Vous êtes sur la page 1sur 14

Management

d’entreprise
Cours 3
L3
Jean Noël NGOM
Consultant-Formateur
Management/Organisation/Suivi-Evaluation/GPR
Chap. 3 : Le management organisationnel
Les clés de l’organisation efficace : le questionnement de base

S A V O I R:
 Quoi faire ?
 Comment le faire ?
 Avec quoi le faire ?
 Avec qui le faire ?
 Quand le faire ?
Convaincre avec le : “ Pourquoi le faire ?
J-N-NGOM / Version 2-2017 2
Les principes de base de l’organisation (répartition) du travail
 Formuler clairement les priorités (journalier, hebdomadaire, mensuel,
annuel,…).
 Formuler les échéances à respecter pendant la période.
 Planifier les activités prioritaires, en leur réservant une durée
suffisante dans l'agenda de planification (ou plan d’actions).
 Contrôler pour s’assurer que l'on respecte ces tâches planifiées
(éventuellement les reporter).
 Connaître ses contraintes et celles des autres pour choisir de réaliser
les opérations de travail.
 Mettre en place des délégations quand l'équipe a les compétences
nécessaires.

J-N-NGOM / Version 2-2017 3


Les différentes formes d’organisation (répartition) du travail
Les formes traditionnelles d’organisation du travail : exemple du modèle OST
L’Organisation Scientifique du Travail (OST) : 1er modèle de management (F.
TAYLOR : 1856-1915)
Son but principal : rationaliser le travail (par des règles d’exécution des activités)
accroître le rendement individuel.
 Elle est basée sur deux grands principes :
La séparation des tâches de conception et d’exécution : il y a ceux qui
conçoivent le travail (bureau d’étude) et ceux qui l’exécutent (ouvriers) : c’est
l’organisation verticale
La parcellisation des tâches : il s’agit de diviser le travail des ouvriers en
tâches élémentaires et chaque ouvrier se spécialise sur une tâche
élémentaire. On parle d’organisation horizontale

J-N-NGOM / Version 2-2017 4


Les nouvelles formes d’organisation du travail
 Les organisations, notamment les entreprises, ont pris conscience des limites du
Taylorisme.
 Elles se sont rendues compte de la nécessité d’étoffer le contenu du travail des
salariés en enrichissant leurs tâches pour le rendre plus intéressant et donc plus
motivant.
 L’enrichissement des tâches : il consiste à ajouter aux tâches d’exécution
des tâches préparatoires en amont et/ou des tâches de contrôle en aval,
de manière à accroître la motivation et l’intérêt du travail, et à lui donner
un sens.
 Le toyotisme : élaboré par le constructeur automobile Toyota, le toyotisme
consiste à produire dans des délais brefs(zéro délai) des biens de qualité
(zéro défaut) qui correspondent aux exigences des clients en limitant les
coûts de production (Zéro panne – zéro papier) grâce à une maîtrise des
stocks (zéro stock).
J-N-NGOM / Version 2-2017 5
Le Toyotisme repose sur :
 le juste à temps : il s’agit de produire et de livrer un produit juste à temps
pour être vendu. La production est déclenchée par la commande en aval
de sorte que l’offre s’adapte rapidement à la demande, et les stocks
éliminés.
 le Kaizen : repose sur le principe de l’amélioration continue de tous les
salariés
 le partenariat interentreprises : consiste à développer de véritables
partenariats avec ses fournisseurs et sous-traitants.

J-N-NGOM / Version 2-2017 6


 La flexibilité : il s’agit d’adapter le processus de production aux variations
de la demande et, plus généralement, aux variations de l’environnement.
La flexibilité peut être :
• quantitative : ajuster le nombre de salariés (embauche, intérim,
licenciement,..) et le temps de travail (heures supplémentaires) en
fonction des besoins.
• salariale : la rémunération (coût) du travail peut être fonction des
résultats de l’entreprise (rémunération par objectif, primes,
intéressement,…).
• fonctionnelle : les salariés sont polyvalents et peuvent changer de
poste de travail en fonction des besoins.
• externe : externalisation de certaines tâches.

J-N-NGOM / Version 2-2017 7


Les structures d’organisation
 Exemples de structures classiques :
la structure fonctionnelle de F. TAYLOR
Direction Générale

Fonction Fonction Fonction Fonction


Production commerciale Finance Personnel

Planning Suivi et Entretien


contrôle

Ouvrier 1 Ouvrier 2

J-N-NGOM / Version 2-2017 8


La structure hiérarchique de H. FAYOL

Direction Générale

Administration Finance Production Commercial

Accueil / Comptabilité / Atelier Vente Publicité


Secrétariat Finance

J-N-NGOM / Version 2-2017 9


La structure divisionnelle par produits de A. SLOAN

Direction Générale

Division 1 Division 2
Produit A Produit B

Services Services
Services Services techniques commerciaux
techniques commerciaux

J-N-NGOM / Version 2-2017 10


Les structures modernes
La structure Staff and Line

Etat major
Direction Générale - Services d’étude, conseil
et contrôle (Planification,
Conseil juridique, Adit)

Direction Direction technique Direction du Direction financière


commerciale personnel

J-N-NGOM / Version 2-2017 11


La structure matricielle / Projet

Direction
Générale
Chef produit A Chef produit B Chef produit C

D. Marketing

D. Production

D. RH

D. Financière

J-N-NGOM / Version 2-2017 12


La structure géographique

Direction Générale

Division 1 Division 2
Europe Afrique

Administration Administration

Finance Finance

J-N-NGOM / Version 2-2017 13


FIN DU COURS 3

MERCI DE VOTRE ATTENTION

J-N-NGOM / Version 2-2017 14

Centres d'intérêt liés