Vous êtes sur la page 1sur 7

I.

ANALYSE DES ÉLÉMENTS CONSTITUTIFS DU PRIX DE REVIENT

Les charges (ou les coûts d’exploitation) sont obtenues par l’addition des charges fixes
et des charges variables (qui donnent le coût opérationnel) ainsi que des frais généraux.

I.1. Charges fixes :

I.1.1. Charges communes à l’entreprise (charges de structure) :

 Charges financières :
Les frais financiers permettent de rétribuer les emprunts contractés pour l’acquisition
du véhicule ou le capital qui correspond à cet investissement.
 Salaire du personnel administratif.
 Assurance des locaux.
 Taxe professionnelle.
 Repas d’affaire.
 Amortissement du matériel de bureau.
 Frais administratif.
 Publicité.
 Frais de téléphone.
 Entretien des bâtiments.
 Chauffage des locaux.
 Frais commerciaux.
 Taxe d’apprentissage.
 Charges locatives et de copropriété.
 Redevance de crédit-bail.
 Assurance insolvabilité clients.
 Frais de recrutement de personnel.
 Coût de traitement informatique.

I.1.2. Charges fixes par véhicule :

 Salaire conducteur :

Ce poste concerne le salaire du personnel de conduite (chauffeur et son aide appelé


communément graisseur).
Salaire brut :
Il s’agit du salaire mensuel constaté dans la profession multiplié par 12 pour obtenir
le salaire annuel.
Sa = (S1 + S2) x 12 où Sa = salaire annuel
S1 = salaire mensuel du chauffeur
S2 = salaire mensuel du graisseur

 Assurance :

 Assurances relatives au véhicule :


- Responsabilité Civile (RC) : elle est obligatoire et la prime correspondante est
fixée en fonction des caractéristiques du véhicule.
- Défense et Recours (D.R) : Au Maroc elle est de 8 % de la (R.C).
- Vol : 0,3% de la valeur vénale.
- Incendie au Maroc elle représente 0,9 % du prix du matériel.
- Taxe d’Etat elle est égale à 15,3 % des trois primes précédentes.

 Assurance relative au personnel roulant :


Au Maroc la prime d’assurance est égale à 6,9 % du montant du salaire brut annuel
du personnel roulant.
A cette prime s’ajoute une taxe d’Etat de 20 % et un timbre au profit de la
prévention routière de 1 Dh.

 Police d’assurance :
Cette rubrique fixe, représente le coût de l’établissement de l’attestation de police
d’assurance.

 Taxe à l’essieu.
 Amortissement des véhicules :
L’amortissement ‘’Va’’ est égal à la valeur à amortir (VA) divisée par la durée
d’utilisation du véhicule.
Va = VA /n

 Frais de route des conducteurs :


Pour le transport des marchandises, il est difficile d’évaluer exactement les coûts
pour ce poste car il varie d’une entreprise à l’autre.
Aussi retient-on les données suivantes au Maroc :
On estime qu’à 80.000 km, les frais de déplacement représentent le tiers (1/3) du
salaire brut annuel versé au personnel roulant

 Coût au kilomètre : Sd.

Sa = (S1 + S2) x 12 et Sd = 1/3 x Sa / 80.000


où : Sa = salaire brut annuel (sans la cotisation à la C.N.S.S. et sans congé
payé).
S1 = salaire mensuel du chauffeur
S2 = salaire mensuel du graisseur
Sd = coût du déplacement au km

 Pièces détachées.
 Charges sociales :
Elles s’ajoutent au salaire brut et sont supportées par l’employeur.
 Les cotisations à la Caisse Nationale de Sécurité Sociale et à la formation
professionnelle (qui au Maroc s’élèvent respectivement à 16,3 % et 1 % soit
17,3 % du salaire°.
 Le congé payé qui représente un mois de salaire.

Le total du poste est donc :


S = Sa + 17,3 % x Sa = 117,3 % x Sa.

 Provisions de renouvellement.
 Vignette.
 Intérêts des emprunts.

I.1.3. Charges variables :

 Carburant :
Le coût pris en compte par ce poste est évalué pour 100 km.
La consommation aux 100 km varie selon la marque et le type du véhicule.
Carburant = consommation du carburant x prix de carburant (1L)/nombre de km de
trajet.

 Prix de vente = 7,22 dh (TTC)


 TVA (prorata) = 1/3
 Taux de TVA = 7 % (pour le carburant).
Prix (HT) = 7,22/1,07 = 6,75 dh
TVA = 0,47 dh/L
Prorata (1/3) = 0,16 dh
TVA exonérée = 0,31 dh
Prix de carburant (L) = 7,06 dh.

 Lubrifiant :
Lubrifiant = consommation x prix de lubrifiant/nombre de km (voyage).

 Pneumatique :
Les coûts imputables à ce poste doivent être évalués sur la base de l’ensemble des
pneumatiques équipant le véhicule.
Le prix d’achat d’un pneu et d’une chambre à air multipliée par le nombre des pneus,
varie selon la marque et la dimension.
Le coût au kilomètre est égal au prix d’acquisition d’un train de pneus divisé par la
durée de son utilisation exprimée en kilomètres.
Le coût annuel est égal au coût au km multiplié par le kilométrage moyen annuel.

Pneu = prix de pneu x nombre des pneus/nombre de km indiqué par le


constructeur.

 Entretien et réparation des véhicules :


Pièces de recharge, main d’ouvre de réparations, d’entretien…etc.
E/R = montants des E/R /nombre de km annuel.

 Péages autoroutes-ponts :
= Montant payé (autoroute)/nombre de km (voyage).

Trois variables de base doivent être déterminées pour procéder à ce calcul :

 Le type de véhicule (CU, marque) qui en détermine le prix d’achat.

 Le kilométrage au bout duquel le véhicule est amorti.

 Le nombre d’annuités d’amortissement.

- Charges fixes = charges communes à l’entreprise + charges fixes par


véhicule.
- Terme journalier = charges fixes de l’année/nombre de jours du travail
(année).
- Terme kilométrique = charges variables au km.
- Charges fixes au km = Terme journalier de ce jour/Σ km de ce jour.
- Coût de revient par km = Terme kilométrique + charges fixes par kilomètre.

Charges variables Charges fixes de l'année


au km Propres au véhicule Charges de structure
Carburant Salaire conducteur Salaire du personnel administratif
Lubrifiant Assurance Assurance des locaux
Pneumatique Taxe à l’essieu Taxe professionnelle
Entretien et réparation des Amortissement des véhicules Repas d’affaire
véhicules
Péages autoroutes-pont Frais de route des conducteurs Amortissement du matériel de bureau
Pièces détachées Frais administratif
Charges sociales Publicité
Provisions de renouvellement Frais de téléphone
Vignette Entretien des bâtiments
Intérêts des emprunts Chauffage des locaux
Frais commerciaux
Taxe de formation professionnelle
Terme kilométrique Total Charges locatives et de copropriété
Quote part des charges de Redevance de crédit-bail
structure
Charges fixes par km Total charges fixes Assurance insolvabilité clients
Frais de recrutement de personnel
Coût de traitement informatique

Coût de revient par km Terme Journalier Total des charges de structure

Exercice
L’entreprise qui vous emploie désire acquérir un ensemble articulé 40 Tonnes équipé

d’une semi-remorque de type savoyarde. Elle vous demande de calculer le prix de

revient annuel de ce véhicule.

Pour cela, vous disposez des renseignements suivants :

 parcours annuel 132500 km


 jours d’utilisation 282 j/an
 consommation 38 l 100
 prix du carburant 4.53 DH/l
 lubrifiant 12 l/1000
 prix des lubrifiants 7.82 DH/l
 pneumatiques TRR km 110000 6
SREM km 160000 4
 prix d’achat TRR 2850 DH HT/u
SREM 3265 DH HT/u
 taxe sur véhicule 3890 DH/an
 assurance TRR 16875 DH/an
SREM 9240 DH/an
 entretien/réparations TRR 0.55 DH/km
SREM 0.25 DH/km
 amortissement annuel TRR 85926 DH/an
SREM 18570 DH/an
 coût du financement TRR 34562 DH/an
SREM 14532 DH/an
 salaire du chauffeur 9200 DH/ brut/mois
 nombre de mois payé 13
 charges sociales 52 % du brut
 frais de route du conducteur 46480 DH/an

1) Classer les charges en charges variables et charges fixes.


2) Calculez le terme fixe journalier.
3) Calculez le terme fixe kilométrique.
4) Calculez le coût de revient de ce matériel.
5) Sachant que vous voulez faire une marge de 8 %, quel sera le prix de vente
kilométrique ?

Attention : tous les coûts sont calculés H.T.

ENONCE :
Une expédition de 10 cylindres de 60 cm de diamètre et de 3 m de long à destination du
Danemark doit être réalisée par voie maritime. Le taux de fret applicable à l’expédition
est de 90 USD l’UP. Le poids brut est de 1200 kg. 1USD = 0.85 euro.

1- Déterminer le fret total :

2ème marchandise de 42 m3 - poids brut = 0.8T –--- tx de fret de 120 USD par UP.
Surchargé BAF : 5 %
Surcharge CAF : 8 %

2- Déterminer le fret total.

ENONCE :

Un distributeur en Nouvelle Zélande vous passe une commande d’un montant de


100.000 Euro.

Les services techniques vous communiquent :


- 12 palettes (1m x 1.2m) (non gerbables)
- la palette : volume 1.5m3 ; poids brut : 320 kg

Vous hésitez pour le transport entre plusieurs solutions.

Vous envisagez le transport en porte à porte en conteneurs ISO (20’x8’x8.6’)


Votre transitaire écarte cette solution qu’il juge absurde : pourquoi ?

Reste le choix entre le maritime en conventionnel et l’avion.

Maritime

Emballage : 4 caisses bois, la caisse : coût 300 euro ; poids 40 kg ; volume : 6 m3


Tarif FIO port en lourd : 145 euro/t
CAF : - 1.5 %
BAF : + 5 %
Grenoble / Marseille : 400 km
Frais de passage portuaire, entreposage, etc … à Marseille : 15 euro/t. Idem à
Auckland.
Chargement : 10 euro/t ; déchargement : Idem
Délai : 90 jours
Assurance : 500 euro

Aérien

Tarif : 1.4 euro/kg, dégressif de 10 % par tranche de 2 tonnes de (0 à 1999 kg, etc…)
Grenoble/Satolas : 100 km
Délai : 6 jours
Assurance : 200 euro
Cout du transport routier en France : 2 euro/KM/t
Post acheminement à Auckland : 600 euro dans les deux cas
Taux d’intérêt sur crédits de trésorerie : 10 %
Quel mode de transport choisissez-vous ?