Vous êtes sur la page 1sur 7

CARL Master

Sauvegarde et restauration

CARL INTERNATIONAL
Porte de Lyon - Sans Souci, 283 rue de l'Etang, 69760 Limonest
Tel : 04 78 66 49 49 - Fax : 04 78 66 49 39

SA au capital de 2.269.000 Francs - RCS LYON B 384 841 250 00028


LA GMAO SANS FRONTIÈRES
Sauvegarde et restauration

1 STRATÉGIE DE SAUVEGARDE ET DE PROTECTIONS DES DONNÉES.............................. 3


2 MISE EN ŒUVRE DE L’ARCHIVAGE ........................................................................................ 3
3 SCRIPT DE REGÉNÉRATION DES FICHIERS CONTRÔLE..................................................... 4
4 SAUVEGARDE DE LA BASE DE DONNÉES ............................................................................. 4
5 PRÉAMBULE À UNE RESTAURATION ..................................................................................... 5
6 RESTAURATION SUITE PERTE D’UN OU DE PLUSIEURS FICHIERS DE DONNÉES ....... 5
7 RESTAURATION SUITE PERTE D’UN OU DE PLUSIEURS FICHIERS REDOLOGS........... 5
7.1 Existence d’un fichier redologs multiplex et non endommagé...................................................... 5
7.2 Pertes d’un ou des fichiers redologs et des fichiers multiplex associés......................................... 5
8 RESTAURATION SUITE PERTE D’UN OU DE PLUSIEURS FICHIERS CONTRÔLE........... 6
8.1 Existence d’un fichier contrôle multiplex et non endommagé ...................................................... 6
8.2 Pertes du fichier de contrôle et des fichiers multiplex associés..................................................... 6
9 PERTES COMPLÈTE DE LA BASE DE DONNÉES (SCRATCH DU DISQUE) ....................... 6
10 RESTAURATION PARTIELLE DE LA BASE DE DONNÉES................................................ 7
11 SAUVEGARDE ET RESTAURATION AVEC L’OUTIL D’IMPORT / EXPORT .................. 7

Rédacteur : SD - Version du 13/11/98 15:35- Page 2


Sauvegarde et restauration

1 STRATEGIE DE SAUVEGARDE ET DE PROTECTIONS DES DONNEES


Aucun système informatique n’est à l’abri d’un scratch disque ou plus généralement de pertes de
données. Afin de prévenir ce genre de problèmes, il est IMPERATIF de prévoir des solutions de
restauration et de récupération de données.

Oracle possède plusieurs types de fichiers :


• Les fichiers de données - Ce sont les fichiers contenant les données. Ils ont pour extensions .DBF
• Les fichiers de redologs - Ce sont les fichiers contenant les transactions. Ils ont pour extensions
.LOG
• Les fichiers de contrôle - Ce sont les fichiers contenant le nom de la base, l’estampille de la
création de la base, le nom et la localisation des différents fichiers, le numéro de séquence courant
du journal, et les informations sur le checkpoint pour garder la prochaine entrée dans le journal.
ATTENTION : c’est un fichier très important pour l’intégrité de la base. Ils ont pour
extensions .CTL
• Les fichiers d’archivage - Ce sont l’historique des fichiers redologs. Ils ont pour extensions .ARC
• Le fichier d’initialisation - C’est le fichier permettant de lancer l’instance. Il a pour extension
.ORA

A chaque sauvegarde, il est IMPERATIF de sauvegarder l’ensemble de ces fichiers. Le fait qu’un ou
plusieurs de ces fichiers soient d’une génération différente, entraîne la perte totale des données.

La stratégie de sauvegarde de la base de données CARL Master choisie par CARL International
est la suivante :
Sauvegarde base fermée en mode archivelog

2 MISE EN ŒUVRE DE L’ARCHIVAGE


Pour permettre le recouvrement de toutes les transactions validées sans pertes d’information, les
fichiers redologs pleins doivent être archivés dés qu’ils sont inactifs.

Pour mettre en œuvre cette procédure, veuillez suivre les instructions suivantes :
• Création du répertoire d’archivage
(Ex : C:\ORACLE\DATA\CARL\ARCHIVE)

• Modification du fichier d’initialisation INITCARL.ORA


LOG_ARCHIVE_START = TRUE
LOG_ARCHIVE_FORMAT = CARL%s.ARC
LOG_ARCHIVE_DEST = C:\ORACLE\DATA\CARL\ARCHIVE
Attention : %s doit être écrit en minuscule, et le chemin de destination des fichiers d’archives doit
être valide.

• Arrêt de la base par le serveur manager


CONNECT INTERNAL
SHUTDOWN IMMEDIATE

• Monter la base de données sans l’ouvrir


STARTUP MOUNT PFILE=C:\ORACLE\ADMIN\CARL\PFILE\INITCARL.ORA

• Activer le mode archivelog


ALTER DATABASE ARCHIVELOG;
ARCHIVE LOG START;

Rédacteur : SD - Version du 13/11/98 15:35- Page 3


Sauvegarde et restauration

• Ouvrir la base de données


ALTER DATABASE OPEN;

• Vérifiez que l’opération s’est bien déroulée


ARCHIVE LOG LIST;

• Sortie du serveur manager


EXIT

3 SCRIPT DE REGENERATION DES FICHIERS CONTROLE


Ce script sera réécrit à chaque modification de la structure de la base de données CARL.

Pour créer ce script, veuillez taper l’instruction suivante :


ALTER DATABASE BACKUP CONTROLFILE TO TRACE NORESETLOGS ;

Le fichier possédant le script se trouve dans le répertoire :


C:\ORACLE\ADMIN\CARL\UDUMP\xxxx.TRC
xxxx.TRC est le fichier dont la date est la plus récente..

Il faut ensuite renommer ce fichier, et le modifier afin de le personnaliser en fonction de votre


environnement.

4 SAUVEGARDE DE LA BASE DE DONNEES


A chaque sauvegarde, il est IMPERATIF de sauvegarder l’ensemble de ces fichiers. Le fait qu’un ou
plusieurs de ces fichiers soient d’une génération différente, entraîne la perte totale des données.

Veuillez suivre les instructions suivantes :

• Arrêt de la base par le serveur manager


CONNECT INTERNAL
SHUTDOWN IMMEDIATE
STARTUP PFILE=C:\ORACLE\ADMIN\CARL\PFILE\INITCARL.ORA
SHUTDOWN
EXIT

• Arrêt des services liés à l’instance CARL


Net Stop OracleStartCarl
Net Stop OracleServiceCarl

• Copiez par un utilitaire du système d’exploitation l’ensemble des fichiers de la base (Fichiers de
données, fichiers de redologs, fichiers de contrôle, fichier d’initialisation et fichier contenant le
script de création des fichiers de contrôle)

• Redémarrage des services liés à l’instance CARL


Net Start OracleServiceCarl
Net Start OracleStartCarl

• Le redémarrage de la base de données se fait automatiquement lorsque les services démarrent.

Pour pouvoir visualiser le positionnement des fichiers, veuillez lancer le serveur manager :

Rédacteur : SD - Version du 13/11/98 15:35- Page 4


Sauvegarde et restauration

• CONNECT INTERNAL
SELECT NAME FROM V$DATAFILE – (Emplacement des fichiers de données)
SELECT MEMBER FROM V$LOGFILE – (Emplacement des fichiers redologs)
L’emplacement des fichiers de contrôle se trouve dans le fichier d’initialisation INITCARL.ORA

5 PREAMBULE A UNE RESTAURATION


Avant d’effectuer une restauration, il est nécessaire de localiser le ou les fichiers endommagés. En
effet, suivant le type de fichier en cause, une méthode de restauration sera choisie.

6 RESTAURATION SUITE A UNE PERTE D’UN OU DE PLUSIEURS


FICHIERS DE DONNEES
Les données pourront être récupérées jusqu’à la dernière transaction.

Pour cela, il faut restaurer uniquement les fichiers de données qui sont endommagés. Ensuite, veuillez
lancer le serveur manager :
• CONNECT INTERNAL

• Montez la base de données sans l’ouvrir


STARTUP MOUNT PFILE=C:\ORACLE\ADMIN\CARL\PFILE\INITCARL.ORA

• Démarrez le recouvrement de la base


RECOVER DATABASE ;
Lors de l’application du recouvrement avec le premier fichier d’archivage, Oracle vous demande
quelle méthode vous désirez utiliser ; répondez AUTO

• Ouvrir la base de donnée


ALTER DATABASE OPEN ;

• Vous pouvez ensuite fermer le serveur manager et utiliser CARL Master.

7 RESTAURATION SUITE A UNE PERTE D’UN OU DE PLUSIEURS


FICHIERS REDOLOGS
Plusieurs cas sont à envisager :

7.1 Existence d’un fichier redologs multiplex et non endommagé


Il suffit d’arrêter la base de données, ainsi que les services Oracle ; et de recopier le fichier multiplex à
la place du fichier endommagé.

Toutes les données sont récupérées jusqu’à la dernière transaction.

7.2 Pertes d’un ou des fichiers redologs et des fichiers multiplex


associés

Rédacteur : SD - Version du 13/11/98 15:35- Page 5


Sauvegarde et restauration

Seuls, les données se trouvant dans les fichiers d’archives pourront être récupérées

Pour cela, il faut restaurer uniquement tous les fichiers de données et tous les fichiers redologs.
Ensuite, veuillez lancer le serveur manager :
• CONNECT INTERNAL

• Monter la base de données sans l’ouvrir


STARTUP MOUNT PFILE=C:\ORACLE\ADMIN\CARL\PFILE\INITCARL.ORA

• Démarrer le recouvrement de la base


RECOVER DATABASE UNTIL CANCEL ;
Lors de l’application du recouvrement avec le premier fichier d’archivage, Oracle vous demande
quelle méthode vous désirez utiliser ; répondez AUTO

• Ouvrir la base de donnée


ALTER DATABASE OPEN RESETLOGS ;

• Détruisez tous les anciens fichiers d’archives car ils ne sont plus applicables.

• Faire de nouveau une sauvegarde complète de la base de données.

• Vous pouvez utiliser CARL Master.

8 RESTAURATION SUITE A UNE PERTE D’UN OU DE PLUSIEURS


FICHIERS CONTROLE
Plusieurs cas sont à envisager :

8.1 Existence d’un fichier contrôle multiplex et non endommagé


Il suffit d’arrêter la base de données, ainsi que les services Oracle ; et de recopier le fichier multiplex à
la place du fichier endommagé.

Toutes les données sont récupérées jusqu’à la dernière transaction.

8.2 Pertes du fichier de contrôle et des fichiers multiplex associés


Si l’ensemble des autres fichiers n’est pas endommagé, il suffit de lancer le script de regénération des
fichiers de contrôle à l’aide du serveur manager, connecté en INTERNAL.

Toutes les données sont récupérées jusqu’à la dernière transaction.

9 PERTES COMPLETE DE LA BASE DE DONNEES (SCRATCH DU


DISQUE)
L’opération de recouvrement ne pourra pas être appliquée. Il faut restaurer tous les fichiers, et
relancer normalement CARL Master.

Seules les données datant d’avant la sauvegarde sont récupérées.

Rédacteur : SD - Version du 13/11/98 15:35- Page 6


Sauvegarde et restauration

10 RESTAURATION PARTIELLE DE LA BASE DE DONNEES


Suite à des erreurs de manipulations ayant entraînées des problèmes dans la base de données CARL, il
peut être intéressant d’effectuer une opération de recouvrement jusqu’avant la date de ces
manipulations. Evidemment les transactions suivantes ne seront pas récupérées.

Pour cela, il faut restaurer uniquement tous les fichiers de données. Ensuite, veuillez lancer le serveur
manager :
• CONNECT INTERNAL

• Monter la base de données sans l’ouvrir


STARTUP MOUNT PFILE=C:\ORACLE\ADMIN\CARL\PFILE\INITCARL.ORA

• Démarrer le recouvrement de la base


RECOVER DATABASE UNTIL TIME ‘YYYY-MM-DD:HH24:MI:SS’ ;
Lors de l’application du recouvrement avec le premier fichier d’archivage, Oracle vous demande
quelle méthode vous désirez utiliser ; répondez AUTO

• Ouvrir la base de donnée


ALTER DATABASE OPEN RESETLOGS ;

• Détruisez tous les anciens fichiers d’archives car ils ne sont plus applicables.

• Faites de nouveau une sauvegarde complète de la base de données.

• Vous pouvez utiliser CARL Master.

11 SAUVEGARDE ET RESTAURATION AVEC L’OUTIL D’IMPORT /


EXPORT
Ces outils permettent de sauvegarder et de restaurer un schéma. Cette méthode sera utilisée lorsque
l’on voudra effectuer une mise à jour du moteur Oracle ou lorsqu’on désire affecter à un schéma les
données d’un autre schéma.

Cette méthode ne peut pas remplacer la sauvegarde et la restauration, car :

• Le recouvrement ne pourra pas être effectué.


• Cette opération ne peut s’effectuer que sur des fichiers sains.

Rédacteur : SD - Version du 13/11/98 15:35- Page 7