Vous êtes sur la page 1sur 2

1) Le Parnasse est l’union de la science et de l’art.

2) Il est l’expression scientifique du poème.


3) Le positivisme de la science est synonyme avec le Parnasse au sujet
du poème.
4) On refuse le lyrisme et la fidélité à une pensée.
5) Dans les premiers poèmes des parnassiens, on voit un retour aux
gestes du Moyen Age.
6) Leur but est l’art pour l’art.
7) Le mot « Parnasse » vient du nom de la montagne « Parnassos ».
Cette montagne es trouve en Grèce. Les poètes croient que les
muses se trouvent sur cette montagne. Puis les poètes français, en
restant sous l’influence de ce nom, fondent l’Ecole Parnassien.
8) Les poètes parnassiens montrent du respect à Théophile Gautier. Ils
reconnaissent Leconte de Lisle pour maître.
9) Leconte de Lisle dit que la poésie et l’art sont obligés de se trouver
en commun.
10) Leconte de Lisle devient le maître de la poésie française. Un
certain nombre de jeunes poètes se groupent autour de lui. Ils
publient leurs vers dans le recueil du Parnasse Contemporain.
Chacun y apporte sa force de sentiment.

LE PARNASSE

Le Parnasse est un mouvement poétique apparu en France dans la


seconde moitié du XIXème siècle. Le nom apparaît en 1866 quand
l’éditeur Alphonse Lemerre publie le recueil poétique « Le Parnasse
Contemporain ».
Ce mouvement est une réaction devant les excès sentimentaux du
romantisme. Il prône la retenue et l’impersonnalité. Il rejette l’engagement
social et politique de l’artiste. Pour les Parnassiens, l’art n’a pas à être
utile ou vertueux et son seul but est la beauté. C’est la théorie de « l’art
pour l’art » de Théophile Gautier.
Ce mouvement réhabilite le travail minutieux de l’artiste et il utilise
souvent la métaphore de la sculpture pour indiquer la résistance de la
matière poétique. De 1865 à 1895, le mouvement fut l’apanage
d’animateurs historiques, las des effusions romantiques, amateurs de
rigueur technique, de mots rares et de perfection formelle.
Les Précurseurs : Théophile de Gautier
Théodore de Banville
Les Parnassiens les plus célèbres : Leconte de Lisle (considéré
comme la tête de file du mouvement), Catulle Mendès, Sully Prudhomme,
José-Maria de Hérédia, François Coppée, Léon Dierx.
Les écrivains qui ont marqué l’histoire littéraire en tant que
romanciers : Paul Bourget, Anatole France, Villiers de l’Isle-Adam.
Les grands poètes associés : Charles Baudelaire, Paul Verlaine,
Stéphane Mallarmé.
Influence exercée par les parnassiens : Rimbaud, Francis
Jammes, Paul-Jean Toulet.
Le parnasse se définit comme une opposition contre le Romantisme.
Editeur Lemerre publie Le Parnasse Contemporain. Certains poètes se
détachent du groupe comme Verlaine, Mallarmé, Prudhomme. Une
doctrine se constitue. Ella a été préparée et annoncée dans :
1) La revue fantaisiste (1861) fondée par Catulle Mendès
2) L’Art, de Leconte de Lisle
3) « Petit Traité de Versification Française » de Théodore de Banville.
Le chef de l’école sera Leconte de Lisle. Les principaux poètes sont
Gautier, Théodore de Banville, Sully Prudhomme, Coppée, José-Maria de
Hérédia, Baudelaire (qui dépasse l’école parnassienne et annonce le
Symbolisme.)