Vous êtes sur la page 1sur 5

DEV12.

08
A-0609

SESSION 2009

___________

Filière BCPST-Véto

BIOLOGIE
Epreuve A

Durée : 3 h 30

____________

L’usage de la calculatrice, d’abaques et de tables est interdit pour cette épreuve

Sujet : Les acides ribonucléiques

N.B.1 : L’étude de ces molécules est envisagée chez les eucaryotes, les
procaryotes et les virus. Le contrôle de leur synthèse est exclu.
N.B.2 : Les formules de quelques nucléotides et le code génétique sont
fournis en annexe au verso de cette feuille.

____________
ANNEXE

QUELQUES NUCLEOTIDES

LE CODE GENETIQUE
Barème de correction du devoir N°3 : soin, écriture, schémas titrés annotés, XX
orthographe, qualité de la rédaction XX
Introduction : amener L’ADN = acide nucléique support de l’information génétique des X
êtres vivants (eu + noyau ; pro + nucléoïde, expression génétique liée à d’autres acides X
nucléiques les ARN, également support d’info. de certains virus (particules nucléoprotéines X
parasites absolus de cellules
poser « les » A.R.N. pluriel = diversité de séquences et donc de structures en relation avec X
leurs fonctions lors de l’expression de l’information génétique X
limiter et donner le plan : approches de la diversité biochimique puis diverses modalités de X
synthèse selon l’organisme (ou le virus) considéré et enfin leur coopération f (relation X
structure/fonction ) lors de la synthèse des protéines
I- La biochimie des ARN X
A- Des macromolécules polynucléotidiques séquencées : XX
Bases puriques/ pyrimidique, ribose U ARN/T ADN exp. Rapports A/U et G/C différents de X
1 => simple brin (monocaténaire) mais Complémentarité possible A///U C//G avec le X
document en Annexe, PM variable Liaison phosphodiester bases modifiées (CH3) D D X
B- La diversité des ARN : Séparation : extraction par solvants organiques = f(solubilité) ; X
Centrifugation sur gradient de densité Electrophorèse sur gel f(PM) S = Svedberg (coefficient X
de sédimentation) tableau comparatif D X
ARNm, ARNt, ARNr, petits ARN nucléaires (snARN) aussi associés aux protéines X
C- La structure spatiale : f(Appariements par complémentarité et antiparallélisme des bases) X
et anti// constituant des zones rigides double brin et des boucles simple brin. Exemple X
d’ARNt (trèfle et L) DD XX
Tr- Message héréditaire ADN (ou ARN support de l’info. génétique chez les virus) transcrit X
II- La synthèse des ARN (mener obligatoirement une approche comparative eu/pro) X
A- Mise en évidence (exp. Eucaryotes Puffs par exemple U* transcription / exp. X
hybridation ADN /ARN ovalbumine maturation) D X
B- La transcription de l’ADN en ARN chez les procaryotes et eucaryotes (préARN) X
Initiation D : facteurs sigma/TBP & TF, ARNpol /ARNpol I, II et III, promoteur (séquence X
consensus, Pribnow/TATAbox) sites de contrôles, reconnaissance brins sens (message X
héréditaire) et antisens (transcrit ou matrice), 1ère incorporations de ribonucléosides X
triphosphates X
élongation D : liaison Pester, incorporation par complémentarité et antiparallélisme, segment X
court ADN/ARN, ARNpol processive vitesse (100.s-1 /20.s-1) fréquence d’erreurs x100/ X
ADNpol, système de correction, arbre de Noël (c’est bientôt super !!! q;-)) X
terminaison D : séquence AT + tige boucle, facteur rho XX
C- La maturation des préARN chez les eucaryotes : préARN  ARNr ARNt X
Prémessager  ARNm f(endonucléase + polyApolymérase) coupure f(AAUAAA) capping XX
en 5’(coiffe Méthyl7guanosinePPP) queue polyA, X
Epissage (snurps) élimination des introns, spliceosome = RNPsn (ribozymes ?) ; alternatif XX
D- Le cas particulier des virus : X
Info. ARN limité à quelques dizaines de milliers de paires de bases et quelques gènes
(enzymes, protéines capsidiales, protéines modifiant la cellule hôte) expression via
transcription ; Cas particulier des virus à ARN – (Hors programme) ou ARN + (mosaïque du X
Tabac) L’ARN est traduit (réplicase, hélicase) et transcrit donnant une forme réplicative X
hybride ARN+/- f(réplicase virale) ARN subgénomiques
Intégration in ADN transcriptase réverse intégrase (SIDA = rétrovirus) provirus, cycle X
lysogénique et lytique (expression transcription avec épissage alternatif possible donnant X
différentes ARN et le génome complet viral non épissé
Tr- molécules actives in compartiment cytosolique via pores nucléaires du noyau des X
eucaryotes ou traduction commence alors que la transcription n’est pas terminée chez les X
procaryotes (arbre de Noël avec les boules (ribosomes !!!) D X
III- La coopération fonctionnelle des ARN lors de la traduction X
A- Mise en évidence des rôles des ARN (outils de la traduction) X
Porteur de l’information génétique (exp. Mosaïque du tabac) ARN monocaténaire + avec ou X
sans traduction directe (ex. rétrovirus SIDA) ou – (répliqué par une polymérase en + avant X
expression X
ARN m : messager intermédiaire entre ADN et protéines (exp. Jacob & Monod) message X
codon (code génétique non chevauchant, redondant, quasi universel) X
ARN ribosomiens associés aux protéines dans les ribosomes (postes d’assemblage à 3 sites X
E/P/A) 70S = 50S (ARN 23S+5S) + 30S(ARN 16S) fonction de ribozyme X
ARN transfert : adaptateurs des a.a. (3’CAA) aux ARNm (exp.), aminoacyl-ARNt X
synthétase ; boucles D, T et anti-codon, Reconnaissance codon /anticodon : appariements X
flottants, Inosine redondance X
Autres fonctions dans particules ribonucléoprotéiques (snurps déjà vues), particules PRS X
impliquées dans la translocation des polypeptides vers la cavité du RER…) X
B- Les ARN dans la synthèse des protéines et leur devenir (rédaction non récitée mais X
adaptée = f(sujet ARN) svp !)
Initiation D complémentarité ARNm/ARNs16S séquence Dalgarno Formyl-MET / XX
Méthylguanosine X
Les ARN antisens contrôlent la traduction (exemple : les ARN MIC, complémentaires de X
l'extrémité 5' d'un ARNm et inhibant sa fonction). Ils peuvent être également obtenus par
génie génétique.
ARN interférents interagissant avec un ARN messager spécifique conduisant à sa dégradation X
et à la diminution de sa traduction en protéine (Nobel 2006).
Elongation D ribozymes peptidyl-transférase, facteurs sp. . Coût énergétique (GTP) XX
différentes étapes décrites contrôle et processivité X
Terminaison D codon stop, RF GTP hydrolase et distribution dans compartiment (PRS X
Particule Reconnaissant Signal, ribosome) X
Tr- Autres ARN pouvant être évoqués : ARN des télomérases (réplication des eucaryotes X
Conclusion : rôle central dans l’expression génétique des ARN en interactions avec enzymes X
et aussi protéines de structure (ribosome), support d’info intermédiaire (ARNm) voire support X
permanent chez certains virus, coopération fonctionnelle (ARNm, ARNt, ARNr, ARNsn…,
relations structures sp. /fonctions spécialisées
Ouverture : Contrôle de la synthèse (adaptations du métabolisme des procaryotes ou X
expression séquentielle au cours du développement des eucaryotes, parasitisme des virus OU X
(et) premières molécules du vivant probables, arguments : ribosomes =>
désoxyribonucléotides, réplication des ARN possible, ARN enzymes = ribozymes