Vous êtes sur la page 1sur 12

'

VOTRE
DEMANDEZ
CHANCE ET VOUS RECEVREZ

E·T VOUS

TOUî ESî POSSIBLE

FRAPPEZ A LA PORTE

INSTI TUT 0SIRIS ET ON VOUS OUVRIRA


LANGOIRAN
«G IRONDE)


votre libération. Laissons tout de suite de côté
les misères inévitables de la vie et de la mort.
Nous ne pouvons éviter ces malheurs, ou du
VOTRE CHANCE moins nous ne pouvons pas les éviter complète·
ment. Par le fait que vous êtes en vie aujour·
ET VOUS d 'hui vous mourrez un jour. Vous avez perdu
un père, une mère, u n enfant, un ami, un pro-
tecteur. Tout cela est seulement naturel et fait
partie de la condition humaine. Ce sont des
maux aux t1·avcrs desquels chacun de nous passe
Vous cherchez la chance, le succès, le bonheur. à son tour. Si vous n'avez pas éprouvé encore
Vous les cherchez probablement trop loin. La ce genre cle souffrances et traversé ces épreuves,
chance ot la fortune sont plus près de vous vous y passerez demain. Tl se peut aussi que dès
que vous n o le pensez. Nous n 'avons pas seule- aujourd'hui vous soyez v ictime d' une maladie qui
ment « une chance » une fois dans notre vie. vous afflige ou qui afflige un pareut ou un
La vérité est qu.e nous avons « des chances ». ami très cher. Nous 110 savor1s pas tout dps
Ces chances p11ssent très souvent à la portée de mystères do lu v ie et de ln maladie. Nous <levo11s
notre main. Elles pnssent près de nous plusieui·s faire au mieux, su iv1·e les co11seils d e ceux qui
fois dans nolre vie. Plusiem·s fois par an, plusieurs savent et fnirc confiance au Créateur c1ui nous
fois par mois aussi. Mais pour savoir se saisir de a ùonn6 lu vie.
la chance, il fant commencer par savoir comment
elle est faite. Il faut surtout savoir comment
vons pourriez vous y prendre pour en tirer A QUOI TIENT LA CHANCE
parti. Or, il existe tout près de vous, en voua,
une Force que vous soupçonnez à peine. Votre Ceci étant d it, il reste une part immense pour
vie serait tt·ansforméo presque du jour au len- ln chanre et pour lu malchance. CerLains h ommes
demain si vons saviez seulement vous en servir. réus1:1issent en tout ce qu'ils elllœprenn ent. Ce
Et puisc1ue cl'auu·es en profitent, pourquoi ne n'est pas toujours p arce qu'ils sont plus intel1i-
pas essayer , vou s aussi, d 'apprivoiser cette chance. gents que d'autres. Ce n'est pas toujours parce
Car vous aussi vous pouvez réussir. Vous aussi qu'ils travaillent davantage. Ils ne se fatiguent
vous pou vez voir vos désirs se r éaliser. Vous pas plus. Ils no sont pas nés dans une famillo
pouvez transforme1· vou·c vie on une vie plus plus riche. Ils n 'ont pas ou des maîtres plus
h eureuse et plus Jarge. Vous pouvez faire une capables. 11 y a nne raison plus ptofonde p om·
l>eUc vie. expliquer leur succès. Une raison que la plupart
Vous comp1·cnckez d' où vous viennent la plus ne connaissent pas. Cotte raison est pourtant
grande pm·tie de vos misères lorsque vous aurez bien simple, mais ccnx qui réussissent, ceux qui
ré fléchi un mome nt à cette remarque d'un poète portent en eux le sec.rot do lem· ~hance, ceux-là
connn : « C'e1:1t que nou·e âme, hélas, n'est pas même n e le soupçonnent pas toujours. Ils ne savent
assez hardie.. . ». Lorsque celle petite phrase pas toujours expliquer pourquoi ils réussissent.
aura fait assez de tamtam dans votre tête vous Nous pouvons tous avoir en nous ce secret. Nous
aurez déjà fait un grand pas vers la conquête de pouvons tous grâce à lui transformer les condi-

3 4
tions de notre vie. Nous pouvons tous atteindre gnements d'un maîn·e. L'enfant s'est peu à peu
aux situations les plus élevées. Nous pouvons habitué à tout recevoir pour rien, ou presque
tous mener une vie infiniment plus heureuse et pour rien. L'homme se déshabituera mal de ce
plus exhaltante. Car même si vous êtes déjà cadre et des bienfaits de cette vie facilitée. Il
de ceux qui ont atteint une situation enviable, trouve si bon de trouver de l'aide qu'il espère
même si vous avez déjà atteint une situation toujobrs que cette aide viendra. Il espère par-
importante vous pourriez encore vivre d'une vie fois contre toute espérance. Il n'est pas toujours
plus heureuse. 11 ne suffit pas de savoir se servir simple de lui ouvrir les yeux. Il espère, il
d'une machine. Il y a une joie encore plus attend en ne faisant rien.
profonde que celle de posséder la macbine la
plus perfectionnée et la plus luxueuse. Cette joie POURQUOI ATTENDRE ?
c'est de savoir comment cette machine est cons- Au fond de chacun de nous il y a un vieil
truite et de savoir comment elle fonctionne. Cette enfant qui espère que cc on l'aidera ». Il est
joie c'est d'êtrn certain quo si la machine .,e persuadé que << on ne l'abandonnera pas », « on
déu·aquc on saura la remem·e en ronte, car on ne le laissera pas mourir complètement ». Avant
sait comment elle est faite et comment elle mar- chacune des . dernièl·os guerres mondiales des
che. Même si vous volez de succès en succès, miUions d'hommes et de Commes ont espéré que
même si vous êtos parti pour atteind1·e les plus « on ne laisserait pas faire ça ». Et les gue1Tes
grands sommets cle la 2·éussite, peut-ên·e pourtiez- ont tout d e même dévasté les pays. A chaque
vous en attcind1·e do plus hauts encore. Sim- catastrophe économique des millions d'hommes
plement en apprenant demain comment fonc· pensent que « on devrait bien faire quelque
tionne la Force que vous portez en vous. Le chose pour eux » et que ceux qui dirigenl
jour où vous snurcz vous en servir complète· « devraient bien arranger les affaires ». Malheu-
ment vous aurez l' impression cle joue1· avec une reusement le monde est ainsi fait. Nous devons
machine pr6cicusc cntte toutes e t de connaître prendre nous-mêmes nos chances. Nous ne d evons
tout. pas atlendre qu'un autre nous les donne. Nom;
Malheureusement nous ne portons pas seule- ne devons pas espérer que « les autres » vont
ment l'Esprit en nous. La plupart des hommes se fatiguer toujours pour nous enlever toute
portent aussi en eux une petite lâcheté. C'est peine. Il · ne faul pas attendre que tout nous
celle qui lem· fait penser qu'un autre se fatiguera soit donné « pour rien ». Il faut savoir que tout
pout· lem· venir en aide. C'est la lâcheté de se gagne, tout se mérite, tout se conquiert. La
croire que « tout s'arrangera » sans aucun lutte pour la vie est de tous les moments. La
mérite de leur part. L'enfant a d'abord compté victoire et la StU'Vic appartiennent au plus fort
sur sa mère. E11o lui a donné la vie. Puis elle et au mieux armé.
lui a donné son luit, son temps, ses soins, sa Nous portons en nous d'immenses désirs. Et
peine. Il a tellcmcut pris l'habitude de tout rece· nous sommes en face de difficultés plus ou moins
voir « pou1· den », qu'il n'y fait même plus grandes pour les réaliser. Certains hommes, plus
cas. Il reçoit saus même dire merci. Il reçoit ou moins consciemment savent trouver la Force
aussi beaucoup do son père. C'est si naturel qu'il qui leur assure la victoire. Ils f~nt une belle vie,
ue s'en doute pas. Il trouve aussi la protection une vie digne d'être vécue. D'autres se rési-
d'un parent, les conseils d'un ami, les ensei-

5 6
2
gnent à passer leur vie de façon plus modeste, av<?il' peur de tout. Sachez au moins que votre
plus obscure, plus démunie, plus pénible. Ils liberté vous a été donnée bien avant que les
acceptent simplement la place et la part... qu'on r épubliques ne l'inventent. De tout temps e t en
veut bien leur laisser. tous pays, il y a eu des hommes libres et des
esclaves. Il y a eu des hommes qui faisaient
DEVENEZ UN HOMME HEUREUX la Loi, la pluie et le beau temps et qui impo-
saient leurs vues am< autres h ommes. Et de tout
Sachez donc une fois pour toutes qu'il ne
temps il y a eu aussi des hommes qui voulaient
tient vraiment qu'à vous-même de faire ou de ne
penser par eux-mêmes, des hommes qui voulaient
pas faire une belle vie. La Force pOül' réussir
voit' avant de croire, des hommes qui n'étaient
et pour avoir de la chance, cette Force n ' est pas
contents que dans la mesure où ils pouvaient
en dehors de vous. Vous n 'êtes pas à la merci
vivre selon la Vérité .
d ' un parent, d 'un ami, d 'un maître ou d'un pro-
tecteur. Personne ne peut v ous empêcher do Vous portez en vous une grande Force. Cette
réussir. Personne n e peut s'opposer à ce C[UC Force vous permet d'entrer dans la Vérité. Elle
vos désirs- se réalisent. La Force dont VOU5 ctv ?Z vous permet d'enu·er en relation avec la grande
besoin est en vous. Vous lisez bien. UNE FOH.CE Force qui a créé le monde. Vous pouvez entl'cr
INEPUISABLE ES'l' EN VOUS. Si personne ne directement en contact avec elle. Sans barrière
peut ou n e veut vous aider vous pouvez vClus C't sans intermédiaire. Si vous savez ce qu'e!!t
aider vous-même. Il suffit que celui qui :.ait cette immense puissance et si vous savez vous
vous dise comment il faut faire. C'est infiniment en set·vir, il est inutile de lire plus loin. Vous
simple. Et il n'y a aucune difficulté réelle. êtes de ceux et do celles qui savent commander
Le Créateur de toutes choses vous a donné la la chance, le snccès, la réussite. Vous êtes de
vie. Vous dépendez de Lui. Vous êtes Sa créature. ceux et de celles à qui il suffit do dire : « J e
Mais vous ne dépendez de personne que de Lui. veux », pour que les choses se r éalisent. Vous
Si vous êtes l'esclave d'un autre, c'est que vous co1maissez le gt·and secret du Créatem· : « Que
le voulez bien . Si vous obéissez à un autrt\ la lnmière soit. » Et la lumièl·e fut.
si vous êtes à la merci d'un autre, c'est pa':'ce Mais peut-être ne savez-vou s pas que
que cela vous plait ainsi. Car personne ne p eut vous portez en vous une puissance inépuisal>lo.
vous tenir en servitude. Et lot·squ e nous parlons E t c'est ponr vous, pour vous donner cow·n!tC,
de servitude, il n'est pas question d e ce travail que ce livret Il été écrit. Vous ne savez pas ...
Jibœ ment consenti que vous donnez en échange Pourtant il y a déjà cinq mille ans les prêtres
de l'argent que vous recevez. Il y a une forme d'Egypte savaient. Ils étaient plus avancés qu~
d'esclavage dom la plupart des hommes n 'ont beaucoup d 'bonunes d'aujourd'hui. Ils savnium
même pas conscience. C'est cet esclavage commander 1a chance. Ils sava ient deviner l'ave-
d e la pensée qui les c ontraint à voh· nir. Ils savaient dirigel' les événements. Ils
à travers les idées d'un autre. C'est cette sou- savaient: s'orienter vers les solutions les plus
mission des sentiments qui les oblige à croire ou profitables. Ils avaient une CLEF MAGIQUE
à n e pas croire ce qu' on pratique autour d 'eux. et cette CLEF MAGIQUE leur ouvrait toutes
C'est cette sorte d'entrave qui force des hommes gt·andes les portes d'un immense monde invi·
à rester dans des idées fausses et les mène '' sible.

7 8
LES CHANCEUX SAVENT UNE FORCE INEPUISABLE
De tout temps des hommes ont possédé plus Avez-vous atteint ce bonh~ur que vous désirez ?
ou moins le sens de certains secrets naturels. Si vous ne l'avez pas atteint « c'est que votre
Ils savent faire ce que d'autres ne savent pas âme, hélas, n 'est pas assez hardie... ». Mais
faire, ils se servent d'une Force que d'autres n'uti- vous n'avez à vous en prendre qu'à vous-
lisent pas. Ils n'ont pas peur de cette Force même. Personne ne pourra rien pour vous tant
qu'ils portent en eux. Ils savent qu'elle est faite que vous n 'aurez pas décidé de prendre vous-
pour leur plus grand bien. Ils savent que cette même, dans vos propres mains, l'outil qui peut
Force ne leur fait aucun mal. Ils savent comment vous conduire vers la chance. Vous voyez pour-
s'en servir. Et parce qu'ils s'en servent comm~ tant bien autour de vous des hommes qui sont
il faut, ils obtiennent le moyen de créer de plus avancés que vous. Ils vivent dans le bien-
véritables miracles. Ils ont eu ce mérite de ne être et dans l'abondance. Ils n'ont pas cette
pas avoir peur. Ils ont osé se servir de la plus peur de vivre qui paralyse si souvent tant d'autres
grande Force que le Créateur 11 mise en chacun hommes. Ils ne passent pas leur vie à se demander
de nous. Ils se sont dit qu'une grande puissance si leur religion leur permet ceci ou si leur reli-
ne faiL jamais dovenil' fou. Il n'y a que les gion leur défend cela. Ils savent qu'ils portent
fous qui restent des ignorants toute leur vie. en eux la plus grande Force du monde. Ils
Car ces ignorants qui vivent en aveugles, qui savent que cette Force est bonne puisque c'est
marchent dan!> la nuit, qui ne savent pas où ils leur Créateur lui-même qui a mis cette Force
posent les pieds, et qui ignorent tout de cc en eux. Ils savent qu'une Force naturelle
qu'ils doivent foire, ceux-111 sont les plus vrais ne peut êu·e faite que pour leur plus grand
fous qui soient dans k monde. Ils ne se doutent bien. Ils savent qu'ils ont le devoir de mettre
pas de leu e aveuglement, car plus un homme est (1 profit les dons que le Créateur lui-même a
fou et moins il croit lt la folie. Plus un h omme préparés pour eux.
est ignorant, moins il croit à son ignorance. A toutes les époques, il y a eu des hommes
Ceux qui avancent dans la vie au milieu des suc- « en place », ceux qui détiennent les meilleures
cès et à qui tout sourit soot presque toujours les situations du pays, les hommes qui dirigent. Ces
plus intelligents et les plus instruits. ·Ceux qui hommes vivent une belle vie. Ils méritent celte
réussissent en tout, ceux qni voient leul"s désirs, belle vie, car ils méritent la place qu'ils occu-
se réaliser, ceux qui reçoivent lorsqu'ils deman- pent. Ils la méritent souvent parce qu'ils ont
dent, ce sont jnstemcnt les hommes qui ont à simplement « osé ». Ils savaient que la plac~
leur service le plus puissant de tous les talismans était bonne. Et ils se sont dit : Pourquoi pas ?
du monde : celui qui a été dénommé : LE Po~rquoi, p11isqu'il en faut un, ne serait-ce pas
TALISMAN INDISPENSABLE. C'est lui qui moi ? Je sttis aussi intelligent que celui-ci et
fait s'ouvl"ir toutes les portes et qui conduit à aussi fort que celui-là. Pourquoi me laisserais-je
tous les succès. C'est vers lui que les hommes devancer par celui-ci ou par celui-là ? Pourquoi
sup érieurs se tournent, c'est vers lui que vous devrais-je passer toute ma vie dans une situation
devez tourner les yeux, c'est lui seul qui vous inférieure alors qu'il est si simple de' prendre ia
mettra sur le bon chemin, lorsque vous aurez place de direction et d'en recevoir ies avantages ?
la CLEF MAGIQUE. . « Il y a beaucoup d'appelés et peu d'élus ... »

9 10
vie ». Cette lutte a existé de tout temps. Elle
Cela veut dire que beaucoup plus d'hommes
n'existe pas seulement pour les hommes. Elfo
seraient en mesure d'atteindre les sommets de la
existe aussi pour les bêtes. Elle existait bien
chance et de la réussite. On vous offre votre
longtemps avant qu' il n'y ait des hommes sur la
chance. Vous pouvez la saisir. Et si vous n'ap:
terre. Les savants de notre époque disent qu'il
partenez pas encore à ce groupe d'hommes qm
y a toujours eu « survivance du plus apte ».
seront demain au pouvoir et qui commanderont
Celui qui était le plus fort, celui qui . était le
« c'est que votre âme, hélas, n'est pas assez
mieux armé, celui qui était le mieux outillé, celui
hardie ... ». qui avait le mieux appris « comment faire »,
FAITES CONFIANCE A L'ESPRIT celui-là sortait vainqueur de la lutte pour la vie.
Et le moins apte, le plus faible, le moins bien
Ne cherchez pas aillcllrs. Ne vous plaignez pas armé, celui qui n'avait pas su s'adapter en
de votre misère et ne pensez pas qu'un auu·e face des difficultés, celui-là disparaissait pour
prendra soin de vous tant que vous ne serez pa.:; toujours ou devait subir la loi du vainqueur.
décidé à prendre d'abord soin de vo~s-mê~~: Aussi, vous-même, tous les jours vous subissez
Croyez-en l'expérience d'un homme qm a deJa la loi de la lutte pout• la vie. 'l'ous les jours
vu beaucoup cl'expériences : Personne ne peut vous êtes à la merci de cette Loi qui veut la
rien potu personne. Aucun maître, aucun pru:e:nt, survivance du pins capable, du mieux armé, de
atlcun ami, aucun « professeur » ne pourra .rien celui qui sait en face de celui qui ne sait pas. r1
pour vous. Aucune force humaine ne vous tirera s'agit do savoir si vous voulez passer votre vie
tle vos misères et do vos difficultés. Seul ~·Es­ comme un vaincu on comme un va.inqueui-. JI
prit qui a créé le mondo, se\tle la Force qm est s'ag.it de savofr si vous voulez vous effacer devant
en vous, seul le Créateur de .toute, chose, senl celui qui veu t la place ou si c'est vous qui obtien-
!'Esprit en vous, pourra vous aider a vous tra~s­ drez cette place. Il s'agit on réalité de savoir « si
former vous-même et à transformer votre vie. votre âme est assez ha1·die ... » potu· désirer l'abon-
Vous polu·rez dépenser votre tomp~ et. votre dance et la joie.
argent, vous pourrez gaspiller vos energ1es ~n An fond de chacun de nous il y a toujours
efforts st6riles, vous pourrez passer votre vie plus on moins un petit négligent qui som-
à espérer et à attendre. Si vous ne vous adres: meille. Il espère que la chance viendra « toute
sez pas directement ii la seule Force val~blo, a seule ». Il attend en ne faisant rien. Los gem1
la seule Force qui soit créau·ice de brnns et insouciants profitent du moment présent en
de bonheur, vous perdrez vou·e temps et votre croyant que leur bonheur durera toujours. Quand
vie. Et si vous ne compreniez pas que votre plus il fait beau, quand on n'a plus faim, quand on
grand intérêt est de prendre .con.nai:sance de est entouré d'affection, on oublie - ou on
cette puissance en vous, il faudrait dire a nouveau fait semblant d'oublier - quo les mauvaises
« c'est que votre âtne, hélas, n'est pas asse'l hcm·es viendront. Le soleil brille aujourd'hui,
hardie ... ». mais la pluie viendra demain. A ce moment-là
il sera bon de trouver un toit pour s'abriter.
LA LUTTE POUR LA VIE Et nous espérons quo le ciel aura pitié de nous.
Nous espérons qu'un autre aura construit ube
Vous vivez dans un monde hostile. Vous sup-
maison, qu'un autre nous donnera un coin de
portez les inconvénients de « la lutte pour la

12
'1
sa tente . ou un m_o rceau de son manteau pour
n~us abriter de l'orage. Mais le réveil est parfois a subitement dansé devant nos yeux. Nous avons
tres dur. Et les imprévoyants sont souvent eu peur. Nous sommes partis. Nous avons fui
punis ...
pour ne pas faire l'effort d'approcher pour voir.
Au fond de ehacun d'entre nous, il y a pour- Nous nous sommes laissés intimider par un
tant le désir d'être grand, plus grand que les mauvais morceaux de bois mangé des vers. Nous
~utre~. I,l y. a ce désir d'être assez grand pour avons battu en retraite alors que nous aurions
etre a 1 abri du besoin et à l'abri des soucis. très bien pu aller nous asseoir un moment sur
~1 Y a ce .désir d'être indépendant pour n'être cc tecrain abandonné pour profiter d'un peu de
a la merci de personne. Nous avons tous le repos à l'ombre.
désir d'être riche, d'êu·e fort, d'être puissant. \
Il .nous serait bien agréable d'être parmi ceux Dans tous les pays du monde on trouve ainsi
qui commandent aux autres et qui se font obéir des pancartes et des écriteaux. Défense d'appro-
Mais trop souvent en face cle ces désirs de gran: cher. Défense de passer. Défense de voir. Défense
d~ur beaucoup s'abandonnent à vivre dans une de comprendre. Défense de croire autre chose que
sttuation inférieure comme s'il était naturel ce qui est enseigné dans les écoles. Défense de
qu'ils Y restent toute leur vie. Et le secret de comprendre ce que les autres ne comprennent
leur malchance c'est « que leur âme, hélas, n'est pas. Défense do s'élever trop au-dessus des autre.;;.
pas assez hardie... » pour saisir Ja fortune à Défense d'être plus m~lin que le voisin. Défense
deux mains. surtout d'approcher de trop près du pouvoir et
de troubler ceux qui dirigent. Défense d e se
mêler de trop près des affaires publiques. Défense
N'AYEZ PLUS PEUR
de sortir de la religion du pays ou du clan.
. Prenez la peine au moins une fois dans votre Défense de chercher à en savoir u·op. Défense ...
vie de regarder vos difficultés en face. Deman- défe nse... défense ...
dez-vous pow·c1uoi vous avez peiu· et de quoi Devant tontes ces pancartes, devant tous ces
vous avez peur. Cc ne sera pas plus déshono- règlements, devant toutes ces interdictions, devant
rant pour vous que pour un autre. Nous avons tous ces barrages, il est normal que des homme'>
t.ous eu peur au moins une fois dans nou·e vie. aient parfois un peu p eur. « C'est que leur
Nous avons Lous tremblé au moins une fois âme, hélas, n'est pas assez hardie... » Alors
d~vant un danger. Et nous avons souvent eu comme d'anciens enfants qui avaient peur de
b!cn. pl.us pew· encore devant des dangers qui tout ils restent en arrêt devant la menace. J~t
n existaient pas. Nous avons vu une barrière , les mots « D éfense d'entrer », prennent une
CL, un écriteau Défense d'e111rer, c/iien allure de malédiction. On leur a dit .- N'y allez
mecl.uznt. Et la seule vue de l'écriteau nous pas. Vous allez devenir fou ... Et comme devant
a fan reculer de deux pas en a1Tièro. Le chien le vieux panneau de bois ils restent saisis de
méchant n'a jamais existé. L'écriteau a été mi1:1 peur. Un autre leur dit : « Ma religion est la
là depuis bien longtemps et celui qui l'a placé seule bonne. Celle du voisin te conduira en
~st mort. Le champ est en friche et il n'y a rien enfer... » Et pour un peu ils trembleraient des
a voler. Il reste pourtant que nous n'osons pas pieds à la tête à la seule pensée que le diable
avancer sur ce tei-rain interdit. Le mot DANGER pourrait les prendre, les embrocher tout crus
et les jeter dans son feu. Ils ne savent pas que
13
14
ont été bien remplies la fusée arrive. Si les
le monde est grand et que chaque pays,
conditions ne sont pas remplies l a fusée n 'arrive
chaquo groupe d'hommes, chaque i:eligion ou
pas.
association a mis ses écriteaux, ses pancartes,
ses défenses, ses interdits. Ils ignorent que les VOTRE MEILLEURE ROUTE
défenses des uns sont semblables aux défenses des
Vous n 'êtes pas une fusée. Vous n'êtes pas
autres. Ils ne savent pas que chacun de ces
destiné à être expédié un jour vers la lune.
interdits a surtout pour but d 'empêcher les
Mais vous avez tout de même un but à attein·
hommes d'entrer en amitié avec leurs voisins,
dre, vous avez vou·e vie à faire, vous devez
d'en savoir trop, de devenir trop puissants ùt
assurer le bonhelll' de ceux qui vivent autour
de prendre justement les places r éservées.
de yous. Si vous savez quelle est la meilleure
Prenez au moirts une fois dans votre vie une route à suivre vous réussirez à faire une belle
toute petite minute de réUexion pour comprendre vie. Si vous ne savez pas comment faire et si vous
que ceux qui ont atteint les sommets de la connais- avez peur de toutes les « défense de passer i>
sance, d u pouvoir, de la chance, du succès, ne que d'autres hommes ont mises au travers de
sont pas tou s fous. Ceux qui étudient cette nou- votre route pour vous empêcher de les rejoin-
velle forme de la magic qui se nomme « ln cke, vous n'ahouti1•ez à rien. Croyez ferme que
métapsychique », n e sont pas fous non plus. Ceux si vous avez la moindre envie de transformer votre
qu i regardent de près les lois naturelles pom· vie vous le pouvez sans peine. Votre créateur a
s'en servir au mieux ne sont pas fous et no mis en vous une fot·ce, SA FORCE. Vous vivez
deviennent pas fous. Une chose est vraie ou avec celle Force sans même vous en douter.
fausse. Elle existe ou elle n'existe pas. On lcJ Vous pouvez tirer parti de cette Force inépui-
constate ou on ne trouve rien. Et si une chose sable quand vous le voudrez. Vous pouvez obtenir
existe, si elle donne des preuves d e son exi stence, le secours d'un immense et tout-puissant monde
si elle r end service aux uns et aux autres, c'est invisible. Croyez ferme c1ue les prêtres d'Egyple
qu'elle est conforme à la vérité, c'est qu'elle étaient les plus savanls du monde. La preuve
est vraie et qu'elle peut vous servir , à vous c'est qu'ils ont construit phts de soixante-dix
aussi. On pouITait so111cnir encore que la terre pyramides. Les trois plus connues, « les
est p late si d'innombrables savants n'avaient grandes » sont des monuments de Haute Science
pas prouvé et prouvé encore que la ten·e est et des morvciUes d'intelligence. Ces hommes,
rondo comme une boule. On pourrait soutenir ces surhommes plutôt. savaient ce qu'ils fai-
encore que le soleil tourne autour de la terre saient. Lem·s élèves ne devenaient pas fous
si d'innombrables sava11ts n'avaient pas prouvo parce qu'ils apprenaient à dominer le monde.
et prouvé encore que c'est la terre qui tourne Ils n'am·aient pas dfrigé . pondant trente-cinq
antour du soleil. Il 110 faut pas raconter des siècles une civilisation aussi monumentale s'ils
histoires qui ne tiennent pas debout. Lorsque n'avaient pas été aidés par la plus grande Force
cles hommes envoien t une fusée vers la lune, qui soit au monde. Ils n'auraient pas conquis une
celle fusée arrive ou elle n'arrive pas. Mais Ici pareille somme de connaissances s'ils avaient é té
lune existe. Et pour que la fusée arrive il cloués au sol par la peur et par l'ignorance.
suffit que le calcul ait été bien fait et que la Lclll' grand mot d'ordre, valable aujourd'hui
fusée a it été bien en voyée. Si les conditions comme h ier, leur grand mot d'ordre était

15 16
OSEZ. Osez, tirez parti de votre puissance l 'utilisation de la vibration universelle et la
inconnue,, appuyez-vous sur la plus grande puis- puissance magique de la pensée. Par la décou-
sance créatrice du monde ; ne restez pas les verte de la CLEF MAGIQUE nous avons prouve
bras tombants et les mains vides. Prenez l'ins- qu'il était possible de découvrir le monde invi-
n·ument des dieux, celui qui vous transformera sible. Nous avons prouvé qu'il y a autour de
en un personnage de premier ordre e t de premier nous une immense puissance dont les hommes,
plan. Osez. Avec l'Esprit, tout est possible. tous les hommes et les femmes, peuvent tirer
parti. Que vous le vouliez ou que vous ne le
LA CLEF MAGIQUE vouliez pas, que vous ayez peur ou que vous
n'ayez pas peur, vous êtes entouré par un
La CLEF MAGIQUE est un appareil inattendu. immense et mystérieux monde invisible. Nous
Cet appareil est resté inconnu pendant près de sommes entourés, vous êtes entouré par des
deux mille ans. Personne ne savait que les Forces que vous avez le plus grand intérêt à
prêtres d'Egypte l'avaient utilisée pendant trois connaître. Ces Forces vous seront favorables
mille cinq cenls ans. Celle CLEF MAGIQUE lorsque vous aurez appris à les connaître et
a étiS c< redécouverte >> paœe qu'elle est repré- à vous en servir. Il faut que vous vous mettiez
sentée sm· tontes les pierres d'Egypte. Il est bien dans la tête qu'il n'y a aucun ri.sque 1 abso-
même iitonnnnt qnc cc secret se soit perdu lument AUCUN DANGER. TI ne vous servirait
pendant si longtemps. Car, en Egypte, ce secret à rien d'avoir la moindre pem·.
est à la vue do tout le monde. Certains monu-
ments sont couverts do dessins et d'écriture du UNE FORCE NATURELLE
haut en bas. II n'existe pas un seul Temple, il
n'existe pas un seul monumcnl de quelque impor- Vous pouvez avoir n'importe queUe religion.
tance OtL cc secret ne soit représenté sous une Aucune religion n'a encore défendu de se servir
fm·me ou sous une auu·c. Les prêtres égyptiens d'une CLEF MAGIQUE. Aucune religion ne
se servaient si souvent de la CLEF MAGIQUE, voudrait vous défendre de vous servir d'une
ils lui devaient nnc telle reconnaissance, ils Force que votre Créateur a mise EN VOUS. Si
avaient pour elle une telle dévotion qu'ils elle est en vous, c'est pom· que vous vous en
l 'avaient bientôt représentée partout. Peinte, serviez. Pour vous en servir vous devez savoir
sculptée, gravée, dessinée, modelée, en creux qu'elle existe. Vous devez savoir comment elle
0L1 en relief, on peut dire qu'elle est sur toutes agit en vous et autour d e vous. Vous devez
les pierres d 'Egypte. On ne peut pas faire un surtout savoir comment il faut vous en servir.
pas sans la rcnconu·cr. Grâce à la CLEF MAGIQUE vous obtiendrez
Mai11te11aut cette CLEF MAGIQUE a été redé· des résultats dont vous serez le premier émer·
couverte et clic est protégée par un brevet de veillé. Au milieu de vos difficultés vous n'aurez
vingt ans. Cela veut dire que cl'ici vingt an.~ plus le sentiment de solitude qui vous écrase
il n'y aura quo l'INSTITUT OSffiIS pour trop souvent. Vous aurez au contraire le senti·
vous expliquer co qu'est la CLEF MAGI- ment d'être aidé. Vous pourrez consulter à tout
QUE comment elle est faite et comment on s'en moment ce Guide éclairé qui sait mieux que
sert. En réalité, c'est un appareil qui parait vous ce qu'il vous faut. Vous éviterez les
miraculeux, parce que son emploi est basé sur tâtonnements et les erreurs Jorsque vous aurez

17 18
avec vous cc merveilleux moyen de connaissance. d evoirs. Le Cours s'appelle : « LE GRAND
Vous serez riche d'un capital immense, car la SECRET DES T EMPLES ANTIQUES ET LES
CLEF MAGIQUE vous servira toute votre vie. LOIS DU BONHEUR. >) C'est un enseignement
Elle transformera votre vie. très facile à lire, très facile à comprendre et
tout aussi facile à mettre en pratique. Il n'y a
AUCUN DANGER
aucune difficulté réelle. La pre uve c.,est qu'il
Dans un domaine ou dans un autre, il y a au n'est même pas nécessaire d e savoir lire· pour
moins un but que vous désirez atteindre. Pour se set-vir d'nnc CLEF MAGIQUE. Il n'est pas
atteindre ce but la CLEF MAGIQUE vous est nécessaire d'avoir fait des études spéciales. On
indispensable, car la CLEF MAGIQUE répondra ponrrait même n 'avoir fait aucune étude . Nou s
aux questions qui vous préoccupent. Elle vous avons eu des élèves qui ne savaient pas lire,
indiquera cc que vous devez faire et sera poul' qui se sont fait aider par des amis pour prendre
vous comme nn sceptre de puissance. Son emploi connaissance du Cours et qui ont ensuite trans-
est dos plus simples. Elle ne peut vous faire formé leur v ie grâce à la CLEF MAGIQUE et
aucun mal. Vous ne pouvez trouver que du au x conseils du conrs. Tout est simple pour
'bien grâce à elle. C'est pour cette raison qu'elle ceux qui savent. La CLEF MAGIQUE sera poU\'
ne pont ôt.re interdite par aucune religion. v ous comme nn levier de puissance. Lorsque
D epuis plus de sept 1rns la CLEF MAGIQUE vous l'aurez vous comprendrez ce que signifient
est vendue aux quatre coins du monde. Les les mots c< trarn;porter les montagnes )). Rien ,
COMPAGNONS D'OSIRIS comptent parmi eux en effet , ne peut s'opposer à la volonté d e
des hommes de toutes nations, de toutes r oli· ceux qui savent s'appuyer sur la plus grande
gions et de toutes professions. Vous pouvez Force qui cxisle au monde. Ainsi, vou s aussi,
être catholique, protestant, musulman, boudhistc. vous pourrez transformer votre vie en une vie
Il impo1·te peu. Le résultat sera le même car vous brillante et rnerveHleuso. Il vous suffira de
pourrez continuer à pratiquer votre religion d emandct· pout· recevoir. Il suffira pour voua
après comme avant, si vous en avez une. C'est de savoir com ment il faut demander.
sans importance. Vous pouvez être marié ou
non manc . Vous pouvez avoir cles enfants ou LA CHAINE MAGIQUE D'OSIRIS
ne pas en avoir. Qnelle quo soit votre situa-
tion sociale vons pouvez utiliser la CLEF MAGI- Les COMPAGNONS D'OSIRIS appartiennent
QUE et personne ne le saura. Vous pouvez être ~L ln Grande Chaîne Magique d;OSffiIS. Ils
assuré qu'il n 'y a absolument aucun danger, ni récitent de te mps en temps une courte prière
pour vous ni pour ceux ~rui vous entourent. miraculeuse. Vou s recevrez cette prière en même
temps que le Cours et la CLEF MAGIQUE. Vous
UNE METHODE SIMPLE verrez connno elle est efficace pour ceux et
pour celles qni l'utilisent. Vous verrez comme
Les meillem·es choses du monde ont besoin elle est facile tt di'ro. Vous verrez comme vous
d 'être expliquées. C'est pourquoi la CLEF d éplacer ez facilement les obstacl es devant votre
MAGIQUE est donnée avec un Cours. Mais bien route en appliquant cette prière pendant votre
entendu, il n'est pas question de revenir au journée. Grâce à elle vos misères disparaitront.
travail ennuyeux et rébarbatif des leçons et des Vous ver1·ez la chance et la fortune venir 1t

19
20
grands pas. Elle récompensera vos moindres
efforts. Vous comprendrez combien il est facile
de faire une belle vie lorsqu'on est guidé vers
le bonheur et conduit vers la prospérité par la
plus grande Force du monde. Votre intérêt est LA MAGIE
d'avoir une CLEF MAGIQUE le plus tôt possi·
b1c. Car vous ne devez pas passer toute votre ET SES
vie à regarder les auu·es réussir à votre place.
Ne comptez plus sur les aun·es pour vous
donner votre chance. Lorsque vous aw·ez la
SEC RETS
CLEF MAGIQUE c'est !'Esprit qui vous
conduira lui-même vers votre chance. C'est h
Clef qui ouvre toutes les portes. P ensez à elle
au milicn de vos difficult és. Dites-vous quo
c'est grâce à elle que voL1s sortirez de vos
misèrei;. Cessez de vous débatu·o dans une luuo
sans fin an milieu de Jn nuit. Failes seulement
Je Jll"CJTiier pas et VOUS SOrtirez de J' obsonrilé
pom• entrer dans la lumfot·e. Alor:;, alors seule-
ment vous ven·ez s' ouvril' devant vous les porte,; LA MAGIE ET SES SECRETS est un livre que
de la chance et d e lu joie de vivre. vous devez avoir lu. Vous comprendrez alors b eau-
N' hésitez donc plus à venir, vous aussi, g1·os· coup de choses que vous avez le plus grand
sir les rang d es COMPAGNONS d ' OSIRIS. Vom int6rêl ii connaître . Vous comprendrez comment
disposerez demain, vous anssi, d'm1e puissarn·c los secrets de la Magie ont é té découverts el
111yslùr11·11sc. Cette pnissnnce vouR assul'cra la 1}~1ldiés 11ar lei:; savants d() notre époque. Vouts
su p6t·io1·i1é eu m ême temps qt'l. c le respect d o co111prcnllrez que de très nombreux secrets étuienl
eonx qnj vivent autom· de vous. Vous centuplcrnz connus d epuis la plus hante antiquité.
voire puissance spiritnclle. Vous deviendrez faci· Demandez aujourd'hui même cc livre qui vons
lcml'nl nn personnage de premier plan. Vous fera comprendre commen t vous pouvez vous
vC'rrcz s'ou vrir devant vous les portes d e lH aussi avoir de la chance el comment vous pouvez
rhunce, de la joie, du succès, de la réussite :.-t transformer votre vie saru; danger.
dn honhcur. Les COMPAGNONS d' OSIRl!" Envoyez seulement un mandat avec votre nom
vous allcndent les bras ouverts. Venez. Soye~ el votre adresse. Mettez l'adresse où vous recevez
k bienvenu. vos lcllrcs e t ce livre vous arrivera très vile chez
vous, t.rès discrètement, sans aucun signe extérieur
sur l'emballage.
Vous devez envoyer un mandat avec votre
commande. Mettez un mandat-lettre si c'est poR·
sible dans votre pays. Vous pouvez aussi envoyer
des bille ts. Mais les demandes sans argent ne
reçoivent pas de r éponse.

21 22
LA CHANCE
DE =-
G> - 411
..

a """
Il)

-~ a
VOTRE VIE :::» -
Q. <»
:::»
Q"

Ec~·ivoz à l'INSTITUT OSIRIS si vous ne savez


pas encore ce qn'ost la CLEF MAGIQUE. Et
demandez la nouvelle documen tation V.V. 2 qui
vous sera envoyée gruLuitomonL. Joignez seulemonl
l'équivalenL de UN nouveau franc français pour
la r éponse (billot de 50 francs CF A pour les
Républiques indépenclanLes de langue française).
Les demandes do renseignements sans argenL
ne reçoivent pas de r ép onse. .,c
G> G>
... •Cl,)
L'imprimeur de ce livret est obligé par La Loi
de mettre son nom et son adresse au bas de :!... cc
cette page. Mais vous ne devez pas écrire chez IL O
l'imprimeur. l 'imprimeur ne vous répondra pas. '"Q

TOUTES VOS LETTRES


ET VOS MANDATS
doivent être envoyés à l'adresse de
INSTITUT OSIRIS
LANOOIRAN (Gironde).

8935. Imprimerie Bl ~RE, 18, rue du Peu51ue, Bordeaux.


N • 928 imprimeur . Oép&t légal : 2e trimutre 1962.