Vous êtes sur la page 1sur 22

11 étude mécanique (étude de la porte 1

Les trois par;l:iesconstituant


système de relevage, écoulement dans le jeu de la porte) sont
indépendantes; il est toutefois conseillé de les traiter dans
l'ordre proposé.

Dans le cas contraire, il est nécessaire, avant diaborder l'une


d'elles, de lire attentivement l'énoncé des parties qui précèdent,
certaines notations et hypothèses étant communes à l'ensèmble du
sujet.

La protection de la ville de Londres contre les inondations de la


Tamise;· dues aux tempêtes ou·aux très fortes marées de la mer du
Nord, est assurée depuis 1981 par un barrage·mobile constitué de
10 éléments indépendants permettant de fermer partiellement ou
totalement le cours du fleuve (figure 1).

Les quatre barrières centrales, d'une largeur de 61 mètres


autorisent le passage des navires de fo.rttonnage.
Les six autres barrières, (quatre et deux de part et d'autre de la
partie centrale), ont une largeur de 30,5 mètres.

Chaque barrière est constituée d'une partie centrale (porte), de


section en forme de secteur circulaire, et de deux disques contre-
poids situés à ses extrémités.

Les parois de la porte sont consti tuées de tôles métalliques I


entretoisées pour rigidifier la structure.
Elle est animée d I un mouvement de rotation autour de 11axe
horizontal commun à liensemble (figure 1).
En position ouverts (figure 2), la barrière s'efface totalement
dans un berceau de forme coxz-espondant;e , de façon à ne pas
perturber sensiblement" le flot d,ela Tamise.
En position fermée, elle occupe une position verticale.

Cette position peut être dépasséef lors des opérations d'entretien


de la barrière.

La manoeuvre est assurée, pour chaque barrière centrale (~e 61 m),


par deux systèmes plans articulés identiques, placés dans les plans
de symétrie des disques contre-poids situés aux extrémités de la
porte. Les schémas de la figure 2 précisent la géométrie de ces
mécanismes.

Les vérins 5 et S', de même section active et alimentés à la même


pression, agissent sur le levier 3 par l'intermédiaire des bielles
4 et 4'.
Le mouvement de rotation du levier 3 est ensuite transformé en
rotation de la barrière .1par la bielle 2.

Le jeu ménagé entre la barrière et son berceau doit limiter le


débit de l'écoulement, tout en lui gardant une valeur suffisante
pour assurer le 'nettoyage' de la porte.

..
La figure 3 décrit la géométrie de la section de la porte .

.
L 'objectif,dans cette partie r consiste à évaluer les efforts
agissant sur cette porte lors de la phase de fermeture. Les
hypothèses suivantes sont retenues:

- l'eau ne peut pas pénétrer à l'intérieur de la porte;


- le mouvement d 'ouverture est suffisamment lent pour considérer
un état statique;
- l'action du courant et l~s phénomènes liés aux mouvements de
l'eau sont négligés (état hydrostatique);
- le niveau de l'eau est identique 'de part et d I autre de la
portei
~ les liaisons sont supposées sans jeu et sans frottement.

Données et notations:

-
-
--
(CA,eB) = 2.a = 2.n/3 angle au centre de la section
R = 12,4 m: rayon extérieur du secteur circulaire
- L = 58 m: longueur de la porte
- e = 0{05 m: épaisseur des tôles de la porte (e « R < L)
- g = 9,81 rn/52: accélération de la pesanteur
- ~o = 1000 kg/m3 : masse volumique de l'eau
- u = 7800 kg/m3: masse volumique des tôles de la porte
- 81 = (~iX7): paramètre de position angulaire de laporte.

1/ Géométrie des masses:

La géométrie de la poz t;e est supposée conforme au schéma de la


figure 3.

L'épaisseur de la tôle constituant les parois est petite devant le


rayon R. Les entretoises de rigidification de la structure ainsi
que les flancs d 'extrémi té (disques contre-poids) ne sont pas
considérés.
1-1/ Donner l'expression de la masse m de la porte; calculer sa
valeur numérique. ;..

1-2/ Déterminer la position de son centre d'inertie G, définie par


CG = rG•
Calculer la valeur numérique de rG.

1-3/ Déterminer le moment d'inertie de la porte par rapport à l'axe


(C,~) I noté Ie.
Calculer la valeur numérique de Ie.

Remarque importante:

Dans la suite de cet.t e étude, on prendra en considération la masse


de la barrière, constituée de la porte équipée des disques
d'extrémités à l'intérieur desquels sont logés les contre-poids;
leur fonction consiste à amener le centre d'inertie de cet ensemble
à la position définie par:

D'autre part, la masse de la barrière aura pour valeur:

m, = 3,6. 106 kg

2/ Hydrostatique:

2-1/ Sur la représentation schématique de la section de la porte


(figure 3), donner graphiquement l'allure de la répartition
d~ pression relative sur la face plane et sur la face courbe.

Compléter le tableau (figure 3) en précisant les expressions


de la pression relative aux points A, K et P en fonction de
g, J..lo, R, h , a et 8,.

2-2/ On note Li la longueur immergée de la face plane de la porte;


à partir du modèle de pression décrit ci-dessus, déterminer
1i expression; réduite au point C, du moment du torseur des
actions de 11 eau sur la porte, noté Cel en fonction de la
pression relative en A, notée PA' et de Li' R, a et L.
3/ Etude statique:

Le mécanisme de manoeuvre de la barrière exerce sur celle-ci une


action dont le moment par rapport- à l' axe (C, ~ est noté' Cm.

3-1/ Déterminer l'expression de Cm en fonction de CQ1 de la masse


m, de la barrière et des paramètres g, e, et rG'~.

3-2/ Préciser 1 par une courte explication, commentcette expression


se trouve modifiée si des orifices, ouverts dans la face plane
de la porte, autorisent l'entrée de l'eau à l'intérieur de
celle-ci.
On se propose dans cette partie d'étudier les efforts mis en jeu
lors de la phase de fermeture de la barrière, dans un premier temps
du point de vue statique, puis du point de vue dynamique.

Remarque préliminaire:

La manoeuvre de chaque barrière est assurée, de façon ordinaire,


par deux mécanismes identiques situés à ses extrémités. Toutefois,
pour des raisons de sécurité, un seul ensemble doit être en mesure
de provoquer le relevagea la suite de l'étude est conduite dans
cette hypothèse.

1/ ETUDE GEOlVR TRIQ'UE

Cette étude est destinée à mettre en place les relations liant les
paramètres géométriques caractérisant les positions des différents
éléments de l'ensemble de relevage.

Le mécanisme de manoeuvre de la barrière est constitué des éléments


suivants (figure 4):
- deux vérins à double effet (pistons 5 et 5 I ) i alimentés
, simultanément sous la même pression par une pompe unique;

- deux biellettes 4 et 4', assurant la liaison entre les pistons


5 et S' et le levier principal 3 par des rotules en If M, Il
et M' ;
- un levier de relevage 3, lié au bâti en H par une liaison
pivot;
- une bielle 2 transmettant le mouvement de relevage du levier
3 à la barrière 1 par des rotules en E et D.
Le ~aramétrage géométrique, précisé ci-dessous, sera utilisé dans

-
toute la suite de l'étude:

- bâti 0: -=
CH ao. .-
x + bo• y aO = -15,4 m bo = 10,25 m
entraxe des vérins: 2.do = 6 m

- barrière 1: 9, = <i;,x,) CD = L, = 10,25 m

centre d'inertie: - -
CG, = rG,. x, (rG, = 1 m)

- bielle 2: 92 = <"Xc, X;> DE = L2 = 14,5 m

- levier 3 : 93 - (X";, X3") HE = L3 = 15,4 m

--
°3 = (x i 3'x3)=n/ 6 HI = HI' = do = 3 m

- bielles 4 et 4 v: e4 = (~,X7) 91 4 = (xOI-- X 9 4)

MI = = 4,8 m Mir" = = 4,8 m


-- -
L4 L4

6 = (x'3'x4)-- 6' = (XI3,XI4)

1-1/ Donner les expressions des angles orien.tés ô I et ô' en


fonction des angles 031 e31 84 et 814 (cf figure 5).

1-2/ Ecrire les deux relations scalaires permettant de déterminer


92 et 83 en fonction de ao, bo, 8" L" L2 et L3.

1-3/ exprimer sin94 et sine 14 en fonction de L4f 83, do et °3,

:2 / ETUDE STATIQUE

On se propose, dans cette partie, d'étudier les actions dans les


liaisons du mécanisme de manoeuvre de la barrière dans une position
courante, représentée par la figure 4. Les hypothèses suivantes
sont retenues:

- un seul des deux systèmes de relevage agit sur la barrière;

16
_ les deux vérins de manoeuvre à double eff·et ont la même
section active S <,8= 0,8 m2) et sont alimentés en opposition
à la même pression par une pompe unique.
_ i ' act Lon de 1i eau sur la porte est supposée'négligeable;

Données et notations (valeurs numériques correspondant aux


figures 5 et 6):

_ accélération de la pesanteur: 9 = 9,81 ml s2


_ masse de la barrière 1: m, = 3 I 6 . 106 kg
_ on note [Pij] le glisseur exprimé en P de l'action de la pièce
r,epérée i sur la pièce repérée j, dont la résultante a pour
valeur algébrique P ij •

2-1/ Déterminer l'action en E exercée par 2 sur 3 et notée [E23],


en fonction du poids de la barrière et des caractéristiques
géométriques du système.

2-2/ Déterminer les actions [143] et [I'4'3] en fonction de E231 6,


5' I 82, 831 do et L3·

2-3/ Déterminer l'action [H03] en fonction de,E23, 143, 92 et 94,

2-4/ Application numérique: préciser, dans le tableau de la figure


6, les valeurs des normes des efforts précédemment définis,
pour la situation particulière où:

6, = 0; è2 = 3. Ttl 4
Représenter graphiquement, à une échelle appropriée, sur le
schéma de la pièce 3 (figure 6) les actions [E23], [I43], [I I 4'3]
et [H03]'

2-51 Justifier qualitativement l'intérêt d'utiliser deux vérins 5


et 5'1 de même section active, alimentés à la même pression,
par rapport à l'emploi d'un seul vérin de section double.

; ;;
3/ ETUDE CINEl\fl..A.TIQUJE ET DYNAMIQUE.

Les paramètres utilisés dans cette partie sont ceux définis ci-
dessus; d'autre part, on note V(;,i/j) la vitesse du point P de la
pièce i par rapport i la pièce j.

3-1/ Etude cinématique:

L'étude cinématique proposée s'appuie sur la représentation du


mécanisme définie figures 7 et 8. On suppose connue la vitesse de
translation du piston 5 par rapport au bâti i()l r notée v~.s/O) ~

• ....
Notation: on représente par Si == et 8;
la vitesse
dt dt2
et l'accélération angulaires relatives au paramètre

a/ Déterminer graphiquemen.t sur les figures 7 et 8 les vibesses des


points M'du piston 5i et D de la barrière 1 par rapport au bâti
0, notée V(';;.,S:JOl et vÏo.UO) si 11';;;.5L(0)II = 5 mm/s, dans le sens
correspondant a la levee de la barriere.
Echelle du tracé: 1 mm/s ~--~ 5 mm.

Comeléter le tableau figure 7 en précisant les valeurs de


et IIVTo, 1/0) II •
--
IIv(M'.5'/0)1I

bl Exploiter la construction précédente pour exprimer analytiquement


83 en fonction de 8" 8" 821 83, L, et L3.

cl E:~{primer
,de lët,
8 4' 6, 6 et 83•
-
même façon V(M.S/O) et V(W,s'/O) - en fonction de dOl 841

3-2/ Etude dynamique:

Cette étude s'appuie sur les données et hypothèses suiv9-ntes:

- liaisons parfaites, sans jeu et sans frottement;

- actions de lleau sur la porte supposées négligeables;

- la position du centre d1inertie, la masse, et llinertie par


rapport à Il axe (G" 2;) de la barrière 1 sont seules prises en
compte:

-le
;0
centre d'inertie G,:
masse: ~
Mt dlinertie I (G" z;>:
notée Si
- vérins de même section aCI..~veg J,..'

pression relative d'alimentation des vérins notée p.

al On note V;5/0) = v .X; et V;,


5'/0) = V I .~. Déterminer 1 i équat:i._on
différentiÈüle du mouvement du mécanisme en fonction de 9" 9, y
ë, I V I V lim" IG, 1 rG, , g I pet S.

bl Etude de la phase de démarrage:


- conditions initiales du mouvement: à
9,=0 ê,=o 82 = 3rt/4

a la barrière atteint en deux secondes la vitesse angulaire


8,=3,6.10-3rd/s.

En suppos~nt le débattement 8, petit et l'accélération


angulaire 9, constante sur cet intervalle de tempsg calculer
numériquement:

* l'angle 8, à l'instant t=2s ;

cl Phase de fin de levée de la barrière:

La figure 9 donne graphiquement et numériquement 1,,' évolution


en fonction du temps de la fréquence de rotation 8,(t) et du
déplacement 8,(t) de la barrière; l'étude proposée est
conduite dans la position particulière de fin de levée,
correspondant à:

9,=rt/:2 rd 82 = 2/06 rd 83 = 0,98 rd


Le débit de la pompe alimentant simultanément les :2 vérins est
supposé constant. • .

*
~.. ...
Evaluer a, a partir des graphes et tableaux de la figure
9 pour la position 9,=rt/2;
Le jeu radial entre la porte et son berceau (figure 10) autorise
l' écoulement de L' eau entre les zônes avale et amont de la
barriire. Cet écoulement, de débit modéré, doit toutefois itre
suffisant pour permettre le nettoyage de l'intervalle entre
barrière et berceau.

La faible valeur de ce jeu J, petit devant le rayon R et la


longueur L de la barrière, permet d'assimiler l'écoulement à celui
existant entre deux plaques planes paralriles.

La vitesse périphérique de la porte, de 'valeur algébrique notée U,


est identique pour tous ses points au contact de l'eau.
Les fonctions de pression et de vitesse du fluide sont supposées
indépendantes de la position du point considéré suivant z (problime
plan) .

La position dlun point M est repérée par s et y où s définit la


position du point H, et y la valeur algébrique HM (figure 10).

n'autre part, la vitesse d'une particule fluide ne dépend que de


sa position radiale y, la pression ne dépendant que de sa position
s'suivant la direction de l'écoulement, notée s.

1/ exprimer l'équilibre de la particule fluide définie par la


figure 10; en déduire que:

dp
= = ,K =
ds

où: p est la pression au point considéré;


u est la vitesse de la particule fluide;
~d la viscosité dynamique de l'eau.

20
2/ In'tégr,er
les équations précédentes et vé:rifi'erque La pression
p et la vitesse ~ d'une particule fluide au point M'repéré
par (s,y) s'écrivent sous la forme:
p ( s ) = al. s + a2

u ( y ) = bo• y2 + bl• y + b2

Donner l'expression des constantes a" a21 bo, bl, b2 et K en


fonction de U, ~d' J et de:
Pl: pression amont (en A)
P2: pression aval (en T) _
Le: longueur de l'écoulement Le = AT (figure 10)

3/ Déterminer en fonction de J, ~d' 6P=P2-Pll U et de la longueur


Ll de la barrière, le débit de l'écoulement dans l'interstice
entre la porte et son berceau.

. .
,...,
Q)
Cl) s,
v ~ ;:j

-
+' ....
a:l ....
Ü ....
<il
QO
......
r=..

El -Ill_o
.~ a:l
a:l-
+'
il) <Il
co O"Cl
C'J

El
co
C'J

El
co
C'J

El
co
C'J

....(J)III El S \I)
'S: C\l ...... ....
1:: I:'- co III
'S:
+' 'C
>=
0
El a:l
>
< <
;j
El <il

C\l .~
I:'- :z;

[f) .s Ço:J
:::> El 0::: il.
[f)
[f) C\l
I:'-
:::>
Ço:J 0
Cl U
Ço:J z;
Cl Ço:J

Ço:J Ço:J
::::> :::>
:> :>
I II
l
El
I (.;
I co
C'J - .
i
[I I
i I
I htiJi
il;
il H ,l[
I
I
i
I
I!
I
1
J
'---l
I
I
!
;
i
J

I
...... ,""'".
~~
Niveau

Figure 2-1

aman

Figure 2-3
...
CD
...
x

II

24
lE
o
I·.

C\l
:><:

\
17
P(M,5/0) II = 5 mm/s

II V(M',5,/o)11=

P(D,l/O) ~ =

Xc
Figure '7

28

--
0)/

~I

29
Frequence de
rotation (t/mn)

90
---------------_!~~~~~~------------------------
I
I
80 I
I
1
70 I Temps Position
1 Frequence
I
60 1 (s) (degres) (tlmn)
I
1
50 1
1 0.00 0.00 0.034
1
40
1
1 ..... . - ....... ........
1
I
30 ------------1
I
....... .. . .. . . .. .........
1
20 1
1 ....... .. ... .. .. .........
I
I
10 1 420.00 75.76 0.040
1
1
o 1 Temp. (s) 425.00 76.97 0.041
o 3 6 9 12 15 18 21 24 27 30 33 36 39 42 45 48 (.10)
430.00 78.20 0.042
Valeur mini: 0.02B tlmn Valeur maxi; 0.096 l/mn
435.00 79.47 0.043
Valeur moyenne: 0.034 limn

440.00 80.77 0.044

445.00 82.12 0.046

'450.00 83.52 0.048

455.00 84.99 0.050

460.00 86.52 0.052


rotation (degres)
Valeur maxi
----------------------------------------------- 465.00 88.14 0.056
90
1
1
1 470.00 89.87 0.060
80 I
1
1 475.00 91.73 0.065
70 I
I
1 480.00 93.78 0.072
60 I
I
1 485.00 96.10 0.084
I
50 1
1
Valeur moyenn I 490.00 98.90 0.105
40 ----------------------,
I
I ..... . ......... ....... ~
30 I
I
1
I
20 1
1
I
10 I
1
1
o 1 Temps (s)

o 3 6 9 12 15 18 21 24 27 30 33 36 39 42 45 48 (~10)

Valeur mini: 0.000' Valeur max. 96.786·


Valeur moyenne: 43.215' Figure 9

I
I
30
------___;""___---~-'~ .,,..~._-..._-
.

~ 1111.
>
<C
;j
<C
~
Z