – 15%
• Butane : trace – 2%
• Pentane : trace – 1%
• Hexane : trace – 0.5%

• Heptane+ : none - trace


 Composition Typique du Gaz Naturel Brut
 Type de Gaz
La composition du gaz naturel brut est fonction du type de gaz:

 Gaz Associé: Coexistence avec


une phase huile dans le réservoir.

 Gaz à condensat: Formation d’une phase

hydrocarbure liquide dans la roche-réservoir.

 Gaz sec et Gaz humide: Coexistence


avec une phase eau uniquement .
 Composition du gaz naturel en fonction du GOR
Réserves de gaz naturel prouvées à la fin 2007

Les principales réserves


de gaz se trouvent au
moyen orient et en Russie.
 26.3% des reserves
de gaz sont en Russie
 15.5% en Iran
 14% au Qatar
 Réserves de gaz de 4.5 tcm
 Augmentation de 22% des
réserves durant les 10
dernières années.
Country Gas Reserves (1012 m3) Share of total (%)
Russia 44.65 25.2
Iran 27.8 15.7
Qatar 25.6 14.4
Saoudi Arabia 7.17 4.0
U.A.E 6.09 3.4
U.S.A 5.98 3.4
Nigeria 5.3 3.0
Venezuela 5.15 2.9
Algeria 4.52 2.5
 Augmentation de 2.4% en 2007 dans la production mondiale de GN.
 Une augmentation moyenne de 2.5% par an durant les 10 dernières années.
 La Russie est le premier
producteur de GN totalisant 20.6%
de la production mondiale de GN.

Source: BP statistical review of world energy 2007


 Augmentation de 20% dans la
production de GN brut durant les
10 dernières années.

 40% de cette production


est réinjectée dans les réservoirs.
 En 2007, 24.4 bcm or 29.4% de la production globale
a été utilisée pour les besoins du marché national.

Source: BP Statistical review of world energy 2007


Source: BP Statistical Global energy review 2007
 Produire un gaz qu’on peut transporter.

 Produire un gaz destiné à la vente.

 Produire le maximum de condensat.


 Gaz à transporter
Cela implique un traitement minimal sur le champs et transporter le
gaz par canalisation jusqu’à une unité de traitement.

Le traitement minimal du gaz brut peut inclure:


 Enlever partiellement l’eau de telle manière que la condensation
de l’eau est évitée au cours du transport.

 Enlever partiellement les hydrocarbures lourds de telle manière


que l’apparition d’une phase hydrocarbure liquide est évitée au
cours du transport.
 Séparation partielle des hydrocarbures lourds et eau pour
éviter toute condensation le long de la line de transport
 Gaz de Vente
Cela implique un traitement adéquat pour obtenir un gaz qui sera
conforme aux spécifications d’un gaz de vente.
Un tel traitement peut inclure:
 déshydratation du gaz brut de telle manière que le point de rosée
eau est satisfait.

 Séparation des hydrocarbures lourds de telle manière que les


exigences concernant le point de rosée hydrocarbure et le pouvoir
calorifique du gaz sont satisfaites.

 Séparation des gaz acides et du mercure


 Production de gaz de vente : Traitement du gaz brut

Traitement du gaz brut sur champs consiste à enlever partiellement


certains constituants:

• Eau

• Gaz Acides

• Hydrocarbures lourds
 Production de Gaz de Vente: Traitement du Gaz Brut
Une quantité excessive de vapeur d’eau dans le gaz peut mener à la
formation d’une phase eau liquide au cours du transport du gaz et cela
peut engendrer des problèmes opératoires:
 L’eau condensée en présence des molécules de gaz peut
former un solide( hydrates) et provoquer le bouchage du pipeline.

 L’eau condensée peut causer la corrosion du pipe et cette


dernière peut être accentuée en présence de gaz acides.

 La Présence de l’eau diminue le pouvoir calorifique du gaz.


 Production de Gaz de Vente : Traitement du Gaz Brut

La séparation des gaz acides peut être réalisée sur champs du au fait que:

 H2S est un constituant très toxique.


 Les gaz acides forment une solution corrosive quand ils sont dissous
dans l’eau.
 Ils diminuent le pouvoir calorifique du gaz..
 Production de Gaz de Vente: Étapes lors du traitement du gaz brut

Le traitement du gaz brut sur champs peut suivre les étapes suivantes:

Gaz Brut Séparation


Désacidification Déshydratation
du Mercure

Séparation des
Vers Hydrocarbures
Pipelines lourds
 Désacidification du Gaz Brut
La désacidification du gaz brut est généralement réalisée en utilisant un
procédé d’absorption par un solvant ( chimique ou physique).
 Déshydratation

L’étape de déshydratation du gaz brut peut être réalisée en


utilisant quatre différentes techniques:

 L’absorption par un solvant physique dans une colonne de


contact.
 L’adsorption par un solide.
 Diminution de la température.
 Démercurisation
 La technique d’adsorption est utilisée pour purifier le gaz brut du
mercure.

Entrée gaz

Colonne remplie de
charbon actif
imprégné de soufre

Sortie
 Récupération des hydrocarbures lourds
 Les hydrocarbures lourds sont enlevés partiellement du gaz brut de
manière à éviter la condensation hydrocarbure au cours du transport.
 La technique de la diminution de la température du gaz est très utilisée
pour la récupération de la phase hydrocarbure liquide:

 Boucle de réfrigération externe.


 Diminution de la pression avec une vanne J-T.
 Diminution de la pression avec turboexpander.
 Récupération des Hydrocarbures Lourds
GAZ
Entrée
Gaz Procédé de
diminution de Separateur
temperature

LGN
 Récupération des Hydrocarbures Lourds
LGN sont généralement stabilisés avant d’être stockés et
transportés.
Fuel gaz /
recompression

LGN

Condensât
vers Stockage

Unité de Stabilisation
Liquides de gaz naturel (LGN) peuvent être séparés sur champs en
gaz de pétrole liquéfié (GPL) et en condensât.

LPG vers
stockage

LGN

LGN

Gasoline

Unité de Fractionnement
 Spécifications Typiques d’un Gaz de Vente
Les spécifications en vigueur d’un gaz destiné à la vente
n’indiquent pas de composition chimique spécifique mais plutôt

une série de propriétés spécifiques:


Spécifications d’un gaz de vente peuvent inclure:

 Intervalle pour le pouvoir calorifique supérieur


35 - 45 MJ/m3

 Intervalle pour la densité du gaz


0.55 - 0.7
 Spécifications Typiques d’un Gaz de Vente
 Intervalle pour l’indice de Woobe (WI = HHV / G0.5)

47 – 54 MJ/m3

 Point de rosée hydrocarbure (≤-2°C de 1bar jusqu’à 70 bar)

 Point de rosée eau ou teneur en eau dans le GN ( ≤-8°C at 70 bar)

 Teneur maximale en CO2 dans le GN ( mole%)

 Teneur maximale en gaz inertes dans le GN ( mole %)


 Spécifications ( suite)

 Teneur maximale en O2 dans le GN ( mole% or ppmv)

 Teneur maximale en Hg dans le GN ( μg/Nm3)

 Teneur maximale en H2S et COS (≤ 5mg / Nm3)

 Teneur maximale en mercaptans dans le GN ( ≤ 6mg / Nm3)

 Teneur maximale en soufre ( ≤ 30 mg / Nm3)


 Spécifications ( suite)
 Optimiser la Récupération des condensats

 Lors du traitement d’un gaz associé, les condensats sont


récupérés et réinjectés dans le pétrole.

 Récupération des condensats lors du traitement d’un gaz à


condensat avec comme objectif la réinjection du gaz dans la
roche-réservoir.

 Récupération de phase hydrocarbure liquide pour la vente et


réaliser un meilleur profit.
 Étapes lors du traitement pour la liquéfaction

 Désacidification

 Déshydratation

 Démercurisation
 Spécifications Typiques d’un Gaz avant Liquéfaction

 H2S < 3.5 ppmv


 CO2 ≤ 50 ppmv
 Soufre total ( H2S,, COS, mercaptants) < 20 mg/Nm3
 H2O ≤ 1 ppmv
 Mercure < 0.01 μg /Nm3