Vous êtes sur la page 1sur 14

Le

 livre  de  Tobit  

Chapitre  1  
 
Tobit   dixième de mes biens, celui qui est dû six ans
sur sept, et je dépensais chaque année à
  Jérusalem l'argent ainsi obtenu. 8Enfin je
1
Voici l'histoire de Tobit, fils de Tobiel et donnais un troisième dixième aux orphelins,
petit-fils d'Ananiel, lui-même fils d'Adouël et aux veuves et aux étrangers convertis à la foi
petit-fils de Gabaël, tous du clan d'Asiel, de la d'Israël. Je l'apportais tous les trois ans pour
tribu de Neftali. 2Il habitait le pays de Neftali que nous prenions un repas ensemble, comme
en Haute-Galilée, dans la ville de Tisbé, entre la loi de Moïse le prescrit et comme Débora,
Cadès au nord, Hassor à l'ouest et Fogor au ma grand-mère paternelle, me l'avait enseigné.
sud. C'est de là qu'il fut déporté en Assyrie à En effet, Ananiel, mon père, était mort, me
l'époque de Salmanasar, roi de ce pays. laissant orphelin. 9Parvenu à l'âge d'homme,
j'épousai une femme de ma tribu. Elle me
Les  souvenirs  de  Tobit   donna un fils que j'appelai Tobie.
3 10
Moi, Tobit, j'ai pratiqué l'honnêteté et les Plus tard, lorsque je fus déporté en Assyrie, je
bonnes œuvres toute ma vie, et j'ai souvent vins habiter Ninive. Dans cette ville, toute ma
donné de l'argent à mes frères de race, déportés parenté et mes compatriotes mangeaient la
en même temps que moi à Ninive, au pays des même nourriture que les païens, 11mais moi, je
Assyriens. 4Dans ma jeunesse, quand j'habitais me gardais bien de le faire. 12Je restais
encore mon pays d'Israël, toute la tribu de entièrement fidèle à mon Dieu, 13et c'est
Neftali, mon ancêtre, rompit avec la famille pourquoi le Très-Haut attira sur moi la
royale de David et avec Jérusalem. Pourtant bienveillance de Salmanasar. Celui-ci me
cette ville était la seule que Dieu avait choisie chargeait d'acheter tout ce qui lui était
en Israël pour que toutes les tribus viennent y nécessaire. 14Jusqu'à sa mort j'allais en Médie
offrir des sacrifices. C'est là que le temple, la faire des achats pour lui. Dans ce pays, je
demeure de Dieu, avait été bâti et consacré confiai un jour, dans des sacs, trois cents kilos
pour toutes les générations à venir. 5Sur toutes de pièces d'argent à Gabaël, le frère de Gabri.
15
les montagnes de Galilée, ma famille, ainsi que A la mort du roi Salmanasar, son fils
toute la tribu de Neftali, mon ancêtre, offrait Sennakérib lui succéda. Les routes de Médie
des sacrifices au veau d'or que Jéroboam, roi devinrent alors si peu sûres que je dus cesser
d'Israël, avait fait installer dans le lieu sacré de d'aller dans ce pays.
Dan. 6Quant à moi, j'étais souvent le seul à me 16
Déjà du temps de Salmanasar, je donnais
rendre à Jérusalem aux jours de fête, comme la souvent de l'argent à mes frères de race. 17Je
loi l'a prescrit pour toujours à tout Israël. J'y partageais mon pain avec les affamés et je
apportais fidèlement les premiers fruits de mes procurais des vêtements à ceux qui en
récoltes, les premiers-nés de mes troupeaux, la manquaient. Si j'apercevais le cadavre d'un de
dixième partie de mon bétail et la première mes compatriotes jeté hors des murs de Ninive,
laine de mes moutons. 7Je donnais cela aux je l'enterrais. 18J'enterrai aussi ceux que tua
prêtres, les descendants d'Aaron, pour les Sennakérib. Celui-ci avait insulté Dieu, le roi
sacrifices. J'apportais aussi la dixième partie du du ciel, en Judée. Pour le punir, Dieu l'obligea
blé, du vin, des olives, des grenades, des figues à quitter précipitamment ce pays. De retour à
et des autres fruits, pour la remettre aux lévites Ninive, Sennakérib, en colère, tua de
en service à Jérusalem. Je vendais un second nombreux Israélites. Moi, j'emportais leur
  2  

corps en cachette et je les enterrais. Le roi les fils, Assarhaddon, devint roi à sa place. Il
faisait rechercher, mais on ne les trouvait pas. confia à Ahikar, fils de mon frère Anaël, toute
19
Quelqu'un de Ninive alla lui dire que c'était l'administration de son royaume et la
moi qui les enterrais et je dus me cacher. Mais responsabilité des affaires financières. 22Ahikar
quand j'appris que le roi possédait des intervint en ma faveur et je pus revenir à
renseignements sur mon compte et me faisait Ninive. Il faut savoir que, sous le règne de
rechercher pour me mettre à mort, je pris peur Sennakérib, Ahikar avait été grand échanson,
et je m'enfuis. 20Tous mes biens sans exception garde du sceau royal, chef de l'administration
furent confisqués au profit du roi. Seuls me et des finances en Assyrie. C'est lui
restèrent Anna, ma femme, et mon fils Tobie. qu'Assarhaddon venait de confirmer dans ses
21
Moins de quarante jours plus tard, le roi fut fonctions. De plus, Ahikar était de ma famille,
assassiné par deux de ses fils, qui s'enfuirent il était mon propre neveu.
dans les montagnes d'Ararat. Un autre de ses

 
 
Chapitre  2  
 

Tobit  devient  aveugle   déjà recherché pour le mettre à mort à cause de


1
Sous le règne d'Assarhaddon, je revins donc ce genre d'activité, et il s'est enfui. Mais le
chez moi, à Ninive, et me retrouvai avec ma voilà qui recommence à enterrer les morts ! »
9
femme Anna et mon fils Tobie. Pour la Cette nuit-là, après m'être lavé pour me
Pentecôte, la fête sacrée que nous célébrons purifier, j'allai m'étendre dans la cour, le long
sept semaines après la Pâque, on m'avait du mur ; j'avais le visage découvert, à cause de
préparé un excellent repas. Je m'installai pour la chaleur. 10Je ne savais pas que les moineaux
dîner 2et on m'apporta sur la table beaucoup de logeaient dans le mur, au-dessus de moi. Leur
bonnes choses. Je dis alors à mon fils : « Mon fiente toute chaude me tomba dans les yeux et
enfant, va chez nos frères israélites déportés ici y provoqua des taches blanches. J'allai voir des
à Ninive. Tâche de trouver parmi eux un médecins pour me faire soigner, mais plus ils
pauvre resté entièrement fidèle au Seigneur, et m'appliquaient de remèdes, plus les taches
invite-le à venir partager mon repas. J'attendrai blanches m'aveuglaient, et je finis par perdre
pour manger que tu sois de retour. » complètement la vue. Je suis resté aveugle
3
Tobie partit chercher un pauvre d'entre nos durant quatre ans. Les gens de ma parenté me
frères, mais il revint en s'écriant : « Père ! » — plaignaient. Ahikar s'occupa de moi pendant
« Qu'y a-t-il, mon enfant ? » répondis-je. deux ans, jusqu'à son départ pour Élymaïs.
11
« Père, reprit-il, je viens de voir l'un des nôtres A ce moment-là, ma femme Anna dut gagner
assassiné. On l'a étranglé et jeté sur la place notre vie en faisant, comme d'autres femmes,
publique ; il y est encore. » des travaux de tissage. 12Elle les livrait à ceux
4
Sans prendre le temps de toucher à mon repas, qui les commandaient, et eux la payaient. Or,
je courus sur la place enlever le cadavre. Je le le sept du mois de Dystros, elle termina une
mis dans un petit hangar, en attendant le pièce qu'elle alla livrer à ses clients. On lui
coucher du soleil pour l'enterrer. 5Au retour, je donna le prix convenu et, en plus, un bon
me lavai pour me purifier, puis je pris mon chevreau. 13En entrant chez moi, le chevreau se
repas tout triste, 6en me rappelant ce que le mit à bêler. J'appelai ma femme et lui
prophète Amos avait déclaré contre les gens de demandai : « D'où vient ce chevreau ? N'a-t-il
Béthel : « Vos fêtes se changeront en deuil et pas été volé ? Rends-le à ses propriétaires.
tous vos chants en lamentations. » Et je me mis Nous n'avons pas le droit de manger une chose
à pleurer. 7Après le coucher du soleil, j'allai volée. » — 14« Mais c'est un cadeau qu'on a
creuser une fosse et j'enterrai le cadavre. 8Mes ajouté à mon salaire ! » répondit-elle. Je ne la
voisins se moquaient de moi en disant : crus pas. J'insistai pour qu'elle rende le
« Croit-il qu'il n'a plus rien à craindre ? On l'a chevreau aux propriétaires et, à cause de cela,
  3  

je m'irritai contre elle. Elle me répliqua : « A


quoi t'ont servi tes dons aux pauvres ? et tes
bonnes œuvres ? On sait bien ce que cela t'a  
rapporté ! »

 
Chapitre  3  
 

La  prière  de  Tobit   de son père. 8En effet, Sara avait été mariée
1
Profondément attristé, je me mis à verser des sept fois, mais chaque fois, l'affreux démon
larmes et à gémir. Puis, tout en soupirant, Asmodée avait tué le mari avant même qu'il
j'adressai à Dieu cette prière : puisse s'unir à son épouse comme il se doit.
2
« Oui, tu es juste, Seigneur, toutes tes œuvres Voici donc ce que la servante dit à Sara :
sont justes. « C'est toi qui tues tes maris. Tu en as déjà eu
Tu agis toujours avec bonté et fidélité envers sept et tu ne portes le nom d'aucun d'entre eux.
9
nous. Pourquoi nous maltraites-tu à cause de leur
C'est toi qui es le juge du monde entier. mort ? Va les rejoindre et qu'on ne voie jamais
3
Alors, Seigneur, ne m'oublie pas ; jette un fils ou fille né de toi ! »
10
regard sur moi. Sara en fut tellement attristée qu'elle monta
Ne me punis pas pour mes péchés, tout en larmes dans une chambre, en haut de la
ni pour les fautes inconscientes maison paternelle, avec l'idée de se pendre le
que nous avons commises contre toi, moi et même jour. Mais elle réfléchit et se dit : « Il ne
mes ancêtres. 4Parce que nous avons désobéi à faut pas qu'on blâme mon père en lui disant :
tes commandements, tu nous as livrés au “Tu n'avais qu'une fille bien-aimée, et voilà
pillage, à l'esclavage et à la mort. qu'elle s'est pendue à cause de ses malheurs ! ”
Nous avons dû subir toutes sortes de Le chagrin que je causerais ainsi à mon vieux
moqueries et d'insultes de la part des nations père le pousserait vers la tombe. Au lieu de me
parmi lesquelles tu nous as dispersés. pendre, je ferais mieux de supplier le Seigneur
5
Dans tous tes jugements, tu t'es montré juste. de me laisser mourir, et alors je n'aurais plus à
Tu as eu raison de me punir pour mes péchés et entendre de telles insultes. »
pour ceux de mes ancêtres, car nous n'avons  
pas suivi tes commandements, nous n'avons La  prière  de  Sara  
pas marché droit devant toi. 11
Elle se tourna vers la fenêtre, leva les mains
6
Eh bien, fais-moi ce qui te paraît bon. pour prier et dit :
Veuille reprendre ma vie, « Je te loue, Dieu plein de bonté !
afin que je disparaisse de la surface de la terre Que ton nom soit loué éternellement !
en redevenant terre. Pour moi la mort est Que tout ce que tu as créé te glorifie pour
préférable à la vie, car j'ai entendu des insultes toujours !
que je ne mérite pas et je suis accablé de 12
Je me tourne vers toi en ce moment, vers toi
tristesse. je lève les yeux.
Seigneur, délivre-moi de cette détresse, 13
Fais-moi quitter cette terre
fais-moi entrer dans le repos éternel. afin que je n'entende plus de telles insultes.
Ne te détourne pas de moi, Seigneur ! 14
Seigneur, tu sais que je suis pure :
Je préfère mourir que de continuer à vivre dans aucun homme ne m'a touchée.
une telle détresse, en entendant de pareilles 15
Je n'ai pas déshonoré mon nom ni celui de
insultes. » mon père dans ce pays où nous sommes exilés.
Je suis la seule fille de mon père,
Sara  insultée  par  sa  servante   il n'a pas d'autre enfant pour hériter de lui.
7
Or, le même jour, dans la ville d'Ecbatane en Il n'a ni frère ni proche parent qui puisse
Médie, Sara, la fille de Ragouël, entendit elle m'épouser et pour lequel je devrais rester en
aussi des insultes que lui adressait une servante vie.
  4  

J'ai déjà perdu sept maris : pourquoi vivrais-je disparaître les taches blanches des yeux de
plus longtemps ? Tobit pour qu'il revoie la lumière de Dieu. Il
Mais, Seigneur, s'il ne te plaît pas de reprendre devait aussi délivrer Sara, fille de Ragouël, de
ma vie, tiens compte des insultes qu'on l'affreux démon Asmodée et la donner comme
m'adresse. » femme à Tobie, fils de Tobit. En effet, c'est à
Tobie que revenait le droit de l'épouser avant
Raphaël   chargé   de   secourir   tout autre prétendant. Au moment même où
Tobit rentra de la cour dans sa maison, Sara
Tobit  et  Sara   descendit de la chambre située en haut de la
16
La prière de Tobit et celle de Sara parvinrent maison de son père.
auprès du Dieu glorieux, qui les exauça à cet
instant même : 17l'ange Raphaël fut envoyé
pour les guérir tous les deux. Il devait faire

 
 
Chapitre  4  
 
  effet, celui qui donne au pauvre est protégé de
la mort ; sa générosité le préserve de descendre
Instructions   données   par   Tobit   à   dans la nuit du tombeau. 11Quiconque
son  fils   s'applique à aider les autres, présente une
1
Le même jour, Tobit se souvint de l'argent offrande agréable au Dieu très-haut.
12
qu'il avait laissé en dépôt chez Gabaël, dans la « Garde-toi de tout mariage contraire à la loi
ville de Raguès, en Médie. 2Il se dit alors en de Dieu, mon enfant. Avant tout, veille à
lui-même : « Puisque j'ai demandé la mort, je prendre une femme de ton propre peuple.
ferais bien d'appeler mon fils Tobie pour lui N'épouse pas une étrangère, une femme qui ne
parler de cet argent avant de mourir. » 3Il fit soit pas de la tribu de ton père, car nous
donc venir Tobie et, dès que celui-ci fut arrivé, sommes les descendants des prophètes.
il lui dit : « Quand je mourrai, enterre-moi N'oublie pas que nos ancêtres les plus
comme il convient. Respecte ta mère, ne lointains, Noé, Abraham, Isaac et Jacob, ont
l'abandonne pas aussi longtemps qu'elle vivra. tous épousé des femmes de leur parenté. Dieu
Efforce-toi de la rendre heureuse et de ne rien les a bénis en leur accordant des enfants et il a
faire qui puisse l'attrister. 4N'oublie pas, mon promis à leurs descendants qu'ils posséderaient
enfant, qu'elle a été exposée à de nombreux le pays de Canaan. 13Alors, mon enfant,
dangers quand elle te portait. A sa mort, attache-toi à tes frères israélites. Ne sois pas
enterre-la près de moi, dans le même tombeau. orgueilleux à l'égard des tiens, hommes et
5
« Mon enfant, n'oublie jamais le Seigneur, femmes de ton peuple, au point de ne pas
durant toute ta vie. Garde-toi de pécher et de vouloir prendre une épouse parmi eux. En
désobéir à ses commandements. Toute ta vie, effet, l'orgueil conduit à beaucoup de
fais ce qui est juste ; ne t'engage jamais sur le déceptions et à la ruine. De même, la paresse
chemin du mal. 6Car ceux qui agissent avec est source de pauvreté et de misère extrême ;
honnêteté réussiront ce qu'ils entreprennent. elle est la mère de la famine.
7 14
Utilise tes biens pour aider généreusement « N'attends pas au lendemain pour payer le
tous ceux qui pratiquent ce qui est juste, et salaire de ton ouvrier ; paie-le tout de suite. Si
n'aie pas l'air de le regretter. Ne te détourne pas tu sers Dieu de cette façon, il te récompensera.
d'un pauvre et Dieu ne se détournera pas de toi. Prends garde à toutes tes actions, mon enfant ;
8
Accorde ton aide selon les biens dont tu montre par ta conduite que tu as reçu une
disposes, qu'ils soient abondants ou non. bonne éducation. 15Ne fais à personne ce que tu
Même si tu en as peu, n'hésite pas à donner de détestes toi-même. Ne bois pas de vin jusqu'à
ce peu. 9De cette façon, tu mets en réserve un devenir ivre ; ne laisse pas l'ivrognerie devenir
trésor précieux pour les mauvais jours. 10En la compagne de ta route.
  5  

16
« Partage ton pain avec ceux qui ont faim et aussi qui il veut jusqu'au monde des morts.
tes vêtements avec ceux qui n'en ont pas. Ce « Eh bien, mon enfant, n'oublie pas ces
que tu as en trop, donne-le généreusement aux recommandations ; qu'elles ne s'effacent jamais
pauvres, sans avoir l'air de le regretter. de ta mémoire !
17 20
Apporte de la nourriture à ceux qui pleurent « Maintenant, je dois t'informer qu'autrefois,
la mort d'un homme juste, mais ne le fais pas j'ai laissé en dépôt 300 kilos de pièces d'argent
s'il s'agit d'un homme pécheur. chez Gabaël, fils de Gabri, à Raguès, en
18
« Demande conseil à toute personne sage et Médie. 21Bien sûr, nous sommes pauvres, mon
ne néglige pas un avis profitable. 19Loue le enfant, mais ne t'inquiète pas. Tu possèdes une
Seigneur en toute occasion. Prie-le de te grande richesse si tu obéis au Seigneur ton
conduire sur le bon chemin, et de faire réussir Dieu, en évitant tout péché et en faisant ce qui
tes projets et tes démarches. En effet, la lui plaît. »
sagesse n'appartient à aucun peuple. C'est le
Seigneur seul qui la donne, mais il abaisse

 
 
Chapitre  5  
 
 
Tobie   part   en   Médie   avec   notre compatriote, qui habite à Raguès. Cette
ville se trouve à deux jours de marche
Raphaël   d'Ecbatane, dans les montagnes. » 7Tobie dit
1
Tobie répondit à Tobit : « Père, je ferai tout ce alors : « Attends-moi ici, mon ami, pendant
que tu m'as ordonné. 2Mais comment pourrai- que je vais en parler à mon père. J'ai besoin
je récupérer cet argent, car nous ne nous que tu m'accompagnes en voyage et je te
connaissons pas, Gabaël et moi ? Comment paierai ton salaire. » — 8« Bon, je t'attends,
vais-je lui prouver qui je suis, afin qu'il me répondit l'ange. Mais dépêche-toi ! »
fasse confiance et qu'il me remette l'argent ? 9
Tobie retourna près de son père et lui dit :
De plus, je ne connais pas la route pour me « J'ai trouvé quelqu'un ; c'est un de nos frères
rendre en Médie. » 3Tobit répondit : « Gabaël israélites. » — « Amène-le ici, mon enfant,
et moi, nous avons rédigé un document que répondit Tobit. Je désire savoir de quel clan et
nous avons signé tous les deux. Je l'ai partagé de quelle tribu il est, et si on peut compter sur
en deux, nous en avons pris chacun une moitié lui pour t'accompagner. » 10Tobie sortit pour
et j'ai laissé la sienne avec l'argent. Il y a appeler l'ange : « Mon père aimerait te voir,
maintenant vingt ans que j'ai fait ce dépôt. Eh mon ami », lui dit-il. L'ange entra dans la
bien, mon enfant, tâche de trouver quelqu'un maison et Tobit le salua le premier. « Je te
de sûr pour t'accompagner en Médie. Nous lui souhaite beaucoup de bonheur », répondit
paierons un salaire quand vous serez revenus l'ange. Mais Tobit lui répliqua : « Quel
de là-bas. Il faut que tu ailles récupérer cet bonheur puis-je encore espérer ? Je suis
argent chez Gabaël. » complètement aveugle : je ne vois plus la clarté
4
Tobie sortit chercher un compagnon de route du soleil ; je suis dans l'obscurité, comme les
qui connaîtrait bien le chemin pour aller en morts qui ne reverront pas la lumière. Je suis
Médie. Sur le seuil, il se trouva face à face encore vivant, mais je me trouve déjà parmi les
avec Raphaël, mais il ne savait pas que c'était morts. J'entends parler les gens, mais je ne les
un ange de Dieu. 5« D'où viens-tu, mon ami ? » vois pas. » — « Courage ! répondit l'ange,
lui dit-il. « Je suis un de tes frères israélites, Dieu va bientôt te guérir. Courage donc ! » Le
répondit l'ange. Je suis venu par ici chercher du père reprit : « Mon fils Tobie se propose d'aller
travail. » — « Connais-tu la route pour aller en en Médie. Peux-tu l'accompagner et l'y
Médie ? » demanda Tobie. 6« Certainement, dit conduire ? Bien sûr, je t'offrirai un salaire, mon
Raphaël. J'y suis allé souvent et j'en connais ami. » — « Je suis prêt à partir avec lui, dit
bien tous les chemins. Durant les nombreux l'ange. Je connais tous les chemins qui
séjours que j'y ai faits, j'ai logé chez Gabaël,
  6  

conduisent en Médie, car j'y suis allé très bénisse, mon ami », dit Tobit. Puis il appela
souvent. J'ai traversé ses plaines et ses son fils et lui dit : « Mon enfant, prépare ce
montagnes, tous les passages m'en sont qu'il faut pour le voyage, puis mets-toi en route
familiers. » — 11« Mon ami, lui demanda avec ton compagnon. Que le Dieu du ciel vous
Tobit, de quelle famille et de quelle tribu es- protège là-bas et qu'il vous ramène à moi sains
tu ? Dis-le-moi. » — 12« Pourquoi as-tu besoin et saufs ! Que son ange vous accompagne et
de le savoir ? » dit l'ange. « Je désire connaître vous garde ! » Tobie se prépara à partir. Il
la vérité, mon ami. De qui es-tu le fils et quel embrassa son père et sa mère, et Tobit lui
est ton nom ? » — 13« Je suis Azaria, répondit- souhaita bon voyage encore une fois. 18La mère
il, le fils d'Ananias l'ancien, un de tes de Tobie se mit à pleurer et elle dit à son mari :
compatriotes. » — 14« Sois le bienvenu ! Que « Pourquoi fais-tu partir mon enfant ? N'est-il
Dieu te bénisse, frère ! Ne m'en veuille pas pas notre soutien tant qu'il va et vient auprès de
d'avoir désiré connaître la vérité sur ta famille. nous ? 19Pourquoi vouloir de l'argent et encore
Il est évident que tu es un compatriote et que tu de l'argent ? Laissons cela, notre enfant vaut
appartiens à une excellente famille. J'ai connu bien davantage. 20Contentons-nous de vivre
Ananias et Natan, les deux fils de Sémélias comme le Seigneur nous l'accorde ! » —
21
l'ancien. Autrefois, ils m'accompagnaient à « Ne t'inquiète pas, lui répondit Tobit. Notre
Jérusalem et là, ils adoraient Dieu avec moi. Ils enfant nous reviendra en aussi bonne condition
n'ont pas été infidèles, eux. Les gens de ta qu'au départ. Tu le constateras de tes propres
famille sont des hommes de bien, tu es de yeux le jour où il sera de retour auprès de toi.
bonne origine. Sois donc le bienvenu ! » 15Puis 22
Ne t'inquiète donc pas. Cesse d'avoir peur
il ajouta : « Je vais te payer le salaire normal, pour eux, ma chère femme. Un bon ange va
une pièce d'argent par jour ; et, pour ton accompagner notre fils : son voyage réussira et
entretien, je te donnerai la même chose qu'à il reviendra sain et sauf. » 23Alors elle s'arrêta
mon fils. 16Si tu es un bon compagnon de de pleurer.
voyage pour lui, j'ajouterai un supplément à
ton salaire. » — 17« Bien, je partirai avec lui,
dit l'ange. N'aie pas peur : nous te reviendrons  
en aussi bonne condition qu'au départ, parce
que la route est sans danger. » — « Dieu te

 
 
Chapitre  6  
 
 
Le  gros  poisson   homme ouvrit donc le poisson et préleva la
1
Le jeune homme se mit donc en route en bile, le cœur et le foie. Il fit griller un morceau
compagnie de l'ange. Le chien de la maison de la chair, il le mangea et mit le reste dans du
partit aussi avec eux. Le premier soir, ils sel pour le conserver.
6
campèrent au bord du fleuve appelé le Tigre. Ensuite les deux voyageurs continuèrent à
2
Le jeune homme descendit s'y laver les pieds, marcher ensemble et ils atteignirent la frontière
mais un grand poisson sauta hors de l'eau et de la Médie. 7En cours de route, le jeune
menaça de lui dévorer un pied. Tobie se mit à homme interrogea l'ange : « Mon cher Azaria,
crier. 3L'ange lui dit alors : « Attrape ce lui demanda-t-il, quelle sorte de remède y a-t-il
poisson et tiens-le bien ! » Le jeune homme donc dans le cœur, le foie et la bile d'un
réussit à maîtriser le poisson et le tira sur le poisson ? » 8L'ange lui répondit : « Quand un
rivage. 4« Ouvre-le, lui dit l'ange ; prélève la homme ou une femme est tourmenté par un
bile, le cœur et le foie, mets-les de côté, puis démon ou un esprit mauvais, on brûle devant
jette les entrailles. En effet, la bile, le cœur et cet homme ou cette femme le cœur et le foie
le foie sont des remèdes très utiles. » 5Le jeune du poisson. La fumée qui monte fait fuir
l'assaillant et on est délivré de lui pour
  7  

toujours. 9Quant à la bile, elle sert dans le cas maris sont tous morts dans la chambre
de quelqu'un qui a des taches blanches sur les nuptiale. Durant la nuit, quand ils voulaient
yeux : on en frotte la cornée, on souffle sur les s'approcher d'elle, ils mouraient. Et on m'a
taches et les yeux sont guéris. » même dit que c'était un démon qui les tuait.
 
15
C'est pourquoi j'ai peur. Le démon ne fait
aucun mal à cette jeune fille, mais il tue tout
Raphaël   conseille   à   Tobie   homme qui veut s'approcher d'elle. Je suis fils
d'épouser  Sara   unique, et si je viens à mourir, je causerai un
10
Ils arrivèrent en Médie. Quand ils tel chagrin à mon père et à ma mère que je les
approchèrent d'Ecbatane, 11Raphaël dit au ferai descendre dans la tombe. Or, ils n'ont pas
jeune homme : « Écoute-moi bien, cher d'autre fils pour les enterrer. »
16
Tobie. » — « Qu'y a-t-il ? » répondit celui-ci. Raphaël reprit : « As-tu oublié que ton père
L'ange reprit : « Cette nuit, nous devons loger t'a recommandé lui-même de prendre une
chez Ragouël qui est de ta parenté. Il a une femme dans ta parenté ? Écoute-moi donc,
fille nommée Sara. 12A part elle, il n'a ni mon ami : ne t'inquiète pas au sujet de ce
garçon ni fille. Tu es le plus proche parent de démon et épouse Sara. Je suis sûr qu'elle te
Sara, celui qui a en priorité le droit de l'épouser sera accordée ce soir même. 17Cependant,
et d'hériter des biens de son père. C'est une quand tu seras entré dans la chambre nuptiale,
jeune fille intelligente, courageuse et très belle. dépose un morceau du foie et du cœur du
Son père est un homme respectable. 13Il est poisson sur la braise du brûle-parfums. Une
juste que tu l'épouses. Écoute-moi bien, cher odeur s'en dégagera qui fera fuir le démon dès
ami. Je vais parler de la jeune fille à son père qu'il la sentira. On ne le verra plus jamais rôder
dès ce soir, pour qu'elle te soit accordée et, à autour d'elle. 18Quand le moment de vous unir
notre retour de Raguès, nous célébrerons les sera venu, vous vous lèverez d'abord tous les
noces. Je suis certain que Ragouël ne peut pas deux pour prier le Seigneur du ciel. Vous lui
te la refuser ni la fiancer à un autre. Sinon, demanderez d'avoir pitié de vous et de vous
d'après la loi de Moïse, il devrait être mis à protéger. Ne crains rien : c'est à toi que Sara
mort, car il sait que, légalement sa fille revient est destinée depuis toujours et c'est toi qui vas
à toi avant tout autre homme. Alors, écoute- la délivrer. Elle partira avec toi, et je peux
moi bien, cher ami : dès ce soir, Ragouël et t'assurer qu'elle te donnera des enfants qui te
moi, nous aurons un entretien à propos de la seront très chers. Ne t'inquiète donc pas ! »
19
jeune fille, et nous arrangerons son mariage Tobie apprit ainsi de Raphaël que Sara était
avec toi. Quand nous serons revenus de de sa race et de sa parenté. Il se mit aussitôt à
Raguès, nous la prendrons avec nous et nous l'aimer profondément, son cœur s'attacha à
l'amènerons chez toi. » — 14« Mon cher elle.
Azaria, répondit Tobie, j'ai appris que Sara a
été donnée déjà sept fois en mariage et que ses

 
 
Chapitre  7  
 
 
Ragouël  accorde  sa  fille  à  Tobie   il les introduisit dans sa maison. 2Il dit à sa
1
Quand ils furent arrivés à Ecbatane, Tobie dit femme Edna : « Comme ce jeune homme
à l'ange : « Mon cher Azaria, conduis-moi tout ressemble à mon cousin Tobit ! » 3Edna leur
de suite chez Ragouël notre compatriote. » demanda : « D'où venez-vous, mes amis ? » —
L'ange le conduisit alors chez Ragouël. Ils le « De Ninive, répondirent-ils. Nous sommes des
trouvèrent assis près de la porte de sa cour et déportés israélites de la tribu de Neftali. » —
4
ils le saluèrent les premiers. Ragouël leur « Connaissez-vous Tobit, notre parent ? »
répondit : « Je vous souhaite beaucoup de reprit-elle. — « Oui, nous le connaissons. » —
5
bonheur, mes amis. Soyez les bienvenus ! » Et « Comment va-t-il ? » — « Il est encore en vie
  8  

et il se porte bien. » Et Tobie ajouta : « C'est la donc comme ton épouse. A partir de
mon père ! » maintenant, tu es son mari et elle est ta
6
Alors, Ragouël se leva d'un bond et l'embrassa femme ; elle est à toi dès aujourd'hui et pour
en versant des larmes. Il lui dit : « Que Dieu te toujours. Le Seigneur du ciel fera que tout se
bénisse, mon enfant ! Tu as un père passe bien pour vous cette nuit, mon enfant.
remarquable. Quel malheur qu'un homme aussi Qu'il ait pitié de vous et vous garde dans la
juste et généreux soit devenu aveugle ! » Il paix ! »
13
serra Tobie dans ses bras et se remit à pleurer. Ragouël appela ensuite sa fille Sara. Quand
7
Edna, sa femme, et Sara leur fille, pleuraient elle arriva, il la prit par la main et l'amena à
aussi en pensant à Tobit. 8Puis Ragouël fit tuer Tobie en lui disant : « Reçois-la comme
un bélier du troupeau pour recevoir épouse, conformément aux prescriptions de la
chaleureusement ses visiteurs. loi de Moïse ! Emmène-la avec toi pour la
9
Après s'être lavés et purifiés selon la coutume, conduire en toute sécurité dans la maison de
ils se mirent à table. Tobie dit à Raphaël : ton père. Que le Dieu du ciel vous guide et
« Mon cher Azaria, demande à Ragouël de me vous accorde le bonheur ! » 14Puis il appela sa
donner en mariage Sara, ma cousine. » femme et lui dit d'apporter de quoi écrire. Il
10
Ragouël entendit cela et dit au jeune homme : rédigea le contrat de mariage, attestant qu'il
« Pour le moment, mange, bois et passe une donnait à Tobie Sara comme épouse
bonne soirée. A part toi, mon ami, personne n'a conformément à la loi de Moïse. Après cela,
le droit d'épouser ma fille Sara. Je ne suis pas tous se mirent à manger et à boire.
libre de la donner à un autre que toi, puisque tu  
es mon plus proche parent. Pourtant, je te dois
toute la vérité : 11Je l'ai déjà donnée en mariage La  nuit  de  noces  
15
successivement à sept de nos frères israélites, Ragouël s'adressa ensuite à Edna : « Ma
et ils sont tous morts durant la nuit de noces chère femme, prépare la seconde chambre à
quand ils ont voulu s'approcher d'elle. Quoi coucher et conduis-y notre fille. » 16Edna obéit
qu'il en soit, mon enfant, mange et bois : le et alla préparer un lit dans la chambre. Elle y
Seigneur interviendra en votre faveur. » 12Mais conduisit sa fille, elle pleurait en pensant à
Tobie répondit : « Non, je ne mangerai ni ne elle ; mais elle finit par essuyer ses larmes.
17
boirai rien ici, tant que tu n'auras pas pris de « Courage, ma fille ! dit-elle. Que le Seigneur
décision à son égard. » — « D'accord ! Je vais du ciel change ton chagrin en joie ! Courage,
le faire, répondit Ragouël. Sara est à toi ma fille ! » Puis elle se retira.
conformément à la loi de Moïse ; c'est par la
volonté de Dieu qu'elle t'est donnée. Accueille-

Chapitre  8  
 
 
1
Quand ils eurent fini de manger et de boire, et d'avoir pitié de nous et de nous protéger. »
5
que l'heure de se coucher fut arrivée, on Sara se leva, et ils se mirent à prier le
conduisit le jeune homme dans la chambre. Seigneur pour le supplier de les protéger. Voici
2
Alors Tobie se souvint des instructions de la prière de Tobie :
Raphaël : il tira de son sac le foie et le cœur du « Nous te louons, Dieu de nos ancêtres !
poisson et les mit sur la braise du brûle- Que ton nom soit loué dans tous les temps à
parfums. 3L'odeur qui s'en dégagea repoussa le venir !
démon ; il s'enfuit à travers les airs jusqu'en Que toutes les créatures dans le ciel et sur la
Égypte. Raphaël le poursuivit, le maîtrisa dans terre te louent à jamais !
6
ce pays et l'enchaîna immédiatement. Tu as créé Adam et tu lui as donné Ève sa
4
Quand les parents eurent quitté la chambre en femme pour l'aider et le soutenir.
fermant la porte, Tobie sortit du lit et dit à C'est de ce couple que vient toute la race
Sara : « Lève-toi, ma chère femme : nous humaine.
allons prier et demander à notre Seigneur
  9  

16
Tu as dit : Il n'est pas bon que l'homme reste Merci de m'avoir comblé de joie,
seul : Je vais lui faire une aide qu'il aura puisque ce que je redoutais ne s'est pas réalisé.
comme partenaire. Dans ta bonté, tu es intervenu en notre faveur.
7 17
Eh bien, Seigneur, ce n'est pas un désir Merci d'avoir eu pitié de ces deux enfants,
passager qui me fait épouser la femme que fils et fille uniques.
voici, mais la fidélité envers toi. Accorde-leur, Seigneur, ta bienveillance et ta
Veuille avoir pitié d'elle et de moi, et accorde- protection.
nous de vivre ensemble jusqu'à un âge Que toute leur vie s'écoule dans le bonheur,
avancé. » grâce à toi ! »
8 18
Ensuite tous deux ajoutèrent : « Amen ! Ragouël ordonna ensuite à ses serviteurs de
Amen ! » combler la tombe avant le lever du jour.
 
9
Puis ils se couchèrent pour la nuit.
10
Plus tard, Ragouël se leva et appela ses Le  festin  de  noces  
19
serviteurs pour aller creuser une tombe ; car il Ragouël demanda à sa femme de faire cuire
se disait : « Au cas où le jeune homme beaucoup de pain. Il alla choisir deux bœufs et
mourrait, nous serions couverts de ridicule et quatre béliers dans son troupeau, et il en fit
insultés. » 11Quand ils eurent fini de creuser la apprêter la viande. Ainsi commencèrent les
tombe, Ragouël revint à la maison, appela sa préparatifs de la fête. 20Ragouël appela Tobie
femme 12et lui dit : « Envoie une servante dans et lui dit : « Je t'invite à ne pas t'en aller d'ici
la chambre pour voir si Tobie est encore en avant quatorze jours. Tu resteras chez moi à
vie. S'il est mort, nous pourrons l'enterrer sans manger et à boire ; tu rendras la joie à ma fille,
que personne le sache. » 13Ils firent venir une elle qui a eu tant de malheurs ! 21Après cela, tu
servante, lui remirent une lampe allumée et pourras avoir la moitié de ce que je possède et
ouvrirent la porte de la chambre. La servante tu retourneras en bonne condition chez ton
entra et les trouva tous deux profondément père. L'autre moitié de mes biens vous
endormis. 14Elle ressortit et annonça : « Ils reviendra quand nous serons morts, ma femme
vivent ! Tout va bien ! » 15Alors Ragouël et moi. Aie confiance, mon enfant ! Tu as en
remercia le Dieu du ciel en disant : moi un père et en Edna une mère ; nous te
« O Dieu, tu es digne d'être loué par tous ceux sommes attachés, comme à ta femme, dès
qui ont le cœur pur. maintenant et pour toujours. Aie donc
Qu'ils te louent en tout temps ! confiance, mon enfant ! »

Chapitre  9  
 
 
Raphaël  à  Raguès   chameaux, et ils s'arrêtèrent chez Gabaël.
1 2
Alors, Tobie appela Raphaël : « Mon cher Raphaël lui donna le document et lui raconta
Azaria, lui dit-il, prends avec toi quatre comment Tobie, fils de Tobit, s'était marié et
serviteurs et deux chameaux, et rends-toi à l'invitait à ses noces. Aussitôt Gabaël alla
Raguès chez Gabaël. Donne-lui le document compter les sacs d'argent qui avaient été
signé, afin qu'il te remette l'argent. Puis ramène scellés, et on les chargea sur les chameaux.
6
Gabaël avec toi pour les noces. 3-4Tu sais bien Tôt le lendemain, ils partirent ensemble pour
que mon père compte les jours qui restent aller aux noces. Quand ils arrivèrent chez
jusqu'à mon retour. Si je suis en retard d'un Ragouël, ils trouvèrent Tobie à table. Celui-ci
seul jour, je lui causerai beaucoup se leva en hâte pour saluer Gabaël. Ému
d'inquiétude. D'autre part, tu sais que Ragouël jusqu'aux larmes, Gabaël le bénit en ces
a juré de ne pas me laisser partir, et je ne peux termes : « Fils excellent d'un excellent père,
pas aller contre son serment. » d'un homme juste et généreux ! Que le
5
Raphaël se rendit donc à Raguès de Médie Seigneur, du haut du ciel, te bénisse, toi, ainsi
avec les quatre serviteurs et les deux que ta femme, ton père et la mère de ta
  10  

femme ! Je remercie Dieu d'avoir permis que  


je voie mon cousin Tobie ; il ressemble
tellement à son père ! »

 
 
Chapitre  10  
 
 
L'angoisse  de  Tobit  et  Anna   « Reste donc chez moi, mon enfant, dit-il à
1
Cependant, un jour après l'autre, Tobit Tobie. Je vais envoyer des messagers chez ton
calculait le temps qu'il fallait pour aller à père Tobit pour lui donner de tes nouvelles. »
Raguès et en revenir. Quand ce temps fut — « Non, répondit Tobie, je t'en prie laisse-
écoulé, son fils n'était pas encore revenu. 2Il se moi aller revoir mon père. »
10
dit alors : « Peut-être a-t-il été retenu là-bas ? Alors Ragouël confia Sara à Tobie, puis il lui
Ou bien Gabaël est mort, et personne ne peut remit la moitié de tous ses biens : des
lui rendre l'argent ? » 3Il commença à être très serviteurs et des servantes, des bœufs et des
inquiet. 4Puis Anna, sa femme, s'écria : « Il est moutons, des ânes et des chameaux, des
mort, mon enfant ! Il n'est plus parmi les vêtements, des objets divers et de l'argent. 11Il
vivants. » Elle se mit à pleurer et à se lamenter les laissa partir tout à leur bonheur. Il fit ses
en pensant à lui, et elle dit : 5« Malheur à moi, adieux à Tobie en ces termes : « Je te souhaite
mon fils, de t'avoir laissé partir, toi qui faisais bonne santé et bon voyage, mon enfant. Que le
la joie de mes yeux ! » 6Mais Tobit lui Seigneur du ciel vous guide, toi et Sara ta
répondit : « Ne parle pas comme cela, ma femme ! J'espère bien voir vos enfants avant de
chère femme. Ne t'inquiète pas, il va bien. Un mourir. » 12Puis il s'adressa à sa fille Sara :
imprévu les a probablement retenus là-bas. « Va chez ton beau-père. Désormais, les
D'ailleurs, son compagnon de voyage, notre parents de ton mari seront pour toi comme tes
compatriote, est un homme sûr. Ne te propres parents. Va en paix, ma fille ! J'espère
tourmente pas à son sujet, ma chère femme, il entendre dire du bien de toi tant que je vivrai. »
sera bientôt là. » 7Mais la mère répliqua : Il leur dit au revoir et les laissa partir. 13De son
« N'ajoute rien ! N'essaie pas de me tromper ! côté, Edna dit à Tobie : « Mon très cher enfant,
Mon enfant est mort. » Chaque jour, elle sortait que le Seigneur t'accompagne sur la route du
en hâte de la maison pour observer retour ! Qu'il m'accorde de vivre assez
attentivement la route par où Tobie était parti ; longtemps pour que je puisse voir, avant de
elle ne voulait rien entendre de personne. mourir, les enfants que vous aurez, Sara et toi.
Après le coucher du soleil, elle rentrait à la Le Seigneur m'en est témoin : je te confie ma
maison en se lamentant, et elle pleurait toute la fille, prends bien soin d'elle et ne lui fais
nuit, sans trouver le sommeil. jamais de peine durant toute ta vie. Va en paix,
mon enfant ! Désormais, considère-moi
  comme ta mère et Sara comme une sœur.
Tobie   désire   retourner   chez   son   Puissions-nous tous connaître un égal bonheur
père   tous les jours de notre vie ! » Edna les
8
Quand furent passés les quatorze jours que embrassa tous les deux et les laissa partir
Ragouël avait juré de consacrer aux noces de pleins de joie. 14Ainsi Tobie quitta Ragouël,
sa fille, Tobie alla dire à son beau-père : comblé de bonheur et de joie, en remerciant le
« Laisse-moi partir. Je suis sûr que mon père et Seigneur du ciel et de la terre, le roi de
ma mère pensent qu'ils ne me verront plus. Je l'univers, d'avoir fait réussir son voyage.
t'en prie, laisse-moi retourner chez mon père. Ragouël lui dit encore : « Que le Seigneur
Je t'ai déjà expliqué dans quel état il était t'accorde la joie de pouvoir honorer tes parents
quand je l'ai quitté. » 9Mais Ragouël insista : tous les jours de ta vie ! »
 
  11  

Chapitre  11  
 
 
La  guérison  de  Tobit   « Je te vois mon enfant, toi qui fais la joie de
1
Quand ils approchèrent de Casérine, ville mes yeux ! » 14Et il ajouta :
voisine de Ninive, Raphaël prit la parole :  
2
« Tu sais dans quel état nous avons laissé ton « Dieu soit loué ! Loué soit son nom glorieux !
père. 3Partons en avant, précédons ta femme, Loués soient tous ses saints anges !
afin de préparer la maison pendant qu'elle Que le Dieu au nom glorieux nous protège
sans cesse !
arrive avec les autres. » 4Alors que tous les
Loués soient ses saints anges durant tous les
deux s'en allaient ensemble, Raphaël dit à
siècles !
Tobie de se tenir prêt à utiliser la bile du
Il m'a envoyé cette épreuve,
poisson. Quant au chien de Tobie, il trottait
mais maintenant je peux revoir mon fils
derrière eux. 5Pendant ce temps, Anna, assise
au bord de la route par laquelle son fils devait Tobie ! »
revenir, regardait attentivement au loin. 15
6
Soudain elle l'aperçut qui arrivait et cria à son Tobie entra dans la maison tout joyeux et
mari : « Voilà ton fils avec son compagnon de louant le Seigneur à haute voix. Il raconta son
voyage ! » voyage à son père : tout avait bien réussi, il
7
Avant que Tobie rejoigne son père, Raphaël rapportait l'argent et s'était marié avec Sara, la
lui dit : « Je suis certain que la vue va être fille de Ragouël. « Elle va arriver, ajouta-t-il ;
rendue à ton père. 8Applique la bile du poisson elle est tout près de la porte de Ninive. »
16
sur ses yeux : le remède agira sur les taches Tobit, tout heureux et louant Dieu, partit à la
rencontre de sa belle-fille vers la porte de
blanches et les fera disparaître. Alors, ton père
Ninive. Les Ninivites le virent passer d'un pas
y verra clair de nouveau. »
9 ferme, sans que personne le guide, et ils en
A ce moment, Anna arriva en courant, elle
furent stupéfaits. Tobit proclamait devant eux
embrassa son fils et lui dit en versant des
que Dieu avait eu pitié de lui et lui avait rendu
larmes : « Enfin, je te revois, mon enfant !
Maintenant je peux mourir heureuse. » 10Quant la vue. 17Quand il arriva près de Sara, la femme
à Tobit, il se leva et sortit en trébuchant par la de son fils Tobie, il la bénit en disant : « Sois
porte de la cour. 11Son fils s'approcha de lui, la bienvenue, ma fille ! Et loué soit ton Dieu
ayant en main la bile du poisson. Il lui souffla qui t'a fait venir chez nous ! Béni soit ton père,
sur les yeux et le saisit en disant : « Courage, béni soit mon fils Tobie, bénie sois-tu, toi
mon père ! » Il lui appliqua le remède sur les aussi, ma fille ! Viens dans ta maison, tu y es
yeux et le laissa agir ; 12puis, avec les doigts la bienvenue. Viens pour y vivre dans la joie
des deux mains, il fit tomber des écailles avec la bénédiction de Dieu ! »
18
blanches à partir du coin de chaque œil. 13Alors Ce jour-là, tous les Juifs vivant à Ninive
furent remplis de joie. 19Ahikar et Nadab,
le père le serra contre lui en pleurant et s'écria :
neveux de Tobit, vinrent se réjouir avec lui.

 
Chapitre  12  
 
 
Raphaël  révèle  qui  il  est   « Quel salaire lui payer ? Même si je lui
1
Quand les festivités nuptiales furent achevées, donnais la moitié des biens qu'il m'a aidé à
Tobit fit venir son fils et lui dit : « Mon enfant, rapporter, j'y gagnerais encore. 3En effet, il m'a
prends soin de payer son salaire à ton ramené sain et sauf, il a délivré ma femme d'un
compagnon de voyage, en ajoutant une démon, il m'a aidé à récupérer l'argent et il t'a
récompense. » 2Tobie répondit à son père : guéri. Quel salaire puis-je lui donner pour tout
cela ? » — 4« Il mérite bien la moitié de tout ce
  12  

qu'il a rapporté », déclara le père. 5Il appela votre prière devant le Seigneur glorieux. Je lui
donc Raphaël et lui dit : « Accepte comme ai de même présenté tes actions lorsque tu
salaire la moitié de tout ce que tu as rapporté. enterrais les morts. 13Quand tu n'as pas hésité à
Et maintenant, tu peux retourner en paix chez te lever de table, à quitter ton repas pour aller
toi. » enterrer un mort, c'est à ce moment-là que
6
Alors Raphaël les prit à part l'un et l'autre et Dieu m'a envoyé pour te mettre à l'épreuve.
14
leur dit : « Remerciez Dieu et proclamez Mais il m'a aussi envoyé te guérir, toi, ainsi
devant tous les êtres vivants les bienfaits qu'il que Sara ta belle-fille. 15Je suis Raphaël, un des
vous a accordés, pour qu'ils se mettent à le sept anges qui se tiennent devant le Seigneur
louer et à chanter en son honneur. Faites glorieux, prêts à le servir. »
16
connaître à tous les hommes les œuvres de Tobie et son fils, bouleversés et remplis de
Dieu comme elles le méritent. Ne cessez pas crainte, se jetèrent le visage contre terre.
de le célébrer. 7Il est bon de tenir cachés les 17
« N'ayez pas peur, leur dit l'ange, soyez en
secrets d'un roi, mais les œuvres de Dieu paix, remerciez Dieu en tout temps ! 18Quand
méritent qu'on les révèle et qu'on les proclame. je me trouvais avec vous, cela ne dépendait pas
« Faites le bien, et aucun malheur ne vous de mes bonnes dispositions, mais de la volonté
atteindra. 8La prière sincère ainsi que la de Dieu. C'est lui que vous devez remercier et
générosité pratiquée pour plaire à Dieu valent louer chaque jour de votre vie. 19Quand vous
mieux que des richesses acquises de façon pensiez me voir manger, je ne mangeais pas
malhonnête. Il vaut mieux donner réellement ; ce n'était qu'une apparence.
20
généreusement aux pauvres que d'amasser de Louez donc le Seigneur sur cette terre,
l'or. 9Car une telle générosité libère de la mort proclamez la grandeur de Dieu. Quant à moi, je
et purifie de tout péché. Ceux qui donnent aux retourne maintenant auprès de celui qui m'a
pauvres s'assurent une longue vie, 10mais ceux envoyé. Et vous, mettez par écrit tout ce qui
qui commettent le péché et l'injustice se font vous est arrivé. » Là-dessus, Raphaël retourna
du tort à eux-mêmes. au ciel.
11 21
« Maintenant, je vais vous révéler toute la Tobit et son fils se relevèrent, mais ils ne
vérité sans rien vous cacher. Comme je viens pouvaient plus l'apercevoir. 22Ils chantaient les
de vous le dire, il est bon de tenir cachés les louanges de Dieu, ils célébraient les grandes
secrets d'un roi, mais il faut révéler les œuvres œuvres qu'il avait accomplies et la
de Dieu dans toute leur grandeur. 12Sachez-le merveilleuse apparition de son ange en leur
donc : Quand tu as prié, Tobit, et que Sara faveur.
priait de son côté, c'est moi qui ai présenté

 
Chapitre  13  
 
 
Cantique  de  Tobit  
4
là aussi il vous a montré sa grandeur.
1
Voici ce que Tobit chanta : Proclamez sa gloire devant tous les êtres
vivants, car il est notre Seigneur, notre Dieu et
2
« Loué soit le Dieu qui vit et règne notre Père ; il est Dieu pour toujours.
5
éternellement ! Il vous punit à cause de vos fautes,
Il punit, mais il pardonne aussi ; mais il aura pitié de vous tous ;
il fait descendre au fond du monde des morts, il vous ramènera des nations
mais il délivre aussi de cet abîme de parmi lesquelles vous avez été dispersés.
6
destruction. Tournez-vous vers lui de tout votre cœur et de
Rien n'existe qui puisse échapper à son tout votre être ; agissez avec fidélité à son
pouvoir. égard.
3
Israélites, célébrez-le devant les peuples Alors lui-même se tournera vers vous et ne
parmi lesquels il vous a dispersés ; refusera plus jamais de vous regarder avec
bienveillance.
  13  

7
Considérez donc ce qu'il a fait pour vous dans tous les temps on t'appellera “Ville
et célébrez-le de toute la force de votre voix. choisie”. 14Maudits soient tous ceux qui te
Louez le Seigneur qui est juste, honorez le Roi menaceront !
éternel ! Maudits soient tous ceux qui te détruiront, qui
8
Quant à moi, je le célèbre dans ce pays où j'ai renverseront tes murailles,
été exilé. J'annonce sa force et sa grandeur à un qui abattront tes tours et brûleront tes
peuple coupable : tournez-vous vers lui, maisons !
coupables que vous êtes, pratiquez ce qui est Mais tous ceux qui te respecteront seront bénis
juste à ses yeux ; il vous accueillera peut-être pour toujours. 15Alors, Jérusalem, tu te
et vous traitera avec générosité. réjouiras à cause de tous ceux qui sont restés
9
Je glorifie mon Dieu ; de tout mon être fidèles à Dieu, car ils seront tous rassemblés
j'honore le Roi du ciel et je suis rempli de joie pour louer le Seigneur éternel. Heureux ceux
en contemplant sa grandeur. qui t'aiment !
10
Que tous en parlent et le célèbrent à Heureux ceux qui se réjouiront de voir la paix
Jérusalem ! Jérusalem, ville sainte, Dieu te rétablie dans tes murs !
16
punira à cause de la conduite de tes habitants. Heureux tous ceux qui s'attristent de tes
Mais une fois de plus, il manifestera sa bonté malheurs ! Ton bonheur sera leur bonheur,
à ceux qui lui restent fidèles. ils auront part à ta joie pour toujours.
11
Célèbre donc le Seigneur comme il se doit, Je veux louer le Seigneur, le grand Roi,
17
loue le Roi éternel, afin que son temple puisse parce que Jérusalem sera rebâtie et que la
être reconstruit pour la joie de ta population. maison du Seigneur s'y dressera pour toujours.
12
Que le Seigneur rende la joie à tous les Jérusalem, comme je serai heureux quand le
déportés ! Qu'il manifeste son amour jusqu'à la reste de mon peuple contemplera ta gloire et
fin des temps en faveur de tous ceux qui célébrera le Roi du ciel !
souffrent chez toi ! Tes portes seront construites avec des saphirs
13
De toi sortira une lumière éclatante qui et des émeraudes et toutes tes murailles avec
brillera jusqu'au bout du monde. Des peuples d'autres pierres précieuses.
nombreux viendront de loin vers toi ; les Tes tours seront en or avec des fortifications en
habitants des contrées les plus lointaines or pur. Tes rues seront pavées de rubis et de
arriveront dans tes murs, ville sainte, belles pierres d'Ofir.
18
portant dans leurs mains des offrandes De tes portes s'élèveront des chants joyeux,
destinées au Roi du ciel. et dans toutes tes maisons on chantera :
Les générations à venir, les unes après les “Alléluia ! Loué soit le Dieu d'Israël ! ”
autres, exprimeront leur joie à cause de toi ; Et tous ceux que le Seigneur aura bénis
loueront son saint nom pour toujours. »

 
 
Chapitre  14  
 
1 3
C'est ainsi que Tobit acheva son cantique de Juste avant de mourir, il appela Tobie, son
reconnaissance. fils, et il lui fit les recommandations suivantes :
  « Mon fils, dit-il, emmène tes enfants, 4hâte-toi
de te rendre en Médie. Je crois au jugement de
La  mort  de  Tobit   Dieu que le prophète Nahoum a prononcé
2
Tobit mourut paisiblement à l'âge de cent contre Ninive ; il va s'accomplir et frappera
douze ans, et on l'enterra solennellement à toute l'Assyrie aussi bien que Ninive. Tout ce
Ninive. Il avait soixante-deux ans quand il qu'ont annoncé les prophètes d'Israël, envoyés
perdit la vue. Après sa guérison, il vécut en par Dieu, tout cela arrivera. Aucune des
jouissant de ses biens et il donna paroles qu'ils ont prononcées ne restera sans
généreusement aux pauvres. Il continua à effet, chacune se réalisera au moment fixé. En
remercier Dieu et à proclamer sa grandeur. Médie, tu seras plus en sécurité qu'en Assyrie
  14  

ou à Babylone. Car, j'en suis tout à fait tombé dans son propre piège, qui causa sa
convaincu, ce que Dieu a dit s'accomplira perte. 11Eh bien, mes enfants, reconnaissez
entièrement ; il ne retirera aucune de ses l'heureux effet de la générosité envers les
menaces. Ceux de nos frères qui vivent encore pauvres, et voyez comment la mort attend ceux
sur la terre d'Israël seront tous dispersés, ils qui pratiquent l'injustice. « Maintenant, je sens
seront emmenés en captivité loin de ce bon que la vie m'abandonne. » On l'étendit alors sur
pays. Toute cette contrée ne sera plus qu'un un lit, et il mourut. On lui fit un enterrement
désert, Samarie et Jérusalem seront solennel.
dépeuplées. Le temple de Dieu sera brûlé et  
restera en ruine pour un temps. 5Mais Dieu
aura de nouveau pitié d'eux ; il les ramènera Fin  de  la  vie  de  Tobie  
12
dans le pays d'Israël. Ils rebâtiront le temple, Quand la mère de Tobie mourut, celui-ci
mais il n'aura pas la splendeur du premier, du l'enterra à côté de son père. Ensuite, il partit
moins jusqu'à ce que les temps fixés soient pour la Médie avec sa femme et il alla s'établir
achevés. Ensuite, tous les Israélites reviendront à Ecbatane, auprès de son beau-père Ragouël.
13
d'exil, ils rebâtiront Jérusalem de façon Il prit soin avec respect de Ragouël et de sa
grandiose. Le temple de Dieu y sera femme dans leur vieillesse. A leur mort il les
reconstruit, comme les prophètes d'Israël l'ont enterra à Ecbatane. Il hérita des biens de
annoncé. 6Les peuples de la terre entière se Ragouël, comme précédemment de ceux de
tourneront vers le vrai Dieu pour l'honorer. Ils Tobit, son père.
14
abandonneront tous leurs idoles trompeuses Il mourut lui-même à l'âge de cent dix-sept
qui les conduisaient dans l'erreur, et ils ans, entouré du respect de tous. 15Avant de
adoreront le Dieu éternel en pratiquant ce qui mourir, il apprit la ruine de Ninive et vit arriver
est juste à ses yeux. 7En ce temps-là, Dieu en Médie les Ninivites emmenés en captivité
délivrera tous les Israélites qui lui seront restés par Cyaxare, roi des Mèdes. Il loua Dieu pour
fidèles. Il les rassemblera et les ramènera à le sort qu'il avait infligé aux Ninivites et aux
Jérusalem. Il leur accordera de vivre sur la Assyriens. Il se réjouit de la destruction de
terre d'Abraham ; ils y habiteront en sécurité Ninive et, tant qu'il vécut, il remercia le
pour toujours. Tous ceux qui aiment vraiment Seigneur Dieu, digne d'être loué pour toujours.
Dieu seront dans la joie, tandis que les  
pécheurs, ceux qui lui sont infidèles,
disparaîtront de la surface de la terre.
8-9
« Et maintenant, mes enfants, voici ce que je
vous recommande : Servez Dieu sincèrement,
faites ce qui lui est agréable. Apprenez à vos
enfants à pratiquer ce qui est juste et à se
montrer généreux envers les pauvres. Qu'ils
soient fidèles à Dieu et qu'ils le louent en toute
occasion, avec sincérité et de toute leur force.
« Quant à toi, Tobie mon fils, quitte Ninive, ne
reste pas ici. Quand tu auras enterré ta mère
auprès de moi, ne reste pas plus longtemps
dans cette région. Je constate que l'injustice y
est répandue ; les gens commettent tromperie
sur tromperie sans en avoir honte. 10Mon
enfant, rappelle-toi comment Nadab a traité
Ahikar son père adoptif : il l'a en quelque sorte
enterré vivant. Mais Dieu lui a fait payer cet
acte horrible sous les yeux de sa victime :
Ahikar a pu remonter à la lumière, tandis que
Nadab a été pour toujours plongé dans
l'obscurité, lui qui avait voulu faire mourir
Ahikar. Celui-ci, qui s'était montré généreux
envers les pauvres, est sorti du piège mortel
que Nadab lui avait tendu ; mais Nadab, lui, est