Vous êtes sur la page 1sur 64

Sétra

service d'Études
techniques
des routes
et autoroutes octobre 2004

Guide technique

Moyens et critères de réception des


matériaux mis en œuvre en chaussée
che
an
t bl
en
m
lle
n ne
tio
en
int
ée
aiss
sl
ge
pa
Guide technique

Moyens et critères de réception des


matériaux mis en œuvre en chaussée
Edité par le Sétra, réalisé par le Comité français pour les techniques routières (CFTR)

Le CFTR est une structure fédérative qui réunit les différentes


composantes de la communauté routière française afin d’élaborer
une doctrine technique partagée par tous et servant de référence
aux professionnels routiers dans les domaines des chaussées, des
terrassements et de l’assainissement routier.

Membres du CFTR : Assemblée des Départements de France – Association Française des Producteurs
de Géotextiles et Produits Apparentés – Association des Sociétés Françaises d’Autoroutes – Asso-
ciation Technique de l’Industrie des Liants Hydrauliques – Centre Technique et de Promotion
des Laitiers Sidérurgiques – Chambre Syndicale Nationale des Fabricants de Chaux Grasses et
Magnésiennes – Comité Infrastructure de Syntec Ingénierie – Direction des Routes – Direction
de la Sécurité et de la Circulation Routières – Groupement Professionnel des Bitumes – LCPC –
Sétra – Service Technique des Bases Aériennes – Syndicat des Matériels des Travaux Publics et
de la Sidérurgie – Syndicat Professionnel des Entrepreneurs de Chaussées en Béton et Equi-
pements Annexes – Syndicat des Terrassiers – Union Nationale des Producteurs de Granulats –
Union des Syndicats de l’Industrie Routière Française.

Association régie par la loi du 1er juillet 1901 depuis juin 1998,
le CFTR est doté d’un secrétariat permanent assuré par le Sétra.
Son siège est localisé au :
46 avenue Aristide Briand - BP 100 - 92225 Bagneux Cedex - France
téléphone : 33 (0)1 46 11 31 53 - télécopie : 33 (0)1 46 11 36 96
intranet : http://intra.setra.i2/clubs/cftr.shtml
internet : www.cftr.asso.fr

collection les outils

Document édité par le Sétra dans la collection "les outils".


Cette collection regroupe les guides, logiciels, supports
pédagogiques, catalogues, données documentaires et annuaires.
Ce guide technique a été rédigé, dans le cadre des
activités du comité sectoriel «méthodologie» du
Comité français pour les techniques routières (CFTR),
par un groupe de travail constitué de représentants du
réseau scientifique et technique du ministère chargé de
l'Equipement, de directions techniques d'entreprises
et de producteurs dans le domaine routier.

Son contenu a fait l'objet d'une enquête de validation


auprès des différents adhérents du CFTR.

Coordination : Jean-Pierre Benaben (CETE du Sud-Ouest)


Rédaction :
• Jean-Luc Aubert (SACER)
• Jean Bauer (CETE Normandie-Centre)
• Jean-Hughes Colombel (CETE Normandie-Centre)
• Marie-Line Gallenne (LCPC)
• Jean-Pierre Joubert (Sétra, ex. secrétaire du CFTR)
• Denis Lecou (CETE Nord-Picardie)
• Bernard Roussel (CETE Normandie-Centre)
• Luc Valéry (APPIA)
• Patrick Vangrevenynghe (CETE Méditerranée)
• François Verhée (EUROVIA - USIRF)
• David Witt (DDE 51 puis DDE 14)

2 Moyens et critères de réception des matériaux mis en œuvre en chaussée


Sommaire

Présentation générale 5
Contexte du contrôle 5
Présentation du guide technique 5

Définitions 7
Abréviations 8
Granulats 9
Généralités 9
Caractéristiques intrinsèques et associées 10
Caractéristiques de fabrication et grandeurs associées 11
Approvisionnement et stockage des granulats 13

Graves et sables traités aux liants hydrauliques - Graves non traitées 15


Textes de référence 15
Prise de possession de la couche support 16
Constituants (autres que les granulats) 17
Formulation 20
Fabrication des mélanges 24
Transport des mélanges 27
Mise en œuvre 28
Réception de la couche 32

Enrobés hydrocarbonés à chaud pour couches d’assise et de surface 33


Textes de référence 33
Prise de possession de la couche support 35
Liants bitumineux 35
Formulation 37
Fabrication 39
Transport 41
Mise en œuvre 42
Réception de la couche 46

Couche de roulement - Enrobés coulés à froid (ECF) 47


Textes de référence 47
Prise de possession du support 48
Constituants 49
Formulation 50
Fabrication - mise en œuvre 52

Couche de roulement - Enduit superficiel d’usure (ESU) 55


Textes de référence 55
Prise de possession du support 56
Formulation 56
Constituants 57
Mise en oeuvre 58
Réception 60

Sommaire 3
4 Moyens et critères de réception des matériaux mis en œuvre en chaussée
Présentation générale

Contexte du contrôle Dans le cas d'une épreuve non conforme, le lot doit
être démoli. L'entrepreneur fixe alors les nouvelles
Au regard de l'article 2 du CCAG Travaux, le maître modalités de réalisation qui font l'objet d'une autre
d'œuvre est chargé de diriger, de contrôler l'exécution épreuve de convenance qui, si elle conduit à un lot
des travaux et de proposer la réception de l’ouvrage. conforme, doivent être reprises par le PAQ L’épreuve
de convenance sert aussi à valider les méthodes et
Dans l'exercice de ces responsabilités, il est confronté matériels de contrôle utilisés par l'entrepreneur.
d'une part à la complexité technique des normes,
C CTG , guides techniques mis à sa disposition, et En cours de chantier, une épreuve de conformité
d'autre part à la multiplicité des paramètres à contrôler réalisée par lot (la dimension du lot est définie soit
et des moyens de contrôles nécessaires à la vérification par le marché, soit par l'entreprise) a pour but de
du respect des spécifications contractuelles. vérifier qu’il a été confectionné selon les modalités
définies par le PAQ, et que les résultats des essais sont
Ainsi, la rédaction d'un guide technique à destination conformes aux spécifications du marché. Dans le cas
des maîtres d'œuvre s'est avérée nécessaire. Ce guide, où le marché a retenu un contrôle externe, le maître
rédigé dans le cadre du CFTR, fournit une synthèse d’œuvre peut demander une validation du contrôle
décrivant les pratiques actuelles en matière de contrôle intérieur selon une méthode définie après accord des
de lots de travaux de chaussées. Il présente également différentes parties.
les méthodes et moyens à utiliser avec leur domaine
d'utilisation.
Il propose une répartition des contrôles entre le maître Présentation du guide technique
d’œuvre et l’entreprise selon la grille suivante :
- ce qui est du ressort du maître d’œuvre ou de Le guide s'applique aux techniques de chaussée.
l’entreprise quel que soit le type de marché retenu Toutefois, il ne prend pas en compte les graves
par le maître de l’ouvrage (avec ou sans contrôle émulsion, les bétons bitumineux à froid et les bétons
externe), de ciment.
- ce qui peut être du ressort de l’une ou de l’autre des
parties en fonction du type de contrôle retenu par Seules ont été prises en compte les normes
le marché. existantes.

Pour ce dernier cas, l'entreprise doit en tenir compte Il se présente sous la forme d'un recueil de tableaux
lors de la mise au point de son Plan d'Assurance commentés. Un chapitre spécifique concernant les
Qualité (PAQ) pendant la période de préparation des granulats est inclus.
travaux. Pour les matériaux élaborés, les contrôles à exécuter
Dans le PAQ, l'entreprise doit préciser son organisation, sont présentés avec la même organisation soit :
les méthodes et les moyens employés en vue d'obtenir • la prise de possession du support ;
sur les lots définis, la qualité spécifiée dans les clauses • les constituants autres que les granulats normalisés
contractuelles du marché. Lorsque celui ci a prescrit (liants hydrauliques, liants hydrocarbonés, .... ;
un contrôle externe, les méthodes et moyens mis en • la fabrication et transport du mélange élaboré ;
œuvre pour vérifier son obtention doivent également
figurer au PAQ. • la mise en œuvre des matériaux constituant la
couche ;
Ainsi, la réalisation d'une épreuve de convenance, dont • la réception de la couche au moyen de la constatation
le but est de vérifier que la méthode et les moyens de la conformité des lots constituant la couche.
proposés dans le PAQ conduisent à un lot conforme
aux spécifications du marché, est indispensable. En Conformément aux fascicules 25 et 27, l’étude de
fonction de la taille du chantier, son contenu peut être formulation est à la charge de l’entreprise lorsqu’elle
variable : cette épreuve est un point d'arrêt. Lorsque fournit tous les composants. Dans ce cas, le maître
des essais sont à réaliser, ils le sont par le laboratoire d’œuvre l’agrée.
du maître d’œuvre qui rédige un rapport détaillé.

Présentation générale 5
Les tableaux sont composés de quatre colonnes :
• la première colonne recense les caractéristiques à mesurer
ou à apprécier. Aucune spécification n’est proposée :
elles sont du ressort du maître d’œuvre ;
• la deuxième colonne intitulée objectif et pertinence,
traite des objectifs et de leur pertinence : le rédacteur
du marché peut ne pas retenir l’ensemble des
caractéristiques listées ;
• la troisième colonne intitulée moyens, précise les essais
ou/et les moyens à utiliser ;
• la quatrième colonne intitulée méthode, cite les normes
à utiliser. A défaut, la méthode de mesure doit être
définie par l'entreprise dans son PAQ.
Une affectation des différents essais est proposée selon
la signalétique suivante :

Essai à réaliser par l’entreprise.

Essai à réaliser par le maître d’œuvre.


Essai à réaliser par l’entreprise ou le maître d’œuvre
selon que le marché a retenu ou pas un contrôle externe.
Essai à réaliser conjointement par l’entreprise et
le maître d’œuvre.

et une proposition est faite pour définir la typologie


du chantier auquel s’applique l’essai considéré.
C3 - à faire uniquement sur les petits chantiers ou
chantier à faible enjeu.
C2 - à faire sur les chantiers moyens ou grands.
C1 - à réaliser sur les grands chantiers ou
chantier à fort enjeu.

Par exemple :
signifie essai à faire par l’entreprise sur petit chantier,
C3 ou chantier à faible enjeu.
signifie à faire par le maître d’œuvre sur chantier
C2 moyen ou grand.

On trouvera sur le site www.lcpc.fr les principaux


matériels de contrôle utilisés. On trouvera des photos
du matériel, un schéma explicatif, ses caractéristiques
principales, son principe de fonctionnement, son
domaine d'emploi.

6 Moyens et critères de réception des matériaux mis en œuvre en chaussée


Définitions

Essai contractuel : Essai stipulé par le marché - la surveillance du contrôle intérieur,


- la réalisation des essais nécessaires permettant la
Essai d’information : Essai non contractuel réalisé
vérification de la satisfaction des spécifications du
selon une méthode ou avec un appareil n’ayant pas fait
marché.
l’objet d’une norme ou non conforme à une norme.
Epreuve d’information : Ensemble de mesures
Essai alternatif : Pour certaines caractéristiques, un
réalisées sur un lot à l’aide d’un appareil réalisant des
essai alternatif peut se substituer à l’essai de référence.
essais d’information. La population des résultats est
En cas de contestation, seuls les résultats obtenus par
comparée à celle obtenue avec le même appareil lors
l’essai de référence sont pris en compte. Chaque essai
de l’épreuve de convenance, une fois celle-ci acceptée
alternatif doit être calé sur l’essai de référence. Les
par des mesures contractuelles. En cas de présomption
essais alternatifs et de référence font l’objet d’une
de non-conformité, celle-ci doit être établie avec des
norme.
mesures réalisées à l’aide du même matériel que celui
Planche d’essai : Essais réalisés préalablement à ayant été utilisé pour l’épreuve de convenance.
l’épreuve de convenance, pour un nouveau matériel
Formule de base :
de répandage ou un nouvel atelier de compactage,
- Cas des graves et sables traités aux liants
sous la responsabilité de l’entreprise.
hydrauliques ou pouzzolaniques
Lot : Ensemble défini de fournitures ou de travaux Formule qui, est établie avec les proportions
auxquels s’applique une décision résultant du contrôle moyennes du mélange à réaliser sur le chantier, à
de conformité aux spécifications. la teneur en eau et à la masse volumique apparente
moyenne visées sur le chantier.
Epreuve de convenance : L’épreuve de convenance
- Cas des graves non traités
est destinée au maître d’œuvre pour lui permettre
Formule dont la granularité moyenne est prise
de prononcer la convenance des moyens et méthodes
comme granularité de référence pour l’exécution du
de fabrication et de mise en œuvre proposés par
chantier et pour laquelle sont également prescrites
l’entreprise dans son Plan d’Assurance Qualité et de
la teneur en eau et la masse volumique apparente
lever le point arrêt. Elle contient donc l’ensemble
de mise en œuvre.
des vérifications et essais effectués dans le cadre d’une
planche de référence et jugés nécessaires pour présumer Mélange éprouvé :
que le processus d’exécution et le contrôle intérieur - Cas des graves et sables traités aux liants
associé sont maîtrisés et peuvent normalement hydrauliques ou pouzzolaniques
conduire à des lots d’ouvrage conformes aux exigences Mélanges qui correspondent à une technique
du marché. normalisée ou ayant fait l’objet d’un avis technique
ou d’une procédure équivalente.
Planche de référence : Réalisation sur une période
- Cas des graves non traitées
de temps adaptée au chantier et avec les modalités
Grave non traitée ayant fait l’objet d’une étude de
d’emploi de l’atelier de mise en œuvre définies
formulation antérieure selon les spécifications de
préalablement dans le Plan d’Assurance Qualité, d’une
la norme NF P 98-125. Elle est caractérisée par
couche de chaussée en vue de définir une population
la granularité de référence de la formule de base
de référence ou des critères d’acceptabilité sur une ou
obtenue à l’aide des constituants définis (dont les
plusieurs caractéristiques. Elle fait partie de l’épreuve
caractéristiques, au sens de la norme XP P 18-540,
de convenance.
la granularité et les provenances sont inchangées).
Epreuve de contrôle de conformité : L’épreuve de
contrôle de conformité est destinée au maître d’œuvre
pour lui permettre de constater la conformité du lot
aux spécifications du marché. Elle comprend par
lot :
- la surveillance de l’application du PAQ pour vérifier
que le lot est bien fabriqué ou mis en œuvre selon
les conclusions de l’épreuve de convenance,

Définitions 7
Abréviations

APL Analyseur de profil en long.


BB Béton bitumeux.
BBS Béton bitumeux pour chaussée souple.
CCTG Cahier des clauses techniques générales.
CFTR Comité français pour les techniques routières.
CPA Coefficient de polissage accéléré.
ECG Coefficient d’écoulement des gravillons.
ECS Coefficient d’écoulement des sables.
FD Fragmentation dynamique.
FS Friabilité des sables.
FTP Fiche technique produit.
GNT Grave non traitée.
IC Indice de concassage.
LA Los Angeles (essai).
LCPC Laboratoire central des ponts et chaussées.
MB Essai au bleu de méthylène sur la fraction 0/2.
MBF Essai au bleu de méthylène sur la fraction 0/0,125.
MDE Micro-Deval en présence d’eau.
MVA Masse volumique apparente.
MVR Masse volumique réelle.
OPM Optimum proctor modifié.
PAQ Plan d’assurance qualité.
RC Rapport de concassage.
Sétra Service d’Études techniques des routes et autoroutes.
SOPAQ Schéma organisationnel du plan d’assurance qualité.
STLH Sols traités aux liants hydrauliques.

8 Moyens et critères de réception des matériaux mis en œuvre en chaussée


Granulats

Généralités

Documents de référence les mêmes actions depuis la consultation jusqu'à


l'exécution des prestations. Il n'y a pas de différence
• Norme XP P 18-540 : granulats - définitions, de contenu du contrôle extérieur entre ces deux cas ;
conformité, spécifications ;
• le maître d'œuvre, responsable du contrôle extérieur,
• fascicule de documentation FD P 18-940 : guide doit :
d'interprétation de la norme XP P18-540 ; - vérifier dans la partie contractuelle de la FTP de
• C C TG fascicule 23 : Fourniture de granulats chaque granulat, la conformité par rapport aux
employés à la construction et à l’entretien des spécifications du marché ;
chaussées (Direction des JO) ; - approuver le PAQ ;
• Enrobés hydrocarbonés à chaud - Guide d'application - faire réaliser éventuellement une épreuve de
des normes pour le réseau routier national (Sétra - convenance en carrière pour lui permettre de
réf. D9457 - prix : 30,49 €) ; contractualiser les FTP ;
• Assises de chaussées - Guide d'application des - p ro n o n c e r l ' a d m i s s i o n d e s f o u r n i t u re s e n
normes pour le réseau routier national (Sétra - validant éventuellement le contrôle intérieur du
réf. D9839 - prix : 22,87 €) . producteur.
• pour les granulats certifiés (marque NF Granulats),
le contrôle extérieur porte sur les parties non couvertes
Notes par la marque NF, à savoir : admission, transport,
stockage ;
• la norme XP P 18-540 remplace les normes
P 18-101 et P 18-541 dans toutes les normes de • les graves 0/D utilisées en accotement et traitées
produits ou d'exécution non révisées qui font référence comme une assise de chaussée selon la norme
à ces anciennes normes ; NF P 98-115 sont considérées dans ce chapitre ;
• les normes européennes applicables à la date de • les agrégats d'enrobés sont traités avec les fiches
parution de ce document sont mentionnées. Les enrobés.
normes européennes publiées, mais non applicables à
la date de parution de ce document n’ont pas été prises
en compte (par exemple normes de définition de tamis
ou d’essais sur les granulats à l’exception de la norme
EN 933-9 relative à l’essai au bleu de méthylène) ;
• le fascicule 23 du CCTG s'appuie sur la notion de
Fiche Technique Produit (FTP) définie par la norme
XP P 18-540. Cet engagement du producteur qu’elle
traduit est rendu contractuel et, associée à un plan
d'assurance qualité (PAQ), doit servir de référence aux
contrôles de conformité réalisés pendant la période de
livraison ;
• il ne faut pas confondre la F TP d'un granulat,
unique pour un marché et remise avec le SOPAQ, avec
les contrôles de conformité qui doivent être réalisés
par le producteur sur chaque lot de production (ou
de livraison) ;
• que le marché soit un marché de fournitures ou un
marché de travaux incluant les fournitures, la personne
responsable du marché ou le maître d'œuvre réalise

Granulats 9
Caractéristiques
intrinsèques et
associées
� Ces essais sont normale- Caractéristiques
ment effectués sur la fraction Objectif et
à mesurer ou à Moyens Méthode
6,3/10 d'un même échan- pertinence
apprécier
tillon prélevé.
L'essai FD, plus rapide, peut
être utilisé à la place de Résistance à la Stabilité du squelette Essai Los Angeles (LA)
l’essai LA pour améliorer P 18-573
fragmentation minéral sous l’action Essai de fragmentation
l'efficacité du suivi en par chocs � des chocs P 18-574
dynamique (FD)
augmentant le nombre
d'essais, si une relation avec
le LA a été établie.
Stabilité du squelette Essai d'usure micro-
� Cet essai n’est réalisé que Résistance à
minéral sous l’action Deval en présence P 18-572
sur les granulats pour couche l'usure �
des chocs d'eau (MDE)
de roulement. Son résultat
(essai C PA ou R PA ) est à
associer à ceux des essais LA Coefficient de
et MDE effectués sur la même polissage accéléré
Résistance au Pour granulats pour P 18-575
fraction (6,3/10) du même (CPA)
polissage � couches de roulement P 18-580
échantillon prélevé. Méthode par
projection (RPA)
� Un i q u e m e n t p o u r l e s
utilisations en béton Pour sable pour
bitumineux si l'origine du couches de roulement
Friabilité des Essai de friabilité des
sable est différente de celle si son origine est P 18-576
sables � sables (FS)
des gravillons. différente de celle des
gravillons.
� Il peut être nécessaire
de spécifier une variation
admissible lorsque le gisement Masse à contrôler si le Mesure des masses P 18-554
comprend des roches de volumique réelle gisement n'est pas volumiques réelles
� homogène (MVR) P 18-555
MVR très différentes, ce qui
peut poser problème dans
la maîtrise de la fabrication Un granulat est non
A retenir en fonction
et du compactage des gélif si :
matériaux de chaussée Sensibilité au gel des conditions P 18-593
climatiques locales LA = 25 ou
élaborés avec ces granulats. � pour les couches P 18-554
G = 30 ou
Le guide d'application des d'assises non liées Ab = 1%
normes "enrobés" pour le
R R N propose dans ce cas
que le marché spécifie une
variation absolue autour de
la moyenne de 10 valeurs
inférieure à 0,1g/cm3 pour
90% des valeurs.
� Les granulats poreux sont
en général les plus sensibles
au gel.
A ne pas confondre avec
l'essai de gonflement au gel
(NF P 98-234-2) qui peut être
spécifié pour une GNT (pour
les régions où l'indice de gel
atmosphérique de l'hiver
rigoureux exceptionnel est
supérieur à 200 °Cxjour).

10 Moyens et critères de réception des matériaux mis en œuvre en chaussée


Caractéristiques de
fabrication et grandeurs
associées
� Elle est contrôlée par Caractéristiques
rapport à un fuseau défini Objectif et
à mesurer ou à Moyens Méthode
par le producteur dans sa FTP pertinence
apprécier
suivant les règles de la norme
XP P 18-540 (article 6).
Analyse
La constatation d'une granulométrique par
éventuelle évolution tamisage
granulaire après transport Caractéristique P 18-560
Granularité � essentielle qui doit Essai au
et stockage ou d'un vidéogranulomètre P 18-566
décalage entre les courbes rester régulière.
(pour éléments de
granulométriques moyennes dimension comprise
de l'étude de formulation et entre 1mm et 63mm)
des livraisons permet d'ajuster
les formules de recomposition Equivalent de sable à
des mélanges pour se recaler 10% de fines (PS)
sur la courbe granulométrique ou essai au bleu de
de l'étude de formulation. Propreté des méthylène (MB) � P 18-597
sables (et des
� Le choix entre PS et MB graves) � sur la fraction 0/2. NF EN 933-9
appartient au producteur. Pour les graves,
Pour appliquer les règles VB0/D=MB x
de la norme XP P 18-540 %fraction 0/2
(article 6), le contrôle n'est
à faire qu’avec l'un des deux La présence de
essais. fines argileuses Essai au bleu de NF EN 933-9
Propreté des est nocive pour le méthylène (MBF) �
� MB selon la norme fillers pour sur la fraction
comportement des
NF EN 933-9 est notée VB enrobés matériaux
sur la fraction 0/2 dans la 0/0,125mm
norme XP P 18-540.
� MBF selon la norme
NF EN 933-9 est notée
VBF sur la fraction 0/0,125
tamisée à sec dans la norme Propreté des
XP P 18-540. fines du mélange pm : VBta pour BBS P 18-592

� Exigence supplémentaire
des normes enrobés. A
vérifier au niveau de l'étude
de formulation sur le sable
si la propreté du filler est
conforme. Un des paramètres
Propreté
principaux qui
� Pour les mélanges, sa superficielle des Tamisât à 0,5mm (P) P 18-591
concourent à la tenue
maîtrise contribue à maintenir gravillons �
des enduits.
une teneur en fines régulière.
Pour les enduits superficiels,
l'adhésivité des liants sur les
gravillons est mobilisée dans
la mesure où le gravillon
est propre : un lavage est
conseillé.

Granulats 11
Caractéristiques
Objectif et
à mesurer ou à Moyens Méthode
pertinence
❼ Uniquement pour les apprécier
granulats d'extraction
alluvionnaire ou marine. Rapports et indice de
RC e t I C n e s o n t p a s concassage (RC, IC)
mesurables sur des L'angularité Coefficient XP P 18-540
échantillons. augmente la stabilité d'écoulement des
Angularité ❼ P 18-563
des mélanges en gravillons (Ecg)
La mesure du coefficient général P 18-564
d'écoulement est également Coefficient
d'écoulement des sables
recommandée pour les sables (Ecs)
de toutes origines utilisés en
BB lorsque les appareils de
concassage comportent des Sur le filler :
concasseurs à axe vertical et à - indice des vides Indice des vides Rigden P 18-565
sole tournante (à relier à une - pouvoir ΔTBA NF EN 1427
étude d'orniérage). rigidifiant
- finesse Surface spécifique NF EN 196-6
Blaine

12 Moyens et critères de réception des matériaux mis en œuvre en chaussée


Approvisionnement
et stockage des
granulats
� Les points suivants sont à Caractéristiques
vérifier : Objectif et
à mesurer ou à Moyens Méthode
- hauteur maximale des tas ; pertinence
apprécier
- distance entre pieds de
tas ;
- protection des stocks NFP 98-115
Pendant les et PAQ
de sable contre les Pollution,
opérations
intempéries ; ségrégation Guide pour
de transport, Visuel
- propreté et stabilité des et évolution le stockage
manutention et de
granulaire � des granulats
aires ; stockage
- adéquation entre le débit de (LCPC-Sétra)
la centrale de fabrication des
mélanges et les quantités de Vérifier que Visuel
granulats stockés. les granulats
Identification Bons de livraisons
approvisionnés XP P 18-540
� Contrôles de l'acquéreur. des granulats �
correspondent à Essais relatifs aux
ceux de l'étude caractéristiques

Granulats 13
14 Moyens et critères de réception des matériaux mis en œuvre en chaussée
Graves et sables traités aux liants hydrauliques
Graves non traitées

Textes de référence

Normes

Liants
• NF EN 197-1 : Ciment - Partie 1 : composition, • NF P 98-129 : Assises de chaussées - Graves non
spécifications et critères de conformité des ciments traitées - Définition, composition, classification.
courants ;
• NF EN 12591 : Bitumes et Liants bitumineux - Exécution
Spécifications des bitumes routiers ; • NF P 98-115 : Assises de chaussées - Exécution des
• NF P 15-108 : Liants hydrauliques - Liants corps de chaussée - Constituants, composition des
hydrauliques routiers - Composition, spécifications mélanges et formulation ; Exécution et contrôles.
et critères de conformité ;
Matériels
• NF P 98-100 : Assises de chaussées - Eaux pour
assises ; • NF P 98-701 : Matériels pour la construction et
l’entretien des routes - Centrales de traitement des
• NF P 98-101 : Assises de chaussées - Chaux aérienne matériaux - Terminologie et performances ;
calcique pour sols et routes - Spécifications ;
• NF P 98-705 : Matériels pour la construction et
• NF P 98-103 : Assises de chaussées - Pouzzolanes l’entretien des routes - Compacteurs - Terminologie
- Spécifications ; et spécifications commerciales ;
• NF P 98-106 : Assises de chaussées - Laitiers de haut • NF P 98-736 : Matériels de construction et
fourneau vitrifiés (granulés ou bouletés) - Définitions, d’entretien des routes - Compacteurs - Classification ;
caractéristiques et spécifications ;
• NF P 98-732-1 : Matériels de construction et
• NF P 98-107 : Assises de chaussées - Activation d’entretien des routes - Fabrication des mélanges -
du laitier vitrifié - Définitions, caractéristiques et Partie 1 : centrales de malaxage pour matériaux traités
spécifications. aux liants hydrauliques ou non traités ;
• NF P 98-110 : Assises de chaussées - Cendres • NF P 98-771 : Matériels de construction et
volantes silico alumineuses - Spécifications ; d’entretien des routes - Matériels d’aide à la conduite
• NF P 98-112 : Assises de chaussées - Cendres et de contrôle embarqué - Terminologie - Classification ;
volantes hydrauliques - Définition, spécifications. • XP P 98-772 : Matériels de construction et d’entretien
des routes - Module d’acquisition de données pour
Produits centrale de fabrication de mélanges granulaires -
• NF P 98-113 : Assises de chaussées - Sables traités Description et spécifications fonctionnelles - Module
aux liants hydrauliques et pouzzolaniques - Définition, la fabrication en continu.
composition, classification ;
• NF P 98-116 : Assises de chaussées - Graves traitées Fascicules du CCTG
aux liants hydrauliques - Définition ; Composition ;
Classification ; • Fascicule 3 : Liants hydrauliques ;
• NF P 98-124 : Assises de chaussées - Cendres • Fascicule 25 : Exécution des corps de chaussées.
volantes - chaux - gypse - Définition, composition,
classification ;
• NF P 98-128 : Assises de chaussées - Bétons
Guide Sétra - LCPC
compactés routiers et graves traitées aux liants
Guide d’application des normes assises de chaussées
hydrauliques et pouzzolaniques à hautes performances
pour le réseau routier national (réf. D9839 -
- Définition, composition, classification ;
prix : 22,87 €).

Graves et sables traités aux liants hydrauliques - Graves non traitées 15


Prise de possession
de la couche
support
� Mesures en continu Caractéristiques
de la portance à l’aide du Objectifs et
Où à mesurer ou à pertinence Moyens Méthodes
« Portancemètre » (voir fiches apprécier
de matériels, opérationnel en
fin 2001).
� Dynaplaque 1 : 20 à Topographie
80 MPa. Respect des cotes du
C3 Altimétrie projet Vérification des profils
Dynaplaque 2 : 20 à en travers
250 MPa.
� A P L numérique : pour Support non traité:
grands chantiers. Essai de plaque NF P 94-
Conditionne le (EV2), Coefficient 117-1
GO pour couches de forme.
compactage des de restitution à la
GO + MO pour couches de C2 Portance � couches supérieures Déflectographe
Dynaplaque �. ou poutre
fondation. (effet d’enclume)
Support traité ou non : NF P 98 200-1
� Sur support non traité, on Déflexion
peut rencontrer des portances
correctes, avec des matériaux Sur chantiers neufs
ayant une mauvaise stabilité pour définir le mode APL numérique �
de guidage à adopter
interne. C3 Uni longitudinal pour mise en oeuvre Topographie (selon
de la couche de besoin)
fondation

Nombre de
Support traité : délai
Stabilité du jours déduit
Possibilité de de prise suffisant.
support de la de l’étude de
C3 couche à mettre circulation chantier Support non traité : formulation :
en œuvre circulation avec un Rc ≥ 1 MPa.
camion �
Visuel

Nettoyage, balayage,
Travaux préparatoires reprofilage, purges,
C3 Aspect visuel avant la réalisation de couche de protection.
la couche d’assise Réfection de la couche
de cure si dégradée.

16 Moyens et critères de réception des matériaux mis en œuvre en chaussée


Constituants (autres
que les granulats)
Ciments et liants hydrauliques �
routiers Caractéristiques
Objectifs et
Où à mesurer ou à pertinence Moyens Méthodes
� Les ciments sont conformes apprécier
à la norme NF EN 197 et les
liants hydrauliques routiers à
la norme NF P 15-108.
Fiche technique du
� Rc à 56 jours pour les Conformité du produit fournie par le
liants hydrauliques routiers Caractéristiques NF P 15-108
C3 du liant produit livré à celui fabricant.
(NF P 15-108 art.7.2) et 28 décrit par le fabricant Désignation NF EN 197
jours pour les ciments (NF normalisée.
EN 196-1).

Présence chez le
fabricant des moyens
pour assurer un
PAQ du fabricant.
Critères de contrôle intérieur du
C3 conformité produit. Résultats du contrôle
intérieur.
Vérification de
l'homogénéité du
produit.

Prélèvements NF P 15-108
Vérification à la
Exigences conservatoires en �
C2 mécaniques livraison que le liant
vue d'essais de
est conforme NF EN 196-1
vérification.

Laitiers de haut-fourneau
vitrifiés
� Le contrôle du laitier
doit être réalisé pendant sa �
fourniture. Toutefois, des
prélèvements conservatoires Caractéristiques
Objectifs et
pourront donner lieu en Où à mesurer ou à pertinence Moyens Méthodes
apprécier
cas de doute, aux essais
suivants :
Homogénéité
- coefficient d’activité � (NF C2 Classe d’activité des performances Coefficient d’activité XP P 98-108
P 98-108) ; mécaniques
- analyses chimiques : dosages Analyse
pondéraux des différents Homogénéité de
C2 Granularité répartition
granulométrique par P 18-560
oxydes ; tamisage
- teneur en inertes (P 18-
557).

C 3 - à faire uniquement sur les petits chantiers ou chantier à faible enjeu


C 2 - à faire sur les chantiers moyens ou grands
C 1 - à réaliser sur les grands chantiers ou chantier à fort enjeu
re vre
uv u
’ œ d’ œ
ed
a î t r a î t re
v re u m e t m
u eo
ise ’œ s ise
pr e d p ri pr
tre aîtr ntre ntre
en m e e

Graves et sables traités aux liants hydrauliques - Graves non traitées 17


Laitiers de haut fourneau �
vitrifiés utilisés sous forme Caractéristiques
Objectifs et
prébroyée Où à mesurer ou à pertinence Moyens Méthodes
apprécier
� D’éventuels prélèvements
conservatoires pourront être
effectués en cas de doute. Ils Avoir le pouvoir Mesure du passant à
C2 Teneur en fines hydraulique 80μ m
P 18-560
pourront donner lieu à des
analyses chimiques.
Assurer un
dosage correct à Mesure de la teneur en
C2 Teneur en eau la fabrication du eau (W %)
NF P 18-555
mélange

Cendres volantes silico- �


alumineuses Caractéristiques
Objectifs et
Où à mesurer ou à pertinence Moyens Méthodes
� D’éventuels prélèvements apprécier
c o n s e r v a t o i re s p o u r r o n t
donner lieu en cas de doute
Obtention d’une
aux essais suivants : C2 Granularité répartition homogène
Analyse granulo-
P 18-560
- teneur en carbone métrique par tamisage
dans le produit traité
(NF EN 10036) ;
Assurer un dosage
- teneur en sulfates, exprimée
correct à la fabrication Mesure de la teneur
en SO3 (NF EN 196, C2 Teneur en eau du mélange (pas de en eau (W %)
P 18-555
partie 2). mottage)

Activants de prise �
Caractéristiques
Objectifs et
Chaux vive Où à mesurer ou à pertinence Moyens Méthodes
apprécier
� Les prélèvements
c o n s e r v a t o i re s p o u r r o n t Mesure de l’élévation
donner lieu en cas de doute Eviter les gonflements
C3 Réactivité à l'eau lors de son extinction de température en NF P 98-102
aux essais suivants : fonction du temps
- granularité (P18-560) ;
- caractéristiques chimiques :
teneur en CaO libre et teneur
en MgO.

18 Moyens et critères de réception des matériaux mis en œuvre en chaussée


Chaux éteinte �
� Les prélèvements conser- Caractéristiques
vatoires pourront donner lieu Objectifs et
Où à mesurer ou à pertinence
Moyens Méthodes
en cas de doute aux essais apprécier
suivants :
- granularité (P18-560) ;
Vérification de la
- caractéristiques chimiques : C3 Passant à 80µm finesse
Essai P 18-560
teneur en CaO libre et teneur
en MgO.

Autres activants du laitier Les contrôles ne sont, en règle générale, qu’effectués sur des prélèvements
conservatoires effectués lors de la confection du mélange en cas de doute ou
de pathologie.

Retardateur de prise
(NF P 98-337)
� Pour ce constituant, il n’est � Pour ce constituant, l'aptitude à l'emploi aura été appréciée au moment
pas pertinent de prévoir des de l'étude de formulation.
contrôles de conformité ou des
prélèvements conservatoires,
un constituant inapproprié
étant détectable par le
comportement du mélange
sur chantier.

Eau �

� Essais à ne réaliser que dans Caractéristiques


Objectifs et
Où à mesurer ou à Moyens Méthodes
le cas d’une absolue nécessité. apprécier
pertinence
Des essais de détermination
de performances mécaniques
peuvent aussi convenir. Pour les MTLH, un % en matières
défaut de propreté dissoutes NF T 90-029
C2 Propreté peut conduire à un % en matières en NF T 90-105
défaut de prise suspension

C 3 - à faire uniquement sur les petits chantiers ou chantier à faible enjeu


C 2 - à faire sur les chantiers moyens ou grands
C 1 - à réaliser sur les grands chantiers ou chantier à fort enjeu
re vre
uv u
’ œ d’ œ
ed
a î t r a î t re
v re u m e t m
u eo
ise ’œ s ise
pr e d p ri pr
tre aîtr ntre ntre
en m e e

Graves et sables traités aux liants hydrauliques - Graves non traitées 19


Formulation
Graves non traitées �
Caractéristiques
Etude de formulation Objectifs et
Où à mesurer ou à pertinence
Moyens Méthodes
apprécier
� L’étude de formulation doit
dater de moins de 5 ans.
Le type de GNT en
� Un mélange éprouvé (ayant découle :
fait l’objet d’une étude de Nombre de . GNT A : 1 fraction
Voir étude de
formulation antérieure C3 fractions . GNT B : 2 fractions visuel formulation
suivant les spécifications de granulaires mini pour assurer
la norme NF P 98-125) ne la régularité du
fait l’objet d’une étude réduite mélange.
que si les résultats de celle-ci
ne s’écartent des résultats de Respect du fuseau
l’étude complète de référence de la norme produit
de valeurs inférieures à celles (influence sur la
maniabilité au Analyse P 18-560
données dans la norme compactage du granulométrique
citée ci dessus. Sinon il doit Définition de la mélange et sur la par tamisage
faire l’objet d’une étude C3 formule de base sensibilité aux excès
complète. � d’eau)
Il est à noter que la Détermination de
provenance seule n’est pas une la masse volumique Essai Proctor modifié NF P 98-231-1
garantie de la constance des apparente OPM et de
la teneur en eau OPM
caractéristiques des granulats, et de la compacité
une évolution de ces
caractéristiques est toujours
possible (déplacement de
la zone d’extraction en Aptitude au Aide à la définition
Essai à la vibro
carrière). de l’atelier de
C3 compactage compactage et de son
compression à NF P 98-231-3
� La classe de difficulté � mode d’utilisation
paramètres contrôlés
d e c o m p a c t a g e n’ e s t à
déterminer que dans le
cadre d’une étude complète
et si le maître d’œuvre a
prescrit dans le marché la
méthode de contrôle basée Tenue au gel Appréciation de la Essai de gonflement
C3 NF P 98-234-2
sur les Certificats d’Aptitude � gélivité de la GNT au gel
Techniques des Matériels
(C ATM ). Sinon la classe de
difficulté à prendre en compte
est par défaut DC3.
� L’essai de gonflement
au gel est à prévoir dans le
cadre d’une étude complète
et lorsque l’indice de gel
atmosphérique de l’hiver
rigoureux exceptionnel
sur le site est supérieur à
200°C x jours.

20 Moyens et critères de réception des matériaux mis en œuvre en chaussée


Graves non traitées Caractéristiques
Objectifs et
(NF P 98-129) Où à mesurer ou à pertinence
Moyens Méthodes
apprécier
Etude de formulation
Optimisation
� Essai à réaliser par le maître de la formule Meilleure prise
Norme
d’œuvre dans le cadre de son sur la base de en compte des
Essai triaxial à NF P 98-125
contrôle extérieur. C1 caractéristiques performances
chargements répétés (Annexe
mécaniques plus mécaniques dans le
informative)
dimensionnement.
élevées �

Agrément de l’étude de �
formulation
Caractéristique
� C’est le cas où le marché a Objectif et
Où à mesurer ou à pertinence
Moyens Méthode
confié l’étude de formulation apprécier
à l’entreprise.
� Le maître d’œuvre peut Vérification
confier à son laboratoire des conditions
la réalisation de quelques Conformité à la de réalisation
C3 Contenu norme NF P 98-125
Lecture du dossier
des éprouvettes
essais qui permettent de (formule
s’assurer de la pertinence utilisée)
des résultats fournis par
l’entreprise. Ce peut être
par exemple la vérification Vérification
de la reconstitution Visuel ou essais de la valeur de
C1 Résultats Validité des résultats
granulométrique par la éventuels � l’OPM :
réalisation d’une analyse NF P 98-231-1
granulométrique sur la
reconstitution proposée par
l’entreprise, la vérification Satisfaction aux
C3 Interprétation exigences du marché
Lecture
de la valeur de l’O PM par
la réalisation d’un point de
compactage à la teneur en
eau OPM.
Il doit aussi prendre en compte
le cas des laboratoires qui ont
fait l’objet d’une accréditation
ou agrément pour les essais
réalisés dans l’étude avant de
décider la nature des essais de
vérification.

C 3 - à faire uniquement sur les petits chantiers ou chantier à faible enjeu


C 2 - à faire sur les chantiers moyens ou grands
C 1 - à réaliser sur les grands chantiers ou chantier à fort enjeu
re vre
uv u
’ œ d’ œ
ed
a î t r a î t re
v re u m e t m
u eo
ise ’œ s ise
pr e d p ri pr
tre aîtr ntre ntre
en m e e

Graves et sables traités aux liants hydrauliques - Graves non traitées 21


Graves et sables traités aux �
liants hydrauliques - Graves Caractéristiques
Objectifs et
traitées aux liants hydrauliques Où à mesurer ou à pertinence
Moyens Méthodes
apprécier
à haute performance - Béton
compacté
2 fractions
Nombre de minimum pour Voir
Etude de formulation C3 fractions assurer une visuel épreuve de
� L’étude de formulation doit granulaires régularité du formulation
dater de moins de 5 ans. mélange.

� L’étude de formulation Respect du fuseau


est effectuée selon la norme de la norme produit Analyse
(influence sur la granulométrique par
NF P 98-114-1 pour les
maniabilité au tamisage P 18-560
graves traitées aux liants compactage du
hydrauliques et NF P 98- mélange et sur la
114-2 pour les sables traités sensibilité aux excès
aux liants hydrauliques. Elle Définition de d’eau)
est réduite dans le cas de C3 la formule de Détermination de
mélanges qui correspondent base �
la masse volumique Essai Proctor modifié
à une technique normalisée apparente OPM et
ou ayant fait l’objet d’un avis de la teneur en eau NF P 98-231-1
technique ou d’une procédure OPM
équivalente. Elle doit être Obtention des
établie à partir de granulats performances Détermination des NF P 98-232-2
représentatifs et conformes mécaniques requises valeurs de Rt et E�
aux FTP. Il est à noter que la
provenance des granulats seule Aide à la définition
de l’atelier de Essai à la vibro
n’est pas une garantie de la Aptitude au
C3 compactage � compactage et compression à NF P 98-231-3
constance des caractéristiques, de son mode paramètres contrôlés
une évolution de ces d’utilisation
caractéristiques est toujours
possible (déplacement de IPI
Stabilité Traficabilité de la
la zone d’extraction en C3 immédiate � . fondation : IPI > 35 NF P 98-231-4
couche
carrière). . base : IPI > 50
� Les performances
mécaniques à prendre en
compte sont celles déterminées valeurs indiquées pour les déterminer que dans le
à 360 jours. Compte tenu de coefficients Rtj/Rt360 sont cadre d’une étude complète
ce délai, il n’est généralement assez pertinentes pour les et si le maître d’œuvre a
pas possible d’attendre g r a n u l a t s a l l u v i o n n a i re s prescrit dans le marché la
cette échéance. Dans ces siliceux, mais très souvent méthode de contrôle basée
conditions, selon la nature i r r é a l i s t e s p o u r d’ a u t re s sur les Certificats d’Aptitude
du liant, les performances matériaux, notamment ceux Techniques des Matériels
mécaniques sont mesurées issus de roches carbonatées. (C ATM ). Sinon la classe de
soit à 28, 60 ou 90 jours. Par Le cas échéant, le laboratoire difficulté à prendre en compte
application des coefficients ayant réalisé l’étude, peut être est par défaut DC3.
de correspondance donnés amené à justifier l’expérience
� Cas uniquement des sables
par la norme NF P 98- ou les références permettant
traités.
114-1 pour les graves et de prendre en compte des
NF P 98-114.2 pour les sables, coefficients plus appropriés.
l’accès aux valeurs estimées à � La classe de difficulté
360 jours est possible. Les d e c o m p a c t a g e n’ e s t à

22 Moyens et critères de réception des matériaux mis en œuvre en chaussée


�Au cas où le maître d’œuvre Caractéristiques
souhaiterait, pour une Objectifs et
Où à mesurer ou à pertinence
Moyens Méthodes
meilleure gestion de la qualité apprécier
de son chantier, connaître la
sensibilité de la formule aux
dispersions (teneur en liant, Rt et E en fonction
Sensibilité aux Meilleure
de la variation de
masse volumique apparente et dispersions liées connaissance de la
la teneur en liant,
teneur en eau), ce complément C1 à la mise en formule et meilleure
teneur en eau et
NF P 98-232-2
à l’étude réduite doit être gestion de la qualité
œuvre � du mélange
masse volumique
soit spécifié par le marché, apparente
soit confié au laboratoire de
contrôle extérieur.

Agrément de l’étude de
formulation
❼ C’est le cas où le marché a ❼
confié l’étude de formulation
à l’entreprise. L’agrément de la formule doit constituer un point d’arrêt. Cet agrément
est prononcé par le maître d’œuvre sur la base de l’étude de formulation
fournie par l’entreprise. La représentativité et la conformité sont examinées
à cette occasion.

❽ Le maître d’œuvre, pour les


Caractéristique
chantiers moyens ou grands, Objectif et
Où à mesurer ou à pertinence
Moyens Méthode
peut confier à son laboratoire apprécier
la réalisation de quelques
essais qui permettent de
s’assurer de la pertinence Vérification
des résultats fournis par Conformité à la des conditions
norme de réalisation
l’entreprise. Ce peut être
NF P 98-114.1 (cas des éprouvettes
par exemple la vérification C3 Contenu des graves) et
Lecture du dossier
(formule
de la reconstitution NF P 98-114.2 (cas utilisée) et
granulométrique par la des sables) pertinence de
réalisation d’une analyse la formule
granulométrique sur la
recomposition proposée par Par exemple
l’entreprise, la vérification vérification de
de la valeur de l’O PM par la valeur de
la réalisation d’un point de Visuel ou essais l’OPM
C3 Résultats Validité des résultats
(NF P 98-231-1),
compactage à la teneur en éventuels ❽
de la valeur de
eau O PM , la détermination Rt et E
des valeurs de Rt et E sur la (NF P 98-232-2)
formule de base.
Il doit aussi prendre en compte C3 Interprétation
Satisfaction aux
lecture
le cas des laboratoires qui ont exigences du marché
fait l’objet d’une accréditation
ou agrément pour les essais
réalisés dans l’étude avant de
décider la nature des essais de
vérification.

C 3 - à faire uniquement sur les petits chantiers ou chantier à faible enjeu


C 2 - à faire sur les chantiers moyens ou grands
C 1 - à réaliser sur les grands chantiers ou chantier à fort enjeu
re vre
uv u
’ œ d’ œ
ed
a î t r a î t re
v re u m e t m
u eo
ise ’œ s ise
pr e d p ri pr
tre aîtr ntre ntre
en m e e

Graves et sables traités aux liants hydrauliques - Graves non traitées 23


Fabrication des mélanges
Evaluation préalable du matériel �
de fabrication Caractéristiques
Objectifs et
Où à mesurer ou à pertinence Moyens Méthodes
� Le présent document apprécier
traite uniquement du mode
de malaxage en centrale. Le Vérifier que ses
malaxage en place pour assises équipements
de chaussées fait l’objet de Fiche technique du
Niveau de la correspondent bien NF P 98-701
C3 centrale matériel
documents spécifiques : à ceux du niveau de NF P 98-732-1
centrale spécifié par Visuel
- guide «Retraitement en
place à froid des anciennes le CCTP
chaussées» (paru en juillet
Module�
2003) ; Contrôle en continu
C3 d’acquisition de Visuel XP P 98-772
- guide «Sols traités en assise de la fabrication
données
de chaussées» (à paraître).
� Dans le cas d’une centrale Adéquation entre
de niveau 2, la norme capacités de
Débit de la Fiche technique du
NF P 98 - 7 3 2 - 1 p re s c r i t C3 centrale stockage, débit de la NF P 98-701
matériel
centrale et cadences
la présence d’un module d’application prévues
d’acquisition de données
ou d’un bornier ou prise
informatisée permettant Propreté des organes
de brancher un module peseurs, de malaxage
additionnel d’acquisition de Etat de
données conformes à la norme fonctionnement des
XP P 98-772. C3 Etat du matériel alarmes, dispositifs Visuel
d’arrêt et de sécurité
IL est conseillé au maître et automatismes
d’œuvre de prescrire dans le liés directement
C CTP , le support sur lequel au processus de
les données sont stockées ainsi fabrication
que le format des fichiers qui
lui seront fournis afin qu’elles
soient facilement lisibles.
Un étalonnage des signaux
A titre d’exemple, le C CTP ou leur vérification (cas des
type annexé au fascicule 25 informations délivrées par la
indique que «les données chaîne de mesure du poste)
seront stockées sur disquettes doit être effectué lors des
3’1/2 lisibles par un micro réglages.
ordinateur compatible PC. Les
fichiers seront du type ASCII.
Les données correspondantes
à une gâchée seront stockées
sur une même ligne selon le
format suivant :
- heure : I2 ;
- quantième : I2 ;
- jour (sous forme de
quantième : I3 ;
- composants (pulvérulents et
granulats) : F5.1 ;
- eau : F5.1».

24 Moyens et critères de réception des matériaux mis en œuvre en chaussée


� Des seuils de refus
devront être définis dans le Caractéristiques
Objectifs et
PAQ de l’entreprise (avec les Où à mesurer ou à pertinence Moyens Méthodes
apprécier
dispositions de traitement
associées), pour tenir compte
de : Examen des
documents
- l’homogénéité prévisible du Certificat (registre de
mélange ; d’étalonnage contrôle
- la sensibilité de la formule à Calibrage et des bascules par interne,
Délivrance de la organismes agréés certificats de
des variations de composition C3 vérification des
formule prédéfinie vérification
connue par les résultats de réglages
Pesées par des bascules)
l’étude de formulation. NF P 98-744
constituant
En outre, des seuils d’alerte parties 1 à 5
peuvent être prévus. �

Régulation de la
teneur en eau finale
du mélange
Teneur en - indispensable pour NF P 94-049-1
Plaque chauffante
C3 eau des stocks les produits dosés
ou micro-ondes NF P 94-049-2
granulaires pondéralement
- conseillé pour
les produits dosés
volumétriquement

Epreuve de convenance �

� Dans le cas de centrale Caractéristiques


Objectifs et
fixe, l’épreuve de convenance Où à mesurer ou à pertinence
Moyens Méthodes
apprécier
est réalisée une fois par
an sur la formule la plus
représentative. Présomption de Courbe P 18-560
Respect de la l’acceptation du granulométrique
Dans le cas d’une centrale formule et produit élaboré Teneur en eau NF P 98-2401 �
déplaçable et pour un chantier et Teneur en liant
de faible enjeu, le contenu et
d’une épreuve de convenance C3
peut être celui d’une épreuve Coefficient de Analyse des
de conformité. Homogénéité du levée du point d’arrêt variation des teneurs données
produit de fabrication en liant et eau, et acquises par le
� Cette norme ne traite que passants aux tamis module
du dosage chimique d’un
ciment fraîchement incorporé
dans des granulats exempts
d’éléments carbonatés. Dans
tous les autres cas, la méthode
est à définir par l’entreprise
dans son PAQ . C’est cette
méthode que le contrôle
extérieur appliquera.�

C 3 - à faire uniquement sur les petits chantiers ou chantier à faible enjeu


C 2 - à faire sur les chantiers moyens ou grands
C 1 - à réaliser sur les grands chantiers ou chantier à fort enjeu
re vre
uv u
’ œ d’ œ
ed
a î t r a î t re
v re u m e t m
u eo
ise ’œ s ise
pr e d p ri pr
tre aîtr ntre ntre
en m e e

Graves et sables traités aux liants hydrauliques - Graves non traitées 25


Epreuve de contrôle de �
conformité Caractéristiques
Objectifs et
Où à mesurer ou à pertinence
Moyens Méthodes
� Elle porte sur un lot. Le apprécier
lot est défini dans les pièces
du marché (C CTP ) ou par Teneur en Calage des
l’Entreprise. Le plus souvent, Plaque chauffante ou NF P 94-049-1
C2 eau des stocks proportions des
micro-ondes
il correspond à une journée de granulaires � constituants NF P 94-049-2
fabrication.
NF P 98-7321
� Cette caractéristique est Processus de Calibrage des doseurs
C2 fabrication Pesée « matière » et
connue lors de la réception des �
NF P 98-115
stocks, mais elle peut varier en
fonction des intempéries.
• Centrale de niveau
� La norme NF P 98-115 2 avec système
recommande les fréquences d’acquisition de
suivantes : données
- «pulvérulents» : 1 fois par Enregistrement et
synthèse des résultats,
jour ; Suivi permanent de
la fabrication Granularité
- «granulats» : 1 fois par
semaine. Teneur en eau
P 18-560
Teneur en liant �
Le respect de la fréquence de
la vérification du calibrage Respect de la NF P 98-240-1�
C3 formule • Centrale n’ayant pas
du doseur à pulvér ulent
de système d’acquisition
permet de prendre en compte de données
l’éventuelle absence de mode Adéquation entre P 18-560
opératoire pour le dosage Granularité
quantités livrées et
à l’intérieur d’un mélange réglages de la centrale Teneur en eau
fraîchement fabriqué. Teneur en liant NF P 98-240-1�

� Cette norme ne traite que


du dosage chimique d’un Bouclages avec
ciment fraîchement incorporé camions (débits)- Bons de pesées
dans des granulats exempts Bouclages journaliers et de livraisons
d’éléments carbonatés. Dans matières �
tous les autres cas, la méthode
est à définir par l’entreprise
dans son PAQ.
Toutefois, une meilleure
approche du contrôle du
dosage du liant est réalisé avec
les pesées «matière» telles que
définie en �.
� Si la centrale est dédiée.

26 Moyens et critères de réception des matériaux mis en œuvre en chaussée


Transport des mélanges
� Pesée : uniquement si le Caractéristiques
paiement se fait à la tonne. Objectifs et
Où à mesurer ou à pertinence Moyens Méthodes
� Le cas échéant. Si cette apprécier
disposition est envisagée, il
convient de la mentionner
au CCTP. Bons d’identification
de pesée : origine et NF P 98-115
nature du produit, Fascicule 25
Identification CCTG
Vérification de heure de fabrication,
C3 et traçabilité du l’origine du mélange identification du
produit �
véhicule et charge CCTP / PAQ
utile, système de centrale
pesage.

Adéquation de la
flotte de camion par
Nombre de
C3 camions rapport au débit de la Visuel
centrale pour limiter
les arrêts

Durée maximale Respect du délai de


C3 de transport Chronomètre
maniabilité

Vérification de
Intégrité du
C3 produit l’absence de pollution Propreté des camions Visuelle
du produit élaboré

En cas d’intempéries
Maintien de la ou dessiccation Bâchage des camions
C3 teneur en eau importante pendant le �
transport

C 3 - à faire uniquement sur les petits chantiers ou chantier à faible enjeu


C 2 - à faire sur les chantiers moyens ou grands
C 1 - à réaliser sur les grands chantiers ou chantier à fort enjeu
re vre
uv u
’ œ d’ œ
ed
a î t r a î t re
v re u m e t m
u eo
ise ’œ s ise
pr e d p ri pr
tre aîtr ntre ntre
en m e e

Graves et sables traités aux liants hydrauliques - Graves non traitées 27


Mise en œuvre
Evaluation préalable du matériel Caractéristiques
Objectifs et
de mise en œuvre Où à mesurer ou à pertinence Moyens Méthodes
apprécier
� La vérification du moment
des excentriques ne s’applique
pas aux petits chantiers. Type de matériel Obtention d’un uni
C3 de répandage Lecture du PAQ
conforme au marché
� La norme NF P 98-
115 spécifie la présence
d’un contrôlographe pour Plan de Adéquation avec les NF P 98-115
C3 répandage Lecture du PAQ
débits et expérience
les compacteurs vibrants.
De p l u s , c e t t e p r é s e n c e
est indispensable si les Respect de l’uni et des NF P 98-115
prescriptions du marché sont C3 Type de guidage profils Lecture du PAQ
et expérience
fondées sur la définition et
le contrôle des moyens de
Compacteur
compactage et de leur mode vibrant Lecture du PAQ
d’utilisation.
- nombre Obtention de la Essai �
� Cette évaluation n’est C3 - évaluation du qualité de compactage NF P 98-761
pas indispensable si le(s) moment des prévue par le marché
compacteur(s) à pneumatiques excentriques Visuel �
n’assure(nt) que la finition du - contrôlographe
compactage.
Compacteur à
pneus
Obtention de la Lecture du PAQ
- nombre
C3 qualité de compactage NF P 98-760
- évaluation de prévue par le marché Essai
la pression de
contact au sol �

Homogénéité du
C3 Plan de balayage compactage Lecture du PAQ Expérience

C 3 - à faire uniquement sur les petits chantiers ou chantier à faible enjeu


C 2 - à faire sur les chantiers moyens ou grands
C 1 - à réaliser sur les grands chantiers ou chantier à fort enjeu
re
uv
’œ e
e d vr
a îtr ’œu
re m d
uv e ou e tre
ise ’œ s is
pr e d p ri pr
tre aîtr ntre ntre
en m e e

28 Moyens et critères de réception des matériaux mis en œuvre en chaussée


Epreuve de convenance �
Caractéristiques
� L’épreuve de convenance Objectifs et
Où à mesurer ou à pertinence Moyens Méthodes
qui comporte, en plus de la apprécier
vérification de la conformité
de la mise en oeuvre au PAQ,
la réalisation d’une planche C3 Plan de balayage PAQ Visuel
de référence, est obligatoire
pour les chantiers de Nombre de
C3 passes PAQ Visuel
t y p e 2 e t 3 . Po u r l e s
chantiers de type 1, ou pour Validation de la
Vitesse des Fiches techniques ou Disques et
les chantiers de type 2 si le C2 compacteurs � méthode définie au
PAQ chronomètre
maître d’œuvre le demande, PAQ
le contenu de la prestation est
C2 Largeur Topométrie
réduit uniquement à :
Vérification de
- vérification du respect de l’obtention de la
plan de balayage ; C2 Epaisseur � Topographie
qualité fixée par
- réalisation de 20 mesures le marché
de masse volumique Masse Gammadensimètre à
apparente selon la norme C3 volumique transmission directe NF P 98-241-1
apparente � Levée du point d’arrêt (GPV) � �
NF P 98-241-1.
Sauf indication contraire du Micro ondes NF P 94-049-1
marché ou du Maître d’œuvre, C3 Teneur en eau Plaque chauffante NF P 94-049-2
l’épreuve est réalisée sur le Etude NF P 94-050
chantier lorsqu’il a atteint
une cadence conforme à celle Validation de
définie par le PAQ et concerne l’épreuve de
une journée de travail. convenance par
Tonnage mis en
C3 œuvre � adéquation entre Bons de pesée
� Dans le cas de prescriptions le tonnage mis en
fondées sur la définition et œuvre et le tonnage
le contrôle des moyens de théorique compacté
compactage et de leur mode
d’utilisation (utilisation des
CATM) : d’utilisation, les essais à norme NF P 98-241-1
réaliser sont : (gammadensimètre type
- la vitesse de translation des GPV du réseau des LPC) doit
compacteurs et les valeurs - une série de 20 mesures
après le compactage en normalement permettre
de la fréquence de vibration l’utilisation courante sur le
des compacteurs vibrants ne dynamique (vibrants), pour
établir la convenance de chantier de matériels qui, bien
doivent pas s’écarter de plus que de conception conforme
de 10 % des valeurs fixées l’atelier de compactage ;
à la norme NF P 98-241-1,
dans le PAQ ; - une série de 20 mesures
ne peuvent être étalonnés et
- le tonnage mis en œuvre après le compactage en
calibrés selon les dispositions
n’est pas supérieur de plus statique (pneus), pour définir
de cette norme. Ces appareils
de 10% à celui normalement la population de référence.
doivent être calés avec des
compactable par l’atelier de Dans le cas de prescriptions matériels type GPV du réseau
mise en œuvre ; fondées uniquement sur le LPC pour chaque chantier.
- les résultats des mesures contrôle de la densité, seule
� Dans le cas où des épreuves
d’épaisseur ne doivent pas une série de 20 mesures
d’information sont prévues à
différer de la valeur prescrite est réalisée après le passage
l’aide d’un appareil grand
de plus de 10 % en valeur de l’atelier de compactage,
re n d e m e n t ( G D M 4 5 ) , l a
absolue. pour définir la population de
section relative à l’épreuve de
référence.
� Dans le cas de prescriptions convenance sert de population
fondées sur la définition et � La réception de l’épreuve de référence, à laquelle seront
le contrôle des moyens de de convenance à l’aide de comparés les résultats trouvés
compactage et de leur mode matériels conformes à la en section courante.

Graves et sables traités aux liants hydrauliques - Graves non traitées 29


Epreuve de contrôle de Caractéristiques
Objectifs et
conformité Où à mesurer ou à pertinence Moyens Méthodes
apprécier
� L e PA Q d o i t p r é v o i r
des dispositions d’arrêt de Conditions
Maintien de la qualité Prévisions
chantier en cas de conditions C3 atmosphériques du mélange météorologiques
défavorables. �
� Le PAQ doit prévoir des Conformité
dispositions permettant C3 géométrique au Respect du projet
d’assurer un contrôle de projet �
largeur, d’épaisseur et de
Nivellement.
profil en travers pendant les
Respect du projet en Contrôle par
opérations de mise en œuvre.
C3 Epaisseur � matière de durée de vérification des Bons de pesée
Ce contrôle ne dispense pas vie quantités mises en
du contrôle de réception. œuvre �
� L'épaisseur prescrite doit
tenir compte des tolérances Application de la
indiquées dans les normes. méthode de mise
Vérification de
� L'épaisseur est contrôlée C2 Plan de balayage en œuvre validée l’application du PAQ
Visuelle
par mesure directe sur carotte par l’épreuve de
convenance
ou autre moyen (mesure non
destructrice par radar L PC )
sur 20 points. Un lot est Durée de Maintien du mélange
C3 répandage et de dans les délais de Visuel
conforme si les tolérances compactage maniabilité �
fixées par la norme NF P 98-
115 sont satisfaites. Limiter les
Maîtrise de la conséquences
� L’ensemble des opérations C3 fissuration Application du PAQ Visuel
dommageables de la
doit avoir été réalisé dans ce fissuration de retrait
délai, y compris le cloutage s’il
s’agit de STLH. Masse Obtention de Surveillance
volumique la qualité de Application du PAQ NF P 98-241-1
� Epreuve de conformité C3 apparente et compactage obtenue
Essais � Méthode
de la masse volumique teneur en eau de lors de l’épreuve de définie au PAQ
apparente : compactage convenance �
- Prestation de base.
Pour les chantiers de type
2 et 3 (cf. norme NF P 98- - Modulation du program- � E n p a r t i c u l i e r, c e t t e
115), l'épreuve implique, me : méthode fournit le type de
sauf indication contraire matériel utilisé dans le cas où
du marché, la réalisation Pour les chantiers de type
1, et sur décision du maître celui-ci ne serait pas conforme
des essais suivants, selon à la norme NF P 98-241-1.
la fréquence définie ci- d'œuvre pour des chantiers
dessous : de type 2, le contenu peut
être réduit à la réalisation des
- au moins 4 mesures de teneur essais suivants :
en eau de compactage ;
- des mesures de MVA en 20 - mesure de la teneur en eau
points ; de compactage ;
- des mesures de M VA en
10 points.

30 Moyens et critères de réception des matériaux mis en œuvre en chaussée


❽ Les résultats des mesures
Caractéristiques
sont comparés avec ceux Objectifs et
Où à mesurer ou à pertinence Moyens Méthodes
obtenus lors de l’épreuve de apprécier
convenance.
➒ Le réglage fin est fait Homogénéité
Homogénéité de Mesure de la masse
après les 2/3 des passes du des masses
qualité de la couche volumique apparente
C2 volumiques GDM 45 ❽
compacteur vibrant. mise en œuvre en continu
apparentes
Eviter feuilletage
Eviter attrition,
ségrégation,
Etat de la partie
Pérennité de la liaison dessiccation :
C3 supérieure de la des couches NF P 98-115
couche . réglage fin au cours
du compactage ➒
. maintien de
l’humidité

Protection et traitement de Caractéristiques


surface Objectifs et
Où à mesurer ou à pertinence Moyens Méthodes
apprécier
� Nature (à adapter
selon : agressivité du trafic,
hétérogénéité des matériaux Eviter l’évaporation,
Vérifier ce qui a CCTP
Nature de la la dessiccation
de la couche, type de couche C3 protection � superficielle ou les
été chargé (liant,
granulats) PAQ
supérieure) : couche de cure excès d’humidité
ou enduit de protection
(précédé d’un cloutage pour
les STLH et les sols traités de CCTP
Dosage de la
couche de forme). C3 protection
PAQ

Dosage émulsion NF P 98-275-1


Matériels Fiabilité et régularité (moyen et régularité
C1 d’épandage du dosage transversale)
Dosage granulats NF P 98-276-1

Conditionne la
qualité de liaison avec
Conditions Visuel, contrôles en cas CCTP
C3 d’application la couche supérieure,
de doute PAQ
et donc la pérennité
de la chaussée

C 3 - à faire uniquement sur les petits chantiers ou chantier à faible enjeu


C 2 - à faire sur les chantiers moyens ou grands
C 1 - à réaliser sur les grands chantiers ou chantier à fort enjeu
re vre
uv u
’ œ d’ œ
ed
a î t r a î t re
v re u m e t m
u eo
ise ’œ s ise
pr e d p ri pr
tre aîtr ntre ntre
en m e e

Graves et sables traités aux liants hydrauliques - Graves non traitées 31


Réception de la couche
� Cette réception est du �
ressort du contrôle extérieur.
Caractéristiques
� Nivellement ou contrôle Objectifs et
Où à mesurer ou à pertinence Moyens Méthodes
par vérification des quantités apprécier
mises en œuvre.
� R a d a r : Me s u re s n o n Conformité au NF P 98-115
C2 Largeur Topomètre
destructrices, utilisant une projet CCTP
propriété physique de la
couche permettant de la Respect de Conformité au
C2 Nivellement
distinguer des couches l'axe projet
inférieures. Cette méthode
de mesure est à réserver pour Nivellement �
les grands chantiers. Mesures directes :
C3 Epaisseur Conformité au projet
Carottes
� Ne s'applique uniquement
lorsque le marché ne comporte Radar LPC �
pas la couche de roulement, et NF P 98-115
si la longueur du chantier le Nivellement - CCTP
permet (l ≥ 500 mètres). Transversoprofilographe NF P 98-200-3
C1 Profil en travers Conformité au projet
� Contrôle utile dans tous les Mesures dynamiques NF P 98-219-2
Mesures statiques et -3
cas, indispensable si la couche
de base n’est revêtue, même NF P 98-219-4
provisoirement, que d’un Uni longitudinal
enduit superficiel. C2 Confort de l’usager APL numérique en NBO NF P 98-218-3

� Epreuve d’information :
les résultats des mesures au Régularité de NF P 98-218-1
C2 surfaçage � Règle de 3 m
ou 2
GDM45 sont comparés à celle
obtenues à l’aide du GDM45 Adéquation avec Mesure de la masse
sur la planche de référence. Homogénéité de
C2 compactage niveau de qualité de volumique apparente GDM 45 �
Les populations de mesures compactage spécifié en continu
sur la section courante sont
comparées à la population
de référence aux moyens de
tests statistiques (NF X 06-
051, NF X 06-058, NF X
06-063). S'il y a présomption
d'anomalie, une vérification à
l’aide d’essais contractuels est
réalisée (essai selon la norme
NF P 98-241-1.

C 3 - à faire uniquement sur les petits chantiers ou chantier à faible enjeu


C 2 - à faire sur les chantiers moyens ou grands
C 1 - à réaliser sur les grands chantiers ou chantier à fort enjeu
re
uv
’œ e
e d vr
a îtr ’œu
re m d
uv e ou e tre
ise ’œ s is
pr e d p ri pr
tre aîtr ntre ntre
en m e e

32 Moyens et critères de réception des matériaux mis en œuvre en chaussée


Enrobés hydrocarbonés à chaud
pour couches d’assise et de surface

Textes de référence

Normes • NF P 98-140 : Enrobés hydrocarbonés - Couche


d’assises : Enrobés à module élevé (EME) - Définition ;
Terminologie Classification ; Caractéristiques ; Fabrication ; Mise
• NF P 98-149 : Enrobés hydrocarbonés - en œuvre ;
Terminologie ; Composants et composition des • NF P 98-141 : Enrobés hydrocarbonés - Couches de
mélanges ; Mise en œuvre ; Produits ; Techniques et roulement et couches de liaison : bétons bitumineux
procédés. à module élevé (BBME) - Définition ; Classification ;
Caractéristiques ; Fabrication ; Mise en œuvre.
Liants hydrocarbonés
• NF T 65-000 : Liants hydrocarbonés - définition et Exécution
classification ; • NF P 98-150 : Enrobés hydrocarbonés - Exécution
• NF EN 12591 : Bitumes et Liants bitumineux - des corps de chaussées, couches de liaison et couches
Spécifications des bitumes routiers. de roulement - Constituants ; Composition des
mélanges ; Exécution et contrôles ;
Produits • XP P 98-151 : Enrobés hydrocarbonés - Contrôles
• NF P 98-130 : Enrobés hydrocarbonés - Couches de occasionnels du pourcentage de vides lors de la mise
roulement et couches de liaison : bétons bitumineux en œuvre avec planche de référence.
semi-grenus (B BSG ) - Définition ; Classification ;
Caractéristiques ; Fabrication ; Mise en œuvre ; Matériels
• NF P 98-131 : Enrobés hydrocarbonés - Bétons • NF P 98-701 : Matériels pour la construction et
bitumineux pour chaussées aéronautiques (B BA ) l’entretien des routes - Centrales de traitement des
- Définition ; Classification ; Caractéristiques ; matériaux - Terminologie et performances ;
Fabrication ; Mise en œuvre ; • NF P 98-702-1 : Matériels de construction et
• NF P 98-132 : Enrobés hydrocarbonés - Couches de d’entretien des routes - Machines de répandage des
roulement et couches de liaison : Bétons bitumineux mélanges granulaires - Terminologie et définition des
minces - Définition ; Classification ; Caractéristiques ; performances - Partie 1 : finisseur ;
Fabrication ; Mise en œuvre ; • NF P 98-705 : Matériels pour la construction et
• NF P 98-134 : Enrobés hydrocarbonés - Couches de l’entretien des routes - Compacteurs - Terminologie
roulement : Bétons bitumineux drainants - Définition ; et spécifications commerciales ;
Classification ; Caractéristiques ; Fabrication ; Mise en • NF P 98-736 : Matériels pour la construction et
œuvre ; l’entretien des routes - Compacteurs - Classification ;
• NF P 98-136 : Enrobés hydrocarbonés - Bétons • NF P 98-771 : Matériels de construction et
bitumineux pour couche de surface de chaussées d’entretien des routes - Matériels d’aide à la conduite
souples à faible trafic - Définition ; Classification ; et de contrôle embarqué sur les compacteurs -
Caractéristiques ; Fabrication ; Mise en œuvre ; Terminologie - Classification ;
• XP P 98-137 : Enrobés hydrocarbonés - Couches • XP P 98-772 : Matériels de construction et d’entretien
de roulement : Bétons bitumineux très minces des routes - Module d’acquisition de données pour
- Définition ; Classification ; Caractéristiques ; centrale de fabrication de mélanges granulaires -
Fabrication ; Mise en œuvre ; Description et spécifications fonctionnelles - Module
• NF P 98-138 : Enrobés hydrocarbonés - Couche pour la fabrication en continu.
d’assises : Graves-bitume (G B ) - Définition ;
Classification ; Caractéristiques ; Fabrication ; Mise
en œuvre ;

Enrobés hydrocarbonés à chaud pour couches d’assise et de surface 33


Fascicules du CCTG
Fascicule 24 : Fourniture de liants hydrocarbonés
employés à la construction et à l’entretien des
chaussées ;
Fascicule 27 : fabrication et mise en œuvre des enrobés
hydrocarbonés.

Guide Sétra - LCPC


Guide d’application des normes enrobés hydrocarbonés
à chaud pour le réseau routier national (réf. D9457
- prix : 30,49 €).

34 Moyens et critères de réception des matériaux mis en œuvre en chaussée


Prise de possession
de la couche support
Le contenu de ce chapitre est identique à celui concernant les graves et sables
traités ou non traités aux liants hydrauliques. Il ne sera donc pas repris ici.

Liants bitumineux
Caractéristiques du bitume pur Caractéristiques
Objectifs et
Où à mesurer ou à pertinence Moyens Méthode
� Essai contractuel, avant et apprécier
après RTFOT.
� A relier à la température : Pénétrabilité à
indispensable pour passer, C3 25°C � Aiguille NF EN 1426
Conformité au
lors des contrôles, de la produit décrit par
valeur volumique à la valeur Température de
la fiche du fournisseur TBA (Température
pondérale. Cet essai est à C3 ramollissement Bille Anneau)
NF EN 1427

réaliser au moins une fois en
début de chantier. En cas de contrôle
C3 Densité � intégré avec Pycnomètre EN ISO 3838
débitmètre volumique

Essai de réception
rapide pouvant se Méthode
substituer aux essais d'essai à
C1 Viscosité de pénétration et
Viscosimètre ICI
fournir par le
de température de PAQ
ramollissement

Caractéristiques Caractéristiques
Objectifs et
complémentaires Où à mesurer ou à pertinence Moyens Méthode
apprécier
en cas de liant modifié
� Essais à réaliser Se référer à la fiche
Caractéristiques Conformité au
éventuellement sur technique du produit
C3 du liant modifié produit décrit par le (ou à son avis
échantillon de référence � fournisseur
fourni avant le démarrage technique)
du chantier, si absence d’avis Nature et dosage du
technique ou produit peu ou Teneur en polymère par rapport Spectrométrie infra-
C2 polymère � LCPC
mal connu. à un polymère de rouge
référence
� Essai rapide et peu coûteux,
à réaliser dans le cadre d’une
expertise. Dispersion du Dispersion du Observation par
C2 polymère Microscope
polymère microscopie

C 3 - à faire uniquement sur les petits chantiers ou chantier à faible enjeu


C 2 - à faire sur les chantiers moyens ou grands
C 1 - à réaliser sur les grands chantiers ou chantier à fort enjeu
re vre
uv u
’ œ d’ œ
ed
a î t r a î t re
v re u m e t m
u eo
ise ’œ s ise
pr e d p ri pr
tre aîtr ntre ntre
en m e e

Enrobés hydrocarbonés à chaud pour couches d’assise et de surface 35


Caractéristiques des émulsions Caractéristiques
Objectifs et
de bitume pour couche Où à mesurer ou à pertinence Moyens Méthode
apprécier
d'accrochage
� En règle générale, Teneur en eau Maîtrise du dosage en
ces caractéristiques sont C3

bitume résiduel mis en NF EN 1428
appréciées au travers des œuvre
résultats du contrôle de
production fournis par le Peu utile : toutes
producteur. C3 pH � les émulsions sont pHmètre NF EN 12850
cationiques en France

Très utile pour


Indice de expliquer des
C3 NF T 66017
rupture � anomalies de rupture
sur chantier

Dopes d'adhésivité - Additifs Caractéristiques


Objectifs et
Où à mesurer ou à pertinence Moyens Méthode
� Le délai de réponse pour apprécier
l’identification du dope est
de 8 jours.
Caractéristiques Conformité au
Contrôle du bon de
C3 définies par le produit décrit par le
livraison
Visuel
fournisseur fournisseur

Efficacité du Caractérise l’efficacité Essai DURIEZ sur


C3 dope � NF P 98-251 -1
réelle du dope formule témoin

Agrégats d’enrobés
� En fonction des L’établissement d’une fiche technique «Agrégats d’enrobés» est
informations portées sur obligatoire.�
la fiche technique, le taux
d’agrégat qu’il est possible
d’introduire, peut être défini
sans toutefois dépasser celui
de la norme «Produit».

36 Moyens et critères de réception des matériaux mis en œuvre en chaussée


Etude de formulation Formulation
Les caractéristiques à contrôler
dépendent du niveau de Caractéristiques
Objectifs et
Où à mesurer ou à pertinence Moyens Méthode
l’épreuve de formulation apprécier
demandée. Le niveau doit
être adapté aux besoins : il
est sans intérêt et inutilement Masse Calcul du module
coûteux de demander un C3 volumique des de richesse et des Pycnomètre P 18-559
niveau supérieur à ce qui est granulats � pourcentages de vides
nécessaire. L’entreprise peut Calcul de la
fournir les résultats d’une recomposition
étude antérieure si elle a été Détermination du
à partir des
Courbe module de richesse et
réalisée dans un délai inférieur C3 granulométrique courbe de référence
pourcentages
ou égal à 5 ans et si elle a et des
� pour les contrôles de
été réalisée avec les mêmes granularités
fabrication
composants (granulats, de chacun des
bitume). constituants

� Très souvent un point de Teneur en liant


Agrément de la
désaccord entre les contrôles C3 / Module de formule
NFP produits Calcul
richesse �
intérieur et extérieur.
� Doit être établie avec des Pourcentage de Aptitude au
granulats représentatifs et C3 PCG NF P 98-252
vides � compactage
conformes aux FTP.
� Pour les valeurs, il convient Influence de l’eau
de se référer aux différentes sur la résistance
C3 Tenue à l'eau � mécanique de
Duriez : r / R NF P 98-251-1
normes «Produit».
l’enrobé
� Détermination obligatoire : Influence du
niveau minimal de l’étude. Résistance à trafic lourd sur
C2 les déformations Orniéreur LPC NF P 98-253-1
� A réaliser selon le niveau l'orniérage � permanentes de
de l’étude de formulation l’enrobé
demandé (se référer à la
norme «Produit» et au Guide Module de Pertinent selon l’étude Machine de traction NF P 98-260-1
d’Application des Normes C3
rigidité � de dimensionnement directe ou de flexion ou 2
Enrobés (GANE).
� Détermination obligatoire Résistance à la Pertinent selon l’étude Machine de fatigue en
pour les EME et BBME. Pour C1
fatigue � de dimensionnement flexion
NF P 98-261- 1
les autres produits, les
valeurs minimales prescrites
p a r l a n o r m e « Pr o d u i t »
correspondante sont
généralement dépassées.
Cet essai est à réaliser selon � Cet essai est à réaliser
l e n i v e a u d e l’ é t u d e d e selon le niveau de l’étude
formulation demandé (se de formulation demandé (se
référer à la norme «Produit» référer à la norme «Produit»
correspondante). correspondante) .

C 3 - à faire uniquement sur les petits chantiers ou chantier à faible enjeu


C 2 - à faire sur les chantiers moyens ou grands
C 1 - à réaliser sur les grands chantiers ou chantier à fort enjeu
re vre
uv u
’ œ d’ œ
ed
a î t r a î t re
v re u m e t m
u eo
ise ’œ s ise
pr e d p ri pr
tre aîtr ntre ntre
en m e e

Enrobés hydrocarbonés à chaud pour couches d’assise et de surface 37


Agrément de la formule
� C’est le cas où le marché � L’agrément de la formule doit constituer dans tous les cas, un point d’arrêt.
a confié la réalisation de Cet agrément est prononcé par le maître d’œuvre sur la base de l’étude de
l’étude de formulation à formulation fournie par l’entreprise. La représentativité et la conformité sont
l’entreprise. examinées à cette occasion.
� La réalisation d’essais est
en général à réserver aux
Caractéristiques
chantiers moyens et grands. Objectifs et
Où à mesurer ou à pertinence Moyens Méthode
Il n’est pas possible de définir apprécier
l e s e s s a i s q u’ i l c o n v i e n t
de vérifier. Parmi tous les
essais, le maître d’œuvre peut C3 Contenu
Conformité au niveau
Lecture du dossier
retenir ceux qui ont le plus prescrit par le marché
d’incidence sur la formule.
Parmi ceux-ci on peut signaler C3 Résultats Validité des résultats
Visuel ou essais Normes en
les essais suivants : éventuels � vigueur
- la masse volumique des
granulats ; Satisfaction aux
C3 Interprétation exigences du marché
Lecture
- les essais PCG et DURIEZ ;
- l’essai de mesure de la
caractéristique principale
ayant motivé le choix de
la formule (par exemple,
module d’élasticité, résistance
à l’orniérage).
Il doit aussi prendre en compte
le cas des laboratoires qui ont
fait l’objet d’une accréditation
ou d’un agrément pour les
essais réalisés dans l’étude
avant de décider la nature
des essais de vérification.

38 Moyens et critères de réception des matériaux mis en œuvre en chaussée


Fabrication
Evaluation préalable du matériel Caractéristiques
Objectifs et
de fabrication Où à mesurer ou à pertinence Moyens Méthode
apprécier
� Le calibrage de la centrale
est de la responsabilité Niveau et Fiche technique
de l’entreprise. Il est Respect de la qualité NF P 98-150
C3 capacité de la requise et des délais
matériel et visite par
indispensable avant tout centrale un expert NF P 98-701
démarrage d’une centrale
mobile, et doit être réalisé au Exécution des
moins 1 fois par an pour les réglages : NF P 98-150
centrales fixes. étalonnage
Respect des débits des NF P 98-744
C3 des débits, constituants
Pesées par constituant
parties 2 à 5
du module
d'acquisition de XP P 98-772
données �

Epreuve de convenance �

� Son contenu peut être Caractéristiques


Objectifs et
limité à un agrément en Où à mesurer ou à pertinence Moyens Méthode
apprécier
fonction de la connaissance
qu’a le maître d’œuvre de la
centrale . Analyse
P 18-560
granulométrique
Présomption
Respect de d’acceptation XP T 66-041
la formule et des méthodes de Teneur en liant
C2 homogénéité du fabrication et du
produit produit élaboré et Désenrobage
levée du point d’arrêt et analyses NF EN 12691
granulométriques

Stabilité de l’enrobé
C1 Teneur en eau (phénomène de Extraction à chaud NF EN 1961
soupe)

NF EN 1960
Respect d’un
Température ou méthode
C3 maximale vieillissement Thermomètre
décrite dans le
admissible du liant
PAQ

C 3 - à faire uniquement sur les petits chantiers ou chantier à faible enjeu


C 2 - à faire sur les chantiers moyens ou grands
C 1 - à réaliser sur les grands chantiers ou chantier à fort enjeu
re vre
uv u
’ œ d’ œ
ed
a î t r a î t re
v re u m e t m
u eo
ise ’œ s ise
pr e d p ri pr
tre aîtr ntre ntre
en m e e

Enrobés hydrocarbonés à chaud pour couches d’assise et de surface 39


Epreuve de contrôle de Caractéristiques
Objectifs et
conformité Où à mesurer ou à pertinence
Moyens Méthode
apprécier
� La fréquence de contrôle est
adaptée selon la présence ou
non d’un contrôle intégré : X PP 98-772
Enregistrement du (le contrôle
- si un contrôle intégré est Débits des système d'acquisition porte sur au
utilisé, en complément sont C3 constituants Respect de la formule
de données s'il existe moins 50% de
réalisés des prélèvements qui + bouclages camions la production
seront traités conformément à journalière)
l’article 4.16.5.2 de la norme
NF P 98-150 ;
- si un contrôle intégré n’est Courbes
Extraction, analyse P 18-560
pas pratiqué, le contrôle par granulométriques Respect de la
C3 et teneur en liant composition étudiée granulométrique et
prélèvements sera effectué teneur en liant XP T 66-041
conformément à l’article �
4.16.5.3 de la norme
NF P 98-150.
Les prélèvements aux fins
d’analyse peuvent être Respect d’un
Méthode sans
effectués sur le chantier. C3 Température � vieillissement Thermomètre
contact
admissible du liant
� Enregistrement en
continu.

40 Moyens et critères de réception des matériaux mis en œuvre en chaussée


Transport
� Les bennes des camions Caractéristiques
doivent être équipées de Objectifs et
Où à mesurer ou à pertinence Moyens Méthode
bâches. L’utilisation d’un apprécier
produit anti adhérent est
fortement recommandé.
� Il convient de rebuter les La benne
matériaux trop refroidis. levée à fond,
Bennes des Compatibilité avec le
C3 camions Visuel ne touche pas
� Le déve l o p p e m e n t d e finisseur (uni)
la trémie du
l’Association pour la Qualité finisseur
du Pesage (AQP) est fortement
encouragé.

Bâchage et Maintien de la
C3 propreté des température et non Vérification visuelle
camions � pollution de l’enrobé

Surveillance
Durée maximale Maintien de la Examen des bons de
C3 de transport � à la mise en
température pesée horodatés
oeuvre

Conformité
Bon de livraison du libellé et
C3 � Transfert de propriété Visuel
du produit au
marché

C 3 - à faire uniquement sur les petits chantiers ou chantier à faible enjeu


C 2 - à faire sur les chantiers moyens ou grands
C 1 - à réaliser sur les grands chantiers ou chantier à fort enjeu
re vre
uv u
’ œ d’ œ
ed
a î t r a î t re
v re u m e t m
u eo
ise ’œ s ise
pr e d p ri pr
tre aîtr ntre ntre
en m e e

Enrobés hydrocarbonés à chaud pour couches d’assise et de surface 41


Mise en œuvre
Evaluation préalable du matériel Caractéristiques
Objectifs et
de mise en œuvre Où à mesurer ou à pertinence Moyens Méthodes
apprécier
� Les dispositifs spécifiques
aux enrobés doivent équiper Type de
chaque compacteur. Ils sont Vérification par
finisseurs, des
Obtention d’un uni rapport à la fiche
les suivants, sans que la liste C3 équipements et NF P 98-702
conforme au marché technique et lecture
soit exhaustive : de son mode de
du PAQ
guidage
Compacteurs vibrants :
- arrosage des cylindres ; XP P 98-702-1
Lecture du PAQ :
- coupure de la vibration Plan de Adéquation avec les
C3 répandage largeur, épaisseur et NF P 98-150
avant l’arrêt complet de la débits
position des joints et expérience
translation.
Compacteurs à pneus :
- jupes de protection ; Respect de l’uni et des NF P 98-150
C3 Type de guidage profils Lecture du PAQ
et expérience
- dispositif de pulvérisation
de produit anti - collage.
� Prévoir le recouvrement Compacteur
des passes de compacteurs. vibrant et Obtention de la
C3 équipements� qualité prévue par le Lecture du PAQ
marché
- nombre

Evaluation du Obtention de la Essai


C2 moment des qualité de compactage NF P 98-761
excentriques prévue par le marché

Compacteur
à pneus et Obtention de la
C3 équipements � qualité de compactage Lecture du PAQ
prévue par le marché
- nombre

Evaluation de Obtention de la qualité


C2 la pression de de compactage prévue Essai NF P 98-760
contact au sol par le marché

Lecture du PAQ :
Homogénéité du
C3 Plan de balayage compactage nombre de bandes et Expérience
de passes �

42 Moyens et critères de réception des matériaux mis en œuvre en chaussée


Epreuve de convenance Caractéristiques
Objectifs et
Où à mesurer ou à pertinence Moyens Méthodes
Couches d’assise et de apprécier
liaison
� La réception de l’épreuve Validation de la
C3 Plan de balayage méthode définie par PAQ Visuel
de convenance à l’aide de le PAQ
matériels conformes à la
norme NF P 98-241-1 Vérification de
(gammadensimètre type Nombre de l’obtention de la
C3 passes PAQ Visuel
GPV du réseau des LPC) doit qualité fixée par le
normalement permettre marché,
l’utilisation courante sur le
chantier de matériels qui, bien Pourcentages de MVA sur carottes et/ou
C2 vides Etablir les critères XP P 98-151
au GPV �
que de conception conforme
à la norme NF P 98-241-1,
ne peuvent être étalonnés et Géométrie de la D’acceptabilité des
calibrés selon les dispositions C1 surface Flaches, pentes, uni
lots
de cette norme. Ces appareils
doivent être calés avec des
matériels type GPV du réseau Collage au
L P C Da n s l e c a s o ù d e s C2 support � Levée du point d’arrêt Carottage
épreuves d’information sont
prévues à l’aide d’un appareil
grand rendement (G MPV ou Validation de la Topographie
C2 Épaisseur planche de référence
NF EN 12697-36
GDM45), la section relative à Carottages
l’épreuve de convenance sert
de population de référence, à
laquelle seront comparés les Température de Validation de la
C3 compactage Thermométrie NF EN 12697-13
résultats trouvés en section planche de référence
courante.
� Les carottages nécessaires
à cette vérification doivent
être réalisés au plus tôt le
lendemain de la réalisation
de l’épreuve de convenance.
En cas de doute, il est
nécessaire de réaliser des
essais d’ovalisation (norme
NF P 98-203-1).

Couche de roulement S’ajoutent, au paragraphe ci-dessus, pour une couche de roulement, les points
� sauf sur BBDr. suivants :
� Détermination à faire Caractéristiques
Objectifs et
uniquement sur BBDr. Où à mesurer ou à pertinence Moyens Méthodes
apprécier

Rugosité Obtention de la NF EN 13-


C3 géométrique � Mesure de la HSv
macro texture 036-1
Drainabilité Drainomètre de NF P 98-
C2 superficielle � Confort et sécurité
chantier 254-3

C 3 - à faire uniquement sur les petits chantiers ou chantier à faible enjeu


C 2 - à faire sur les chantiers moyens ou grands
C 1 - à réaliser sur les grands chantiers ou chantier à fort enjeu
re vre
uv u
’ œ d’ œ
ed
a î t r a î t re
v re u m e t m
u eo
ise ’œ s ise
pr e d p ri pr
tre aîtr ntre ntre
en m e e

Enrobés hydrocarbonés à chaud pour couches d’assise et de surface 43


Epreuve de contrôle de Caractéristiques
Objectifs et
conformité Où à mesurer ou à pertinence Moyens Méthode
apprécier
Couches d’assise et de
liaison Conditions
Maintien de la qualité Prévisions
C3 atmosphériques de l’enrobé météorologiques
� Le PAQ doit prévoir des �
dispositions particulières en cas
de conditions atmosphériques Conformité
défavorables. C3 géométrique au Respect du projet
projet �
� Le PAQ doit prévoir des
dispositions permettant Carottages ou
Géométrie et
d’assurer un contrôle de C3 Épaisseur � structure
nivellement couche
largeur, d’épaisseur et de par couche �
profil en travers pendant les
Application de la
opérations de mise en œuvre. Plan de méthode de mise
Ce contrôle ne dispense pas C2 répandage et de en œuvre validée PAQ Visuelle
du contrôle de réception. balayage par l’épreuve de
� L’épaisseur prescrite doit convenance
tenir compte des tolérances
indiquées dans les normes. Appareils de
mesures à
Obtention de
� L’épaisseur est contrôlée par la qualité de
transmission
mesures directes sur carottes Pourcentage de directe ou
C2 vides compactage définie Essais
ou autre moyen (méthode non rétrodiffusion
lors de l’épreuve de
destructrice par radar LPC) en � faisant
convenance
des mesures
20 points.
ponctuelles
� Les essais effectués
avec des matériels utilisant Appareils de
la rétrodiffusion sont des mesures à
essais d’information. Au cas transmission
où ils feraient apparaître une directe ou
anomalie de résultats, la non rétrodiffusion
Obtention de
conformité doit être établie à � faisant
la qualité de
Pourcentage de des mesures
partir d’essais normalisés tels C2 vides compactage définie Essais
en continu
que mesures de MVA à l’aide lors de l’épreuve de
tels que
d’appareils à transmission convenance
gammaden-
directe ou carottages. simètres
mobiles
� Il s’agit d’une épreuve
GDM45, GMPV
d’information. �

Collage au Carottages ou
C2 support Qualité de la structure
ovalisation

Pentes
C2 longitudinales Respect de la Nivellement NF P 98-150

NF P 98-150 -
Pentes Nivellement à l’aide de
C2 transversales géométrie prévue NF P 98-219-2
PALLAS
ou 3
NF P 98-218-1
C2 Flaches au projet Règle de trois mètres
ou 2

44 Moyens et critères de réception des matériaux mis en œuvre en chaussée


Couche de roulement Aux caractéristiques à mesurer ou à apprécier du paragraphe précédent,
s’ajoutent, pour une couche de roulement, les points suivants :
� Uniquement pour BBDr.

Caractéristiques
Objectifs et
Où à mesurer ou à pertinence Moyens Méthode
apprécier

Circulaire
2000-36,
NF P 98-218-3
C3 Uni longitudinal Confort et sécurité APL NBO
et méthode
d’essai LCPC
n°46

C3 Macrotexture Confort et sécurité Essai HSv NF EN 13-036-1

C2 Macrotexture Rugolaser

Drainabilité de Essai
C2 surface � Confort et sécurité Drainomètre
d’information

C 3 - à faire uniquement sur les petits chantiers ou chantier à faible enjeu


C 2 - à faire sur les chantiers moyens ou grands
C 1 - à réaliser sur les grands chantiers ou chantier à fort enjeu
re vre
uv u
’ œ d’ œ
ed
a î t r a î t re
v re u m e t m
u eo
ise ’œ s ise
pr e d p ri pr
tre aîtr ntre ntre
en m e e

Enrobés hydrocarbonés à chaud pour couches d’assise et de surface 45


Réception de la couche

Assises et couche de liaison La réception s’effectue par compilation des résultats des essais de conformité
effectué sur chaque lot. A ceux-ci s’ajoute la mesure de l’uni.
Caractéristiques
Objectifs et
Où à mesurer ou à pertinence
Moyens Méthode
apprécier

Circulaire
2000-36,
NF P 98-218-3
C2 Uni longitudinal Confort et sécurité APL NBO
et méthode
d’essai LCPC
n°46

Couche de roulement Caractéristiques


Objectifs et
Où à mesurer ou à pertinence
Moyens Méthode
apprécier

Déformabilité de NF P 98-200-1,
C1 surface Structure Déflectographe
2,3,ou 4

NF P 98-220-2
C1 Adhérence Confort et sécurité SCRIM ou ADHERA
ou 3

C 3 - à faire uniquement sur les petits chantiers ou chantier à faible enjeu


C 2 - à faire sur les chantiers moyens ou grands
C 1 - à réaliser sur les grands chantiers ou chantier à fort enjeu
re
uv
’œ e
e d vr
a îtr ’œu
re m d
uv e ou e tre
ise ’œ s is
pr e d p ri pr
tre aîtr ntre ntre
en m e e

46 Moyens et critères de réception des matériaux mis en œuvre en chaussée


Couche de roulement
Enrobés coulés à froid (ECF)

Textes de référence
• Norme NF P 98-150 Enrobés hydrocarbonés
Exécution des corps de chaussées couche de liaison
et couche de roulement.
• Note d’information 102 - Sétra - LCPC de juin 1997 :
les enrobés coulés à froid (consultable et téléchargeable
sur les sites internet et i2 du Sétra).
sur internet :
http://catalogue.setra.equipement.gouv.fr
sur i2 :
http://catalogue.setra.i2

Couche de roulement - Enrobés coulés à froid 47


Prise de possession du support
� Les éléments caractérisant �
le support peuvent être fournis On considère que la technique choisie est adaptée au cas de chantier.
par le maître d’œuvre et sont
vérifiés par l’entreprise.
Caractéristiques
Objectif et
Où à mesurer ou à pertinence Moyens Méthode
apprécier

Méthode
d’essai LPC
C3 Etat de surface Formulation Relevé visuel N° 38-2 mai
1997
Méthode N° 3

Déflectographe NF P 98-200- 1
C3 Déflexion à4
ou poutre

Mise en œuvre d’un Règle 3m Appréciation NF P 98-218-1


C3 Déformation reprofilage visuelle TUS NF P 98-219-3

48 Moyens et critères de réception des matériaux mis en œuvre en chaussée


Constituants
Liant Le liant peut être une émulsion cationique de bitume pur NF T 65011 ou
une émulsion cationique modifiée.
� Les essais figurent sur
la fiche technique du Caractéristiques
Objectif et
liant , ou sont réalisés sur des Où à mesurer ou à pertinence Moyens Méthode
apprécier �
échantillons de convenance au
démarrage du chantier, ou par
sondage en cours de chantier. Teneur en eau
C3 (b) Essai de teneur en eau NF EN 1428
Ils sont notés :
Essais spécifiés
(a) : Essai préalable porté sur C3 Acidité (a) Essais de conformité à pH métrie
la fiche technique du liant ; la fiche technique
(b) : Essai de la fiche technique Rupture (b) Essai de rupture NF T 66-017
du liant effectué dans le cadre
du contrôle de chantier. C3
Pseudo-viscosité
Essai d’écoulement NF T 66-020
� Cet essai est réalisé dans (a)
le cas de difficultés sur Granulométrie
chantier. C2 (b) Tamisage NF EN 1429
� La spectrographie Sensibilité à la
Infrarouge est utilisée pour C3 décantation (b) Essai de décantation T 66-022
identifier (et doser) les �
modifiants tels que S B S , Essai de pénétrabilité à
EVA ... l’aiguille
Classe du liant NF EN 1426
C3 stabilisé (a) Essai de température
NF EN 1427
de ramollissement bille
et anneau
Tenue au froid Détermination du
Vérifier la tenue au
C2 du liant stabilisé froid
point de fragilité NF EN 12593
(b) FRAASS
Intervalle de NF EN 1427
Indicateur de la Bille et anneau et
C3 plasticité du présence d’additifs Fraass
liant stabilisé (a) NF T 66-026

Cohésion du Cohésion mouton


C2 liant stabilisé (b) T 66-037
pendule
Vérifier présence
Présence et dosage de Spectre infrarouge Recherche
C3 et nature de polymères d’un polymère
l’additif (b) � �
Température de Utilisation correcte de
C3 l’émulsion (b) Thermomètre
l’émulsion
Conformité a la
C3 Bon de livraison commande visuel

C 3 - à faire uniquement sur les petits chantiers ou chantier à faible enjeu


C 2 - à faire sur les chantiers moyens ou grands
C 1 - à réaliser sur les grands chantiers ou chantier à fort enjeu
re vre
uv u
’ œ d’ œ
ed
a î t r a î t re
v re u m e t m
u eo
ise ’œ s ise
pr e d p ri pr
tre aîtr ntre ntre
en m e e

Couche de roulement - Enrobés coulés à froid 49


Granulats Outre les contrôles classiques de granulats pour couche de roulement, il y
a lieu de s’assurer que l’origine de l’approvisionnement est bien conforme à
celle utilisée lors de l’étude, la compatibilité liant/granulat n’étant assurée
que pour un choix précis de liant et de granulat.
La teneur en eau des granulats est à vérifier afin de s’assurer de l’aptitude du
stock de granulats à être mis en œuvre.

Ajouts
� Les ajouts principaux Ils font partie intégrante de la formule et leurs dosages sont adaptés lors de la
sont : l’eau , le tensioactif mise en œuvre . Sauf cas particulier aucun essai n’est réalisé �.
(ou dope) , le ciment.

Formulation
Etude de formulation
� Chaque entreprise a sa La formulation est du ressort de l’entreprise �.
méthode et ses critères de
formulation.

Essais d’identification
Caractéristiques
Objectif et
Où à mesurer ou à pertinence Moyens Méthode �
apprécier

C3 Nature granulat FTP renseignée XP P 18-540


Connaître et contrôler
la
granularité du produit
C3 Granularité

Teneur en liant
C3 résiduel Fixer les plages de Essai d’enrobage Expérience
conformité du
matériau mis en
C3 Teneur en eau œuvre

50 Moyens et critères de réception des matériaux mis en œuvre en chaussée


Essai de comportement à
court terme Caractéristiques
Objectif et
� En cas d’absence d’essai de Où à mesurer ou à pertinence Moyens Méthode
résistance à l’usure, l’essai de apprécier
compatibilité du liant avec le
granulat NF T 66-018 peut Consistance de Obtenir une Etalement de l’ECF sur
être réalisé ; il ne décrit pas la C3 l’ECF «frais» maniabilité suffisante une mire �
résistance à l’abrasion.
� La durée de l’attente avant Cohésion de Attente avant remise
remise sous circulation est de C3 l’ECF Cohésiométrie � �
sous circulation �
l’ordre de 30 mn.
� Des essais normalisés sont
en préparation.

Essai de comportement à
Caractéristiques
long terme Objectif et
Où à mesurer ou à pertinence
Moyens Méthode
� Des essais normalisés sont apprécier
en préparation.
Résistance des Résistance à
Résistance à Quantité de matière
C3 l’abrasion granulats à
l’arrachement
arrachée à l’ECF l’usure �

Agrément de la formule
Cet agrément est effectué par L’agrément se fait sur dossier par agrément de la fiche technique ECF.
le maître d’œuvre quel que
soit le chantier.

C 3 - à faire uniquement sur les petits chantiers ou chantier à faible enjeu


C 2 - à faire sur les chantiers moyens ou grands
C 1 - à réaliser sur les grands chantiers ou chantier à fort enjeu
re vre
uv u
’ œ d’ œ
ed
a î t r a î t re
v re u m e t m
u eo
ise ’œ s ise
pr e d p ri pr
tre aîtr ntre ntre
en m e e

Couche de roulement - Enrobés coulés à froid 51


Fabrication - mise en œuvre
� Cette technique ne fait � Une même machine automotrice munie de compartiments de stockage
pas l’objet d’une épreuve de des constituants, de systèmes de dosage, d’un malaxeur et d’un traîneau
conformité. d’application, fabrique et met en œuvre l’ECF.

Evaluation préalable du matériel Caractéristiques


Objectif et
de fabrication, mise en œuvre Où à mesurer ou à pertinence
Moyens Méthode
apprécier
� Cette opération est
indicative .
C3 Etat du matériel Fiabilité Contrôle visuel
� Certains matériels
comportent un système de
recopie des paramètres de Niveau
Qualité du mélange Examen de la machine
fonctionnement , sous forme C3 d’équipement maîtrise des dosages �
d’un affichage ou d’une des doseurs
impression. Possibilité d’obtenir le
Réglage du mélange requis. NF P 98-744
� Fourniture d’un certificat fonctionnement
de vérification des bascules. C3 des éléments de Calibrage des Pesées des constituants Parties 1 à 5
dosage indicateurs de débit. �

Fabrication du mélange Caractéristiques


Objectif et
Où à mesurer ou à pertinence
Moyens Méthode
� Norme en préparation apprécier
PR EN 12274-1.
� La teneur en eau est un Conformité du
C3 mélange Respect de la formule Bouclage
essai d’information.
Echantillon prélevé
après malaxage �
Teneur en liant
C3 résiduel
Détermination de XP T 66-041
la teneur en bitume
NF T 66-001
Anomalie du mélange résiduel

C3 Granulométrie Tamisage P 18-560

Séchage en
C3 Teneur en eau � Essai de teneur en eau
étuve ventilée

52 Moyens et critères de réception des matériaux mis en œuvre en chaussée


Mise en œuvre du mélange Caractéristiques
Objectif et
Où à mesurer ou à pertinence
Moyens Méthode
� Les machines actuelles ne apprécier
permettent pas de variations
brutales de largeur. Relevé des
Tenue sous trafic Rapport quantité
� Un rejet important est Dosage quantités
C3 surfacique et pérennité de la sur surface ou / et
signe d’échec. répandues
macrotexture prélèvements
au m²
� Norme en préparation
PR EN 12274-8. Prélèvement
Tenue sous trafic de matière sur
Dosage
C2 surfacique et pérennité de la une surface
macrotexture déterminée et
pesage

Recouvrir la totalité
Largeur �
de la surface sans Visuel
C3 Régularité du chevauchement Plan de répandage
NF P 98-218-1
profil en travers
Eviter les bourrelets

Régularité du
C2 profil en travers Eviter les bourrelets Règle de 3 mètres NF P 98-218 -3

Aptitude à la mise en Visuel , niveau de


C3 Consistance oeuvre fluidité adapté

Mise en place de la
Montée en mosaïque
C3 cohésion Visuel
Limiter le rejet �

Délais de remise en
C3 Rupture circulation
Visuel

Mesure hauteur au
Texture de NF P 98-216-1
C2 surface Rugosité géométrique sable
NF P 98-216-2
Rugolaser

Déceler les malfaçons


C3 Aspect de surface visibles Contrôle visuel �

C 3 - à faire uniquement sur les petits chantiers ou chantier à faible enjeu


C 2 - à faire sur les chantiers moyens ou grands
C 1 - à réaliser sur les grands chantiers ou chantier à fort enjeu
re vre
uv u
’ œ d’ œ
ed
a î t r a î t re
v re u m e t m
u eo
ise ’œ s ise
pr e d p ri pr
tre aîtr ntre ntre
en m e e

Couche de roulement - Enrobés coulés à froid 53


54 Moyens et critères de réception des matériaux mis en œuvre en chaussée
Couche de roulement
Enduit superficiel d’usure (ESU)

Textes de référence
• Norme NF P 98-160 : Revêtements de chaussées
- Enduit superficiel d’usure , Spécifications ;
• Guide technique Enduit superficiel d’usure
Sétra - LCPC mai 1995 ;
• Logiciel Alogen - LCPC ;
• Fascicule 26 C C TG - Exécution des enduits
superficiels d’usure.

Couche de roulement - Enduit surperficiel d’usure 55


Prise de possession du support
� Les travaux préparatoires Cette opération est un point d’arrêt. On considère que la technique est adaptée
consistent généralement à au cas de chantier.
réaliser ponctuellement un
e n d u i t p r é l i m i n a i re , u n Caractéristiques
déflachage, un reprofilage. Objectif et
Où à mesurer ou à pertinence
Moyens Méthode
Ces travaux doivent être apprécier
réalisés au moins 6 mois avant
mise en œuvre de l’enduit. Fissuration Travaux préparatoires Visite
C3 Déformation Relevés visuels
� La visite préalable du � préalable
support permet de recueillir
les éléments nécessaires à Avant
C3 Propreté Collage de l’enduit
l’ajustement et la validation de enduisage �
la formulation de l’enduit.

Formulation
Par référence à la norme NF P 98-160, le maître d’ouvrage définit un niveau
de service au 11ème mois et l’entreprise propose la formule qui convient.
� L’étude de la liaison liant Caractéristiques
granulat peut déboucher sur Objectif et
Où à mesurer ou à pertinence
Moyens Méthode
l’emploi de dopes. apprécier
� Cette norme est relative
aux liants anhydres (Essai Structure type de
Vialit). C3 l’enduit
Répondre aux
� Cette norme est relative spécifications
aux émulsions. Origine des performantielles Logiciel
C3 granulats Guide technique
Alogen
� L’adaptation de la formule
d’un enduit superficiel d’usure
par l’entreprise et sa validation Action sur le bruit de
C3 Classe granulaire roulement
par le maître d’œuvre
s’effectue à la suite d’une
Compatibilité, NFP 98-274-
visite préalable du support et Essai d’adhésivité
Liaison liant/ Adhésivité liant/ 1�
de son environnement : cette C3 granulat � granulat Tenue d’un film de
opération est indispensable. NF T 66-018
liant en présence d’eau
Tenue à l’eau �
Guide
Adapter la formule du technique
liant au support, au mai 1995
trafic, à la géométrie Sétra -LCPC
Dosage en liant Lors de la visite
C3 et en gravillon et à l’environnement Enduit
préalable du support
de la route et à la superficiel
période de mise en d’usure
oeuvre � Logiciel
Alogen

C 3 - à faire uniquement sur les petits chantiers ou chantier à faible enjeu


C 2 - à faire sur les chantiers moyens ou grands
C 1 - à réaliser sur les grands chantiers ou chantier à fort enjeu
re
uv
’œ e
e d vr
a îtr ’œu
re m d
uv e ou e tre
ise ’œ s is
pr e d p ri pr
tre aîtr ntre ntre
en m e e

56 Moyens et critères de réception des matériaux mis en œuvre en chaussée


Constituants
Granulats Les contrôles sont décrits au chapitre «Granulats».

Liants Caractéristiques
Objectif et
Où à mesurer ou à pertinence
Moyens Méthode
Critères généraux apprécier
� Réalisation des essais
spécifiés ou des essais indiqués Lecture des fiches
Identification de la
Nature et qualité livraison techniques produits
au PAQ. C3
� Lecture des contrôles
• sur des échantillons ; Conformité au PAQ
de l’usine
• sur des échantillons prélevés
par sondages au cours de la
mise en œuvre.

Liants anhydres
Caractéristiques
Objectif et
Remarque : Où à mesurer ou à pertinence
Moyens Méthode
apprécier
Les caractéristiques à mesurer
sont repérées (a) et (b)
suivant : Consistance du
C3 liant frais (a) Pseudo viscosité NF T 66005
(a) Essais réalisés par le Conformité à la
fabriquant ; Masse fiche technique
C3 volumique réelle Pycnomètre EN ISO 3838
(b) Essais de contrôle (a)
spécifiques au chantier.
Le maître d’œuvre peut, si
besoin, réaliser des essais (b).
Caractéristiques
Emulsions Objectif et
Où à mesurer ou à pertinence
Moyens Méthode
apprécier

Teneur en eau
C3 (a) Essai de teneur en eau NF EN 1428

Conformité à la
C3 pH (a) PH métrie
à la formule
Indice de
C3 rupture (a) NF T 66017

Liant modifié
Caractéristiques
Objectif et
Où à mesurer ou à pertinence Moyens Méthode
apprécier

Essais spécifiés et Détermination de


Tenue au froid
C3 (b) conformité de l’ajout la température de NF EN 12593
au PAQ fragilité FRAASS
Intervalle de
Indicateur de la Bille et anneau et
C3 plasticité du présence d’additifs FRAASS
NF EN 1427
liant stabilisé (b)

Cohésion du Cohésion mouton


C3 liant stabilisé (b) T 66-037
pendule

Couche de roulement - Enduit surperficiel d’usure 57


Evaluation préalable du matériel Mise en oeuvre
� Cette évaluation préalable
est réalisée une fois, de �
préférence une fois par an
par un banc qualifié. Dans le Caractéristiques
cas où il n’est pas accessible Objectif et
Où à mesurer ou à pertinence
Moyens Méthode
pour des raisons de délai, cette apprécier
évaluation préalable se fait à
la règle LPC.
� Le banc et la règle L PC Contrôle
Etat de la visuel
sont deux essais différents : C3 répandeuse et du Fiabilité du matériel Fiche matériel
les valeurs obtenues ne sont gravillonneur Répandeuse :
pas identiques. NF P 98-707

Régularité Répandeuse
transversale, NF P 98-726
C3 du dosage de la Banc
répandeuse et du Gravillonneur
gravillonneur � Conformité de NF P 98-739
l’homogénéité et de la
précision du dosage à
la norme NF F 98-160 Répandeuse
Précision du NF P 98-275-1
dosage, de la
C3 répandeuse et du Règle LPC in situ � Gravillonneur
gravillonneur NF P 98-276-1
et 2

58 Moyens et critères de réception des matériaux mis en œuvre en chaussée


Mise en œuvre Caractéristiques
Objectif et
Où à mesurer ou à pertinence
Moyens Méthode
� Dans le cas où ces essais se apprécier
font sur chantier à l’aide de
la règle LPC, ils peuvent être
Abaques
utilisés dans le cadre d’une
évaluation. Affichage de la densité
Réglage : du liant
� L’ a p p r é c i a t i o n d e l a - de la Affichage du dosage
mosaïque est réalisée à l’aide répandeuse � Obtention de
du pouvoir couvrant. C3 la formulation Visuel ou essai
demandée Appréciation visuelle de pouvoir
� Pour certains chantiers - du de la mosaïque � couvrant si
par suite de leur taille, il gravillonneur � nécessaire
Prélèvement à la boîte
s’agit d’une vérification et de dosage (ajustement de
non d’un contrôle. la mosaïque)

Faisabilité de la mise
en œuvre de l’enduit
Mesure de la
Mobilisation de
température
l’adhésivité du Relevé météorologique
Créneau de au sol
gravillon sur le liant
C3 température et Thermomètre Appréciation
d’hygrométrie Mise en œuvre d’un
de l’humidité
dope d’interface pour Visuel
du support et
faciliter le mouillage
des gravillons
d’un liant anhydre
Rupture de l’émulsion

Bac de dosage à liant


Dosage du liant
et du gravillon Tenue de l’enduit Boîte doseuse de NFP 98275-1
C3 en cours gravillons
Respect du PAQ NFP 98276-1
d’application � Bouclage
consommation de liant

Constance de la
Température du densité du liant
C3 liant Thermomètre
Constance de la
viscosité du liant

Mise en place de Eviter les nuisances


la mosaïque dues aux gravillons
C3 Contrôle visuel
Le rejet de roulants sur la
gravillons chaussée

C 3 - à faire uniquement sur les petits chantiers ou chantier à faible enjeu


C 2 - à faire sur les chantiers moyens ou grands
C 1 - à réaliser sur les grands chantiers ou chantier à fort enjeu
re vre
uv u
’ œ d’ œ
ed
a î t r a î t re
v re u m e t m
u eo
ise ’œ s ise
pr e d p ri pr
tre aîtr ntre ntre
en m e e

Couche de roulement - Enduit surperficiel d’usure 59


Réception
Caractéristiques
Objectif et
Où à mesurer ou à pertinence
Moyens Méthode
apprécier

Etat de surface
Niveau et Hauteur au sable NF P 98216-1
C3 homogénéité
Conformité au Rugolaser NFP 98277-1
de la texture de
surface marché

C3 Défauts d’aspect Relevé visuel NF P 98-277-1

60 Moyens et critères de réception des matériaux mis en œuvre en chaussée


che
an
t bl
en
m
lle
n ne
tio
en
int
ée
aiss
sl
ge
pa
Sétra
service d'Études
techniques
des routes
et autoroutes

46 avenue
Aristide Briand
BP 100
92225 Bagneux Cedex
France
téléphone :
33 (0)1 46 11 31 31
télécopie :
33 (0)1 46 11 31 69
internet : www.setra.
equipement.gouv.fr

Ce guide fournit une synthèse qui décrit les pratiques actuelles en matière
de contrôles de lots de travaux de chaussées. Il présente également les
méthodes et moyens à utiliser avec leur domaine d'utilisation. Il ne traite
pas de la répartition des contrôles entre l'entreprise et le maître d'ouvrage,
qui est définie par le marché. L'entreprise doit en tenir compte lors de la
mise au point de son plan d'assurance qualité (PAQ) pendant la période
de préparation des travaux.

Document disponible au bureau de vente du Sétra Le Sétra appartient


46 avenue Aristide Briand - BP 100 - 92225 Bagneux Cedex - France au Réseau Scientifique
téléphone : 33 (0)1 46 11 31 53 - télécopie : 33 (0)1 46 11 33 55 et Technique
Référence : 0420 - Prix de vente : 15 € de l'Équipement
Crédit photos : Sétra (Christian Autran) et entreprises APPIA - CARREZ AUTUN - COLAS - LAFARGE - MLPC -
MORILLON CORVOL - SCREG - USIRF, Routes de France (Eric Bénard)
Conception graphique - mise en page : Eric Rillardon (Sétra)
Impression : Caractère - 2, rue Monge - BP 224 - 15002 Aurillac Cedex
L’autorisation du Sétra est indispensable pour la reproduction, même partielle, de ce document
© 2004 Sétra - Dépôt légal : 4 ème trimestre 2004 - ISBN : 2-11-094625-3