Vous êtes sur la page 1sur 2

NOUVEAU PROGRAMME

ITEM 1
LA RELATION MEDECIN-MALADE DANS LE CADRE DU
COLLOQUE SINGULIER OU AU SEIN D'UNE EQUIPE, LE CAS
ECHEANT PLURIPROFESSIONNELLE. LA COMMUNICATION
AVEC LE PATIENT ET SON ENTOURAGE. L'ANNONCE D'UNE
MALADIE GRAVE OU LETALE OU D'UN DOMMAGE ASSOCIE AUX
SOINS. LA FORMATION DU PATIENT. LA PERSONNALISATION
DE LA PRISE EN CHARGE MEDICALE
- Expliquer les bases de la communication avec le malade, son entourage et la communication interprofessionnelle.
- Établir avec le patient une relation empathique, dans le respect de sa personnalité, de ses attentes et de ses besoins.
- Connaître les fondements psychopathologiques de la psychologie médicale.
- Se comporter de façon appropriée lors de l'annonce d'un diagnostic de maladie grave, de l'incertitude sur l'efficacité d'un traitement, de l'échec d'un projet
thérapeutique, d'un handicap, d'un décès ou d'un évènement indésirable associé aux soins.
- Favoriser l'évaluation des compétences du patient et envisager, en fonction des potentialités et des contraintes propres à chaque patient, les actions à proposer
(à lui ou à son entourage) : éducation thérapeutique programmée ou non, actions d'accompagnement, plan personnalisé de soins (voir item 321).
Zéros RELATION MEDECIN MALADE
1. Introduction :
- Rencontre asymétrique et inégale : Médecin : savoir
Modalités Patient : souffrance
- Espérances et attentes mutuelles
- Pathologies aiguës (paternaliste) et chroniques (modèle délibératif)
Actif/passif - Relation dans les maladies aiguës
Consensuelle - Demande d’aide par le patient qui est déjà convaincu
Types de - Actif avec l’aide du patient
Education du
relation Coopérative - Accord du patient, à convaincre
patient :
Participative - Le patient doit changer ses habitudes
- Connaissance de la - Le médecin effectue des compromis en retour
maladie et des
traitements : 2. Etablissement de la relation médecin – malade :
o Signes d’alarme - Ecoute empathique du patient
o Conduite à tenir - Diriger l’entretien
en cas Temps de - Examiner puis restituer
d’urgence la relation - Informer : Information claire, loyale, complète
o Auto-adaptation Adaptée au niveau du patient en s’assurant de la compréhension
des doses Répéter les informations et favoriser l’expression du patient
o Liste de - Décider en commun : alliance thérapeutique
médicaments
- Droits à la personne, droit à la protection de santé, à la dignité
interdits
Loi - Droit à l’information et consentement aux soins
- Mesures hygiéno- Kouchner - Personne de confiance
diététiques : 04/03/02 - Accès au dossier médical
o Régime - Participation des usagers au fonctionnement du système de santé
spécifique
o Arrêt OH/tabac 3. Annonce d’une maladie grave, d’un handicap, d’un décès :
o Activité - Toute personne a droit d’être informée de son état de santé
physique Cadre légal - Information loyale, claire et appropriée sur l’état de santé
- Explications sur : La maladie et son évolution avec et sans traitement
- Objectifs
Les examens complémentaires et les traitements
thérapeutiques avec
contrat de soin - Non information dans l’intérêt du patient
- Décision collégiale en fonction du patient, de la pathologie et du pronostic
- Port d’une carte, Conditions - Information de la personne de confiance : Prise de dispositions
carnet de de non Amorçage du deuil
surveillance information - Information de la mort prochaine mais pas forcément de la cause (secret médical)
- Non valide en cas de : Pathologie à risque pour un tiers (VIH)
- Prise en charge
Traitement immédiat nécessaire avec observance parfaite
sociale,
- Certitude diagnostique
psychologique,
- Environnement adapté : lieu calme, fermé et dédié à ce type d’annonce
association de
- Temps et disponibilité
patient
Modalités - Information claire, loyale, complète et adaptée au niveau de compréhension
- Surveillance - Information délivrée de manière progressive
- Ecoute du patient et empathie
- Planifier la prise en charge et l’accompagnement secondaire du patient
- Information consignée dans le dossier médical
Phases de - Choc initial suivi d’une phase de déni
l’annonce - Combat : le patient tente de faire porter la responsabilité à une autre personne
- Deuil : acceptation de la maladie
NOUVEAU PROGRAMME
4. Education concernant une maladie chronique :
Cadre - 8 millions de personnes en France relève d’une ALD
légal - Education obligatoire selon la loi « hôpital patient, santé et territoire » du 21/07/09
Définition - Processus continu, intégré à la prise en charge et centré sur le patient
de - Information, apprentissage et soutien psycho-social
l’éducation - Concerne la maladie, les soins et leur organisation
Objectifs - Acquisition et maintien de compétences d’auto-soins (adapter les doses…)
- Mobilisation ou acquisition de compétences d’adaptation
- Programme conforme à un cahier de charge national
- Prise en charge pluridisciplinaire (au moins un médecin) et globale :
- Programmes scientifiquement fondés, en 4 étapes :
Modalités Diagnostic éducatif : évaluation des besoins du patient
Programme personnalisé d’éducation thérapeutique
Séances d’éducation individuelle ou de groupe
Evaluation individuelle de l’acquisition

BASES DE LA PSYCHOLOGIE MEDICALE


1. Introduction :
Définition - Science dont le but est de décrire et d’expliquer les conduites des êtres vivants
Champs - Pathologies psychosomatiques
d’application - Réaction et adaptation face à la maladie et aux thérapeutiques
en médecine - Demandes d’ordre relationnel et affectif concomitantes aux symptômes
- Le pouvoir médical, excessivement sollicité par la société

2. Le malade et sa maladie :
- « Défense du moi » : Opérations inconscientes pour lutter contre l’anxiété
Psychotiques : projection délirante, déni, distorsion
Malade Matures : humour, anticipation, altruisme
Névrotiques : refoulement, isolement
Immatures : fantaisie, hypochondrie
- « Coping » : Processus interposés pour faire face à la maladie
- Rupture de l’équilibre antérieur à laquelle le patient doit s’adapter
- Déclenchement de réactions variables selon les individus
Maladie - La maladie est une expérience négative mais peut être source de bénéfices
- Bénéfices primaires : la maladie apporte une solution à une situation de tension
- Bénéfices secondaires : arrêt de travail, indemnisation, maternage…
- Réaction anxieuse : processus normal et fréquent d’adaptation à la maladie
Types de - Régression et dépendance : Utile car améliore l’observance thérapeutique
réaction face Pathologique si trop développée
à la maladie - Minimisation : refus, négation de la maladie : pronostic péjoratif
- Narcissique et dépression : crainte de ne plus être digne d’être aimé
- Agressivité : passive, verbale voire active en réponse à une situation
d’agression
- Il n’existe pas de réaction optimale face à la maladie
Réactions - Le caractère pathologique dépend de : La souffrance du patient
pathologiques L’intensité de la réaction
La durée de la réaction

3. La relation médecin – malade :


- Relation asymétrique fondée sur l’espérance et les attentes mutuelles
Principes - Le patient attend une attention et la guérison
- Le médecin attend la reconnaissance de son pouvoir réparateur
- Psychanalyse : Transfert : affection du patient envers son médecin
Contre-transfert : affection du médecin pour le patient : empathie
Permet une relation médecin-malade de qualité
Analyses L’excès de contre-transfert entraine une perte d’objectivité
Il doit rester une certaine distance entre le médecin et le patient
- La relation médecin-malade constitue une thérapeutique en soi : placebo
- Actuellement : Evolution de la relation paternaliste vers plus d’autonomie
Le patient est impliqué dans la décision thérapeutique