Vous êtes sur la page 1sur 4

 

LIMBA FRANCEZĂ

Unitateea de învăţţare 2.
LE NOM MBRE DU NOM

Le nom français
f connnaît deux nombres: le sinngulier et le pluriel.
p Voici plus
p bas queelques règless relatives
à la formmation du plurriel des nomss en françaiss.
(a) En général, le pluuriel des nom ms se forme en ajoutant un -s au sinngulier: un gaarçon / des garçons;
une fille / des fillees.
(b) Les noms
n qui finisssent au singgulier en -s, -x
- ou -z resteent invariablees au pluriel: un corps / des
d corps;
un gaz
g / des gaz; un prix / dees prix;
(c) Les noms
n en –al ont le pluriel en –aux: unn journal / dees journaux; un u cheval / ddes chevaux;; un bocal
/ dess bocaux. Foont exceptionn à cette règgle les nomss suivants enn –al qui ontt le pluriel enn –s: bal,
carnnaval, cérémoonial, chacal,, festival, réccital, régal, saantal, etc.: unn bal / des baals.
(d) Les noms
n en –au u font le plurriel en –x: unn étau / des étaux, un nooyau / des nooyaux, un tuyyau / des
tuyaux. Font exception: un landau / des laandaus, un saarrau / des sarraus. s
(e) Les noms
n en –eu u font le plurieel en -x: un jeeu / des jeuxx, un feu / dees feux. Exceeption: les noms pneu,
bleuu qui ont le pluriel pneuss, bleus. Il existee quelquues termes qui connaisssent deux foormes de
pluriel: en –s et respectiveme
r ent en –x: caamaïeu / des camaïeus ouu des camaïeeux, un richeelieu / des
richeelieus ou dess richelieux.
(f) Les noms
n en –eaau font le pluriel en –x: chapeau / chapeaux, fardeau, fa tableeau, pinceauu, rideau,
mannteau, etc.
(g) Les noms
n en –ou u prennent d’habitude un -s au pluriel: un cou / dess cous, un foou / des fous, un clou /
des clous. Font exception:
e bijjou, caillou, chou,
c genou, hibou, joujouu, pou qui onnt un pluriel en
e –x.
(h) Les noms
n en –ail ont un plurieel régulier enn –ails: un raail / des rails. Font exception: bail, coraail, émail,
souppirail, travail, vantail, vitraail qui ont un pluriel en –aaux: baux, coraux,
c émauux, soupirauxx, travaux
(celuui-ci connaît une autre foorme de pluriel, travails ayant un seens tout à faait différent), vantaux,
vitraux.

IMPORTAN NT
Les nomms suivants ont des pluriells irréguliers::
- un aïeeul / des aïïeuls « grandds-parents », des bisaïeeuls, des triisaïeuls et rrespectivemeent aïeux
« ancêtrees »;
- un ciel / des ciels ou
o des cieux.. On dit des ciels de lit, des
d ciels de carrière,
c les ciels étoilés des nuits
d’été, les ciels oraggeux ou clairrs des nuits d’automne; les ciels dee Monet. Onn dit cieux dans d des
expressions comme sous d’autres cieux, l’infinni des cieux, etc.
- un œil / des œils surtout
s dans des noms composés
c coomme œils-dde-bœuf, œilss-de-perdrix, œils-de-
chat, œills-de-tigre; on emploie yeeux pour déssigner les orgganes de la vue:
v une fille aux yeux bleeus, avoir
mal aux yeux.

3.1. Le pluriel
p des noms
n commu uns étrangeers
En génééral, les nomss communs d’origine
d étraangère se coomportent au pluriel comm me les noms français,
c’est-à-ddire en prenant un -s: un référendum
r / des référenddums.
(a) Il exisste pourtant certains nom
ms étrangers qui ont consservé aussi lee pluriel d’origine (celui-ci a quand
mêm me tendance à céder la pllace à la form me régulière française):
f
un desiderattum / des dessiderata, dess desideratumms
un maximum m / des maximma, des maxiimums
un minimum / des minimaa, des minim mums
un optimum / des optima,, des optimum ms
un sanatorium / des sanaatoria, des saanatoriums (ddes sanas)

653
MIHAELA LUPU

un dilettante / des dilettannti, des diletttantes


(b) Les teermes italienns appartenant au domainne musical coonnaissent un pluriel invaariable et un autre a à la
franççaise: des crrescendo(s), des decrescendo(s), dess piano(s), dees moderato((s), etc.
(c) Les noms
n latins désignant dess prières sont invariables au pluriel:
un/des amenn, un/des avee, un/des credo, un/des pater, p un/des salve;
(d) Les anglicismes
a (voire les fauux anglicismes) en –(wo
o)man ont unn pluriel à la française et un autre
correect, comme en e anglais, en –(wo)men:
b
businessman n / businessm mans, busineessmen
cameraman / cameramanns, cameram men
clergyman / clergymans,
c clergymen
g
gentleman / gentlemans, gentlemen
p
policeman / policemans,
p policemen
r
recordman / recordmans,, recordmen
r
recordwoma n / recordwoomans, recorddwomen
r
rugbyman / rugbymans,
r r
rugbymen
s
self-made-m man / self-madde-mans, sellf-made-men
(e) Les anglicismes
a e -ch, -sh ont deux pluriels: un plurieel français enn -s, l’autre anglais en –ess:
en
b
brunch / brunnchs, brunchhes
coach / coacchs, coaches
crash / crashhs, crashes
f
flash / flashss, flashes
m
match / matcchs, matchess
s
speech / speeechs, speecches
Les anglicismes en –ss peuvvent rester innvariables enn français ou bien avoir uun pluriel angglais en –
es: une
u miss / dees miss, des misses.
(f) Les anglicismes
a e –y précéddé d’une conssonne ont deeux pluriels: un à la franççaise (incorreect) et un
en
autree correct, sellon les règless de la langue d’origine (--ies):
un baby
b / des baabys, des babbies
un body
b / des boodys, des boddies
un hobby
h / des hobbys,
h des hobbies
h
une lady / des laddys, des ladiies
un loobby / des lobbbys, des lobbbies
un penalty
p / des penaltys,
p dess penalties
(g) Les teermes d’origine allemandde connaisseent eux aussi des pluriels fluctuants (uun pluriel allemand, un
autree à la françaiise ou bien innvariabilité auu pluriel):
un lieed / des liedss, des lieder
un leeitmotiv / dess leitmotiv, dees leitmotive..

THEME DE E REFLEXION N
Commennt les anglicissmes se com
mportent-ils au
a pluriel en roumain ? Réépondez à ccette questionn en vous
appuyannt sur des exxemples commme : busineessman, genttleman, flashh, speech, hoobby, banneer, poster,
etc.

3.2. Le pluriel
p des noms
n proprees
(a) En général,
g le pluriel des nooms propres désignant des d réalités géographiqu
g es est forméé comme
celui des noms communs:
c less Antilles, less Amériques.
(b) Les noms
n de perssonnes prennnent la marquue du pluriel dans les situuations suivaantes:
- lorrsqu’ils désiggnent les fammilles royales ou les fam milles illustrees: les Bourbbons, les Tuudors, les
Coondés, les Séégurs;

654
 
LIMBA FRANCEZĂ

- lorssqu’ils désignnent des moddèles ou typees: les Hugoss, les Pasteuurs, etc.
- lorssqu’ils désignnent par méttonymie les œuvres
œ des auteurs
a en question: des Monets, dess Manets,
etcc.
(c) Les noms
n de perssonne restennt invariabless employés avec
a l’article défini, dans un sens emphatique:
Les Flaubert ont marqué l’hisstoire de la cuulture françaiise.

3.3. Le pluriel
p des noms
n compoosés
(a) Les noms
n compoosés soudés en un seul mot se comportent au pluriel p commee les noms communs
c
simpples, en prenant un -s: un entresoll / des entreesols, un geendarme / ddes gendarm mes. Font
pourrtant exceptioon les nomss suivants: geentilhomme / gentilshom mmes, bonhomme / bonsshommes,
monnsieur / messsieurs, maddame / mesddames, maddemoiselle / mesdemoisselles, monseeigneur /
messseigneurs.
(b) Les noms compoosés écrits en e plusieurs mots (avec ou sans traiit d’union) obbéissent à dees règles
spécciales en foonction de la catégoriee grammaticcale à laqueelle appartieennent leurss parties
consstitutives:
- Adj.+ N.: les deeux élémentts s’accordennt: un coffre--fort / des cooffres-forts; uune plate-bannde / des
p
plates-bande es;
- N.++N. en appoosition: les deeux prennent la marque du pluriel: un u oiseau-m mouche / des oiseaux-
m
mouches, unne porte-fenêêtre / des porrtes-fenêtres;;
- N. + complémeent introduit par une prépposition: seuul le nom preend la marquue du pluriel,, pas son
c
complément : un chef-d’’œuvre / des chefs-d’œ œuvre, un arrc-en-ciel / ddes arcs-en--ciel, une
p
pomme de teerre / des pom mmes de terrre;
-un mot invariabble + N.: seuul le nom prend la marqque du plurieel: un en-têtee / des en-têêtes, une
a
avant-garde / des avant-ggardes;
- Vb. + vb.: les deux
d termes restent invarriables: un/dees va-et-viennt, un/des ouuï-dire, un/dees laisser-
f
faire, un/des savoir-faire, etc.
- un nom compoosé formé d’une expresssion est invarriable: un/dees tête-à-têtee, un/des pied-à-terre,
un/des tromppe-l’oeil, un/ddes trompe-laa-mort, etc.
- Vbb.+ son compplément: le verbev reste invariable, taandis que le nom garde en général la même
f
forme qu’au singulier: paar exemple, tous les composés dess verbes abaat- et pressee-: un/des
a
abat-jour, unn/des presse--purée. (Le PetitP Robert 1997 indiquee pourtant dees hésitations comme
d abat-sonns, etc.). Foont exceptionn certains coomposés com
des mme: un tiree-bouchon / des tire-
b
bouchons, unn chauffe-baain / des chauuffe-bains, etc.
- GAARDE+N: si le l mot gardee est un verbbe, celui-ci reeste invariable et le secoond nom peut prendre
o non la marque
ou m du pluuriel: un / dees garde-bouue, un/des garde-feu(x).
g Si garde est un nom
d
désignant unne personne,, il prend la marque
m q le deuxièème élément nominal
du pluriel tandis que
d composé peut ou non prendre la marque
du m du pluriel: un gardde-barrière / des gardes-bbarrières,
un garde-chaasse / des gaardes-chassee(s), un gardee-voie / des garde-voie(s)
g s).
- Adjj. fém. grandd + N. fém.: grand
g peut rester
r invariaable ou varierr seulement en nombre, mais pas
e genre: unne grand-mèère / des graand-mères ou des grandds-mères. Exxception: unee grande-
en
d
duchesse / des
d grandes-duchesses.

3.4. Nom
ms s’employyant aux deu
ux nombres avec des seens différentts

IMPORTAN NT
Certains substantifs existent auxx deux nom mbres avec des d sens diffférents. Voicci plus bas quelques
paires dee noms qui opèrent
o soit une distinctioon sémantique, soit une opposition aabstrait (sg.) / concret
(pl.), soitt une opposittion inanimé (sg.) / animéé (pl.), etc.
   

655
MIHAELA LUPU

Singuliier Sens Plurriel Sens


S
appât pâture ; appaas a
attraits, charmes ;
assise rangée de pieerres pourr la assiises j
juridiction ccriminelle fraançaise ;
construction d’un mur ; ê envoyé aux assises (la Cour
être
d
d’assises);
ciseau outil qui sert à travaailler le bois, le fer, ciseaux o à deux branches d’aacier qui
outil
la pierree ; s
sert à coouper un tisssu, du
p
papier ;
effet conséquence ; effetts b
biens perssonnels (linnge et
v
vêtements): effets civils
c /
m
militaires ;
fer métal ; fers c
chaînes: meettre un prrisonnier
d
dangereux aux fers ;
gage garantiee ; gagees s
salaire ;
grâce charmee, délicatessee ; grâcces f
faveurs ; less bonnes grrâces de
q
qqn;
humaniité totalité des humainss ; hum
manités l
langues et litttératures greecque et
l
latine ;
lettre signe tyypographiquee ; lettrees é
étude de la littérature et e de la
une letttre anonyme ; l
linguistique: doctorat èss lettres,
F
Faculté des llettres ;
lumièree jour, raii de lumière ; lumiières c
connaissanc ces, inteelligence:
a
avoir des lum mières sur unn sujet;
lunette instrument d’optiquue pour obsserver luneettes p
paire de veerres correctteurs ou
les étoilles ; p
protecteurs ; porter des lunettes;
m
mettre ses luunettes ;
menottee petite main
m ; mennottes b
bracelets métalliques fixxés aux
p
poignets d’unn prisonnier: mettre /
p
passer les m menottes à qqqn;
vacancce poste vacant vacaances c
cessation des occupations, du
t
travail: les vavacances de Pâques,
l grandes vvacances;
les

3.5. Les singularia tantum


t
Certains substantifs ne s’emploieent qu’au singulier. Il s’aggit des nomss de sciencess et d’arts (lee droit, la
botaniquue, la chimie,, la physiquee, la peinturee, mais les mathématique
m es, les lettress, les humanités), des
noms abbstraits (la fieerté, le bonheeur, la sincérrité), des nom
ms des senss (la vue, l’oddorat, etc.), des
d noms
des points cardinaux (le nord, l’ouuest), etc.

3.6. Les pluralia tan


ntum
Certains noms ne s’emploient quu’au pluriel; ces noms désignent, enntre autres, ccertaines cérrémonies,
des sommmes d’argeent, des lieuux peu éloiggnés, etc.: agrès, alenttours, annalees, archivess, arrhes,
broussaiilles, décombbres, dépens, environs, frais, fiançaailles, funéraailles, mœurrs, obsèquess, pleurs,
ténèbress, pourparlerss, représaillees, sévices, etc.
e

THEME DE
E REFLEXION N
Lesquelss des noms pluralia tanttum mentionnnés ci-dessuus se traduissent en roum
main toujourss par des
pluralia tantum
t ?

656