Vous êtes sur la page 1sur 11

Le concept et la

technique du style
« battu par les vents »
Par Robert Steven

Le style « battu par les vents » n’est pas simplement représenté par un trainte vécus par un arbre  «  battu par les vents ».
arbre incliné dont toutes les branches se dirigent dans une même di- Les conditions d’environnement spécifiques qui ont créé le mouve-
rection. Il devrait plutôt indiquer de façon convaincante s’il suggère des ment désiré doivent être prises en compte, bien qu’elles soient pro-
« coups » de vent ou si le vent souffle en continu . Ce deuxième cas de- pres à l’esprit de l’artiste qui conçoit le bonsaï. Quand le placement
vrait montrer une évocation du vent plus réaliste, si elle est réalisée avec de toutes les branches et du feuillage sera tel que le bonsaï suggè-
la technique appropriée. Dans le silence, il y a du mouvement, dans le rera le souffle du vent de façon convaincante – qu’il représente un
mouvement, il y a du rythme ! vent doux, un ouragan ou une tornade – alors et alors seulement,
Le style « battu par les vents » est l’un des plus impressionnants en on pourra parler de style « battu par les vents ».
bonsaï, exigeant un niveau élevé de technique et une bonne com-
préhension de la Nature. Il est très difficile à réaliser de façon con-
vaincante sans maîtriser d’abord la technique suffisante. Faire une
première mise en forme en appliquant les principes du style « battu
par les vents » n’est pas suffisant pour suggérer le caractère et la con-

52 BONSAÏ
Ce bonsaï dépeint un arbre sur lequel souffle un vent doux.
Ce qui montre cet effet du vent, ce sont les extrémités du feuillage qui descendent et la plupart
des branches qui sont encore en place.

Ce bonsaï exprime le souffle d’un vent violent ou même d’un ouragan.


Le coup de vent est si fort que la structure entière des branches et même du tronc a plié.
L’effet dépeint ici pourrait être celui d’un vent continu, comme le vent soufflant de l’océan sur une plage.
BONSAÏ 53
Un autre type d’image pourrait suggérer l’idée que le vent souffle régulièrement d’une direction, mais qu’il ne souffle pas nécessairement à
ce moment. Dans ce cas-ci, la forme implique plutôt les facteurs environnementaux. Dans de telles conditions, même un bonsaï droit formel,
une cascade ou d’autres styles peuvent indiquer cette sorte d’histoire par la structure de ramification.
Les deux pins ci-dessus poussent de façon différente,
mais tous les deux ont été formés par le souffle continu du vent.
L’apex plus plat du pin de droite est dû aux charges lourdes et permanentes de neige pendant l’hiver.

Cet arbre suggère le souffle continu du vent et certaines forces de la Nature ont détruit la partie gauche.
Après la transformation, la nouvelle ramification et le feuillage ont été mis en place afin de suivre le système de racines, mais l’arrangement
équilibré des feuilles n’exprime pas l’existence de vent.
54 BONSAÏ
Vous pourriez aussi penser qu’un bonsaï en style penché
suffirait à exprimer l’effet du vent continu, mais la sugges-
tion d’un vent soufflant ne serait pas vraiment exprimé.
Le style penché en bonsaï est basé sur les principes de la
Nature, tandis que dans le style « battu par les vents » il y
a une notion de déséquilibre, d’anti-gravité ou de quelque
chose qui semble aller à l’encontre de la physiologie nor-
male des plantes.
Ces deux concepts de « l’anti-équilibre » et « l’anti-gravité »
sont importants pour suggérer l’action du vent ou sa force
extraordinaire dans une composition.

Un tel arbre dans la Nature peut être une bonne inspiration pour le style « battu par les vents » en bonsaï.
Le vent continu et fort, soufflant toujours de la même direction, a dessiné cet arbre dont on peut s’inspirer pour suggérer
un environnement de façon convaincante.

Ces arbres en haut de la colline pourraient avoir été affectés par le vent,
mais le système de racines qui se développent vers la source a également induit la position inclinée des troncs.

BONSAÏ 55
La position et l’aspect de ce
bonsaï suggère un arbre dans la
Nature qui pousserait dans des
conditions qui forcent le tronc et
le feuillage à se pencher pour re-
chercher la lumière du soleil.
Mais il n’est certainement pas
convaincant en style «  battu par
les vents ».

Les différentes compositions du


tronc, des branches, des brindilles
et des feuilles peuvent suggérer
différentes histoires dans le tra-
vail. Pour faire des bonsaï en style
«  battu par les vents », je recom-
mande d’employer des feuillus
avec beaucoup de petites bran-
ches, ceux qui sont plutôt à crois-
sance lente. Les conifères ne sont
généralement pas appropriés
pour ce style, excepté pour créer
un effet où le vent a affecté la for-
me plutôt que de suggérer que le
vent est en train de souffler.

La ligature et la méthode « tailler


et laisser pousser » sont indis-
pensable pour travailler ce style.
La méthode « tailler – et laisser
pousser » formera la ligne dynamique des sous-branches et des brindilles tandis que la ligature sera employée pour donner
la direction des branches, des sous-branches et des brindilles.

La direction des branches est formée par la ligature, mais la structure est donnée, de préférence,
par la technique du « tailler et laisser pousser » pour renforcer l’impression.

56 BONSAÏ
Voici quelques points importants pour ce style : 3. Il peut y avoir des branches poussant contre le vent, mais il de-
1. Plus les coups de vent sont forts, plus les branches, les sous- vrait y avoir une inversion drastique de direction, obtenue avec la
branches et les brindilles de la partie supérieure devraient pous- technique du « tailler – et laisser pousser ».
ser vers le haut comme pour le style « balai ». La redirection devrait être opposée à la direction du vent et pointer
C’est le point crucial du soi-disant anti-équilibre et du concept anti- vers le haut. Toutes les fines branches sur ces branches devraient se
gravité des bonsaï « battus par les vents » parce que c’est la seule développer plus vers le haut que sur les autres branches. En fait c’est
condition pour suggérer la vision du mouvement. le point clé pour illustrer l’effet de souffle du vent violent qui tend à
tirer les objets vers le ciel. Considérez les exemples suivants : vous
pouvez observer l’effet quand une dame avec un parapluie ouvert
est poussée par un vent violent.
Sa jupe s’envolera et le parapluie se retournera.
Ainsi le vent ne souffle pas horizontalement,
mais légèrement du haut vers le bas,
puis repart vers le haut après
avoir frappé le sol.

2. Pour dépeindre un vent doux, les fines branches iront vers le Cela explique également comment un arbre peut être déterré pen-
bas. Dans ce cas, les branches n’auront pas trop de mouvement dant un ouragan.
– on suppose donc que le vent n’est pas assez fort pour déplacer
les branches principales, sauf les fines branches et les extrémités. 4. Le feuillage ne devrait pas être trop dense mais plutôt très clair-
Une telle condition ne se produira pas dans la Nature parce qu’elle semé, particulièrement sur les extrémités des branches (laissez
va à l’encontre de la physiologie normale, elle suggère en effet éga- les nouvelles pousses filer assez loin de sorte que la construction
lement l’illusion du mouvement. et le caractère des pousses soient clairement exposés et le mouve-
ment évident.

5. Pour accroître l’impression, utilisez un pot peu profond et large


pour évoquer l’ environnement.
En employant des herbes comme élément de compagnie, faites très
attention : les herbes qui ne montrent aucun mouvement vont à
l’encontre d’ un paysage subissant des vents forts et continus.

BONSAÏ 57
Les croquis suivants et la simulation illustrent les différents thèmes
qui peuvent être exprimés par la ramification et les arrangements
du feuillage.
En modifiant ces structures, les différents genres d’effets de vent
peuvent facilement être visuellement suggérés.

C’est un style incliné commun sans aucun souffle de vent.


On peut voir par son équilibre physique que sa structure a été créée dans des conditions normales.

C’est un style « battu par les vents » balayé par un vent doux.
Il n’est pas assez fort pour déplacer les branches primaires, seulement quelques petites branches sont affectées et les pousses
sont toujours descendantes sous l’effet léger de « l’anti-équilibre ».

58 BONSAÏ
C’est un « battu par les vents » balayé par un vent fort avec toutes les petites branches et les pousses vers le haut de la
façon « anti-équilibre ». Le caractère principal qui accroît cette suggestion,
ce sont les branches qui se retournent de façon drastique,
ce qui évoque un vent violent.

C’est un nouveau « battu par les vents » formé par les facteurs environnementaux, en raison du souffle permanent du vent - mais le vent ne souffle pas
à l’heure actuelle. Ceci peut être dit par l’observation de la structure de ramification qui montre toujours la direction de pousse « d’ anti-équilibre » et
qui semble différente de la physiologie normale des plantes, mais les pousses et le feuillage présentent l’aspect d’une scène d’équilibre naturel.

BONSAÏ 59
Ci-après, quelques créations illustrant différentes nuances thématiques.
Ce n’est pas un bonsaï de style « battu par les vents » normal, bien que toutes les branches poussent d’un seul côté, pas le moindre effet repré-
sentatif du souffle du vent. L’aspect indique un accident qui aurait pu détruire toutes les branches de la partie gauche, ainsi la nouvelle structure
de ramification est établie pour obtenir un nouvel équilibre.

On ne ressent pas le souffle du vent dans cette création, mais le style est
formé comme si un vent continu soufflait sur cette colline dégagée.

60 BONSAÏ
Le style « battu par les vents » n’est
pas seulement caractérisé par une
position inclinée.
Il peut être créé avec des cascades
ou n’importe quel autre style d’ar-
bre, qui, dans la Nature, peut subir
le souffle du vent.

Ces arbres n’expriment pas le


souffle du vent, c’est évidemment
la configuration du terrain qui a
induit l’érosion, d’où l’inclinaison.

BONSAÏ 61
Cet article est extrait d’une partie du premier
livre de Robert Steven : « Vision of my soul ».
Ce n’est pas un livre sur « comment faire », mais
un livre concernant le « pourquoi » en expli-
quant le concept artistique derrière le « manuel
des règles ». Bien d’autres styles sont décrits
dans ce livre, tels que le style du « lettré », celui
des plantations de groupes, celle des penjing,
etc… Il est disponible, en anglais, dans la librai-
rie de Jardin PRESS

La culture et l’entretien d’un bonsaï en style « battu par les vents » n’est pas chose facile. Nous devons travailler constamment et réguliè-
rement parce que les nouvelles pousses et le feuillage tenteront de reprendre leur équilibre naturel de croissance et les pousses minces
et longues auront tendance à s’épaissir. Ainsi la meilleure façon de prendre soin de tels bonsaï, c’ est de veiller constamment à former de
nouvelles pousses minces. Il est également bon de défolier périodiquement.

Le soleil du matin est brillant sur les épaules,


Le vent d’automne souffle dans les cheveux,
Le chuchotement n’a aucune couleur,
Pourtant le rythme est là…

Tarif préférentiel
pour les bonsaï clubs
terre - outillage - nouveautés

62 BONSAÏ