Vous êtes sur la page 1sur 4

HeureuxHeureux lesles cœurscœurs purspurs

Heureux Heureux les les cœurs cœurs purs purs ’humilité et la pureté des mœurs sont comme

’humilité et la pureté des mœurs sont comme deux ailes qui élèvent l’âme à Dieu et vont presque jusqu’à la diviniser.

PADRE PIO

La contagion de la médiocrité est une choses terrible, elle fait vieillir les visages d’enfants et leur donne le rictus gouailleur qui est un stigmate de bassesse. Je vois trop de ces visages vieillis dans la maison.

ANDRÉ CHARLIER

Lettres aux capitaines, 1957

la maison. A NDRÉ C HARLIER Lettres aux capitaines, 1957 Pilate… “Pas d’affaires ! pas d’histoires

Pilate… “Pas d’affaires ! pas d’histoires !”. Toute l’âme de l’esclave, fût-il Empereur, est là. Il n’y a qu’une affaire… avoir à rougir de soi, mériter le juste mépris du Christ dont l’unique “affaire” fut de mourir vaincu par les habiles “Pas d’affaires !”. Cette formule, tu dois la haïr de tout ton cœur, de toute ton âme, de toutes tes forces ; parfaite expression du contre-Evangile. Ma vie à moi Jésus, celle de l’Apôtre Paul, ne furent pas autre chose qu’une série d’affaires manquées… Et la vie de Jeanne d’Arc ! ! Qu’eût-elle été sans le bûcher de Rouen ? Excommuniée “au nom du Seigneur”, par 125 Docteurs vêtus d’hermine !

ALBERT BESSIÈRES, S. J.

Sers… !, 1934

Mieux vaut la haine loyale de Saul, que la lâche compassion de Pilate. La haine peut deve- nir amour ; la pitié de Pilate aboutit à ces ignobles habiletés : la flagellation, Barabbas, l’Ecce Homo, le crime enfin qui n’a pas le courage de s’avouer : “Je me lave les mains du sang de ce Juste”. Tu l’as livré, Pilate, quand tu as eu peur pour ta paix et ta digestion, peur des dénonciations, peur de Tibère…

ALBERT BESSIÈRES, S. J.

Sers… !, 1934

J’insiste sur cette pureté (ou cette droiture) comme une condition fondamentale pour que le Christ puisse exercer son pouvoir : les esprits retors qui n’aiment pas la lumière et nagent dans le mensonge risquent de ne pas supporter son regard. L’impureté aussi est dangereuse : je vous l’ai dit, elle vieillit nos cœurs, les endurcit et les rend progressivement incapables d’aimer… à moins qu’ils ne gardent au milieu de l’impureté la nostalgie de la pureté comme Marie- Madeleine, Dimitri Karamazov et beaucoup de pécheurs.

M. D. MOLINIÉ

Adoration ou désespoir, 1980

Association Notre Dame de Chrétienté

195
195

Au demeurant la crainte de désobéir à Dieu est la plus touchante marque d’amour que nous puissions lui témoigner : “Seigneur, que demande ce chrétien qui crie vers vous au moment où, près du précipice, il est pris de vertige ? C’est votre cause qu’il va défendre, l’honneur de votre nom, l’affirmation de votre règne. Il supplie que votre volonté l’emporte sur la sienne. Il vous adjure de l’aider à renoncer à la décision qui lui procurerait une satisfaction immédiate et cela parce qu’elle vous déplaît. Il vous demande ce qui entraîne pour lui une pri- vation et une souffrance. Cet homme vous a-t-il jamais été plus fidèle qu’à l’instant où il tremble de vous offenser ?”.

MGR CHEVROT

Dans le secret, 1958

Veillez et priez, afin de ne pas entrer en tentation. Observez le terme employé par Notre Seigneur. Il s’agit de ne pas entrer dans l’engrenage fatal qui conduit de la pensée mauvaise au désir et de l’acceptation du désir au péché. La vigilance et la prière ont pour effet de nous retenir d’entrer dans ce mécanisme dangereux ; elles seront malheureusement inefficaces si nous n’opposons pas un refus instantané à la pensée du mal. Presque toutes nos fautes sont dues à des atermoiements. Au lieu d’écarter tout de suite la tentation, on joue avec le feu, on entretient en soi la colère que l’on prétend dominer, on se familiarise avec la faute qu’on ne veut pas encore commettre. Mais dès qu’on imagine le péché, on le considère comme possible, on est “entré” dans la tentation.

le péché, on le considère comme possible, on est “entré” dans la tentation. M GR C

MGR CHEVROT

Dans le secret, 1958

dans la tentation. M GR C HEVROT Dans le secret, 1958 Avec un demi-christianisme, on ne
dans la tentation. M GR C HEVROT Dans le secret, 1958 Avec un demi-christianisme, on ne
dans la tentation. M GR C HEVROT Dans le secret, 1958 Avec un demi-christianisme, on ne
dans la tentation. M GR C HEVROT Dans le secret, 1958 Avec un demi-christianisme, on ne

Avec un demi-christianisme, on ne sau- vera rien : les demi-moyens et les demi-remèdes n’ont plus d’efficacité. Je déclare qu’avec un mini- mum de religion, le salut public est devenu impos- sible. Etre franchement, pleinement chrétien, dans la croyance comme dans la pratique, affirmer toute la loi doctrinale comme toute la loi morale, c’est nécessaire ; mais ce nécessaire sera efficace.

c’est nécessaire ; mais ce nécessaire sera efficace. C ARDINAL PIE Œuvres, t. IX Le plus

CARDINAL PIE

Œuvres, t. IX

Le plus sûr est de se tenir inébranlablement dans le vrai ; et c’est aussi le plus court. Intriguer contre l’intrigue ne sert de rien : l’on fait son jeu.

LOUIS VEUILLOT

Association Notre Dame de Chrétienté

196
196

Mais l’humilité est le socle d’une autre vertu, la pureté du cœur, à tous ses degrés. Elle contient la racine profonde de toute virginité, de la vôtre surtout, ô vierge Immaculée.

DOM VANDEUR

Je vous salue Marie

JE VOUS SALUE, MARIE, PLEINE DE GRACE. En vous le péché ne peut se concevoir ; En vous, il n’y a que la grâce de Dieu. En vous, il n’y a que sa splendeur, sa lumière, son amour, ses ineffables complaisances. Vous êtes vraiment sa Fille bien-aimée, l’unique en qui il n’y a pas eu de taches. Tout est pur, chez vous, tout est virginal, tout est immaculé. Vous avez été conçue, vous êtes née le « Lis de la glorieuse et toujours paisible Trinité ». Rien en vous de la concupiscence, de ses fruits amers et de ses tares. Vous êtes la très sainte créature de Dieu, celle qui est destinée à concevoir, à enfanter le Saint des Saints :

Celle aussi qui concevez avec Lui, dans votre Sein, la multitude des Saints et des
Celle aussi qui concevez avec Lui, dans votre Sein,
la multitude des Saints et des Saintes de Dieu.

DOM VANDEUR

Je vous salue Marie

Vierges saintes de tous les temps, de tous les cieux, Vierges de tout âge, Vierges martyres et autre qui vivez votre long et si glorieux martyre ; Réjouissez-vous donc : une Vierge a enfanté le Christ. Que la stérilité ne vous afflige pas. Votre foi détient une plus heureuse et une plus grande fécondité. Demeurant vierges, vous concevez, vous engendrez spirituellement le Christ, Et, dans le Christ, des âmes en nombre immense, sans rien perdre de votre intégrité.

DOM VANDEUR

Je vous salue Marie

Et pourtant s’écrie S. Bernard, ne te glorifie pas de la chasteté de ton corps, encore que vertu si louable. Plus tu es élevée, et plus tu dois t’humilier en toutes choses, Si tu veux comme MARIE, trouver grâce devant Dieu. Ce que le Seigneur a regardé en elle, ce n’est pas sa chasteté ; c’est l’humilité de sa Servante. Dieu seul donne la virginité et la garde, amis chez les humbles.

DOM VANDEUR

Je vous salue Marie

Association Notre Dame de Chrétienté

197
197

Sainte Marie Mère de Dieu

Gardez-moi un cœur d’enfant et trans- parent comme une source, Obtenez-moi un cœur simple qui ne savoure pas les tristesses, un cœur magnifique à se donner, tendre à la compassion, un cœur fidèle et généreux qui n’oublie aucun bien et ne tienne rancune d’aucun mal. Faites-moi un cœur doux et humble, aimant sans demander de retour, joyeux de s’effacer dans un autre cœur, devant notre divin Fils, un cœur grand et indomptable qu’aucune ingratitude ne ferme, qu’aucune indifférence ne lasse, un cœur tourmenté de la gloire de Jésus-Christ, blessé de son amour et dont la plaie ne guérisse qu’au ciel…

R. P. L. DE GRANDMAISON

ne guérisse qu’au ciel… R. P. L. DE G RANDMAISON Bienheureux les cœurs purs ! Saint

Bienheureux les cœurs purs ! Saint Thomas s’est plu à indiquer, entre cette béa- titude et le don d’intelligence, les liens d’une mystique affinité. Bienheureux les cœurs purs, parce qu’ils verront Dieu. Parce qu’ainsi, maîtres de leur chair, maîtres de leur passions, leur intelligence sera plus légère, plus docile, dans sa course à la vérité, la volonté plus sereine, moins tiraillée dans sa poursuite du bien.

plus sereine, moins tiraillée dans sa poursuite du bien. erreurs, de la séduction et de la
plus sereine, moins tiraillée dans sa poursuite du bien. erreurs, de la séduction et de la

erreurs, de la séduction et de la perversion des hérésies. Or cette pureté de regard est causée dans la partie supérieure de l’âme, dans l’esprit, dans la mens, par l’entrée en elle, avec la foi théologale amoureuse, du don même d’intelligence : Et hanc munditiam facit donum intellectus (S. Thomas II-II, qu. 8, a. 7). Alors continue saint Thomas, à mesure que le regard de l’âme se purifie, elle comprendra que Dieu excède tout ce que l’intelligence ici- bas peut nous dire de lui. Le Docteur angé- lique rejoint ainsi le Docteur mystique, nous invitant à regarder toujours vers l’au-delà de ce que nous saisissons des choses de Dieu.

CARDINAL JOURNET

Entretiens sur le Saint Esprit 1975

Bienheureux ceux dont le cœur est pur. Le don d’intelligence apporte avec lui la suprême pureté de regard, qui est la sixième des béati- tudes. Et cette béatitude apporte avec elle dès ici-bas sa récompense : parfois d’une manière merveilleuse : « Il me semble, ô mon Dieu, que vous ayez déjà tiré le rideau ! » (Marie de l’Incarnation). Et plus tard, ce que sera la récompense, l’apôtre nous le dit :

« Maintenant, nous voyons dans un miroir, mais alors ce sera face à face… Maintenant je connais d’une manière imparfaite, mais alors je connaîtrai comme je suis connu » (1 Cor.

CARDINAL JOURNET

Entretiens sur le Saint Esprit 1975

« Il était bienséant, dit Bossuet, que la sainte Chair du Sauveur fût, pour ainsi dire, embellie de toute la pureté d’un sang virginal, afin qu’elle fut digne d’être unie au Verbe divin. »

DOM VANDEUR

Je vous salue Marie

JEAN OUSSET 13,12). Pour Qu’il Règne
JEAN OUSSET
13,12).
Pour Qu’il Règne
vous salue Marie JEAN OUSSET 13,12). Pour Qu’il Règne « Mieux vaut mourir, que de laisser,
vous salue Marie JEAN OUSSET 13,12). Pour Qu’il Règne « Mieux vaut mourir, que de laisser,

« Mieux vaut mourir, que de laisser, pour peu que ce soit, corrompre en moi et dans les autres la chaste virginité de la vérité.

SAINT HILAIRE

Pour se porter sur les mystères chré- tiens, le regard de l’âme doit être en outre purifié de l’encombrement des images, des

Journée sous le patronage de saint Thomas More

Association Notre Dame de Chrétienté

198
198