Vous êtes sur la page 1sur 2

2.

ÉTUDE DES PERSONNAGES

Lancelot du Lac

Lancelot est un chevalier de la Table Ronde à la cour du roi Arthur follement épris de la reine Guenièvre. Il est considéré
par ses contemporains comme «  le meilleur chevalier du monde  ». Il présente en effet à la fois un courage chevaleresque
et des qualités de courtoisie.

Ressortent, parmi ses qualités courtoises, sa piété et son humilité (il parle «  humblement  » avec le moine dans le
cimetière), sa générosité (il n’hésite pas à procurer son aide à tout le monde) et sa fidélité en amitié (dès qu’il a libéré
Guenièvre, il part à la recherche de Gauvain).

Lancelot présente également les caractéristiques d’un preux (vaillant) chevalier : il est courageux (lorsqu’il franchit le
Pont de l’Épée), il fait preuve de sang-froid (quand il reçoit la lance enflammée) et de force (lorsqu’il soulève la dalle qui
recouvre la tombe).

Toutefois, le personnage de Lancelot renferme une grande complexité. Par exemple, il présente une volonté qui dépasse
celle de tous les chevaliers lorsqu’il monte dans la charrette, mais, paradoxalement, il fait preuve d’une grande faiblesse
dès qu’il s’agit de son amour pour la reine : il est prêt à tomber de son cheval lorsqu’il découvre les quelques mèches de
cheveux de Guenièvre.

Guenièvre

Guenièvre est l’épouse du roi Arthur. Elle représente la quête de Lancelot dans ce roman puisque l’objectif du chevalier
est de la libérer.

Guenièvre aime profondément Lancelot. Parfois, son amour lui fait commettre des imprudences, notamment lorsqu’elle
laisse son amant entrer dans sa chambre. Néanmoins, elle reste la plupart du temps réservée  : ainsi, lorsqu’Arthur
accueille le chevalier de la charrette, elle se tient en retrait afin que personne ne soupçonne sa passion pour Lancelot.

Bien qu’adepte des coutumes de la noblesse, Guenièvre peut quelquefois se révéler imprévisible. Par exemple, au lieu
de recevoir Lancelot avec chaleur après son duel avec Méléagant, elle se montre distante et ne daigne même pas lui
adresser la parole.

Gauvain

Gauvain fait partie des chevaliers de la Table Ronde. Tout comme Lancelot, il part à la recherche de la reine Guenièvre.
Bien que vaillant, son courage n’égale pas celui de Lancelot. En effet, il ne veut pas monter dans la charrette, cet acte
représentant pour lui un trop grand déshonneur.

Méléagant

Méléagant est le fils du roi Bademagu. Il est l’élément déclencheur de l’histoire : il a enlevé de nombreux habitants du
royaume d’Arthur dont la reine Guenièvre.

7
Bien que possédant une très grande force physique, il est rongé par le mal. En effet, il n’hésite pas à provoquer Lancelot
en duel à plusieurs reprises et à l’enfermer dans une tour. Seul son père arrive à le raisonner, bien qu’il ne s’agisse pas de
réels succès étant donné que Méléagant réclame toujours de nouvelles confrontations avec Lancelot.

Contrairement à Lancelot, Méléagant manque totalement d’honneur et de courtoisie : il soupçonne la reine d’avoir un
amant (lorsqu’il fouille sa chambre) et n’éprouve aucun remords à frapper Lancelot même si celui-ci ne se défend pas.

Bademagu

Bademagu est le souverain du royaume de Gorre. Il tente d’atténuer les actes violents de son fils. Bien que ce dernier ne
lui ressemble pas du tout, le lien qui l’unit à son fils est très fort, et le force à demander à Lancelot de l’épargner.

Profondément généreux, il fait preuve d’une très grande courtoisie à l’égard de Guenièvre et de respect vis-à-vis de tous
les prisonniers.

Vous aimerez peut-être aussi