Vous êtes sur la page 1sur 3

1ere Journée scientifique et technique du CFMS Jeunes et du groupe jeunes de l’AFPS 03/04/19

Journée Scientifique et technique du CFMS Jeunes et du groupe jeunes de l’AFPS sur le thème :
A la frontière entre géotechnique et parasismique.

Mercredi 3 avril 2019


De 09h00 à 17h
ENCP
l’IFSTTAR - Marne la Vallée

Conférence offerte par le CFMS jeunes comme célébration de son premier anniversaire en collaboration
avec l’AFPS visant promouvoir les travaux réalisés en tant que recherche en géotechnique et parasismique
par des professionnelles et des étudiants dans le comité.
Comme ouverture à la conférence, les 2 groupes, le groupe jeune de AFPS et le CFMS Jeunes présentent
et introduisent la journée et ses interventions et ils font aussi une invitation à rejoindre les groupes, ouverts
à des nouveaux étudiants, chercheurs et jeunes travailleurs.
Ces interventions sont énumérées et décrites à continuation :

1. Modéliser la propagation des ondes sismiques dans les sols ; FEM, BEM, SEM et Cie.
Jean François SEMBLAT (ENSTA).

Dans cette intervention, M SEMBLAT définie les partis à interagir pendant un évènement
sismique : les origines, les sols, la propagation des ondes, les structures et l’analyse de ISS
(interaction sol-Structure).

Il décrit 3 différents types de modélisation et solution mathématique, les FEM, le BEM (Boundary
Elements Methods), le SEM (Spectral Elements Methods), de même il donne les différences entre
ces modelés, ses avantages et ses contres, en faisant une importance dans les problèmes de
modélisation dans le changement de couches de sols dans les logiciels, avec des couplages des
différentes modelés plus simples, pour trouver une modélisation la plus proche aux conditionnes
réelles des structures.

2. Méthodes d’ingénierie pour l’étude du risque de liquéfaction sous séisme.


Ziad KTEICH (Tractebel Engie)

Cette intervention a consisté à une introduction à la recherche de doctorat sur les problématiques
de séismes dans les sols saturés et sa probabilité et potentielle de liquéfaction sur conditionnes
spécifiques de sols et de chargement.
Il montre le résultat de expérimentations faites avec des échantillons de différents types de sol en
conditionnes saturées et sa vérification avec des formules trouvés dans la bibliographie consultée ;
Comme résultat de son travail, il donne un tableau avec la liste de sols analysés et les propriétés
trouvées.

3. Retour d’expérience, réalisation d’un écran de soutènement sismique discontinu.


Pierre-Jean HOUSSE (Botte Fondations)

Présentation axée à montrer les résultats et validations des recherches et modélisation des parois du
type berlinoise, parisienne et de pieux sécantes sur chargement de poussé de sol selon deux types
1ere Journée scientifique et technique du CFMS Jeunes et du groupe jeunes de l’AFPS 03/04/19

différentes de model, le pieu modélisé sur tout sa hauteur, et le pieux modélisé sur la hauteur de la
fouille.

4. Exemples de problèmes posés dans la justification des ouvrages mêlant géotechnique et


parasismique.
Fahd CUIRA (Terrasol)

Ciblé à présenter les nouvelles perspectives et défis constructives en France par rapport aux ISS et
IFS (Interaction fluide-Structure) et les problèmes plus typiques dans ces modélisations et analyses.

5. Etude expérimentale en centrifugeuse du comportement d’un groupe de pieux sous séisme.


Jesus PEREZ HERREROS (Terrasol)

Présentation des résultats de la recherche faite en collaboration entre l’école Centrale de Nantes et
l’IFFTA Nantes pour le développement et performance d’un groupe de pieux modelés dans la
centrifugeuse de l’IFFTAR Nantes.
L’intervenant a présenté la centrifugeuse et ses essais comme une source de bons résultats pour
valider les recherches en tant qu’une façon simple et proche au comportement réel du sol.
Il a montré le fonctionnement de centrifugeuse et le calcul de paramètres et valeurs selon le facteur
d’échelle travaillé dans l’expérimentation.

Il présente l’expérimentation et modélisation de 5 pieux selon la configuration suivante, dedans 3


couches de matériel composés par une couche base de sable, une couche d’argile (kaolinite SC) et
une dernière couche superficielle de sable et sa comparaison avec des résultats de modélisation
FEM et quelques informations possédées par des écoles.

Figure 1. Configuration de Pieux

Comme de conclusion importantes dans la présentation, il présente la fiabilité des résultats dans la
centrifugeuse, comme un essai qui prise en compte le comportement non –linéaire du matériel, en
permettant faire des études paramétriques et la facilité d’accéder à des grandeurs physiques
couramment nécessaires et mesurés.

6. Modélisation Semi-analytique de la réponse d’un pieu sous chargement latéral et cyclique :


application aux monopieux d’éoliennes en mer.
Anaïs LOVERA (ENPC)

Comme la conférence la plus importante et proche à mon actuel projet, Mme. LOVERA présente
son travail de doctorat sur le comportement de pieux en roche tendre en tenant en compte différents
paramètres et modelés de chargement et comportement.
1ere Journée scientifique et technique du CFMS Jeunes et du groupe jeunes de l’AFPS 03/04/19

Elle fait une distinction entre des différents effets sous chargements cycliques et séismiques
présentés dans le tableau suivant afin d’éviter des confusions :

Distinction Cyclique Seismic


Hysteresis =
Stress =
Frequency < 1Hz 10 Hz
Duration Prolongée Minutes
Intertie Négligeable
Table 1. Distinctions de Chargements cycliques et Séismique

Pour la conception selon comportement cyclique, Lovera donne des modèles différents selon soit
l’analyse à faire.

Implicite :
- MACRO : Modèle d’hyper-élasticité.
- LOCAL : Modèles d’énergie, dégradation de couvres P-Y et la méthode de « Three
Curves » (SOLCYP).
- FEM : Complexes lois constitutives.
Explicite :
- MACRO : Relations entre y et le nombre de cycles
- FEM : analyses de dégradation cyclique, modèles de sols UDCAM, PDCAM

Lovera fait un accent sur les différents facteurs à tenir compte qui sont généralement oubliés,
comme l’analyse de creeping vs fatigue, les modèles rhéologiques.

Comme des conclusions, elle a réalisé ses validations in-situ avec des pieux onshore (Montrés en
images) en roches à faibles résistances et montre la formation des couches de roche fragmenté par
des pieux battus proportionnelles aux épaisseurs de pieux, facteur à analyser aussi dans les
modélisation FEM, en donnant la référence de l’importance du procès d’installation dans l’analyse
a posteriori.

Dans l’intention de donner des conclusions générales sur la conférence, j’avoue l’importance d’assister à
cette type de journées en tant que moyen d’actualisation de procédures, techniques et avances de recherche
ainsi comme un moment pour faire des connaissances avec des autres ingénieurs et professions concernées.
Par rapport à les 2 dernières interventions, j’ai pu faire des contacts avec Mlle. Lovera afin de partager nos
résultats et générer un futur réseau aussi bien pour nous que pour nos respectives entreprises et projets. J’ai
fait aussi une petite liste de nouvelles références à suivre pour développer plus profondément mon projet et
actualiser ses auteurs.
De plus, je confirme ma volonté de faire partie de CFMS en faisant une postulation à le comité.

Miguel MORENO
Etudiant Stagiaire à SAIPEM S.A
A Montigny le Bretonneux
Le 03/04/19