Vous êtes sur la page 1sur 38

David VIEL – Le 06 04 2019

Se sentir porté par les événements (« protégé ») ou


au contraire, sans le « pouvoir »
= se sentir « menacé » et/ou, le vouloir, ça !

Se sentir bien (personnellement) et/ou porté par les événements (ce qui se « passe » = le mouvement)

Se sentir « fort »
avoir raison (du monde et non conscience de ça ;
être sorti de leur Je
et/ou de ce qui sera l’expression de leur volonté)
ou alors se sentir « faible » (mal, incompris
voire déranger)
= sans ressortir !
= Ne pas avoir du tout raison,
du monde (et encore moins de ça)
et/ou pouvoir ressortir de cet état de « fin »
(...d’une histoire qui « prend »
= qui aura raison du sentiment
pour renforcer le sort de ceux,
et/ou de celles qui pourront ainsi fêter ça !).
Est-ce que la personne qui a « tort »
et/ou qui éprouve du « mal »,
va le réaliser ça,
ou sortir de son Je ?
Ou alors est-ce que c’est l’histoire, qui aura raison d’elle ;
puisqu’il s’agit de ça ; de sa « fin » (fin-alité).
Et que ça pèse ;

David VIEL – Le 06 04 2019


il s’agit de SA vie,
de SA « vision » des choses,
de son « écoute »
ou de son lien avec la « terre ».
En « perdant »,
la personne ne renforce pas son sort (Je)
et ça « pèse »
et/ou ça fait « mal »
puisqu’il s’agit du « poids » du monde
ou du sens au fait d’être « en vie » ;
d’être « là » et pas ailleurs ;
d’être « là » ou pas là
= d’être « fixé »
= « fait » ou alors dé-fait,
personnellement avec le temps ;
ce temps.
Soit ça « renforce » une personne dans son sentiment,
soit ça a raison d’une personne,
pour donner le change,
renforcer le sort
ou « profiter » à ceux,
à celles qui ne diront pas non,
à cette idée …
À cette perspective d’avenir.

Il est impossible d’avoir le sentiment,


de le « valoir »
et/ou de le « pouvoir » (de « s’apprécier »)
= d’être dans le « vent »
et/ou de « comprendre » des choses !
Sans avoir cette influence là
= la « main »
et/ou une « vision » des choses qui marche,

David VIEL – Le 06 04 2019


pour le « pouvoir »
et non alors, avoir conscience de ça (et/ou être là pour le réaliser, ça).
Et ça se « passe » ainsi,
dans le temps
= en histoire
afin de pouvoir s’apprécier dans ce sens
= conserver leur « écoute »
= « avancer » personnellement,
et non risquer de perdre leur « écoute »,
leur « vision » des choses
et/ou le « nord »
= de TOUT « perdre » ;
dans le temps,
ce temps
= en se servant ainsi de ça
= du temps … Des choses qui renforceraient leur « être »,
leur Je et/ou des personnes dans leur sentiment de « pouvoir »
= dans le sens ou le fait, où les choses leur « profiteraient »
= leur donneraient raison
= la « confiance »
= la « main » ou la « vie » qu’ils n’auraient pas sinon (ça et ce qui ressort par le « force » des choses
pour être « dedans » ou au courant »
= donner le change ;
sauf qu’eux, ils passent pas l’histoire
= ils se figurent ça pour avoir le change qu’ils n’auraient pas sinon
= avoir raison « à la fin » dans ce sens là !)
Non en le réalisant, ça !
Mais belle et bien en pensant, disant et en faisant les choses,
pour se sentir vraiment « fort »
= à « l’écoute »
= « bien » (personnellement et/ou en esprit)
et non « mal »
et/ou « perdu » (dans ce sens,

David VIEL – Le 06 04 2019


ça doit leur Revenir,
« profiter »
et non leur « coûter »).

En se donnant du « mal »,
dans ce sens (avoir raison pour avoir raison … « à la fin »)
ce sera pour convertir le monde
= ceux qui les « entendront »
= qui verront le « jour » (un intérêt ; cet intérêt)
pour renforcer cet à-venir ;
puisqu’ils ouvrent une voie là,
dans le temps, ce temps
pour se faire valoir
et/ou se voir « dedans » ;
et non le réaliser ça (ils sentent seulement l’importance
c’est à dire l’em-prise afin de pouvoir sacrifier une personne
pour renforcer leur sort
ou leur « être » sans le réaliser ça,
pour réellement le « pouvoir »!).
Ils font ainsi ce choix
= changent leurs vies
et par extension le monde (puisque là,
ils ne le réalisent pas ça,
ils le permettent ; se le permettent,
sans voir le mal
mais belle et bien le « jour »
puisque ça « prend »
et/ou que l’avenir leur donnera-it raison
= avoir raison d’une personne,
pour renforcer leur sort
ou leur sentiment d’être « bien »,
de le « valoir »,
dans ce sens ou cet esprit là).

David VIEL – Le 06 04 2019


Ils changent ainsi le monde,
ou ce qui est ordinaire,
de penser, dire et faire
non pour le réaliser ça
mais belle et bien « avancer » personnellement ;
et/ou se « préserver » de ce dont ils sont
et seront « responsable »
pour continuer à le « valoir »
= à se « battre » contre la « fin » ;
leurs fins .
Ce sera dans ce sens,
pour convertir le monde, à leur sujet,
afin d’avoir ainsi,
« confiance » en eux
et/ou encore, un sentiment
= un sujet qui leur « profite »,
« plaît » personnellement
= un « confort », une « vue » qu’ils n’auraient pas sinon.

Le « confort » (une « écoute », une « vision »)


que les autres n’ont pas (ou plus).
Le propre d’être transporté par les événements
= par ce qui ressort ( = se « passe »)
= par la « force » des choses (car ils se sont manifestés dans ce sens,
et/ou cet esprit là)
pour le « pouvoir »
et/ou le plaisir de la vue ( = jouer avec ça, à ça
= jouer avec des, une vie-s
afin de ne pas « mourir » de leur personne
= le réaliser ça
et/ou être sans RIEN personnellement
= dans le « dure »
Dans ce sens,

David VIEL – Le 06 04 2019


ça ne sera pas pour grandir
= sortir leur « être » du faire
mais belle et bien pour se grandir (s’agrandir, s’étendre)
= encore + faire,
de l’effet
ou ce qui leur sera propre
dans ce sens, esprit, là !
= Avoir encore + cette influence là
sur les gens,
«enchanté »
= Conquis, Neutres ou plus « là » dans les faits).

Au sujet de ça,
il s’agit de la conséquence
ou de la « chute » (de l’historie qui « prend ») ;
et/ou ou de la « fin » (fin-alité ;
autant d’une personne
que du monde.
Puisqu’il s’agit du sens au fait,
d’être « là »,
« présent »
et/ou « en vie »).
Raison pour laquelle,
lorsqu’une personne met ça (son ça) en perspective,
ce sera non pour le réaliser ça
mais belle et bien le permettre, se le permettre
pour « pouvoir »
ou le plaisir de la vue
= pour s’apprécier dans ce sens, là !
Tout en sachant que ça peut être, TOUT et RIEN
= ça, est seulement ce qui fera « marcher » à vie = à mort une personne,
pour ne pas « être » fini
et/ou « échouer » personnellement

David VIEL – Le 06 04 2019


afin de continuer à faire ce lien en elle
= à croire en ses « chances »,
croire avoir du « mérite » personnellement ;
sinon c’est la « fin »
et/ou ça n’en vaudrait plus la « peine »,
sans rien avoir d’autres, pensé, dite et fait
= réalisé.

Sans le saisir ça,


« l’être » ne le réalise pas,
pour ne pas pouvoir sortir de son Je,
et/ou « mourir », de sa personne.
Il fait là,
le choix de la matière
= d’avoir raison du monde,
dans ce qui est devenu son à-faire (lien avec le « vivant »)
pour ne pas « mourir »
ou risquer de TOUT « perdre »,
« à la fin ».
Puisque le réaliser ça,
arriver à un point,
est « impossible »
= « insupportable »
= « l’être » ne pourrait plus faire le lien
avec la « terre »
et/ou ressortir de cet état de « fin ».
Dans ce sens,
« l’être » perd de soi
= tient plus à SA vie,
qu’à la vie,
et ainsi qu’à la vérité,
pour ne pas « mourir »
ou « perdre » ce qui doit lui Revenir

David VIEL – Le 06 04 2019


pour encore le « pouvoir »,
le « valoir »
ou faire ce lien,
en sa personne.

Dans ce sens,
ça sera non pour le réaliser ça,
mais belle et bien l’Avoir
= convertir le monde à leurs sujets,
puisque sinon ça ne leur « rapportera » pas
mais belle et bien « coûterait »
= ça leur échappera
et/ou ça leur fera « mal » (donnera « tort »).
Non pour le réaliser ça,
mais belle et bien se « refaire » personnellement !
Car ils réagissent à ça,
à leur « fin » ;
ou sinon être dans une histoire
qui leur donneront « tort »
afin que ça « profite » ainsi à ceux,
à celles,
qui auront « tout compris » (qui pourront en « profiter »)
= qui ont « vu » juste (ça ou le « jour »)
= un intérêt ( un « présent »
et/ou un « avenir ») ;
puisque dans ce sens
= en respectant l’esprit qui est au « centre »
et/ou qui concentre tout ce petit monde,
c’est le propre,
et le fait d’avoir la « gagne »
= de faire la preuve de le « valoir »
= d’avoir du « mérite »
et/ou de la « chance »

David VIEL – Le 06 04 2019


= d’avoir « tout compris »
= de « monter »
et non « d’échouer » ; d’être sans « réussite ».
Afin de concentrer tout ce petit monde (de devenir comme ça)
non pour le réaliser ça,
mais belle et bien en « profiter »
= « s’enrichir »
= se faire un nom et/ou de l’argent
(… après tout le « mal » qu’ils se sont donnés
dans ce sens là,
ça serait vraiment trop « bête » de ne pas en « profiter » ;
et/ou, où serait l’intérêt !
= Ils sont
et/ou deviennent comme ça
= intéressé,
intéressant).

Il y a une conversion là !

Leur « bien »,
leur « écoute »,
leur « vision » des choses
= leur sentiment de l’être, « bien »
= leur « valeur »
ou du moins, leur sentiment d’en avoir
dépend entièrement de l’histoire qui « prendra-it »
ou alors qui ne « prendra-it » pas
afin de pouvoir ressortir de cet état de « fin » (cet état, celui d’être fini personnellement
et/ou sans avenir)
pour en « profiter ».
Une « fin » dont ils sont
à l’Origine et/ou « responsable »
et dont ils peuvent éviter

David VIEL – Le 06 04 2019


en ayant raison du monde (cette influence là)
pour continuer à le « valoir »
= à s’apprécier (à ressortir) autant dans ce sens là
= à verrouiller les choses dans leur sens (celui qui leur « profitera-it », « plaira-it » personnellement =
qui leur donnera le change
= raison
et non « coûtera-it »).
Afin de renforcer leur Je,
afin de croire en leur histoire
et/ou à ne pas « mourir » de leurs personnes
= le réaliser ça ;
cette mécanique d’ensemble.
Ils sont tellement « haut »
ou dans la « réussite »
qu’ils doivent forcément avoir raison de ce qui est pour eux, personne (rien)
au regard de leurs suffisances et/ou de leurs illustres personnes (« réussite »).
Et non ainsi être là,
pour le réaliser ça !
= Continuer à croire en leur histoire,
celle qui leur donnera raison personnellement ; le « sourire »
(« confiance » ;
si ça « prend »).
Puisque sinon ça (ce qui « est »)
leur échapperait !!
Après tout le « mal » (ce mal),
qu’ils se sont donnés dans ce qu’ils se figurent honnêtement être la vie ou le monde,
celui qui leur Revient
et/ou qui leur « mangera-it dans la main »
… ce serait vraiment faute,
« à pas de chance »
et/ou ne pas avoir de « mérite »,
si ça ne « prend » pas « à la fin »
= si ça ne « passe » pas comme ils le v e u l e n t

David VIEL – Le 06 04 2019


(je rappelle que ça peut être, TOUT et RIEN et que ça concentre le sentiment,
quel qu’il soit,
sur ce qui sera son sujet
= Sa vie
= vécu et non réalisé).

Ils sont là pour renforcer leur sort,


personnellement
= Pour croire en leur histoire.
Pour être culte,
célébré
et/ou félicité personnellement (avoir raison du monde,
et/ou la main ; cette influence là).
Et non être, sans influence.
Non pour le saisir ça,
mais belle et bien avoir raison du monde.
= « s’en sortir » personnellement
et/ou pouvoir « s’enrichir » personnellement
= « monter » socialement
et/ou « réussir » dans ce qu’ils s’emploieront à faire
= se permettront,
afin de pouvoir ainsi le « pouvoir » ;
ils le veulent ça
… avoir de la « chance » et/ou du « mérite »,
personnellement
= convertir le monde à leur sujet,
pour être adoré (au « centre »
et/ou en « haut »)
sinon, ils ne s’apprécieraient plus,
ils ne ressortiraient plus
et/ou ne plus rien « valoir »
= pour eux,
ça ne ressort pas (ils se « passeraient » RIEN).

David VIEL – Le 06 04 2019


= ça leur échapperait,
non pour le réaliser ça,
mais belle et bien ne plus être « là » demain ;
« sûr » de rien.
Leur « être » a besoin de matière
afin de rester concentré
et/ou présent en esprit.
Raison pour laquelle,
ils sont « responsable »
et/ou à l’Origine d’une histoire
sinon ça (le temps, les choses)
leur serait « impossible »
= « insupportable »
= ils perdraient leur « écoute »,
leur « vision » des choses,
leur lien avec le « vivant »
et/ou la « terre » (ça les dérangera
hors ils doivent avoir raison du monde,
et non conscience de ça,
pour continuer à le « pouvoir »
et/ou à s’apprécier personnellement).
Ils arrivent à «s’en sortir » personnellement (à ne pas sortir de leur Je)
et/ou à avoir raison du monde (pour renforcer leur Je)
pour renforcer le sort,
de ceux,
de celles,
qui auront ainsi le change
= de la « chance »
et/ou vraiment du « mérite »
= qui pourront le « croire » ;
et/ou ne pas « mourir » de leurs personnes
= faire encore le lien,
dans ce sens là (pour ne pas « mourir » de leur personne

David VIEL – Le 06 04 2019


ou sortir de leur Je ; vécu).
Ça deviendra personnel,
forcément dans ce sens ;
et lorsque ça devient personnel,
il n’y plus alors de respect
pour ainsi le « pouvoir »
= « s’en sortir » personnellement (s’agrandir, s’étendre)
et non être là pour le réaliser, ça.

La « valeur » dans ce sens,


provient de l’histoire dont ils sont à l’Origine,
et/ou « responsable » (ils sont là pour émettre
= ils mettent ça en perspective,
non pour douter de leurs personnes,
mais belle et bien renforcer leurs sorts
= être « sûr »,
« à la fin » dans ce sens, cet esprit, là).
Non pour le réaliser ça,
mais belle et bien manquer de rien personnellement
= en valoir la « peine » ;
en jeter
et/ou non être à j’er(s’ils ressortent ainsi « à la fin »,
comme en valant réellement la « peine » ;
d’autres alors, ne « s’en sortent » pas
et/ou n’en valent plus la « peine »
= il faut une histoire pour ça !
Pour prendre le « bien »
le « + »
ou la « valeur » d’autrui
= le « soi » d’autre que « soi »).
Ils sont « responsables »
et/ou à l’Origine de ça,
afin de pouvoir « avancer » personnellement

David VIEL – Le 06 04 2019


et/ou se « préserver »
de ce dont ils sont « responsable » !
Pour le « valoir » !!
= Le « pouvoir »
et/ou le plaisir de la vue ;
si ça « prend » (et s’étend)
= que ça (les autres, l’Autre) leur Revient,
leur donne raison (leurs vies ; temps et énergie)
non pour prendre conscience de cette mécanique
mais belle et bien renforcer leur « sort »
= être « sûr » personnellement (« renforcer » leur « être » dans l’histoire qui « prend » = se « passe »)
= avoir « tout compris »
et/ou « bien » vu (fait).
Et non le réaliser ça
pour continuer à le « valoir »
= à avoir raison,
de ce qui est censé leur Revenir « à la fin »
pour encore le « pouvoir »
= avoir encore un avenir
= ceux qui leur Reviennent dans ce sens là (ils seront « enchanté » = conquis, neutres sinon ils vont
éprouver du « mal » pour encore le « pouvoir »)
et/ou qui sont exploité dans ce sens là.
Et ainsi « pouvoir »,
resté « enchanté »
= « bien »
= en « profiter » encore +
puisque l’histoire (les gens) leur donne raison (ils sont « enchantés » ;
pourquoi alors, se gêner !).
Non pour prendre conscience de cette mécanique (se révéler dans ce sens,
cet esprit là)
mais belle et bien pouvoir s’oublier à ce point,
et/ou s’apprécier dans ce sens là !
= Jouer à ça

David VIEL – Le 06 04 2019


et/ou avec ça ( = des vies) ;
sans être critique à ce sujet,
mais belle et bien voir le « jour »
et/ou un intérêt !!
La « source » à leur « pouvoir »
dans ce sens là,
ce sont les gens !!

Le temps d’une vie,


il y a un changement ;
en fonction de ce qui sera reconnu !
Entendu
et/ou Vu.
Et entre la suggestion d’une « coupe »
= d’être « bien » personnellement (dans ce sens là,
dans cet esprit là)
et celle d’être RIEN ni Personne (sans avenir
ou sans « s’en sortir » personnellement,
dans ce que « l’être » se figure vraiment,
être la vie et/ou le monde !)
… une personne généralement,
elle n’hésite pas.
= Elle pensera, dira et fera les choses
pour être « bien » personnellement (« sûr ») ;
afin de renforcer son sort et/ou son Je
= sa « peau »
= avoir du « peau » et/ou du « mérite »
dans l’histoire qui se « passe »,
qui « prend »
… des autres, de l’Autre pour encore le « pouvoir » ;
le « valoir »
= « s’apprécie » ;
sinon ça lui échappera ou ça ne lui serait plus « possible » ;

David VIEL – Le 06 04 2019


« supportable ».

Être « bien » personnellement,


et non « mal »
= sans ça
= sans « être »,
sans influence,
sans « écoute »,
sans « vision » des choses (« clarté »),
sans avenir,
sans à-venir
ou lien avec ça ;
le « vivant »,
le « terrestre »
la « terre »
ou ce qui permet de se concentrer (personnellement)
= de ressortir de cet état de « fin » (de faire preuve de volonté)
pour ne pas « douter »,
et/ou ne pas « échouer » personnellement
dans ce qui leur « prend » pour être « bien » (« être »)
et/ou « sûr » ;
et ce sont les autres, l’Autre
= celui, ceux,
celle-s qui leur Revien-nen-t,
qui leur permet de faire (encore) ce lien
= de s’estimer,
de s’apprécier ou
de se déprécier si ça ne « prend »
pour encore le « pouvoir » (« avancer » personnellement) ;
afin de pouvoir encore s’appartenir
= conserver leur « écoute »,
leur « vision » des choses
= voir encore « clair » (être encore « clair » avec eux-mêmes)

David VIEL – Le 06 04 2019


et/ou leur lien avec le vivant
= émettre (« être »)
et pas que des doutes
si ça « prend »
ou si c’est « là » demain (ce demain) ;
sinon perdre ce lien,
et ça se « passe » en histoire
= dans le « futur » ;
dans le temps
pour être « bien »
ou sinon « mal », personnellement.
Pour être encore « sûr »
et non sans que ça « prenne »
et/ou « s’en sortir » personnellement.
Non pour le réaliser ça,
mais être « bien » ! Personnellement
= le « valoir »
= avoir cette influence là,
sans que ça « ressorte »
pour que ça leur soit encore « possible »
= « supportable » ;
sinon ça n’existe pas
et/ou il n’y aurait plus de raison « d’être » ;
« d’espoir »
ou de quoi
= ils « croiraient » en rien ;
raison pour laquelle,
que les gens les supportent dans ce sens,
sans que ça ressorte,
pour le « pouvoir »
pour s’apprécier dans ce sens
et/ou le plaisir de la vue,
et non ainsi, le réaliser (conscientiser) ça.

David VIEL – Le 06 04 2019


En passant par l’objet
ou le monde
= l’histoire,
… un sentiment est « obligé »
d’avoir raison « à la fin »
= du monde
dans ce qui lui « prend »
sinon ça lui échappe !
= Ça ne lui est plus « possible »
et/ou « supportable » ;
je rappelle que ça peut être, TOUT et RIEN.
Ça, concentre le sentiment sur ce qui sera SA vie, à vie (son lien avec la « terre »)
c’est à dire à mort .
Le sentiment sera concentré ( = concerné) par ce qui est son sujet (vécu)
= par ce qu’il se figurera être la vie (à condition que ça continue à lui Revenir,
et/ou à lui « profiter » personnellement)
= le monde pour être encore « dedans »
et/ou au « courant »
= « bien » personnellement,
sinon ça lui échappera
= ça ne « renforcera » pas son Je,
pour que ça lui « coûtera »
pour que ça « l’alarme » personnellement
= que ça « profite » à ceux,
à celles,
qui ne diront pas non,
à cette « vision »
et/ou « écoute »!!

Pouvoir encore se fixer ! (se stabiliser personnellement = y croire)


= il faut que ça leur Revienne « à la fin » (leur soit reconnu).
… Je rappelle également que ça Reviendra toujours à soi ;

David VIEL – Le 06 04 2019


donc vaux mieux le réaliser,
et/ou se donner du « mal » dans ce sens là.
Sinon ça ne sera pas pour le réaliser, ça
mais belle et bien en jouer
et/ou le nier
pour « s’en sortir » personnellement
= ne pas « échouer » (personnellement)
= ne pas « mourir » de leur personne,
et/ou sortir leur « être » du fait
mais belle et bien être ! « Fier » de leur personne (« réussite »).
Afin de se « préserver »,
de ce qui leur « coûterait »
et/ou de ce dont ils sont et seront toujours « responsable » (sans l’être)
pour continuer à « briller » autant,
et/ou à croire en leur histoire (« pouvoir »)
= en leur monde celui qui leur Revient
= qui leur permet d’avoir cette influence là,
sur le monde
et/ou continuer à croire (à faire ce lien)
en leur histoire
et/ou en ce qu’ils se figurent avoir
= avoir encore cette influence là sur les autres, l’Autre et/ou la vie en général ;
puisque c’est la source,
et/ou la condition à leur « pouvoir » (« autorité » sur,
terre).

Dans ce sens, ils jouent leurs vies,


leurs « peaux » ( = leur base)
= leur sentiment « d’avancer » personnellement
et/ou d’avoir « poids »
= de « savoir »
pour encore le « pouvoir »
= d’avoir de la « chance » et/ou du « mérite »

David VIEL – Le 06 04 2019


= du « métier » (« compris des choses »,
voire les choses)
= du « pouvoir » ;
celui qui provient de l’histoire dont ils sont « responsable » et/ou à l’Origine
pour en avoir conscience « à la fin » (d’en valoir la « peine » si ça « prend »
… et non d’éprouver de la « peine » ;
ils jouent leur je là,
ou leur avenir
= tout ce qu’ils se figurent Avoir).

Une « chance » et/ou du « mérite »,


qui provient du « mal » qu’ils se sont donnés dans ce sens, cet esprit là !
Durant tout ce temps,
avoir entraîner les gens,
afin de pouvoir en « profiter »
= s’estimer
= s’apprécier (dans ce sens)
et/ou se renforcer personnellement !
Pour croire en leur histoire
=avoir cette influence là,
durant tout ce temps sans que ça ressorte (et ainsi que les gens l’aient réalisé ; récupérer leur temps et
leur énergie. Puisque ceux qui sont à leurs têtes,
se servent de leur temps et de leur énergie,
pour avoir ce qu’ils veulent,
et/ou réaliser l’avenir qu’ils voient,
pour être « bien »,
dans ce sens
ou cet esprit là).
Et non être « là » pour le réaliser ça !!
Puisqu’ils perdraient sinon le « nord »
et/ou le « poids » (la « chance » et/ou le « mérite ») qui est censé leur Revenir « à la fin »
= qui est la « source »,
la condition,

David VIEL – Le 06 04 2019


à leur entropie
et/ou sujet (dans le temps, ce temps).
= pour avoir la « confiance », « raison » et/ou le « crédit » qu’ils n’auraient plus sinon
= ça leur échappe !!
= ça leur « coûterait »
Et/ou ça n’irait plus (et pourtant ils ressortent comme en valant la « peine »,
comme étant « bien »
dans l’histoire qui « prend »).
Dans ce sens, ils ne réalisent rien,
à part ce qui est censé leur Revenir
= leur « profitait »
= leur donner raison (« à la fin » et/ou dans ce sens là) ;
pour avoir la « confiance » qu’ils n’ont pas,
sauf si ça « prend » (et s’étend).
Afin de ne pas « mourir » de leurs personnes
et/ou ne pas « échouer » personnellement.
Ils jouent leurs « peaux » là
= leur «écoute »
= leur « vision » des choses (leur stabilité)
et/ou leur sentiment de le « valoir »
= d’avoir de la « valeur » (du « mérite »
et/ou de la « chance » ;
d’être « légitime »).
Non en le réalisant ça,
mais en ayant cette influence là
afin d’avoir raison « à la fin »
= du « mérite » en ayant raison du monde !
Ou de ce dont ils ont mis en perspective
et de ce dont ils se sont mis en tête,
at-taché d’Avoir
afin de pouvoir continuer leurs vies
et/ou à croire en leur histoire (« pouvoir »,
« autorité », « légitimité »)

David VIEL – Le 06 04 2019


= en leur personne
et/ou à maintenir « l’ordre » en eux
= ce lien en leurs personnes ;
en ce qu’ils pensent être ;
qui ils sont
= leur avenir,
leur « être »
et/ou Je
en dépens).

Au sujet de ça,
il s’agit de ce qui ressort avec le temps, ce temps ( = il s’agit de ça,
du temps celui qui prend « forme »,
qui « apparaît » pour être « dedans »
= au « courant »
= « là » et pas ailleurs
= se fixer dans ce qui n’existerait pas sinon)
ou de ce qui est là de fait,
pour être « dedans »
et/ou au « courant ».
Ce sera ainsi leur matière !
Afin que ça leur « parle »
ou que ça leur « dit »,
où ils en sont vis à vis de ce qu’ils se figurent
ou se permettent
pour être encore « là » personnellement (faire ce lien) ;
ça dit où en est le sentiment (« l’être »)
puisque ça les concentre (concerne personnellement)
vis à vis de ça
= du sens
= au fait d’être « en vie »
et non encore « mort »
= sans le « pouvoir »

David VIEL – Le 06 04 2019


et/ou sans influence personnellement (interaction avec ça,
le temps,
les choses en passant par l’objet
qui doit leur Revenir « à la fin »
sinon c’est la « fin » pour eux,
et/ou la « chute).

Pour être encore « bien » personnellement


il faut de la matière (ça
= la « preuve ».
Sinon impossible d’être « sûr » de leurs personnes
et/ou de ressortir de cet état de « fin » ;
de « doute »).
Leur sentiment passe ainsi par le Je,
= ils « voient » le monde,
du monde
pour « s’en sortir »
et/ou s’apprécier dans ce sens
= il verra les choses dans un sens,
le sien
pour le « pouvoir » !
= être « sûr »
et/ou « bien » personnellement.
Pour se « concentrer »
= avoir encore du « mérite »
ou être encore en « chance» (1 « peau »
et/ou 1 « vie »).
Pour « en vie »
et non « mort »
et/ou sans le « pouvoir » (sans « estime »
et/ou sans « valeur »)
= pouvoir encore faire ce lien
= se voir » dedans »

David VIEL – Le 06 04 2019


= y croire
et non émettre des « doutes »
et/ou ne pas ressortir de cet de « fin »
puisque rien ne lui est reconnu (son énergie ou son « être » est dans le mal qu’il s’est donné,
et qui ne lui a pas été reconnu « à la fin ») ;
sauf si ça « prend »
afin de pouvoir ressortir
= être « présent » (« sûr » ; puisqu’il a eu raison à la fin
et/ou ça lui a été reconnu)
= se mettre « dedans »
= être au « courant »
de ce qui lui « profite »,
« plaît » personnellement.
Sinon ça leur « coûte »
et non les « renforce » ;
ne les « rassure » pas,
personnellement.
Ils ont besoin d’une histoire pour ça ;
pour faire ce lien
= « s’en sortir » personnellement
et non être « mal »
= le réaliser ça.
Et tant que ça « prendra »
jamais alors,
ils ne reculeront,
puisque ça,
leur donne raison (« confiance »).
Pourquoi,
reculez !
Ou reconnaître leur vanité,
puisque ça « marche »,
ça leur Revient
lorsque ça leur « prend »

David VIEL – Le 06 04 2019


et que ça « prend » !
Ils arrivent ainsi à plier les choses dans leur sens
= à « avancer » personnellement.
Ils arrivent ainsi à avoir la preuve,
d’avoir vraiment du « mérite »
et/ou de la « chance »
= que les autres, l’Autre « réussi-ssen-t « moins » bien
= qu’ils ont moins de « mérite »,
et/ou moins de « chance » ;
voire que les gens valent rien (sont « perdus ») sans eux ;
les gens qui leur Reviennent
ou qui leur donne raison (qui leur font plaisir).
Afin de pouvoir s’oublier
= s’apprécier à ce point
et/ou dans ce sens là
= les gens les adoreront personnellement !
Ils seront neutres ou plus « là »
tellement ils seront « virales »
= les gens,
ceux qui sont autours
ou en « bas »
ne pourront pas ainsi s’en dé-faire
et/ou « s’en sortir »
sans passer par ceux,
qui ont raison du monde (« tout compris »)
= sans ceux qui les « emploient »
ou qui leur « offrent » (qui les entraînent dans) un avenir,
= une « chance » ;
celle qui leur donnera du « mérite »
ou qui leur permettrait d’avoir de la « chance »
= de le « valoir »
dans ce sens là ;
celle qui renforcera leur « être »

David VIEL – Le 06 04 2019


leur « vision » des choses
= leur « écoute »
et/ou « l’écoute » de ceux qui ont « tout compris » (qui ont de l’avenir
vis à vis de ceux qui sont sans « valeur » sans suivre ce qui « prend »
= qui seront sans « importance » dans l’histoire qui se « passe » afin de renforcer le sort, le sentiment de
ceux qui se battent contre ça, ce qu’ils permettent, se permettent pour être vraiment « bien à la fin »)
et/ou qui ont raison du monde
= cette influence là
et non conscience de ça.

Moi avant,
je passais par l’histoire
= mon sentiment (ma « vision », mon « être »)
dépendait de ce que j’avais
et ainsi, de ce qui je n’avais pas
afin de pouvoir relativiser ça (les choses) ;
et/ou faire encore ce lien en moi
= « croire » en moi
« être » et/ou me convaincre que j’existais.
Pour avoir un Je,
une peau
= une raison (« d’être »)
= du « peau »
et/ou du « mérite » personnellement
= le « pouvoir »
= pouvoir « m’apprécier »
et/ou « avancer » personnellement.
Je pouvais ainsi renforcer mon sort,
mon Je
= « m’en sortir » personnellement,
dans ce que je me figurais honnêtement, être la vie
et/ou le monde (comme ça).
= j’avais ainsi confiance,

David VIEL – Le 06 04 2019


en le monde ;
celui qui était le mien
et/ou qui était honnêtement pour moi,
la vie (l’ordinaire)
= je ne voyais honnêtement pas, où était le mal
( = le problème).
J’avais « compris » les règles,
je m’y étais fait,
ou je m’étais calé
sur ce qui concentrait tout ce petit monde.

Je suivais ainsi le « courant »


ou ce qui était ordinaire pour moi,
de suivre
= de reconnaître.
J’essayais d’être « bien »
et non « mal ».
J’essayais ainsi de me tenir au « courant »
et/ou j’essayais de faire impression,
afin de pouvoir suivre ce qui se « passait »
= « grandir »
= faire parti du monde
et/ou faire parti du mouvement, celui du monde ;
pour ne pas avoir le sentiment d’être « bête »,
«incapable »
et/ou sur le « carreau » (sans avenir
et/ou le « pouvoir »).
Je cherchais ainsi à être « rassuré » (personnellement)
sur mon sort et/ou cas (personnellement) ;
c’est à dire à avoir un avenir qui me « sourirait »,
qui me donnerait « confiance » (« l’assurance » que je n’aurais pas eu,
sinon)
le propre et le fait,

David VIEL – Le 06 04 2019


d’être « bien » personnellement
et non sans rien,
et/ou « sali »
= être sans « mérite »,
sans « chance »
ou sans « m’en sortir » personnellement
dans ce que je me figurais honnêtement, être la vie
et/ou le monde.
Pour être « bien »
et non « mal » (ne pas avoir ça sur le dos).
Pour être supporté,
« entendu »
« vu »
ou me sentir porté par les événements (par la vie,
par le monde,
par TOUT ce qui « est ») ;
et non me sentir « mal »,
« déprécié »,
« désolé »,
« diminué »,
« minable »,
« misérable »
et/ou éprouver du « mal ».

Pour être « bien » personnellement,


il faut une histoire ;
non pour le réaliser ça,
mais belle et bien renforcer leur sort,
afin de ne pas atterrir
après avoir décollé
et/ou « réussit » dans ce qu’ils se figurent honnêtement
être la vie et/ou le monde ;
pour avoir « + »

David VIEL – Le 06 04 2019


et non « - »
= « perdre » tout ce qu’ils se figureront avoir
et ainsi « mériter » pour ne pas perdre leur « écoute »,
leur « vision » des choses,
leur « moyens »
et/ou le « crédit »
celui qui doit leur Revenir « à la fin »)
pour continuer à le « valoir ».
Dans ce sens, ils sont supportés
sans que ça ressorte !
Et ainsi que ça leur soit encore « possible »
= que ça, leur soit encore « supportable ».

Je pensais, disais, faisais ainsi les choses (je « réfléchissais »)


pour être « bien » personnellement (encore « là » demain
et/ou « sûr » de moi)
et non « mal » ;
« déprécié » personnellement
en étant encore dans l’histoire (ou en passant encore par le Je)
et/ou sans rien.
Afin de pouvoir encore croire en moi
= en mes « chances »
= le « valoir »
= avoir de la « chance »
et/ou « mérite » (conscience de ne pas être abandonné autant par le spirituel et le temporel)
et en réalité, soutenir, renforcer le monde,
et/ou l’environnement (le milieu qui avait ma confiance ;
mon temps et mon énergie)
qui avait raison de moi (de mon énergie et de mon temps)
pour faire selon moi (ma « vision » des choses de l’époque)
MA vie
et/ou « m’en sortir » personnellement
= croire avoir du « mérite »

David VIEL – Le 06 04 2019


et/ou de la « chance » ;
je passais ainsi par l’objet, l’histoire et/ou le monde celui qui était mon à-faire
et/ou mon lien avec le « vivant »
= qui était pour moi,
la « terre »
= une « évidence »
ou l’horizon qui avait mon sentiment
pour faire encore parti du monde (de ce monde
= l’alimenter pour être encore « dedans »,
être « en vie »
= me faire « marcher »)
et non être sans « terre »
et/ou horizon (« fini » personnellement ;
sans « écoute »).
= risquer,
de ne pas « suivre »
= sentir « perdre » mon « écoute »,
ma « vision » des choses
dans le sens,
qu’était,
que devenait le monde.
Pour ne pas « échouer » personnellement (avoir ça sur le dos
et/ou du « mal » mais belle et bien pouvoir « s’apprécier » ;
je rappelle lorsque ça échappe à une personne,
ça ne sera pas pour le réaliser ça
= sortir de son Je
= se réaliser
mais réaliser des vedettes.
Pour que ça « profite » ainsi
à ceux qui verront ainsi le « jour »
et/ou un intérêt)
= pouvoir faire cette bascule
et/ou encore faire ce lien en «eux » ;

David VIEL – Le 06 04 2019


Sinon ils ne feraient plus le lien
ou ils ne comprendraient plus rien
à ce qui est pour eux honnêtement,
la vie (ordinaire de penser, de dire et de faire).
Ils doivent « gagner »
« à la fin » dans ce qu’ils permettent,
se permettent,
avec les conséquences que ça aurait ainsi, impliqué à mon sujet (quel qu’il soit d’ailleurs ;
dans ce sens là).

Le « bien » que j’avais à l’esprit,


pour le « pouvoir » (« m’en sortir » personnellement)
donnait en fait,
raison au « monde »
= le change à ceux qui se servaient du monde
= de la vie,
dans ce sens là (cet esprit là)
pour avoir encore du « peau »
et/ou du « mérite ».
Le « bien » ainsi que j’avais à l’esprit,
revenait à me sentir « porté » (par les événements)
sans changer le monde
et/ou le réaliser ça.
Pour ne pas éprouver du « mal »
= me sentir être attiré vers le « bas »
et/ou, être à contre « courant » ( = me caler sur ce qui est au « centre »
et/ou ce que devenait le monde
et/ou la vie pour moi
= « normal » de penser, de dire et de faire
= ça « m’élevait »
dans le sens qui avait raison du monde
et/ou qui était le « monde »
= ce qui concentre tout ce petit monde

David VIEL – Le 06 04 2019


dans ce sens,
cet esprit là.
Sans le réaliser ça,
ils suivent le mouvement
= ne pas pouvoir le réaliser,
et par extension,
arrêté ça
= ce qui leur « prend »
pour être « bien » personnellement,
« sûr »
et non « mal »).
Et ça dépend !
De ça !
= de la « fin »
de la « chute » ( = de l’histoire)
et/ou de ce qui est à-venir
= « là » de fait
et/ou de ce qui sera réalisé demain (ce demain.
Pour être « au « courant »
= « dedans »).

Passer par le Je,


et ce ne sera pas,
pour le réaliser ça ;
et ainsi pour changer le cadre
et/ou le monde ( = les « règles ») ;
mais belle et bien renforcer leur sort
et/ou améliorer leur vie (leur ordinaire
= se « renforcer » personnellement) ;
en respectant les « règles » du jeu (qui « prend »)
= « l’ordre »
= les « ordres »
et/ou le cadre

David VIEL – Le 06 04 2019


= les « cadres ».

En respectant « l’ordre »
ou le cadre
ce sera seulement !
Pour être « bien » personnellement
en fonction de l’histoire qui aura raison du monde !
Pour être « dedans » (en dépendre).
Une histoire qui aura raison du monde (et non ainsi que le monde ait réalisé ça)
= de ceux qui perdu la « main »
et/ou plus, raison du monde (et non ainsi,
conscience de ça) ;
vis à vis de ceux, de celles qui renforceront eux, elles,
leur « écoutent »,
= leur « vision » des choses (pourront encore + faire ce lien
= y « croire ») ;
vis à vis de ceux,
qui ne le réaliseront pas ça
= qui « s’en sortiront » pas
ou plus,
sauf en s’y faisant !!
= donner raison,
à ceux qui les ont,
bien eu
et/ou qui ont vu « juste »
= En se faisant à ça,
à ce qui deviendra leurs vies,
à ce qui sera vécu
pour renforcer le sort,
de ceux qui ont ainsi,
eu raison « à la fin »
= être au « centre »
ou encore +

David VIEL – Le 06 04 2019


+ au « centre » ;
un esprit,
des esprits qui « marquent » leur époque (les esprits)
= qui ont « tout compris »
= qui incarneront l’avenir
voire « l’ordre »
= la « félicité » (le but ou l’objet d’une vie)
= qui ressort comme en valant la « peine »
et/ou comme étant « responsable » ;
et/ou qui est à l’Origine de ça,
sans que ça ressorte,
pour justement le « pouvoir » !
= Le « valoir ».

Le sentiment sans être sorti de sa 1er impression psychique (peau)


colle à ce qui sera ordinaire
ou « là » de fait (SA vie).
Pour être en « bas » personnellement
ou alors en « haut »
et/ou au « centre ».
Pour selon lui, « avancer » (« s’en sortir » = adhérer)
= donner raison
= de son temps
et de soi.
Il ne réfléchit pas là
= de là à le réaliser ça
et/ou à sortir de son Je.
Lui, il donne raison !
Il suit
= il donne SA vie,
son temps et son énergie,
à ce qui est au « centre »
et/ou à ce qui a cette influence là

David VIEL – Le 06 04 2019


afin de pouvoir faire ce lien en lui
= pouvoir être « bien » ( = « croire ») ;
sinon il est « mal »
ou plus « sûr » de rien.

Dans ce sens,
et/ou cette « vision » des choses (dépense d’énergie)
il s’en moquera forcément de la « fin »,
du monde,
ou de ce qui a raison,
de ceux qui n’ont pas raison «à la fin » ;
tout ce qui comptera,
c’est leurs personnes
leur intérêt personnellement
= l’Équilibre
en leur personne
= le concret
et/ou ce qui leur permet d’être encore « là » (de « s’apprécier » personnellement,
dans ce sens là)
afin de pouvoir être encore « bien »
et/ou « en vie »
et non dans l’urgence
et/ou sur la «brèche ».
Afin de pouvoir être encore « bien » personnellement
= se sentir « fort » (avoir de l’avenir dans l’avenir qui ressort
= qui « prend »)
et/ou être « porté » par les événements ;
et non être « ennuyé » personnellement
et/ou « écrasé ».
Et ainsi être « là » !
Pour être « bien » personnellement,
avec ce qui « prend »
et non être « là »,

David VIEL – Le 06 04 2019


pour éprouver du « mal » (voir clair)
= Ne plus être « là » demain
et/ou «sûr » de rien.
Je rappelle qu’il y a que le doute qui « tue »
et/ou en perdant la matière,
celle qui leur donner raison, personnellement
alors ils sont « mal » (sans le « pouvoir »).
Ils sont ainsi « là »
que pour tenter d’avoir raison, personnellement
tout en étant mortel
= ne rien changer à leur condition,
sauf dans ce sens là.

Raison pour laquelle,


lorsqu’une personne prend l’ascendant (ce tournant ;
et il n’y a pas besoin d’aller loin
= à l’échelle planétaire et/ou du monde pour le réaliser, ça !)
les autres, l’Autre, la vie autours
et/ou en « bas »
suivront.
Parce que ça paraîtra « bien »
= « évident »
= « clair » (le propre de les Avoir,
pour le « pouvoir ».
Et non le réaliser ça,
puisque tout leur sentiment de le « valoir »,
en dépend. Réalisez, l’influence !!
Ce sera pour réaliser une vedette
et/ou des vedettes sans que ça ressorte,
et ainsi que ça, se « passe »
= que ça prenne pour ne pas perdre « espoir »
ou leur « bien » ; « vie »).

David VIEL – Le 06 04 2019


Avec ça,
il n’y a pas réellement de limite
mais pas dans le sens,
de ceux,
et/ou de celles qui verront le « jour »
= un intérêt ;
pour le « pouvoir »
ou le plaisir de la vue,
dans ce sens là
et/ou cet esprit (intention) là.

Titre + Intro

Se sentir entraîné par les événements (avoir raison)

Être entraîné <=> Être entraînant (avoir de l'avenir). Se sentir entraîné par les événements ou au
contraire, éprouver du "mal" = sentir que ça leur échappe ... (ne leur "profitera" pas "à la fin"). En
passant par l'histoire (le Je), ils ne le réalisent pas ça ! Ils sentent seulement si les choses va leur
"profiter à la fin" (pour se faire valoir et/ou se grandir) ou si au contraire ça ne va pas renforcer leur
em-prise (ce sentiment de "contrôle" ; Mind Control). Il s'agit d'influence là, et ainsi de qui, ou, qu'est-
ce qui aura raison à la fin (afin de verrouiller les choses dans un sens = changer le monde = l'écoute et/ou
la vision des gens).

Ça "on" l'a, jusqu' à, que ça ressorte (se « passe », manifeste) par la "force" des choses pour ne plus,
l'Avoir
= le « valoir »
= être "là" (au sens propre comme au sens figuré)
= ne plus le « pouvoir »
et/ou faire ce lien.

En passant par le Je,


il leur faut de la matière

David VIEL – Le 06 04 2019


et les autres, l’Autre est censé le leur « apporter »
ou leur donner le « change »
afin continuer à le « valoir »
et/ou à le « pouvoir »
(dans ce sens là).
Ils arrivent ainsi à se contrôler
ou à conserver leur écoute
MAIS en ayant cette influence là !

Ça est ce qui se manifeste dans le temps,


pour «dedans »
= au « courant » ;
lorsque ça « prend » ils ont là pour « monter »
afin de pouvoir contrôler les choses ou ce qui leur arrive
= ceux qui leur Reviennent dans ce sens (celui qui est devenu le « monde » ; ça)
pour avoir encore ce sentiment de "pouvoir" ... Certes, mais à condition de rester dans leur
« milieu » (à-faire) pour que ça continue à leur Revenir ; en passant par l'histoire qui a raison du
monde = en ayant cette influence là ! Malgré leur sentiment à ce sujet afin de conserver leur
« écoute » et/ou leur « vision » des choses (sinon ça, leur échappe! Et/ou ça ne leur plus « possible » ;
« supportable »).
Ils ne deviennent pas ainsi meilleur, dans ce sens, sauf si ça "prend" ! Pour le "pouvoir" dans ce sens,
cet esprit = se figurer « y être arrivée » ... Dans ce qu'ils se figureront honnêtement être la vie
et/ou le monde = ça (puisque que ça leur Revient ; sauf que ça Revient à Personne) puisque l'avenir,
leur donnera-it « confiance » et ainsi selon eux, raison = la raison à TOUT ce qui « est » = ce qu’ils
attendent du monde, des autres, de l’Autre, de ça (de la vie) pour être « bien » et non plus, « mal » =
« sûr » de rien personnellement et/ou sans ça = sans encore, le « pouvoir » ou l’Avoir « à la fin »
dans ce qu’ils permettent, se permettent pour encore croire en leur histoire = à se faire « marcher »
personnellement et/ou en esprit.

David VIEL – Le 06 04 2019

Centres d'intérêt liés