Vous êtes sur la page 1sur 6

GUY DE MAUPASSANT

Choisissez la réponse correcte:

1. Maupassant est né en 1850 / 1580 / 1950.


2. En 1869 il voulait étudier la littérature / la loi / la géographie à
Paris.
3. Mais il ne pouvait pas continuer avec ses études à cause du temps
mauvais / de la guerre Franco-Prussienne / de la mort soudaine de
sa mère.
4. Dans la guerre Maupassant était officier / messager / coiffeur.
5. Après la guerre Maupassant a travaillé dans un bureau / un
supermarché / un collège.
6. Les weekends il appréciait les musées / les parcs / la Seine à
Paris.
7. Lorsqu’il a publié son premier conte il avait 20 / 25 / 35 ans.
8. En 1877 Maupassant est devenu malade avec la syphilis / la
grippe / un cancer du poumon.
9. Entre 1880 et 1890 il a travaillé pour ‘Le Gaulois’ et ‘Gil Blas’, qui
étaient deux magasins à Paris / deux bateaux / deux journaux
français célèbres.
10. Bien qu’il vécût la grande vie, grâce à la réussite de ce qu’il
écrivait, il souffrait aussi d’une maladie mentale et après la mort
de son frère dans un asile d’aliénés Maupassant a voyagé en Ecosse
/ est devenu vendeur de baguettes / a tenté le suicide.
11. Maupassant est mort en 1893 / 1903 / 1923.
12. Maupassant a écrit non seulement des contes mais aussi des
romans, par exemple: Les Liaisons Dangereuses / Madame
Bovary / Bel Ami.
LA MERE SAUVAGE – La Première Partie
Quelques questions pour commencer…

1. Qui parle?
2. Où est le narrateur?
3. Quand?
4. Pourqoui?
5. Avec qui?

Quelques mots utiles…

ne … point ne … pas (mais plus catégorique)


chasser poursuivre les animaux sauvages pour les tuer
séduire captiver; charmer; fasciner; attirer de façon
irrésistible
source (f) d’où vient l’eau
bois (m) où se trouvent plusieurs arbres
étang (m) comme un lac, mais beaucoup plus petit
colline (f) comme une montagne, mais beaucoup plus
petite
attendrir toucher; émouvoir; rendre plus tendre
bout (m) l’extrémité
berge (f) ce qui se trouve à côté / le long d’une rivière
verger (m) terrain planté d’arbres fruitiers
âme (f) coeur; principe spirituel de l’être humain
chair (f) la nature humaine; le corps
coudoyer toucher; passer tout près de
semer (par exemple: semer le grain…)
ruisseau (m) petit cours d’eau; petite fleuve étroite
sol (m) la terre
écrivisse, truite, anguille des sortes de poissons
bécassine (f) une sorte d’oiseau
luzerne (f) une sorte de plante
chaumière (f) petite maison à la campagne
braconnier qui chasse, sans permis
gibier (m) des animaux sauvages que l’on chasse pour
manger
sobriquet (m) surnom familier
héler appeler de loin
Quelques questions plus détaillées…

1. Comment s’appelle l’ami du narrateur?


2. Qu’est-ce que l’ami vient de faire, et pourquoi?
3. Est-ce que le narrateur aime cette région?
4. Donnez trois exemples / citations pour soutenir votre avis.
5. En 1869 le narrateur a fait la connaissance de qui, et où?
6. Comment est-ce que la narrateur souligne la différence entre sa
description de la campagne et sa description de la chaumière,
avec quel effet?

LA MERE SAUVAGE – Deuxième Partie

Vocabulaire utile:

lorsque quand
logis (m.) endroit où on habite
plaindre qqn. considérer avec un sentiment de pitié, de
compassion
lisière (f.) bordure, limite
rude simple; rigoureux; solide
plaisanter dire des choses destinées à amuser ou à faire
rire
borné limité; sans éducation
éclaircie (f.) quelques instants de lumière, de soleil
masure (f.) une sorte de maison
loup (m.) un animal sauvage, comme un grand chien
fusil (m.) une arme; une sorte de pistolet
rouillé corrodé
courbé penchant; pas bien droit
coiffe (f.) coiffure féminine, portée dans des régions
rurales
démeurer rester
gras pas maigre
prévenance (f.) attention délicate
puits (m.) cavité circulaire dans la terre, pour tirer de
l’eau
carreau (m.) pavé plat
(penser au sien) (penser à son propre fils)
belliqueux qui aime la guerre; pas pacifique
piéton (m.) facteur
boulet (m.) projectile qui vient d’un canon
Quelques questions:

1. A l’âge de 33 ans, qu’est-ce que le fils Sauvage a fait?


2. Bien que la Mère Sauvage soit maintenant seule et isolée, pourquoi
est-ce que les habitants du village croient qu’elle va bien se
débrouiller?
3. Quels exemples est-ce qu’on peut trouver dans le texte pour
soutenir l’avis que la Mère Sauvage n’est pas une femme faible?
4. Pourquoi est-ce que la Mère Sauvage doit loger quatre soldats
prussiens?
5. Comment est-ce que l’on décrit les quatre soldats prussiens?
6. Comment est-ce qu’ils s’entendent avec la Mère Sauvage?
7. Quelle question est-ce qu’elle pose aux quatre soldats presque
chaque jour? Pourquoi?
8. Quelle est l’attitude de la Mère Sauvage envers la guerre et les
quatre ennemis qui habitent chez elle?
9. En lisant la lettre, qu’est-ce que la Mère Sauvage apprend?
10. Pourquoi est-ce que la date de la lettre est significative?

Vocabulaire utile:

hébété rendu stupide


douleur (f.) peine; chagrin
figure (f.) expression
‘le coeur lui manqua’ elle n'avait pas le courage
foin (m.) herbe des prairies séchée pour la nourriture
grenier (m.) espace ou chambre dans le toit
paille (f.) (straw/hay)
échelle (f.) (ladder)
nu-pieds sans chaussures
four (m.) objet dans la cuisine, où on fait cuire la
nourriture
lueur (f.) lumière faible
de crainte que de peur que
fou / folle dérangé; stupide
s’affaiser plier; tomber en pliant sur les jambes
faucher voler
représaille (f.) une sorte de revanche

Questions:

1. Comment est-ce que la Mère réagit à la lettre – premièrement et


ensuite?
2. Pourquoi est-ce que la mort de son fils est différente à celle de son
mari?
3. Où étaient les quatre soldats prussiens, pendant qu’elle lisait la
lettre?
4. Pourquoi est-ce que les Prussiens sont heureux?
5. Est-ce que la Mère leur montre sa peine?
6. Qu’est-ce qu’elle commence à préparer pour le déjeuner?
7. Pourquoi est-ce qu’elle a un problème?
8. “Une fois … palpitant” – quelles images visuelles frappent le
lecteur?
9. Qu’est-ce qu’elle mange à table?
10. Qu’est-ce qu’elle demande aux Prussiens à table, et qu’est-ce
qu’elle fait avec l’information?
11. Quelle raison est-ce qu’elle donne aux soldats pour expliquer
pourquoi elle monte du foin dans le grenier, où ils vont coucher?
12. Est-ce que la Mère fait le travail seule?
13. Comment est-ce qu’elle explique le fait qu’elle ne mange pas
encore au dîner?
14. Après le dîner, où est-ce que les Prussiens vont?
15. Puis, qu’est-ce que la Mère fait avec l’échelle – le seul moyen de
monter dans ou de sortir du grenier?
16. Pendant que les soldats dorment, qu’est-ce qu’elle met dans la
cuisine?
17. Pourquoi “nu-pieds”?
18. Puis, elle jette dans le foyer une grande botte de paille – pourquoi?
19. Qu’est-ce qui se passe ensuite?
20. Comment sont les Prussiens?
21. “La campagne … de rouge” Commentez cette description : pensez
aux couleurs et à l’image visuelle pour le lecteur.
22. Pourquoi est-ce que la Mère reste devant la chaumière détruite
avec un fusil?
23. Des autres Prussiens arrivent et lui demande ce qui s’est passé –
comment est la Mère et qu’est-ce qu’elle leur explique ?
24. “Quand elle … N’oubliez pas!” Pourquoi est-ce que la Mère l’a
fait?
25. “L’officier criait des ordres…” – des ordres de faire quoi, pensez-
vous?
26. “Elle ne bougea point…” Comment est la Mère?
27. “Elle était … de sang” Commentez cette description: pensez aux
couleurs et à l’image visuelle pour le lecteur.
28. Pourquoi est-ce que les Prussiens ont détruit le château de Serval
(qu’il avait enfin fait reconstruire dans la première partie…)?
29. “l’héroïsme atroce…” Qu’est-ce que vous pensez de ce que la
Mère Sauvage a fait?
30. Pourquoi est-ce que l’histoire finit avec “une petite pierre”,
pensez-vous?

Vous aimerez peut-être aussi