Vous êtes sur la page 1sur 5

Mélanges et transformations

Partie 1. Changements d’état isobares de mélanges binaires


1.5. Diagrammes LV avec miscibilité totale à l’état liquide

Objectifs du chapitre

→ Notions à connaître :
 Diagramme avec miscibilité totale à l’état liquide
o Cas du mélange idéal
o Cas du mélange avec homoazéotrope

→ Capacités exigibles :
 Qualifier un mélange d’idéal ou non à partir d’un diagramme
 Tracer un diagramme de phase à partir d’informations sur les caractéristiques du mélange
 Décrire les caractéristiques des mélanges homoazéotropiques.

Ce chapitre sur les cas de mélanges binaires dans lesquels les deux constituants chimiques sont miscibles tant à l’état gazeux
qu’à l’état liquide.

Problématiques :
 Quelles sont les allures possibles de diagrammes binaires dans le cas d’une miscibilité
totale à l’état liquide ?
o Qu’est-ce qu’un mélange idéal ?
o Qu’est-ce l’homoazéotropie ?
 Pourquoi le changement d’état d’un mélange homoazéotropique s’effectue-t-il à
température constante ?

1. Qu’est-ce qu’un mélange idéal ?

La traduction « mathématique » de l’idéalité sera donnée plus tard dans l’année, mais on peut déjà aborder la notion sur le plan
physique.

Soient deux substances liquides miscibles A et B. Initialement dans des récipients séparés, elles sont mélangées :

Corps purs avant mélange Constituants miscibles

-1-
Décrire l’entourage des molécules A et B avant et après mélange.

Mélange liquide A1+A2 idéal :

A quelles conditions sur les structures chimiques des molécules, un mélange binaire a-t-il des chances d’être idéal ?

Expl : Mélange O2 + N2

Allure du diagramme en cas d’idéalité ?

O2 liquide
http://youtu.be/7NXfyCezUFk

-2-
2. Mélanges réels

Trois situations peuvent être rencontrées pour les mélanges de deux substances miscibles à l’état liquide :

Le mélange liquide
est-il idéal ?

OUI NON

Simple fuseau
L’écart à l’idéalité est :
étroit

FAIBLE GRAND

Simple fuseau Double fuseau :


large Homoazéotropie

Allures des diagrammes dans les cas de miscibilité sans idéalité :

Expl : NH3 et H2O

Miscible : OUI Un seul fuseau élargi


Idéal : NON
Ecart à l’idéalité : FAIBLE Pas d’extrémum

Expl : HNO3 et H2O

Apparition d’un extrémum :


l’homoazéotrope
Miscible : OUI
Idéal : NON (maximum ou minimum
Ecart à l’idéalité : IMPORTANT selon le mélange)

Deux fuseaux

-3-
3. Zoom sur l’homoazéotropie

Un diagramme avec homoazéotrope fait apparaître un extremum commun aux courbes d’ébullition et de rosée.

Homoazéotrope :
Point de concours des courbes de rosée et d’ébullition dans le cas d’un mélange de deux
constituants miscibles à l’état liquide

Propriétés spécifiques au mélange homoazéotropique :

Justification des spécificités du mélange homoazéotropique :

 Identité des compositions des deux phases pendant le changement d’état :

Mélange quelconque (x2 ≠ xhomoazéotrope) Mélange homoazéotropique (x2 = xhomoazéotrope)

-4-
 Constance de la température pendant le changement d’état :

Mélange quelconque (x2 ≠ xhomoazéotrope) Mélange homoazéotropique (x2 = xhomoazéotrope)

Remarque : Les coordonnées de l’homoazéotrope dépendent de la pression totale imposée lors du tracé du diagramme.

Caractéristiques physiques de l’homoazéotrope eau-éthanol


Pimposée (mmHg) TZ (°C) Fraction massique en eau
760 78,15 0,045
198 47,63 0,027
95 33,35 0,005

Conséquence : Mélange eau-éthanol à 4,5 % en masse d’eau :


 A P = 760 mmHg, l’ébullition se produit à température constante (t° identiques pour début et fin d’ébullition) ;
 A P = 198 mmHg, l’ébullition se produit sur un intervalle de température (t° différentes pour début et fin d’ébullition).

-5-