Vous êtes sur la page 1sur 10

+ MODEL ARTICLE IN PRESS CRAS2C3105_proof  13 December 2008  1/

Available online at www.sciencedirect.com

1 53
2 54
3 55
C. R. Chimie xx (2009) 1e10
4 http://france.elsevier.com/direct/CRAS2C/
56
5 57
Mémoire / Full paper

F
6 58
7 59
Elimination des colorants acides en solution aqueuse

O
8 60
9 61
10 par la bentonite et le kaolin 62

RO
11 63
12 Belkacem Benguella*, Aicha Yacouta-Nour 64
13 65
14 Laboratoire du Chimie Inorganique et Environnement, Département de Chimie, Faculté des Sciences,
66
Université de Tlemcen 13000, Algérie
15 67

DP
16 xu le 13 mai 2008; revised 24 November 2008; accepté après révision le 24 novembre 2008
Rec 68
17 69
18 70
19 71
20 Résumé 72
21 73
TE
22 Nous avons étudié l’adsorption de trois colorants acides utilisés dans l’industrie textile qui sont le Jaune Bezany, le Rouge 74
23 Bezanyl et le Vert Nylomine par la bentonite et le kaolin en solutions aqueuses. Les données cinétiques à l’équilibre montrent que la 75
24 bentonite fixe mieux le Jaune Bezanyl, le Rouge Bezanyl et le Vert Nylomine que le kaolin. Les résultats cinétiques d’adsorption 76
25 sont mieux décrits par l’expression du modèle de pseudo second ordre. Les isothermes d’adsorption des colorants acides par la 77
EC

bentonite et le kaolin sont décrites de manière satisfaisante par le modèle de Langmuir. Les paramètres thermodynamiques obtenus
26 78
indiquent que l’adsorption des colorants acides sur la bentonite et le kaolin est un processus spontané et exothermique Pour citer cet
27 79
article : B. Benguella, A. Yacouta-Nour, C. R. Chimie X 2009.
28 Ó 2008 Académie des sciences. Published by Elsevier Masson SAS. All rights reserved. 80
29 81
30 Q1
RR

Abstract 82
31 83
32 Removal of acid dyes from aqueous solutions by bentonite and kaolin. The adsorption of three acid dyes used in the industry 84
33 of textile namely Yellow Bezanyl, Red Bezanyl and Green Nylomine onto bentonite and kaolin from aqueous solutions were 85
34 studied. The kinetic equilibrium data show that the bentonite fixes more Bezanyl Yellow, Bezanyl Red and Nylomine Green than the 86
CO

35 kaolin. The results also showed that the kinetics of adsorption are best described by a pseudo-second-order expression. Adsorption 87
36 isotherms of acid dyes onto bentonite and kaolin were determined and correlated with common isotherm equations such as the 88
37 Langmuir and Freundlich models. The Langmuir model agrees very well with experimental data. The thermodynamic parameters 89
obtained indicate that the adsorption of acid dyes onto bentonite and kaolin was a spontaneous and an exothermic process. To cite
38 90
this article: B. Benguella, A. Yacouta-Nour, C. R. Chimie X 2009.
39 Ó 2008 Académie des sciences. Published by Elsevier Masson SAS. All rights reserved.
91
UN

40 92
41 Mots clés : Adsorption ; Bentonite ; Kaolin ; Colorants acides ; Cinétique ; Equilibre 93
42 94
43 Keywords: Adsorption ; Bentonite ; Kaolin ; Acid dyes ; Kinetics ; Equilibrium 95
44 96
45 97
46 98
47 99
48 100
* Auteur correspondant.
49 E-mail address: belkacem_71@yahoo.fr (B. Benguella).
101
50 102
51 1631-0748/$ - see front matter Ó 2008 Académie des sciences. Published by Elsevier Masson SAS. All rights reserved. 103
52 doi:10.1016/j.crci.2008.11.008 104
Please cite this article in press as: B. Benguella, A. Yacouta-Nour, C. R. Chim. (2009), doi:10.1016/j.crci.2008.11.008
ARTICLE IN PRESS CRAS2C3105_proof  13 December 2008  2/

2 B. Benguella, A. Yacouta-Nour / C. R. Chimie xx (2009) 1e10

105 1. Introduction 2. Matériel et méthode 157


106 158
107 Actuellement, les rejets de l’industrie textile sont 2.1. Matériaux utilisés 159
108 chargés en colorants [1,2]. Ces rejets présentent un 160
109 véritable danger pour l’homme et son environnement La bentonite utilisée au cours de notre travail est 161

F
110 en raison de leur stabilité et de leur faible bio- extraite du gisement de Hammam-Boughrara à 162
111 dégradabilité [3,4]. L’élimination des colorants dans Maghnia (Tlemcen). Elle nous a été fournie à l’état 163

O
112 les eaux résiduaires, se base sur l’utilisation de la finement broyé (environ 54% des grains ont un dia- 164
113 méthode classique du traitement qui comporte deux mètre inférieur à 2 mm) par la société (ENOF), des 165
114 parties : l’une physico-chimique caractérisée par l’aj- bentonites de Maghnia (Tlemcen). Le kaolin utilisé 166

RO
115 out de réactifs chimiques (chlorures d’aluminium, provient du gisement de Tamazert (Mila). Il nous 167
116 chlorures ferriques,/) et l’autre biologique réalisée à a été fourni par l’entreprise du céramique de Gha- 168
117 l’aide des boues activées sous une aération suffisante zaouet (Tlemcen) à l’état finement broyé (environ 169
118 [5]. La difficulté rencontrée avec l’utilisation des 39% des grains ont un diamètre inférieur à 2 mm). 170
119 agents de coagulation-floculation, réside dans le fait Les valeurs des surfaces spécifiques mesurées par 171

DP
120 qu’il est pratiquement impossible d’éliminer toute la adsorption d’azote à 77 K pour Les deux argiles sont 172
121 quantité de colorants dans l’eau en plus de la mauvaise très proches 23 m2/g pour la bentonite et 22 m2/g 173
122 décantabilité des flocons formés [6]. Les procédés de pour le kaolin. 174
123 traitement biologique sont très peu utilisés dans le Pour la réalisation de notre travail, nous nous 175
124 traitement des eaux polluées par des colorants à cause sommes intéressés à l’élimination de trois colorants : le 176
125 de la faible biodégradabilité des colorants. A l’échelle Jaune Bezanyl, le Rouge Bezanyl et le Vert Nylomine. 177
TE
126 industrielle, on utilise le couplage physicochimie- Ce sont des colorants acides appartenant à la catégorie 178
127 biodégradation pour éliminer la pollution des color- des colorants solubles dans l’eau. Ils nous ont été 179
128 ants. D’autres traitements physico-chimiques sont fournis par la société de production de soie artificielle 180
129 actuellement utilisés. Ils incluent la chloration, l’ozo- (SOITEX) de (Tlemcen). Ces colorants sont produits et 181
EC

130 nation et l’osmose inverse. Toutes ces méthodes sont commercialisés par des firmes étrangères et portent des 182
131 sensiblement différentes en termes d’élimination de la dénominations commerciales codées. 183
132 couleur, le fonctionnement et le coût financier [7,8]. Avant les études des cinétiques et des équilibres 184
133 La nouveauté de ce travail est d’apporter une d’adsorption des colorants sur les argiles utilisées, la 185
134
RR

contribution dans ce domaine, en proposant un première approche consiste à la détermination des 186
135 nouveau procédé de traitement des eaux colorées. Dans propriétés spectrophotométries de ces trois colorants : 187
136 ce contexte, nous nous sommes proposés de tester de détermination de lmax pour laquelle l’absorbance est 188
137 nouveaux adsorbants compétitifs au charbon actif. maximale (Tableaux 1 et 2). Q3 189
138 Parmi ces adsorbants : la bentonite et le kaolin. 190
CO

139 La bentonite est une argile de type montmorillonite. 2.2. Cinétique d’adsorption 191
140 Le feuillet élémentaire de la montmorillonite est formé 192
141 par une couche octaédrique comprise entre deux Pour étudier les cinétiques d’adsorption des color- 193
142 couches tétraédriques (TeOeT). Les ions Si4þ sont ants à 25  C, un volume de 0.3 l de solution contenant 194
143 situés à l’intérieur d’un tétraèdre dont les sommets sont le colorant de concentration 100 mg/L est mis en 195
occupés par des atomes d’oxygènes. Les ions Al3þ sont
UN

144 contact, au temps t ¼ 0, avec une quantité de 1 g 196


145 situés à l’intérieur d’un octaèdre dont les sommets sont d’adsorbant dans un bécher de 0.5 l. La vitesse 197
146 occupés par quatre atomes d’oxygènes et deux ions 198
147 hydroxyles. Les feuillets élémentaires sont de type 2/1 199
Tableau 1
148 séparés par des molécules d’eau et des cations Composition chimique des argiles utilisées. 200
149 échangeables [9,10]. Le kaolin est une argile qui se 201
% Massique Bentonite Kaolin
150 compose de kaolinite. Le feuillet élémentaire est de 202
SiO2 65.2 49.3
151 type 1 :1 composé d’une couche de silice et d’une 203
Al2O3 17.25 33.5
152 couche d’alumine. Le contact se fait entre un plan Na2O 3 0.09 204
153 contenant les ions hydroxyles OH de l’octaèdre, et CaO 5 0.08 205
154 celui contenant les ions d’oxygène O2 du tétraèdre. K2O 1.7 2.75 206
155 Ce qui se traduit par de liaisons fortes qui empêchent MgO 3.10 0.4 207
SiO2/Al2O3 3.78 1.47
156 l’hydratation entre les couches [11,12]. 208
Please cite this article in press as: B. Benguella, A. Yacouta-Nour, C. R. Chim. (2009), doi:10.1016/j.crci.2008.11.008
ARTICLE IN PRESS CRAS2C3105_proof  13 December 2008  3/

B. Benguella, A. Yacouta-Nour / C. R. Chimie xx (2009) 1e10 3

209 Tableau 2 pseudo second ordre (g min/mg) et le second ordre 261


210 Déterminations des lmax des colorants utilisés. (min1 g/mg). 262
211 Colorants lmax (nm) 263
212 Jaune Bezanyl (E-4G) 403 2.3. Isothermes d’adsorption 264
213 Rouge Bezanyl (E-3G) 512 265
Vert Nylomine (C-8B) 604

F
214 Pour étudier les isothermes d’adsorption des 266
215 colorants par la bentonite et le kaolin, des volumes 267

O
216 de 0.05 l de concentrations différentes de colorant 268
217 d’agitation est fixée à 400 tours par min. Pour déter- allant de (10 à 500 mg/l) sont mis en contact avec 269
218 miner la concentration instantanée du colorant en une masse de 0.1 g de l’adsorbant. Les conditions 270

RO
219 fonction du temps, l’échantillon est centrifugé pendant expérimentales sont analogues à celles des cinétiques 271
220 5 min à 3000 , puis le surnageant est immédiatement d’adsorption. 272
221 dosé par un spectrophotomètre UVevisible. 273
222 La quantité de colorant fixée par gramme d’adsor- 2.3.1. Modélisation de l’isotherme d’adsorption 274
223 bant est donnée par la relation suivante : La dernière étape de l’étude des isothermes consiste 275

DP
224 à modéliser la courbe, ou plus précisément, à rendre 276
225 V compte par une équation mathématique de l’ensemble 277
qt ¼ ðC0  Ct Þ
226 m de la courbe. Les modèles classiques de Langmuir et 278
227 Où : qt : la quantité fixée de colorant en mg par gramme de Freundlich caractérisant la formation d’une mono- 279
228 d’adsorbant, Co et Ct : sont respectivement les concen- couche seront utilisés pour leur simplicité de mise en 280
229 œuvre. 281
TE
trations initiale et instantanée du colorant (mg/l), V : le
230 volume de la solution (l), m : la masse de l’adsorbant Le modèle de Langmuir [16] est basé sur les 282
231 utilisé (g). hypothèses suivantes : 283
232 La constante de vitesse d’adsorption du premier La formation d’une seule couche d’adsorbat sur la 284
233 surface de l’adsorbant, l’existence de sites définis 285
EC

ordre est déduite à partir du modèle établi par Lager-


234 green [13]. Dans le souci d’approcher le plus possible d’adsorption, la surface est uniforme avec absence 286
235 le mécanisme réactionnel réel, Ho et Mc Kay [14,15] d’interaction entre les molécules adsorbées. 287
236 ont opté plutôt pour un modèle cinétique d’ordre 2. Ces L’équation de Langmuir s’écrit de la façon suivante : 288
237 modèles mathématiques ont été choisi d’une part pour qm bCe 289
238 qe ¼
RR

sa simplicité et d’autre part par son application dans le 1 þ bCe 290


239 domaine d’adsorption des composés organiques sur les 291
240 différents adsorbants. Avec : qm : la capacité d’adsorption à saturation 292
241 Pour le premier ordre : la constante de vitesse kv est (caractéristique de la formation de la monocouche 293
242 donné par la relation suivante : de molécules adsorbées), (mg/g) et b : Constante 294
CO

243 d’équilibre caractéristique d’adsorbant, dépendant 295


244 ðqe  qt Þ kv t 296
log ¼ de la température et des conditions expérimentales
245 qe 2:3 (l/mg). 297
246 Le modèle de Freundlich [17], est basé sur une 298
247 Pour le pseudo second ordre, la constante de vitesse
équation empirique traduit une variation des énergies 299
K est donnée par la relation suivante :
UN

248 avec la quantité adsorbée. Cette distribution des éner- 300


249 t 1 t gies d’interaction s’explique par une hétérogénéité des 301
¼ þ
250 qt 2K 0 q2e qe sites d’adsorption. Contrairement au modèle de Lang- 302
251 muir, l’équation de Freundlich ne prévoit pas de limite 303
252 Pour le second ordre, la constante de vitesse k est supérieure à l’adsorption ce qui restreint son applica- 304
253 donnée par la relation suivante : tion aux milieux dilués. En revanche, ce modèle admet 305
254 1 1 l’existence d’interactions entre les molécules adsor- 306
255 ¼ þ kt
ðqe  qt Þ qe bées [18]. Elle est de la forme suivante : 307
256 308
257 Avec : qe : Quantité d’adsorbat à l’équilibre par qe ¼ KCne 309
258 gramme d’adsorbant (mg/g), t : le temps de contact 310
259 (min), kv, K et k : Constantes de vitesse d’adsorption Avec : k : la capacité de l’adsorbant (l/g) et n : facteur 311
260 respectivement pour le premier ordre (min1), le d’hétérogénéité. 312
Please cite this article in press as: B. Benguella, A. Yacouta-Nour, C. R. Chim. (2009), doi:10.1016/j.crci.2008.11.008
ARTICLE IN PRESS CRAS2C3105_proof  13 December 2008  4/

4 B. Benguella, A. Yacouta-Nour / C. R. Chimie xx (2009) 1e10

313 3. Résultats et discussions 30


Bentonite 365
Kaolin
314 27 366
315 3.1. Cinétiques d’adsorption des colorants par les 24 367
316 différentes argiles 21 368

qt (mg/g)
18
317 15
369

F
318 Les Figs. 1e3, représentent l’évolution de la 12 370
319 quantité adsorbée en fonction du temps. Les cinétiques 9 371

O
320 d’adsorption des colorants sur les argiles utilisées 6 372
321 3
présentent les mêmes allures caractérisées par une forte 373
0
322 adsorption du colorant sur l’argile dès les premières 0 20 40 60 80 100 120 140 160 180 200 374

RO
323 minutes de contact coloranteargile, suivie d’une Temps (min) 375
324 augmentation lente jusqu’à atteindre un état d’équili- 376
Fig. 1. Cinétiques d’adsorption du Jaune Bezanyl sur les argiles
325 Q2 bre(Figs. 4e9) 377
utilisées.
326 La cinétique d’adsorption rapide pendant les 378
327 premières minutes de réaction, peut être interprétée par 379

DP
328 le fait qu’en début d’adsorption, le nombre des sites 380
329 actifs disponibles à la surface du matériau adsorbant, 381
330 est beaucoup plus important que celui des sites restant 382
331 après un certains temps [19,20]. 383
27 Bentonite
332 A l’état d’équilibre la bentonite fixe davantage ces Kaolin
384
333 trois colorants que le kaolin. Le vert Nylomine est le 24 385
TE
334 colorant le moins adsorbé quelque soit l’argile utilisée. 21 386
335 Le temps d’équilibre est presque identique pour toutes 18 387
qt (mg/g)

336 les cinétiques réalisées varie entre 120 et 150 min. A 15 388
337 l’exception du couple kaolin e Vert Nylomine, 12 389
EC

338 l’équilibre est atteint à 180 min, au-delà de ce temps 9 390


339 nous avons constaté que la quantité fixée est constante 6 391
340 qui est de l’ordre de 6.83 mg/g. 3 392
341 Les constantes de vitesse d’adsorption des color- 0 393
342 0 20 40 60 80 100 120 140 160 180 200
RR

ants sur la bentonite et le kaolin pour le premier, le 394


343 pseudo second ordre et second ordre sont détermin- Temps (min) 395
344 ées graphiquement. Pour chaque couple colorant e Fig. 2. Cinétiques d’adsorption du Rouge Bezanyl sur les argiles 396
345 bentonite ou colorant e kaolin, nous avons calculé utilisées. 397
346 les constantes de vitesses pour le premier, pseudo 398
CO

347 second ordre et le second ordre à partir des droites 399


348 obtenues. 400
349 D’après les résultats obtenus indiqués sur les 401
350 Tableaux 3e5, nous remarquons que le modèle de 402
351 pseudo second ordre est le plus fiable pour déter- 14 403
UN

352 miner l’ordre des cinétiques d’adsorption des différ- Bentonite 404
12 Kaolin
353 ents colorants par la bentonite et le kaolin et qui 405
354 représente un bon coefficient de corrélation 10 406
(R2 ¼ 0.99). De même et d’après les valeurs de qe
q (mg/g)

355 8 407
356 montrées sur le Tableau 6, on remarque que cette 6
408
t

357 valeur calculée par le modèle de pseudo second ordre 409


4
358 est très proche à celle déterminée expérimentalement 410
359 ce que justifié encore que les cinétiques d’adsorption 2 411
360 des colorants utilisés par la bentonite et le kaolin sont 0 412
361 de pseudo second ordre. Plusieurs études [21e23] ont 0 20 40 60 80 100 120 140 160 180 200 413
362 trouvé que les cinétiques d’adsorption des colorants Temps (min) 414
363 sur les supports argileux obéissent au pseudo-seconde Fig. 3. Cinétiques d’adsorption du Vert Nylomine sur les argiles 415
364 ordre. utilisées. 416
Please cite this article in press as: B. Benguella, A. Yacouta-Nour, C. R. Chim. (2009), doi:10.1016/j.crci.2008.11.008
ARTICLE IN PRESS CRAS2C3105_proof  13 December 2008  5/

B. Benguella, A. Yacouta-Nour / C. R. Chimie xx (2009) 1e10 5

417 1,0 30 Jaune Bezanyl 469


Jaune Bezanyl
418 27 Rouge Bezanyl 470
Rouge Bezanyl
0,5 Vert Nylomine Vert Nylomine
419 24 471
420 0,0 21 472

t/qt (min.g/mg)
log(q -q )/qe

421 18
473
-0,5

F
422 474
t

15
e

423 -1,0 475


12

O
424 476
-1,5 9
425 477
426 6 478
-2,0

RO
427 3 479
428 -2,5 0 480
0 20 40 60 80 100 120 140 160 0 20 40 60 80 100 120 140 160 180 200
429 481
Temps (min) Temps (min)
430 482
431 Fig. 4. Détermination des constantes de vitesse du premier ordre de Fig. 7. Détermination des constantes de vitesse du pseudo second 483

DP
432 l’adsorption des colorants par la bentonite. ordre de l’adsorption des colorants par le kaolin. 484
433 485
434 486
435 1,0 3,0 487
Jaune Bezanyl
436 Jaune Bezanyl Rouge Bezanyl 488
437 0,5 Rouge Bezanyl 2,5 Vert Nylomine 489
TE
Vert Nylomine
438 490
0,0 2,0
1/(q -q ) (g/mg)

439 491
log(qe-qt)/qe

440 -0,5 1,5 492


441 493
t
EC

-1,0 1,0
442 494
e

443 -1,5 0,5 495


444 496
-2,0 0,0
445 497
446
RR

-2,5 -0,5 498


447 0 20 40 60 80 100 120 140 160 180 200 0 20 40 60 80 100 120 140 499
448 Temps (min) Temps (min) 500
449 Fig. 5. Détermination des constantes de vitesse du premier ordre de Fig. 8. Détermination des constantes de vitesse du second ordre de 501
450 l’adsorption des colorants par le kaolin. l’adsorption des colorants par la bentonite. 502
CO

451 503
452 504
453 20 505
Jaune Bezanyl 2,5 Jaune Bezanyl
454 18 Rouge Bezanyl 506
Rouge Bezanyl
Vert Nylomine
455 Vert Nylomine 2,0 507
16
UN

456 14 508
t/qt (min.g/mg)

1/(qe-q t) (g/mg)

457 1,5 509


12
458 510
10 1,0
459 511
8
460 0,5
512
6
461 513
462 4 514
0,0
463 2 515
464 0 -0,5 516
465 0 20 40 60 80 100 120 140 160 180 200 0 20 40 60 80 100 120 140 160 180 200 517
466 Temps (min) Temps (min) 518
467 Fig. 6. Détermination des constantes de vitesse du pseudo second Fig. 9. Détermination des constantes de vitesse du second ordre de 519
468 ordre de l’adsorption des colorants par la bentonite. l’adsorption des colorants par le kaolin. 520
Please cite this article in press as: B. Benguella, A. Yacouta-Nour, C. R. Chim. (2009), doi:10.1016/j.crci.2008.11.008
ARTICLE IN PRESS CRAS2C3105_proof  13 December 2008  6/

6 B. Benguella, A. Yacouta-Nour / C. R. Chimie xx (2009) 1e10

521 3.2. Equilibres d’adsorption Tableau 3 573


522 Constantes de vitesse du premier ordre. 574
523 Pour mesurer les isothermes d’adsorption des Adsorbants Colorants kv (min1) R2 575
524 colorants par la bentonite et le kaolin à 25  C, la durée Bentonite Jaune Bezanyl 0.038 0.989 576
525 de mise en contact solutioneadsorbant a été fixée à Rouge Bezanyl 0.014 0.956 577
Vert Nylomine 0.011 0.944

F
526 6 h, temps au-delà duquel on est assuré qu’il n’y 578
Kaolin Jaune Bezanyl 0.034 0.982
527 a aucune variation significative de la concentration des Rouge Bezanyl 0.032 0.979
579

O
528 colorants à l’équilibre. Ce temps d’équilibre a été Vert Nylomine 0.034 0.981 580
529 choisi sur la base des résultats des cinétiques d’ad- 581
530 sorption des colorants par les argiles utilisées obtenues 582

RO
531 qui est de l’ordre de 2 h. 583
532 D’après les Figs. 10 et 11, nous observons que les 584
533 isothermes d’adsorption du Jaune Bezanyl, le Rouge 585
534 Bezanyl et le Vert Nylomine sur bentonite et le kaolin, Tableau 4 586
535 ont la même allure : la quantité du colorant augmente Constantes des vitesses du pseudo second ordre. 587

DP
536 plus au moins rapidement pour de faibles concentra- Adsorbants Colorants qe (mg/g) K (min1 g/mg) R2 588
537 tions en solution, puis s’atténue pour atteindre un 589
Bentonite Jaune Bezanyl 28.51 0.006 0.993
538 plateau formé correspondant à une saturation des sites Rouge Bezanyl 28.2 0.012 0.990 590
539 d’adsorption, et traduisant une adsorption en mono- Vert Nylomine 14.35 0.005 0.993 591
540 couche. L’isotherme obtenu est de type L d’après la Kaolin Jaune Bezanyl 20.82 4  104 0.991 592
541 classification de Giles [24]. Rouge Bezanyl 19.08 5  104 0.992 593
TE
Vert Nylomine 10.19 5  104 0.992
542 La modélisation des isothermes d’adsorption des 594
543 colorants sur la bentonite par le modèle de Langmuir, 595
544 a été réalisée avec la forme linéarisée Ce/qe ¼ f (Ce). 596
545 D’après les Figs. 12 et 13, nous remarquons que la 597
EC

546 linéarisation des isothermes d’adsorption des colorants 598


547 par la bentonite et le kaolin sont satisfaisantes avec de 599
548 bons coefficients de corrélation. Nous pouvons dire Tableau 5 600
549 que le modèle de Langmuir, est adéquat pour une Constantes des vitesses du second ordre. 601
550
RR

bonne description de ces isothermes d’adsorption. Les Adsorbants Colorants qe (mg/g) k (min1.g/mg) R2 602
551 valeurs de qm obtenues (Tableau 7) pour chaque Bentonite Jaune Bezanyl 3.61 0.02 0.827 603
552 colorant, confirment la tendance observée précédem- Rouge Bezanyl 17.7 0.004 0.978 604
553 ment en suivant l’ordre d’affinité des colorants sur la Vert Nylomine 10.51 0.013 0.822 605
554 bentonite et le kaolin. Kaolin Jaune Bezanyl 7.88 0.014 0.842 606
Rouge Bezanyl 15.54 0.010 0.802
CO

555 Les résultats de l’essai de modélisation des iso- Vert Nylomine 39.71 0.007 0.879
607
556 thermes d’adsorption des trois colorants par la 608
557 bentonite et le kaolin, selon le modèle de Freundlich, 609
558 sont représentés sur les Figs. 14 et 15. D’après les 610
559 coefficients de corrélation R2 présentés sur le Tableau 611
UN

560 8, nous déduisons que le modèle de Freundlich n’est 612


561 pas adéquat pour modéliser les isothermes d’adsorp- Tableau 6 613
562 tion des colorants sur la bentonite et le kaolin dans tout Comparaison de la quantité adsorbée des différents colorants à 614
l’équilibre par la bentonite et le kaolin entre l’expérience et les
563 le domaine des concentrations étudiées. modèles utilisés.
615
564 616
Adsorbants Colorants qe exp qe cal qe cal
565 (mg/g) (mg/g) pseudo (mg/g)
617
566 3.3. Effet de la température sur les équilibres second ordre second ordre 618
567 d’adsorption des colorants sur les argiles utilisées
Bentonite Jaune Bezanyl 24.33 28.51 3.61
619
568 Rouge Bezanyl 22.05 28.2 17.7 620
569 D’après les Figs. 16 et 17, on constate qu’une Vert Nylomine 10.64 14.35 10.51 621
570 augmentation de la température provoque une dimi- Kaolin Jaune Bezanyl 15.12 20.82 7.88 622
571 nution dans la capacité d’adsorption des colorants à Rouge Bezanyl 14.08 19.08 15.54 623
Vert Nylomine 6.83 10.19 39.71
572 l’équilibre quelque soit l’argile utilisée. 624
Please cite this article in press as: B. Benguella, A. Yacouta-Nour, C. R. Chim. (2009), doi:10.1016/j.crci.2008.11.008
ARTICLE IN PRESS CRAS2C3105_proof  13 December 2008  7/

B. Benguella, A. Yacouta-Nour / C. R. Chimie xx (2009) 1e10 7

625 Jaune Bezanyl 70 677


Rouge Bezanyl
626 50 Vert Nylomine Jaune Bezanyl 678
60
627 45 Rouge Bezanyl 679
40 Vert Nylomine
628 50 680
629 35 681

Ce/qe (g/L)
qe (mg/g)

30 40

F
630 682
25
631 30 683
20

O
632 15
684
633 20 685
10
634 5 10
686

RO
635 0 687
636 0 50 100 150 200 250 300 350 400 450 500 0 688
Ce (mg/L) 0 50 100 150 200 250 300 350 400 450 500
637 689
Ce (mg/L)
638 Fig. 10. Isothermes d’adsorption des colorants par la bentonite à 690
639 25  C. Fig. 13. Modélisation des isothermes d’adsorption des colorants par 691

DP
640 le kaolin selon le modèle de Langmuir. 692
641 693
642 694
643 Jaune Bezanyl La diminution d’adsorption dans l’intervalle de 695
644 Rouge Bezanyl
Vert Nylomine température 25e50  C, signifie que le processus 696
30
645 697
TE
d’adsorption des trois colorants par la bentonite et le
646 25 kaolin est exothermique. 698
647 699
648 20 700
3.4. Détermination des paramètres
qe (mg/g)

649 15 thermodynamiques d’adsorption 701


EC

650 702
651 10
D’une façon générale, le phénomène d’adsorption 703
652 est toujours accompagné d’un processus thermique 704
5
653 [25,26] qui peut être soit exothermique (DH < 0) ou 705
654
RR

0 endothermique (DH > 0). La mesure de la chaleur 706


655 0 50 100 150 200 250 300 350 400 450 500
d’adsorption DH est le principal critère qui permet de 707
656 Ce (mg/L) 708
différencier la chimisorption de la physisorption.
657 Fig. 11. Isothermes d’adsorption des colorants par le kaolin à 25  C. La chaleur d’adsorption DH est donnée par la 709
658 relation de GibbseHelmholtz [27,28] : 710
CO

659 711
DG ¼ RT Kc
660 712
661 27 DG ¼ DH  TDS 713
662 24 Jaune Bezanyl
714
663 Rouge Bezanyl
DS DH 715
21 Kc ¼ 
Vert Nylomine
UN

664 R RT 716
18
665 717
Ce/qe (g/L)

15
Avec :
666 718
667 12 719
668 9 Tableau 7 720
669 Constantes du modèle de Langmuir. 721
6
670 Adsorbants Colorants qm (mg/g) b (l/g) R2 722
671 3 723
Bentonite Jaune Bezanyl 40.50 0.041 0.997
672 0 Rouge Bezanyl 39.11 0.031 0.997 724
673 0 50 100 150 200 300 250 350 400 450 500 725
Vert Nylomine 23.58 0.016 0.980
674 Ce (mg/L) Kaolin Jaune Bezanyl 30.60 0.015 0.994 726
675 Rouge Bezanyl 29.22 0.012 0.996 727
Fig. 12. Modélisation des isothermes d’adsorption des colorants par
Vert Nylomine 9.45 0.025 0.995
676 la bentonite selon le modèle de Langmuir. 728
Please cite this article in press as: B. Benguella, A. Yacouta-Nour, C. R. Chim. (2009), doi:10.1016/j.crci.2008.11.008
ARTICLE IN PRESS CRAS2C3105_proof  13 December 2008  8/

8 B. Benguella, A. Yacouta-Nour / C. R. Chimie xx (2009) 1e10

729 4,5 Jaune Bezanyl Jaune Bezanyl 781


Rouge Bezanyl
730 Rouge Bezanyl 782
Vert Nylomine
4,0 Vert Nylomine 28
731 783
732 3,5 24 784
733 3,0 20 785

qe (mg/g)

F
734 2,5 16 786
Lnqe

735 787
2,0 12

O
736 788
1,5 8
737 789
738 1,0 4 790

RO
739 0,5 0 791
740 20 25 30 35 40 45 50 55 792
0,0
741 -1 0 1 2 3 4 5 6 7 8 Température (°C) 793
742 LnCe Fig. 16. Evolution de la température sur les équilibres d’adsorption 794
743 Fig. 14. Modélisation des isothermes d’adsorption des colorants par des colorants sur la bentonite. 795

DP
744 la bentonite selon le modèle de Freundlich. 796
745 797
746 798
747 Jaune Bezanyl 799
Rouge Bezanyl
748 20 Vert Nylomine 800
749 801
TE
750 16 802
751 4,5 803
Jaune Bezanyl
qe (mg/g)

12
752 4,0 Rouge Bezanyl 804
Vert Nylomine
753 3,5
805
EC

8
754 806
3,0
755 4 807
756 2,5 808
Lnqe

757 2,0 0 809


20 25 30 35 40 45 50 55
758
RR

1,5 810
759 Température (°C) 811
1,0
760 Fig. 17. Evolution de la température sur les équilibres d’adsorption 812
0,5
761 des colorants sur le kaolin. 813
762 0,0 814
0 1 2 3 4 5 6 7 8
CO

763 815
LnCe
764 816
Jaune Bezanyl
765 Fig. 15. Modélisation des isothermes d’adsorption des colorants par Rouge Bezanyl
817
le kaolin selon le modèle de Freundlich. 2,4
766 Vert Nylomine 818
767 2,0 819
UN

768 820
769 1,6 821
770 822
LnKc

1,2
771 823
772 Tableau 8 0,8
824
773 Constantes du modèle de Freundlich. 825
774 Adsorbants Colorants n K (l/g) R2 0,4 826
775 827
Bentonite Jaune Bezanyl 0.38 4.661 0.957
776 0,0 828
Rouge Bezanyl 0.44 3.231 0.950 0,0030 0,0031 0,0032 0,0033 0,0034
777 Vert Nylomine 0.46 1.461 0.973 -1
829
778 Kaolin Jaune Bezanyl 0.568 1.094 0.930 1/T (°K ) 830
779 Rouge Bezanyl 0.595 0.859 0.943 831
Fig. 18. Détermination des enthalpies et des l’entropies de l’ad-
Vert Nylomine 0.469 0.641 0.831
780 sorption des colorants sur la bentonite. 832
Please cite this article in press as: B. Benguella, A. Yacouta-Nour, C. R. Chim. (2009), doi:10.1016/j.crci.2008.11.008
ARTICLE IN PRESS CRAS2C3105_proof  13 December 2008  9/

B. Benguella, A. Yacouta-Nour / C. R. Chimie xx (2009) 1e10 9

833 Jaune Bezanyl Tableau 10 885


834 2,8 Rouge Bezanyl Valeurs de l’enthalpie libre de l’adsorption des colorants par la 886
Vert Nylomine bentonite et le kaolin.
835 887
2,4 Adsorbants Colorants DG DG DG
836 888
(K Joule/ (K Joule/ (K Joule/
837 2,0 mole) à mole) à mole) à
889

F
838 25  C 40  C 50  C 890
LnKc

839 1,6
Bentonite Jaune Bezanyl 9.48 9.72 9.88
891

O
840 Rouge Bezanyl 13.10 13.25 13.36 892
841 1,2 Vert Nylomine 35.20 36.16 36.81 893
842 Kaolin Jaune Bezanyl 16.39 16.85 17.16 894

RO
0,8 Rouge Bezanyl 25.84 26.62 27.14
843 895
Vert Nylomine 29.25 30.10 30.67
844 0,4
896
845 0,0030 0,0031 0,0032 0,0033 0,0034 897
846 1/T (°K-1) 898
847 899

DP
Fig. 19. Détermination des enthalpies et des l’entropies de l’ad-
848 D’après le Tableau 9, les valeurs négatives de DH 900
sorption des colorants sur le kaolin.
849 confirment que l’adsorption des colorants sur les dif- 901
850 férentes argiles est un processus exothermique. Les 902
Ce
851 Kc ¼ valeurs faibles de cette chaleur (<de 40 K Joule/mole) 903
852 ðC0  Ce Þ montrent qu’il s’agit d’une adsorption physique. Les 904
853 valeurs positives de l’entropie montrent que l’adsorp- 905
TE
Où :
854 tion de ces colorants sur les différentes argiles est 906
855 accompagnée par un désordre du milieu. Ce résultat 907
Kc : Constante d’équilibre
856 montre que les molécules de colorant adsorbées sur la 908
DG : l’enthalpie libre (Joule/mole)
857 surface de la bentonite et le kaolin sont organisées de 909
EC

DH : L’enthalpie (Joule/mole)
858 façon beaucoup plus aléatoire que par rapport à la 910
DS : L’entropie (Joule/mole K)
859 situation dans la phase aqueuse. 911
T : Température absolue (K)
860 De même les valeurs négatives de l’enthalpie libre 912
Co : Concentration initiale de l’adsorbat
861 Ce : Concentration à l’équilibre de l’adsorbat DG données sur le Tableau 10, montrent que le proc- 913
862
RR

R : constante des gaz parfaits (8.314 Joule/mole K)


essus d’adsorption des colorants sur la bentonite et la 914
863 kaolin est un processus spontané. 915
864 916
Les paramètres thermodynamiques : chaleurs
865 4. Conclusion 917
d’adsorption DH et l’entropie DS des colorants sur la
866 918
bentonite et la kaolin sont déterminées graphiquement
CO

867 Les matériaux argileux que nous avons utilisés dans 919
en portant Ln Kc en fonction de l’inverse de la
868 ce travail ont montré l’efficacité pour diminuer la 920
température du milieu en degré kelvin.
869 D’après les Figs. 18 et 19, nous avons obtenu des
pollution des eaux des rejets textile sous deux aspects : 921
870 cinétique et équilibre. Les expériences ont montré que 922
droites avec des bons coefficients de corrélations, ce
871 les colorants étudiés s’adsorbent sur la bentonite et le 923
qui nous permet de calculer DH et DS d’adsorption des
UN

872 kaolin. Les cinétiques d’adsorption des colorants sur 924


colorants par la bentonite et le kaolin.
873 les deux argiles sont de même ordre (pseudo second 925
874 ordre). Les isothermes d’adsorption des colorants par 926
Tableau 9
875 la bentonite et le kaolin sont décrites de manière sat- 927
Paramètres thermodynamiques de l’adsorption des colorants par la
876 bentonite et le kaolin. isfaisante par le modèle de Langmuir, alors que le 928
877 modèle de Freundlich ne peut décrire nos résultats 929
Adsorbants Colorants DH DS R2
878 (K Joule/mole) (Joule/mole K) expérimentaux sur tout le domaine de concentration 930
879 étudié. L’adsorption des colorants sur la bentonite et le 931
Bentonite Jaune Bezanyl 4.69 16.07 0.990
880 Rouge Bezanyl 9.99 10.43 0.993 kaolin est un processus spontané et exothermique 932
881 Vert Nylomine 16.02 64.36 0.991 caractérisé par un désordre du milieu. Les faibles 933
882 Kaolin Jaune Bezanyl 7.17 30.94 0.988 valeurs de la chaleur d’adsorption confirment bien que 934
883 Rouge Bezanyl 10.30 52.14 0.978 les interactions entre ces argiles et les colorants sont de 935
Vert Nylomine 12.35 56.72 0.982
884 nature physique. 936
Please cite this article in press as: B. Benguella, A. Yacouta-Nour, C. R. Chim. (2009), doi:10.1016/j.crci.2008.11.008
ARTICLE IN PRESS CRAS2C3105_proof  13 December 2008 

10 B. Benguella, A. Yacouta-Nour / C. R. Chimie xx (2009) 1e10

937 Références [13] S. Lagergren, S. Vetenskapsakad, Hand. Band. 24 (4) (1898) 1. Q4 966
938 [14] Y.S. Ho, G. Mc Kay, Water Research 34 (3) (2000) 735. 967
939 [1] H. Zollinger, Color Chemistry e Synthesis, Properties and [15] Y.S. Ho, G. Mc Kay, Process Biochemistry 34 (1996) 451. 968
940 Application of Organic Dyes and Pigments, VCH Publishers, [16] L. Langmuir, Journal of American Chemical Society 40 (1918) 969
941 New York, 1987. 1361. 970
942 [2] S. Souabi, Techniques Sciences Méthodes 3 (1996) 181. [17] H. Freundlich, Colloid and Capillary Chemistry, Metheum, 971

F
943 [3] K. Kadrivelu, M. Kavipriya, C. Karthika, M. Radhika, London, 1926. 972
944 N. Vennilamani, S. Pattabhi, Bioresource Technology 87 (1) [18] G. Mc Kay, Use of Adsorbents for the Removal of Pollutants 973
945 From Wastewaters, CRC Press, 1996. 974

O
(2003) 129.
946 [4] A.K. Jain, V.K. Gupta, A. Bhatnagar, Suhas, Journal of [19] A.R. Dinçer, Y. Günes, N. Karakaya, Journal of Hazardous 975
947 Hazardous Materials B101 (2003) 31. Materials 141 (2007) 529. 976
948 [5] F. Edelin, L’épuration physico-chimique des eaux, Edition [20] Z. Yaneva, B. Koumanova, Journal of Colloid and Interface 977

RO
949 Cebedoc, Liège, 1998. Science 293 (2006) 303. 978
950 [6] L. El Kebir, M.S. Ouali, S. El Maleh, L’eau, l’industrie, les [21] J. Yener, T. Kopac, G. Dogu, Journal of Colloid and Interface 979
951 nuisances 60 (1998) 214. Science 294 (2006) 255. 980
952 [7] S. Pannuzo, J.M. Rovel, L’eau, l’industrie, les nuisances 235 [22] P. Janos, P. Michakel, P. Turex, Dyes and Pigments 74 (2007) 363. 981
953 (2000) 123. [23] S. Wang, H. Li, Journal of Hazardous Materials B126 (2005) 982
954 [8] A. Bespia, J.A. Mendoza-Roca, L. Roig-Alcover, A. Iborra- 71. 983

DP
955 Clar, M.I. Alcaina-Miranda, Desalination 157 (2003) 81. [24] C.H. Giles, T.H. Mac Ewan, S.N. Nakhwa, D.J. Smith, Journal 984
956 [9] S. Caillère, S. Hénin, M. Rautureau, Minéralogie des argiles : of Chemical Society 93 (1960) 3973. 985
957 Structure et propriétés physico chimiques Tome II, Edition [25] G. Rytwo, E. Ruiz-Hitzky, Journal of Thermal Analysis and 986
958 Masson, Paris, 1982. Calorimetry 71 (2003) 751. 987
959 [10] A. Bouchet, A. Meunier, P. Sardini, Minéraux argileux, Edition [26] A. Ramesh, D.J. Lee, J.W. Wong, Journal of Colloid and 988
960 Eyrolles, 2000. Interface Science 291 (2005) 588. 989
961 [27] K.M. Abd El-Rahman, A.M. El-Kamash, M.R. El-Sourougy, 990
TE
[11] R.E. Grim, Clay Mineralogy, Second ed.). Mc Graw-Hill, New
962 York, 1968. N.M. Abdel-Moniem, Journal of Radioanalytical and Nuclear 991
963 [12] G. Besson, A. Decarreau, A. Manceau, J. Sanz, H. Suquet, Chemistry 268 (2006) 221. 992
964 Organisation interne du feuillet, Société française de minér- [28] A. Demirbas, A. Sari, O. Isildak, Journal of Hazardous Mate- 993
965 alogie et de cristallographie, Paris, 1990. rials B135 (2006) 226. 994
EC
RR
CO
UN

Please cite this article in press as: B. Benguella, A. Yacouta-Nour, C. R. Chim. (2009), doi:10.1016/j.crci.2008.11.008