Vous êtes sur la page 1sur 18

Benjamin GROSJEAN décembre 2017

ANALYSE
LIAISON AU SOL
Résumé des différents réglages Source : les articles « Echappement » année 1975
Géométrie de suspension

Amortisseur/Anti-Roulis

Epure de suspension
Le déport au sol
Décalage du plan de roue avec le pivot de porte-moyeux vu de FACE
Négatif Positif
Rôles :
• Rappel en ligne droite
• Information sur l’adhérence pour le pilote
• Influence sur le comportement en freinage

Déport au sol Positif :


1. Plus de rappel
2. Information au pilote (sur l’adhérence, en fonction du couple à appliquer
sur le volant)
3. Le volant plus difficile à tourner
4. Plus d’instabilité au freinage
5. Amplifie les réactions de direction (lors d’acceleration par ex)
Déport au sol Négatif :
1. Plus de stabilité au freinage
2. Direction de + en +molle et phénomène « d’engagement »
(deux choses à ne pas combiner)

Sur le train ar, le déport au sol n’intervient que pour l’usure des roulement, la
largeur de voie et la raideur des suspensions
Source : les articles « Echappement » année 1975
La chasse
C’est le décalage des deux pivots du coté porte-moyeux vu de PROFIL
Négatif Positif

Rôles :
• Stabilité en ligne droite
• Stabilité en virage par rappel du volant + information pilote (lié
avec la stabilité en ligne droite)
• Modification du carrossage en braquage

Plus il y a de chasse :
1. Plus de rappel
2. Plus il y a d’information au pilote
3. le volant plus difficile à tourner

S’exprime en :
• Angle ( 8° en vert, -8° en rouge sur le schéma)
OU
• Distance (6,5mm en vert, -6,5mm en rouge sur le schéma)

La chasse, du fait de son influence sur le carrossage lors de braquage, se règle


avant ce dernier.
Source : les articles « Echappement » année 1975
Le carrossage
Angle que forme le plan médian avec la vertical

Rôles :
• Placer le pneu dans la position ou il possède son meilleur
rendement
Négatif Positif
• Beaucoup de carrossage négatif (rapide, grande courbe ):
• Accroche en virage
• Vitesse en ligne droite
• Moins de réactivité de la voiture
• Perte de motricité
• Usure des pneu
• Peu de carrossage négatif (sur circuit lent, sinueux):
• Motricité
• Plus de réactivité de la voiture
• Accroche en virage dégradé

Source : les articles « Echappement » année 1975


Le parallélisme
Angle que forme le plan des roues d’un train vus de dessus
Rôles :
• Obtenir un réglage dynamique souhaité en fonction des variations géométrique de la
voiture en évolution
• Améliorer la tenue d’un train (ligne droite ou virage)
• Laisser un effort permanent sur les pneus (adhérence = toujours léger « glissement »)

Cas possibles (exemple à l’avant :


1. Ouverture
• Favorise le sur-virage
• Utilisé pour les voitures traction
2. Pincement
• Favorise le sous-virage
• Utilisé pour les voitures propulsion

Voir partie sur les braquage induits et les épures de direction


Source : les articles « Echappement » année 1975
Braquages induits
PARTIE 1 : positionnement crémaillère et biellettes de direction

Rôles :
• Éviter les prises de pincement et/ou d’ouverture lors de compression ou de détente
des suspension sur le train avant.

Le point B est déterminé selon


Cas possibles : d’autres réglages (notamment
1. Idéal grâce à l’épure Jeantaud)
• Compression : diminution du pincement d’origine
• Détente : pincement léger
2. Crémaillère trop haute et trop longue
• Compression : grosse ouverture
• Détente : gros pincement
3. Crémaillère seulement trop courte
• Compression : ouverture
• Détente : ouverture
4. Crémaillère seulement trop basse
• Compression : pincement
• Détente : ouverture

Source : les articles « Echappement » année 1975


Braquages induits
PARTIE 2 : épure de Jeantaud

Rôles :
• Positionner les pivots de biellette de direction.
L’épure de Jeantaud permet une différenciation de braquage des deux roues.
L’épure de Jeantaud est valable pour des manœuvres de parking. Elle tend donc à dériver pour des utilisations sur
voiture de course (grande courbe = faible rayon de braquage = faible différence de braquage entre les deux roues).
Cas possibles :
1. Epure de Jeantaud
• Roue intérieure braque plus que l’extérieure
• Détente : pincement léger
2. Braquage parallèle
• Pincement statique reste constant
3. Anti-Jeantaud
• Roue extérieure braque plus que l’intérieure (le
pincement augmente au fur et à mesure du braquage).
Situation:
1. Sol peu adhérent : Braquage parallèle lorsque peu d’anti-roulis, ou faible anti-Jeantaud si plus d’anti-roulis
2. Sol très adhérent : Faible anti-Jeantaud si peu d’anti-roulis, important si plus d’anti-roulis
Anti-Jeantaud : Faible = 0,25 à 0,75° pour 10° de braquage //Moyen = 0,75° à 1,5° // Forte = 1,5° à 4°
Source : les articles « Echappement » année 1975
Braquages induits
PARTIE 2 : EXEMPLE sur virage à droite de 2°,

Jeantaud :
La roue intérieur braque plus que la roue extérieur.
• AVD va donc braquer de 4°
• AVG est chargée en masse (résultante = 3° pour un virage de 2°, à cause des frottements)
• AVD moins chargé = décrochage !!!

Anti-Jeantaud :
La roue extérieur braque plus que la roue intérieur.
• AVD va donc braquer de 2°3 (moins que AVG)
• AVG est chargé en masse (résultante = 3° pour un virage de 2°, à cause des frottements)
• AVD est porche des 2° de AVG, elle ne décroche pas !!!

Source : les articles « Echappement » année 1975


Raideur/ressort
Les rôles des ressorts
Raideur/ressort
Calculs des ressorts et des raideurs k

Fréquence de pompage :
• 0,6 à 0,8Hz  « bateaux »
• 0,8 à 1Hz  confortable
• 1 à 1,3Hz  ferme
• 1,3 à 1,5Hz  sportive
• 1,5 à 2Hz  dure

Exemple de calculs :
• Voiture propulsion ayant une répartition de poids de 60/40.
• Fréquence F1 AV à 90% de F2 AR
• Formule de la fréquence F :
Sur une voiture ayant une répartition de
• Soit : 2/3 de son poids sur son train AR avec
une fréquence F de 10%, le train AV se
comprimera 2 fois plus que le train AR
• Soit : pour une même charge.
• Soit :
• Soit : Source : les articles « Echappement » année 1975
Raideur/ressort
Epure de suspension, déterminer la raideur

Epure de suspension:
• Kr (raideur roue) =

Source : les articles « Echappement » année 1975


Raideur/ressort
Barre anti-roulis

Rôle:
• Eviter la prise de roulis de la caisse

Comportement:
• Si on assouplit les ressorts  faut durcir la barre
• Si on durcit les ressorts  assouplir la barre
Angle de roulis:
• 1 à 2°  F1, F2 et prototype
• 2 à 4°  prototype et groupe 5,4 ou 2
• 4 à 6°  groupe 1, 3 et voiture de toursime

Source : les articles « Echappement » année 1975


Epures de suspension
PARTIE 1 : le point RC

Rôle:
C’est le centre de rotation instantané du demi train.

Il est caractériser principalement par:


• H sa hauteur par rapport au sol
• A sa distance par rapport au milieu de la roue

Source : les articles « Echappement » année 1975


Epures de suspension
PARTIE 2 : Placement du Rc POMPAGE

Rôle:
• Permettre la prise de carrossage en POMPAGE.
3 cas possibles (en compression):
• RC avec triangle parallèle (épure infini)
 Aucune variation de carrossage
• RC rouge (entre le plan médian et l’infini)
 Prise de carrossage positif
• RC vert (entre le plan médian et l’infini)
 Prise de carrossage négatif

Rc
Rc
Epures de suspension
PARTIE 3 : Placement du Rc ROULIS

Rôle:
• Permettre la prise de carrossage en ROULIS.
3 cas possibles (roue en appuie):
• RC orange (sur le plan médian de la voiture)
 Aucune variation de carrossage
• RC rouge (entre le plan médian et l’infini)
 Prise de carrossage positif
• RC vert (entre le plan médian et l’infini)
 Prise de carrossage négatif

Rc Rc
Rc
Rc
Epures de suspension
PARTIE 4 : Tangente

Il est IMPOSSIBLE d’avoir une variation de carrossage simultanément en pompage et en roulis.


Position du Rc pour avoir un carrossage sans variation :
• Pompage : Rc sur l’infini (triangle parallèle)
Compromis
• Roulis : Rc sur le plan médian de la voiture

Lors des mouvements de suspension, le point Rc bouge. Son déplacement vari sur la tangente au lieu de Rc «Tg».
Tg est la symétrie de la droite Bobillier par rapport à l’angle formé par les deux droites des triangles.
On cherche a avoir une Tg le plus horizontale possible pour une alterner le plus rapidement entre pompage et roulis.

Source : les articles « Echappement » année 1975


Epures de suspension
Tableaux récapitulatif (variable Rc)
Tableau de variation de Rc sur l’horizontale Tableau de variation de voie en fonction de Rc
Milieu de roue Plan médiant de la
voiture (1/2 voie)

ΔC = variation de carrossage //// θ = angle de roulis

Source : les articles « Echappement » année 1975