Vous êtes sur la page 1sur 30

Glossary of Steel buildings

Base plate Platine base de poteau Flange ailes/semelles


Bay Travée web âme
Rafter Traverse built up PRS
Purlins pannes
Wall girts
Span portée
Gusset gousset
sheeting cladding bardage
eave (strut)
ridge lane
wall sheeting
roof sheeting
girt lisse de bardage
connection assemblage
frame portique
spacing espacement
bracing contreventement
Knee brace jarret
strut
Crane Palan
Crane beam Poutre de palan
Endwall Pignon
Sidewall Long pan
anti-sag tie lierne
échantignole
Glossary of RCC buildings

Shear wall voile


Spread footing
finished floor level
blockwork maçonnerie
Architectural glossary

Tiling Carrelage
CM66 WIND GLOBAL ACTION

Le principe est de vérifier le hangar au renversement provoqué par l'action d'ensemble du vent
dans les deux directions (long pan, et pignon)

Le renversement est provoqué par le vent, la stabilisation est assurée par le poids du bâtiment et
de sa fondation

L'action d'ensemble est décomposée en deux parties, la trainée T et la portance U

La trainée est décomposée en T1 et T2, comme dans le schéma


Schéma Notes

La portance est centrée dans la direction du lon


excentrée légèrement pour le pignon
ée dans la direction du long pan,
t pour le pignon
CM66 Purlins design

Charges standards

G : Poids propre et poids bardage, charges accrochées …


P : entretien (toiture inaccessible)
Deux ouvriers de 100kg placées à 1/3 et 2/3 de la portée
Vent et neige

Principe de dimensionnement
condition de résistance
la contrainte provoquée par la flexion dans les deux sens ne doit pas dépasser la contrainte
admissible

condition de flèche
La flèche provoquée par la combinaison de charge (non pondérées) la plus défa ne doit pas
dépasser l/200

Vérifications
cisaillement
on vérifie que : avec

déversement
on amplifie la contrainte de flexion par un coefficient de déversement :

Il existe deux méthodes de vérification, une méthode exacte et une méthode simplifiée
Schéma Notes

On envisage des poutres treillis dès que la porté


atteint 6m

Pour les toitures inclinées (souvent le cas) les p


travaillent en flexion déviée

Dès que la pente de toiture atteint 10%, l'effet d


charge perpendiculaire à l'âme devient préjudic
et on a intérêt à ajouter des liernes

On parle des flèches dans les deux sens de flexi

L'assemblage panne/traverse est réalisé par des


échantignoles

l'effort tranchant vertical est repris par l'âme


(principe de rigidité)
l'effort tranchant horizontal est repris par les se
Très souvent, la vérification au cisaillement est
garantie dès que la vérification au moment
fléchissant est satisfaite

La semelle supérieure comprimée fixée à la toit


nécessite pas de vérification au déversement

si la contrainte de non déversement est supérieu


la contrainte d'élasticité => pas de risque
tres treillis dès que la portée

inées (souvent le cas) les pannes


déviée

oiture atteint 10%, l'effet de la


re à l'âme devient préjudiciable,
ter des liernes

dans les deux sens de flexion

traverse est réalisé par des

tical est repris par l'âme

izontal est repris par les semelles


fication au cisaillement est
érification au moment
aite

e comprimée fixée à la toiture ne


fication au déversement

n déversement est supérieure à


cité => pas de risque
CM66 design (liernes) et échantignole (purlin cleat)

Les liernes se dimensionnent à la traction (tirants)

Le principe consiste à accumuler les efforts de traction depuis la première lierne (lierne de panne
sablière)

Cette première lierne reprend la MOITIE de la réaction de la panne sablière seulement

La réaction au niveau de la lierne est de :

On vérifie simplement que l'effort dans la lierne la plus sollicitée est inférieur à

L'échantignole résiste principalement au moment de renversement provoqué par le soulèvement


des pannes (souvent combinaison du vent de soulèvement)..

La dimension 't' est limitée par la relation :

Il suffit que la contrainte provoquée par le moment de renversement (bras de elevier = t ) , ne


dépasse pas la contrainte d'élasticité de l'échantignole
Schéma

Les liernes du faitage (en diagon


bretelles et transferent l'effort de
à la traverse (ou ferme)

La largeur de l'échantignole est d


dimension de la ferme sur laquel
Notes

Les liernes du faitage (en diagonale) sont appelées


bretelles et transferent l'effort de traction directement
à la traverse (ou ferme)

La largeur de l'échantignole est dictée par la


dimension de la ferme sur laquelle elle s'appuie
CM66 Girts design

Principe du dimensionnement
Condition de résistance
Donnée par la formule usuelle :

Condition de flèche
Dictée par la flèche admissible f = l/200, dans les deux plans d'inertie
Schéma Notes

L'entraxe des lisses est dicté par la portée admi


des bacs de bardage

Les lisses sont posées pour présenter la grande


par rapport à l'effort de vent

Les lisses reprennent l'effort de vent, et fléchiss


sous l'effet du poids propre/poids bardage => F
déviée

Les lisses peuvent aussi etre jointes à des lierne


limiter leur flèche
est dicté par la portée admissible

s pour présenter la grande inertie


de vent

l'effort de vent, et fléchissent


propre/poids bardage => Flexion

ussi etre jointes à des liernes pour


CM66 Endwall & Sidewall posts

Les potelets servent à rigidifier le bardage et résister aux efforts horizontaux

Les potelets sont considérés bi-articulés

ATTENTION
Il n'ya pas de reprise de charge depuis les traverses, il est assujeti au portique par
APPUI GLISSANT

Sous l'effort du poids du bardage, des lisses et de son poids propre, en plus des charges
horizontales du vent, le potelet travaille en flexion composée

Principe du dimensionnement
Condition de flèche
fadm = l/200

Condition de résistance ( flexion composée )


La vérification est donnée par la formule empirique suivante :

On prend Kd = 1 vu que la présence du bardage empêche le déversement tout au long


du potelet
Schéma Notes

Le potelet est placé en grande inertie par rappor


efforts horizontaux

En raison de leur élancement important et des


charges verticales modérées, les potelets sont so
dimensionnés par la condition de flèche
en grande inertie par rapport aux

ncement important et des


odérées, les potelets sont souvent
condition de flèche
CM66 Bracings design

Le système de contreventement doit reprendre les forces horizontales (vent, freinage de ponts
roulants, poussées, chocs, séismes …)

Les contreventements en toiture (horizontaux) sont appelés : Poutres au vent

Les contreventements en façade (verticaux) sont appelés : Palées de stabilité

Modèle statique de calcul d'une poutre au vent :


ATTENTION
Les diagonales comprimées ne sont pas prises en compte vu qu'elles flambent au
moindre effort (grand élancement), on reprend donc les efforts qu'en traction
Schéma

Les poutres au vent sont souvent


travées de rives

Leurs diagonales sont souvents f


doubles fixées sur la traverse/fer

Le système de contreventement v
transférer les efforts horizontaux
fondations et par le plus court ch

Entre deux joints de dilatation (c


mètres), il est bon de prévoir au
contreventement
Les palées de stabilité visent à re
transférés depuis la poutre au ve
directement aux fondations
Notes

Les poutres au vent sont souvent disposées dans les


travées de rives

Leurs diagonales sont souvents faites en cornières


doubles fixées sur la traverse/ferme.

Le système de contreventement vise principalement à


transférer les efforts horizontaux, directement aux
fondations et par le plus court chemin.

Entre deux joints de dilatation (chaque 40 à 50


mètres), il est bon de prévoir au moins une travée de
contreventement
Les palées de stabilité visent à reprendre les efforts
transférés depuis la poutre au vent, et les descendre
directement aux fondations
CM66 Column design

Le moment d'encastrement poteau ferme est donné par :

Longueur du flambement équivalente :

avec

Vérification en contrainte :

Vérification du déplacement en tête du poteau : (Formule à droite)

??? La flèche admissible est :


Schéma

Un pont roulant transmet 1/7 de


transversalement et 1/10 longitud

Si le bâtiment dépasse 50m sans


horizontaux dans les poteaux ser

Un moment fléchissant provient


entre le poteau et la traverse (app
d'encastrement)
Effet de vent sur le portique
il faut procéder à la vérification d
déversement

Déplacement tête de poteau

avec :
Notes
(efforts de freinage)
Un pont roulant transmet 1/7 de son poids
transversalement et 1/10 longitudinalement

Si le bâtiment dépasse 50m sans joint, des efforts


horizontaux dans les poteaux seront engendrés

Un moment fléchissant provient de l'encastrement


entre le poteau et la traverse (appelé aussi moment
d'encastrement)

il faut procéder à la vérification du flambement et du


déversement
CM66 Base plates design
Schéma
Notes