Vous êtes sur la page 1sur 11

1 Rapport: Travaux pratiques sur les Antennes et Hyperfréquences Génie Electrique

_____ Rapport Travaux Pratiques

ANTENNES
&
HYPERFERQUENCES
MOUSTANSIR Loubna
RACHIDI Zineb
Mr.AMHARECH ARAMMAZ salim

TP&Cours encadrés par Mr. AMHARECH Année universitaire 2015-2016


2 Rapport: Travaux pratiques sur les Antennes et Hyperfréquences Génie Electrique

Sommaire
Introduction général…………………………………………………………………..…………………………………………………3

Tp2 : simulation de lignes de transmission sur PSPICE……………………….……………………………4

Conclusion…………………………………………………………………..………………………………………………………………..11

TP&Cours encadrés par Mr. AMHARECH Année universitaire 2015-2016


3 Rapport: Travaux pratiques sur les Antennes et Hyperfréquences Génie Electrique

Introduction générale
Les lignes de transmission permettent le transfert des informations.
Les distances à parcourir, la bande passante des signaux et la technologie
utilisée dépendent du type d'information. Ainsi, Les lignes utilisées pour les
liaisons téléphoniques transatlantiques sont des fibres optiques de plusieurs
milliers de kilomètres de longueur propageant des ondes électromagnétiques à
des fréquences optiques (>1015 Hz), alors que celles reliant les composants
électroniques dans un circuit intégré sont des pistes de quelque microns de
long propageant des ondes électriques et électromagnétiques à des fréquences
allant de quelques Hz à quelques GHz.
Elles ont toutes pour but de guider l'information sans perturbation,
c'est à dire sans trop d'atténuation ou de déformation. Dans le domaine des
télécommunications le problème est évident. Les distances à parcourir sont
telles que quelle que soit la fréquence des signaux il faut tenir compte des
phénomènes de propagation qui concourent à cette distorsion. En ce qui
concerne l'électronique numérique, l'augmentation des performances est très
directement liée à la vitesse des circuits. Les ordinateurs personnels
fonctionnent aujourd'hui à des fréquences d'horloge supérieure à 3 GHz! Les
signaux logiques sont donc maintenant aussi dans le domaine des
hyperfréquences.
La difficulté est l'acheminement des signaux, entre différents points du
circuit, entre circuits, entre cartes ou même entre équipements. La
transmission des informations peut se faire par voie hertzienne (propagation
libre) ou par guidage. En ce qui concerne les "guides", Il en existe plusieurs
types. Les lignes "bifilaires" composée de 2 (ou plus) conducteurs capables de
transmettre la tension en même temps que l'onde électromagnétique sont les
guides d'ondes les plus fréquemment utilisés.
Mais il arrive qu'on doive utiliser des lignes ne pouvant propager que
la seule onde électromagnétique comme les guides d'onde métalliques ou les
fibres optiques. Dans la suite de ce cours, nous présenterons les différents
types de lignes ainsi que leur domaine d'utilisation. Puis dans la suite, nous ne
traiterons que les phénomènes de propagation sur les lignes bifilaires

TP&Cours encadrés par Mr. AMHARECH Année universitaire 2015-2016


4 Rapport: Travaux pratiques sur les Antennes et Hyperfréquences Génie Electrique

Tp2 : simulation de lignes de transmission sur PSPICE


Objectifs :

1- Etude de phénomène de couplage électromagnétique dans un système


Hyperfréquences.

2- Etude des effets de l’adaptation d’impédance sur le fonctionnement


d’un système hyperfréquences
Etude théorique :

 Modélisation de la ligne :

En Netlist les lignes de transmission sans perte s’exprime ainsi :


T1 1 2 3 4 Z0 = (valeur) Td = (valeur)

 Généralités sur la diaphonie :

On parle de diaphonie dans le cas de multiples canaux de communication ou de


données, là où l'un interfère sur l'autre ou les autres, gênant ainsi l'écoute sur les
autres canaux.
Lorsque deux lignes de transmission sont placées à proximité les unes des autres, une
fraction plus ou moins grande du signal se propageant sur l’une, peut se trouver
transférée sur l’autre.
Il convient de minimiser au maximum, cet effet parasite lié au couplage de lignes
detransmission, également appelé diaphonie.

TP&Cours encadrés par Mr. AMHARECH Année universitaire 2015-2016


5 Rapport: Travaux pratiques sur les Antennes et Hyperfréquences Génie Electrique

Interférences entre paires au sein d'un même câble entre deux paires:
 Diaphonie locale ou paradiaphonie (NEXT : Near End CrossTalk) mesurée à
l'extrémité proche, relativement à l’entité émettrice, de la ligne perturbée
 Diaphonie distante ou télédiaphonie (FEXT : Far End CrossTalk) mesurée à
l'extrémité éloignée, relativement à l’entité émettrice, de la ligne perturbée
moins problématique que la précédente du fait de l’atténuation.

MANIPULATION :

 Ligne de transmission simple :

 On réalise un schéma contient une ligne sans perte, la figure suivante le montre :

 Génération du NETLIST :

TP&Cours encadrés par Mr. AMHARECH Année universitaire 2015-2016


6 Rapport: Travaux pratiques sur les Antennes et Hyperfréquences Génie Electrique

 On visualise la tension Ve :

 On visualise la tension Vs:

 On remarque d’abord que au niveau de sortie


L’amplitude a diminue par rapport l’entrée

TP&Cours encadrés par Mr. AMHARECH Année universitaire 2015-2016


7 Rapport: Travaux pratiques sur les Antennes et Hyperfréquences Génie Electrique

 Ligne de transmission deux conducteurs :

 Cet exemple consiste en une ligne de transmission muticonductrice uniforme.

 La source est une impulsion trapézoïde d’amplitude 1V, avec un temps de montée et un temps
de descente de 1.5ns. La largeur de l’impulsion est de 6.5 ns.n La longueur de la ligne est de
0.3048m.

 Génération du NETLIST :

 On visualise la tension V1 Source :

TP&Cours encadrés par Mr. AMHARECH Année universitaire 2015-2016


8 Rapport: Travaux pratiques sur les Antennes et Hyperfréquences Génie Electrique

 On visualise la tension V2 Entrée du conducteur Actif :

 On visualise la tension V3 entrée du conducteur passif :

 On visualise la tension V4 sortie du conducteur actif :

TP&Cours encadrés par Mr. AMHARECH Année universitaire 2015-2016


9 Rapport: Travaux pratiques sur les Antennes et Hyperfréquences Génie Electrique

 On visualise la tension V5 Sortie du conducteur passif:

 Commentaire :
 Une variation brutale de tension V1 entre un fil et un plan de masse ou entre deux
conducteurs va générer un champ électrique qui va induire un courant (i) sur le
conducteur voisin par effet capacitif. On récupère donc une tension V2 sur le câble
victime.

 Les perturbations subies par une transmission sur un câble de conducteur métalliques
sont toujours d’origine électromagnétique. Une onde électromagnétique est composé
d’un champ magnétique se propage à la vitesse de la lumière.

 Ses effets sont d’autant plus intenses que la variation du courant électrique qui produit
l’onde est élevée. Des tensions plus au moins s’ajoutent alors au signal à transmettre et
parviennent à la transformer

TP&Cours encadrés par Mr. AMHARECH Année universitaire 2015-2016


10 Rapport: Travaux pratiques sur les Antennes et Hyperfréquences Génie Electrique

On change les valeurs des résistances de charge et de source de telle sorte


que les circuits soit adaptés on choisi R=50 Ohm
 Le 1 cas : simple

 Le 2 cas : 2 conducteurs

TP&Cours encadrés par Mr. AMHARECH Année universitaire 2015-2016


11 Rapport: Travaux pratiques sur les Antennes et Hyperfréquences Génie Electrique

Conclusion

Les perturbations subies par une transmission sur un câble à conducteurs métalliques sont toujours
d'origine électromagnétique.

Une onde électromagnétique est composée d'un champ électrique et d'un champ magnétique se
propageant à la vitesse de la lumière.

Ses effets sont d'autant plus intenses que la fréquence de variation des courants électriques qui
produisent l'onde est élevée : c'est le cas des étincelles produites par des appareils de soudure ou des
collecteurs de moteurs électriques, pour ne citer que deux exemples.

Ces champs se produisent également lors du démarrage des moteurs électriques car de très forts
courants sont alors mis en jeu.

Des tensions plus ou moins fortes s'ajoutent alors au signal à transmettre et parviennent à la
transformer.

Si le signal transmis est sonore, on entendra des craquements, de la "friture'.


Si le signal transmis est une vidéo : on verra des rayures et aussi des craquements dans le son.
Si le signal est numérique : certains bits peuvent changer d'état et fausser totalement le message.

Pour se protéger physiquement des perturbateurs :

 antiparasiter les appareils producteurs de parasites (obligation légale aux constructeurs)


 éloigner les passages de câbles des lieux parasités
 utiliser des chemins de câble métalliques faisant office de cage de Faraday
 utiliser des câbles blindés
 utiliser des câbles coaxiaux
 utiliser des câbles à paires torsadées
 mettre en œuvre le mode de transmission différentiel

TP&Cours encadrés par Mr. AMHARECH Année universitaire 2015-2016