Vous êtes sur la page 1sur 2

Devoir surveillé n°5

Durée : 4H

Il sera tenu compte de la rédaction et de la présentation de la copie.

Exercice 1
1) Soit P le polynôme réel défini par : PX  X 4  2X 3 − 2X 2  2X  1.
a) Factoriser PX en facteurs irréductibles dans X.
On remarquera que P est symétrique et on posera : Y  X  X1 .
b) En déduire le signe de Px pour tout réel x.
2) Soit f la fonction réelle définie par : fx  x. exp 1−x
2x
2 .

a) Étudier le comportemment de f au voisinage de 1 et de −1.


On étudiera les limites à gauche, à droite, prolongement par contonuité, tangentes, asymptotes, ...
b) Former le développement limité de f au voisinage de 0 à l’ordre 4, et en déduire la position de la
courbe de f par rapport à sa tangente en 0.
c) Étudier les branches infinies de fx, quand ( |x| →  ).
On trouvera l’asymptote et les positions par rapport à cet asymptote.
3) Calculer f ′ x pour x ∈ \−1, 1 et dresser le tableau de variations complet de f.
4) Construire soigneusement l’allure de la courbe de f.

Exercice 2
Soit f la fonction réelle définie sur  par : fx  x  x 2  1 .
1) Étudier les variations de f. (domaine de définition, dérivabilité, et tableau de variations).
2) Étudier les branches infinies de f.
3) Construire soigneusement l’allure de la courbe de f.
4) Justifier que f est une bijection de  sur  ∗ .
5) Soit y ∈  ∗ , en considérant 1y , exprimer f −1 y.
6) Soit g la fonction réelle définie sur  par : gt  sht.
a) Simplifier f ∘ gt.
b) Retrouver le faite que f est une bijection de  sur  ∗ .
c) Que peut-on dire de l’application h définie sur  par : ∀x ∈  ; hx  lnfx ?
7) Trouver la primitive de f qui s’annule en 0.

Problème
Pour tout entier naturel non nul n, on considère la fonction f n de la variable réelle définie sur −1, 1
par :
f n x  sin2n. arcsinx
Première partie :
1) Étudier la parité de f n ; calculer f n 0 et f n 1.
2) Résoudre dans 0, 1 l’équation : f n x  0.

3) a) Démontrer que f n est continue sur −1, 1 ; dérivable sur  − 1, 1 ; et calculer f n x pour
−1  x  1.
f n x
b) Étudier la limite de x−1 quand x tend vers 1 par valeurs inférieures.
f n est-elle dérivable à gauche en 1 ? à droite en −1 ?
4) Déterminer le développement limité de f n à l’ordre 3 au voisinage de 0.
5) Calculer : I n   f n xdx.
1
0
6) a) Étudier f 1 et tracer sa courbe représentative C 1 dans le plan rapporté à un repère orthonormal
O, i , j . ( unité : 4 cm ).
b) Calculer, en cm 2 , l’aire A de l’ensemble des points du plan de coordonnées x et y vérifiant :
0≤x≤1
.
0 ≤ y ≤ f 1 x

Deuxième partie :
1) Pour tout entier naturel non nul p et pour tout réel x de 0, 1, on considère l’intégrale :
J p x   0x f p t 2
1−t 2
dt
a) Calculer J p x et l’exprimer en fonction de f 2p x.
b) Déterminer, si elle existe, la limite de J p x quand x tend vers 1 par valeurs inférieures.
2) Pour tout couple p, q d’entiers naturels non nuls, p  q, et pour tout réel x de 0, 1, on considère
x f p tf q t
l’intégrale : K p,q x   dt.
0 1−t 2
a) Calculer K p,q x et l’exprimer en fonction de f pq x et f p−q x.
b) Déterminer, si elle existe, la limite de K p,q x quand x tend vers 1 par valeurs inférieures.

Troisième partie :
1) En utilisant la formule de Moivre, démontrer que pour tout entier naturel non nul n, il existe un
polynôme P n à coefficients entiers relatifs tel que, pour tout réel , on ait l’égalité :
sin2n  sin. cos. P n sin.
2) a) Déduire de la relation précèdente que pour tout réel x de −1, 1 : f n x  x 1 − x 2 P n x.
b) Expliciter : P 1 x ; P 2 x ; P 3 x.
3) a) Montrer que l’on peut écrire : P n x  a 0  a 1 x 2 . . . a p x 2p .  p ∈ ℕ ; a p ≠ 0 
b) Déterminer en fonction de n les valeurs de p, a p , P n 0 , P n 1.
4) a) Résoudre successivement dans 0, 1 ; −1, 1 ;  , l’équation : P n x  0.
n−1
b) Pour tout entier naturel n ≥ 2, calculer : U n  sin k  n−1
2n
  sin 2n  sin 2
2n
. . . sin 2n
.
k1

Vous aimerez peut-être aussi