Vous êtes sur la page 1sur 47

U C T 2018 / 2019

MODULE
SECURITE AU TRAVAIL

Dr T. Challouf
 7 chapitres :
I. Notions de base sur la santé et la sécurité
au travail
II. Processus d’apparition d’un dommage
III. Analyse de cas réels des situations
dangereuses sur les lieux de travail
IV. Le travail sur écran, risques et solutions
V. Risques infectieux professionnels : accident
exposant au sang
VI. Rayonnements ionisants et santé
VII. Travail posté : impact et action préventive
CHAPITRE I :
Notions de base sur la santé et la
sécurité au travail
Accidents de travail
et
Maladies professionnelles
Une personne en bonne santé c’est :
• Moins d’absentéisme
• Moins de problèmes d’organisation pour remplacer les
personnes manquantes
• Une meilleure ambiance de travail
• Une meilleure motivation (meilleure productivité)
• Une bonne image de l'entreprise
• Moins de risques d’accidents pour cause de manque de
personnel ou de stress
• Maintien et valorisation des métiers
• Maintien des activités et des emplois
• Stabilité des prix des biens et des services
• Amélioration de la performance de l’entreprise
Aperçu historique
La couverture contre les risques des accidents du
travail est parmi les premières branches de sécurité
sociale apparues en Tunisie.
1921 : décret beylical du 15 Mars 1921; l’application
se limitait aux accidents de travail dans les
entreprises industrielles et commerciales.

1924 : Le décret du 31 Janvier 1924 a étendu cette


couverture aux accidents dans le secteur agricole.
1926 : le décret du 28 Février 1926 a étendu cette
couverture aux accidents dans les activités portuaires
et maritimes.
Aperçu historique
1957 : loi N° 73-57 du 11 Décembre 1957 :
Introduction pour la 1ère fois la couverture des
maladies professionnelles et des accidents de trajet.
Cette loi a confié la gestion de la réparation de ce
risque aux compagnies d’assurances.
1994 : loi 94-28 du 21 Février 1994 qui a confié la
gestion du régime AT-MP à la Caisse Nationale de
Sécurité Sociale (CNSS).
2004 : loi n°71 du 2 août 2004 qui a confié la gestion
du régime AT-MP à la Caisse Nationale d’Assurance
Maladie (CNAM / Art. 8).
Législation Tunisienne

Loi N° 94-28 du 21 Février 1994

Régime de réparation des préjudices résultants


des Accidents du travail et les Maladies
Professionnelles
Champ de couverture de la loi 94-28

La loi N° 94-28 est applicable à tous les


travailleurs ou assimilés employés par des
personnes physiques ou morales sous quelque
forme que ce soit et quelle que soit la nature de
l'activité, le statut du travailleur ou son mode de
rémunération.
Champ de couverture de la loi 94-28
La loi N° 94-28 est également applicable aux :
• Stagiaires apprentis.
• Elèves des établissements d'enseignement technique ou
professionnel, quels qu'en soient la spécialité ou le
degré, si l'accident du travail est directement rattaché
aux programmes d'enseignement ou de formation.
• Les détenus pour les accidents survenus par le fait ou à
l'occasion de travaux exécutés dans le cadre d'une
utilisation régulière de la main d'œuvre Pénitentiaire.

• Les travailleurs des chantiers nationaux ou régionaux


de développement.
L’Accident du Travail

Est considéré comme accident du travail, quelle


qu’en soit la cause, l’accident survenu par le fait
ou à l’occasion du travail de toute personne
salariée ou travaillant, à quelque titre que ce
soit, pour un ou plusieurs employeurs ou chefs
d’entreprise.
L’Accident du travail avec Arrêt

Accident entraînant une incapacité temporaire


(IT) donnant lieu à une indemnisation d’au
moins une journée (1j).
L’Accident du travail avec une
Incapacité Permanente

Accident entraînant une incapacité permanente


(IP) donnant lieu à l’attribution d’une rente ou
d’un capital.
Caractéristiques de l’AT

L’AT :

• Est soudain
• Provoque une lésion du corps
• Se produit à l’occasion du travail
– Lieu
– Temps
– Lien de subordination
L’Accident du trajet

L'accident du travail englobe aussi l'accident de


trajet.

L'accident de trajet peut être défini comme


l'accident survenu pendant le trajet aller-retour :
L’Accident du trajet
• Entre le lieu de travail et la résidence principale
ou une résidence secondaire stable, ou encore
un lieu où le salarié se rend de façon habituelle
pour des motifs d'ordre familial.

• Entre le lieu de travail et le restaurant, la


cantine ou tout autre lieu où le salarié prend
habituellement ses repas.
L’Accident du trajet
Pour être considéré comme un accident de trajet,

•L'itinéraire doit avoir été le plus direct


possible, sauf en cas de détour rendu
nécessaire par un covoiturage régulier.

•Le trajet ne doit pas avoir été interrompu ou


détourné pour un motif d'ordre personnel et
non lié aux nécessités essentielles de la vie
courante, ou n'ayant aucun rapport avec le
travail.
Caractéristiques de l’accident de trajet

 Le lieu de travail

 La résidence

 Le lieu des repas

 Les circonstances justifiant une interruption


ou un détour du trajet
En cas de Rechute
Après guérison ou consolidation, une rechute peut
entraîner un traitement médical et,
éventuellement, un arrêt de travail.

La rechute suppose un fait nouveau :


• Soit une aggravation de la lésion initiale,
• Soit l'apparition d'une nouvelle lésion
résultant de l'accident du travail.

Elle ne peut intervenir qu'après une guérison ou


une consolidation.
Principe d’un AT
Situation Évènement
dangereuse déclencheur

Phénomène
Personne(s)
dangereux

Dommage
Exemple

glissement
Exposition
La Maladie Professionnelle

Une maladie est «professionnelle» si elle est la


conséquence directe de l’exposition d’un
travailleur à un risque physique, chimique,
biologique, ou résulte des conditions dans
lesquelles il exerce son activité professionnelle
La Maladie Professionnelle
Est considérée comme maladie professionnelle,
toute manifestation morbide, infection
microbienne ou affection dont l'origine est
imputable par présomption à l'activité
professionnelle de la victime.

La liste des maladies présumées avoir une origine


professionnelle ainsi que celle des principaux travaux
susceptibles d'en être à l'origine, est fixée par arrêté
conjoint des ministres de la santé et des affaires
sociales.
La Maladie Professionnelle
Cette liste fixe également le délai de prise en charge
pendant lequel le travailleur ou assimilé demeure en
droit d'obtenir la réparation des maladies
professionnelles dont il serait atteint quand il ne
serait plus exposé aux causes de la maladie.
Cette liste est révisée au moins 1 fois / 3 ans.

Toute constatation d’une atteinte d'une maladie


professionnelle (qu'elle figure ou non sur la liste des
MP), est objet d’une déclaration obligatoire de la
part du médecin adressée au médecin inspecteur du
travail territorialement compétent.
Caractéristiques des MP

• Pas soudain

• Lésions apparues progressivement au cours du


travail, pas d’origine parfaitement identifiable
Maladie Professionnelle

• Elle doit être déclarée par le salarié avec un


certificat médical descriptif.

• Pour être reconnue maladie professionnelle, le


métier doit être dans la liste indicative ou la
liste limitative.

• La déclaration par le salarié doit respecter le


délai de prise en charge
Exemple : Affections périacticulaires provoquées par
certains gestes et postures

Désignation des maladies Délai de Liste limitative des


prise en travaux susceptibles de
charge provoquer ces maladies
Poignet – Main Travaux comportant de
• Tendinite 7 jrs façon habituelle des
• Tenosynovite 7 jrs mouvements répétés ou
prolongés des tendons
• Syndrome du canal carpien 30 jrs fléchisseurs ou extenseurs
• Syndrome de la loge de 30 jrs de la main et des doigts
Guyon
Les conséquences des MP

• Sur le plan humain :

• Douleurs,
• Incapacité Temporaire à travailler (IT),
• Incapacité Permanente (IP),
• Cancers,
• Décès…
Les conséquences des MP

• Sur le plan économique :

• Journées perdues,
• Indemnisations des accidentés par la Sécurité
Sociale,
• Majoration des cotisations qui sont fonction
du nombre et de la gravité des accidents.
Epidémiologie

• Le fardeau des MP / OIT - OMS


– Dans le monde :
• Entre 1,9 et 2,3 millions de décès sont
attribuables au travail

• 1,6 million de décès sont attribuables aux


maladies professionnelles

• 217 millions de cas de maladies


professionnelles
En France
• Principales causes des AT
- Les manutentions manuelles : 68%
- Les chutes (plain-pied et dénivellation) : 23%

• 96% des MP touchent l’appareil locomoteur


(TMS) 0-10% +20%
10-20%
• Taux AT-MP a passé de
2,8% en 2012 à 3,30% en Dos

Localisation
2017 + multiples
En France

 Taux d’absentéisme = 6.61%

 24 jours en moyenne / salarié /an

• 33% des infirmières ne terminent pas leur


carrière
En Tunisie / 2017

• AT sur les lieux du travail = 94% du total des AT.


• Les A de trajet = 6% de la totalité des AT.

 Principaux secteurs d’AT mortels :


• BTP : AT mortels = 32% du total des AT mortels
• Le secteur des services = 9 %
• Le secteur agricole et de la pêche = 8%
• Le secteur du transport et de manutention = 7%.
En Tunisie / 2017

 Principales causes d’AT mortels sur lieux du travail :


• Chutes de personnes (25%),
• Malaises cardiaques au travail (20%).
• Chutes d'objets (19%)
• Noyades lors de tempêtes (18,4 %),
• Exposition au courant électrique (10%)
En Tunisie / 2017

 Le nombre de MP enregistrées durant l'année 2017 a


augmenté par rapport à l'année 2016 (+7,7%) et ce
sont essentiellement :
• Les Troubles Musculo-squelettiques (TMS), 80%
de la totalité des MP,
• Les surdités professionnelles, 6,5%
• Les maladies de l'appareil respiratoire
En Tunisie / 2017
 Les secteurs les plus touchés par les MP sont
• Industrie de l'habillement = 42,8% des MP
• Industrie électrique = 12% des MP
• Secteur textile = 6,5% des MP.

 Sexe :
• Femmes = 80% des MP
• Homme = 75% des AT et 94% des AT mortels

 Age : 41 à 50 ans .
Coût des MP et des AT

COÛT DIRECT

COÛT INDIRECT
Coût des MP et des AT
COÛT DIRECT

Il correspond aux dépenses engagées par la


sécurité sociale pour réparer les dommages subis
par l’accidenté.
Coût des MP et des AT
COÛT DIRECT

Prestations en nature:
- frais médicaux et chirurgicaux,
- frais pharmaceutiques,
- frais d’hospitalisation et de rééducation.

Prestations en espèces:
- indemnités journalières,
- frais de gestion.
Coût des MP et des AT
COÛT INDIRECT

Il comprend les dépenses et charges consécutives


à l’accident, supportées par l’entreprise et non
couvertes par une assurance.

On considère généralement que le coût indirect


est de l’ordre de 3 à 5 fois le coût direct.
Coût des MP et des AT
COÛT INDIRECT
• Coût des arrêts de production,
• Coût de l’enquête administrative,
• Coût de remplacement de l’accidenté, formation
du remplaçant, modifications,
• Coût lié au maintien du salaire au delà du
plafond,
• Coût de réparation des dégât matériels,
• Coût de perte de temps,
• Coût de perte de matériel,
Coût des MP et des AT
Les conséquences d’un AT ou d’une MP
Enjeux Humains, Economiques, Juridiques
HUMAINS ECONOMIQUES
Non productivité
Atteintes à la santé physique
et morale (séquelles, soins, Remplacement : du salarié
invalidité, arrêt de travail) (formation du remplaçant),
du matériel, du procédé,….
Réinsertion, maintien de l’emploi
Démotivation de la victime et du personnel de l’entreprise
Manque à gagner pour la victime et influence sur l’évolution
de sa carrière
Les conséquences d’un AT ou d’une MP
Enjeux Humains, Economiques, Juridiques
JURIDIQUES
3 codes
 Travail
 Sécurité sociale
 Pénal
Enquêtes
Responsabilités
 de l’employeur
 du salarié
Les indicateurs
Taux de fréquence des accidents avec arrêts
Nb d’AT avec arrêts X 1000000
TF = ---------------------------------------------
Nb d’heures travaillées

Taux de gravité
Nb de journées indemnisées X 100
TG = ---------------------------------------------
Nb d’heures travaillées
Indice de fréquence des accidents avec IP
Nb d’accidents graves X 1000
IFG = ---------------------------------------------
Nb de salariés

Indice de gravité des accidents avec IP


Somme des taux d’IP X 1000
IGG = ---------------------------------------------
Nb de salariés