Vous êtes sur la page 1sur 27

Solutions de stockage en réseau Chapitre 2

Nous allons expliquer a travers ce chapitre les différentes solutions de stockage en réseau, en se
basant sur le fonctionnement de chacune, et les avantages et inconvénients de ces derniers,
Nous allons aussi citer a travers une comparaison les différences qui existes entre ces solutions

1 Introduction
Les entreprises produisent et consomment toujours plus de données. De fait, si la gestion de ces
données est devenue hautement stratégique, elle n’en demeure pas moins de plus en plus
complexe. Aussi les directions des Systèmes d’Informatique doivent-elles faire face à de
nouvelles problématiques et repenser leur stockage en intégrant notamment des impératifs de
sécurité et de disponibilité des données.
Les enjeux sur la disponibilité de l'information sont très importants. En voici quelques exemples

 Le premier enjeu, c'est l'évolution de la masse des données à gérer.


 Ces données doivent être disponibles 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.
 l’accès aux donnés doit être de plus en plus rapides.
 L'intégrité de l'information est aussi un enjeu important..

Tous ces facteurs en conduit au développement de nouvelles techniques d'accès, de gestion et de


mise à disposition de l'information.
Dans le marcher, on trouve plusieurs solutions mis à la disposions des entreprises, qui diffère
selon les besoins et les moyen financier à disposition. Parmi ces solutions les plus utilisé on
trouve : le NAS, le DAS, le SAN, le Cloud etc.

Figure 1 : accroissement du volume des données dans une entreprise

31
Solutions de stockage en réseau Chapitre 2

2 Le stockage DAS

2.1 Présentation
L’appellation Direct-attachedstorage (DAS ou disque en attachement direct) décrit un type de
périphérique de stockage relié directement à un ordinateur et non accessible à d’autres
ordinateurs. L’exemple le plus typique d’un stockage DAS est le disque dur interne d’un
ordinateur ou d’un serveur
En entreprise, les disques connectés directement à un serveur, que ce soit dans un emplacement
interne au serveur ou dans un tiroir de disques externe de type JBOD, connecté via SCSI ou
SAS, sont considérés comme un stockage en attachement direct. L’un des avantage du DAS est
qu’il peut fournir des performances meilleures que le stockage SAN ou NAS, car les données
n’ont pas à être transmises via un réseau. C’est la raison pour laquelle certaines applications
privilégient le stockage DAS (comme par exemple Microsoft Exchange)

Figure 1 : Prototype d'un réseau DAS

32
Solutions de stockage en réseau Chapitre 2

2.2 L’interface SCSI


L'interface SCSI (Small Computer System Interface) est en fait un bus permettant de gérer
plusieurs périphériques. Parmi ces périphériques on doit avoir une carte adaptateur hôte qui fait
office de pont de liaison entre le bus SCSI et le bus du PC. Le bus SCSI ne communique pas
directement avec des périphériques tels que le disque dur mais avec le contrôleur intégré à ce
disque dur. Un seul bus SCSI peut accepter de 8 à 15 unités physiques. L'une de ces unités est
la carte adaptateur contenue dans le PC, les autres peuvent être des disques durs, des
dérouleurs de bande, des lecteurs de CD-ROM, des scanners graphiques ou d'autres
périphériques. Tous ces périphériques sont reliés à une seule et même carte adaptateur hôte
SCSI.

Figure 2 : branchement sur interface SCSI

2.3 L’interface SAS


Le SAS signifie Serial Attached SCSI (SAS). Il vient remplacer le bus SCSI actuel et dépasse ses
limites en termes de performances, en y apportant le mode de transmission de données en série
de l'interface SATA.

Figure 2000 : connecteur SAS

33
Solutions de stockage en réseau Chapitre 2

2.4 Les Baies de Disques (JBOD)


Le JBOD est une technologie créée par Microsoft pour permettre de « coller » plusieurs disques
durs et donner l’impression qu’il n’y en a qu’un seul, les disques sont simplement concaténés
ensembles. Si on prend deux disques durs, l’un de 80 Go et l’autre de 500 on aura un volume de
580 Go.
Dans un environnement d’entreprise, on trouve le JBOD directement connectées au serveur, en
offrant ainsi, un système de stockage DAS

Figure 1005 : Baies de disques

2.5 Les avantages du DAS :


 DAS est une solution de stockage qui n’est pas cher, le prix peut être aussi simple que
l’achat de disques durs, qui ont aujourd'hui une capacité de jusqu'à 2 TB.
 Dans un environnement DAS, la mise en place du réseau, son maintien, et les
configurations des serveurs restent simples à mettre en œuvre. On utilise essentiellement
du RAID pour assurer la sécurité des données sur les disques ; deux solutions sont
proposées, l'une est "logicielle", l'autre "physique".

2.6 Les inconvénients du DAS :


 DAS n'est pas partager. Par définition, DAS est dédiée au serveur à qui il est connecté. À
cause de cela, les ressources ne peuvent pas facilement être partagées avec un autre
serveur, surtout si les disques durs son connectent directement aux châssis du serveur
 .DAS n'est pas extensible. L'extensibilité est restreinte dans plusieurs régions. D'abord,
l’enceinte lui-même sera d'habitude limitée dans la grandeur et donc dans la capacité de
stockage. Deuxièmement, la cohérence dans le serveur sera limitée par le nombre de
slot disponibles pour les cartes SCSI et des cartes SAS.

34
Solutions de stockage en réseau Chapitre 2

3 LES RÉSEAUX SAN (Réseau de Stockage)

3.1 Présentation
Le SAN, « Storage Area Network » est une architecture de réseau permettant d’interconnecter à
haut débit les serveurs et les périphériques. C’est un concept où les unités de stockage deviennent
des ressources que l’on peut affecter aux besoins des applications grâce à de nombreuses facilités
d’administration. L’allocation dynamique des ressources de stockage et de sauvegarde permet à
chaque serveur de disposer d’un espace disque et des lecteurs de sauvegardes situés n’importe où
sur le réseau.
. On notera Le schéma ci-dessous la redondance des équipements réseaux et des liens, qui
permettra de poursuivre l'exploitation en cas de défaillance d'un équipement.

Figure 55 : topologie typique d’un réseau San


La baie de stockage présente également une redondance au niveau des éléments.

Figure 56 : composants d’une baie de stockage

35
Solutions de stockage en réseau Chapitre 2

3.2 Les Composants hardwares du SAN

Les composants de FC SAN peuvent être regroupés comme suit:


 Composants 'hôte
 Composants Fabric
 Composants de stockage

Figure 55 : les composants du SAN

3.2.1 Composants 'hôte


Sont composés de serveurs et des adaptateurs qui permettent aux serveurs d'être physiquement
connectés au réseau SAN. Chaque hôte se connecte aux composants Fabric via ses adaptateurs
de bus hôte (HBA)

3.2.2 composants Fabric


C’est les composants réseau du stockage SAN, comme : les Switch, Routeurs, câbles, etc.

Et les protocoles qui les gèrent

3.2.3 Les composants de stockage


Qui comprend des sous-systèmes de disques et de bandes de stockage, et des protocoles d’E-S de
niveau «Block level» utilisés pour accéder aux appareils de stockage

36
Solutions de stockage en réseau Chapitre 2

3.3 Les Topologies du SAN

Il existe trois topologies de réseau SAN que nous allons définir.

3.3.1 Liaison Point a point


Cette topologie lie seulement deux éléments entre eux sans interaction avec d'autre élément. Cela
ne convient pas pour la distribution d'une baie de stockage dans un réseau de plusieurs machines.
Deux entités ainsi reliées disposent de la totalité de la bande passante.

3.3.2 Topologie en boucle


le réseau est en fait une boucle formée par tous les ports des machines clientes. Toutes les entités
du réseau partage la même bande passante.

3.3.3 Topologie Fabric


Elle repose sur l'utilisation de switchs SAN pour interfacer toutes les machines. Cette topologie
est la plus à même de répondre aux besoins d'utilisation d'un réseau SAN. Elle simplifie
l'interconnexion des éléments.

Figure 57 : les trois topologies du SAN

37
Solutions de stockage en réseau Chapitre 2

3.4 Caractéristiques essentielles de l’architecture SAN


 Permet aux serveurs un accès partagé à une ferme de stockage commune
 Utilise un réseau Fiber Channel séparé et spécifique au stockage.
 Assure les transferts de données stockées entre les serveurs et les dispositifs de
stockage sur le SAN, allégeant de ce fait la charge du LAN.
 Permet l’installation distante de sous-systèmes disques durs et de librairies de bandes.

3.5 Les avantages du SAN


 La connexion de l’ensemble des ressources de stockage
 Le soulagement du trafic réseau.
 L'accélération de l’extraction des données
 Capacité de stockage extensible
 L'isolation des données et de la charge de travail, les données sont protégées par des
zones.

3.6 Les inconvénients.


Malgré tous les avantages de cette nouvelle technologie, une telle infrastructure implique
quelques inconvénients. :

 Prix : bien que le coût des solutions SAN soit de plus en plus abordable la mise en place
d'une solution de stockage en réseau robuste nécessite encore un investissement matériel
et logiciel important.
 Interopérabilité: Les réseaux SAN ont longtemps souffert de problèmes d'interopérabilité.
Certains fournisseurs recommandent d'acheter tous les composants du réseau SAN auprès
d'une source unique. D'autres proposent des tests d'interopérabilité étendus et
recommandent les combinaisons de produits qui fonctionnent le mieux ensemble.

 Gestion :A mesure que les réseaux SAN augmentent en taille et en complexité, il devient
extrêmement difficile de gérer l'ensemble des composants.

38
Solutions de stockage en réseau Chapitre 2

4 Le NAS
4.1 Définition
Un serveur NAS (Network Attached Storage) est un appareil de stockage de fichier connecté à
un réseau local (LAN). Ce type d’appareil permet le stockage et la récupération de données
depuis une localisation centralisée pour les utilisateurs autorisés à accéder au réseau. Il est
possible de se connecter à ce réseau spécifique par le biais d’une connexion Ethernet standard,
ou directement en Wi-Fi.

Figure 1 : serveur NAS

Les données stockées sur un dispositif de ce type sont accessibles en continu, ce qui permet aux
employés de collaborer facilement, de répondre aux clients rapidement, et de suivre les
performances de l’entreprise en temps réel, car toutes les informations sont stockées au même
endroit
Pour configurer un serveur NAS, on utilise un programme disponible sur navigateur web. Notons
que chaque appareil est considéré sur le réseau LAN comme un nœud du réseau

4.2 À quoi ça sert un NAS ?


Les NAS peuvent être utilisés par des particuliers pour stocker des fichiers multimédias et
réaliser des backups automatiquement. De nombreuses maisons connectées reposent sur le
stockage centralisé pour les télévisions connectées, les systèmes de sécurités et autres objets
connectés de la Smart Home.
En entreprise, le stockage NAS est utilisé pour la sauvegarde, l’archivage et la récupération en
cas de désastre. Il peut aussi être utilisé pour stocker les données en sécurité avant de les
transférer vers le Cloud.

39
Solutions de stockage en réseau Chapitre 2

4.3 Les différentes catégories


On dénombre trois principales catégories de stockage attaché au réseau. Ces trois catégories se
distinguent par le nombre de disques durs, leur capacité et leur scalabilité. :

Le serveur NAS haut de gamme, ou NAS entreprise, se destine aux entreprises qui ont besoin
d’une grande capacité pour stocker de très nombreux fichiers et notamment des images de
machines virtuelles. Ce type de NAS offre un accès rapide et des fonctionnalités de clustering
.
Le midmarket, ou le serveur NAS de milieu de gamme est utilisé par les entreprises qui ont
besoin de stocker plusieurs centaines de téraoctets de données. Ces appareils ne peuvent
cependant pas être configurés en clusters.

NAS d’entrée de gamme ou desktop NAS se destine aux petites entreprises et aux particuliers
qui ont besoin d’un stockage local partagé.

Figure 3 : les catégories de NAS

Notons que les Network Attached Storage se distinguent aussi par leur fonctionnement. Certains
d’entre eux fonctionnent à partir d’un système d’exploitation standard comme
MicrosoftWindows, tandis que d’autres tournent sur l’OS propriétaire du vendeur. Ils peuvent
aussi se distinguer par leur protocole de transport des données.
Pour assurer un taux de transfert rapide sur le réseau, l’ensemble des constructeurs intègrent la
technologie Ethernet Gigabit (1Gbps). Les produits Haut de gamme sont eux équipés de
connecteur SPF 10GBps. Plus la taille de l’appareil est importante, plus il propose de ports
Ethernet compatibles.
Parmi les protocoles de partage de fichiers utilisés on compte sur le Network File System (NFS),
le Common Internet File System (CIFS) ou l’Apple Filing Protocol (AFP).

40
Solutions de stockage en réseau Chapitre 2

4.4 Topologie du NAS

Un NAS définit un produit spécifique possédant sa propre adresse IP (statique) et directement


connecté au réseau local de l’entreprise. Par conséquent, l’installation d’un matériel de ce type ne
nécessite pas la mise en place d’une infrastructure spécifique ce qui est un avantage en terme de
coût, de temps et de mains d’œuvre surtout pour les PME / PMI.
Grâce à l’utilisation de son propre système d’exploitation et de deux systèmes de fichiers, les
serveurs de stockage en réseau NAS permettent le partage d’un même fichier entre de multiples
serveurs et clients dans un environnement hétérogène, sous plusieurs version de Windows, Apple
ou bien encore les systèmes basé sur UNIX.
L’utilisation d’un NAS est adaptée aux applications faisant appel au service de fichiers comme
l’hébergement de sites WEB ou encore les serveurs de fichiers ou de messagerie.

Figure 33 : architecture NAS

Les serveurs de fichiers tendent à disparaître au profit des NAS, plus simples à sauvegarder, plus
adaptables aux besoins et plus facilement administrable. De plus, un seul serveur de stockage est
maintenant nécessaire puisque les NAS supportent plusieurs types de système de fichiers.

41
Solutions de stockage en réseau Chapitre 2

4.5 L’évolution du serveur NAS au fil des années


Au fil des années, les appareils se sont enrichi de nouvelles fonctionnalités, notamment pour
prendre en charge la virtualisation. De plus, les produit haut de gamme récents prennent en
charge la déduplication des données, l’accès multiprotocole et la réplication.
Par ailleurs, les différents vendeurs proposent désormais des systèmes de NAS en cluster.
Un système « clustered » est un système de fichier distribué sur lequel plusieurs nœuds tournent
simultanément et sont considérés comme un seul disque dur externe géant. Le clustering permet
d’accéder aux fichiers depuis n’importe quel nœud, peu importe l’emplacement physique des
fichiers.

4.6 Pourquoi le serveur NAS est idéal pour le Big Data ?


Le serveur NAS, et plus précisément le mode scale-out (ou en cluster) est idéal pour le Big Data
pour plusieurs raisons. Tout d’abord, ce type de configuration offre une grande flexibilité et
scalabilité. Si le volume de données à traiter augmente, il suffit d’ajouter des nœuds au cluster.
Par ailleurs, le stockage attaché en réseau en cluster permet de répondre à la problématique des
grandes quantités de données non structurées que les entreprises cherchent désormais à traiter.
En permettant de visualiser de larges volumes de données via un seul système fichier, le NAS
scale-out s’avère idéal pour relever ce nouveau défi.

Figure 33 : Solution de Clustering pour NAS

4.7 Les avantages du NAS


Par le passé, les entreprises stockaient leurs données sur des centaines, voire des milliers de
serveurs configurés et maintenus séparément. Désormais, il permet à de multiples clients du
réseau d’accéder aux mêmes fichiers. De plus, la scalabilité horizontale et verticale permet
d’augmenter très facilement la capacité de stockage des disques durs NAS.
Avec l’essor du Big Data, le stockage attaché au réseau est de plus en plus populaire, car il
permet aux entreprises d’accéder à leurs données de façon centralisée et ainsi de gagner un
avantage compétitif. il améliore la qualité du service client, d’accélérer les cycles de ventes, et de
se lancer dans des projets de grande envergure. Les solutions de ce type conviennent aux
entreprises de toute envergure

42
Solutions de stockage en réseau Chapitre 2

4.8 Tableau comparatif entre NAS, DAS, SAN

Type du stockage DAS NAS SAN

Facilité d’installation Ca depend l’environnement OUI NON

Protocole SCSI / FC /ATA TCP/IP FC

Transfer Object Data Document Data

Utilisation de Protocol de partage NON OUI (NFS/CIFS, etc.) NON

Partage de fichiers avec plusieurs Non OUI OUI


plateforme
Gestion centralize Ca depend l’environnement OUI OUI (utilitaire de gestion
est nécessaire)
Facilité de gestion Ca depend l’environnement OUI Non

Amelioration de l’efficacité du Non OUI OUI


serveur
Tolerance aux panes Faible Elevé Elevé

Ideale pour Petite enterprise Moyenne et grande Datacenter


enterprise

Environment d’aplication - Partage limitée -LAN -Fiber channel


-Nombres petits de serveurs -Partage en réseau -Partage en réseau
-Plusieurs plateformes - grand nombres de
-grand nombre de serveurs
serveurs

Tableau 5 : comparaison entre le NAS, DAS, SAN



43
Solutions de stockage en réseau Chapitre 2

5 Le Cloud
5.1 Définition
Le Cloud Computing est un terme général employé pour désigner la livraison de ressources et de
services à la demande par internet. Il désigne le stockage et l’accès aux données par
l’intermédiaire d’internet plutôt que via le disque dur d’un ordinateur. Il s’oppose ainsi à la
notion de stockage local, consistant à entreposer des données ou à lancer des programmes depuis
le disque dur.

Figure 6 : réseau d’entreprise connecté au Cloud

L’image du Cloud est utilisée de façon métaphorique pour désigner internet. Cette comparaison
date de l’époque à laquelle on représentait les infrastructures gigantesques des fermes de
serveurs internet sous la forme d’un grand nuage blanc, acceptant les connexions et distribuant
des informations tout en flottant.

5.2 Types du Cloud


5.2.1 Cloud Public
Un Cloud public repose sur le modèle standard de Cloud, dans lequel un fournisseur de services
rend des ressources, telles que des applications et du stockage, accessibles au grand public via
Internet. Les services de Cloud public peuvent être gratuits ou facturés à l'utilisation

5.2.2 Cloud Privé


Un Cloud privé fournit des services de Cloud aux utilisateurs autorisés via Internet ou un réseau
interne. Puisqu’il ne peut être utilisé que par un groupe d’utilisateurs clairement défini, le Cloud
privé est aussi appelé Cloud d’entreprise ou encore Cloud interne. Les utilisateurs d’un Cloud
privé bénéficient des avantages du Cloud, tels que l’évolutivité ou la flexibilité, mais profitent
aussi d’options supplémentaires de contrôle et de personnalisation.

44
Solutions de stockage en réseau Chapitre 2

5.2.3 Cloud Hybride


le Cloud Hybride est le croisement entre le Cloud public et le Cloud privé. Les entreprises
peuvent par exemple effectuer des tâches très importantes ou des applications sensibles sur le
Cloud privé, et utiliser le Cloud public pour les tâches nécessitant une scalabilité des ressources

Figure 66 : Types de Clou

5.3 Les avantages du Cloud


Le Cloud est généralement associé à une multitude d’avantages :

 La possibilité de déployer et de rendre disponibles des applications majeures et


des environnements de travail de manière immédiate. La mise à jour des
applications est systématique, et le fournisseur décharge son client de toute
responsabilité de maintenance.
 Les données peuvent être partagées, puisque tout utilisateur du Cloud peut
aisément rendre disponibles ses données à un ou plusieurs autres utilisateurs
 Un accès libre et ouvert au client, qui peut établir sa connexion de n’importe où et
avoir accès à ses données immédiatement, sans passer par la mise en place d’un
VPN (réseau privé virtuel) dans l'entreprise.
 Une liberté totale, puisque vous on est lié à notre fournisseur par aucun
engagement à long terme. Les services du Cloud sont soit facturés à la demande
ou par abonnement mensuel. nous demeurons donc libres de mettre un terme à ce
service à tout moment,

45
Solutions de stockage en réseau Chapitre 2

5.4 Inconvénient du Cloud


 Sécurité : la plateforme Cloud, si elle est externe doit être suffisamment sécurisée
pour éviter le risque d’intrusion ou de vol des données par piratage, le fournisseur
de service doit assurer des tests portant sur sa sécurité informatique et si de tes
tests sont faits de façon régulières.

 Connexion : c’est l’autre goulot d’étranglement. Si l’utilisateur n’a pas de


connexion internet, ou une connexion insuffisante, il ne pourra accéder à sa
plateforme de travail. L’idée dans ce cas est de permettre le travail sur une
application locale qui synchronise ensuite les données avec le serveur dès que
l’utilisateur a à nouveau accès au réseau. Le problème de la sécurité des données
en local se pose donc à nouveau.

 Le cadre légal: Les données transférées dans le Cloud ne sont pas forcément
présentes sur le territoire national : elles peuvent l’être, comme elles peuvent être
dans un autre pays européen. Par conséquent, sauf mention contraire du
prestataire de service, on ne sait pas précisément à quel endroit sont stockées les
données. De plus, on a aucun accès physique à ces données.

 Le cout du Cloud : Beaucoup d’entreprises ne regardent que les frais de stockage,


mais il faut également prendre en compte les frais de transferts, qui peuvent
s’avérer être importants, selon l’utilisation que l’entreprise faite du Cloud.

5.5 Cloud vs NAS


5.5.1 Sécurité des données
Si on utilise le service Cloud, nos données sont contrôlées par le fournisseur du Cloud. En
revanche, si on utilise un stockage en réseau (NAS), nous conservons nos données nous-mêmes.
Dans ce cas, nous devons tenir pleinement compte de l’importance de nos données et de notre
volonté de les stocker dans un tiers

5.5.2 Performances
Dans le cas du Cloud, les performances dépendent donc directement de la vitesse de la
connexion internet, et la vitesse peut même être inférieure
De son côté, le disque dur NAS peut être directement connecté à l’ordinateur via WiFi ou
Ethernet. La vitesse de transfert est donc beaucoup plus rapide que via internet. En revanche, la
vitesse de lecture peut être plus lente dans le cas d’une connexion au stockage attaché au réseau
via Internet.

5.5.3 Le prix
Pour un usage quotidien, le Cloud coûtera trop cher. En revanche, l’achat d’un périphérique NAS
n’est qu’un paiement fixe. Si nous souhaitons plus d'espace de stockage, nous pouvons
simplement y connecter des disques durs supplémentaires.

46
Solutions de stockage en réseau Chapitre 2

6 La technologie RAID
6.1 Presentation
Les technologies RAID (Redundant Array of Inexpensives Disks) sont des technologies qui
permettent d'utiliser plusieurs disques durs (ou SSD) afin de gagner en performances, en espace
disque ou en fiabilité.

Ces technologies sont apparues dans les années 70, sur des ordinateurs devant supporter des
pannes de disque dur et sont toujours utilisées dans ce cas de figure à l'heure actuelle, notamment
sur les serveurs dits à haute disponibilité.

Ces techniques peuvent être prises en charge aussi bien par le logiciel que par le matériel.
Dans le premier cas, c'est le système d'exploitation (et plus précisément le système de fichiers)
qui se charge de la gestion des disques durs et de la répartition des données sur ceux-ci. Dans
l'autre cas, le RAID est pris en charge par un contrôleur spécialisé, intégré à la carte mère ou
présent sous la forme d'une carte d'extension. La dernière méthode est évidemment plus rapide,
les calculs étant déportés sur une carte spécialisée au lieu d'être pris en charge par le processeur.

Il existe plusieurs types de RAID, qui ont des avantages et leurs inconvénients bien précis.

Figure 45 : Promise Pegasus2 M4 - Système RAID Thunderbolt

47
Solutions de stockage en réseau Chapitre 2

RAID nous permet de choisir la manière dont ont souhaitent utiliser notre dispositif afin qu'il
convienne à nos besoins.
la technologie RAID divise ou copie la tâche d'un parmi de nombreux disques durs (ou
simplement de deux) afin d'améliorer les performances ou de générer la redondance des données
en cas de panne du disque. Nous pouvons choisir comment le dispositif manipule les données en
configurant son mode RAID

6.2 Les termes du RAID

Pour mieux comprendre comment la technologie RAID fonctionne, nous allons tout d'abord
nous familiariser avec les termes ci-dessous :

 Le stripping :
(Entrelacement) est la séparation des données entre plusieurs disques. Les matrices RAID en
striping visent à regrouper la capacité maximale en un seul volume.

 Le mirroring :

(Mise en miroir) correspond à la copie de données vers un ou plusieurs disques. Les matrices
RAID en mirroring permettent généralement la panne d'au moins un disque de la matrice sans
aucune perte de données, en fonction du niveau RAID de cette matrice

 La tolérance aux pannes :

Permet à une matrice RAID de continuer à fonctionner (c'est-à-dire que les données stockées
dans la matrice sont encore disponibles pour l'utilisateur) en cas de panne d'un disque.
Elle permet au dispositif de rester sous tension et aux données de demeurer accessibles pendant
que le disque défaillant est remplacé.

48
Solutions de stockage en réseau Chapitre 2

6.3 Types de RAID


6.3.1 RAID 0

6.3.1.1 Définition :
Des données consécutives sont réparties sur des disques durs différents. Là encore, le système
RAID contient plusieurs disques durs, mais est reconnu comme une seule et unique partition par
le système d'exploitation. La capacité totale du RAID 0 est égale à la somme des capacités de
chaque disque dur, comme avec le JBOD. La différence avec le JBOD tient dans le fait que les
données d'un même fichier étant systématiquement réparties sur plusieurs HDDs, ce que ne
faisait pas le JBOD. Cela permet une amélioration des performances lors de l'accès à des données
consécutives, celles-ci étant lues/écrites depuis plusieurs disques durs en parallèle

Figure 55 : Le mode RAID 0

6.3.1.2 Les avantages du RAID 0


 RAID 0 offre d'excellentes performances, à la fois en lecture et en écriture
 Facile a implémenté
 Toute la capacité du stockage est utilisée

6.3.1.3 Les inconvénients du RAID 0


 RAID 0 n'est pas tolérant aux pannes. Si un lecteur tombe en panne, toutes les données de
la matrice RAID 0 sont perdues

49
Solutions de stockage en réseau Chapitre 2

6.3.1.4 Application de RAID 0:


RAID 0 est idéal pour les utilisateurs qui nécessitent une vitesse et une capacité maximales. Les
éditeurs de vidéo travaillant avec des fichiers très volumineux peuvent utiliser RAID 0 lors de
l'édition de plusieurs flux vidéo afin d'obtenir des performances de lecture optimales. Une
matrice RAID 0 convient plus à des personnes travaillant activement avec des fichiers (par
exemple les éditeurs vidéo) et ne doit pas être utilisée comme une simple solution de stockage et
de sauvegarde ou sur des systèmes vitaux.

6.3.2 RAID 1

6.3.2.1 Définition :
Le RAID 1 repose sur deux disques durs et sur un simple système de mirroring. Le
contenu d’un disque est recopié entièrement sur le second, ce qui assure une copie
complète de ses données en cas de panne du premier disque. Il n’y a en revanche aucunes
performances supplémentaires grâce à ce système puisque c’est une simple sauvegarde.
Bien entendu il faut que le second disque ait une capacité au minimum équivalente à celle
du premier disque.

Figure 336 : le mode RAID1

6.3.2.2 Les avantages


 il offre une excellente vitesse de lecture et d'écriture par apport au un seule lecteur
 En cas de défaillance d’un lecteur, il n’est pas nécessaire de reconstruire les données, il
suffit de les copier

50
Solutions de stockage en réseau Chapitre 2

6.3.2.3 Les inconvénients


 la capacité de stockage effective ne représente que la moitié de la capacité totale du
disque, car toutes les données sont écrites deux fois

6.3.2.4 Application de RAID 1:


RAID 1 fournit une sécurité maximale des données en cas de panne d'un seul disque mais Étant
donné que les données sont enregistrées deux fois, les performances sont légèrement Réduites
lors de l'écriture. RAID 1 est un bon choix lorsque la sécurité est plus importante que la vitesse

6.3.3 Raid 5

6.3.3.1 Définition
Grappe redondante de disques indépendants permettant de créer un volume combinant au moins
3 disques, enregistrant les données et les informations de parité sur tous les disques. Si l'un des
disques tombe en panne, le système peut être reconstruit à l'aide de la parité des autres disques,

Figure 666 : le mode RAID 5

51
Solutions de stockage en réseau Chapitre 2

6.3.3.2 Les avantages


 Les transactions de lecture de données sont très rapides, tandis que les transactions
d'écriture de données sont un peu plus lentes (en raison de la parité à calculer)
 Si un lecteur tombe en panne, vous avez toujours accès à toutes les données.

6.3.3.3 Les inconvénients


 C’est une technologie très complexe
 En cas de défaillance de disque, le processus de récupération prendra beaucoup de temps

6.3.3.4 Application de RAID 5:


RAID 5 combine sécurité des données et utilisation efficace de l'espace disque. La panne d'un
disque n'entraîne pas d'interruption de service car les données sont lues à partir de blocs de
parité. RAID 5 est utile pour l'archivage ainsi que pour les personnes qui souhaitent un certain
niveau de performance et ont besoin d'avoir constamment accès à leurs données, par exemple les
éditeurs vidéo.

6.3.3.5 Tableau comparatif entre raid 0 ,raid 1 , raid 5

Type de RAID RAID 0 RAID 1 RAID 5

Performances Amélioration en Amélioration en lecture, Amélioration en lecture et écriture,


lecture et écriture sous conditions inférieure à celle obtenue avec le RAID 0,
mais supérieure à celle obtenue avec le
RAID 4

Espace disque Somme des Pas d'amélioration Somme des capacités de tous les HDD, sauf
capacités des HDD un

Résilience aux Pas d'amélioration Excellente : survit à autant Minimale : survit à la panne d'un seul HDD
pannes de pannes qu'il y a de
HDD, sauf un

52
Solutions de stockage en réseau Chapitre 2

6.3.4 Raid 1+0

6.3.4.1 Définition
Le RAID 10, également appelé RAID 1+0 consiste à assembler deux ou plusieurs unités RAID 1
en un ensemble RAID 0. En clair, deux disques durs sont assemblés en RAID 1, deux autres
disques durs sont assemblés de manière identique et ainsi de suite. Il faut donc un minimum de
quatre disques et toujours en nombre pair. Une grappe ainsi assemblée forme ainsi une unité
logique qui sera associée avec d’autres grappes pour permettre un entrelacement comme c’est le
cas d’un système RAID 0. La redondance des données dans chaque sous-unité permet de garantir
leur sécurité, tandis que la répartition des données sur plusieurs unités logiques accélère la
lecture et l’écriture

Figure 55 : Le mode RAID 10

6.3.4.2 Les avantages


 En cas de problème avec l'un des disques d'une configuration RAID 10, le temps de
reconstruction est très rapide, car il suffit de copier toutes les données du miroir sur un
nouveau lecteur

6.3.4.3 Les inconvénients


 La moitié de la capacité de stockage est dédié à la mise en miroir. Donc il s’agit d’un
moyen de redondance très couteux

53
Solutions de stockage en réseau Chapitre 2

6.3.4.4 Application du RAID 10


RAID 10 fournit de bonnes vitesses en raison du striping de RAID 0 mais réduit de moitié la
capacité disponible d'un dispositif (en supposant que tous les disques dans la matrice aient la
même capacité

7 Conclusion

Au vu de tout ce qui précède en peut déduire les points suivants :

 La majorité des solutions existantes présentent des limites et des contraintes, surtout en
terme de sécurité, le cout, la ; maintenance, la gestion …..
 Les technologies SAN et NAS sont les solutions qui répondent le plus aux besoins des
sociétés actuel notamment en sécurité et flexibilité
 Le NAS dépasse le SAN Grace a ca facilité d’implémentation et de gestion et même en
prix et cout de maintenance d’où notre choix se base, et dans les chapitres suivants nous
allons expliquer plus cette solution et comment l’exploité en faveur de notre entreprise

54
Solutions de stockage en réseau Chapitre 2

https://www.supinfo.com/articles/single/1176-raid-ses-differents-types

https://missarte.wordpress.com/les-inconvenients-du-cloud-computing/

https://storageengineer.blogspot.com/2013/05/san-components.html

https://www.lemagit.fr/definition/Direct-Attached-Storage-DAS

pdf

https://www.lebigdata.fr/definition-cloud-computing

https://www.petite-entreprise.net/P-3714-83-G1-le-cloud-computing-les-avantages-et-les-
inconvenients.html

https://wapiti.telecom-
lille.fr/commun/ens/peda/options/st/rio/pub/exposes/exposesrio2003/Bigenwald-
plichon/index.html

55
Solutions de stockage en réseau Chapitre 2

https://searchstorage.techtarget.com/answer/SAN-NAS-security-considerations

https://www.macway.com/fr/product/29057/promise-pegasus2-m4-systeme-raid-thunderbolt-
2-4-x-1-to.html

http://www.infonitec.com/definition-informatique-telecom/definition-informatique-
telecom.php?id=678

https://www.ontrack.com/fr-be/recuperation-donnees/raid/raid-1/

https://www.prepressure.com/library/technology/raid

http://www.journaldunet.com/solutions/0506/050601_qr_serial_attached_scsi.shtml

http://igm.univ-mlv.fr/~dr/XPOSE2013/Virtualisation_du_stockage_SAN_via_SVC/san.html

56