Vous êtes sur la page 1sur 45

INST

TITUT SSUPERIE
Rapp
port de stage  EUR
  DES ETUD DES TEC
CHNOLO
OGIQUES 
DE SSFAX DEEPARTEM
MENT G
GENIE CIVIL 
               
    
 
                                        

  Rap
pport d
de stagee de perfection
nnement
  DU 09‐01‐‐2018 au 09‐02‐2018

Encadrreur du stagge : Ahmed Gargouri 

Adressse : route m
mahdia km 1
1 à immeub
ble Wissem,, 
app23 3099 Sfax‐TTunisie
E‐mail : tesco.sarll@gmail.co
om

ARE PAR ::                         YA
PREPA ASMINE GARGOURI 
 
 
 
017 / 2018 
ANNEE UNIVEERSITAIREE :       20
 

Rapport de stage 1
Rapport de stage 
 

 
Remerciement  
 
Je souhaite adresser mes remerciements les plus sincères à toute
personne qui m’a apporté son aide et qui a contribué à l’élaboration
de ce stage de perfectionnement.

Je souhaite remercier mon encadrant M.GARGOURI AHMED, qui m’a


encadré avec patience et pertinence durant la réalisation de ce
travail. Ses conseils m’ont été bien utiles, non seulement pour la
réalisation du projet et pour la rédaction de ce rapport mais aussi
pour ma formation personnelle.

Rapport de stage 2
 
Rapport de stage 
 

Sommaire  
I. Introduction  
II. Présentation de l’organisme de stage et de projet  
1. Présentation de l’organisme de stage  
a. Information générale  
b. Activité  
c. Ressources humaines 
d. Principaux matériels  
e. Principaux logiciels  
f.         Principaux références 
2. Présentation du projet   
III. Conceptions et pré‐dimensionnements de la structure 
1.Introduction  
2.Conception structurale  
a. Critères de choix  
b. Choix de l’ossature du bâtiment 
3.Pré‐dimensionnements  de la structure  
a. Pré‐dimensionnement des poteaux et des semelles 
b. Pré‐dimensionnement des poutres  
c. Pré‐dimensionnement des raidisseurs  
d. Pré‐dimensionnement des planchers  
IV. Réalisation des plans de coffrages et de fondations  
V. Hypothèses de calcule et évaluations des charges  
1. Introduction  
2. Hypothèse de calcul 
3. Caractéristiques des matériaux 
a. Béton  
b. Acier 
4. Dimensionnements et ferraillages : 
a. De la superstructure 
b. A l’ELU 
c. De fondations  
5. Combinaison de calcul 
6. Evaluation des charges  

Rapport de stage 3
 
Rapport de stage 
 

a. Charge permanente  
b. Charge d’exploitation  
7. Calcul manuel :  
a. Calcul manuel de la poutre « C1 » 
b. Calcul manuel de la poutre « A6 » 
c. Plan de ferraillage manuel 
8. Vérification de calcul manuel selon le logiciel arche ferraillage  
a. Vérification de la poutre « C1 » 
b. Vérification de la poutre « A6 » 
VI. Conclusion  
   

Rapport de stage 4
 
Rapport de stage 
 

 
I. Introduction : 
 

Le stage de perfectionnement représente l’avant dernière phase du cycle de formation


au sein de l’Institut Supérieur des Études Technologiques de Sfax (ISET). Il consiste à
appliquer l’ensemble des connaissances acquises tout le long mes trois semestres
universitaires sur un projet réel du domaine de Génie Civil.

Le projet faisant le sujet de mon étude consiste à concevoir et dimensionner l’ossature


d’une villa, situé à Tunis.

En effet ce projet s’étend sur une superficie de 416 m².

Il comprend :

 Un garage : de surface 167 m².


 RDC : de surface 247 m² qui se compose d’une cuisine, un séjour, une salle de
bain, une suite de nuit et un hall et salon à double hauteur avec un escalier et
une terrasse couverte aussi une piscine.
 Un étage : de surface 244 m² qui se compose de 2 chambres, une suite de nuit,
une salle de bain, 2 terrasses couvertes, un vide sur salon et sur hall et une
passerelle.

Rapport de stage 5
 
Rapport de stage 
 

II. Présentation de l’organisme de stage et du projet : 
Cette partie comporte les deux parties suivantes :

 La présentation de l’organisme de stage au sein duquel on a passé notre stage


de perfectionnement.
 La présentation du projet étudié lors du stage.
 
1. Présentation de l’organisme de stage : 
a. Information générale : 
TESCO est l’abréviation de "TUNISIAN ENGINEERING SERVICES COMPANY" situé à
Immeuble Wissem, App23 3099 Sfax‐Tunisie. TESCO est joignable soit par Téléphone
sur +21674444739, soit par email sur tesco.sarl@gmail.com

b. Activités : 
Créé en 2014, TESCO est un bureau d’études en génie civil et industriel dont le siège
social est basé à Sfax. Le métier du bureau d’études TESCO consiste à contribuer aux
stratégies de développement, à mener les missions d’études d’avant projet et
d’exécution de projets civils et assurer des missions d’ingénierie dans divers domaines
civils et industriels. Les principales activités de TESCO sont :
 Conception et études des projets civils et industriels.
 Pilotage et suivie des projets.
 Expertises, pathologie et rénovation des projets et des ouvrages.
 Etude de la structure métallique et béton armé des bâtiments industriels.
 Expert dans le domaine des briqueteries, usines d’alimentation animales et
agroalimentaires.
 Expert dans la conception des hangars et silos de stockage.
L’activité TESCO consiste à contribuer à des stratégies de développement, la réalisation
de missions d’étude d’avant‐projet en génie civil et d’effectuer des opérations

Rapport de stage 6
 
Rapport de stage 
 

d’ingénierie et de topographie dans des contextes civiles. TESCO dispose de références


dans des différents pays du Maghreb, l’Afrique et le Moyen Orient.
c. Ressources humaines : 
TESCO est composé de :
 Deux ingénieurs civils entre 2 et 15 ans d’expériences,
 Un ingénieur fluide 15 ans d’expérience,
 Un ingénieur énergétique 3 ans d’expérience,
 Quatre techniciens en CAO/DAO entre 2 et 10 ans d’expérience, + Trois agents
administratifs.

d. Principaux matériels 
TESCO dispose des équipements suivants :
 Dix computers et portable PC.
 Trois imprimantes canon.
 Un traceur design jet 7000.
 Une imprimante Brother A3.
e. Principaux logiciels 
TESCO utilise les logiciels suivants :
 Autodesk Robot Structural Analysis Professional 2011 .
 Graitec OMD 2018.
 Géo5.
 Revit Structure 2017.
 Tekla structure V.21.
 AutoCAD 2015 – Français.
 SAP2000.
 Alizé LCPC.

Rapport de stage 7
 
Rapport de stage 
 

f. Principales références : 
 
i. Usines de briques 
 Conception, Etudes et suivi d’exécution de la structure métalliques et béton
armé ainsi que la fondation d’une usine de brique de capacité 300
T/jour.Fabriquant : Morando
 Conception, Etudes et suivi d’exécution de la structure métalliques et béton
armé ainsi que la fondation d’une usine de briquede capacité 800t/jour.
Fabriquant : Cleia
 Conception, Etudes et suivi d’exécution de la structure béton armé ainsi que la
fondation d’une usine de brique de capacité 1200t/jour. Fabriquant : Cleia
ii. Usines d’aliments animales 
 Conception, Etudes et suivi d’exécution du renforcement de la structure en
béton armé d’une ancienne usine de farine
 Conception, Etudes et suivi d’exécution de la structure métalliques et béton
armé ainsi que la fondation d’une usine de nutrition animale.
iii. Silos et hangars de stockage 
 Etude de la structure de l’hangar de stockage de l’usine de ciment COLACEM
Italy.
 3 Conception et étude des fondations des stations de refroidissement entre Onal
et Coucal au Gabon.
 Conception, Etudes et suivi d’exécution de la structure métalliques et béton
armé ainsi que la fondation d’un hangar de 2600 m2
 Conception, Etudes et suivi d’exécution de la structure métalliques et béton
armé ainsi que la, fondation d’un hangar de 2000 m2
iv. Ouvrages hydrauliques 
 Etude de 480 ouvrages hydraulique coulés sur place pour le projet de mise à 2 x
2 voies Azizia‐Nalut

Rapport de stage 8
 
Rapport de stage 
 

v. Station d’épuration et réservoirs d’eau potable 
 Etude structure et béton armé d’une station d’épuration et d’un réservoir d’eau
potable pour le projet de construction de 400 logements dans la zone de Abou
sorra,Zawya, Lybie
2. Présentation du projet : 
Le projet faisant l’objet de ce stage est une villa située à Tunis.
Les plans d’architecture et des images 3D ci‐dessus expliquent bien les différents
composants du projet :


Rapport de stage 9
 
Rapport de stage 10
Rapport de stage 11
Rapport de stage 12
Rapport de stage 
 

III. Conception et pré‐dimensionnement de la structure : 
1. Introduction : 
La conception d’une structure en béton armé représente une phase primordiale avant
le dimensionnement des éléments structuraux. Dans cette phase parait l’esprit et
l’effort du technicien pour pouvoir faire une coordination entre les contraintes
architecturales et les exigences structuraux, car il est amené à respecter la répartition
des espaces dans le bâtiment (cloisons, portes, fenêtres), et ceci en assurant la stabilité
et la rigidité de la structure, tout en respectant les contraintes budgétaires du projet.

2. Conception structurale : 
a. Critères du choix : 
La conception de la superstructure a été réalisée en respectant les critères suivants :
 Assurer la sécurité des individus.
 Respecter au mieux les plans architecturaux pour conserver l’aspect esthétique
du bâtiment. En effet, l’emplacement des poteaux ne doit en aucun cas gêner
l’usage fonctionnel de l’architecture.
 Prendre en compte les données géotechniques. La portance du sol moyenne est
égale à 0.2 MPa.
b. Choix de l’ossature du bâtiment : 
Après une analyse des différents systèmes porteurs et planchers et en se basant sur les
critères de choix mentionnés ci‐dessous, on a opté pour la superstructure suivante :
 Une ossature associant les systèmes poutres‐poteaux pour l’ensemble de la
structure. Les ossatures poutres‐poteaux sont composées d’éléments porteurs
verticaux (poteaux) et horizontaux (poutres) supportant un plancher. Elles sont
les plus utilisées en Tunisie et se caractérisent par la facilité d’exécution et leur
économie relativement à d’autres systèmes. Ces ossatures s’adaptent aux
constructions présentant des irrégularités dans leurs architectures.

Rapport de stage 13
 
Rapport de stage 
 

 Un plancher nervuré avec corps creux pour les planchers haut de notre
structure : C’est l’ensemble constitué de nervures et de corps creux. Les
nervures reposent sur des poutres principales ou des voiles. Ce type de plancher
demeure le plus répondu. Parmi ces avantages, on distingue : la légèreté,
l’isolation thermique offerte, l’économie de bois de coffrage...
 Le choix du type de la fondation est fait en se basant sur les données
géotechniques fournies par le bureau d’étude. La solution retenue est une
fondation superficielle avec semelles isolés.

3. Pré‐dimensionnement de la structure : 
a. Pré‐dimensionnement des poteaux et des semelles : 
Le poteau est un élément essentiel de la structure, généralement vertical, rarement
incliné, qui a une longueur grande par rapport aux autres.

Pour les poteaux, le pré‐dimensionnement se base sur l’élancement mécanique. La


dimension minimale du poteau à prendre dans les calculs est (22x22). Le poteau est
désigné sur le plan de coffrage par la lettre P suivie de son numéro.

b. Pré‐dimensionnement des poutres : 
En ce qui concerne les poutres, il est préférable de prévoir des poutres plutôt hautes
car elles sont plus économiques, plus facile à ferrailler et à bétonner tout en respectant
les critères architecturaux. Il est aussi conseillé d’assurer au maximum possible la
continuité des poutres pour minimiser du ferraillage utilisé.

Rapport de stage 14
 
Rapport de stage 
 

 Le tableau suivant regroupe tous les rapports de pré‐dimensionnement :

  Fortes charges et grandes  Faibles charges et petites 
portées  portées 

H  L/10 L/12 

B  0.3 H   à   0.6 H

TABLE 2.1 – Valeurs indicatives des dimensions des poutres isostatiques 

L : Longueur de la portée entre appuis.

H : hauteur de la poutre.

B : largeur d’une section rectangulaire.

c. Pré‐dimensionnement des raidisseurs : 
Dans la plupart des cas la hauteur du raidisseur est égale à l’épaisseur de plancher
voisin et prend la largeur du poteau.

 Si le raidisseur est incorporé dans un plancher « CC 16 + 5 » ⇒ h = 21 cm


 Si le raidisseur est incorporé dans un plancher « CC 19 + 6 » ⇒ h = 25 cm
 
d. Pré‐dimensionnement des planchers : 
Pour le pré dimensionnement des nervures, on a recouru à la formule suivante :
20 < L/H < 25. On prend généralement H= L/22.5 si :
 H ≤ 21 On choisit un plancher à corps creux (16+5).
 H ≤ 25 On choisit un plancher à corps creux (19+6).
 H ≤ 31.5 On choisit un plancher à corps creux (19+6+6.5).

Rapport de stage 15
 
Rapport de stage 
 

IV. Réalisation des plans de coffrage et de fondation : 
   

Rapport de stage 16
 
Plan de fondation p1
S1
p2
L1(22X25)

L1(22X25)

L1(22X25)
S1
p3 p4
L1(22X25)

L1(22X25)
L1(22X25)
S1
p5 p6
L1(22X25)

L1(22X25)
chappe 2 BA

L1(22X25)
ep 12 cm
D8/20cm

S1
p7 p8
L1(22X25)

L1(22X25)
L1(22X25)
S1 S2
p9 p10 p11
L1(22X25) L1(22X25)
L1(22X25)

L1(22X25)

L1(22X25)
S3
S4 S5 S4 S4
p12 p13 p14 p15 p16 p17
L1(22X25) L1(22X25) L1(22X25) L1(22X25) L1(22X25)
chappe 3 BA
ep 12 cm
D8/20cm
L1(22X25)

L1(22X25)
L1(22X25)

L1(22X25)
L4(22X50)

L4(22X50)

chappe 1 BA
ep 12 cm S3
D8/20cm S2 S2
p18 p19 p20 p21
L1(22X25) L1(22X25) L1(22X25)
L1(22X25)

L1(22X25)
L1(22X25)

S4 S1 S1
p22 p23 p24
L1(22X25) L1(22X25) L1(22X25)
L1(22X25)
L1(22X25)
L1(22X25)

VOILE EP=20
L1(22X25)

S1 S2 S4
p25 p26 p27 p28
L1(22X25) L1(22X25) L1(22X25)
L1(22X25)
L1(22X25)

chappe 4 BA
ep 15 cm

S2 S1 D8 /20cm

p29 p30
L1(22X25)
L1(22X25)
L1(22X25)

S1
p31 p32
L1(22X25)

Rapport de stage 17
Rapport de stage 18
Rapport de stage 19
Rapport de stage 20
Rapport de stage 
 

 
V. Hypothèses de calcul et Evaluation des charges : 
 
1. Hypothèses de calcul : 
Le dimensionnement des éléments de la structure est conduit selon les règles
techniques de conception et de calcul des ouvrages et constructions en béton armé
suivant la méthode des états limites (B.A.E.L 91) modifiées en 1999.

2. Caractéristiques des matériaux : 
 
a. Béton : 
 La résistance caractéristique à la compression à 28 jours qui est de fc28=25 MPa.
 On retiendra un coefficient partiel de sécurité du béton : γb = 1.50
Ainsi on peut définir les paramètres suivants : Ft28 = 0.6+0.06 x fc28 = 2.1MPa
 Le coefficient prenant en compte la durée d’application des charges : θ = 1 Pour
t > 24 heures
 Résistance des efforts de compression dans le béton :
.
Fbu = = 14.16MPa
.

Avec θu= 1
 Contrainte pour l’état limite de service : σbc = 0,6. Fc28
 L’Enrobage : 2.5 cm pour les ouvrages en élévation
b. Acier : 
Les armatures longitudinales utilisées sont des aciers à haute adhérence de nuance
FeE400, dont les caractéristiques sont les suivantes :
 La limite d’élasticité garantie fe = 400 MPa.
 Le module d’élasticité Es= 210.000 MPa
 Le coefficient de fissuration η = 1.6
 Le coefficient de scellement ψs= 1.5

Rapport de stage 21
 
Rapport de stage 
 

Le coefficient partiel de sécurité des aciers est γs= 1.15


Barre haute adhérence (HA) : fe E=400MPa
Barre rond lisse (RL) : f Et=215MPa
La contrainte d’acier est σbc = fe/γs
3. Dimensionnements et ferraillages :
a. De la superstructure : 
 L’enrobage des armatures sera égal à 2.5 cm.
 La fissuration sera considérée peu préjudiciable.
 Sans reprise de bétonnage. 
b. Dimensionnement à l’ELU : 
Les hypothèses à considérer pour la détermination des armatures à l’ELU sont :
 Les coefficients de pondérations des charges permanentes et des charges
d’exploitations sont respectivement égaux à 1.35 et 1.5.
 La contrainte admissible en compression du béton est égale à :
.
Fbu = = 14.16MPa
.

 La contrainte admissible de traction dans les aciers longitudinales est égale à :

Fed= = 348MPa
.
c. Dimensionnement de fondation : 
La fissuration est considérée comme préjudiciable. Les semelles sont fondées sur du
gros béton qui travaille à une contrainte de 6 bars. L’enrobage des armatures et de
5cm. La contrainte admissible du sol 2.5 bars (c’est une valeur fournie par le bureau
d’étude géotechnique).


Rapport de stage 22
 
Rapport de stage 
 


4. Combinaison de calcul : 
Le calcul est fait suivant les règles de B.A.E.L 91. Le tableau suivant présent les cas
d’utilisation de chaque état limite :

 Etat limite ultime E.L.U : Pu = 1.35x (G+AC) + 1.5 x Q


 Etat limite service E.L.S : Ps = G + Q + AC
 G : Charge permanant.
 Q : Charge d’exploitation.
 Choix de l’état limite : Pour tous les éléments, on a considéré que la fissuration
est peu préjudiciable donc le calcul se fait à l’ELU.
6. Evaluation des charges : 
Selon le type du projet, la nature de la fonction qu’il rend, les critères qu’il doit
satisfaire et les moyens qu’on dispose, on décide du type du plancher à adopter. La
conception ainsi choisie doit assurer :

 La sécurité des personnes et des biens.


 Le confort et le bien être des usagers.
 La facilité relative de la mise en œuvre.

En Tunisie, les planchers les plus courants sont en corps creux vu l’abondance des
produits rouges, leurs bonnes caractéristiques d’isolation thermique et phonique ainsi
que la facilité d’exécution.

Comme il s’agit d’une construction courante, on tiendra compte uniquement des :


 Charges Permanentes G
 Charges d’Exploitations Q

Rapport de stage 23
 
Rapport de stage 
 

a. Charge permanente 
Ce sont les charges qui ne varient pas au cours du temps, elles sont généralement
constituées par le poids propre du plancher, des cloisons et des revêtements divers.

Matériaux  Densité

Béton armé  25 KN/m3

Enduit/Mortier de pose 22 KN/m3

Hourdis 16  0.8 KN/m3

Nervure 16  0.84 KN/m3

Hourdis 19  0.95 KN/m3

Nervure 19  1 KN/m3

Lit de sable  18 KN/m3

Etanchéité  3 KN/m3

Brique de 12 Trous  1.8 KN/m3

Brique de 8 Trous  0.63 KN/m3

Plâtrières  0.53 KN/m3

Carrelage  0.55 N/m3

TABLE : Densités des matériaux 

 Planchers en corps creux : 
Du fait du confort thermique et acoustique et en raison des charges modérées

(Habitation), on opte pour les planchers à corps creux qui sont constitués par :

Des nervures coulées sur place qui prennent la forme des entrevous, constituant un
coffrage perdu. Elles constituent les éléments porteurs du plancher et reposent sur les
poutres. Une chape de béton armé coulée sur place.

Rapport de stage 24
 
Rapport de stage 
 

 
FIGURE 3.1 – Coupe transversale d’un plancher en corps creux 

 Planchers TERRASSES : 
Corps creux (16+5) :

La figure suivante illustre une coupe transversale du plancher terrasse 16+5.

 
FIGURE 3.2 – Coupe transversale du plancher terrasse 16+5 

   

Rapport de stage 25
 
Rapport de stage 
 

La densité des matériaux pour ce type de plancher figure dans le tableau suivant :

Matériaux  Application numérique Résultat 

Enduit  0.015 x 22 0.33 KN/m2 

Hourdis 16  0.8 x 1 0.8 KN/m2 

Nervure 16  0.84 x 1 0.84 KN/m2 

Tuff  0.1 x 18 1.8 KN/m2 

Mortier de pose  24 x 0.1 2.4 KN/m2 

Etanchéité  0.05 x 1 0.05 KN/m2 

  Total G = 6.22 KN/m2  

TABLE 3.2 – Tableau des densités des matériaux pou un plancher terrasse 16+5 

b. Charge d’exploitation : 
Les charges d’exploitations sont évaluées en fonction de la nature et la destination des
locaux (Norme NFP 06‐001). Les valeurs qu’on va les considérer dans la suite de notre
calcul sont :

Désignation  Charge daN/m2

Locaux d’habitation 150

Terrasse non accessible 100

Escalier pour usage  250
d’habitation 

Balcon  350

TABLE 3.6 – Charge d’exploitation 

   

Rapport de stage 26
 
Rapport de stage 
 

7. Le calcul manuel :  
a. Le calcul manuel de la poutre C1 de l’étage1 : 
i. La partie DDC : 

Figure 1: la poutre à étudier "c1"

La charge uniformément réparti à l’état limite ultime « p(u) » : 

G=32.6 KN/m

Q=4.6 KN/m

P(u)=1.35*G +1.5*Q

=1.35*32.4 + 1.5*4.6

P(u)=51 KN/m      
Les charges concentrées :  

Gf1=123 KN

Qf1=27 KN

ACf1=13 KN

F1= 1.35*(123+13) + 1.5*27

F1=224 KN

Gf2=47 KN

Qf2=4 KN

ACf2=2 KN

F2= 1.35*(47+2) + 1.5*4

F2=72 KN

Rapport de stage 27
 
Rapport de stage 
 

ii. La partie RDM : 
Cherchant RA et RB : 

RA+RB‐F1‐F2‐ (Pu*10.31)=0

RA+RB=F1+F2+ (Pu*10.31)

RA+RB=224+72+ (51*10.31)

RA+RB=822 KN

MA/z=(3.24*F1)‐(RB*7.42)+(F2*10.31)+(Pu*10.31/2*10.31)=0

RB=563 KN

RA=259 KN

Figure 2: le diagramme du moment fléchissant de la poutre C1 
 

Cherchant le moment fléchissant en appuis MB :  

A droite : 0<x<2.89

MB=‐[(F2*x) + (Pu* X²/2)]

MB=‐[(72*2.89) + (51*2.89²/2)]

MB=‐421 KN.m

Cherchant le moment fléchissant max en traverse Mmaxi : 

A gauche : 0<x<7.42

Xmaxi = 3.24m

Mmaxi= [(RA*x)‐(Pu*x²/2)]

Mmaxi=570 KN.m

Rapport de stage 28
 
Rapport de stage 
 

 
iii. La partie béton armé : 
 Le calcul des armatures longitudinales : 
En appuis :

μ = [MB/(b.d².fbc)]

= [421/(0.3*0.72²*14.16)]

=0.191

α = 1.25*(1 ‐ 1 2. μ )

=0.267

Z = d*(1‐0.4α)

= 0.643 m

As= [421/(0.643*348)] = 18.81 cm²

En travers :

μ = [Mmaxi/(b.d².fbc)]

= [570/(0.3*0.72²*14.16)]

=0.259

α = 1.25*(1 ‐ 1 2. μ )

=0.382

Z = d*(1‐0.4α)

=0.609m

As= [570/ (0.609*348)] =26.89 cm²

 
 

Rapport de stage 29
 
Rapport de stage 
 

 Le choix des armatures longitudinales : 

 
D’après le tableau des armatures : 
 
  Les armatures de compressions : 4HA20 ; 2HA20 
 En appuis : As=18.81 cm²
Les armatures de montages : 4HA10 
 
 

 En traves : As=26.89 cm²  Les armatures de compressions : 

   4HA20 ; 4HA16 ; 4HA16 
Les armatures de montages :
    4HA10 

Rapport de stage 30
 
Rapport de stage 
 

 
 Le calcul des armatures transversales :  
En traves :
0<x<3.71 
Vu=RA=259 KN

H=80 cm

Pu= 51 KN/m

Vur= Vu – Pu*5/6*h

Vur=225 KN

τumax=min(0.2*25/1.5 ; 5)

=min (3.33 ; 5)

τumax= 3.33 MPa

τur =Vur/ (b*d)

τur =1.04 MPa

< Vérifié

La section est composé d’un cadre et 2 étriers donc 6 barres de 6 donc d’après le
tableau d’armatures At=1.70 cm²
 Stmax = 23 cm 
 
  

Rapport de stage 31
 
Rapport de stage 
 

 
α = 90◦
k=0
ft28=0.6+0.06*25=2.1MPa
St0=9 cm
3.71<x<7.42 
 
 

Figure 3: " Vu max " du traves 2 de la poutre C1   
 
 Vu max = 344 KN
 Vur = 344 – 51*5/6*0.8
Vur = 310 KN
 umax =3.33MPa
 ur = 1.43 MPa
< vérifié
 Stmax =17 cm
 St0 = 6 cm

7.42
N =
2
= 4

Rapport de stage 32
 
Rapp
port de stage 
 

En console :

Figure 4: " Vu max" de la console
e

 
 Pu= 51K
KN/m
 Vu max=21
V 19 KN
 Vur = 219 –
V – 51*5/6*0
0.8
 Vur = 185 K
V KN
 τumax =3.3
τ 33MPa
 τur = 0.856
τ 6 MPa
 τur < τuma
τ ax vérifié
 Stmax =28
S cm
 St0 = 11 ccm
b. Le
e calcule m
manuelless de la pou
utre A6 : 

Figure 5
5:la poutre à étudier «
« A6 »

i.  La p C : 
partie DDC
La charge
e uniform
mément ré
éparti à l’é
état limite
e ultime «  p(u) » : 
La poutre étudiée est unee poutre non
n princip
pale « raidiisseur » do
onc G est le
l poids
propre du raidisseur :

G=2.8 K
KN/m
Q=0 KN
N/m

Rapport de stage 33
 
Rapport de stage 
 

P(u)=1.35*G +1.5*Q

=1.35*2.8 + 1.5*0

P(u)=3.78 KN/m

Les charges concentrées :  
Gf1=50 KN

Qf1=7 KN

ACf1=3 KN

F1= 1.35*(50+3) + 1.5*7

F1=82 KN

ii. La partie RDM : 
Cherchant RA et RB : 
RA+RB‐F1‐ (Pu*6)=0

RA+RB=F1+ (Pu*10.31)

RA+RB=82+ (3.78*6)

RA+RB=105 KN

MA/z=(2.08*F1)‐(RB*6)+(Pu*6/2*6)=0

RB=40 KN

RA=65 KN

Rapport de stage 34
 
Rapp
port de stage 
 

Cherchan
nt le mom
ment fléch
hissant maax en trave
erse Mmaaxi : 
A
A droite : 0<
<x<2.08 
M(x)=
= RA*x – P*xx²/2

MB= 6
65*2.08‐3.7
78*2.08²/2

MB=127KN.m

Figure
e 6:le diagraamme du m
moment fléchissant de
e la poutre «
« A6 » 

 
iii. La partie
e béton arrmé : 
 Le ccalcul des armature es longitud
dinales :
En ttravers :
μ = [M
Mu/(b.d².fbcc)]

= [42
21/(0.22*0
0.45²*14.16
6)]

=0.201

α = 1.2
25*(1 ‐ 1 2. μ )

=0.2
283

Z = d*(1‐0.4α)

= 0.3
399 m

As= [1
127/ (0.399
9*348)] =
= 9.1 cm²

Rapport de stage 35
 
Rapport de stage 
 

 Le choix des armatures longitudinales 

D’après le tableau des armatures : 
    Les armatures de compression : 
 En travers : As= 9.1 cm²
  3HA16 ;  3HA 12 
Les armatures du montage : 3HA10   

 Calcul des armatures transversales : 
 Vu=RA=65 KN

H=50 cm

Pu= 3.78 KN/m

Vur= Vu – Pu*5/6*h

Vur=63.425KN

 τumax=min(0.2*25/1.5 ; 5) =min (3.33 ; 5)

τumax= 3.33 MPa

 τur =Vur/(b*d)
 τur =0.64 MPa

Rapport de stage 36
 
Rapport de stage 
 

τur<τumax vérifié La section est composé d’un cadre et 1étriers donc 4 barres de 6
donc d’après le tableau d’armatures At=1.13cm²

Stmax =27.6cm

. ∗ ∗
St0
τ . ∗γ

St0 = 13.5cm

N= = 3

Rapport de stage 37
 
Rapport de stage 
 

c. plan de ferraillage manuel :   

Rapport de stage 38
 
Rapport de stage 39
3HA10

3HA16 3HA12

22 600 22

644

ferraillage de la poutre A6

Rapport de stage 40
Rapport de stage 
 

 
7. Vérification de calcul manuel selon le logiciel ARCHE Graitec : 
a. Vérification de la poutre C1 :  

   

Rapport de stage 41
 
Arche Poutre BAEL Version 17.1 Poutre n01 Niveau n01 C1.1 A C1.2 Béton=2.61 m3 Eb=2.5 cm
PH 3 Acier=345.3 kg d=135.2 kg/m3 Eh=2.5 cm
VILLA KOBBI Fi=10.8 mm Cof=19.6 m² El=2.5 cm
Fc28= 25 MPa Fe= 400 MPa Fissuration peu préjudiciable Coupe feu 30 mn
Elévation Barre Lg Forme
Echelle=1/60 1 4HA20 801
50 85 16
200 202 135° 783
2 4HA20 642
642
8
A 4 3 12
B 13 11 3 4HA10 792

8
4HA12

4HA8

4HA10

4HA16

4HA8

4HA20
784 135°
4 4HA8 771
771
5 32HA8 42
25
6 36HA6 212

75
25
7 72HA6 169
75
4HA20

4HA20

4HA8

4HA8
8 4HA12 262 48 48

47
1 2 9 10
A B 45° 45°
35
22 742 22 289 9 4HA8 315

6
6x21 2x27 27 2x24 6x18 8 24 3x30 27 309 135°
1910 2x24 3x30 2x20 3x21 8x15 2213 3x27 2x27 10 4HA8 323

17
50 324 22
305 135°
11 4HA20 577
16
135° 559
Coupe A-A Coupe B-B 12 4HA16 424
424
Echelle=1/20 Echelle=1/20
13 4HA8 297
297
14 12HA8 42
25
15 10HA6 212

75
5 32HA8 14 12HA8
25
36HA6 6 10HA6 15
80

80

16 20HA6 169
75

7 72HA6 16 20HA6
Barre Lg/Poids
HA6 253.2/56.2
HA8 86.7/34.2
30 30 HA10 31.7/19.6
HA12 10.5/9.3
HA16 17.0/26.8
HA20 80.8/199.2
Rapport de stage 42
Rapport de stage 
 

b. Vérification de la poutre A6 : 

   

Rapport de stage 43
 
Arche Poutre BAEL Version 17.1 Poutre n06 Niveau n01 A6 Béton=0.71 m3 Eb=2.5 cm
PH garage Acier=81.1 kg d=118.8 kg/m3 Eh=2.5 cm
VILLA KOBBI Fi=9.4 mm Cof=7.3 m² El=2.5 cm
Fc28= 25 MPa Fe= 500 MPa Fissuration peu préjudiciable Coupe feu 30 mn
Barre Lg Forme
Elévation
1 3HA16 679
Echelle=1/50 19

19
135° 639 135°
2 3HA12 519
519
A 3 3HA10 656

8
6 3

3HA10

3HA10
135° 638 135°
4 36Dx6 136

45
17
5 36Dx6 109
45
6 3HA10 185 40 40

27
3HA16

3HA12 45° 45°


30
1 2
A
22 599 22
17x12 17 2x24 8x18
206 3x27 27 3x21 9
40 208

Coupe A-A
Echelle=1/10

36Dx6 4
50

5 36Dx6

Barre Lg/Poids
HA10 25.2/15.6
HA12 15.6/13.8
22 HA16 20.4/32.1
Dx6 88.3/19.6
Rapport de stage 44
Rapport de stage 
 

VI. conclusion :  
 

E stage a été une expérience professionnelle intéressante


et enrichissante, qui m’a permis d’avoir une idée sur la

C  
nature du travail d’un technicien dans un bureau d’étude,
pouvoir confronter des problèmes pratiques et exploiter
les connaissances

Théoriques acquises lors des études suivies à l’ISET.

L’étude structurale en béton armé, m’a donné la possibilité de se


familiariser avec certains logiciels tels que l’ARCHE, Auto CAD et RDM
6, qui sont largement utilisés dans le domaine de génie civil. Ainsi la
manipulation de ces logiciels a donné le privilège d’aboutir à des
résultats acceptables et parfaitement comparables par rapport au
calcul manuel.

Enfin ce stage m’a permis aussi d’approfondir mes connaissances,


apprendre des nouvelles techniques et surtout, d’avoir une idée
approfondie sur la démarche à prendre lors de réalisation d’un
projet réel.

   

Rapport de stage 45
 

Vous aimerez peut-être aussi