Vous êtes sur la page 1sur 52

David VIEL – Le 02 04 2019

Le Jugement personnel
… la condition humaine = la « peau » ou la plaie !

Comment être « sûr » de soi


= « être »
et/ou ressortir de cet état de « fin » (de doute) ;
sans juger,
sans être critique
= Voir le « mal »,
pour avoir du « + »
pour prendre de la « valeur » ;
de l’Autre
des autres « à la fin ».
Pour ressortir
et/ou s’extraire de l’histoire,
de ce qui ce qui a raison de « soi » (de ce qui se moque du monde
et/ou de ce qui a cette influence là,
sans que ça ressorte
pour réellement le « pouvoir »).
Pour se renforcer personnellement
et/ou ne pas perdre le « nord » (ne pas être sans « crédit »)
= avoir besoin de ça (de reconnaissance)
pour reposer sur quelque chose de « sûr » (de « fondé »,
de « valable »)
qui « prendrait »
et qui lui, leur donnerai-en-t raison ;
de l’influence ( = « confiance »).

David VIEL – Le 02 04 2019


Une personne affecte les choses.
Elle ne le réalise pas ça,
Elle affecte ce qui lui « tombe » dessus (après tout ce qu’elle « fera »
c’est « espérer » que ça se passera bien à son sujet
et/ou la concernant).

Au départ,
elle ne jugera pas.
Elle « est » (point barre) enfant (elle n’a pas encore conscience de ça
et/ou du monde).

Elle est « là »
et pas autre part.
Elle affecte
= elle est là pour se « familiariser »,
pour s’habituer
et/ou donner de « soi »
= « Supporter »
= Donner raison (de « soi ») ;
créditer (aimer) les « murs »
qui seront son sentiment (pour être « là »
et pas autre part).

En s’appliquant
à ce qui est son à-faire
et/ou ce qui la Regarde
= en s’attachant,
ça devient de fait,
« possible » (et non impossible
et/ou insupportable)
= son « milieu »
= son « trou »
= ça prend « forme »

David VIEL – Le 02 04 2019


afin de pouvoir faire ce lien,
avec la « terre » (croire en son histoire ;
être « bien »
et non « mal » ;
je rappelle que si ça a raison du monde « à la fin »
alors elle est personnellement « bien »
= elle a du « mérite »
et/ou de la « chance »
pendant que les autres, l’Autre, sont, est
concrètement Conquis,
avec, pour elle
ou alors plus «là »
puisqu’elle a eu raison « à la fin »)
= être cette personne,
ou être « là », de fait (ou pas autre part
= ça la eu
ou elle a eu ça « à la fin ».
Pour le « pouvoir »
et/ou le plaisir de la vue
= de « gagner »
ou alors pour juste
sauf que ça ne paie dans ce sens là
et/ou ça ne renforce le sort
= Je).

La personne a ainsi une reconnaissance


ou du « mérité »
= un ordinaire
ou une « vie » qui « marche »
= un milieu,
propre à ce qui est devenu son sujet (propos).
Afin de pouvoir faire ce lien être-avoir
= ressortir ( = ne pas éprouver du « mal »)

David VIEL – Le 02 04 2019


= se « voir »
= s’appartenir
et/ou se « retrouver » dedans (ce sont ses « murs »)
= Avoir une chose à l’esprit (trouver une « chose »)
pour se res-sourcer
ou se retrouver
et non éprouver du « mal »
= et généralement,
ce sera dans l’environnement
à l’Origine de leur sujet ; de leur Je
et/ou corps mental
= revenir à la base
de leur « volonté »
ou à l’Origine de leur sujet dans le temps
(ce temps).

Il leur faut un objet,


pour retrouver la « confiance »
ou la ressource dans le temps (leur tête)
= une histoire
ou une raison d’y aller,
sinon c’est « passé »
ou ça n’existe pas (plus) ;
ça n’est plus « possible ».

Il leur faut un Je
= faire preuve de volonté
= un corps mental
ou un objet ( = ça)
afin de pouvoir se fixer
= croire en leur histoire (« exister ») ;
« être »
et/ou ressortir de cet état de « fin »

David VIEL – Le 02 04 2019


= Ça doit leur parler,
ça doit leur faire plaisir
et/ou leur Revenir
pour ne pas « mourir » ;
« échouer » personnellement ;
qu’est-ce qui aura ainsi cette place ou cette importance = le « soi » ?
Sur quoi misera la personne,
pour « s’en sortir » selon elle,
dans la vie (ou ce qu’elle se figure être la vie).
Pour ne pas « douter » (je rappelle,
qu’il y a que le doute qui « tue » ;
et si ça ne lui Revient pas,
alors elle doutera)
en ayant raison du monde,
et non alors en sortant de leur Je ;
de le «conscience »,
de leur « connaissance »,
ou connexion pour que ça « dure »,
pour que ça leur Revienne,
et non leur « coûte »
« à la fin » (pour ne pas « échouer »
ou « mourir » de leur personne).
Pour continuer à être « bien »,
à avoir de la « chance »,
du « mérite »,
et non que ça, les lâche ;
et/ou que ça ne leur Reviennent pas (fassent pas plaisir personnellement).
… Tout en étant « en vie » ;
ça est le temps,
est ce qui se « passe »
ou ce qui doit « renforcer » leur corps mental
et/ou leur connaissance
au sujet de ce qu’ils se figurent honnêtement être la vie

David VIEL – Le 02 04 2019


= connaître.
Pour ne pas être « déprécier »,
pour ne pas être « désolé »
pour ne pas être sans RIEN
mais belle et bien être « apprécié »,
et/ou sans RIEN (le « pouvoir »
et/ou sans connaissance).
Pour continuer à le « pouvoir »
= à exister,
à ressortir
à « assurer »
et/ou à faire ce lien
= à faire « connaissance »
dans le sens qui leur est devenu familier
qui est devenu leurs vies
et/ou leurs propos
puisque ça est vécu
= pas encore réalisé
= encore permis
pour que ça leur soit encore « possible »
et/ou pas « mort » à leur propos).

Arriver à sortir de leur corps mental (affectation familiale,


amicale, sentimentale, professionnelle)
sans que ce soit la « mort »
et/ou la « fin »
= le réaliser ça (réussir à lâcher prise,
ou la « corde »
= ce lien avec la « terre »,
cette notion d’avoir=
= de temps
= ce lien être-avoir ;
pour être « dedans »

David VIEL – Le 02 04 2019


ou « là » de fait ;
arriver à le réaliser ça (à se réaliser dans ce sens là) !
Sauf que ça leur est impossible (ça leur est ainsi,
impossible de le réaliser ; insupportable
sans que les autres, l’Autre leur Revienne
pour encore le « pouvoir »).
Sinon être « là »
pour renforcer leur sort (« connaissance » ;
réalisez l’influence!)
et cela malgré les mots (l’histoire)
pour encore le « pouvoir ».
= ne pas risquer d’avoir « tort »,
« mal »,
ou du « mal »
= risquer de perdre leurs vies
ou ce qui doit leur Revenir
pour continuer à s’expliquer les choses
ou à faire ce lien
… « à la fin » (personnellement parlant)
= à ressortir,
de ce qui leur « coûterait »
et non leur « profiterait ».
Le propre d’être « en tête »,
« à la fête »
ou que l’histoire leur donne raison ( = leur « profite »)
= que les autres, l’Autre, la vie en général
leur donne raison !
= les renforcer personnellement
et/ou dans leur sentiment (« murs »)
= « renforce » leur Je (corps mental,
horizon
= leur « volonté » (ils seront ainsi « sûr »
= content ou fier de leurs personnes).

David VIEL – Le 02 04 2019


Les autres, l’Autre fini-ssen-t
pour leur donner raison !!

Le propre et le fait de « monter »


= d’être « responsable » dans l’histoire
dont ils sont à l’Origine !!
Pour ne pas douter de leurs personnes (« échouer »)
et/ou pour le « pouvoir » (réaliser une idole
et/ou des vedettes).
=Ils ont ainsi vu ça,
le « + »
de la « lumière »
et/ou le « jour »
puisque ça a bien « pris »
pour réellement le « pouvoir »
dans ce sens là !
= ils sont « bien »
= ils « s’en sortent » personnellement
ou ils finissent par toujours par « s’en sortir »
= par avoir raison
et/ou à voir le « jour » (le bout du « tunnel »)
= ce jour !
et/ou cet intérêt ;
et par opposition le « mal » ;
celui qui leur ferait « mal »
ou qui ne leur permettrait pas de « s’en sortir » personnellement ;
et/ou d’avoir ce qu’ils veulent au final !
Afin de pouvoir faire la « bascule » (cette bascule)
= être «sûr »
« à la fin » ! Cette « fin »,
finalité
et/ou dans ce sens là.
Sinon ça leur échappe-rait,

David VIEL – Le 02 04 2019


ou il n’aurait plus la main (de « chance »,
de « mérite » ;
et/ou ça ne ressortirait plus (ils perdraient de leur « éclat»
et/ou « magie ») ;
avec les conséquences que ça impliquera à leurs sujets ;
du fait d’avoir rien réalisé, là.
Sauf si ça « prend »
non pour le réaliser,
mais belle et bien le « pouvoir »
ou s’y croire à ce point.

En étant ( = « être ») enfant,


le corps n’est pas encore sexué ;
et/ou concerné par ça.
= être traité comme tel ;
= ils sont enfant
ou il n’y a pas (encore) de mal
ou ça en eux.
= ne pas avoir à s’occuper de ça
ou ça ne les travaille pas
= « être » enfant
= ne pas être « responsable »
et/ou conscient de ça (réellement « là »
et/ou conscient d’être « en vie »,
d’être « mortel »
= sur « terre ».
Et encore moins,
lorsqu’ils font une chose qui leur « profitera »
personnellement
afin de pouvoir en jouer)
= ne pas avoir à se prendre en « charge »
= de problème et encore moins ça en eux
= ne pas avoir changer leur « vision » des choses

David VIEL – Le 02 04 2019


et/ou au sujet de ce qu’ils se figurent honnêtement être « la vie » (pour eux, il n’y a pas de mal ;
inconsciemment la vie leur Revient
ou ils sont « bien » = il n’y a pas de « mal ».
Ils sont totalement inconscient de ça,
et/ou inconséquent)
= pas prêt de sortir de leur Je (de grandir)
ou de le réaliser ça
(de sortir de leur 1er impression psychique ;
« peau »).
Je rappelle qu’en étant (« être »)
enfant,
il n’y a pas de « mal »
= ça n’existe pas.
Pour être pris en « charge » (enfant) ;
supporter
et en échange,
ils apportent leur légèreté
et/ou inconséquence.
Ils sont ainsi encadré
ou pris en « charge »
par des personnes
« connaissent » ça (le monde)
= qui ne sont plus « enfant ».
Ils sont « aimés »
c’est à dire en « charge »
par des personnes qui sont là,
pour le « valoir »
= être « responsable »
et/ou ne perdre leur lien avec le « vivant »,
avec la «terre » ;
afin que ça leur « profite » (« renforce » dans leur sentiment)
et non que ça leur « coûte »
= que ça ne leur fasse pas plaisir

David VIEL – Le 02 04 2019


= ne pas « perdre » au change.
Je rappelle qu’être traité en enfant,
ce sera pour le rester
= donner leur « soi »,
ou leur vie
pour que des personnes puissent continuer à avoir l’affection
et/ou à renforcer en eux, leur sentiment d’être « adulte »
= d’être « responsable » d’un côté
et « enfant » de l’autre.

Non le réaliser ça,


aussi bien d’un côté comme de l’autre.
Et voir un « jour »
les « enfants » grandir
= « être » à leur tour,
« adulte »
= à l’Origine d’une histoire,
pour avoir ce sentiment,
de « grandir » ;
d’avoir du « poids »
d’être « responsable »
et/ou d’avoir cette influence là.
Afin de pouvoir gérer leurs vies
= temps (ça)
et leur énergie (soi)
= avoir du temps,
qui leur « profite »,
qui leur plait
et non « coûte » ;
à travers la notion d’avoir,
de temps
= la « charge »
qui est devenu leurs à-faire (lien avec le « vivant »)

David VIEL – Le 02 04 2019


leur problème
= leurs sujets dans ce qui est devenu leurs vies (ordinaire
ou normal de reconnaître)
= leur « responsabilité » (ils sont « là » et pas autre part
sauf s’ils désertent
ou plus « là » de fait) ;
pour que ça (qui peut être, TOUT et RIEN)
continuer à leur aller ;
à leur sujet (à condition de tenir la « charge »,
que ça aille dans leur sens
= que les autres, l’Autre leur donne raison ;
les « supporte »,
leur Revienne
ou leur donner raison ;
temps et énergie).
Pour ça ne leur échappe pas
mais belle et bien que ça leur aille ;
et/ou Revienne (plaise personnellement).

Derrière ça,
il y a TOUT un monde ;
et/ou ce que ne dit pas une personne,
pour continuer à être « bien »
et/ou à « gérer » ça (à ne pas se dévoiler)
= TOUT
et/ou ce qui est inconscient
= caché
et qui le restera (caché) tant que ça « marche »
= à condition que ça (ce que la personne « veut » dans la vie
pour continuer à être « bien »,
à être là)
Revienne toujours (fasse plaisir,
donne raison) =

David VIEL – Le 02 04 2019


pour être encore « dedans » (le « pouvoir »)
être « sûr » (le « supporter » ;
sinon elle doutera avec les conséquences
que ça impliquera).
Pour continuer à émettre (à « être »)
et pas que des doutes.
Pour continuer à être « sûr » (personnellement)
et/ou pouvoir le « garantir » ça
= ils se « doutent » de rien (ils ne le voient pas ça ;
ils le permettent pour être « bien » personnellement
et/ou « à la fin » = dans ce sens là).

Une personne met ça (son ça


= son « grain de sel »)
en perspective
pour en « valoir » la peine
… « à la fin » ( = ça fait des histoires
ou des vagues)
= se figurer ça
pour capitaliser son Je
= convertir le monde à son sujet
et/ou à ce qui lui « prendra »
pour être « bien »
dans ce qui lui « prend» ;
pour être personnellement « bien »,
= manquer de RIEN
et non être « à la rue » ;
et/ou « mal » personnellement
= être sans res-sort
= sans affectation
et/ou « s’en sortir » personnellement ?

Le ressort provient de l’histoire

David VIEL – Le 02 04 2019


dont ils sont à l’Origine
et/ou « responsable »
pour avoir le change ;
du change,
du concret (le contraste
ou la preuve ainsi,
de le « valoir »)
qu’ils n’auront pas ainsi de « mal »
et/ou ils ne pourront pas ainsi
= être « mal » ( = se « protéger » de ce dont ils sont « responsables »
pour continuer à ne pas douter
= à se « renforcer »
ou à croire en leur histoire
pour que les autres, l’Autre,
leur Revienne-nt
et/ou leur « profite »
afin de ne pas éprouver du « mal » ;
celui là même qui lui permettra,
d’avoir raison du monde
et non conscience de ça
= que les autres, l’Autre est,
sont Conquis,
Neutres ou dé-fait,
tellement ça « prend » bien »).

Ils jouent leurs vies, là


ou leur sentiment de l’être
= d’être « « bien » personnellement ;
sinon «mal » !
Ils doivent avoir le sentiment,
de connaître les choses
= de s’en charger (ils ont ça,
à gérer. S’ils perdent leur temps,

David VIEL – Le 02 04 2019


ils sont « mal » « à la fin ».
Et non pour retrouver ce qu’ils auront « perdu »
et/ou revenir « à la vie »)
= Ça ne ressortira pas forcément de manière sexuée
et/ou violente
mais ça ressemblera à RIEN.
Raison pour laquelle que ça sert à rien de juger une personne.
Au contraire, il faut le voir
= il faut réaliser la mécanique ;
cette mécanique.
Sans en avoir réellement conscience
c’est tout leur temps (ce qu’ils ont fait ; qui ils « sont »)
qui leur échappe !
= qui leur Revient à la « gueule ».
Pour «mal » finir (personnellement)
ne plus être « là » (ne pas pouvoir le supporter ça ;
ils le supportent ça,
seulement si ça leur Revient personnellement).
Afin de pouvoir être « bien »
et/ou « fêter » ça
et non être sur le « carreau »
et/ou sur le « grill » («grillé » ;
ils doivent finir par « briller »
et non par être « cramé »).

« À la fin »,
ils arrivent ainsi à aller « bien » (à mettre ça de côté)
= à « monter »
ou à aller en « haut » (ils se figurent ça
ou ils ont cette influence là)
Ils sont là,
dans l’Ego
dans la matière

David VIEL – Le 02 04 2019


ou le paraître
= « sûr » de leur personne
ou « à la hauteur »
de ce qu’ils se sont mis en tête
pour réellement le « pouvoir »
du fait que ça,
les autres, l’Autre (dans l’histoire qui se « passe »)
sont de fait
Conquis,
Neutres,
ou plus « là » dans les faits (je rappelle qu’au sujet de ça,
c’est avoir une influence sur le temps
= les choses. Pour être « soulever »
autant que « ruiné »
= « à la rue »)
= Du temps (ça)
est passé ;
dans ce sens ...
Non pour l’avoir réalisé ça,
mais belle et bien pour le « pouvoir »
et/ou le plaisir de la vue (… d’en jeter
et non d’être à j’ter).
Pour que,
ce que pense, dit et fait la personne
ne « vaille » plus RIEN. Et le « meilleur » dans tout ça,
et que ça paraîtra « juste »,
« fondé » (« valable »)
… si ça améliore leur ordinaire
et/ou renforce le Je (les Je) ;
et non ainsi que ça risque,
de lui,
de leur « coûter »
… « à la fin » dans ce sens (avec cet esprit, cette intention)

David VIEL – Le 02 04 2019


là.
Raison pour laquelle,
qu’ils ne sont pas prêt à le réaliser ça
ou de sortir de leur Je (de leur vivant
autant de leur « mort »).

Ils ont besoin de cerner,


de « comprendre » les choses
= de « voir »
= de juger
= d’être critique
pour se « rassurer »
= mettre en boîte.
Et ça se passe en histoire
= + ou – consciemment
= + inconsciemment,
que consciemment.
Il leur faut ainsi de la matière (se « charger »)
= se mettre des choses en tête
pour y arriver
ou le « valoir »
« à la fin » (faire ce lien).
Pour continuer à,
= « toucher »
= « voir »
= « entendre »
...
= avoir raison,
= du jeu
et par extension
pouvoir ainsi renforcer leur Je (sort
= être « sûr »
= être « confiant »).

David VIEL – Le 02 04 2019


Leur « Je »
a besoin de « nourriture »
= de temps (de ça, d’importance)
et d’énergie (de soi).
Ils verront ainsi le « mal »
si ça (les autres, l’Autre)
ne leur donne pas raison.
Pour l’Avoir « à la fin ».
Pour avoir raison « à la fin »
et non le réaliser ça ;
mais belle et bien l’Avoir.
Ils verront ainsi le « mal » ( ...ce qui leur est propre)
par opposition au « bien » (ce qui ne sont pas) :
le « mal »
celui qui leur donnera raison (ils feront appel à ça,
dans ce sens là).
Pour ne pas douter (= « mourir »
de leur personne).
Dès qu’ils voient le « jour »
dans ce sens là
ils ont « conscience »
de ce « pouvoir »
= ils feront tout
pour ne pas « perdre »
« à la fin » ...
Mais belle et bien « gagner » (« tout comprendre » ;
non le réaliser ça
mais avoir ainsi raison du monde
et/ou cette influence là ;
pour « monter »
pour montrer leur « valeur »
et non être sans RIEN

David VIEL – Le 02 04 2019


= ne pas le « pouvoir »).

Ils jouent leur « peau », là ;


leur cellule,
ou enveloppe psychique.

S’ils sont (« être ») enfant,


ils sont totalement inconscient
et/ou ils auront ça à traverser ;
du fait d’être « en vie » (que c’est parti pour eux
= ça sera bientôt leur tour).
Et s’ils ne sont plus enfants,
alors ils sont « armés »
= « chargé »
à condition de trouver un objet,
une chose dans laquelle,
ils « s’en sortent » (pour renforcer leur Je
= avoir un sujet dans ce qu’ils se figureront être la vie
et non le réaliser ça).
= ils ont ça en eux !
= ça (le temps) à gérer
sinon ils vont éprouver du mal
= ça leur échappera (la question est ainsi,
ce qu’ils verront,
réaliseraont
pour être « bien » personnellement
et non « mal » ;
encore « là »).
Et ça ressort
ça se passe en histoire
= ils sont « là »,
à travers l’histoire dont ils seront à l’Origine,
pour être « bien » personnellement

David VIEL – Le 02 04 2019


et non personnellement « mal »
et/ou « déprécié ».
Pour l’Avoir ça (ce qu’ils se sont mis en tête) « à la fin » ;
pour renforcer leur Je (croyance)
= pouvoir croire en leur histoire
et/ou renforcer leur sentiment
= améliorer leur sort (impression de le « valoir »)
= se voir « dedans ».
Et non ainsi pouvoir le réaliser ça
puisque ça les « tuerait » ;
arrivée à un point,
ils ne peuvent plus le réaliser ça,
sans que ça soit le « mort »
ou faute à pas de « chance ».

En partant d’un Je (quel qu’il soit)


c’est obligé,
de voir le « mal »
ou d’être « critique »
= ils ont obligés,
de réduire les choses (le temps, ça)
à l’objet
condition à leur « entendement ».
Pour être « là » et pas autre part
= là où en sont leurs sentiments
sinon ça leur « coûte »
ou ça ne leur est plus « possible » (supportable)
= être sans plus rien comprendre
= « voir »,
= « être » leur personne,
et/ou « là ».

Ils jugent,

David VIEL – Le 02 04 2019


pour réussir à se fixer,
dans la densité ;
pour voir le « jour »
ou se faire « avancer »
= dans ce qui est pour eux, le « jour »
(et/ou les choses)
= ils misent ainsi inconsciemment sur quelque chose,
pour continuer à voir le « jour » ;
et/ou continuer à ressortir de ce qui serait pour eux,
la « fin » (« dure »).
Pour avoir raison « à la fin » !
ou en être encore là, demain ;
ce demain
= « sûr » de leur personne
= ça sera leur « connaissance »
et/ou « conscience » au sujet de ça (des autres, de l’Autre, de la vie)
et/ou leur temps, de vie (que ça « dure »
et/ou que ça leur Revienne).
Pour que ça continue à leur Revenir (« profiter ») ;
et non risquer de perdre leur « écoute »
ou que ça (ce qui se passe)
leur « coûte » cher.
Pour continuer à « avancer »
et/ou à « s’en sortir » personnellement.
Pour continuer à faire ce lien,
en eux ...

Soit ça « prend »
pour être « dedans »
= ne pas avoir à s’occuper de ça,
puisque ça leur Revient là !
Pour être encore « dedans » (« en vie »
et/ou « là »

David VIEL – Le 02 04 2019


= ne pas avoir à s’inquiéter,
à s’occuper,
à s’inquiéter de ça).
Sinon ça est,
latent,
et/ou refoulé (pas « exprimé »
ou pas « là » de fait ;
ça échappe à la personne
avec les conséquences
que ça impliquera à son sujet ;
quel qu’il soit).

Ils arrivent ainsi à tuer ça (le temps


ou le « mal » en eux
= la « difficulté »,
ou la « peine »).
= ils arrivent à l’Avoir ça ( le temps)
à travers l’histoire qui est censé leur « profiter » (leur donner raison ;
du temps et non conscience de ça). L’histoire,
celle qui est censée les « enchanter »,
les « entretenir »
leur permettre d’être les rois de la « fête ».
L’histoire dont ils sont « responsables »
pour arriver à être «sûr » de leur personne
= d’exister
= de compter
= croire en leur histoire
= en leur « pouvoir » (volonté)
= à être « bien »
= avoir raison du monde (cette influence là) ;
et non ainsi conscience de ça !
Ou de leur être,
sans passer par l’objet (l’histoire).

David VIEL – Le 02 04 2019


Du « mal » qu’ils se donnent
pour être vraiment « bien » ;
« à la fête ».

Ça est le temps !
Celui qui leur parle,
ou qui leur prend
= permet de faire impression
= d’être « dedans » (il y a bien ainsi une matière propre à leur sujet ;
sinon il n’y pas de Je
et/ou personne).
Pour être « bien »
« présent »
ou « là »
= dans leurs « murs »,
dans leur « écoute »
= « formation » (empreinte de « pas »)
et/ou « dans » ce qui leur permet de faire ce lien en eux ;
être-avoir (= croire
= de ressortir
= faire « connaissance »
= « apparaître » dans un sens qui leur est familier
ou dans un sens qui leur est propre ;
qui les « enchante »
et/ou « mobilise »).
Pour avoir ainsi du temps
et de soi
= « réussir »
et/ou avoir le sentiment,
de le « valoir »
= de le « pouvoir »
et/de « compter »
= d’être « utile » (d’être intéressant,

David VIEL – Le 02 04 2019


d’intéresser
d’être une personne visible,
valable
et non personne
= invisible
ou sans valeur)
ça « marchera-it » ainsi pour eux !
Mais !!
ce sera à la condition de rester dans leur « écoute »
et/ou leur « corps » de métier (affectation)
= dans ce qui les occupe d’ordinaire
et/ou dans ce qu’ils arrivent à « entendre »
= « comprendre »
afin que ça « passe »,
que ça se « passe » ;
et ça sera leur « courant »,
= ordinaire pour eux
et/ou leur monde (pour continuer à croire en leur histoire)
= ça sera leur « vision » des choses
et/ou leur « formation »
= « base » ;
sinon ils ne pourront plus être « sûr » (« bien »
et/ou revenir à eux
= à la vie
et/ou de ce qui fait « mal »
= « coûte »)
et/ou être « là » de si tôt
= retrouver ce sentiment d’être « bien »
= la « paix » (il y aura un truc,
qui clochera en eux
= ne pas se « connaître » si bien)

Une fois,

David VIEL – Le 02 04 2019


= ce qu’un sentiment,
= ce qu’un « être » en pensée
à besoin de trouver
= sa place, sa vie ou son truc
= une chose qui lui Revient
et dont il comprend
pour se mettre « dedans » ;
et non ainsi que ça lui « coûte » (ça a ainsi pris « forme »
pour être « dedans »
et/ou « bien ».
Je rappelle qu’ils ont ça en eux,
et que ça doit prendre « forme » avec le temps
afin d’avoir une chose à faire à l’esprit
qui leur « profite »
et non « coûte »
afin de pouvoir gérer ça en eux
et/ou leur temps).
Il restera ensuite dans leur à-faire
pour ne plus avoir de problème
= continuer à s’occuper de ce qu’ils savent faire
= pour ne pas avoir à sortir de leur Je,
et/ou de voir le réaliser ça
= sortir de leur « formation »
pour ne pas « perdre »,
le lien ; ce lien.

Il y a une tension,
en chaque personne.
Et cette tension,
est + ou – géré ;
à travers ce qui devient leur à-faire
= leur problème
= leur vécu

David VIEL – Le 02 04 2019


pour continuer à avoir du temps (ce temps)
et de l’énergie (cette énergie)
= continuer à « avancer » personnellement
dans ce qui est devenu leur à-faire ;
sinon ils « n’avancent » plus (il y a un truc qui n’ira pas) ;
et ça les rendra dingue !
Ils perdront la boule,
la boussole (ça)
et/ou le nord
; sauf s’il sont à nouveau dans leurs « murs » ;
= « formation »
pour retrouver leur « écoute »
et/ou leur « vision » des choses ;
sinon être « mal »
et surtout sans rien y comprendre,
à ce qui leur arrivera
= ça les dépassera
et/ou ça leur tombera « dessus »
= ça leu échappera
sans rien avoir réalisé
et/ou comprendre ce qui leur arrivera dans le temps (ce temps)
= ne pas retrouver,
ce qu’ils ne sont pas prêt de revoir,
de si tôt.
Puisqu’ils ne l’ont jamais travaillé ça ;
ils ont toujours « travaillé »
dans le sens de le « valoir »
ou de le « vouloir » (d’en « vouloir »,
personnellement)
= du « faire »

Dans ce monde,
une personne ne doit pas se découvrir (évoluer)

David VIEL – Le 02 04 2019


mais « rapporter »
… au monde qui « l’élève » dans ce sens là (qui l’exploite !)
afin de pouvoir renforcer le « mouvement » ... qui a cette influence là
et/ou raison du monde
= ce qui est au « centre »,
ce qui est « loué »
et/ou « reconnu » (je rappelle que l’esprit,
qui est au « centre »
c’est de devoir faire de l’argent
et/ou se faire un nom
sinon éprouver réellement du mal !
Pour son « bien »
ou dans son « intérêt » !!
Non pour le réaliser ça,
mais belle et bien donner le change
ou alors être sacrifié
sur l’autel,
d’un système qui « profite » !
À ceux qui ont « tout compris » (qui ont changé dans ce sens),
qui sont « montés »
qui ont « réussi » dans ce qu’ils se figurent honnêtement !
Être la vie ;
pour continuer à « tout comprendre »
et/ou à se donne raison.
Ils ont suivi le mouvement,
=bien écouter les « ordres »
ce qui est dans l’air
ou ce qui leur renvoyer le sentiment,
d’être « bien » personnellement
= en « haut »
= « promu »
et/ou estimé par ceux qui ont « tout compris »
= se caler (Revenir à ceux)

David VIEL – Le 02 04 2019


sur ce qui les concentre,
concerne,
et/ou a ;
et non risquer d’être « mal »
ou d’avoir ça,
sur le dos (du « mal ») « à la fin ».

Je rappelle que ça,


est le temps ;
celui qui sera leur « charge »
= qui finit par avoir raison de leur personne,
pour être encore « dedans » ;
au « courant ».
Non pour le réaliser ça,
mais belle et bien produire,
cristalliser les choses
dans un sens,
celui qui leur deviendra ordinaire ;
et/ou qui leur Reviendra
sinon ça leur échappera
= Reviendra pas (puisqu’ils n’ont rien d’autres réalisé
malgré l’histoire dont ils ont à l’Origine
et/ou qu’ils sont « responsable » pour réellement le « pouvoir »)
= ça « profitera » ainsi
à ceux qui ne diront pas non à ça,
puisque ça les « renforcera »,
ça leur donnera raison
et/ou leur donnera la matière
dans leur sujet a besoin
pour continuer à faire ce lien en eux ;
et/ou à ne pas « mourir » (de leur personne).
Pour continuer à être « sûr »
= à « gagner » au change ;

David VIEL – Le 02 04 2019


le change,
celui qu’un Je a besoin d’avoir
afin de pouvoir « avancer »
dans ce qui sera sa « formation » (sa « vision » des choses).
Pour qu’il puisse continuer à maintenir ça,
en lui ;
cet « ordre » ;
cette équilibre ;
tant physique,
que psychique
= continuer à « savoir »
pour encore le « pouvoir » !
Le « valoir » (à ressortir de cet état de « fin »).
Réaliser l’influence !!

À mon sens,
il faut arriver à être sans juger (mettre en boîte)
et/ou voir le « mal » (avoir cet intérêt
à l’esprit) ;
sans être pourtant mal.
Afin de pouvoir ainsi,
renforcer son être (son énergie
ou corps énergétique)
et non son Je (son sort ;
dans l’idée d’être « pilier »)
= le Je
qui a besoin de matière
= de convertir le monde à son sujet,
pour ne pas « mourir » (émettre des doutes)
= que ça risque,
de lui échapper.
En le réalisant,
ça ne lui échappera pas !

David VIEL – Le 02 04 2019


Et cela même sans passer par le Je,
ou l’objet qui devra forcément avoir raison du monde,
pour continuer à être « bien » personnellement,
à le « valoir »
ou ne pas « mourir » de leur personne
et/ou « échouer ».
Ce qu’ils ne feront pas,
puisque dans ce sens,
ça ne leur « rapportera »
mais belle et bien « coûtera » (le sentiment a déjà changé … dans ce sens).

Le réaliser,
pour ne pas avoir cette influence là.
= ne pas entrer,
dans une lutte sourde (« intestine »
= inconsciente
et/ou,
où les choses ne sont pas dites)
pour avoir du « poids »
= raison de l’Autre,
des autres
= pouvoir le « valoir »,
être « sûr »,
de sa personne.
Pour ne pas douter
et/ou ne pas « mourir » de leur personne (perdre leur « écoute »).
Non pour le réaliser ça,
mais belle et bien devenir le personnage principal,
important dans l’histoire qui se « passe »,
pour avoir raison « à la fin » !
du « poids » (cette influence)
= le « pouvoir »,
et/ou le plaisir de la vue ;

David VIEL – Le 02 04 2019


sinon,
ça leur échappera-it (fera-it du « mal »
= ils n’auraient plus conscience d’exister
ou de le « valoir » ;
je rappelle que leur «être »
en a besoin).
Sans avoir travaillé ça,
ils sont obligés
d’avoir raison « à la fin »
= dans le sens,
qui leur donnera raison (le sourire).

Le temps d’une vie,


il y a une conversion.

Les « êtres » sont ainsi brassés


= « travaillé » au corps ;
après la question,
sera pour réaliser quoi
= pour renforcer leur « sort » ou le sort de qui ?
Ou alors,
leur « être » ?
= connaissance à ce sujet
pour sortir de leur Je
sans que ce soit pour autant la « mort »,
un « drame » ou la « fin ».
Sinon être « là » (en vie)
pour renforcer leur « être » (Je
et/ou sort).
Pour avoir réellement du « mérite »,
une vie de « rêve »
et/ou de la « chance »
= pour manquer de RIEN (être en « haut »

David VIEL – Le 02 04 2019


et/ou « à la fête »
= être pour ne pas atterrir
après avoir décollé
ou vu le « jour ») ;
vis à vis de ceux qui seront de fait
Conquis ou sinon dé-faits ;
sauf en étant d’accord, avec ou pour ceux
qui ont eu raison « la fin » (sinon être « mal » !
Voire plus « là » ;
du fait d’avoir raison du monde
= « tout compris »
et/ou cette influence là ;
ça n’élève pas dans ce sens,
et malgré l’histoire dont ils sont « responsable »
afin de se convaincre du contraire
à condition que ça, les autres, l’Autre continue-nt à leur Revenir
sinon ils sont « mal »
ou ils perdent la « confiance »
celle qui leur Revenir
pour continuer à le « valoir »).

Prenez-vous en,
à une personne qui a raison du « monde » (pas conscience de ça)
= cette influence là ! Pour « voir » ...

Ils « travaillent » ainsi ça,


à leur manière
et/ou à l’arrache
= non pour le réaliser (se découvrir sous ce jour)
mais belle et bien pouvoir être « célébré »
et/ou « bien »personnellement ;
tout en « haut » ;
tout en étant sur « terre »

David VIEL – Le 02 04 2019


ou « mortel ;
ce qui n’est pas de sens (d’intérêt)
sauf pour une personne qui se leurre à ce sujet
= qui aime ça,
qui espère ça,
qui attend que ça (de « décoller »
ou de « léviter »).
Pour être « bien » personnellement
et non « mal »
et/ou sans rien
= sans s’y retrouver « à la fin »
et/ou s’y voir (à condition que ça leur Revienne,
que ça leur « profite »
et non « coûte » ;
sinon ça leur échappe !
Et ça ils ne le veulent surtout pas ;
et/ou ils ne peuvent plus faire ce lien,
en eux
= y croire sans être pathétique).

Ça est le mal qui se donne,


ou alors qu’ils ne se donnent pas,
non pour le réaliser ça,
mais belle et bien pour croire en leur histoire
et/ou ne pas « mourir » de leur personne (pour « durer »)
et/ou « échouer » personnellement ( = le « vouloir » ça,
le « bien »,
le « + »
vis à vis de ce qui est pour eux,
le « mal »
et/ou « bas » ;
sans « valeur »).

David VIEL – Le 02 04 2019


Dans le cycle de la vie,
le propre et le fait
d’être « là »
et/ou une personne,
il y a 3 étapes :

- « être » enfant
= vu comme ça
= être sans mal,
ou sans ça (asexué).

- « être » adolescent,
jeune adulte
= plus vu comme ça,
ou comme étant innocent
(= être sexué).

- « être » adulte
= s’être normalement « fixer »
= « trouvé »
ou avoir une chose à faire qui leur rapporte (Revient)
= qui leur permet de se faire un nom (apprécié)
et/ou de l’argent
= qui leur permet d’avoir de l’importance
et de l’énergie (de la « valeur »).
Afin de pouvoir « avancer » dans ce qu’ils se figureront être la vie !
Et non risquer de « mal » tourner,
de mal « finir »
ou de perdre ce qui doit forcément leur Revenir « à la fin »
pour continuer à le « valoir »
= à « garantir » (le résultat
= la « fin » = ce qu’ils gèrent et/ou « connaissent »)
et/ou à être « sûr » de leur personne

David VIEL – Le 02 04 2019


= que ça (les autres, l’Autre) finit par leur donner raison (le « sourire » ;
ils « tiennent » juste pour ça
et/ou en allant dans ce sens là).

Là ils pensent à leur image,


à leur carrière et non aux autres ou à l’Autre ;
malgré les mots,
pour encore le « valoir » ;
et/ou ne pas perdre la face
= ce qui doit leur Revenir « à la fin » (ou dans ce sens là)
= à leur « profiter »
dans l’histoire dont ils sont à l’Origine
pour encore le « pouvoir » (« briller ») ;
sinon ils ont « mort »,
« à l’arrêt »
et/ou ils ne peuvent faire ce lien
= y croire
= se mettre « dedans »
= ne plus rien « garantir ».
Tout en étant « mortel »,
et/ou sur « terre ».

Ils doivent avoir raison « à la fin »


= de l’importance
à condition !
Que ça prenne « forme »
= que ça aille dans leur sens
pour que leur « être » (énergie ; enfin ce qu’il en reste
dans ce sens ou cet esprit)
puisse encore faire le lien
= « prendre » (ressortir de cet état de « fin »).
Pour continuer à « avancer »
et/ou à y croire (sans se mentir)

David VIEL – Le 02 04 2019


= à être « dedans »,
sinon ça n’existe pas,
ou ça ne leur est plus « possible » (« supportable ») ;
avec les conséquences que ça impliquera.
Pour continuer à être en « charge » (le « pouvoir »)
sinon ça leur échappera !

Beaucoup essaient,
de préserver leur « être » enfant (« vision » de choses!!).
Et ainsi inconsciemment,
à être asexué et/ou sans « mal »
ça .
Le propre et le fait de refouler ça
= ça est alors, inconscient
ou dans l’ombre de ce qui est « bien »,
pour eux..
Pour être « bien » selon eux (c’est leur « volonté »
ou « vision » des choses).
Mais en même temps,
si ça (ce qui est refoulé)
perce leur Je (enveloppe psychique
et/ou « volonté »)
je rappelle qu’ils sont vivant !
= qu’ils ont un corps
Alors ça !
= ce qui a toujours été refoulé !
A le « soi »
= de la « valeur »
ou prend vie !
= le « bien »,
le « + »
= prendra « en vie » !!
= ça (ce qui a été refoulé

David VIEL – Le 02 04 2019


tout en étant en vie,
ou en ayant un corps)
prend « forme »
et/ou ressort dans le sens,
qui a, le « soi » (vous le réaliser ça!!).

Et ça je rappelle,
que ça peut-être,
TOUT et RIEN
et/ou n’importe quoi
= donner de « soi » !!
= vie à ça.
Pour être « dedans »,
le « vivre »
ou « l’être » !!

Beaucoup aussi,
n’auront pas de problème vis à vis de ça ;
en l’état ou en l’espèce
= pas beaucoup de frein à ce sujet ;
et/ou à l’idée ;
pour se faire plaisir
= ne pas voir le mal (où est le problème.
Pour être très « naturel »
et/ou « nature »).
Alors c’est certain,
qu’ils n’auront pas ainsi de mal
et/ou de névrose
= le penser, le dire et le faire ...
mais ça sera pour réaliser quoi ?
Pour faire quoi ?
Et/ou permettre quoi ?
Le propre et le fait d’être sans gêne,

David VIEL – Le 02 04 2019


dans l’idée de « bien » vivre
ou d’être « bien » (du fait de ne pas avoir de problème avec ça
= d’être comme ça ;
sexué
voire hyper sexué).

Et plus il y aura ceux,


qui se concentreront sur leur travail
= pour mettre ça de côté (puisqu’il n’y aura pas de raison).
Ils devront ainsi « réussir » (percer, briller)
dans ce qu’ils font (ce qu’ils sont)
afin de retrouver ça (leur ça)
dans ce qui sera leurs vies (« centre » de gravité
= leur temps et énergie
= faire le lien avoir-être
ça et soi).
Et ça « marche » !
En revanche, s’ils perdent !! L’objet,
condition à leur sujet,
alors ils disparaîtront ;
et/ou ils seront plus « sûr » de rien (ils ne sont plus certes sexués,
mais c’est l’objet qu’ils se sont mis dans la tête,
qui le leur a permis de l’être
= ça doit ainsi leur Revenir
sinon ils sont « mal »
ou ça n’ira pas.
Ça, cet objet
doit leur Revenir (encore y croire
ou être dans ce qui est devenu leur « formation »
et/ou leur « vision » des choses
pour faire encore ce lien en eux
ou être « en vie »
= là et pas ailleurs.

David VIEL – Le 02 04 2019


sinon ils sont « mal »,
plus « sûr » de rien
et/ou ils ne peuvent plus faire ce lien en eux
= y croire
= être « positif »
et/ou « là » en personne
et ainsi, en esprit !).
Et ainsi faire le mal,
celui qui leur viendra forcément à l’esprit (ce qui leur deviendra naturel de penser, de dire et de
faire)
pour encore le « pouvoir » (le « vouloir »)
pour ne pas « mourir »
ou ne pas « échouer »
et/ ou risquer de perdre leur « écoute »,
d’avoir « tort »
… « à la fin »
= « mal »,
du « mal » (plus RIEN
et/ou de quoi)
= ils ne pourront plus faire ce lien,
être-avoir ;
= y croire,
« connaissance »
et/ou « ressortir » ( = être « bien »
et/ou « dedans »).
Ils vont ainsi attirer le malheur (les événements)
= la matière (le monde
ou devrai-je dire,
ça,
qui doit leur Revenir,
donner raison
afin de ressortir de cet état de « fin »)
condition à leurs sujets,

David VIEL – Le 02 04 2019


pour continuer à « avancer »
= à émettre
et pas que des doute
= à être « bien ».

Ont-ils traversé,
ont-ils reconnu,
ont-il saisi ça ?
Ou sont-ils encore dans le « faire »,
= le « vouloir »
=« dedans »
pour le nier,
pour le faire
ou pour l’Avoir « à la fin » ;
pour avoir raison « à la fin »
dans ce sens là
= pour continuer à être « bien » personnellement
= à « exister »
= à avoir raison du monde ;
dans ce qui est devenu leur à-faire
= leur lien avec le « vivant »,
avec la « terre »
et/ou avec ça ;
pour ne pas « échouer » (« couler »,
« sombrer » personnellement)
= perdre la « bataille » (le nord) ;
celle qu’ils devront forcément « gagner »
ou « remporter »
« à la fin »
pour ne pas perdre leur lien avec le « vivant »,
et/ou la « terre » (leur ça
= leur problème dans ce qui sera pour eux, la vie
pour continuer à être « bien »

David VIEL – Le 02 04 2019


ou à ressortir de cet état de « fin » ;
ça lorsque ça sa « passe »
= lorsqu’ils ne sont plus « là »
ou que ça, les autres, l’Autre leur échappe
et/ou ne leur donne pas raison,
leurs vies = leur temps et énergie)
et/ou continuer à ne pas manquer d’air (encore le « pouvoir »).
= à ne pas manquer de matière condition à leur sujet (« peau »)
et/ou à leur sentiment d’être « bien » ;
de le « valoir » (de « connaître » ça).
Pour continuer à aller « bien »,
à avoir un avenir
et/ou à le « valoir »
sinon ça va les inquiéter
ou ça (le temps à venir)
ne leur donnera raison (ils ne sont plus de fait ;
et ça ils le ressentent
= réagir à ça
et non le réaliser)
= ne plus « avancer » personnellement (ou être là,
où ça était leurs vies)
= ça n’ira pas,
et le monde le saura
…. « à la fin ».
Pour continuer à le « pouvoir » !
À le « valoir »
et/ou à ressortir de cet état de « fin ».

Qu’ont-ils réalisé,
le temps d’une vie ?
Et/ou en « évoluant »
dans ce sens
= ce monde,

David VIEL – Le 02 04 2019


qui leur permet de « gagner » leurs vies
voire d’être « brillant »
= d’être « bien »
de « savoir »,
de « grandir » (et/ou de « s’étendre » à ce point).
Pour ne pas manquer d’air
= manquer de RIEN
afin d’être « bien » (célébré) personnellement ! Décoré !!
Pour ne pas avoir à s’occuper de ça
puisque ce sera les autres, l’Autre
qui l’auront ensuite ça
= qui seront Conquis, Neutres ou plus « là »
tellement ça a « bien » pris
et/ou faire impression
= pour le « valoir » !
= ne pas éprouver de « mal » ...
À condition que ça (le temps) continuer à leur donner raison
= à « prendre »,
= à « marcher »
pour encore le « pouvoir » ;
sinon ça leur échappe,
ça ne leur sera plus « possible »
= « supportable » (ça les rendra dingue
ou « démolira » ;
aussi bien de leur vivant
que de leur « mort »).

Et les gens dans ce sens,


finissent par leur donnent raison !
= leurs vies
= par soutenir des personnes
qui s’aiment « un peu » trop
et/ou qui oublient à ce point ;

David VIEL – Le 02 04 2019


sans que ça ressorte !
Pour que ça « prenne »,
« marche »
= leur « prenne »
et/ou que ça « marche » encore ;
dans l’idée d’être « bien »
et/ou de le « valoir » !
= les gens finissent ainsi par leur obéir
ou par les aimer (admirer)
= par être de la matière
source à leur « confiance »
et/ou « crédit ».
Afin de leur permettre,
à se faire « marcher »
= continuer à émettre (à « être »)
et pas que des doutes
puisque du monde leur Revient (non pour le réaliser ça
mais belle et bien être cultivé,
personnellement. Genre ça Revient à une personne !)
= continuer à la « valoir »,
à être « bien »
personnellement (pour qu’une personne soit « bien »
alors forcément d’autres éprouveront du « mal »
pour le « valoir »
ou avoir ce sentiment de le «valoir »
= d’avoir « réussi » dans ce qu’ils se figurent honnêtement
être la vie)
= continuer à manquer de RIEN (à être chouchouté
; supporté)
tout en étant mortel
et/ou sur « terre ».

Dans ce sens,

David VIEL – Le 02 04 2019


ça sera à force de « volonté » !
le problème (dans ce sens)
c’est qu’une personne,
ne « voudra » pas mourir (partir)
= perdre son « bien » ;
le « + »
ou de sa « valeur »
= la « vie »,
le « bien »
ou le « + » qu’elle a à condition
de rester dans l’histoire qui lui « profite »
= avoir cette influence, cet esprit là !
Pour continuer à avoir,
ce qui lui permet de faire encore ce lien ;
et/ou continuer à se faire « marcher ».

Réalisez que durant


tout ce temps,
celui d’être « en vie » (« là » de fait),
elle n’a jamais travaillé ça ;
sauf pour se faire valoir
= pour ne pas se prendre la tête
= encore le « mériter »
et/ou avoir encore la « chance »,
celle qu’elle se figurera avoir (« mériter »)
= avoir eu « mieux » à faire
que de le réaliser ça
pour se faire un nom
et/ou de l’argent (« apprécier »).
Pour ne pas éprouver de « mal »
et/ou manquer de RIEN,
personnellement parlant
= ne pas avoir été « bête »

David VIEL – Le 02 04 2019


et/ou « malin »
= avoir compris comment ça « march-e-r-a-it »
= avoir été + « malin » que les autres, que l’Autre (qu’à l’ordinaire)
pour avoir ainsi le change
= cette influence là,
et/ou ce sentiment, à son sujet …
Le sentiment d’être « fort »
et non « faible »
ou sans percer
= sans « espoir »
et/ou d’être en « bas » (sans RIEN
ou le « pouvoir »).

Le « bas » étant la condition


et/ou la source à leur « crédibilité » (dans le temps ;
ce temps)
et/ou à leur renommé
= à leur sentiment d’être « monté »
ou « réussit » dans ce qu’ils se figurent honnêtement être la vie
et/ou le monde
= « réussi» personnellement.

Dès que ça « prend »,


dès que ça leur « prend »,
ils voient le « jour » !
= ils se voient « dedans ».
Non pour le réaliser ça,
mais belle et bien en « profiter »
si ça « prend » ;
puisque ça leur Revient
= ça (le temps) leur donne raison
= ça serait vraiment « bête »
… après tout le « mal » (ce mal)

David VIEL – Le 02 04 2019


de ne pas en « profiter » ! « à la fin ».
Parce qu’ils se sont réellement donné du « mal » !! (ce « mal »)
pour ça !
Pour avoir de quoi,
se faire « marche » personnellement (un nom
et/ou de l’argent ; vraiment « apprécier »)
= se faire « marcher » à mort
et non ainsi,
risquer d’éprouver du « mal » (celui que les autres, que l’Autre aur-a-ont pour continuer à le
« valoir » = « pouvoir ») ;
sinon où serait l’intérêt
ou le sens au fait, d’être en vie ( = leur « soi » et/ou
leur « être » ; leur raison)
= ils disparaîtraient
ou ils ne seraient plus « là ».
Ils ne pourraient plus le garantir ça,
tout en étant « en vie ».

Soit le sentiment le travaille ça (le temps


ou leur rapport aux choses)
pour le réaliser (reconnaître)
Soit il le cristallisera
= là,
pour croire en son histoire (« pouvoir » personnel)
= pour manquer de RIEN
et/ou se renforcer personnellement.
Afin d’avoir ce sentiment,
d’être « pilier »
d’être « fort »
« divin »
et/ou sans « problème »
= de le « valoir »,
d’en valoir la « peine » (cette peine)

David VIEL – Le 02 04 2019


= d’être sans « mal »
= de « connaître » les choses
et/ou d’avoir ce sentiment d’être « unique »,
d’être « à part » (personnellement).
Et il le « sera » ! « sûr »
= il le croira
parce que dans ce sens,
les autres, l’Autre
ser-a-ont de fait !
Conquis,
Neutres
ou plus « là » dans les faits !
= dans l’histoire qui se « passe »
…. Tellement ça « prend »
et/ou que ça « marche » plutôt bien pour la personne
= plus RIEN,
ne l’arrêtera-it dans son « ascension » ;
pour être « libre »
pour être « libéré » de ça (du « mal »
= de la matière,
du temps.
Pour être sans « mal »
et/ou pouvoir « fêter » ça).

Il leur faut réaliser ça


sinon leur ça,
auront raison du monde ;
pour ne pas perdre la tête
et/ou s’oublier à ce point.

Leur ça,
temps
doit traverser leur Je (corps mental)

David VIEL – Le 02 04 2019


sans que RIEN ne se « passe » ;
ou que ça soit un « drame » ;
à condition d’avoir l’être
et/ou d’être bien (ce qu’ils prétendent,
pour être « bien »
sans l’être tant que cela ;
sauf si ça « prend »
et que ça s’étend
pour encore le « pouvoir »
ou le « valoir »).
Le propre et le fait,
d’être simple
et/ou naturel avec ça ;
et non d’être sans gêne,
« sophistiqué »
et/ou « compliqué » ;
du fait que « l’être » (encore figuré
et/ou en pensée)
= que leur être essaie encore de se dépatouiller,
avec ça ;
pour ne pas être sans gêne ;
le temps
d’être occupé
ou en fonction.
Non pour le réaliser ça,
mais belle et bien être encore « dedans »
et/ou « affecté ».
Pour que leur ça,
leur revienne dans ce sens là (qui peut être, TOUT et RIEN) ;
celui qui doit leur Revenir
pour continuer à être « bien ».
Et non ainsi,
pouvoir encore le réaliser ça,

David VIEL – Le 02 04 2019


sans disparaître (perdre la face
et/ou ce qui doit leur Revenir
pour continuer à le « pouvoir »
et/ou à le « garantir » ça) ;
et/ou commencer à ne plus rien comprendre,
à leurs vies
et/ou sujets (à ce qui se « passe »).
Pour eux,
ça doit leur Revenir
pour « s’en sortir » (plier les choses dans leur sens)
= dans ce qu’ils sont « responsable »
pour encore le « pouvoir »
ou conserver ce lien
en eux.

Le temps (ça),
impossible de s’en dé-faire,
sans le traverser ;
et/ou le réaliser (ouvrir les yeux de leur « être »
et/ou « mourir » de leur personne) ;
sinon ça sera à mort !
Non pour le réaliser ça !!
Mais belle et bien ne pas perdre au change
et/ou leur place
= de leur « valeur »
ou ce qui doit leur Revenir (« profiter »).
Après avoir croisé le « fer »,
avoir été dans le « faire »
ou eu une reconnaissance
= une « écoute ».
Non pour le réaliser ça (grandir)
mais belle et bien avoir cette influence là (la « confiance »)
sur du monde

David VIEL – Le 02 04 2019


qui s’y sont fait
pour le « valoir »
ou les Avoir
= Ne pas être là,
pour le réaliser ça,
mais belle et bien rester dans leur «vision » des choses
= leurs « murs »
ou leur « formation ».
Celle qui leur permet d’avoir raison du monde
et non ainsi, des doutes
= Avoir ce qui est devenu pour eux,
normal d’obtenir « à la fin »
= quotidien,
= leurs affaires,
leur à-faire
et/ou leur lien avec ça (la « terre »
pour être « dedans »
et/ou nommer les choses) ;
ça a ainsi pris « forme » pour eux !
Et donc,
ça ne sera pas pour changer d’affectation
le réaliser ça
ou changer de « corps »,
et/ou d’affectation.
Afin de ne pas risquer d’« échouer »,
de « perdre »
et/ou de « mourir » de leur personne ;
de perdre leurs « visions » des choses (le « dessus »
et/ou le nord)
… « à la fin » (cette « fin »).
Mais belle et bien être « là » (en vie
et/ou en personne)
pour « durer »

David VIEL – Le 02 04 2019


= encore le « mériter »,
ou le « valoir » ;
après tout le «mal »,
qu’ils se sont « donnés »
pour « réussir »
dans ce qu’ils se figurent honnêtement être le « monde »
ou la « vie »
= le « mériter »
du fait d’être « monté » (d’avoir travaillé dure
et/ou d’avoir eu de la « chance »)
dans ce sens là
afin de pouvoir faire « valoir » leurs droits ;
et/ou ce qui est pour eux,
un « droit ».
Pour continuer à le « pouvoir »,
à le « valoir » personnellement
et/ou à ne pas « mourir »
= à éloigner ça (le malheur)
d’eux
ou de ce qui est devenu leur sujet,
leurs vies.
Pour continuer à le « pouvoir » ;
à condition que ça,
les autres, l’Autre
finissent par leur donner raison (leurs vies) ;
sinon ils ne sont plus « sûr » de rien
ou plus « là » demain (ce demain)
= ça a finit par leur échapper.

Je le dis et redis,
… ça Revient à Personne.
Ça est juste ce que émet (permet) une personne
pour avoir un ressort,

David VIEL – Le 02 04 2019


qu’elle ne pourrait pas sinon avoir.

Titre + Intro

L’inconscient

Ce qui n'est pas conscient ou encore conscientisé ( = "là" et/ou fait). Et ainsi, latent …

David VIEL – Le 02 04 2019

Centres d'intérêt liés