Vous êtes sur la page 1sur 215

Conseil municipal

11 avril 2019
«Salle du Conseil»

Ordre du jour

1 Secrétaire de séance - Désignation 1


Rapporteur : Monsieur le Maire

2 Décisions et conventions signées par le Maire du 8 février 2019 au 20 mars 2


2019
Rapporteur : Monsieur le Maire

3 Règlement de dommages 7
Rapporteur : Monsieur Hervé DUMAINE

4 Contrôle de légalité - Télétransmission des actes - Convention avec le 9


représentant de l'Etat dans le Département de Saône-et-Loire - Avenant
n°4 et avenant n°5
Rapporteur : Monsieur Hervé DUMAINE

5 Vie Scolaire - Reconduction du Contrat Enfance Jeunesse - Convention 14


avec la Caisse d’Allocations familiales
Rapporteur : Madame Valérie MAURER

6 Ressources humaines - Créations et suppressions de postes 53


Rapporteur : Monsieur le Maire

7 Ressources humaines - Participation aux consultations électorales - 55


Actualisation des indemnités
Rapporteur : Monsieur le Maire

8 Musées municipaux - Musée Nicéphore Niépce - Convention de mécénat 57


avec la Maison Veuve Ambal
Rapporteur : Monsieur Benoit DESSAUT

9 Création d'un fonds d'aide aux associations "Coup de Pouce" 62


Rapporteur : Monsieur le Maire

10 Fonds d'initiatives et de promotion des activités sportives chalonnaises 65


(FIPASC) - Attribution de subventions - 2ème répartition
Rapporteur : Monsieur Philippe FINAS

11 Deuxième édition de "Chalon X-Lake" 67


Rapporteur : Monsieur John GUIGUE
12 Organisation de la prévention spécialisée - Avenant n° 1 à la convention 78
cadre
Rapporteur : Madame Elisabeth VITTON

13 Cession d’une maison située 28 Rempart Saint-Vincent 94


Rapporteur : Madame Françoise CHAINARD

14 Acquisitions et cessions immobilières - Bilan 2018 102


Rapporteur : Madame Françoise CHAINARD

15 Société Publique Locale (SPL) « Sud Bourgogne Aménagement » - Retrait 105


de la structure
Rapporteur : Monsieur Joël LEFEVRE

16 Servitudes de passage sur la parcelle CP 265 située rue du Capitaine 107


Drillien - Convention avec ENEDIS
Rapporteur : Monsieur Joël LEFEVRE

17 Création d'une Autorisation de programme "Plan Façades Cœur 114


Historique"
Rapporteur : Monsieur le Maire

18 Création d'une Autorisation de programme "Aménagement travaux rue de 116


la Citadelle"
Rapporteur : Monsieur le Maire

19 Création d'une Autorisation de programme "Aménagement pontons Quai 118


Sainte-Marie"
Rapporteur : Monsieur le Maire

20 Création d'une Autorisation de programme "Aménagement Quai des 120


Messageries"
Rapporteur : Monsieur le Maire

21 Création d'une Autorisation de programme pour le financement des projets 122


des Conseils de quartier et de l'appel à projet "A vous d'inventer la Ville"
Rapporteur : Monsieur le Maire

22 Finances - Admission en non-valeur des taxes et produits irrécouvrables et 124


constatation des créances éteintes
Rapporteur : Monsieur Maxime RAVENET

23 Finances - Gestion de la dette - Rapport annuel 2018 126


Rapporteur : Monsieur Maxime RAVENET

24 Finances - Compte de gestion 2018 du budget principal et des budgets 144


annexes
Rapporteur : Monsieur Maxime RAVENET

25 Finances - Compte administratif 2018 du budget principal et des budgets 147


annexes
Rapporteur : Monsieur Maxime RAVENET
26 Finances - Affectation des résultats 2018 du budget principal et des 153
budgets annexes
Rapporteur : Monsieur Maxime RAVENET

27 Finances - Taxe d'Habitation, Taxe Foncière Bâtie, Taxe Foncière Non 156
Bâtie - Fixation des taux pour 2019
Rapporteur : Monsieur Maxime RAVENET

28 Finances - Budget Primitif 2019 du budget principal et des budgets 158


annexes de la Ville de Chalon-sur-Saône
Rapporteur : Monsieur Maxime RAVENET

29 Finances - Révision annuelle 2019 des Autorisations de programme et des 187


crédits de paiement
Rapporteur : Monsieur Maxime RAVENET

30 Finances - Subventions aux associations et divers organismes pour 2019 202


Rapporteur : Monsieur Maxime RAVENET

31 Transfert de la compétence GEMAPI - Attribution de Compensation (AC) 210


- Montant définitif
Rapporteur : Monsieur Maxime RAVENET
RAPPORT AU
CONSEIL MUNICIPAL DU 11 AVRIL 2019
1 Secrétaire de séance - Désignation

Rapporteur : Monsieur Gilles PLATRET

SECRÉTARIAT GÉNÉRAL

N° de l'ordre du jour : 1
Rapporteur : Monsieur le Maire

Secrétaire de séance - Désignation

EXPOSE

Conformément à l’article L2121-15 du Code Général des Collectivités Territoriales, il convient lors
de la tenue du Conseil municipal de désigner un secrétaire de séance.

Il est proposé aux Conseillers Municipaux, en application de l’article L2121-21 Code Général des
Collectivités Territoriales, de ne pas avoir recours au vote à scrutin secret pour désigner le secrétaire
de séance. Cette décision de ne pas avoir recours au vote à scrutin secret doit être prise à
l’unanimité.

DECISION

Cadre juridique :

Vu les articles L.2121-29, L2121-15 et L2121-21 du Code Général des Collectivités Territoriales,

Il est demandé au Conseil municipal :

 De ne pas avoir recours au vote à scrutin secret ;


 De désigner comme secrétaire de séance.

1
RAPPORT AU
CONSEIL MUNICIPAL DU 11 AVRIL 2019
2 Décisions et conventions signées par le Maire du 8 février 2019 au 20 mars 2019

Rapporteur : Monsieur Gilles PLATRET

SECRÉTARIAT GÉNÉRAL

N° de l'ordre du jour : 2
Rapporteur : Monsieur le Maire

Décisions et conventions signées par le Maire du 8 février


2019 au 20 mars 2019

EXPOSE

Conformément à l’article L2122-23 du Code Général des Collectivités Territoriales, le Maire rend
compte au Conseil municipal des décisions prises en vertu de sa délégation.

Décision n° DV2019/008 du 12 février 2019


Modification / Actualisation de la régie d'avances du Musée Niépce.

Décision n° DV2019/009 du 8 février 2019


Mise en vente d'un carnet format A5 autour de l'exposition "Etres fantastiques. Figure du monstre
en Occident" réalisé par la Ville de Chalon-sur-Saône. 30 exemplaires au prix unitaire de 8 €.

Décision n° DV2019/010 du 25 février 2019


Sollicitation auprès de la Direction Régionale des Affaires Culturelles Bourgogne Franche-Comté
pour l'attribution d'une subvention au montant de 24 500 € dans le cadre du PREAC (Pôle de
Ressources pour l'Education Artistique et Culturelle) et de l'EAC (Education Artistique et
Culturelle).

Décision n° DV2019/013 du 25 février 2019


Marché relatif au transport de personnes sur le territoire polonais dans le cadre du voyage à
Auschwitz du Conseil des Jeunes de Chalon-sur-Saône du 30 avril 2019 au 2 mai 2019 conclu avec
la société Selectour pour un montant de 870 € net.

Décision n° DV2019/014 du 5 mars 2019


Marché relatif à l'acquisition d'un logiciel et prestations de service associées pour le service des
droits de place conclu avec la société AREGIE - 48 rue Jacques Dulud - 92523 NEUILLY-SUR-
SEINE décomposé comme suit :
- partie globale et forfaitaire (acquisition de licences, prestations, formation et maintenance) pour un
montant de 6 306 € HT soit 7 567,20 € TTC.
- partie à bons de commande : sans montant minimum et le montant maximum s'élève
à 15 000 € HT sur la durée du marché.

2
Décision n° DV2019/015 du 26 février 2019
Mise en vente d'ouvrages au musée Nicéphore Niépce chez INTERFORUM SA. Trois exemplaires
« Masahisa fukase » Editions Xavier Barral au prix unitaire de 65 €.

Décision n° DV2019/016 du 26 février 2019


Mise en vente d'ouvrages au musée Nicéphore Niépce. Cinq ouvrages "Alskling a self-portrait" au
prix unitaire de 42,05 €. Cinq ouvrages "I would also like to be" au prix unitaire de 34,50 €.

Décision n° DV2019/017 du 4 mars 2019


Mise en vente à la boutique du Musée Denon de 300 sacs en kraft avec logo typé Musée Denon -
Ville de Chalon-sur-Saône réalisé par la Ville de Chalon-sur-Saône au prix unitaire de 0,70 €.

Décision n° DV2019/019 du 20 février 2019


Sollicitation du soutien de la Caisse d'Allocations Familiales de Saône-et-Loire, pour l'aide au
financement d’animations des centres sociaux de la Ville de Chalon-sur-Saône, au titre de
l'année 2019, pour un montant calculé en fonction de l'activité réelle et avec une estimation
de 244 700 € pour l'animation globale et de coordination et de 80 900 € pour l'animation collective
famille.

Décision n° DV2019/020 du 15 mars 2019


Décision relative à la réforme de matériels et de véhicules pour destruction.

Décision n° DV2019/021 du 20 mars 2019


Marché relatif au transport en train de 52 enfants et accompagnateurs pour la participation à
Educapitale à Paris du 19 au 20 juin 2019 conclu avec la société Selectour pour un montant
de 3 995,90 € TTC.

DMV2018/063 du 6 mars 2019


Avenant n°1 au marché relatif à la modernisation du parc horodateur conclu avec la société
Parkéon, devenu FLOWBIRD. Cet avenant représente une augmentation de 1 900 € HT soit 2 280
€ TTC ce qui représente une augmentation de 0,64 % par rapport au montant forfaitaire initial sur
la durée totale du marché. Le nouveau montant du marché est fixé à 298 532 € HT
soit 358 238,40 € TTC.

DMV2018/083 du 22 février 2019


Marché relatif à l’aménagement de la place du Châtelet – Fouilles d’archéologie préventive conclu
avec l’Institut National de Recherches Archéologiques Préventives (INRAP) pour un montant
global et forfaitaire de 61 852,86 € HT, soit 74 223,43 € TTC.

DMV2018/084 du 4 mars 2019


Marché relatif aux travaux de génie civil dans le cadre de l’extension du système de vidéoprotection
de la Ville de Chalon-sur-Saône conclu avec le groupement SERPOLLET/ SERPOLLET CENTRE
EST, pour un montant de devis cadre de 69 991,67 € HT, soit 83 990,40 € TTC.

DMV2019/001 du 21 février 2019


Résiliation du marché public de Maîtrise d’œuvre pour la restructuration des installations scéniques
de la salle Marcel Sembat contracté avec le groupement Architecture et scénographie Claude
JEFFROY, / société TECO / société SARL AEEI BOURGOGNE centre Est à l’issue de la phase
DIAGNOSTIC, sans indemnités.

DMV2019/008 du 13 février 2019

3
Marché relatif à l’aménagement des locaux de la Maison de la Famille – 5 Rue de la Providence à
Chalon-sur-Saône :
Lot n°2 : Gros œuvre conclu avec SARL ROBERT BLANCHARD, pour un montant global et forfaitaire
de 20 024,92 € HT, soit 24 029,90 € TTC.
Lot n°3 : Ferronnerie conclu avec METALLERIE GRILLOT pour un montant global et forfaitaire
de 4 254,50 € HT, soit 5 105,40 € TTC.
Lot n°4 : Menuiseries bois conclu avec ROY SERVICES pour un montant global et forfaitaire
de 33 500 € HT, soit 40 200 € TTC.
Lot n°5 : Plâtrerie – Peinture conclu avec GUICHARDAN, pour un montant global et forfaitaire
de 21 240,66 € HT, soit 25 488,80 € TTC.
Lot n°6 : Revêtement de sol conclu avec REVERSO pour un montant global et forfaitaire
de 7 133,50 € HT, soit 8 560,20 € TTC.
Lot n°7 : Plomberie conclu avec AGP, pour un montant global et forfaitaire de 9 229,50 € HT,
soit 11 075,40 € TTC.
Lot n°8 : Electricité – courants forts et courants faibles conclu avec POURETTE SARL, pour un
montant global et forfaitaire de 27 866,46 € HT, soit 33 439,75 € TTC.
Lot n°9 : Ravalement de façades conclu VAGINET, pour un montant global et forfaitaire
de 69 656,50 € HT, soit 83 587,80 € TTC.

DMV2019/009 du 21 février 2019


Avenant n°1 de transfert à l’accord-cadre relatif à la fourniture et pose de matériel de signalisation
verticale, police directionnelle et temporaire :
- Lot n°1 : fourniture et pose de signalisation verticale directionnelle et police conclu sans montant
minimum annuel de commande mais avec un montant maximum annuel de 200 000 € HT, dont le
titulaire est le groupement composé de la société SIGNAUX GIROD (mandataire) et de la société
SIGNAUX GIROD VAL DE SAONE.
Cet avenant a pour objet de transférer à compter du 1er avril 2019 l’intégralité des engagements pris
par la société SIGNAUX GIROD VAL DE SAONE à la société SIGNAUX GIROD EST.
L’avenant n’a aucune incidence financière.

DMV2019/010 du 4 mars 2019


Marché passé selon la procédure adaptée relatif à la fourniture de matériels d’équipement pour
l’éclairage public conclu avec la société LACROIX SOGEXI, 1 rue de Maupas – 69 380 LES
CHERES pour un montant de devis cadre de 8 441,04 € HT, soit 10 129,25 € TTC.

DMV2019/011 du 11 mars 2019


Marché passé selon la procédure adaptée relatif au contrôle et maintenance des systèmes de
désenfumage des bâtiments conclu avec la société TECHNI FEU SAS, pour un montant global et
forfaitaire annuel de 4 380 € HT, soit 5 256 € TTC.

Convention n° 19V021
Mise à disposition du Théâtre Piccolo au bénéfice du Service Animation du Patrimoine pour
l'organisation d'une visite le jeudi 14 février 2019, à titre gracieux.

Convention n° 19V022
Avenant à la convention de mise à disposition de la salle "Paris" du Pôle Jeunesse 26 rue de la Paix,
au bénéfice de l'association "Maison de quartier Paix" le dimanche 26 mai 2019 de 9 h 00 à 23 h 00
pour une après-midi festive, à titre gracieux.

Convention n° 19V023

4
Convention d'occupation de locaux scolaires de l'école de la Citadelle au bénéfice de l'APEC -
Association des Parents d'élèves de la Citadelle pour l'organisation d'une brocante du 11 mai 2019
jusqu'au 12 mai 2019, à titre gracieux.

Convention n° 19V025
Convention de mise à disposition de l'Espace Jeunesse, au bénéfice de "La Mission Locale du
Chalonnais" tous les jeudis à compter du 7 mars 2019 de 14 h 00 à 16 h 00 pour y tenir des
permanences emploi/formation, à titre gracieux.

Convention n° 19V026
Renouvellement du bail commercial au bénéfice de la Société dénommée Brasserie Restaurant La
Roseraie d'un local commercial situé Prairie Saint-Nicolas à Châtenoy-en-Bresse, d'une surface
totale d'environ 320 m2 prolongée par une terrasse aménagée non couverte en dur d'environ 100 m2,
pour une durée de 9 ans du 22 février 2019 au 21 février 2028, et pour un montant annuel, hors
charges et hors taxes, de 19 141,80 €.

Convention n° 19V027
Convention d'occupation de locaux scolaires de l'école primaire Rives de Saône au bénéfice du
Comité de quartier Saint-Laurent pour l'organisation d'un loto le 2 mars 2019 et la Fête des Grand-
mères le 7 mars 2019, à titre gracieux.

Convention n° 19V028
Convention d'occupation temporaire au bénéfice de l'Association "La création au quotidien" de
locaux de la Chapelle du Carmel du 4 février 2019 au 3 mars 2019, pour l’organisation de
l’exposition « L’Art kuna de la Mola » à titre gracieux.

Convention n° 19V030
Convention d'occupation temporaire et précaire au bénéfice de "l'Association départementale
d'Assistance aux Transmissions 71" d'un local situé 2 rue Alphonse Daudet pour un usage de bureau
administratif et un usage de stockage, à titre gracieux.

Convention n° 19V031
Convention de mise à disposition des salles Ying Yang, Poterie, et salle polyvalente à la Maison de
Quartier du Stade/Fontaine au Loup au bénéfice de "Les Faiseurs de Pluie/Mythologic Factory"
pour y rencontrer et accompagner les habitants dans le cadre d'une résidence artistique dans le
quartier, à titre gracieux.

Convention n° 19V032
Mise à disposition au bénéfice de Diaphane - Pôle photographique en Hauts de France des tirages
modernes réalisés à partir des négatifs de Jean-Pierre Sudre dans le cadre de la biennale usimages
en 2019, à titre gracieux.

Convention n° 19V033
Mise à disposition au bénéfice de l'Association Centre Interculturel Conseil Formation Médiation
d'une salle d'activités à la Maison de Quartier Paix les lundis et jeudis de 9 h à 12 h pour des ateliers
sociolinguistiques, du 15 février 2019 au 30 juin 2019, à titre gracieux.

DECISION

Cadre juridique :

5
Vu les articles L2121-29 et L2122-23 du Code Général des Collectivités Territoriales,

Vu la délibération n°CM2017-12-4-1 du Conseil municipal en date du 21 décembre 2017 portant


délégation d’attributions au Maire,

Il est demandé au Conseil municipal :

 De prendre acte des décisions ci-dessus énoncées.

6
RAPPORT AU
CONSEIL MUNICIPAL DU 11 AVRIL 2019
3 Règlement de dommages

Rapporteur : Monsieur Hervé DUMAINE

DÉLÉGATION AUX RESSOURCES


PÔLE AFFAIRES JURIDIQUES

N° de l'ordre du jour : 3
Rapporteur : Monsieur Hervé DUMAINE

Règlement de dommages

EXPOSE

Rappel du contexte :

Consécutivement à la survenance de sinistres affectant le patrimoine de la Ville de Chalon-sur-


Saône, des indemnisations ont été perçues en réparation du préjudice subi, représentant un montant
total de 1 214,76 €.

Description du dispositif proposé :

Pour les sinistres garantis par une des polices d’assurances, des indemnisations ont été reçues en
réparation de :

Un feu tricolore endommagé par un véhicule,


214,76 €
Rue Jean Barrault/rue de la Verrerie, le 14/12/2017

Un candélabre endommagé par un véhicule,


1 000 €
Avenue Edouard Herriot, le 12/05/2018

DECISION

Cadre juridique :

Vu l’article L2122-22 alinéa 6 du Code Général des Collectivités Territoriales,

Vu la délibération du 29 septembre 2015 relative aux délégations d’attribution du Conseil municipal


au Maire,

7
Il est demandé au Conseil municipal :

 De prendre acte de l’acceptation par Monsieur le Maire, des indemnités de sinistres pour un
montant total de 1 214,76 €.

8
RAPPORT AU
CONSEIL MUNICIPAL DU 11 AVRIL 2019
4 Contrôle de légalité - Télétransmission des actes - Convention avec le représentant de l'Etat dans le Département de Saône-et-Loire - Avenant n°4 et avenant n°5

Rapporteur : Monsieur Hervé DUMAINE

DÉLÉGATION AUX RESSOURCES

N° de l'ordre du jour : 4
Rapporteur : Monsieur Hervé DUMAINE

Contrôle de légalité - Télétransmission des actes - Convention


avec le représentant de l'Etat dans le Département de
Saône-et-Loire - Avenant n°4 et avenant n°5

EXPOSE

Rappel du contexte :

Par délibération du 22 juin 2006, la Ville de Chalon-sur-Saône s’est engagée dans la


télétransmission des actes soumis au contrôle de légalité de l’Etat par la signature d’une convention
avec le Préfet de Saône-et-Loire. Les actes concernés étaient les arrêtés du Maire relatifs au
personnel, ainsi que les délibérations du Conseil municipal à l’exception :
- des documents budgétaires (budget primitif, compte administratif, budget supplémentaire,
c’est-à-dire les documents établis conformément aux modèles budgétaires et comptables,
ainsi que le compte de gestion) ;
- des délibérations relatives aux documents d’urbanisme (SCOT, PLU, cartes communales,
ZAC, ZAD…) comportant des pièces annexes nécessaires à l’exercice du contrôle ;
- des actes relatifs au droit d’occupation et d’utilisation des sols.

Par délibération du 21 avril 2011, la Ville a ajouté à cette liste les décisions du Maire et l’ensemble
des autres arrêtés du Maire par un avenant n°1 à la convention.
Par délibération du 28 septembre 2017, la Ville a approuvé le changement de l’opérateur de
télétransmission par un avenant n°2 à la convention.
Par délibération du 5 avril 2018, la Ville a ajouté les marchés publics à la liste des actes concernés
par la télétransmission, par un avenant n°3 à la convention.

Description du dispositif proposé :

Il est proposé au Conseil municipal d’approuver la signature :


- d’un avenant n°4 à la convention afin de changer le dispositif homologué de
télétransmission, qui serait S2LOW, et l’opérateur de transmission, la société ADULLACT ;
- d’un avenant n°5 ajoutant les actes relatifs au droit d’occupation ou d’utilisation des sols, à
la liste des actes concernés par la télétransmission.

9
DECISION

Cadre juridique :

Vu le Code Général des Collectivités Territoriales, articles L2131-1, L2131-2, R2131-2 à R2131-4,
et D2131-5-1,

Vu les avenants joints en annexe,

Il est demandé au Conseil municipal :

 D’approuver l’avenant n°4 à la convention signée avec l’Etat pour la télétransmission des
actes, modifiant le dispositif et l’opérateur de télétransmission, et l’avenant n°5 ajoutant les
actes relatifs au droit d’occupation ou d’utilisation des sols à la liste des actes concernés par
la télétransmission, joints en annexes ;

 D’autoriser Monsieur le Maire ou son représentant, à signer ces avenants, joints en annexe.

10
Avenant n° 4 à la convention
pour la transmission électronique des actes
soumis au contrôle de légalité
ou à une obligation de transmission
au représentant de l’État

CHANGEMENT D’OPÉRATEUR EXPLOITANT LE DISPOSITIF DE TRANSMISSION DES ACTES PAR VOIE


ÉLECTRONIQUE
Vu la convention pour la transmission électronique des actes soumis au contrôle de légalité ou à une
obligation de transmission au représentant de l’État du 31 août 2006 signée entre :
1) la Préfecture de Saône et Loire représentée par le préfet , ci-après désignée : le « représen-
tant de l’État ».
2) et la commune de Chalon-sur-Saône, représentée par son Maire, agissant en vertu d’une
délibération du 11 avril 2019, ci-après désignée : la « collectivité ».
EXPOSÉ DES MOTIFS :
Cet avenant a pour objet de prendre en compte le changement de dispositif homologué de transmis-
sion par voie électronique des actes de la collectivité soumis au contrôle de légalité ou à une obliga-
tion de transmission au représentant de l’État.
DISPOSITIF :
Les parties à la convention initiale décident de lui apporter les modifications suivantes :
ER
ARTICLE 1
L’article 2.1 de la convention susvisée est modifié comme suit :
« ARTICLE 2.1 – L’opérateur de transmission et son dispositif
« Pour recourir à la transmission électronique, la collectivité s’engage à utiliser le dispositif sui-
vant : S2LOW. Celui-ci a fait l’objet d’une homologation le 10/01/2016 par le ministère de l’Inté-
rieur.
La société Adullact, 936, rue du Mas de Verchant, 34000 Montpellier, chargée de l’exploitation du
dispositif homologué, désignée ci-après « opérateur de transmission » est chargé de la transmission
électronique des actes de la collectivité, en vertu de l’adhésion au GIP e-bourgogne franche comté
signée le 04 septembre 2009. »
ARTICLE 2
Toutes les autres stipulations de la convention initiale restent inchangées.
ARTICLE 3
Le présent avenant prend effet à compter du .

Fait à Mâcon, et à Chalon-sur-Saône


Le ,
En deux exemplaires originaux.

LE PREFET LE MAIRE

Gilles PLATRET

11
Avenant n° 5 à la convention
pour la transmission électronique des actes
soumis au contrôle de légalité
ou à une obligation de transmission
au représentant de l’État

EXTENSION DU PÉRIMÈTRE DES ACTES


Vu la convention pour la transmission électronique des actes soumis au contrôle de légalité ou à une
obligation de transmission au représentant de l’État du 31 aout 2006 signée entre :
1) la Préfecture de Saône-et-Loire représentée par le préfet, ci-après désignée : le « représen-
tant de l’État ».
2) et la commune de Chalon-sur-Saône représentée par son Maire, agissant en vertu d’une
délibération du 11 avril 2019, ci-après désignée : la « collectivité ».
Vu l’avenant n°1 en date du 22 juillet 2011 modifiant l’article 3.2.3 de la convention,
Vu l’avenant n°2 en date du 10 novembre 2017 concernant le changement d’opérateur,
Vu l’avenant n°3 en date du 16 mai 2018 modifiant l’article 3.2.3 de la convention,
Vu l’avenant n°4 concernant le changement d’opérateur de transmission,

Exposé des motifs :


Cet avenant a pour objet de prendre en compte l’extension du périmètre des actes de la « collectivi-
té » transmis par voie électronique au « représentant de l’État » dans le département.

Dispositif :
Les parties à la convention initiale décident de lui apporter les modifications suivantes :

Article 1er
L’article 3.2.3 de la convention susvisée est modifié comme suit :
« ARTICLE 3.2.3– Type d’actes transmis par voie électronique

 Toutes les décisions du Maire, les arrêtés du Maire ainsi que les délibérations du conseil mu-
nicipal à l’exception :

 des documents budgétaires (budget primitif, compte administratif, budget


supplémentaire, c’est-à-dire des documents établis conformément aux mo-
dèles budgétaires et comptables ainsi que le compte de gestion) ;

 des délibérations relatives aux documents d’urbanisme (SCOT, PLU, cartes


communales, ZAC, ZAD…) et les actes s’y rapportant comportant des pièces
annexes (plans…) nécessaires à l’exercice du contrôle ;

 Les pièces de marchés publics

12
 Les actes relatifs au droit d’occupation ou d’utilisation des sols :
- Déclaration préalable (DP)
- Certificats d’urbanisme opérationnels (CUb)
- Permis d’aménager (PA)
- Permis de construire (PC)
- Permis de démolir (PD)

« La collectivité s’engage à transmettre, dans la mesure de ses facultés, les actes sous forme électro-
nique au format natif. Si cela est impossible, elle peut transmettre ces actes numérisés.
« La double transmission d’un acte est interdite.
« Dans l’hypothèse d’une impossibilité technique de transmettre un acte par voie électronique, la
collectivité peut le transmettre sur support papier ou par tout autre moyen préalablement accepté par
le représentant de l’État. »

Article 2
À la suite de l’article 3.2.3 de la convention susvisée, il est inséré l’article suivant :
« ARTICLE 3.2.4– Nature des actes transmis par voie électronique
« La collectivité s’engage à transmettre au représentant de l’État les actes mentionnés à l’article
L.2131- 2 du CGCT et les actes demandés par ce dernier en vertu des dispositions de l’alinéa 2 de
l’article L.2131- 3 du CGCT.
Un accusé de réception électronique est délivré automatiquement pour chaque acte. Il atteste de la
réception de ces derniers par le représentant de l’État. »

Article 3
Toutes les autres dispositions de la convention initiale restent inchangées.

Article 4
Le présent avenant prend effet à compter du

Fait à Mâcon, et à Chalon-sur-Saône


Le
En deux exemplaires originaux.

LE PREFET, LE MAIRE DE CHALON SUR SAONE

Gilles PLATRET

13
RAPPORT AU
CONSEIL MUNICIPAL DU 11 AVRIL 2019
5 Vie Scolaire - Reconduction du Contrat Enfance Jeunesse - Convention avec la Caisse d’Allocations familiales

Rapporteur : Madame Valérie MAURER

DÉLÉGATION AUX RESSOURCES


DIRECTION DE LA VIE SCOLAIRE

N° de l'ordre du jour : 5
Rapporteur : Madame Valérie MAURER

Vie Scolaire - Reconduction du Contrat Enfance Jeunesse -


Convention avec la Caisse d’Allocations familiales

EXPOSE

Rappel du contexte :

La Ville de Chalon-sur-Saône a reconnu comme prioritaire la qualité des services éducatifs proposés
aux jeunes Chalonnais. Dans le cadre de son Projet éducatif territorial (PEDT) et de son implication
dans le dispositif du Plan mercredi mis en place par le décret du 25 juillet 2018, la Ville propose des
activités périscolaires et extrascolaires à destination des 2-17 ans au sein de son territoire. Elle est
signataire de la convention d’objectifs et de financement du « Contrat Enfance Jeunesse », en
partenariat avec la Caisse d’Allocations familiales (CAF).

Le Contrat Enfance Jeunesse (CEJ) est un contrat de co-objectifs dont la finalité est de poursuivre et
optimiser la politique de développement en matière d’accueil des moins de 18 ans. Il permet
d’accompagner les collectivités dans la mise en œuvre de leur politique éducative et d'action sociale
et couvre donc la petite enfance, l’enfance et la jeunesse.

La CAF peut ainsi financer des actions de développement dans les domaines de l’enfance et de la
jeunesse. La prestation de service du Contrat Enfance Jeunesse (Psej) est complémentaire des
prestations de service unique (PSU) versées au gestionnaire et fixe des objectifs qui répondent aux
priorités des CAF :
 Concilier vie familiale et professionnelle ;
 Poursuivre le développement de l'offre d'accueil et de loisirs pour les enfants de 0 à 17
ans révolus ;
 Optimiser les dépenses d'action sociale ;
 Mieux cibler les publics et territoires les moins bien servis pour une meilleure équité
territoriale.

S’appuyant sur un diagnostic du territoire, le Contrat Enfance Jeunesse définit les engagements
réciproques entre la Ville et la CAF :
- un contrat unique pour le développement d’actions à destinations des enfants de 2 à 17 ans,
- une durée contractuelle de quatre ans,

14
- un taux de cofinancement unique national : 55% des dépenses supplémentaires plafonnées
engagées par les collectivités pour la réalisation de ce programme.

Le précédent contrat pour la période 2014-2017 étant arrivé à échéance, le Contrat Enfance
Jeunesse liant la Ville de Chalon-sur-Saône et la CAF a dû être renouvelé.

Description du dispositif proposé :

Le Contrat Enfance Jeunesse a été reconduit à compter du 1er janvier 2018, pour une période de
quatre ans (2018-2021). La convention proposée permettra de réaffirmer l’engagement et le
partenariat initié entre la CAF et la Ville de Chalon-sur-Saône. Elle permet également de reconduire
le versement de la Psej pour les actions développées au sein des accueils de loisirs périscolaires et
extrascolaires dans le cadre du PEDT.

Les établissements développant des activités à destination des 2-12 ans sur les temps périscolaires et
extrascolaires concernés par le versement de la Psej du Contrat Enfance Jeunesse sont les suivants :

Pour les accueils périscolaires (2-12 ans) :


- Accueil de loisirs Anne Frank
- Accueil de loisirs Bourgogne
- Accueil de loisirs Clairs Logis
- Accueil de loisirs Est
- Accueil de loisirs Jean Lurçat
- Accueil de loisirs Laënnec
- Accueil de loisirs Liberté / Chagall
- Accueil de loisirs Maurice Cortot
- Accueil de loisirs Pablo Neruda
- Accueil de loisirs Pauline Kergomard
- Accueil de loisirs Romain Rolland
- Accueil de loisirs Saint-Exupéry
- Accueil de loisirs Vivant Denon
- Accueil de loisirs Citadelle
- Accueil de loisirs Les Charreaux
- Accueil de loisirs Jean Moulin
- Accueil de loisirs Louis Lechère
- Accueil de loisirs Rives de Saône
- Accueil de loisirs Saint-Jean des Vignes

Pour les accueils extrascolaires (3-12 ans) :


- Accueil de loisirs « Enfance » Rives de Saône (3-12 ans),
- Accueil de loisirs « Enfance » Anne Frank (3-12 ans).

Ce nouveau CEJ prend en compte les modifications de l’offre de service périscolaire et


extrascolaire proposée par la Ville à l’ensemble des enfants chalonnais, développées dans le cadre
de la réforme des rythmes scolaires intervenue à la rentrée scolaire 2018 (retour à la semaine de
quatre jours) :
- Elaboration d’un nouveau PEDT, conforme aux objectifs partagés de la Municipalité, de la
CAF, de la Direction Départementale de la Cohésion Sociale (DDCS) et de la Direction des
Services Départementaux de l’Education nationale (DSDEN) ;
- Modification des horaires des accueils périscolaires (lundi, mardi, jeudi et vendredi de 7h30
à 8h45 – deux sites ouvrent à 7h00 – et de 16h45 à 18h00 – deux sites ferment à 19h00) et
organisation sur quatre secteurs au lieu de huit ;

15
- Engagement dans le dispositif Plan mercredi, avec l’objectif de développer un accueil de
qualité et cohérent sur le temps libre des enfants ;
- Harmonisation des horaires des deux accueils de loisirs périscolaires et extrascolaires
ouverts le mercredi et durant les vacances scolaires, de 07h30 à 18h30 ;
- Prise en charge par le CEJ à hauteur de 0,5 ETP de la coordination des accueils
périscolaires, géré par la coordinatrice périscolaire.

En accord avec la CAF, toute nouvelle opération permettant de développer l’offre de service
« Enfance Jeunesse » fera l’objet d’un avenant au contrat.

Pour rappel, sur la période 2014-2017, la Ville de Chalon-sur-Saône a bénéficié au titre du CEJ des
subventions suivantes :

- subvention 2017 : réelle : 99 264,04 € prévisionnelle : 99 264,04 €


- subvention 2016 : réelle : 98 113,88 € prévisionnelle : 100 632 €
- subvention 2015 : réelle : 94 383,02 € prévisionnelle : 100 632 €
- subvention 2014 : réelle : 100 632 € prévisionnelle : 100 632 €

En 2018, le montant prévisionnel de la Psej inscrit au CEJ 2018-2021 s’élève à 116 901,98 €. Ce
montant est reconduit annuellement pour toute la durée 2018-2021. Le montant définitivement
versé tient compte de l’activité réelle des structures.

DECISION

Cadre juridique :

Vu l’article L.2121-29 du Code Général des Collectivités Territoriales,

Vu les articles L.227-4, R.227-1 et suivants du Code de l’Action Sociale et des Familles,

Vu la délibération du Conseil municipal du 21 décembre 2017 relative à l’approbation du format de


mise en place de la semaine de 4 jours,

Vu la convention de partenariat du « Contrat Enfance Jeunesse » jointe en annexe,

Il est demandé au Conseil municipal :

 D'approuver les modifications et opérations identifiées dans le cadre du Contrat Enfance


Jeunesse couvrant la période du 1er janvier 2018 au 31 décembre 2021 ;

 D'autoriser Monsieur le Maire, ou son représentant, à signer la convention «Contrat


Enfance Jeunesse » avec la Caf de Saône-et-Loire.

16
CONVENTION D’OBJECTIFS
ET DE FINANCEMENT

Prestation de service « Contrat enfance jeunesse »

Collectivité territoriale

Octobre 2018

Année : 2018-2021
Partenaire : COMMUNAUTÉ D'AGGLOMÉRATION LE GRAND CHALON

17
Les conditions ci-dessous, de la subvention dite prestation de service contrat « enfance et jeunesse »
(Psej), constituent la présente convention.

Entre :

La communauté d’Agglomération Le Grand Chalon, représentée par Monsieur Sébastien MARTIN,


Président, et dont le siège est situé : 15-23 avenue Georges Pompidou - 71100 CHALON-SUR-
SAÔNE,

Le SIVU Thalie Enfance Jeunesse représenté par Monsieur Sylvain Dumas, Président, dont le
siège est situé 15, grande rue – 71 150 Fontaines.

La Commune de Chalon-Sur-Saône représentée par Monsieur Gilles Platret, Maire, dont le siège
est situé 3 place de l’hôtel de ville- 71 100 Chalon-Sur-Saône.

La Commune de Champforgeuil représentée par Monsieur René Guyennot, Maire, dont le siège
est situé 2 rue Charle Lemaux -71 530 Champforgeuil.

La Commune de Chatenoy-le-Royal représentée par Monsieur Vincent Bergeret, Maire, dont le


siège est situé 10, rue du Bourg – 71 880 Chatenoy-Le-Royal.

La Commune de Crissey représentée par Monsieur Eric Mermet, Maire, dont le siège est situé 1,
rue Saône- 71 530 Crissey.

La Commune de Demigny représentée par Monsieur Maurice Naigeon, Maire, dont le siège est
situé rue Neuve – 71 150 Demigny.

La Commune d’Epervans représentée par Monsieur Eric Michoux, Maire, dont le siège est situé,
place de la Mairie - 71 380 Epervans.

La Commune de Farges-lès-Chalon représentée par Monsieur Sylvain Dumas, Maire, dont le


siège est situé 24, grande rue – 71 150 Farges-Lès-Chalon.

La Commune de Gergy représentée par Monsieur Philippe Fournier, Maire, dont le siège est situé
41, grande rue – 71 590 Gergy.

La Commune de Givry représentée par Madame Juliette Méténier-Dupont, Maire, dont le siège
est situé 4, place de la poste – 71 640 Givry.

La Commune de Lux, représentée par Monsieur Denis Evrard, Maire, dont le siège est situé 2, rue
Raymond Balay – 71 100 Lux.

La Commune d’Oslon, représentée par Monsieur Yvan Noel, Maire, dont le siège est situé 10,
Route St Germain du Bois – 71 380 Oslon.

La Commune de Saint-Loup-de-Varennes représentée par Monsieur Francis Debras, Maire, dont


le siège est situé 3, avenue de l’église – 71240 Saint-Loup de Varennes.

La Commune de Saint-Marcel représentée par Monsieur Raymond Burdin, Maire, dont le siège
est situé 1, place de l’église – 71 380 Saint Marcel.

2
18
La Commune de Saint-Rémy représentée par Madame Florence Plissonnier, Maire, dont le siège
est situé 1, place Jean Jaurès – 71 100 Saint-Rémy.

La Commune de Sassenay représentée par Monsieur Didier Réty, Maire, dont le siège est situé 3,
allée Pierre Bérégovoy – 71 530 Sassenay.

La Commune de Varennes-le-Grand représentée par Monsieur Patrick le Gall, Maire, dont le


siège est situé 1, place de Verdun – 71 240 Varennes-le-Grand.

La Commune de Virey-le-Grand représentée par Monsieur Guillaume Thiebaut, Maire, dont le


siège est situé 2, place François Droux – 71 530 Virey-le-Grand.

Ci-après désigné « le(s) partenaire(s) ».

Et :

La Caisse d’allocations familiales de Saône-et-Loire représentée par Madame Cécile


ALADAME, Directrice, et dont le siège est situé : TSA 20128 – 71027 MACON Cedex.

Ci-après désignée « la Caf ».

3
19
Préambule

Le contrat « enfance et jeunesse » est un contrat d’objectifs et de co-financement qui contribue au


développement de l’accueil destiné aux enfants et aux jeunes jusqu’à 17 ans révolus en :

Favorisant le développement et l’amélioration de l’offre d’accueil par :

- Une localisation géographique équilibrée des différents équipements et actions inscrits au


sein de la présente convention ;
- La définition d’une réponse adaptée aux besoins des familles et de leurs enfants ;
- La recherche de l’implication des enfants, des jeunes et de leurs parents dans la définition
des besoins, de la mise en œuvre et de l’évaluation des actions ;
- Une politique tarifaire adaptée permettant l’accessibilité aux enfants des familles aux
revenus modestes.

Recherchant l'épanouissement et l’intégration dans la société des enfants et des jeunes par des
actions favorisant l’apprentissage de la vie sociale et la responsabilisation des plus grands.

Pour « les partenaires employeurs », le contrat « enfance et jeunesse » est un contrat d’objectifs et
de cofinancement qui contribue uniquement au développement de l’accueil destiné aux enfants de
moins six ans de salariés des « partenaires employeurs ».

La couverture des besoins est recherchée par une implantation prioritaire des équipements sur les
territoires les moins bien pourvus. Elle se traduit notamment par une fréquentation optimale des
structures et un maintien des coûts de fonctionnement compatible avec le respect des normes
réglementaires régissant le fonctionnement des structures.

4
20
Article 1- L’objet de la convention
La présente convention définit et encadre les modalités d’intervention et de versement de la
subvention dite prestation de service Contrat « enfance et jeunesse » (Psej).

Elle a pour objet de :

• Déterminer l’offre de service adaptée aux besoins des usagers et aux disponibilités
financières des co-contractants et les conditions de sa mise en œuvre ;
• D’écrire le programme des actions nouvelles prévues dans le schéma de développement
qui constitue l’annexe 2 de la présente convention ;
• Fixer les engagements réciproques entre les signataires.

1 - Les objectifs poursuivis par la subvention dite prestation de service contrat


« enfance et jeunesse »
Le contrat « enfance et jeunesse » est un contrat d’objectifs et de co-financement qui contribue au
développement et au maintien d’une offre d’accueil destinée aux enfants et aux jeunes jusqu’à 17
ans révolus.
Pour « les partenaires employeurs », le contrat « enfance et jeunesse » est un contrat d’objectifs et
de co-financement qui contribue uniquement au développement de l’accueil destiné aux enfants de
moins six ans de salariés des « partenaires employeurs ».
L’ensemble des actions est consigné dans un programme détaillé par action du schéma de
développement figurant en annexes 2 et 3 de la présente convention.

Sont éligibles à la subvention dite prestation de service Contrat enfance et jeunesse, les nouveaux
développements relevant du volet enfance ou/et les développements financés lors de la dernière
année du contrat « enfance et jeunesse » précédant le présent Cej, qui concourent à une fonction
d’accueil et de pilotage et qui sont maintenus.

Seules les fonctions, actions ou charges, inscrites au présent article et figurant dans les tableaux ci-
dessous sont, sous réserve du respect des conditions énoncées dans la présente convention, éligibles
à la subvention dite prestation de service Contrat enfance et jeunesse (Psej).

La subvention dite prestation de service Contrat enfance et jeunesse (Psej) a vocation à financer
essentiellement le développement quantifiable à partir d’unités de mesure retenues pour chaque
action : création de places, heures - journées /enfants, poste équivalent temps plein, etc.

Toutefois aucune nouvelle action relevant du volet « jeunesse » n’est prise en compte dans le calcul
de la Psej à l’exception et exclusivement, des garderies périscolaires qui se transforment en Alsh
déclaré à la Ddcs.

Les modalités de financement les concernant sont précisées dans la fiche action Alsh.

La fonction d’accueil des enfants et des jeunes représente au minimum 85% du montant de la
subvention dite prestation de service Contrat enfance et jeunesse (Psej) et concerne exclusivement :

5
21
• Les fonctions bénéficiant d’une prestation de service ordinaire :

Champ de l’enfance Champ de la jeunesse


Accueil collectif, familial et parental (0 -6 ans) y Accueil de loisirs (*)
compris micro-crèche en mode PSU (0-6 ans)
Relais assistants maternels Accueil de jeunes (*)
Lieu d’accueil enfants-parents (*)
(*) non éligibles au(x) « partenaire(s) employeur(s) »

• Les fonctions ne bénéficiant pas d’une prestation de service ordinaire (*) :

Champ de l’enfance Champ de la jeunesse


Ludothèque (*) Séjour de vacances été
Séjour petites vacances
Camps adolescents
(*) non éligibles au(x) « partenaire(s) employeur(s) »

La fonction de pilotage ne peut, en aucun cas, excéder 15% du montant de la Psej et concerne
Exclusivement les charges relatives :

Champ global enfance, jeunesse, parentalité


Poste de coordinateur
Ingénierie
Formations - Bafa / Bafd(*)
Diagnostic initial (cf annexes 4 et 4 bis de la présente convention)
(*) Aucune nouvelle action ne peut être inscrite à un Cej ou un avenant signé à compter de 2018

2 – Le mode de calcul de la subvention dite Prestation de service « enfance et


jeunesse »
Le financement de la subvention dite prestation de service Contrat enfance et jeunesse (Psej) est
détaillé ci-après en annexe 1 de la présente convention.

Les parties à la présente convention conviennent que ce financement peut prendre en compte la
réalisation d’actions nouvelles relevant du volet enfance au titre de la présente convention sur une
période antérieure à sa date de signature par l’ensemble des parties, et au plus tôt à compter du 1er
janvier 2018.

6
22
La subvention dite prestation de service Contrat enfance et jeunesse (Psej) distingue deux types
d'actions :

- Les actions nouvelles développées dans le cadre d’un contrat « enfance et jeunesse » et
- Les actions antérieures, financées dans un contrat avant la signature d’un premier Cej et
reconduites dans le présent Cej.

Pour chaque action nouvelle développée dans le présent contrat (cf. annexes 1 à 3 ci-après de la
présente convention), un montant forfaitaire plafonné par action est calculé selon les formules ci-
après :

• (Montant restant à charge retenu par la Caf x 0,55) x 1,3264 pour les actions
nouvelles relevant du champ de l’enfance,

• (Montant restant à charge retenu par la Caf x 0,55) x 1,09 pour les actions nouvelles
relevant du champ de la jeunesse,

Les champs de l’enfance et de la jeunesse étant ceux tels que précisés à l’article 1-1 : Les objectifs
poursuivis par la subvention dite prestation de service contrat « enfance et jeunesse » de la présente
convention.

Pour les actions antérieures, un montant forfaitaire dégressif est appliqué en référence aux
financements antérieurs.

Pour une même action réalisée par plusieurs partenaires, le montant forfaitaire est calculé par action
et réparti entre les partenaires selon un pourcentage prédéterminé. Ce pourcentage figure
expressément dans la fiche projet de l’action concernée en annexe 3 de la présente convention.

Le montant annuel forfaitaire de la subvention dite prestation de service Contrat enfance et jeunesse
(Psej) est versé en fonction :

- Du maintien de l’offre existante avant la présente convention. L’offre existante est décrite en
annexes 2 et 3 ci-après de la présente convention ;
- De la réalisation des actions nouvelles inscrites à la présente convention ;
- Du niveau d’atteinte des objectifs avec notamment le respect de la règle de financement des
actions de développement et de pilotage ;
- Du respect des règles relatives aux taux d’occupation ;
- De la production complète des justificatifs.

Ce montant peut être revu en cas :

- D’une anomalie constatée dans le niveau de financement du projet ;


- De non-respect d’une clause ;
- De réalisation partielle ou absente d’une action.

La Caf applique un taux de réfaction et notifie au partenaire, au partenaire employeur, le montant de


la réfaction qui est appliquée.

7
23
La valorisation du bénévolat ne peut pas être prise en compte dans le calcul de la subvention dite
prestation de service Contrat enfance et jeunesse (Psej).

****

Article 2 - Les engagements du (des) partenaire(s) et/ou du (des)


partenaire(s) employeur(s)

1 - Au regard des activités et services financés par la Caf

Le partenaire, le partenaire employeur sont garants de la mise en œuvre d’un projet éducatif et
social. Ils s’assurent que les services et/ou activités proposés sont ouverts à tous, qu’ils s’appuient
sur un personnel qualifié et un encadrement adapté et qu’ils répondent aux normes de sécurité et
d’hygiène.
Ils sont conscients de la nécessité d’une certaine neutralité pour le fonctionnement des services et
actions couverts par la présente convention, et en conséquence, ils s’engagent à ce que ces services
et ces actions n’aient pas une vocation essentielle de diffusion philosophique, syndicale ou politique
et à ce qu’ils n’exercent pas de pratique sectaire.

Ils s’engagent à respecter « La Charte de la Laïcité de la branche famille avec ses partenaires »,
adoptée par le Conseil d’Administration de la Caisse Nationale des Allocations Familiales le 1er
septembre 2015 et annexée à la présente convention.

Le partenaire, le partenaire employeur s’engagent à optimiser la fréquentation des équipements


concernés par la présente convention pour qu’ils atteignent les taux cibles d’occupation. Ces taux
doivent être atteints au terme d’une année de fonctionnement.

Pour un équipement précédemment financé au titre de la dernière année du contrat « enfance -


jeunesse » (N-1) en qualité d’action antérieure (cf. annexes 1 à 3 de la présente convention),
reconduit dans le présent Cej, et soumis à l’atteinte d’un taux cible, la vérification du taux cible
d’occupation se fait à compter de la première année du présent Cej, soit l’exercice civil N 1.

Pour une action nouvelle (cf. annexes 1 à 3 de la présente convention) relative à un équipement
d’accueil des jeunes enfants et/ou un équipement d’accueil de loisirs, la vérification du taux cible
d’occupation se fait à compter de l’exercice civil N+2 par rapport à la date d’effectivité de la
nouvelle action.

Les taux cibles d’occupation précités sont respectivement fixés à :

o 70% pour les structures d’accueil des jeunes enfants sur la base des capacités d’accueil agréées
par les services de la protection maternelle infantile, ou en cas de refus d’un agrément modulé par
les services de Pmi sur la base de la capacité d’accueil déterminée par la Caf dans le respect des
règles régissant le Cej ;

1
N est l’exercice civil de signature de la présente convention par au moins une des parties.

8
24
o 60% pour les accueils de loisirs, sur la base des capacités prévues en annexe à la présente
convention.

Pour chaque action bénéficiant d’un financement de la Caf dans le cadre de la présente convention,
le taux d’occupation et les éléments concourant à sa détermination sont mentionnés dans chaque
fiche action correspondante, figurant en annexe 3 de la présente convention.

Le partenaire, le partenaire employeur doivent porter une attention particulière aux coûts de
fonctionnement des structures.

Le partenaire, le partenaire employeur s’engagent à ce que la Caf soit informée de tout changement
survenu dans :

o Le périmètre de ses compétences ;


o Ses missions ;
o Les statuts ;
o Le règlement intérieur ;
o L’activité ;
o Les prévisions budgétaires intervenant en cours d’année (augmentation ou diminution des recettes
et/ou dépenses) ;
o Le calendrier de mise en œuvre des actions développées ;
o L’ensemble de ses demandes de financement déposées pour le même objet avec indication du
nom ou de la raison sociale du financeur et du montant de financement obtenu.

2 - Au regard du public visé par la présente convention :

Le partenaire, le partenaire employeur s’assurent que :

o Le service offert est de qualité, accessible à tous, qu’il répond aux besoins du public ;
o La participation du public à la vie de la structure est effective ;
o La tarification est modulée en fonction des ressources des familles ;
o Le barème des participations familiales établi par la Cnaf, pour les établissements d’accueil des
jeunes enfants, est appliqué ;
o Les règles de confidentialité sont respectées ;
o Les principes d’égalité et de laïcité sont respectés.

3 - Au regard de la communication
Le partenaire, le partenaire employeur s’engagent à faire mention de l’aide apportée par la Caf dans
le cadre de la présente convention dans les informations et documents administratifs destinés aux
familles et dans toutes les interventions, déclarations publiques, communiqués, publications,
affiches, messages Internet, etc.

9
25
4 - Au regard des obligations légales et réglementaires

Le partenaire, le partenaire employeur s’assurent, pour les équipements et services intervenant dans
le cadre de la présente convention, du respect sur toute la durée de la convention, des dispositions
légales et réglementaires en matière :

• D’agrément, de conditions d’ouverture, de création de service ;


• D’hygiène, de sécurité, d’accueil du public ;
• De droit du travail ;
• De règlement des cotisations Urssaf ;
• D’assurance;
• De recours à un commissaire aux comptes ;
• De procédure de redressement judiciaire, cessation d’activité, dépôt de bilan, etc.

5 - Au regard des pièces justificatives


Le partenaire, le partenaire employeur s'engagent, pour toute la durée de la convention, à produire,
dans les délais impartis, les pièces justificatives qui sont détaillées au titre des présentes conditions.

Les justificatifs peuvent être fournis indifféremment sous forme d’originaux, de photocopies, de
télécopies, de courriels.

Le partenaire, le partenaire employeur sont garants de la qualité et de la sincérité des pièces


justificatives qui sont détaillées dans la présente convention.

En tout état de cause, ils s’engagent à fournir l’original des pièces justificatives sur simple demande
de la Caf.

Le partenaire, le partenaire employeur s’engagent à conserver l’ensemble des pièces comptables,


financières et administratives pendant la durée légale de leur conservation, pendant laquelle ces
pièces peuvent être sollicitées par la Caisse d’allocations familiales.

Le partenaire, le partenaire employeur s’engagent à fournir tout justificatif de dépenses sur demande
de la Caf.

Plusieurs catégories de pièces justificatives sont nécessaires :

• Les pièces nécessaires à la signature de la convention


• Les pièces nécessaires relatives au paiement de la subvention dite prestation de
service contrat « enfance et jeunesse » (Psej)
• Les pièces nécessaires au suivi de l’activité

La convention est conclue en fonction de ces pièces justificatives correspondantes mentionnées à la


présente convention.

10
26
5.1 - Les pièces justificatives relatives au(x) signataire(s)

Collectivités territoriales –
Etablissements publics de coopération intercommunale (EPCI)

Justificatifs à fournir pour le


Nature de l’élément Justificatifs à fournir pour la
renouvellement de la
justifié signature de la première convention
convention
Arrêté préfectoral portant création
d’un EPCI et détaillant le champ de
Existence légale compétence
Numéro SIREN / SIRET
Statuts pour les établissements Attestation de non changement
publics de coopération de situation
Vocation intercommunale (détaillant les
champs de compétence)
Destinataire du
Relevé d'identité bancaire, postal
paiement

Entreprises
Contrat enfance et jeunesse signé avec un employeur

Justificatifs à fournir pour le


Nature de l’élément Justificatifs à fournir pour la
renouvellement de la
justifié signature de la première convention
convention

Vocation Statuts

Relevé d'identité bancaire, postal ou Attestation de non changement


Destinataire du caisse d’épargne du bénéficiaire de de situation
paiement l’aide, ou du bénéficiaire de la
cession de créance (loi Dailly)
Numéro SIREN/SIRET
Extrait K bis du registre du Extrait K bis du registre du
commerce commerce délivré et signé par
Existence légale
délivré et signé par le greffier du le greffier du Tribunal de
Tribunal de commerce datant de commerce datant de moins de
moins de 3 mois. 3 mois.
Compte de résultat et bilan relatifs à
Pérennité l’année précédant la demande (si
l’entreprise existait en N-1)

11
27
Associations- Mutuelles-Comités d’entreprise
Contrat enfance et jeunesse signé avec un employeur

Justificatifs à fournir pour le


Nature de l’élément Justificatifs à fournir pour la
renouvellement de la
justifié signature de la première convention
convention
Pour les associations : récépissé
de déclaration en Préfecture

Pour les mutuelles : récépissé


de demande d’immatriculation
au registre national des mutuelles
Existence légale
Pour les comités d’entreprise :
procès-verbal des dernières élections
constitutives Attestation de non changement
de situation
Numéro SIREN/SIRET

Vocation Statuts

Relevé d'identité bancaire, postal


Destinataire du ou caisse d’épargne du bénéficiaire
paiement de l’aide, ou du bénéficiaire de
la cession de créance (loi Dailly)
Liste datée des membres du
Capacité du Liste datée des membres du conseil
conseil d’administration et du
contractant d’administration et du bureau
bureau
Compte de résultat et bilan relatifs
Pérennité à l’année précédant la demande
(si l’entreprise existait en N-1)

12
28
5.2 - Les pièces justificatives relatives au contrat « enfance et jeunesse »

Nature de Justificatifs à fournir pour la Justificatifs à fournir pour la signature


l'élément signature de la première convention du renouvellement de la convention
justifié

Engagement Pour les CEJ signé avec un employeur Pour les CEJ signé avec un employeur
à réaliser
Lettres d’intention des employeurs Lettres d’intention des employeurs
l’opération
réservataires de places réservataires de places

Fiche diagnostic (cf. annexe 4 et 4 bis Fiche diagnostic (cf. annexe 4 et 4 bis
de la présente convention ; comprenant de la présente convention ; comprenant
Diagnostic notamment un état détaillant les notamment un état détaillant les
territorial structures, activités ou actions existant structures, activités ou actions existant au
au cours de l’année précédant la cours de l’année précédant la signature
signature de la convention) de la convention)

Données relatives Données Données relatives aux Données


aux structures, relatives aux structures, activités, relatives aux
activités, actions nouvelles actions existant avant nouvelles
existant avant la actions la signature de la actions
signature de la convention
convention
Pour les structures ne Budget Pour les structures ne Budget
bénéficiant pas de la prévisionnel bénéficiant pas de la prévisionnel
Eléments pso : des structures, pso : des
financiers - relevé des données des activités et - relevé des données activités et
financières actions entrant financières actions
(Compte de résultat) dans le champ (Compte de résultat) entrant dans le
des structures, de la des structures, activités champ du
activités ou actions convention ou actions pour contrat pour
pour l’année précédant pour chacune l’année précédant la chacune des
la signature de la des années signature de la années
convention. couvertes par la convention. couvertes par la
convention. convention

Pour les structures Pour les structures


existant au cours de existant au cours de
l’année précédant la l’année précédant la
signature de la signature de la
convention, et convention et
bénéficiant de la pso bénéficiant de la pso :
- les données -les données
nécessaires ont été nécessaires ont été
déjà transmises à la déjà transmises à la
Caf Caf

13
29
Activité Pour les structures ne Fiche projet Pour les structures ne Fiche projet
bénéficiant pas de la indiquant les bénéficiant pas de la indiquant les
pso : données pso : données
- relevé des données d’activité - relevé des données d’ d’activité
d’activité ou actions prévisionnelles activités ou actions prévisionnelles
pour l’année précédant pour chacune pour l’année précédant pour chacune
la signature de la des années de la signature de la des années de
convention. la convention convention. la convention
(en vue de (en vue de
Pour les structures l’élaboration du Pour les structures l’élaboration du
existant au cours de schéma de existant au cours de schéma de
l’année précédant la développement) l’année précédant la développement)
signature de la signature de la
convention, et convention et
bénéficiant de la pso : bénéficiant de la pso :
-les données -les données
nécessaires ont été nécessaires ont été
déjà transmises à la déjà transmises à la
Caf Caf

5.3 - Les pièces justificatives nécessaires au suivi de l’activité

Nature de Justificatifs nécessaires au suivi de l’activité


l’élément justifié
Production infra-annuelle de documents intermédiaires sur les résultats d'activité au
Activité 30 septembre de l'année en cours N, pour les actions concernées par le présent CEJ
Production au 1er semestre N+1 du bilan annuel N de la réalisation des actions
prévues au schéma de développement., avec taux d’occupation annuel par structure
et calendrier de réalisation des actions, tarifs pratiqués et autorisant d’ouverture pour
les structures soumises à cette obligation et non bénéficiaires de prestation de service

6 - Au regard de la tenue de la comptabilité

Le partenaire, le partenaire employeur s’engagent sur la tenue d’une comptabilité générale et d’une
comptabilité analytique distinguant chaque activité et valorisant les contributions à titre gratuit
(locaux, personnels, etc.).
Le partenaire, le partenaire employeur s’engagent à produire un état descriptif des biens meubles et
immeubles mis à disposition avec indication de l’origine et des conditions juridiques d’occupation
des locaux et du montant des loyers et charges locatives supportées.

14
30
****

Article 3 - Les engagements de la Caisse d'allocations familiales


En contrepartie du respect des engagements mentionnés ci-dessus, la Caf s’engage à apporter :

Sa contribution à l’élaboration d’un diagnostic partagé (cf. annexes 4 et 4 bis de la présente convention)
;
Sa contribution à l’évaluation du projet initial (cf. annexes 6 et 6 bis de la présente convention) ;

Si la convention porte sur une aide financière soumise à conditions (barème, plafond, plancher et seuil
d’exclusion), la Caf fait parvenir, chaque année au gestionnaire, les éléments actualisés, ainsi que les
documents à compléter, nécessaires au versement de l’aide.

****

Article 4 - Le versement de la subvention

1 - Les modalités de paiement


Le paiement s’effectue selon les dispositions précisées ci-après :

Sous réserve de réception dans les délais prévus à la présente convention des pièces justificatives
mentionnées en son article 2.5, la Caf procède au calcul des sommes dues.
La Caf peut alors :
verser les sommes réellement dues en cas d’atteinte des objectifs,
Effectuer des réfactions en cas de non atteinte des objectifs.

Le versement pour l’année N s’effectue sur l’année N+1.

L’absence de fourniture de justificatifs au 30 juin de l’année qui suit l’année de droit examiné peut
entrainer le non versement des sommes dues.

Le versement de la subvention dite prestation de service contrat « enfance et jeunesse » (Psej) est
effectué sous réserve des disponibilités de crédit et de communication des justificatifs.

2 – Régularisation (en cas de versement d’acompte)


Sous réserve de réception dans les délais prévus à la présente convention des pièces justificatives
mentionnées en son article 2.5 et suivants « Les engagements du (des) partenaire(s)et/ou du (des)
partenaires employeurs – Au regard des pièces justificatives », la Caf procède au calcul des sommes
réellement dues. Ce qui peut entraîner :

- un versement complémentaire dans la limite des montants forfaitaires prévus à la convention ;


- la mise en recouvrement d’un indu.

15
31
Celui-ci est remboursé directement à la Caf ou fait éventuellement l’objet d’une régularisation sur
les versements suivants.

L’absence de fourniture de justificatifs au 30 juin de l'année qui suit l'année du droit examiné peut
entraîner le non versement du solde, voire la récupération des montants versés.

Le refus de communication de justificatifs peut entraîner la suppression du financement de la Caf et


la récupération des sommes versées non justifiées.

****
Article 5 -Le suivi des objectifs, des engagements, l’évaluation des
actions et le contrôle

Le partenaire, le partenaire employeur s’engagent sur la production annuelle de pièces justificatives


détaillées dans l’article 2.5 et suivants « Les engagements du (des) partenaire(s)et/ou du (des)
partenaires employeurs – Au regard des pièces justificatives » de la présente convention avant le
30 juin de l'année qui suit l'année du droit examiné lesquelles sont indispensables au suivi des
objectifs prévus par la convention.

1 – Le suivi des objectifs

Chaque année, avant le 31 mars et au plus tard le 30 juin de l’année suivante (N+1), le partenaire, le
partenaire employeur s’engagent à fournir à la Caf, une information détaillée sur :

Le calendrier des créations de places, leur localisation et le public bénéficiaire ;


Le calendrier des créations d’activités, leur localisation et le public bénéficiaire ;
Le taux d’occupation ou de fréquentation des différentes activités couvertes par la présente
convention ;
Le bilan annuel de la mise en œuvre progressive du programme de développement.

Le partenaire, le partenaire employeur s’engagent à maintenir le niveau d’accueil existant avant le


présent contrat « enfance et jeunesse », décrit en annexe 2 ci-après de la présente convention.

2 – Le suivi des engagements et l’évaluation des actions


Les termes de la présente convention font l’objet d’un suivi annuel réalisé en concertation avec le
partenaire, le partenaire employeur signataire.

A cet égard, les signataires de la présente convention conviendront conjointement des modalités
matérielles permettant la mise en place du suivi des engagements.

Ces modalités pourront prendre la forme d’une rencontre annuelle, d’une instance de coordination
ou d’un comité de pilotage…

16
32
La Caf procède à l’évaluation des projets qu’elle soutient, dans le cadre d’une démarche partagée.

L’évaluation en fin de contrat a pour objet de rendre compte de la réalisation des objectifs et de
l’efficience du contrat « enfance et jeunesse ».

Elle permet l’analyse du fonctionnement des services financés par la Caf, telle que décrit en
annexes 6 et 6 bis de la présente convention.

L’évaluation porte notamment sur la conformité des résultats à l’objet mentionné à l’article1-
« L’objet de la convention », sur l’impact des actions ou des interventions, s’il y a lieu, au regard de
leur utilité sociale ou de l’intérêt général.

3 – Le contrôle de l'activité financée dans le cadre de cette convention


Le partenaire, le partenaire employeur doivent pouvoir justifier en permanence de l’emploi des
fonds reçus auprès de la Caf.

La Caf, avec le concours éventuel de la Cnaf et/ou d’autres caf dans le cadre d’interventions
mutualisées procède à des contrôles sur pièces et/ou sur place, pour l’ensemble des exercices
couverts par la présente convention. Ces contrôles servent à vérifier, la justification des dépenses
effectuées dans le cadre de cette convention sans que le partenaire, le partenaire employeur ne
puissent s’y opposer.

Le partenaire, le partenaire employeur s’engagent à mettre à la disposition de la Caf et, le cas


échéant, de la Cnaf, tous les documents nécessaires à ces contrôles, notamment livres, factures,
bulletins de salaires, comptabilité analytique, registre de présences, ressources des familles,
facturation aux familles, autorisation ou avis du Conseil départemental précisant la capacité
d’accueil de l’établissement, déclaration à la direction départementale de la cohésion sociale,
organigramme, état du personnel, contrats de travail ….

Outre la période conventionnelle, la Caf peut procéder à des contrôles sur les trois derniers
exercices écoulés.

Le contrôle fait l’objet d’une procédure contradictoire. Il peut entraîner une régularisation des
sommes versées.

Le refus de communication de justificatifs, ou tout autre document entraîne la suppression du


financement de la Caf, et la récupération des sommes versées non justifiées.

****

Article 6 - Durée de la convention


La présente convention de financement est conclue du 01/ 01/ 2018 au 31/ 12 /2021.

La présente convention prend effet au jour de sa signature par l’ensemble des parties, jusqu’au 31
décembre 2021.

17
33
La présente convention ne peut pas faire l’objet d’une tacite reconduction.

Il est établi un original de la présente convention pour chacun des signataires.

****

Article 7 – La révision des termes


Toute modification des conditions ou des modalités d'exécution de la présente convention définie
d'un commun accord entre les parties fera l'objet d'un avenant.

Celui-ci précisera les éléments modifiés de la convention, sans que ceux-ci ne puissent conduire à
remettre en cause les objectifs généraux définis dans cette convention.

****

Article 8 - Fin de la convention


Résiliation de plein droit avec mise en demeure

En cas de non-respect par l'une des parties de l'une de ses obligations résultant de la présente
convention, celle-ci pourra être résiliée de plein droit par l'autre partie, à l'expiration d'un délai d'un
mois suivant l'envoi d'une lettre recommandée avec avis de réception valant mise en demeure de se
conformer aux obligations contractuelles et restée infructueuse.

Les infractions par le gestionnaire aux lois et règlements en vigueur entraîneront la résiliation de
plein droit de la présente convention par la Caf, à l'expiration d'un délai d'un mois suivant l'envoi
d'une lettre recommandée avec avis de réception valant mise en demeure de se conformer aux
obligations légales ou réglementaires en vigueur et restée infructueuse.

Résiliation de plein droit sans mise en demeure

La présente convention sera résiliée de plein droit par la Caf, sans qu'il soit de besoin de procéder à
une mise en demeure ou de remplir de formalité judiciaire, en cas de :

Constatation d'usage des fonds versés par la Caf non conforme à leur destination ;
Modification d'un des termes de la présente convention sans la signature d'un avenant tel qu'indiqué
à l'article « avenants » ci-dessus.

Résiliation par consentement mutuel

La présente convention peut être dénoncée par l’une ou l’autre des parties moyennant un délai de
prévenance de 6 mois.

18
34
Effets de la résiliation

La résiliation de la présente convention entraînera l'arrêt immédiat des versements.


La résiliation interviendra sans préjudice de tous autres droits et de tous dommages et intérêts.

****
Article 9 - Recours
Recours amiable

La prestation de service contrat « enfance et jeunesse » étant une subvention, le conseil


d'administration de la Caisse d'Allocations familiales est compétent pour connaître des recours
amiables en cas de différend ou litige né de l'exécution de la présente convention.

Recours contentieux

Tout litige résultant de l'exécution de la présente convention est du ressort du Tribunal administratif
dont relève la Caf.

****

Le « partenaire », reconnaissent avoir reçu un exemplaire des éléments constitutifs de la présente


convention pour la subvention dite prestation de service « contrat enfance jeunesse » et en avoir pris
connaissance ainsi que de la charte de la laïcité.

Les parties à la présente convention s’engagent à se conformer à l’ensemble des dispositions


constitutives de celle-ci.

Il est établi un original de la présente convention pour chacun des signataires.

Fait à Mâcon, le 31/12/2018


La Directrice de la Caisse d’allocations Le Président de la Communauté d’Agglomération
familiales de Saône-et-Loire Le Grand Chalon,

Sébastien Martin
Le Maire de Chalon-Sur-Saône,

Cécile Aladame
Gilles Platret

19
35
Le Président du SIVU Thalie Enfance Jeunesse,

Sylvain Dumas
Le Maire de Champforgeuil,

René Guyennot
Le Maire de Chatenoy-le-Royal,

Vincent Bergeret
Le Maire de Crissey,

Eric Mermet
Le Maire de Demigny,

Maurice Naigeon
Le Maire d’Epervans,

Eric Michoux
Le Maire de Farges-lès-Chalon,

Sylvain Dumas
Le Maire de Gergy,

Philippe Fournier
Le Maire de Givry,

Juliette Méténier-Dupont

20
36
Le Maire de Lux,

Denis Evrard
Le Maire d’Oslon,

Yvan Noel
Le Maire de Saint-Loup-de-Varennes,

Francis Debras
Le Maire de Saint-Marcel,

Raymond Burdin
Le Maire de Saint-Rémy,

Florence Plissonnier
Le Maire de Sassenay,

Didier Réty
Le Maire de Varennes-le-Grand,

Patrick Le Gall
Le Maire de Virey-le-Grand,

Guillaume Thiebaut

21
37
38
Liste des annexes

Annexe 1 : Tableau financier récapitulatif


Jointe à la présente convention

Annexe 2 : Situation de l'offre et perspectives de développement


Jointe à la présente convention

Annexe 3 : Fiche(s) détaillée(s) par action


Jointe à la présente convention

Annexe 4 : Le diagnostic
Jointe à la présente convention

Annexe 5 : Les prix plafonds


Ci-dessous

Annexe 6 : L’évaluation
Ci-dessous

39
Annexe 5 : Les prix plafonds

ACCUEIL ENFANCE PRIX PLAFONDS (en €)

Accueil collectif 20-moins de 6 ans 7,22 €/ heure enfant


Accueil familial3et parental *0 – moins de 6 7,22 €/ heure enfant
ans
Micro crèche* 0-moins de 6 ans 7,22 €/ heure enfant
Relais assistants maternels 44 254 €/ an et par ETP de fonctionnement
Lieu d’accueil enfants-parents 59,46 €/heure d’ouverture
Ludothèques 20€/ heure d’ouverture

PILOTAGE ENFANCE

Poste de coordination 48 000€:/ETP


« Diagnostic initial » 10 000€/contrat
Ingénierie 55% du coût de l’action dans la limite des
85/15

ACCUEIL JEUNESSE

Accueil de loisirs vacances été 4€/ heure enfant


Accueil périscolaire 3€/ heure enfant
Séjour vacances été 40€/ journée enfant
Séjour petites vacances 40€/ journée enfant
Camp adolescents 40€/ journée adolescent
Accueil jeunes déclaré Ddcs 4€/ heure jeune

PILOTAGE JEUNESSE

Poste de coordination 48 000€:/ETP


Formation Bafa, BAfd 1600 € : Stagiaire
« Diagnostic initial » 10 000€/contrat
Ingénierie 55% du coût de l’action dans la limite des
85/15

2 Relevant de l’article R2324-17 du code de la Santé Publique.


3 Relevant de l’article R2324-17 du code de la Santé Publique.

40
Annexe 6 : l’évaluation

Une rencontre annuelle, une instance de coordination ou/et un comité de pilotage annuel
(participation de la collectivité, des partenaires institutionnels et des gestionnaires) devront être
mise en place. Ils permettront de faire le bilan des services de l’année écoulée.

Les gestionnaires d’équipement seront en charge d’évaluer la pertinence des services proposés en
fonction de la population locale.

L’évaluation recouvre le suivi et l’analyse :

• des actions prévues au contrat : qualité de l’offre de service, capacité d’accueil, prix de
revient, taux d’occupation, participations financières du contractant, profil des bénéficiaires,
participations financières des familles ;
• des objectifs liés au contrat ;
• des effets du contrat au regard des besoins repérés sur le territoire : écart entre l’offre et la
demande, population couverte, la mise en œuvre des critères de sélectivité sur le territoire de
la Caf, service rendu au regard du niveau du niveau de satisfaction des parents et, le cas
échéant, des jeunes.

41
bilanfinancierglobal-contrat201800301

ANNEXE 1 : TABLEAU RECAPITULATIF FINANCIER

TYPOLOGIE TYPE ACTION NATURE ACTION NOM ACTION 2018 2019 2020 2021

MODULE CA Le Grand Chalon


(01/01/2018)

Lieux accueil enfants parents LAEP La pomme verte 7 940,13 7 940,13 7 940,13 7 940,13
LAEP Petits Pas Grands Pas St Marcel 8 752,88 8 665,50 8 576,96 8 486,66
RAM Varennes le Grand 8 122,47 8 122,47 8 122,47 8 122,47
RAM Accord'âges Chalon 13 185,03 13 017,71 12 848,17 12 675,27
RAM Carambole Chalon 14 894,19 14 894,19 14 894,19 14 894,19
Relais assistants maternels
RAM Crissey 11 532,60 11 386,25 11 237,94 11 086,71
RAM Farges les Chalon 3 552,89 3 552,89 3 552,89 3 552,89
RAM Givry 4 896,30 4 896,30 4 896,30 4 896,30
Accueil Enfance RAM Saint Lèger Sur Dheune 7 483,17 7 388,21 7 291,97 7 275,17
Action nouvelle
MC L'oiseau bleu Chatenoy le Royal 1 186,78 1 186,78 1 186,78 1 186,78
Micro crèche
MC Les loupiots St Léger sur Dheune 22 464,10 31 465,83 31 465,83 31 465,83
EMA "les petits mousses" Chalon 18 680,40 18 680,40 18 680,40 18 680,40
EMA Louise Michel 1 411,55 1 411,55 1 411,55 1 411,55
EMA Ste Marie 40 010,49 51 566,57 51 566,57 51 566,57
Multi accueil
Multi accueil les p'tits bouchons Givry 40 019,72 40 019,72 40 019,72 40 019,72
Multi Accueil St Rémy 30 731,06 30 731,06 10 605,16 10 605,16
Multi-accueil Les Lucioles Chatenoy le Royal 33 092,33 33 092,33 33 092,33 33 092,33
Pilotage Enfance Poste de coordination Coordination petite enfance 94 724,60 94 724,60 94 724,60 94 724,60
Total actions nouvelles 362 680,69 382 742,49 362 113,96 361 682,73

RAM Champforgeuil 8 312,89 8 312,89 8 312,89 8 312,89


RAM Chatenoy Le Royal Le mille-pattes 6 723,54 6 723,54 6 723,54 6 723,54
RAM Farges les Chalon 8 430,84 8 430,84 8 430,84 8 430,84
Relais assistants maternels
RAM Gergy 8 350,65 8 350,65 8 350,65 8 350,65
RAM Givry 7 029,29 7 029,29 7 029,29 7 029,29
RAM Saint Rémy 9 878,00 9 878,00 9 878,00 9 878,00
RAM St Marcel 21 039,81 21 039,81 21 039,81 21 039,81
Atelier d'éveil La Coccinelle Saint Marcel 12 473,18 12 473,18 12 473,18 12 473,18
Halte garderies Halte Garderie du Parc Champforgueil 20 115,55 20 115,55 20 115,55 20 115,55
Halte-garderie Gergy La farandole 5 045,85 5 045,85 5 045,85 5 045,85
Accueil Enfance
Action antérieure Micro crèche MC l'Oiseau Bleu Chatenoy le Royal 25 530,79 25 530,79 25 530,79 25 530,79
EMA Jean Moulin Chalon 84 708,69 84 708,69 84 708,69 84 708,69
EMA La Tourterelle Crissey 36 626,16 36 626,16 36 626,16 36 626,16
EMA Lac/Arc-en-Ciel 43 544,23 43 544,23 43 544,23 43 544,23
EMA les p'tits bouchons Givry 11 778,84 11 778,84 11 778,84 11 778,84
Multi accueil EMA Les Petits Mousses Chalon 31 734,42 31 734,42 31 734,42 31 734,42
EMA Louise Michel 118 270,80 118 270,80 118 270,80 118 270,80
MA Familiale Chalon 108 980,03 108 980,03 108 980,03 108 980,03
MC les Lutins Chalon 7 948,60 7 948,60 7 948,60 7 948,60
Multi accueil St Rémy 90 328,60 90 328,60 90 328,60 90 328,60
Pilotage Enfance Poste de coordination Coordination petite enfance Communauté d'Agglomération Chalon 59 611,75 59 611,75 59 611,75 59 611,75
Total actions antérieures 726 462,51 726 462,51 726 462,51 726 462,51
Total dégressivité contrat antérieur 1 902,82 0,00 0,00 0,00
Total module CA du Grand Chalon 1 091 046,02 1 109 205,00 1 088 576,47 1 088 145,24

Page 1

42
bilanfinancierglobal-contrat201800301

TYPOLOGIE TYPE ACTION NATURE ACTION NOM ACTION 2018 2019 2020 2021

MODULE Commune de Chalon-


sur-Saône (01/01/2018)

Accueil Jeunesse ALSH Périscolaire Accueil de loisirs périscolaire Chalon 98 893,07 98 893,07 98 893,07 98 893,07
Action nouvelle
Pilotage Jeunesse Poste de coordination Coordination ALSH Chalon 8 474,21 8 474,21 8 474,21 8 474,21
Total actions nouvelles 107 367,28 107 367,28 107 367,28 107 367,28

Action antérieure Accueil Jeunesse ALSH Extrascolaire Alsh extra - de 6 ans 9 534,70 9 534,70 9 534,70 9 534,70
Total actions antérieures 9 534,70 9 534,70 9 534,70 9 534,70
Total dégressivité contrat antérieur 0,00 0,00 0,00 0,00
Total module Commune de Chalon-sur-Saône 116 901,98 116 901,98 116 901,98 116 901,98

TYPOLOGIE TYPE ACTION NATURE ACTION NOM ACTION 2018 2019 2020 2021
MODULE Commune de
Champforgeuil (01/01/2018)
Accueil Jeunesse ALSH Extrascolaire Alsh extra Champforgeuil 7 455,06 7 455,06 7 455,06 7 455,06
Action nouvelle
ALSH Périscolaire ALSH Périscolaire Champforgeuil 7 026,07 7 026,07 7 026,07 7 026,07
Total actions nouvelles 14 481,13 14 481,13 14 481,13 14 481,13

Accueil Jeunesse ALSH Extrascolaire Alsh extra Champforgeuil 24 366,10 24 366,10 24 366,10 24 366,10
Action antérieure
Pilotage Jeunesse Poste de coordination Coordination Jeunesse Champforgeuil 6 856,54 6 856,54 6 856,54 6 856,54
Total actions antérieures 31 222,64 31 222,64 31 222,64 31 222,64
Total dégressivité contrat antérieur 0,00 0,00 0,00 0,00
Total module Commune de Champforgeuil 45 703,77 45 703,77 45 703,77 45 703,77

TYPOLOGIE TYPE ACTION NATURE ACTION NOM ACTION 2018 2019 2020 2021
MODULE Commune de
CHATENOY-LE-
ROYAL(01/01/2018)
Accueil Jeunesse ALSH Extrascolaire Alsh péri et extra de Chatenoy le Royal 38 795,71 38 795,71 38 795,71 38 795,71
Action antérieure
Pilotage Jeunesse Poste de coordination Coordination jeunesse Chatenoy le Royal 6 847,44 6 847,44 6 847,44 6 847,44
Total actions antérieures 45 643,15 45 643,15 45 643,15 45 643,15
Total dégressivité contrat antérieur 4 253,25 2 998,19 1 743,13 488,07
Total module Commune de Chatenoy-le-Royal 49 896,40 48 641,34 47 386,28 46 131,22

TYPOLOGIE TYPE ACTION NATURE ACTION NOM ACTION 2018 2019 2020 2021
MODULE Commune de Crissey
(01/01/2018)
Action nouvelle Accueil Jeunesse ALSH Périscolaire Alsh périscolaire 114,80 114,80 114,80 114,80
Total actions nouvelles 114,80 114,80 114,80 114,80

Accueil Jeunesse ALSH Extrascolaire Alsh extra Crissey 31 313,76 31 313,76 31 313,76 31 313,76
Action antérieure
Pilotage Jeunesse Poste de coordination Coordination jeunesse Crissey 5 547,14 5 547,14 5 547,14 5 547,14
Total actions antérieures 36 860,90 36 860,90 36 860,90 36 860,90
Total dégressivité contrat antérieur 0,00 0,00 0,00 0,00
Total module Commune de Crissey 36 975,70 36 975,70 36 975,70 36 975,70

Page 2

43
bilanfinancierglobal-contrat201800301

TYPOLOGIE TYPE ACTION NATURE ACTION NOM ACTION 2018 2019 2020 2021

MODULE Commune de
Demigny (01/01/2018)

Accueil Jeunesse ALSH Extrascolaire Alsh péri extra DEMIGNY 13 002,27 13 002,27 13 002,27 13 002,27
Action antérieure
Pilotage Jeunesse Poste de coordination Coordination jeunesse Demigny 2 294,90 2 294,90 2 294,90 2 294,90
Total actions antérieures 15 297,17 15 297,17 15 297,17 15 297,17
Total dégressivité contrat antérieur 0,00 0,00 0,00 0,00
Total module Commune de Demigny 15 297,17 15 297,17 15 297,17 15 297,17

TYPOLOGIE TYPE ACTION NATURE ACTION NOM ACTION 2018 2019 2020 2021
MODULE Commune de Farges-
lès-Chalon (01/01/2018)
Action nouvelle Accueil Jeunesse ALSH Périscolaire Alsh Périscolaire Farges-les-Chalon 5 849,29 5 849,29 5 849,29 5 849,29
Total actions nouvelles 5 849,29 5 849,29 5 849,29 5 849,29
Total module Commune de Farges-lès-Chalon 5 849,29 5 849,29 5 849,29 5 849,29

TYPOLOGIE TYPE ACTION NATURE ACTION NOM ACTION 2018 2019 2020 2021
MODULE SIVU Thalie Enfance
Jeunesse (01/01/2018)

Accueil Jeunesse ALSH Extrascolaire Alsh extrascolaire 19 952,29 19 952,29 19 952,29 19 952,29
Action antérieure
Pilotage Jeunesse Poste de coordination Coordination Jeunesse 3 521,58 3 521,58 3 521,58 3 521,58
Total actions antérieures 23 473,87 23 473,87 23 473,87 23 473,87
Total dégressivité contrat antérieur 0,00 0,00 0,00 0,00
Total module SIVU Thalie Enfance Jeunesse 23 473,87 23 473,87 23 473,87 23 473,87

TYPOLOGIE TYPE ACTION NATURE ACTION NOM ACTION 2018 2019 2020 2021
MODULE Commune de Gergy
(01/01/2018)

Alsh été 3/17 Gergy Les Petits Mômes (IFAC) 995,82 995,82 995,82 995,82
Alsh extra 12/17 ans ( IFAC) 7 587,93 7 587,93 7 587,93 7 587,93
Accueil Jeunesse ALSH Extrascolaire
Action antérieure Alsh extra/péri - 6 ans Commune de Gergy 4 254,95 4 254,95 4 254,95 4 254,95
Ex AJ Gergy / Activité reprise dans Alsh extra 12-17 et Alsh été (IFAC) 2 558,18 2 558,18 2 558,18 2 558,18
Pilotage Jeunesse Poste de coordination coordination jeunesse 2 717,55 2 717,55 2 717,55 2 717,55
Total actions antérieures 18 114,43 18 114,43 18 114,43 18 114,43
Total dégressivité contrat antérieur 0,00 0,00 0,00 0,00
Total module Gergy 18 114,43 18 114,43 18 114,43 18 114,43

TYPOLOGIE TYPE ACTION NATURE ACTION NOM ACTION 2018 2019 2020 2021

MODULE Commune de Givry


(01/01/2018)

ALSH Extrascolaire Alsh extra Givry 15 321,31 15 321,31 15 321,31 15 321,31


Action nouvelle Accueil Jeunesse
ALSH Périscolaire Alsh péri maternel (ex GPM) 2 629,54 2 629,54 2 629,54 2 629,54
Total actions nouvelles 17 950,85 17 950,85 17 950,85 17 950,85

Accueil Jeunesse ALSH Extrascolaire ALSH extra Givry 14 510,36 14 510,36 14 510,36 14 510,36
Action antérieure
Pilotage Jeunesse Poste de coordination Coordination Jeunesse Givry 5 729,40 5 729,40 5 729,40 5 729,40
Total actions antérieures 20 239,76 20 239,76 20 239,76 20 239,76
Total dégressivité contrat antérieur 0,00 0,00 0,00 0,00
Total module Givry 38 190,61 38 190,61 38 190,61 38 190,61

Page 3

44
bilanfinancierglobal-contrat201800301

TYPOLOGIE TYPE ACTION NATURE ACTION NOM ACTION 2018 2019 2020 2021
MODULE Commune
d’Epervans (01/01/2018)
Action nouvelle Accueil Jeunesse ALSH Extrascolaire Alsh péri extra Epervans 4 925,25 4 925,25 4 925,25 4 925,25
Total actions nouvelles 4 925,25 4 925,25 4 925,25 4 925,25

Action antérieure Accueil Jeunesse ALSH Extrascolaire Alsh péri extra Epervans 2 600,21 2 600,21 2 600,21 2 600,21
Total actions antérieures 2 600,21 2 600,21 2 600,21 2 600,21
Total dégressivité contrat antérieur 0,00 0,00 0,00 0,00
Total module Epervans 7 525,46 7 525,46 7 525,46 7 525,46

TYPOLOGIE TYPE ACTION NATURE ACTION NOM ACTION 2018 2019 2020 2021
MODULE Commune de Lux
(01/01/2018)
Action nouvelle Accueil Jeunesse ALSH Extrascolaire Alsh extra de LUX 6 755,96 6 755,96 6 755,96 6 755,96
Total actions nouvelles 6 755,96 6 755,96 6 755,96 6 755,96
Total module Lux 6 755,96 6 755,96 6 755,96 6 755,96

TYPOLOGIE TYPE ACTION NATURE ACTION NOM ACTION 2018 2019 2020 2021

MODULE Commune de Saint


Loup de Varennes (01/01/2018)

Accueil Jeunesse ALSH Extrascolaire Alsh extra Saint Loup de Varennes 11 961,08 11 961,08 11 961,08 11 961,08
Action antérieure
Pilotage Jeunesse Poste de coordination Coordination Jeunesse Saint Loup de Varennes 2 111,13 2 111,13 2 111,13 2 111,13
Total actions antérieures 14 072,21 14 072,21 14 072,21 14 072,21
Total dégressivité contrat antérieur 0,00 0,00 0,00 0,00
Total module Saint Loup de Varennes 14 072,21 14 072,21 14 072,21 14 072,21

TYPOLOGIE TYPE ACTION NATURE ACTION NOM ACTION 2018 2019 2020 2021

MODULE Commune de Saint


Marcel (01/01/2018)

Accueil Enfance Ludothèque Ludothèque Saint Marcel 1 257,86 1 257,86 1 257,86 1 257,86
Action nouvelle Accueil Jeunesse ALSH Périscolaire Alsh Périscolaire Saint Marcel 36 973,24 36 973,24 36 973,24 36 973,24
Pilotage Jeunesse Poste de coordination Coordination jeunesse Saint Marcel 6 916,22 6 916,22 6 916,22 6 916,22
Total actions nouvelles 45 147,32 45 147,32 45 147,32 45 147,32

Ludothèque Ludothèque Saint Marcel 2 057,55 2 057,55 2 057,55 2 057,55


Accueil Enfance
Halte garderies Alsh Péri + et - 6 ans (stock GPM transformée en Alsh péri) 8 029,06 8 029,06 8 029,06 8 029,06
ALSH Extrascolaire Alsh extra Saint Marcel 16 607,97 16 607,97 16 607,97 16 607,97
Action antérieure
Accueil Jeunesse Séjours Alsh en séjours Saint Marcel 4 801,24 4 801,24 4 801,24 4 801,24
Accueil jeunes Accueil Jeunes Saint marcel 4 038,00 4 038,00 4 038,00 4 038,00
Pilotage Jeunesse Poste de coordination Coordination Jeunesse 6 103,29 6 103,29 6 103,29 6 103,29
Total actions antérieures 41 637,11 41 637,11 41 637,11 41 637,11
Total dégressivité contrat antérieur 11 069,43 9 358,34 7 647,25 5 936,16
Total module Saint Marcel 97 853,86 96 142,77 94 431,68 92 720,59

Page 4

45
bilanfinancierglobal-contrat201800301

TYPOLOGIE TYPE ACTION NATURE ACTION NOM ACTION 2018 2019 2020 2021
MODULE Commune de Saint
Rémy (01/01/2018)
Accueil Jeunesse ALSH Périscolaire Alsh Périscolaire Saint Rémy 56 385,90 56 385,90 56 385,90 56 385,90
Action nouvelle
Pilotage Jeunesse Formation BAFA BAFD Soutien formations bafa bafd Saint Rémy 179,85 179,85 179,85 179,85
Total actions nouvelles 56 565,75 56 565,75 56 565,75 56 565,75

Accueil Jeunesse ALSH Extrascolaire Alsh extra St Rémy 21 042,54 21 042,54 21 042,54 21 042,54
Action antérieure
Pilotage Jeunesse Poste de coordination Coordination jeunesse Saint Rémy 8 352,30 8 352,30 8 352,30 8 352,30
Total actions antérieures 29 394,84 29 394,84 29 394,84 29 394,84
Total dégressivité contrat antérieur 6 978,77 5 930,05 4 881,33 3 832,61
Total module Saint Rémy 92 939,36 91 890,64 90 841,92 89 793,20

TYPOLOGIE TYPE ACTION NATURE ACTION NOM ACTION 2018 2019 2020 2021
MODULE Commune de Virey le
Grand (01/01/2018)

Action nouvelle Accueil Jeunesse ALSH Extrascolaire ALSH extra Virey le Grand/ Sassenay 8 734,41 8 734,41 8 734,41 8 734,41
Total actions nouvelles 8 734,41 8 734,41 8 734,41 8 734,41

Accueil Jeunesse ALSH Extrascolaire Alsh extra Virey le Grand / Sassenay 14 059,17 14 059,17 14 059,17 14 059,17
Action antérieure
Pilotage Jeunesse Poste de coordination Coordination jeunesse 4 023,07 4 023,07 4 023,07 4 023,07
Total actions antérieures 18 082,24 18 082,24 18 082,24 18 082,24
Total dégressivité contrat antérieur 0,00 0,00 0,00 0,00
Total module Virey-le-Grand 26 816,65 26 816,65 26 816,65 26 816,65

TYPOLOGIE TYPE ACTION NATURE ACTION NOM ACTION 2018 2019 2020 2021
MODULE Commune
deVarennes-le-Grand
(01/01/2018)
Accueil Jeunesse ALSH Extrascolaire Alsh extra Varennes le Grand 12 745,27 12 745,27 12 745,27 12 745,27
Action antérieure
Pilotage Jeunesse Poste de coordination Coordination Jeunesse Varennes le Grand 2 249,54 2 249,54 2 249,54 2 249,54
Total actions antérieures 14 994,81 14 994,81 14 994,81 14 994,81
Total dégressivité contrat antérieur 0,00 0,00 0,00 0,00
Total module Varennes-le-Grand 14 994,81 14 994,81 14 994,81 14 994,81

TYPOLOGIE TYPE ACTION NATURE ACTION NOM ACTION 2018 2019 2020 2021
MODULE Commune d’Oslon
(01/01/2018)
Action antérieure Accueil Enfance Halte garderies Garderie périscolaire OSLON 770,24 0,00 0,00 0,00
Total actions antérieures 770,24 0,00 0,00 0,00
Total dégressivité contrat antérieur 1 357,49 1 147,65 937,81 727,97
Total module Oslon 2 127,73 1 147,65 937,81 727,97

TOTAL CONTRAT 1 704 535,28 1 717 699,31 1 692 846,07 1 688 190,13

Page 5

46
situationdel'offre-contrat201800301

2017 2018 2019 2020 2021

Nombre unités de Nombre unités de Nombre unités de Nombre unités de Nombre unités de
TYPOLOGIE Nom action taux occupation capacité d'accueil taux occupation (2) capacité d'accueil taux occupation (2) capacité d'accueil taux occupation (2) capacité d'accueil taux occupation (2) capacité d'accueil
référence (1) référence (1) référence (1) référence (1) référence (1)

MODULE Communauté
d'Agglomération Le Grand
Chalon (01/01/2018)

Action nouvelle LAEP La pomme verte Chalon 347 347 347 347 347

Action nouvelle LAEP Petits pas grands pas St Marcel 376 376 376 376 376

Action nouvelle RAM Accord’âges Chalon 1 ETP 1 ETP 1 ETP 1 ETP 1 ETP

Action nouvelle RAM Carambole Chalon 1 ETP 1 ETP 1 ETP 1 ETP 1 ETP

Action nouvelle RAM Crissey 0,84 ETP 0,84 ETP 0,84 ETP 0,84 ETP 0,84 ETP

Action nouvelle RAM Givry 0,8 ETP 0,8 ETP 0,8 ETP 0,8 ETP 0,8 ETP

Action nouvelle RAM Varennes-le-Grand 0,5 ETP 0,5 ETP 0,5 ETP 0,5 ETP 0,5 ETP

Action nouvelle RAM Farges-les-Chalon 0,8 ETP 0,8 ETP 0,8 ETP 0,8 ETP 0,8 ETP

Action nouvelle RAM de St Léger-sur-Dheune 0,5 ETP 0,5 ETP 0,5 ETP 0,5 ETP 0,5 ETP

Action nouvelle MC L’oiseau bleu Chatenoy-le-Royal 74,89% 12 329 16 462 74,89% 15 242 20 352 74,89% 15 242 20 352 74,89% 15 242 20 352

Action nouvelle MC Les loupiots St Léger-sur-Dheune 74,89% 11 437 15 272 74,89% 16 020 21 391 74,89% 16 020 21 391 74,89% 16 020 21 391

Action nouvelle EMA Ste Marie Chalon 71,13% 103 194 145 079 74,89% 113 852 152 020 74,89% 113 852 152 020 74,89% 113 852 152 020

Action nouvelle EMA Les p'tits bouchons Givry 70,00% 39 293 56 133 75,20% 35 883 47 718 75,20% 35 883 47 718 75,20% 35 883 47 718 75,20% 35 883 47 718

Action nouvelle EMA St Rémy 71,69% 93 644 130 617 74,76% 91 679 122 635 74,76% 91 679 122 635 74,89% 79 736 106 467 74,89% 79 736 106 467

Action nouvelle EMA Les Lucioles Chatenoy le Royal 70,00% 21 893 31 276 74,89% 22 759 30 389 74,89% 22 759 30 389 74,89% 22 759 30 389 74,89% 22 759 30 389

Action nouvelle EMA Louise Michel 80,23% 83 665 104 276 82,20% 77 820 94 677 82,20% 77 820 94 677 82,20% 77 820 94 677 82,20% 77 820 94 677

Action nouvelle EMA Les Petits Mousses Chalon 76,76% 39 806 51 860 74,89% 37 097 49 534 74,89% 37 097 49 534 74,89% 37 097 49 534 74,89% 37 097 49 534

Action nouvelle Coordination petite enfance 5 ETP 5,18 ETP 5,18 ETP 5,18 ETP 5,18 ETP

Page 1

47
situationdel'offre-contrat201800301

2017 2018 2019 2020 2021

Nombre unités de Nombre unités de Nombre unités de Nombre unités de Nombre unités de
TYPOLOGIE Nom action taux occupation capacité d'accueil taux occupation (2) capacité d'accueil taux occupation (2) capacité d'accueil taux occupation (2) capacité d'accueil taux occupation (2) capacité d'accueil
référence (1) référence (1) référence (1) référence (1) référence (1)

MODULE Communauté
d'Agglomération Le Grand
Chalon (01/01/2018)

Action antérieure RAM St Rémy 1 ETP 1 ETP 1 ETP 1 ETP 1 ETP

Action antérieure RAM Champforgeuil 0,6 ETP 0,6 ETP 0,6 ETP 0,6 ETP 0,6 ETP

Action antérieure RAM Chatenoy Le Royal Le mille-pattes 0,7 ETP 0,7 ETP 0,7 ETP 0,7 ETP 0,7 ETP

Action antérieure RAM Gergy 0,55 ETP 0,55 ETP 0,55 ETP 0,55 ETP 0,55 ETP

Action antérieure RAM Givry 0,48 ETP 0,48 ETP 0,48 ETP 0,48 ETP 0,48 ETP

Action antérieure RAM Farges-les-Chalon 0,6 ETP 0,6 ETP 0,6 ETP 0,6 ETP 0,6 ETP

Action antérieure RAM St Marcel 1,7 ETP 1,7 ETP 1,7 ETP 1,7 ETP 1,7 ETP

Action antérieure Atelier d'éveil La Coccinelle Saint Marcel 87,84% 6 688 7 614 87,84% 6 688 7 614 87,84% 6 688 7 614 87,84% 6 688 7 614 87,84% 6 688 7 614

Action antérieure Halte Garderie du Parc Champforgueil 57,42% 10 142 17 664 57,42% 10 142 17 664 57,42% 10 142 17 664 57,42% 10 142 17 664 57,42% 10 142 17 664

Action antérieure Halte-garderie de Gergy 48,09% 2 574 5 352 48,09% 2 574 5 352 48,09% 2 574 5 352 48,09% 2 574 5 352 48,09% 2 574 5 352

Action antérieure MC l'Oiseau Bleu Chatenoy le Royal 70,63% 10 347 14 650 70,63% 10 347 14 650 70,63% 10 347 14 650 70,63% 10 347 14 650 70,63% 10 347 14 650

Action antérieure EMA Jean Moulin Chalon 78,57% 90 001 114 552 78,57% 90 001 114 552 78,57% 90 001 114 552 78,57% 90 001 114 552 78,57% 90 001 114 552

Action antérieure EMA Le lac-Arc en Ciel Chalon 71,36% 114 438 160 360 71,36% 114 438 160 360 71,36% 114 438 160 360 71,36% 114 438 160 360 71,36% 114 438 160 360

Action antérieure EMA La Tourterelle Crissey 67,00% 18 704 27 916 67,00% 18 704 27 916 67,00% 18 704 27 916 67,00% 18 704 27 916 67,00% 18 704 27 916

Action antérieure MC Les Lutins Chalon 76,28% 22 294 29 227 76,28% 22 294 29 227 76,28% 22 294 29 227 76,28% 22 294 29 227 76,28% 22 294 29 227

Action antérieure EMA les p'tits bouchons Givry 55,58% 8 490 15 276 55,58% 8 490 15 276 55,58% 8 490 15 276 55,58% 8 490 15 276 55,58% 8 490 15 276

Action antérieure EMA Les Petits Mousses Chalon 74,68% 25 480 34 119 74,68% 25 480 34 119 74,68% 25 480 34 119 74,68% 25 480 34 119 74,68% 25 480 34 119

Action antérieure MA Familiale Chalon 67,97% 347 271 510 928 67,97% 347 271 510 928 67,97% 347 271 510 928 67,97% 347 271 510 928 67,97% 347 271 510 928

Action antérieure EMA Louise Michel 67,13% 62 899 93 696 67,13% 62 899 93 696 67,13% 62 899 93 696 67,13% 62 899 93 696 67,13% 62 899 93 696

Action antérieure Multi accueil St Rémy 73,00% 70 651 96 786 73,00% 70 651 96 786 73,00% 70 651 96 786 73,00% 70 651 96 786 73,00% 70 651 96 786

Action antérieure Coordination petite enfance 3,45 ETP 3,45 ETP 3,45 ETP 3,45 ETP 3,45 ETP

Page 2

48
situationdel'offre-contrat201800301

2017 2018 2019 2020 2021

Nombre unités de Nombre unités de Nombre unités de Nombre unités de Nombre unités de
TYPOLOGIE Nom action taux occupation capacité d'accueil taux occupation (2) capacité d'accueil taux occupation (2) capacité d'accueil taux occupation (2) capacité d'accueil taux occupation (2) capacité d'accueil
référence (1) référence (1) référence (1) référence (1) référence (1)

MODULE Chalon-Sur-Saône
(01/01/2018)

Action nouvelle ALSH périscolaire Chalon 38,35% 60 969 158 960 60,00% 60 969 101 615 60,00% 60 969 101 615 60,00% 60 969 101 615 60,00% 60 969 101 615

Action nouvelle Coordination alsh périscolaire 0,5 ETP 0,5 ETP 0,5 ETP 0,5 ETP 0,5 ETP

Action antérieure ALSH extrascolaire Chalon 79,86% 21 531 26 960 79,86% 21 531 26 960 79,86% 21 531 26 960 79,86% 21 531 26 960 79,86% 21 531 26 960

MODULE Champforgeuil
(01/01/2018)

Action nouvelle Alsh extrascolaire 60,00% 5 964 9 940 60,00% 5 964 9 940 60,00% 5 964 9 940 60,00% 5 964 9 940 60,00% 5 964 9 940

Action nouvelle ALSH périscolaire 60,02% 5 000 8 330 60,00% 5 000 8 333 60,00% 5 000 8 333 60,00% 5 000 8 333 60,00% 5 000 8 333

Action antérieure Alsh extrascolaire 77,50% 15 500 20 000 77,50% 15 500 20 000 77,50% 15 500 20 000 77,50% 15 500 20 000 77,50% 15 500 20 000

Action antérieure Coordination Jeunesse Champforgeuil 0,5 ETP 0,5 ETP 0,5 ETP 0,5 ETP 0,5 ETP

MODULE Chatenoy-Le-Royal
(01/01/2018)

Action antérieure ALSH péri extra Chatenoy le Royal 61,12% 87 786 143 630 61,12% 87 786 143 630 61,12% 87 786 143 630 61,12% 87 786 143 630 61,12% 87 786 143 630

Action antérieure Coordination Jeunesse 1 ETP 1 ETP 1 ETP 1 ETP 1 ETP

MODULE Crissey
(01/01/2018)

Action nouvelle ALSH périscolaire 63,94% 1 023 1 600 60,00% 1 023 1 700 60,00% 1 023 1 700 60,00% 1 023 1 700 60,00% 1 023 1 700

Action antérieure Alsh extrascolaire 56,40% 24 459 43 370 56,40% 24 459 43 370 56,40% 24 459 43 370 56,40% 24 459 43 370 56,40% 24 459 43 370

Action antérieure Coordination Jeunesse 0,2 ETP 0,2 ETP 0,2 ETP 0,2 ETP 0,2 ETP

MODULE Demigny
(01/01/2018)

Action antérieure ALSH Demigny 71,20% 23 203 32 590 71,20% 23 203 32 590 71,20% 23 203 32 590 71,20% 23 203 32 590 71,20% 23 203 32 590

Action antérieure Coordination Jeunesse 0,25 ETP 0,25 ETP 0,25 ETP 0,25 ETP 0,25 ETP

Page 3

49
situationdel'offre-contrat201800301

2017 2018 2019 2020 2021

Nombre unités de Nombre unités de Nombre unités de Nombre unités de Nombre unités de
TYPOLOGIE Nom action taux occupation capacité d'accueil taux occupation (2) capacité d'accueil taux occupation (2) capacité d'accueil taux occupation (2) capacité d'accueil taux occupation (2) capacité d'accueil
référence (1) référence (1) référence (1) référence (1) référence (1)

MODULE Farges-Lès-Chalon
(01/01/2018)

Action nouvelle ALSH périscolaire Farges les chalon 81,70% 8 530 10 440 60,00% 8 530 14 210 60,00% 8 530 14 210 60,00% 8 530 14 210 60,00% 8 530 14 210

MODULE SIVU Thalie Enfance


Jeunesse (01/01/2018)

ALSH extrascolaire SIVU Thalie enfance et


Action antérieure 61,94% 17 648 28 490 61,94% 17 648 28 490 61,94% 17 648 28 490 61,94% 17 648 28 490 61,94% 17 648 28 490
jeunesse

Action antérieure Coordination Jeunesse 0,2 ETP 0,2 ETP 0,2 ETP 0,2 ETP 0,2 ETP

MODULE Gergy (01/01/2018)

Action antérieure ALSH extrascolaire 12/13ans ( IFAC) 61,05% 5 250 8 600 61,05% 5 250 8 600 61,05% 5 250 8 600 61,05% 5 250 8 600 61,05% 5 250 8 600

ALSH 3/17 ans été les Petits Mômes


Action antérieure 40,66% 1 236 3 040 40,66% 1 236 3 040 40,66% 1 236 3 040 40,66% 1 236 3 040 40,66% 1 236 3 040
IFAC

Action antérieure ALSH (commune de Gergy) 60,04% 5 043 8 400 60,04% 5 043 8 400 60,04% 5 043 8 400 60,04% 5 043 8 400 60,04% 5 043 8 400

Action antérieure ALSH extrascolaire 14-17 ans (ex AJ) IFAC 34,42% 1 542 4 480 34,42% 1 542 4 480 34,42% 1 542 4 480 34,42% 1 542 4 480 34,42% 1 542 4 480

Action antérieure Coordination Jeunesse 0,25 ETP 0,25 ETP 0,25 ETP 0,25 ETP 0,25 ETP

MODULE Givry (01/01/2018)

Action nouvelle ALSH extrascolaire 77,79% 34 897 44 860 60,00% 34 897 58 161 60,00% 34 897 58 161 60,00% 34 897 58 161 60,00% 34 897 58 161

Action antérieure ALSH périscolaire – de 6 ans (ex GPM) 25,57% 2 291 8 960 60,00% 2 291 3 818 60,00% 2 291 3 818 60,00% 2 291 3 818 60,00% 2 291 3 818

Action antérieure ALSH Givry 79,38% 8 220 10 355 79,38% 8 220 10 355 79,38% 8 220 10 355 79,38% 8 220 10 355 79,38% 8 220 10 355

Action antérieure Coordination Jeunesse Givry 0,3 ETP 0,3 ETP 0,3 ETP 0,3 ETP 0,3 ETP

MODULE Epervans
(01/01/2018)

Action nouvelle ALSH Epervans 66,79% 8 015 12 000 60,00% 8 015 13 350 60,00% 8 015 13 350 60,00% 8 015 13 350 60,00% 8 015 13 350

Action antérieure ALSH Epervans 40,03% 2 610 6 520 40,03% 2 610 6 520 40,03% 2 610 6 520 40,03% 2 610 6 520 40,03% 2 610 6 520

Page 4

50
situationdel'offre-contrat201800301

2017 2018 2019 2020 2021

Nombre unités de Nombre unités de Nombre unités de Nombre unités de Nombre unités de
TYPOLOGIE Nom action taux occupation capacité d'accueil taux occupation (2) capacité d'accueil taux occupation (2) capacité d'accueil taux occupation (2) capacité d'accueil taux occupation (2) capacité d'accueil
référence (1) référence (1) référence (1) référence (1) référence (1)

MODULE Oslon (01/01/2018)

Action antérieure Garderie périscolaire OSLON 38,30% 2 099 5 480 38,30% 2 099 5 480

MODULE Lux (01/01/2018)

Action nouvelle ALSH Lux 60,00% 5 760 9 600 60,00% 5 760 9 600 60,00% 5 760 9 600 60,00% 5 760 9 600 60,00% 5 760 9 600

MODULE Saint Loup de


Varennes (01/01/2018)

Action antérieure ALSH Saint Loup de Varennes 59,55% 10 225 17 170 59,55% 10 225 17 170 59,55% 10 225 17 170 59,55% 10 225 17 170 59,55% 10 225 17 170

Action antérieure Coordination Jeunesse 0,13 ETP 0,13 ETP 0,13 ETP 0,13 ETP 0,13 ETP

MODULE Saint Marcel


(01/01/2018)

Action nouvelle ALSH Périscolaire 74,76% 49 162 65 760 60,00% 49 162 81 930 60,00% 49 162 81 930 60,00% 49 162 81 930 60,00% 49 162 81 930

Action nouvelle Ludothèque St Marcel 413 h 413 h 413 h 413 h 413 h

Action nouvelle Coordination Jeunesse 1 ETP 1 ETP 1 ETP 1 ETP 1 ETP

Action antérieure Ludothèque Saint Marcel 305 h 305 h 305 h 305 h 305 h

Action antérieure ALSH périscolaire 59,72% 12 062  20 196  59,72% 12 062  20 196  59,72% 12 062  20 196  59,72% 12 062  20 196  59,72% 12 062  20 196 

Action antérieure ALSH extrascolaire 55,44% 14 514 26 180 55,44% 14 514 26 180 55,44% 14 514 26 180 55,44% 14 514 26 180 55,44% 14 514 26 180

Action antérieure Séjours jeunesse 100,00% 1 344 1 344 100,00% 1 344 1 344 100,00% 1 344 1 344 100,00% 1 344 1 344 100,00% 1 344 1 344

Action antérieure Accueil Jeunes Saint marcel 20,37% 2 835 13 920 20,37% 2 835 13 920 20,37% 2 835 13 920 20,37% 2 835 13 920 20,37% 2 835 13 920

Action antérieure Coordination Jeunesse 0,9 ETP 0,9 ETP 0,9 ETP 0,9 ETP 0,9 ETP

Page 5

51
situationdel'offre-contrat201800301

2017 2018 2019 2020 2021

Nombre unités de Nombre unités de Nombre unités de Nombre unités de Nombre unités de
TYPOLOGIE Nom action taux occupation capacité d'accueil taux occupation (2) capacité d'accueil taux occupation (2) capacité d'accueil taux occupation (2) capacité d'accueil taux occupation (2) capacité d'accueil
référence (1) référence (1) référence (1) référence (1) référence (1)

MODULE Saint Rémy


(01/01/2014)

Action nouvelle ALSH Périscolaire Saint Rémy 85,58% 49 312 57 620 60,00% 49 312 82 186 60,00% 49 312 82 186 60,00% 49 312 82 186 60,00% 49 312 82 186

Action nouvelle Formation BAFA/BAFD 2 2 2 2 2

Action antérieure ALSH extrascolaire 77,41% 67 205 86 815 77,41% 67 205 86 815 77,41% 67 205 86 815 77,41% 67 205 86 815 77,41% 67 205 86 815

Action antérieure coordination jeunesse Saint Rémy 0,85 ETP 0,85 ETP 0,85 ETP 0,85 ETP 0,85 ETP

MODULE Sassenay/Virey le
Grand (01/01/2018)

Action nouvelle ALSH Sassenay/ Virey le Grand 75,34% 23 107 30 670 60,00% 23 107 38 511 60,00% 23 107 38 511 60,00% 23 107 38 511 60,00% 23 107 38 511

Action antérieure ALSH Sassenay/ Virey le Grand 60,00% 11 904 19 840 60,00% 11 904 19 840 60,00% 11 904 19 840 60,00% 11 904 19 840 60,00% 11 904 19 840

Action antérieure Coordination Sassenay/ Virey le Grand 0,2 ETP 0,2 ETP 0,2 ETP 0,2 ETP 0,2 ETP

MODULE Varennes Le Grand


(01/01/2018)

Action antérieure ALSH Varennes le Grand 75,97% 16 965 22 330 75,97% 16 965 22 330 75,97% 16 965 22 330 75,97% 16 965 22 330 75,97% 16 965 22 330

Action antérieure coordination Jeunesse Varennes le Grand 0,15 ETP 0,15 ETP 0,15 ETP 0,15 ETP 0,15 ETP

Page 6

52
RAPPORT AU
CONSEIL MUNICIPAL DU 11 AVRIL 2019
6 Ressources humaines - Créations et suppressions de postes

Rapporteur : Monsieur Gilles PLATRET

DÉLÉGATION AUX RESSOURCES


DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES

N° de l'ordre du jour : 6
Rapporteur : Monsieur le Maire

Ressources humaines - Créations et suppressions de postes

EXPOSE

Rappel du contexte :

L’organisation des services suppose l’adaptation des emplois en fonction des missions qu’ils
mettent en œuvre.

Description du dispositif proposé :

Il est proposé de procéder à l’actualisation du tableau des effectifs par la création et la suppression
de postes afin de répondre aux besoins de l’organisation d’un service.

Délégation au Cadre de Vie

Création d’un poste d’adjoint administratif (catégorie C), à temps non complet (28/35) pour
permettre le reclassement d’un agent de la filière technique,
Suppression d’un poste d’adjoint administratif (catégorie C), à temps complet.

Cette création et cette suppression sont liées.

Délégation aux Ressources


Direction des Ressources humaines

Création d’un poste d’adjoint administratif (catégorie C), à temps complet pour mise en conformité
du cadre d’emploi avec les missions de l’agent.
Suppression d’un poste d’adjoint technique (catégorie C), à temps complet.

Cette création et cette suppression sont liées.

Direction Générale des services

53
Mission Sécurité Municipale

Création de deux postes d’agents de police (catégorie C), à temps plein pour permettre le
recrutement d’agents.

DECISION

Cadre juridique :

Vu le Code Général des Collectivités Territoriales et notamment l’article L5216-5,

Vu la loi n°84-53 du 26 janvier 1984, en son article 34, portant dispositions statutaires relatives à la
Fonction Publique Territoriale,

Vu l’avis préalable du Comité Technique en date du 20 mars 2019,

Il est demandé au Conseil municipal :

 D’approuver les créations et les suppressions de postes répondant aux besoins de service :

Délégation au Cadre de Vie

Suppression d’un poste d’adjoint administratif (catégorie C), à temps complet


Création d’un poste d’adjoint administratif (catégorie C), à temps non complet (28/35) pour
permettre le reclassement d’un agent.

Cette suppression et cette création sont liées.

Délégation aux Ressources


Direction des Ressources humaines

Création d’un poste d’adjoint administratif (catégorie C), à temps complet pour mise en conformité
du cadre d’emploi avec les missions de l’agent.
Suppression d’un poste d’adjoint technique (catégorie C), à temps complet.

Cette suppression et cette création sont liées.

Direction Générale des services


Mission Sécurité Municipale

Création de deux postes d’agents de police (catégorie C), à temps plein pour permettre le
recrutement d’agents.

54
RAPPORT AU
CONSEIL MUNICIPAL DU 11 AVRIL 2019
7 Ressources humaines - Participation aux consultations électorales - Actualisation des indemnités

Rapporteur : Monsieur Gilles PLATRET

DÉLÉGATION AUX RESSOURCES


DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES

N° de l'ordre du jour : 7
Rapporteur : Monsieur le Maire

Ressources humaines - Participation aux consultations


électorales - Actualisation des indemnités

EXPOSE

Rappel du contexte :

Par délibération en date du 25 février 2010, la Ville de Chalon-sur-Saône a fixé l’indemnité liée aux
fonctions admnistratives qui participent à la tenue des bureaux de vote de la manière suivante :
- agent d’accueil : indemnité calculée sur la base de l’heure de dimanche afférent à l’indice
majoré 307 ;
- secrétaire : indemnité calculée sur la base de l’heure de dimanche afférent à l’indice majoré
379.

Le premier échelon de l’échelle C1 dans la Fonction Publique Territoriale correspond, depuis le 1 er


janvier 2019, à l’indice majoré 326 (1 527,64€ bruts).

Description du dispositif proposé :

Dans ce cadre, il est proposé d’actualiser le taux horaire de l’indemnité versée aux agents d’accueil
et aux secrétaires participant aux consulations électorales de la manière suivante :
- agent d’accueil : rémunération sur la base de l’indice majoré 326 ;
- secrétaire : rémunération sur la base de l’indice majoré 398 afin de conserver un écart de 72
points majorés entre la rémunération de ces deux fonctions.

Il est également proposé, pour l’avenir, d’indexer le montant de ces indemnités sur l’évolution du
SMIC.

55
DECISION

Cadre juridique :

Vu la loi n°84-53 du 26 janvier 1984 portant dispositions statutaires relatives à la Fonction Publique
Territoriale,

Vu la délibération du Conseil municipal n°20100008 du 25 février 2010 relative à la participation


aux consultations électorales et à la fixation des indemnités de la Ville de Chalon,

Considérant qu’il convient de proposer au Conseil municipal d’actualiser le montant de l’indemnité


liée aux deux fonctions administratives qui viennent en soutien des membres des bureaux de vote :
les fonctions d’agent d’accueil et les fonctions de secrétaires,

Il est demandé au Conseil municipal :

 De fixer l’indemnité liée aux fonctions :


- d’agent d’accueil sur la base de l’heure de dimanche afférent à l’indice majoré 326,
soit 20,98€ brut de l’heure ;
- de secrétaire sur la base de l’heure de dimanche afférent à l’indice majoré 398, soit
25,61€ brut de l’heure.

 D’approuver l’indexation du montant de ces indemnités sur l’évolution du SMIC.

Les autres dispositions de la délibération n°20100008 du 25 février 2010 restent inchangées.

56
RAPPORT AU
CONSEIL MUNICIPAL DU 11 AVRIL 2019
8 Musées municipaux - Musée Nicéphore Niépce - Convention de mécénat avec la Maison Veuve Ambal

Rapporteur : Monsieur Benoit DESSAUT

DÉLÉGATION À L'ATTRACTIVITE DU TERRITOIRE


DIRECTION DE LA CULTURE ET DES SPORTS

N° de l'ordre du jour : 8
Rapporteur : Monsieur Benoit DESSAUT

Musées municipaux - Musée Nicéphore Niépce - Convention


de mécénat avec la Maison Veuve Ambal

EXPOSE

Rappel du contexte :

La société Veuve Ambal, maison de production de crémants de Bourgogne, soutient depuis


plusieurs années le musée Nicéphore Niépce dans sa politique d’acquisition de collections
photographiques. Elle souhaite reconduire ce mécénat en 2019.

Description du dispositif proposé :

La société Veuve Ambal apporte son soutien à la Ville de Chalon-sur-Saône pour son musée
Nicéphore Niépce, par l’acquisition d’œuvres pour ses collections.

Conformément à l’objet défini à l’article 1 de la présente convention, la société Veuve Ambal


apporte son aide en nature au musée Nicéphore Niépce sous la forme d’acquisitions d’œuvres dont
elle fera don à la Ville, pour une valeur totale de 16 000 euros (seize mille euros).

La Veuve Ambal fait également un don en nature complémentaire de quatre-vingt-dix bouteilles de


crémant de sa production pour l’organisation des trois vernissages d’expositions temporaires du
musée Nicéphore Niépce dans l’année.

DECISION

Cadre juridique :

Vu l’article L2121-29 du Code Général des Collectivités Territoriales,

Vu la loi n°2003-709 du 1er août 2003 relative au mécénat, aux associations et aux fondations,

Vu le Code Général des Impôts et notamment ses articles 238bis et 238 BIS OA,

57
Vu les instructions fiscales 5 B-17-99, n° 186 du 4 octobre 1999 relatives aux réductions d'impôts
accordées au titre des dons, 4 C-2-00, n° 86 du 26 avril 2000 relatives aux versements effectués au
profit d’œuvres ou d’organismes d’intérêt général, 4 C-5-04, n°112 du 13 juillet 2004 relatives aux
mesures visant à encourager le mécénat d'entreprises et 20180103 du 3 janvier 2018 relatives au
mécénat,

Vu la convention jointe en annexe,

Il est demandé au Conseil municipal :

 D’approuver les termes de la convention à conclure avec la société Veuve Ambal, jointe en
annexe ;

 D’autoriser Monsieur le Maire ou son représentant à signer la dite convention.

58
Délégation à l’Attractivité du territoire N°2019 – V-
Musée Nicéphore Niépce Délib n° CM du 11/04/2019
Affaire suivie par Emmanuelle VIEILLARD
Réf. : EV/2019-011
Tél. : 03.85.48 41 98

CONVENTION DE MECENAT ENTRE LA VILLE DE CHALON SUR SAONE


ET LA MAISON VEUVE AMBAL

Vu l’article L2121-29 du Code Général des Collectivités Territoriales,


Vu la loi n°2003-709 du 1er août 2003 relative au mécénat, aux associations et aux fondations,
Vu le Code Général des Impôts et notamment ses articles 238bis et 238 BIS OA.
Vu les instructions fiscales 5 B-17-99, n° 186 du 4 octobre 1999 relative aux réductions d'impôts accordées
au titre des dons, 4 C-2-00, n° 86 du 26 avril 2000 relative aux versements effectués au profit d’œuvres ou
d’organismes d’intérêt général, 4 C-5-04, n°112 du 13 juillet 2004 relative aux mesures visant à encourager
le mécénat d'entreprises et 20180103 du 3 janvier 2018 relative au mécénat

Entre

La Ville de Chalon-sur-Saône, Place de l’Hôtel de Ville, BP 70092 - 71 321 Chalon sur Saône cedex,
représentée par son Maire en exercice, Monsieur Gilles PLATRET, dûment habilité par délibération du
Conseil Municipal n° ….. , du …. 2019

ci-après désignée « la Ville »

d’une part,

Et

La Maison Veuve Ambal, dont le siège est situé au Pré Neuf, 21 200 Montagny Les Beaune, numéro de
SIRET : 725.720.486.000.28, et représentée par Monsieur Eric PIFFAUT en qualité de Directeur

ci-après désignée « le Mécène »

d’autre part,

Préambule

La Ville de Chalon-sur-Saône, à travers le musée Nicéphore Niépce, s’inscrit dans une démarche active de
recherche de fonds privés afin de soutenir ses projets culturels et patrimoniaux. La loi du 1er août 2003
relative au mécénat, aux associations et aux fondations encadre les projets de mécénat culturel.

La société Veuve Ambal, maison de production de crémants de Bourgogne, soutient depuis plusieurs années
le musée Nicéphore Niépce dans sa politique d’acquisition de collections photographiques. Elle souhaite
reconduire ce mécénat en 2019.

Huit conventions de mécénat ont déjà été signées, une première pour l’année 2011 (cf. délibération
n°20110094 du 21 avril 2011), une deuxième pour l’année 2012 (délibération n°2012-06-53 du 29 juin
2012), une troisième pour l’année 2013 (délibération n°2013-65-1 du 28 mars 2013), une quatrième pour
l’année 2014 (délibération n°2014-05-11-1 du 13 mai 2014), la cinquième pour l’année 2015 (délibération
n°2014-12-32-1 du 16 décembre 2014), la sixième pour l’année 2016 (délibération n° 2016-02-17-1 du 2
59
février 2016), la septième pour l’année 2017 (délibération n° 2016-12-28-1 du 13 décembre 2016) et enfin la
huitième en 2018 (délibération n° 2018-04-11-1 du 5 avril 2018).

Ceci exposé il est convenu ce qui suit :

Article 1. Objet:
Le Mécène apporte son soutien à la Ville de Chalon-sur-Saône pour son musée Nicéphore Niépce, par
l’acquisition d’œuvres pour ses collections.

Article 2. Acte de Mécénat :


Article 2.1. Don en acquisition d’œuvres :
Conformément à l’objet défini à l’article 1 de la présente convention, le Mécène apporte son aide en nature
au musée Nicéphore Niépce sous la forme d’acquisitions d’œuvres dont il fera don à la Ville, pour une valeur
totale de 16 000 euros (seize mille euros).

Article 2.2. Don en nature complémentaire :


La Veuve Ambal fait également un don en nature complémentaire de quatre vingt dix bouteilles de crémant
de sa production pour l’organisation des trois vernissages d’expositions temporaires du musée Nicéphore
Niépce dans l’année.

Article 2.3. Échéancier :


Les dons d’œuvres qui enrichiront les collections du musée Nicéphore Niépce, seront réalisés au cours de
l’année 2019, en fonction des propositions d’acquisition émises par le musée, de l’agenda des ventes
publiques et d’une sensibilité partagée entre le musée et le mécène.
Le don de bouteilles de crémant sera réalisé en trois fois dans l’année au moment des vernissages, soit au
mois de février, juin et octobre 2019.

Article 3. Fiscalité :
La Ville de Chalon-sur-Saône émettra un reçu fiscal au nom du Mécène, après chacun des dons prévus à
l’article 2, afin que le Mécène puisse bénéficier des réductions d’impôts conformément à la règlementation
en vigueur.

Article 4. Contreparties de l’acte de mécénat :


Conformément à la règlementation en vigueur le mécène bénéficiera des contreparties suivantes dans la
limite fixée par l’administration fiscale :

 Le mécène s’appuiera sur les compétences du musée Nicéphore Niépce pour l’organisation dans les
espaces de réception de son site de production, de trois expositions photographiques.
Dans ce cadre la Ville de Chalon-sur-Saône via le musée Nicéphore Niépce réalisera le tirage,
l’encadrement et l’accrochage de tirages numériques, dans la limite de 120 pour les trois expositions
réunies. Le Mécène prend en charge les consommables nécessaires à la réalisation des tirages
photographiques (encres, papier, encadrement). Ces tirages reproduisent des images libres de droit
des collections du musée Nicéphore Niépce. Lors de chacune des expositions, la provenance des
photographies devra être mentionnée comme suit : « Coll. musée Nicéphore Niépce – Chalon-sur-
Saône ».

 La ville de Chalon-sur-Saône fait don à la Maison Veuve Ambal de 20 (vingt) de ces reproductions,
suivant une sélection commune effectuée parmi les tirages encadrés produits.

 Le musée Nicéphore Niépce mentionne le nom du Mécène sur ses supports de communication édités
durant l’année 2019. Cette mention sera exempte de tout logo et de tout message publicitaire et sera
formulée comme suit : « Le musée Nicéphore Niépce bénéficie du soutien de la Maison Veuve
Ambal. »

 Le musée Nicéphore Niépce met en valeur temporairement, au sein de son parcours de visite, les
collections nouvellement données par le Mécène.

2
60
La valorisation de l’ensemble des contreparties précitées reste inférieure à 25% du montant du mécénat
apporté par le Mécène.

Article 5. Exclusivité :
Le musée Nicéphore Niépce se réserve le droit de réunir d’autres partenaires que le Mécène signataire de la
présente convention pour le développement de ses projets de promotion, en excluant toutefois toute société
intervenant dans le même champ professionnel que le Mécène.
Le musée Nicéphore Niépce assure, au niveau local, le caractère exclusif de ce type de projet de cycle
d’expositions d’images libres de droits de ses collections dans un espace privé d’entreprise.

Article 6. Durée :
La présente convention débute à compter de sa date de notification, c'est-à-dire à compter de la date de
réception par le Mécène de l’un des deux exemplaires originaux de la présente convention signée des deux
parties et prend fin le 31 décembre 2019.
Sa durée pourra être prolongée par voie d’avenant.

Article 7. Assurances :
Le Mécène se chargera de la couverture assurantielle des trois expositions réalisées dans son enceinte.

Articles 8. Résiliation :
La présente convention pourra être résiliée par l’une ou l’autre des parties en cas de non respect des lois et
règlements ou de l’une quelconque des obligations contenues dans la présente convention, après une mise en
demeure de faire, faite par lettre en recommandé avec accusé de réception, restée sans effet après 30 jours à
compter de sa date de réception.

Articles 9. Litiges :
A défaut d’un règlement amiable d’un différent relatif à l’exécution de la présente convention, les parties
soumettront le litige au tribunal territorialement compétent.

Fait à Chalon-sur-Saône, en deux exemplaires, le

Pour la Ville de Chalon-sur-Saône, Pour la société Maison Veuve Ambal,


Le Maire Le Directeur

Gilles PLATRET Eric PIFFAUT

3
61
RAPPORT AU
CONSEIL MUNICIPAL DU 11 AVRIL 2019
9 Création d'un fonds d'aide aux associations "Coup de Pouce"

Rapporteur : Monsieur Gilles PLATRET

DÉLÉGATION À L'ATTRACTIVITE DU TERRITOIRE

N° de l'ordre du jour : 9
Rapporteur : Monsieur le Maire

Création d'un fonds d'aide aux associations "Coup de Pouce"

EXPOSE

Rappel du contexte :

Dans le cadre de sa politique de soutien aux associations, la Ville de Chalon-sur-Saône souhaite


mettre en place un dispositif d’aide aux projets ponctuels et exceptionnels des associations.

En effet, à l’image du dispositif existant pour les associations sportives (FIPASC), les autres
associations ne disposent pas d’un règlement d’intervention pour soutenir des projets ponctuels et
exceptionnels.

Description du dispositif proposé :

Le « Coup de Pouce » aux associations vise à conforter l’animation locale et à stimuler l’initiative
associative envers les Chalonnais.

Il s’agit plus particulièrement d’aider les associations, hors champ d’application du FIPASC, sur des
dépenses exceptionnelles :
- de manifestations exceptionnelles ;
- d’aides exceptionnelles à l’acquisition de matériel ;
- de dépenses d’investissement.

Le montant de l’aide ne pourra excéder 50 % d’un montant plafonné de 6 000 € maximum de


dépenses éligibles prévisionnelles de l’opération ou du projet. Une enveloppe budgétaire totale de
90 000 € a été proposée au Budget 2019.

Les frais de fonctionnement d’une association ne sont pas éligibles.


Les associations sportives ayant leur propre dispositif ne seront pas éligibles.

Les critères d’éligibilité seront les suivants :

- installation du siège social de l’association d’un an au minimum sur Chalon-sur-Saône,


- nombre de personnes attendues à la manifestation,

62
- ampleur du projet (locale, départementale, régionale, nationale),
- lieu de la manifestation ou du projet,
- réalisation sur l’année budgétaire en cours.

Après réception par la Ville, les demandes d’aides seront présentées au vote du Conseil municipal.

DECISION

Cadre juridique :

Vu le Code Général des Collectivités Territoriales et notamment les articles L.1611-4, L.2121-29 et
L.2311-7,

Vu la loi n°2000-321 du 12 avril 2000 relative aux droits des citoyens dans leurs relations avec les
administrations et notamment les articles 9-1 et 10,

Vu le décret n°2001-495 du 6 juin 2001 pris pour l'application de l'article 10 de la loi


susmentionnée et relatif à la transparence financière et aux aides octroyées par les personnes
publiques.

Vu le règlement d’intervention du « Coup de Pouce », joint en annexe,

Il est demandé au Conseil municipal :

 D’approuver le règlement d’intervention du « Coup de Pouce », joint en annexe ;


 D’autoriser Monsieur le Maire, ou son représentant, à mener toutes les actions nécessaires à
sa mise en place.

63
« Coup de Pouce »
Règlement d’intervention

DESCRIPTION DU DISPOSITIF PROPOSE / OPPORTUNITE / ELEGIBILITE ET


CRITERES

Approuvé par délibération du Conseil municipal du 11 avril 2019, ce dispositif dénommé


« Coup de Pouce » permet de répondre à des sollicitations des associations chalonnaises sur
des projets spécifiques et ponctuels.

Il s’agit plus particulièrement en termes d’opérations éligibles :


- de manifestations exceptionnelles ;
- d’aides exceptionnelles à l’acquisition de matériel ;
- de dépenses d’investissement.

Il est approvisionné annuellement par des crédits soumis au vote du Conseil municipal.

Le montant des aides financières ne pourra excéder 50 % d’un montant plafonné de 6 000 €
maximum des dépenses éligibles prévisionnelles de l’opération ou du projet présenté.

Les frais de fonctionnement d’une association ne sont pas éligibles au « Coup de Pouce ». Les
associations sportives disposant de leur propre règlement d'intervention (FIPASC) ne seront
pas éligibles.

Une avance de 50 % pourra être accordée.

Les critères d’éligibilité sont les suivants :


- Le siège social de l’association est établi à Chalon-sur-Saône depuis un an au
minimum.
- La demande ne peut pas être cumulée avec une subvention FIPASC.
- Le nombre de personnes attendues à la manifestation.
- L’ampleur de la manifestation (locale, départementale, régionale, nationale).
- La manifestation a lieu sur le territoire de la Ville de Chalon-sur-Saône.
- La manifestation ou l’investissement doit être réalisé(e) sur l'année budgétaire en
cours.

METHODOLOGIE D’INSTRUCTION DES DEMANDES

- Dépôt de la demande par l’association à la Ville de Chalon-sur-Saône qui doit être


effectué préalablement à la manifestation ou a la mise en place du projet.

- Vote de la subvention exceptionnelle au titre du « Coup de Pouce » par le Conseil


municipal.

- Versement de la subvention à l’issue de la réalisation de la manifestation ou de


l’acquisition du matériel, sur présentation de factures acquittées.

64
RAPPORT AU
CONSEIL MUNICIPAL DU 11 AVRIL 2019
10 Fonds d'initiatives et de promotion des activités sportives chalonnaises (FIPASC) - Attribution de subventions - 2ème répartition

Rapporteur : Monsieur Philippe FINAS

DÉLÉGATION À L'ATTRACTIVITE DU TERRITOIRE


DIRECTION DE LA CULTURE ET DES SPORTS

N° de l'ordre du jour : 10
Rapporteur : Monsieur Philippe FINAS

Fonds d'initiatives et de promotion des activités sportives


chalonnaises (FIPASC) - Attribution de subventions - 2ème
répartition

EXPOSE

Rappel du contexte :

Le Fonds d’Initiatives et de Promotion des Activités Sportives Chalonnaises (FIPASC) permet de


répondre plus précisément à des aides aux projets ponctuels des clubs sportifs chalonnais.

Il s’agit plus particulièrement, en termes d’opérations éligibles :

- d’actions collectives, de projets individuels ou d’initiatives innovantes liées aux origines du


public visé (sport et handicap, sport et santé, sport et emploi, sport au féminin…).

- de manifestations exceptionnelles dont le budget prévisionnel n’excède pas 25 000 €.

- d’aides exceptionnelles à l’acquisition de matériels liés à un usage partagé et destiné à un


public scolaire et à des maisons de quartiers.

Description du dispositif proposé :

Dans le cadre du règlement existant, il est proposé d’apporter un soutien financier à plusieurs
actions ou manifestations proposées ci-dessous.

Cette répartition de l’enveloppe FIPASC 2019 conduit à subventionner des actions à hauteur de
4 120 €.

65
Répartition des 4 120 € de subventions comme suit :

ASSOCIATION MONTANT OBJET


Qualificatifs Championnats
Boule des cheminots Chalon-sur-
800 € de France de boule lyonnaise
Saône
le 21/04/2019
Comité Départemental Organisation semaine
1 400 €
Olympique et Sportif 71 olympique
Cyclo Club Chalonnais 1 500 € Achat tandem
Déplacement compétition
Ring Olympique Chalonnais 420 €
Handi Boxe Bourges
TOTAL MONTANTS
4 120€
ENGAGES

DECISION

Cadre juridique :

Vu le Code Général des Collectivités Territoriales et notamment l’article L.2121-29 et L.2311-7,

Vu la loi n°2000-321 du 12 avril 2000 relative aux droits des citoyens dans leurs relations avec les
administrations et notamment les articles 9-1 et 10,

Vu le décret n°2001-495 du 6 juin 2001 pris pour l’application de l’article 10 de la loi susvisée et
relatif à la transparence financière et aux aides octroyées par les personnes publiques,

Vu la délibération n°39 du Conseil municipal en date du 17 décembre 2009 approuvant la mise en


place du Fonds d’Initiatives et de Promotion des Activités Sportives Chalonnaises (FIPASC),

Il est demandé au Conseil municipal :

 D’approuver la répartition d’une enveloppe du FIPASC 2019 à hauteur de 4 120 € pour


l’attribution des subventions énumérées dans le tableau ci-dessus.

66
RAPPORT AU
CONSEIL MUNICIPAL DU 11 AVRIL 2019
11 Deuxième édition de "Chalon X-Lake"

Rapporteur : Monsieur John GUIGUE

DÉLÉGATION À L'ATTRACTIVITE DU TERRITOIRE


DIRECTION DE LA CULTURE ET DES SPORTS

N° de l'ordre du jour : 11
Rapporteur : Monsieur John GUIGUE

Deuxième édition de "Chalon X-Lake"

EXPOSE

Rappel du contexte :

La Ville de Chalon-sur-Saône souhaite organiser la 2 ème édition de « Chalon X-Lake » épreuve de


course à pied et à obstacles destinée au tout public sans chronométrage ni classement.

En 2018, l’épreuve a réuni 600 participants autour du lac des Prés Saint-Jean.

Cette épreuve consiste à franchir le plus rapidement possible un parcours semé d’obstacles naturels
ou artificiels (les barres parallèles, le pont de singe, les pailles hautes…). Elle se réalise en équipe et
propose de manière divertissante une pratique d’activité physique entre amis ou en famille.

Cette manifestation se déroulera le samedi 15 juin 2019 sur le quartier des Prés Saint-Jean.

Description du dispositif proposé :

La course, ouverte à partir de 16 ans, se déroulera en équipe de trois à six concurrents sur un circuit
de 2 800 m à parcourir une ou plusieurs fois suivant la catégorie, situé à la pointe nord autour du lac
des Prés Saint-Jean et composé de 18 obstacles.

 Le règlement de participation et tarifs :

Un règlement de participation précise les catégories d’épreuves, le parcours, l’organisation de la


course ainsi que les conditions de participation (acquittement d’une participation financière,
certificat médical, autorisation parentale pour les mineurs…). Le règlement est joint en annexe.

Une participation financière de 15 euros sera demandée aux coureurs.

 Un projet partenarial majeur pour la Ville :

Cette manifestation concernera l’ensemble du territoire de la Ville.

67
Il fédère les habitants et les acteurs du quartier par, d’une part, une participation à la course à
obstacles, et d’autre part, par leur engagement bénévole dans l’organisation de l’événement.

Un village d’animations, situé sur la presqu’île du lac des Prés Saint-Jean, accueillera les
participants et les accompagnateurs.

Des associations seront présentes sur le village et proposeront différentes animations permettant la
découverte, l’initiation et la pratique d’activités sportives : échauffement, zumba, boxe, escalade,
parcours « enfants » animé par le Service Jeunesse. Des conventions de partenariat seront passées
avec les associations mobilisées dans le cadre de ce projet.

 Sponsors et partenaires financiers :

Le coût du projet est évalué à 25 000 €. Une demande de financement de 6 000 € a été sollicitée au
titre du contrat de ville.

Des parrainages privés sont recherchés pour soutenir financièrement cet évènement sportif.

La Ville de Chalon-sur-Saône met également à disposition des moyens humains par l’intermédiaire
des agents du service Vie des Quartier, de la Direction des Sports et apporte son soutien technique
avec l’implication des services Transports, Manifestations, Espaces Verts et Voirie.

DECISION

Cadre juridique :

Vu le Code Général des Collectivités Territoriales et notamment son article L2121-29,

Vu le projet de règlement Chalon X-Lake 2019, joint en annexe,

Il est demandé au Conseil municipal :

 D’approuver le règlement de participation à la course Chalon X-Lake, joint en annexe ;


 D’approuver le montant financier de 15 euros par personne, demandé aux participants de la
course.

68
REGLEMENT CHALON X-LAKE 2019

ARTICLE 1 : CHALON X-LAKE

La 2ème édition de l’événement Chalon X-Lake se tiendra le 15 Juin 2019 sur la commune de Chalon
S/Saône. Cet événement proposant plusieurs courses à pied hors stade comportant des obstacles est
organisé par la Direction des Sports et les Maisons de quartiers de Chalon-sur-Saône.

ARTICLE 2 : NATURE DE LA MANIFESTATION

Le Chalon X-Lake est une course pédestre qui consiste à effectuer une ou plusieurs boucles de 2 800
mètres, entrecoupées d'obstacles naturels ou artificiels et d'activités diverses. Il s’agit d’une épreuve
destinée à tout public et non d’une compétition sportive. L'état d'esprit de cette épreuve est une course-
plaisir et dépassement de soi-même. Aucun prix ne sera donc versé. La convivialité, l’entraide et la
bonne humeur seront de rigueur. Il vous est proposé de vous déguiser ...Vous devrez également avoir
un nom d'équipe : Soyez inventif !

ARTICLE 3 : CATEGORIE D'EPREUVES

Différentes catégories de courses de Chalon X-LAKE sont proposées :


- La course individuelle : 3 boucles de 2 800 mètres soit 8,4 km
- La course par équipes : 2 boucles de 2 800 mètres soit 5,6 km
- La course famille (ouverte aux enfants de 10 ans et +) : 1 boucle de 2 800 mètres :

ARTICLE 4 : CONDITIONS DE PARTICIPATION

Pour valider son inscription, chaque participant(e) doit :


- S’être acquitté du paiement de la participation à la course.
- Accepter et se soumettre au présent règlement.
- Reconnaitre être apte à nager 25 mètres dans une eau froide et profonde (tous les obstacles, y
compris aquatiques, sont contournables).
- Signer l'acceptation des risques et la renonciation à recours.
- Pour les mineurs : Obligation de fournir une autorisation parentale écrite donnant accord pour la
participation à l’édition du Chalon X-Lake (Annexe 1).

L'ensemble de ces fichiers et documents seront conservés par l’organisateur pour justificatif. En cas de
besoin, pensez à conserver des copies de ces documents.

Les documents devront obligatoirement et uniquement être remis le jour du retrait du dossard.
Aucun document envoyé en amont par courrier ou par mail ne sera pris en compte.

Concernant l'épreuve dans sa totalité, le/la participant(e) reconnait être apte à fournir des efforts
physiques continus, en particulier courir, patauger, ramper, sauter, varapper, escalader et passer des
obstacles d'une hauteur maximale et sans pallier de 5m de haut.

69
ARTICLE 5 : INSCRIPTION

L'inscription à l'épreuve se fait exclusivement sur le site internet ikinoa.fr jusqu’au 14 juin à
minuit. Il sera possible de s’inscrire à la Maison de Quartier des Prés Saint Jean le samedi 15
juin de 9h00 à 12h00. Aucune inscription ne sera prise sur le site juste avant la course.

Tout engagement est personnel, ferme et définitif. Il ne peut faire l’objet d’un remboursement pour
quelque motif que ce soit hormis pour ceux ayant souscrit à l’assurance annulation (disponible
uniquement lors de l'inscription en ligne), donnant droit au remboursement intégral de l'inscription
(hors tarif de l'assurance annulation) sans condition jusqu'au 7ème jour avant la course. Aucun
remboursement au delà de cette limite ne pourra être effectué. Toutefois les participants pourront
réaliser eux-mêmes des modifications et remplacements jusqu'à 1 mois avant l'évènement, via leur
identifiant, sur la plateforme d'inscription. Les modifications d'identité, entraineront pour le nouveau
participant l'acceptation pleine et entière des éléments signés lors de l'inscription initiale.

En dehors des exceptions citées ci-dessus aucun transfert d’inscription n’est autorisé pour quelques
motifs que ce soit.

ARTICLE 6 : RETRAIT DES TEE-SHIRTS

A la suite de votre inscription, vous recevrez une confirmation par email contenant votre billet qui fera
office de bon de retrait pour récupérer votre tee-shirt. Il sera impératif de le présenter afin de pouvoir
retirer votre tee-shirt.
Les pièces obligatoires non fournies (cf. Article conditions de participation), pourront également vous
être demandées.

ARTICLE 7 : DEGUISEMENT /TENUE/MATERIEL

Il est conseillé pour tous les coureurs de ne pas courir bras ou jambes nues afin de minimiser les
risques de blessures. Pour la même raison, le port de gants est obligatoire et le port de bijoux est
strictement interdit (sans aucune exception).
Le port d'un déguisement est fortement conseillé mais ne devra pas entraver la progression du
participant ni présenter un risque quelconque de blessure pour ce dernier.
Le transport de matériel quel qu'il soit est fortement déconseillé durant la course. Toutefois, pour les
équipements emmenés par un participant durant l'épreuve (lunettes, cameras, téléphones...), son
détenteur est seul responsable de leur conformité, leur entretien et leur garde. L'organisateur ne saurait
être responsable de toute perte, vol ou dégradation de ce matériel) et ce, même s'il en a la garde. La
souscription garantissant ces risques est du ressort de chacun.

ARTICLE 8 : PARCOURS

Il ne sera pas nécessaire de connaitre le parcours afin de pouvoir s'orienter. Des signaleurs, jalonneurs,
et de la rubalise canaliseront et orienteront les coureurs du début à la fin de l'épreuve.
Les obstacles traversant des espaces confinés sont déconseillés aux personnes asthmatique et/ou
claustrophobe.
Le participant doit être en capacité de traverser à la nage et sans avoir pied une distance de 25m pour
le franchissement d'éventuels passages en eau.
L'eau utilisée sur les obstacles du parcours est non potable et ne doit pas être bue par les participants. Il
est fortement conseillé aux participants de se laver intégralement à l'issue de la course.
Le participant est seul responsable de son parcours. Il engage son entière et unique responsabilité en
cas d'accident pouvant se produire y compris lors des franchissements d'obstacles et des passages en
eau s'il n'a pas respecté les règles élémentaires de sécurité ou les consignes spécifiques placées à

70
proximité, annoncées par l'organisation (notamment lors de la préparation physique et de
l'échauffement mental avant le départ), ou encore par le(s) jalonneur(s) sur place.
Seuls les véhicules de l'organisation et des secours seront autorisés sur le parcours.
Pour des raisons de sécurité, la direction de course se réserve le droit d'apporter des modifications de
dernière minute au niveau du parcours et/ou de la position des postes de ravitaillement.

ARTICLE 9 : RAVITAILLEMENT

Un ravitaillement sera mis à disposition des participants en fin de course et à proximité du village.

ARTICLE 10 : ABANDONS

En dehors d'urgence médicale ou de blessure, et pour des raisons de sécurité évidentes, si un


participant souhaite abandonner, il doit le signaler au poste de secours, ravitaillement, signaleur,
jalonneur ou membre de l'organisation le plus proche. Celui-ci ne sera pas prioritaire pour obtenir un
vecteur de transport de la part de l'organisation ou des secours. Il sera invité à rentrer par ses propres
moyens.

ARTICLE 11 : SÉCURITÉ MEDICALE

Un service d’assistance médicale avec du personnel qualifié est mis en place par l'organisation. Ce
dernier, équipé d'émetteurs radio et de téléphones cellulaires, est alerté en cas de besoin par le staff
réparti sur le terrain. Dès lors, il prend la direction des opérations et met en œuvre tous les moyens
appropriés.
Sur avis médical, toute personne jugée inapte à continuer l'épreuve sera mis hors course par
l'organisation. Le participant devra se soumettre de fait à l'autorité du dispositif médical et s'engage à
accepter pleinement ses décisions.
Tout participant ayant subi une intervention médicale, pendant ou à l'issue des épreuves, doit faire une
déclaration écrite par lettre avec accusé de réception à l'organisation dans un délai de cinq jours. Passé
ce délai, toute déclaration ne pourra pas être pris en compte, l'organisation ne pourra en être tenue pour
responsable.

ARTICLE 12 : SANCTIONS

Toute infraction constatée par un membre de l’organisation ou un signaleur / jalonneur entraînera la


mise hors course. Sont considérés comme infraction :
- Non-respect du parcours, de ses limites et/ou du sens du circuit,
- Non respect des consignes de sécurité,
- Comportement dangereux ou agressif,
- Abandon de déchets sur le parcours,
- Etat d'ébriété.

ARTICLE 13 : ANNULATION DE L’EPREUVE

Si l'épreuve devait être annulée pour cas de force majeur ou pour motif indépendant de la volonté de
l'organisateur aucun remboursement ne pourra être effectué et aucune indemnité perçue.

71
ARTICLE 14 : RESPONSABILITE CIVILE

Conformément à la législation en vigueur, l’organisateur a souscrit une assurance couvrant les


conséquences pécuniaires de sa responsabilité civile et de celle de ses préposés.

ARTICLE 15 : PROTECTION DE LA VIE PRIVEE

Pour pouvoir participer au Chalon X-Lake, le participant doit compléter soigneusement l’annexe 3 au
présent règlement autorisant la Ville de Chalon-sur-Saône d’une part, à lui communiquer les
newsletters de l’épreuve concernée, contenant les informations pratiques et indispensables pour la
préparation et le déroulement de l’épreuve et d’autre part, à capter et utiliser son image.

DONNEES PERSONNELLES - Conformément au Règlement (UE) général sur la protection des


données en date du 27 avril 2016 et à la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 modifiée, la
Ville de Chalon-sur-Saône informe le participant que des données personnelles le concernant vont être
recueillies et feront l’objet d’un traitement.

La Ville de Chalon-Sur-Saône accorde une attention toute particulière à la confidentialité et à la


sécurité des données personnelles des participants et porte à leur connaissance, en annexe 3, les
mentions d’informations relatives à ce traitement. Ces mentions visent à le décrire de manière
transparente et à informer les participants des droits dont ils bénéficient en matière de protection de
leurs données personnelles.

Lors de leur inscription, les participants donnent leur consentement pour recevoir les newsletters de
l’épreuve concernée jusqu’à la date de déroulement de l’épreuve. L’inscription pourra être refusée en
cas de défaut de consentement, dans la mesure où ces newsletters permettent de communiquer toutes
les informations pratiques et indispensables pour la préparation et le déroulement de l’épreuve.

DROIT A L’IMAGE – Pour son inscription, le participant doit autoriser la Ville de Chalon-sur-Saône
à capter et à utiliser son image et celle de son/ses enfant(s) mineur(s), résultant des photographies ou
vidéos prises dans le cadre de l’évènement X-Lake, sans rémunération d’aucune sorte en contrepartie.
La Ville s’engage à utiliser l’image des participants exclusivement à des fins d’information et de
promotion du territoire dans le cadre d’une exploitation non commerciale.

ARTICLE 16 : RESPECT DE L’ENVIRONNEMENT

Au vu de la beauté des sites qui nous accueillent, l'ensemble des participants devra respecter
l'environnement, ne rien jeter en dehors des poubelles et ne pas allumer de feu dans une zone propice
aux incendies. Tout contrevenant pourra être exposé à des poursuites judiciaires.

La participation à l’Epreuve implique l'acceptation expresse et sans réserve par chaque


concurrent du présent règlement.

72
Annexe 1

Autorisation parentale & Décharge de responsabilité

Je soussigné(e) (Nom et prénom du représentant légal) :


……………………………………………………………………………………….

Demeurant à (adresse complète) :


……………………………………………………………………………………………………………
………..…………………………………………………………………………………………………

Numéro de téléphone où je peux être joint toute la journée :


………………………………………………………………….……

Nom et prénom de l’enfant :


……………………………………………………………………………………………………………
……………………..

Né(e) le (date et lieu de naissance):


……………………………………………………………………………………………………..…….

Demeurant à (adresse complète):


……………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………….

- Autorise l’Enfant à participer au Chalon X-Lake le 15/06/2019.


- Déclare avoir eu connaissance du règlement publié sur le site de l’épreuve et reconnait que la
participation implique l’acceptation du règlement. En conséquence je déclare en accepter
l’ensemble des dispositions.
- Déclare et garanti que l’enfant jouit d’un bon état de santé général.
- Autorise tout médecin à pratiquer ou faire pratiquer toute intervention médicale et/ou chirurgicale
en cas d'urgence et/ou à prescrire tout traitement rendu nécessaire par l’état de santé de l’Enfant.
- Reconnais que la ville de Chalon S/Saône décline toute responsabilité en cas de vol, bris ou perte
des biens personnels des participants pendant ou à l’occasion de l’épreuve.

Je reconnais qu’il incombe en conséquence à chaque participant, s’il estime nécessaire, de souscrire
une assurance à l’effet de couvrir ces risques et décharge la Ville de Chalon S/Saône toute
responsabilité de ce fait.

Fait à ………………………………………………………
Le ……………………………………………………………

Signature précédée de la mention « Lu et approuvé » Signature du mineur *

73
Annexe 2

Déclaration sur l’honneur :

Je soussigné Mme/Mr* (Nom, Prénom) :………………………………………………………………

Certifie être apte à nager au minimum 25 mètres.

Fait le :……………………...

A :……………………………..

Signature :

*Rayer la mention inutile

74
Annexe 3

DROIT A L’IMAGE ET
PROTECTION DES DONNEES PERSONNELLES

Pour votre inscription au Chalon X-Lake, vous devez obligatoirement compléter la présente
annexe autorisant la Ville de Chalon-sur-Saône à :
o capter et utiliser votre image gracieusement ;
o vous communiquer les newsletters de l’épreuve concernée, contenant les
informations pratiques et indispensables pour la préparation et le déroulement de
l’épreuve.

Droit à l’image

Je, soussigné(e), (NOM, Prénom)…………………………………………….., autorise la Ville de


Chalon-sur-Saône (et le Grand Chalon) à capter et à utiliser mon image et celle de mon/mes enfants
mineur(s), résultant des photographies ou vidéos prises dans le cadre de l’évènement X-Lake, sans
rémunération d’aucune sorte en contrepartie.

(NOM, Prénom de l’enfant mineur 1) …………………………………………


(NOM, Prénom de l’enfant mineur 2) …………………………………………
(NOM, Prénom de l’enfant mineur 3) …………………………………………
(NOM, Prénom de l’enfant mineur 4) …………………………………………
(NOM, Prénom de l’enfant mineur 5) …………………………………………
(NOM, Prénom de l’enfant mineur 1) …………………………………………,

A ce titre, j’autorise la Ville de Chalon-sur-Saône à reproduire ces photographies et / ou vidéos et à les


exploiter sur tous supports écrits ou numériques, par tous moyens connus et inconnus à ce jour, et
notamment sur son site internet, comptes officiels Facebook, , sur les magazines d’informations, flyers,
affiches tous formats, films, en France et dans le monde entier pour toute la durée de protection
actuellement accordée à ces exploitations par les dispositions législatives ou réglementaires, les
décisions judiciaires et/ou arbitrales de tout pays ainsi que par les conventions internationales actuelles
ou futures, y compris pour les prolongations éventuelles qui pourraient être apportées à cette durée.

Fait le : ………………………..
A : ……………………….

Signature du participant majeur : Signatures des enfants mineurs


de plus de 13 ans (précédées de
leur nom et prénom) :

75
Formulaire de consentement pour le traitement de données personnelles
et mention d’informations RGPD

Je soussigné(e), (NOM – Prénom) ___________________________________________, a pris


connaissance des mentions d’information relatives à la protection des données personnelles, ci-dessous,
et :

□ donne mon consentement pour recevoir les newsletters de l’épreuve concernée jusqu’à la date de
déroulement de l’épreuve. L’inscription pourra être refusée en cas de défaut de consentement,
dans la mesure où ces newsletters permettent de communiquer toutes les informations pratiques
et indispensables pour la préparation et le déroulement de l’épreuve.

A ___________________, le : ____________

Signature :

La Ville de Chalon-Sur-Saône accorde une attention toute particulière à la confidentialité et à la


sécurité des données personnelles des participants à l’évènement X-Lake.

Conformément au Règlement (UE) général sur la protection des données en date du 27 avril 2016 et à
la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 modifiée, la Ville de Chalon-sur-Saône vous informe
que, lors de votre inscription à l’une des courses, des données personnelles vous concernant sont
recueillies et feront l’objet d’un traitement.

Dans le cadre de ce traitement, vos données collectées sont notamment :


- votre nom, prénom, adresse, date de naissance, numéro de téléphone, e- mail, sexe, coordonnées
bancaires, justificatif médical,
- nom, prénom de vos enfants mineurs participant avec vous à l’une des courses X-Lake,

Le recueil de ces informations est obligatoire.

Les informations personnelles vous concernant ne seront utilisées que dans la mesure où cela est
nécessaire pour votre inscription à l’une des courses.

Le traitement qui sera fait de vos données repose sur votre consentement - base légale article 6.1.a) du
Règlement européen sur la protection des données (RGPD) en date du 27 avril 2016.
Votre consentement pourra être retiré tout moment, en s’adressant au Délégué à la protection des
données (DPD) de la Ville de Chalon-sur-Saône (cf. coordonnées supra).

Le responsable de traitement des données collectées est le Maire de la Ville de Chalon-sur-Saône.

L’accès à vos données est strictement limité à la Direction des Sports, Service Maisons de quartier et
Service Communication, ainsi qu’à notre sous-traitant ikinoa).

76
Vos données sont conservées pendant une durée qui ne saurait excéder deux ans et pour une durée
inférieure :
- si vous faites usage de votre droit d’opposition / d’effacement de vos données ;
- ou encore, si la finalité qui a justifié le traitement des données personnelles cesse d’exister.

Afin que vous puissiez maîtriser vos données personnelles, vous pouvez notamment accéder aux
données vous concernant, vous opposer au traitement de ces données, les faire rectifier ou les faire
effacer. Vous pouvez également demander à exercer votre droit de limitation (gel temporaire de
l’utilisation de vos données) ou encore votre droit à la portabilité de vos données (droit de recevoir vos
données dans un format structuré, couramment utilisé, et de les transmettre à un autre responsable de
traitement, si vos données font l’objet d’un traitement automatisé fondé sur votre consentement ou une
relation contractuelle).

Le Délégué à la protection des données (DPD) de la Ville de Chalon-sur-Saône est votre interlocuteur
pour toute demande d’exercice de vos droits et pour toutes questions relatives à la protection de vos
données.
Pour le joindre, vous pouvez, sous réserve de produire un justificatif d’identité valide, envoyer votre
demande par courrier à l’adresse suivante :
Ville de Chalon sur Saône, A l’attention du Délégué à la protection des données, 3 place de l’Hôtel de
Ville, CS70092 -71321 CHALON-SUR-SAONE Cedex,
Ou, par courriel à l’adresse : dpd@chalon-sur-saone.fr.

Si vous estimez, après avoir contacté le DPD de la Ville, que vos droits ne sont pas respectés, vous
pouvez introduire une réclamation (plainte) auprès de la Commission Nationale de l’Informatique et
des Libertés (CNIL).

77
RAPPORT AU
CONSEIL MUNICIPAL DU 11 AVRIL 2019
12 Organisation de la prévention spécialisée - Avenant n° 1 à la convention cadre

Rapporteur : Madame Elisabeth VITTON

DÉLÉGATION À L'ACTION SOLIDAIRE


DIRECTION DE LA COHÉSION SOCIALE

N° de l'ordre du jour : 12
Rapporteur : Madame Elisabeth VITTON

Organisation de la prévention spécialisée - Avenant n° 1 à la


convention cadre

EXPOSE

Rappel du contexte :

Le Département de Saône-et-Loire et les principales communes concernées de son territoire (Autun,


Chalon-sur-Saône, Montceau-les-Mines, Mâcon) mènent conjointement une politique de prévention
spécialisée à destination des adolescents et des jeunes jusqu’à 25 ans en difficultés (personnelles,
affectives, relationnelles) ou en situation de tension ou de rupture avec leur environnement
(familial, scolaire, social).

En tant que chef de file de l’action sociale et dans le cadre de sa politique de protection de l’enfance
et de prévention en direction des jeunes, le Département pilote cette démarche et a confié sa mise en
œuvre opérationnelle à l’association Sauvegarde 71.

Les communes sont associées au déploiement de cette politique de prévention spécialisée sur leur
territoire et contribuent à son financement. Ce partenariat a fait l’objet d’une convention cadre pluri
annuelle pour la période 2015-2018.
Cette convention précise :
 Les objectifs généraux de la prévention spécialisée sur le Département ;
 Les modalités de coopération entre les partenaires (Département, les quatre communes et
la structure autorisée à la mise en œuvre opérationnelle) ;
 Les modalités de gouvernance ;
 Les modalités de financement avec la clef de répartition financière entre le Département et
les communes (80 % / 20%).

Il est précisé que les interventions en matière de prévention spécialisée s’articulent avec les
réponses existantes sur chacun des territoires dans le domaine socio-éducatif, notamment en matière
de protection de l’enfance, de politiques éducatives et en faveur de la jeunesse.

La mission de prévention spécialisée s’inscrit ainsi dans la dynamique des projets de territoire du
Département, et en complémentarité des politiques territoriales existantes (contrats de ville,
dispositif de lutte contre le décrochage scolaire, réseau familles, prévention de la délinquance…).

78
Elle est déclinée de manière opérationnelle au niveau local dans une lettre de mission qui précise
notamment les principes opérationnels et les lieux d’interventions.
Description du dispositif proposé :

La convention cadre de partenariat étant arrivée à échéance fin 2018, il est proposé de la prolonger
par un avenant d’une durée d’un an jusqu’à fin 2019. Une nouvelle convention cadre pluriannuelle
devrait être mise en place à compter de 2020.

La démarche d’évaluation engagée par le Département :

Cette démarche d’évaluation s’est déroulée d’octobre 2016 à février 2017 ; elle avait pour
objectifs :
- De procéder à une analyse critique de la mise en œuvre de la mission de Prévention Spécialisée
au plan départemental et sur chacun des territoires (Autun, Montceau-les-Mines, Chalon-sur-
Saône, Mâcon) ;
- D’accompagner les parties prenantes (Département, communes, opérateur) pour la formulation
de recommandations partagées permettant d’optimiser le fonctionnement du service et la mise
en œuvre de la mission.

Cette évaluation s’est déroulée en trois étapes :


- état des lieux et fonctionnement du service de la prévention spécialisée,
- analyse des résultats dans le contexte partenarial et territorial,
- consolidation et recommandations.

D’une manière générale, l’étude souligne une plus-value avérée de la Prévention Spécialisée et sa
complémentarité avec les politiques de droit commun conduites sur chacun des territoires.

Les principaux constats et recommandations font écho à ce qui se passe dans de nombreux autres
départements.

En synthèse, cette évaluation fait apparaître :


- La nécessité de privilégier un scénario pragmatique centré sur la prévention de la désocialisation
et de la désinsertion
Ce positionnement repose sur un axe structurant « Prévention » qui fait écho aux compétences
réaffirmées du Département en matière de protection de l’enfance et d’insertion. Il s’adresse en
priorité aux jeunes en voie de désocialisation (non délinquants).
Il privilégie un public âgé de 13 à 25 ans. Les éducateurs sont amenés à intervenir sur plusieurs
champs pour répondre aux besoins des jeunes notamment sur le plan de l’insertion
professionnelle, du raccrochage scolaire, du lien social et familial.
- Concernant les moyens mobilisés, ceux-ci doivent tenir compte des besoins du point de vue de
l’état de fragilité des populations et du nombre de jeunes potentiels, mais également des
ressources budgétaires des partenaires et du potentiel du partenariat local. Le nombre
d’éducateurs spécialisés devra être mis en relation avec ces éléments.

La mise en œuvre locale :

Au regard de l’importance que revêtent les interventions de prévention spécialisée sur le territoire
de la Ville, de leur complémentarité avec les autres actions de prévention et d’accompagnement des
jeunes menées par la ville de Chalon, et en tenant compte des préconisations de l’évaluation
partagées entre la Ville et le Département, il est donc proposé :

79
 de poursuivre le partenariat développé avec le Département de Saône-et-Loire et de
prolonger jusqu’à fin 2019 la convention cadre de partenariat ;

 de fixer la participation financière de la Ville de Chalon pour 2019 à hauteur de 55 530 €,


soit 20 % environ du coût des interventions réalisées sur son territoire, cette participation,
qui se situe au même niveau que celle de 2018, fait l’objet d’un avenant financier
spécifique ; les crédits relatifs à cette participation 2019 sont inscrits au budget primitif.

Au regard du budget qui lui est alloué, la Sauvegarde 71 mobilisera quatre éducateurs spécialisés à
temps plein pour la réalisation des missions de prévention spécialisée sur Chalon.

Les actions réalisées en 2018 concernent 432 jeunes et 136 familles accueillis en file active
générant un accompagnement spécifique de 168 jeunes et 60 familles.
Les principales thématiques d’accompagnement relèvent des domaines suivants :
- Scolarité,
- Insertion professionnelle,
- Insertion sociale,
- Famille,
- Loisirs,
- Incivilité / délinquance.

La déclinaison opérationnelle des objectifs de prévention spécialisée prend appui sur une lettre de
mission à l’opérateur qui précise les axes d’intervention souhaités.

Cette lettre de mission a fait l’objet d’un travail de collaboration entre la Ville de Chalon-sur-Saône
et le Département permettant ainsi d’ajuster les orientations locales 2018-2019. Elle prend en
compte des principes de simplification et de clarification des objectifs, d’amélioration du suivi et du
pilotage opérationnel des interventions sur les territoires prioritaires chalonnais.

Les objectifs de l’intervention de la prévention spécialisée 2018 et 2019 sont centrés sur les axes
suivants :
1. la prévention du décrochage scolaire et l’inscription du public dans un parcours d’insertion
socio-professionnelle ;

2. l’accès à la citoyenneté et à l’égalité des droits ;

3. le soutien à la parentalité pour aider les jeunes à s’inscrire dans un projet ;

4. la participation au dispositif de protection de l’enfance ;

5. la prévention des conduites à risques ;

6. la participation au dispositif de prévention de la délinquance et de la radicalisation.

Si les actions de prévention concernent l’ensemble du territoire communal, une attention


particulière est donnée aux quartiers prioritaires au titre de la politique de la ville (Aubépins, Stade -
Fontaine au Loup et Prés Saint-Jean).
L’accent est mis sur le travail de rue, et un rapprochement renforcé avec la Direction de la Cohésion
Sociale - Maisons de quartier - service Jeunesse et le Contrat local de Sécurité et de Prévention de
la Délinquance, et ce afin d’intégrer au mieux l’action de la prévention spécialisée dans la logique
transversale de collaboration impulsée par la collectivité.

80
Le service de prévention spécialisée, géré par la Sauvegarde 71 :
 assurera une relation étroite et pertinente avec les dispositifs jeunesse de proximité :
Base vacances, Accueils jeunes, Esprit Citoyen, Proximurs,

 participera aux instances structurantes de la prévention de la délinquance (Groupe de


Suivi individuel - GSI ; projets au titre du Contrat Local de Sécurité et de Prévention de la
Délinquance ; chantier éducatif),

 veillera à développer des liens partenariaux avec :

 les services de la Ville (animateurs jeunesse intervenant sur les Quartiers Politique de
Ville, médiateurs-adultes-relais et agents de développement local des maisons de
quartier, selon des modalités convenues préalablement) ;

 le Programme de Réussite Educative ;

 la Maison de la Famille dès septembre 2019 ;

 la Maison des Adolescents.

Le projet d’avenant n°1 à la convention cadre est joint en annexe.

DECISION

Cadre juridique :

Vu la loi n° 86-17 du 06 janvier 1986 qui donne aux départements la misssion de prévenir les
risques d’inadaptation sociale dans les lieux où elle se manifeste par des actions de prévention
spécialisée en direction des jeunes en difficulté,

Vu la loi n° 2007-293 du 05 mars 2007 réformant la protection de l'enfance,

Vu la loi n°2007-297 du 05 mars 2007 relative à la prévention de la délinquance,

Vu le code de l’action sociale et des familles notamment dans ses articles L 121-2 et L 221-1 et
suivants,

Vu l’arrêté interministériel du 04 juillet 1972 relatif aux clubs et équipes de prévention spécialisée,

Vu le schéma départemental de l’Enfance et des Familles 2014 - 2018 adopté par le Département de
Saône-et-Loire lors de son assemblée départementale du 14 novembre 2014,

Vu l’approbation de l’avenant n°1 à la Convention Cadre relative à l’organisation de la prévention


spécialisée adoptée par le Département de Saône-et-Loire lors de sa commission permanente du 1er
février 2019,

81
Il est demandé au Conseil municipal :

 D’approuver l’avenant n°1 prolongeant pour l’année 2019, la convention cadre relative à
l’organisation de la prévention spécialisée arrivée à échéance le 31 décembre 2018, entre le
Département de Saône-et-Loire, les communes de Montceau-les-Mines, Mâcon, Autun et
Chalon-sur-Saône ;
 D'autoriser Monsieur le Maire ou son représentant à signer cet avenant n°1 ;
 D’approuver la participation de la Ville de Chalon-sur-Saône pour l’année 2019 de 55 530
euros ;
 D’autoriser Monsieur le Maire ou son représentant à signer l’avenant financier 2019
correspondant.

82
83
84
85
PREVENTION SPECIALISEE
Lettre de mission 2018- 2019
CHALON SUR SAONE

Préambule

Cette lettre de mission est élaborée en référence :


- au Schéma Départemental de l’Enfance et des Familles 2014-2018 adopté par l’Assemblée
Départementale le 14 novembre 2014.
- au cahier des charges de la prévention spécialisée adopté par la Commission Permanente
de février 2011
- à la convention-cadre relative à la prévention spécialisée entre le Département de Saône-et
Loire et les communes d’Autun, de Chalon-sur-Saône, de Montceau-les-Mines et de Mâcon
- au Contrat de ville de l’agglomération chalonnaise 2015-2020
- au Projet territorial des solidarités de Chalon Louhans 2016-2018
- à la Stratégie Territoriale de Sécurité et de Prévention de la Délinquance 2015-2017

1
86
Identification des référents du Département et de la Ville

1 - Identification
Département de SAONE-ET-LOIRE Ville
Conseil Départemental de Saône-et-Loire Mairie de Chalon-sur-Saône
Territoire d’action sociale de Chalon/Louhans
52, rue Pierre Deliry Place de l’Hôtel de Ville
Chalon sur Saône Chalon sur Saône

2 - Interlocuteurs

Département de SAONE-ET-LOIRE Ville de CHALON-SUR-SAONE


Mme MARTIN Armelle Mme DARNAUGUILHEM Solène
Fonction : Directrice de territoire Fonction : Directrice de la Cohésion sociale
Tél : 03.85.46.96.70 Tel : 03.58.77.10.37
Mail : a.martin@cg71.fr Mail : solene.danauguilhem@legrandchalon.fr

Identification du prestataire

1 - Identification
Association Sauvegarde 71
18, quai Gambetta
71100 Chalon-sur-Saône

2 - Interlocuteurs
Mme GEOFFRAY-COMPAINGT, DG Sauvegarde 71
M. Romain ROUCHON, Chef de service
Pôle Prévention spécialisée et Développement
11, avenue de Paris
71100 Chalon-sur-Saône
03.85.48.10.82

2
87
Principes d’intervention de la prévention spécialisée

1- Principes généraux départementaux


La prévention spécialisée s'inscrit réglementairement dans la politique de protection de
l'enfance (article L.121-2 du Code de l'Action Sociale et des Familles) dont les orientations
sont déclinées dans le Schéma Départemental de l'Enfance et des Familles 2014-2018.
Elle s'adresse particulièrement aux jeunes âgés de 11 à 25 ans en risque de marginalisation,
d'inadaptation, en difficultés familiales, sociales et scolaires.
Situé à la croisée de différentes logiques de politiques publiques, le positionnement de la
prévention spécialisée a été reprécisé par le Département en 2017, suite à la mission
d’évaluation de la prévention spécialisée en Saône-et-Loire réalisée par le Cabinet ASDO.
La prévention spécialisée constitue une action éducative ayant pour finalité la prévention de
la désocialisation et de la désinsertion. Cette dernière concerne aussi bien la prévention des
inadaptations sociales que la prévention primaire de la délinquance et des conduites à
risques. Elle prend en compte les données de contexte national, départemental, local, afin
de s’inscrire dans une logique de politique globale d’action sociale.
Les missions de la prévention spécialisée désignent des actions à la fois individuelles et
collectives. L'accompagnement individuel consiste à développer une intervention sur la
personne, les interventions collectives s'inscrivant plus généralement sur les interactions
entre les jeunes et les éducateurs et permettant un ancrage fort des accompagnements
individuels.

L’action de prévention spécialisée est organisée autour de six grands principes :


- Le professionnalisme : les professionnels de la prévention spécialisée sont des
professionnels socio-éducatifs qualifiés, dédiés à cette mission et ayant une
connaissance de la protection de l'enfance.
- La libre adhésion et l'instauration d'un lien de confiance : l'intervention de
l'éducateur consiste en une prise de contact volontariste avec les jeunes, en
s’immergeant dans les lieux qu'ils fréquentent, au moment où ils s'y trouvent. Elle est
fondée sur l'acceptation mutuelle de la relation proposée afin d'aider le jeune à se
réaliser. L’éducateur établit une relation librement consentie de part et d'autre et qui
implique des notions de temps et de confiance. L'accompagnement éducatif et social
peut être individuel et collectif dans et hors les murs des institutions.
- L'absence de mandat administratif ou judiciaire (nominatif) : les professionnels de
la prévention spécialisée ne sont nommés par aucune autorité. Il ne peut donc pas y
avoir de mandat administratif ou judiciaire.
- Le respect de l'anonymat : la prévention spécialisée implique discrétion et
confidentialité afin de garantir l'efficacité et la crédibilité d'un travail fondé sur la
confiance.
- Le partenariat : le partenariat fait partie des principes qui guident le développement de
la prévention spécialisée. Il vise à développer des coopérations fortes avec les

3
88
dispositifs de droit commun afin de soutenir les démarches des jeunes dans la
construction de leur parcours.

- Le secret professionnel : les professionnels de la prévention spécialisée sont


concernés et impliqués dans le secret professionnel partagé comme tous les
professionnels apportant leur concours à la protection de l’enfance (articles L.221-6,
L.226-2-2 du Code de l’action sociale et des familles). Ce partage d’information « est
strictement limité à ce qui est nécessaire à l’accomplissement de la mission de
protection de l’enfance ».

2- Principes territoriaux

Au travers de l’audit réalisé par le Cabinet ASDO dans le cadre d’une commande
départementale en 2016-2017, ainsi qu’à partir du bilan d’activités 2017 de la prévention
spécialisée sur la Ville de Chalon-sur-Saône réalisé par la Sauvegarde 71, il n’a pas été
nécessaire de redéfinir un diagnostic des besoins sur le territoire. Au regard du plan
d’actions 2018 établi par la Sauvegarde 71 et qui définit les grands axes d’intervention de la
prévention spécialisée sur Chalon-sur-Saône au regard des besoins des publics, la lettre de
mission précise le territoire d’intervention et les actions ou instances dans lesquelles la
participation de la prévention spécialisée est particulièrement attendue.

- Le territoire d’intervention :
Le territoire d’intervention de la prévention spécialisée concerne la totalité de la ville de
Chalon-sur-Saône. Cependant, les quartiers prioritaires de la ville, Prés Saint-Jean,
Aubépins et Stade-Fontaine au loup, ainsi que le centre-ville de Chalon-sur-Saône sont
ciblés prioritairement.
En fonction des besoins identifiés, le service de prévention spécialisée peut solliciter une
modification de son territoire d’intervention. De même, les services de la Ville de Chalon-
sur-Saône et ceux du Territoire d’action sociale peuvent proposer conjointement ce même
type de modification. Ces demandes sont discutées en comité technique et ce dernier
transmet un avis au Comité de pilotage, seul habilité à statuer sur ces changements. Il
s’agira alors d’un Comité de pilotage exceptionnel.

- L’inscription de la prévention spécialisée dans des actions partenariales ciblées


Par essence, la prévention spécialisée s’inscrit dans le maillage partenarial de son territoire
d’intervention et contribue au développement de ce maillage.
Pour autant, au regard des multiples actions développées sur la Ville de Chalon-sur-Saône
par les différents acteurs intervenant sur le champ de la jeunesse et de l’insertion, il est
nécessaire que l’association Sauvegarde 71 opère un ciblage des actions ou des instances
dans lesquelles ses professionnels s’inscriront, au regard des objectifs définis dans la lettre
de mission.
Au regard de leurs politiques publiques, les services de la Ville de Chalon-sur-Saône et du
Territoire d’action sociale se sont mis d’accord pour définir les instances et actions

4
89
partenariales portées par leur collectivité respective dans lesquelles la participation de la
prévention spécialisée est jugée prioritaire:
 Au titre la prévention de la délinquance :
 Groupe de Suivi individuel (GSI)
 Projets au titre du CLSPD (cf plan d’actions Sauvegarde 71)
 Chantier éducatif (à définir)
A noter également que la Sauvegarde71 est membre du Conseil des droits et devoirs aux
familles (CDDF).

 Au titre de la cohésion sociale/jeunesse :


 Dispositifs Jeunesse Base vacances, Accueils jeunes et Esprit Citoyen
 Actions de proximité Proximurs
 Aide à l’analyse et à la recherche de solutions pour des situations
compliquées sur un territoire spécifique

 Au titre de la protection de l’enfance :


 Groupe réseau EPICEA

Par ailleurs, dans le cadre de ses interventions auprès des jeunes et de travail de rue, le
service de prévention spécialisée veillera, comme il le fait avec d’autres structures, à
développer des liens partenariaux avec :
 les services de la Ville (animateurs jeunesse intervenant sur les QPV, médiateurs-
adultes-relais et agents de développement local selon des modalités convenues
préalablement.
 le Programme de réussite éducative
 la Maison des adolescents
 la Maison de la famille à partir de son ouverture.

Plan d’actions 2018 du service de prévention spécialisée - antenne de Chalon

Au regard des besoins identifiés, de la méthodologie propre au travail de rue et des attentes
d’implication de la prévention spécialisée au sein des actions précitées, la Sauvegarde 71 a
défini un plan d’actions comprenant 6 axes d’intervention :
1. la prévention du décrochage scolaire et l’inscription du public dans un parcours
d’insertion socio-professionnelle
2. l’accès à la citoyenneté et à l’égalité des droits

5
90
3. la prévention des conduites à risques
4. le soutien à la parentalité pour aider les jeunes à s’inscrire dans un projet
5. la participation au dispositif de protection de l’enfance
6. la participation au dispositif de prévention de la délinquance et de la radicalisation

Ce plan constituera le document de référence au moment de l’évaluation.

Gouvernance de la prévention spécialisée


 Le Comité de pilotage départemental
C’est une instance de décision, de coordination, qui garantit la cohérence départementale de
la mission de prévention spécialisée (fréquence 1 fois par an)
Il a pour fonction :
- de valider les objectifs stratégiques départementaux de la prévention spécialisée pour
l’année à venir,
- d’examiner les propositions de moyens à mettre à disposition sur chacun des sites et au
niveau départemental, notamment en validant le plan de financement prévisionnel de la
mission de prévention spécialisée en début d’année et le bilan financier au terme de son
exécution,
- de veiller à une cohérence départementale en termes d’organisation et d’évaluation.

Il est composé de :
- la Vice-Présidente du Conseil départemental, chargée de l’éducation, de l’enfance et de la
famille
- des Maires ou leurs représentants,
- du Président de l’association Sauvegarde 71,
- de la Directrice de l’enfance et des familles,
- des Directeurs de Territoires d’action sociale.
La présidence est assurée par la Vice-présidente du Conseil départemental chargée de
l’éducation, de l’enfance et de la famille.
L’animation de cette instance départementale est assurée par la Direction de l’enfance et
des familles.

 Le comité de pilotage local


Organisé sur chaque territoire d’intervention de la prévention spécialisée, ce comité de
pilotage se réunit 2 fois par an (ou en cas de sollicitations exceptionnelles) à l’initiative
conjointe du Territoire d’action sociale de Chalon-Louhans et de la Ville de Chalon-sur-
Saône.
Il a pour fonction :

6
91
- de valider la lettre de mission,
- d’évaluer et de valider, pour l’année N+1, le projet d’intervention territoriale présenté par
l’opérateur en référence à la lettre de mission (actions, moyens humains et financiers),
- d’examiner et de valider le projet de budget détaillé des actions,
- de suivre et d’évaluer les actions territoriales en cours.
- de statuer sur les changements exceptionnels proposés par le Comité technique.

Il est composé de :
Pour la Ville :
- le Maire ou son représentant et deux élus délégués
- le Directeur Général des Services
- le Directeur Général Adjoint à l’Action Solidaire
- la Directrice de la Cohésion Sociale
- le Responsable de la politique « jeunesse »
- la Responsable de la politique « familles »
- la Coordinatrice du CLSPD

Pour le Conseil Départemental :


- le Président du Conseil départemental ou son représentant
- la Directrice du Territoire d’action sociale ou son représentant
- la Responsable territoriale de l’ASEF du Territoire
- un représentant de la Direction enfance-familles.

Pour l’Association Sauvegarde 71 : le Président et la Directrice générale.

 Le Comité technique local


Il assure le suivi des objectifs inscrits dans la lettre de mission, des actions mises en place,
et prépare le comité de pilotage. Ce dernier se réunit à l’initiative du Territoire d’action
sociale.
Il est composé :
- du chef de service de prévention spécialisée
- des services de la Ville de Chalon-sur-Saône
- du responsable territorial ASEF du Territoire d’action sociale

 La cellule partenariale menée à titre expérimental

7
92
Pour assurer une coordination renforcée des acteurs intervenant sur le champ de la
jeunesse, il est confié à la Sauvegarde 71 la mission de réunir une cellule partenariale par
quartier prioritaire constituée d’acteurs de proximité afin de faciliter les échanges entre
acteurs.
Cette cellule, animée par le chef de service de la prévention spécialisée, associe des
professionnels de différents services de la Ville de Chalon (médiateur, agent de
développement local, animatrice famille, animateur jeunesse) du Territoire d’action sociale
(travailleur social SSD), et de tout autre acteur de terrain susceptible d’apporter une plus-
value à cette cellule partenariale.
Elle a pour objectif de produire des photographies régulières des quartiers prioritaires et de
relever les évolutions inquiétantes pouvant se faire jour.
Elle se réunit trois fois par an, sous le format qui lui paraitra le plus adapté. Le compte rendu
de ces échanges est réalisé par le service de Prévention Spécialisée et pourra constituer un
document de travail pour le Comité technique

Evaluation

Le suivi et l’évaluation des actions de prévention spécialisée feront l’objet d’un travail
régulier réalisé par la Sauvegarde.
L’évaluation de l’année N se fera une fois par an et sera présentée lors d’une réunion du
comité de pilotage territorial au cours du premier semestre de l’année N+1. Elle devra
permettre de mesurer, d’apprécier la plus-value de l’action et les effets du travail éducatif
ainsi que les moyens mis en œuvre par le service de prévention spécialisée.
Elle prendra les deux formes suivantes :
 Un rapport annuel d'activité sur l'ensemble des actions conduites dans le cadre du projet
de service et de la lettre de mission.
 Un bilan intermédiaire permettant de connaître les interventions en cours en lien avec la
lettre de mission.
Au terme de l’évaluation et au regard de l’analyse des indicateurs, la lettre de mission sera
revue et adaptée aux évolutions constatées.

Approbation

(Date et signature de l’association Sauvegarde71, précédée de la mention « Lu et


approuvé »)

8
93
RAPPORT AU
CONSEIL MUNICIPAL DU 11 AVRIL 2019
13 Cession d’une maison située 28 Rempart Saint-Vincent

Rapporteur : Madame Françoise CHAINARD

DÉLÉGATION AU DEVELOPPEMENT DU TERRITOIRE


DIRECTION DE L'HABITAT ET DU FONCIER

N° de l'ordre du jour : 13
Rapporteur : Madame Françoise CHAINARD

Cession d’une maison située 28 Rempart Saint-Vincent

EXPOSE

Rappel du contexte :

Le parc immobilier de la Ville de Chalon-sur-Saône comprend de nombreux biens immobiliers ne


relevant pas de missions de service public. La Ville n’ayant pas pour vocation de gérer et
d’entretenir ce patrimoine acquis au fil des années, il est proposé de mettre en vente le bien suivant :

- Une maison située 28 Rempart Saint-Vincent, cadastrée CY 233 pour 272 m².

Cette maison a fait l’objet d’une première délibération approuvant la cession le 5 juin 2018 à M.
Mathieu Joblot. Par courriel du 9 janvier 2019, ce dernier a formulé une renonciation à ce projet. En
conséquence ce bien a été remis à la vente et une nouvelle offre a été formulée.

Description du dispositif proposé :

Cette maison est située derrière un château d’eau en activité exploité par Suez. La façade principale
donne sur la rue du Professeur Leriche mais l’accès à la maison se fait par le Rempart Saint-
Vincent. Il est commun au château d’eau et à des bâtiments appartenant à la commune.

Une servitude devra être constituée pour permettre l’accès à cette maison individuelle. Deux plans
de division sont joints en annexe expliquant les servitudes à constituer.

L’ensemble immobilier cadastré CY 233 fera l’objet d’un état descriptif de division en volumes
compte tenu du fait que la maison est construite sur les remparts qui restent propriété de la Ville.

Etant ici précisé que la parcelle CY 233 est issue de la parcelle CY 130 qui a été divisée par un
DMPC n°3069 H, numéroté le 20 septembre 2018 et joint en annexe.

Construite vers 1900, cette maison est élevée sur deux niveaux pour environ 150 m² et présente un
aspect extérieur original. Si les équipements de chauffage et les vitrages sont en bon état, les
aménagements intérieurs et de mises aux normes sont à revoir au vue de leur vétusté et de la
configuration des pièces. L’étage en sous-sol est dépourvu de confort et est totalement à

94
réaménager. Des travaux d’assainissement pour le raccordement au réseau public sont également à
prévoir.

La nouvelle proposition d’achat a été faite par Monsieur Simon Boissard et Mlle Elsa Faidex pour
un montant de 80 000 €.

Le service des Domaines a estimé le bien à 65 000 €.

Il est proposé d’accepter cette offre.

Les frais de géomètre sont à la charge de la Ville et les frais notariés sont à la charge de l’acquéreur.

DECISION

Cadre juridique :

Vu les articles L3211-14, L2141-1 et L3321-1 du Code de la Propriété des Personnes Publiques,

Vu les articles L2121-29 et L2241-1 du Code Général des Collectivités Territoriales,

Vu l’avis des Domaines, joint en annexe,

Vu les plans de division joints en annexe,

Vu l’extrait cadastral joint en annexe,

Il est demandé au Conseil municipal :

 D’annuler la délibération CM -2018-06-29-1 du 5 juin 2018 portant cession d’une maison


située au 28 Rempart Saint-Vincent à M. Mathieu Joblot ;
 D’approuver la cession de la maison située au 28 Rempart Saint-Vincent, cadastrée CY 233
au profit de M. Simon Boissard et Mlle Elsa Faidex (avec faculté de substitution) pour un
montant de 80 000 €, avec prise en charge des frais de géomètre, hors frais de notaire à la
charge de l’acquéreur ;
 De décider de la création des servitudes nécessaires pour permettre les accès pour les
besoins de la commune notamment ;
 D’autoriser Monsieur le Maire, ou son représentant, à signer tous documents relatifs à cette
vente, dont l’Etat Descriptif de Division, le compromis de vente et l’acte authentique de
vente.

95
96
97
98
ANNEXE

28 rempart Saint-Vincent - appartement

99
100
101
RAPPORT AU
CONSEIL MUNICIPAL DU 11 AVRIL 2019
14 Acquisitions et cessions immobilières - Bilan 2018

Rapporteur : Madame Françoise CHAINARD

DÉLÉGATION AU DEVELOPPEMENT DU TERRITOIRE


DIRECTION DE L'HABITAT ET DU FONCIER

N° de l'ordre du jour : 14
Rapporteur : Madame Françoise CHAINARD

Acquisitions et cessions immobilières - Bilan 2018

EXPOSE

Rappel du contexte :

En application de l’article L2241-1 du Code Général des Collectivités Territoriales, « le bilan des
acquisitions et cessions immobilières opérées sur le territoire d’une commune de plus de 2 000
habitants par celle-ci, ou par une personne publique ou privée agissant dans le cadre d’une
convention avec cette commune, donne lieu chaque année à une délibération » du Conseil
municipal.

Il permet d’apporter une meilleure connaissance des mutations immobilières réalisées par les
collectivités territoriales et leurs établissements publics, et d’analyser la politique communale en
matière d’action foncière.

Seules sont concernées les mutations ayant donné lieu à un accord sur la chose et le prix durant
l’exercice considéré.

Description du dispositif proposé :

Le bilan annuel des dossiers traités avec mouvements financiers durant l’année 2018 par la Ville de
Chalon-sur-Saône fait apparaître :

 Au titre du Budget Général :

Un dossier d’acquisition :
- une parcelle située 19 rue de la Pépinière pour un montant de 1 569,68 € lié aux frais notariés.
Cinq dossiers de cession :
- une maison située 8 chemin de la Coudre pour un montant de 61 000 € ;
- une chambre indépendante (lot 9) située 6 rue de Belfort pour un montant de 2 800 € ;
- une chambre indépendante (lot 21) située 6 rue de Belfort à l’Euro symbolique avec dispense de
paiement ;
- une maison située 19 avenue de l’Aubépin pour un montant de 81 000 €.

102
- une parcelle située 25 Rempart Saint-Pierre pour un montant de 6 050 € et pour un montant de
1 070 € lié aux frais notariés.

 Au titre du Budget 09 – Locations Immeubles :

Pas de cession, ni d’acquisition.

Par ailleurs, dans le cadre des mandats confiés à la SEM Val de Bourgogne pour l’aménagement des
ZAC ou ZAE en cours pour le compte de la Ville de Chalon-sur-Saône, un dossier d’acquisition a
été réalisé en 2018 :
- Acquisition par la Ville de Chalon d’une parcelle, 44 quai Saint-Cosme pour un montant de
252,45 € lié aux frais notariés.

Le tableau joint en annexe retrace de façon détaillée les opérations foncières réalisées au cours de
l’année 2018.

Le bilan des cessions et acquisitions immobilières est annexé au compte administratif 2018.

D’autre part, trois compromis de vente ont été signés sur l’année 2018 soit:
- Des appartements situés 12 Place de l’Hôtel de Ville pour un montant de 205 000 € ;
- Un ensemble immobilier situé 36 rue Général Leclerc pour un montant de 300 000 € ;
- Un immeuble situé 6 rue Philibert Léon Couturier pour un montant de 162 000 €.

DECISION

Cadre juridique :

Vu les articles L.2121-29 et L2241-1 du Code Général des Collectivités Territoriales,

Vu le tableau joint en annexe,

Il est demandé au Conseil municipal :

 De prendre acte du bilan des cessions et acquisitions immobilières effectuées par la Ville de
Chalon, ou ses mandataires, pour l’année 2018 ;
 D’annexer le bilan précité au compte administratif de la Ville pour l’exercice 2018.

103
VILLE - BILAN 2018
BUDGET GENERAL

I- ACQUISITIONS IMMOBILIERES REALISEES EN 2018

Désignation du Référence Date de


Localisation Nom du vendeur Prix d'acquisition Frais notariés ou hypothèques
bien acquis cadastrale l'acte
CHALON-SUR-
Consort
SAONE - 19 rue de la parcelle CO 116 28/11/2016 sur bilan 2017 1 569,68 €
LAUT/SCHWAB
Pépinière
TOTAL 1 569,68 €

II- CESSIONS IMMOBILIERES REALISEES EN 2018

Désignation du Référence Date de


Localisation Nom de l'acquéreur Prix de vente Frais notariés
bien cédé cadastrale l'acte
CHALON-SUR-
SAONE - 8 chemin de maison AM 250 et 302 24/01/2018 SARL MUZE 61 000 € à la charge de l'acquéreur
la Coudre
CHALON-SUR-
Lot 9 - chambre
SAONE - 6 rue de CY 203 29/03/2018 M.VUIGLIO 2 800 € à la charge de l'acquéreur
indépendante
Belfort
CHALON-SUR-
Lot 21 - chambre Euro symbolique avec
SAONE - 6 rue de CY 203 29/03/2018 SCI LE CLOITRE à la charge de l'acquéreur
indépendante dispense de paiement
Belfort
CHALON-SUR-
SAONE - 19 avenue maison DH 198 21/09/2018 Mme VIVIAND 81 000 € à la charge de l'acquéreur
Aubépin
CHALON-SUR-
ASSO ROCHE
SAONE - 25 Rempart parcelle DP CX 387 22/12/2017 6 050 € 1 070,00 €
FLEURIE
St Pierre
TOTAL 150 850 €

III- TRANSFERT DE PROPRIETE REALISEES EN 2018

Désignation du Référence Date de


Localisation Nom du cédant Soulte Frais notariés
bien cédé cadastrale l'acte
NEANT

IV- SERVITUDES CONSTITUEES EN 2018

Désignation de la Référence Date de


Localisation Nom du bénéficiaire indemnité versée Frais d'hypothèques
servitude cadastrale l'acte
NEANT

BUDGET 09 - LOCATIONS IMMEUBLES - LC 11177


CESSIONS IMMOBILIERES REALISEES EN 2018
Désignation du Référence Date de
Localisation Nom de l'acquéreur Prix de vente Frais notariés
bien cédé cadastrale l'acte
NEANT

SEM VAL DE BOURGOGNE - AMENAGEUR

I- CESSIONS IMMOBILIERES REALISEES EN 2018

Localisation Désignation du Référence Date de acquéreur Prix de vente Frais notariés


NEANT

II- ACQUISITIONS IMMOBILIERES REALISEES EN 2018

Désignation du Référence Date de


Localisation Nom de l'acquéreur Prix de vente Frais notariés
bien cédé cadastrale l'acte
CHALON-SUR-
SAONE - ZAE parcelle CN 49 22/12/2017 VILLE 252,45 €
SUCRERIE
TOTAL 252,45 €

III- TRANSFERT DE PROPRIETE


Désignation du Référence Date de
Localisation Nom du cédant Soulte Frais notariés
bien cédé cadastrale l'acte
NEANT

104
RAPPORT AU
CONSEIL MUNICIPAL DU 11 AVRIL 2019
15 Société Publique Locale (SPL) « Sud Bourgogne Aménagement » - Retrait de la structure

Rapporteur : Monsieur Joël LEFEVRE

DÉLÉGATION AUX RESSOURCES


PÔLE AFFAIRES JURIDIQUES

N° de l'ordre du jour : 15
Rapporteur : Monsieur Joël LEFEVRE

Société Publique Locale (SPL) « Sud Bourgogne


Aménagement » - Retrait de la structure

EXPOSE

Rappel du contexte :

Par délibération du 5 juin 2018, le Conseil municipal a approuvé la création de la Société Publique
Locale (SPL) « Sud Bourgogne Aménagement ».

Depuis, la jurisprudence a évolué, ne permettant pas la possibilité pour les communes membres du
Grand Chalon de participer à la SPL tel que prévu initialement.

Aussi, et dans l’attente d’une éventuelle évolution législative, il a été convenu, en accord avec les
communes concernées et les autres actionnaires, leur retrait du dispositif et la reprise par le Grand
Chalon de leurs actions.

Description du dispositif proposé :

Afin de tenir compte de cette évolution, il convient d’abroger la délibération du Conseil municipal
du 5 juin 2018 portant approbation de la participation de la Ville à la SPL « Sud
Bourgogne Aménagement ».

DECISION

Cadre juridique :

Vu le Code Général des Collectivités Territoriales, notamment l’article L2121-29,

Vu la délibération n° CM-2018-06-30-1du Conseil municipal du 5 juin 2018,

105
Il est demandé au Conseil municipal :

 D’abroger la délibération n°CM-2018-06-30-1du Conseil municipal du 5 juin 2018 ;


 D’autoriser Monsieur le Maire, ou son représentant, à entreprendre les démarches nécessaires
à la récupération de la somme de 12 000€ versée en 2018 au titre de la participation au capital
de la SPL « Sud Bourgogne Aménagement ».

106
RAPPORT AU
CONSEIL MUNICIPAL DU 11 AVRIL 2019
16 Servitudes de passage sur la parcelle CP 265 située rue du Capitaine Drillien - Convention avec ENEDIS

Rapporteur : Monsieur Joël LEFEVRE

DÉLÉGATION AU DEVELOPPEMENT DU TERRITOIRE


DIRECTION DE L'HABITAT ET DU FONCIER

N° de l'ordre du jour : 16
Rapporteur : Monsieur Joël LEFEVRE

Servitudes de passage sur la parcelle CP 265 située rue du


Capitaine Drillien - Convention avec ENEDIS

EXPOSE

Rappel du contexte :

Dans le cadre de l’amélioration de la qualité de desserte et d’alimentation du réseau électrique de


distribution publique, l’entreprise DBTP missionnée par ENEDIS, sollicite l’autorisation de la
commune de Chalon-sur-Saône pour le passage de canalisations souterraines et pose de coffrets sur
le domaine public et sur la parcelle suivante, propriété de la Ville :

- Parcelle CP 265 située rue du Capitaine Drillien, la pose d’un coffret (repère A) sur le
domaine public et la pose d’un câble BTS 95 passant sur la parcelle ci-dessus désignée
entre les repères P1-P2 et P3-B.
- Il est également prévu la pose de deux coffrets sur la parcelle CP 265 et la pose d’un
câble de branchement entre les deux coffrets au repère B du plan parcellaire joint en
annexe.

Il est donc nécessaire de constituer ces servitudes de passage au profit d’ENEDIS.

Description du dispositif proposé :

Il convient d’établir, pour cette parcelle, une convention authentifiant les servitudes, suivie d’un
acte notarié qui sera publié au Bureau des Hypothèques de Chalon-sur-Saône, de manière à en faire
mention dans un éventuel acte de transmission de propriété.

Ces servitudes seront constituées pour la durée de l’ouvrage et de tous les ouvrages qui pourraient
lui être substitués sur l’emprise de l’existant.

Cette convention suivie d’un acte notarié, a pour objet d’organiser les conditions de mise à
disposition au fonds dominant de l’emprise foncière nécessaire au passage des câbles souterrains
avec pose des coffrets.

Le projet de convention et le plan parcellaire matérialisant les tracés sont joints en annexe.

107
DECISION

Cadre juridique :

Vu l’article L2121-29 du Code Général des Collectivités Territoriales,

Vu les articles L2211-1 et L2221-1 du Code Général de la Propriété des Personnes Publiques,

Vu l’article 649 et suivants du Code Civil,

Vu les articles L321-1 et suivants du Code de l’Energie,

Vu le décret n°67-886 du 6 octobre 1967 portant règlement d’administration publique pour


l’application de la loi du 15 juin 1906 sur les distributions d’énergie et la loi du 16 octobre 1919
relative à l’utilisation de l’énergie hydraulique,

Vu le décret modifié n°55-22 du 4 janvier 1995 portant réforme de la publicité foncière,

Vu la convention de servitudes jointe en annexe,

Vu le plan parcellaire joint en annexe,

Il est demandé au Conseil municipal :

Ÿ D’autoriser la mise en place avec ENEDIS de la convention de servitudes suivie d’un acte
notarié rappelant les conditions de passage des canalisations souterraines dans une bande
d’un mètre de large sur environ 106 mètres de long et pose de coffrets situés sur la parcelle
CP 265 rue du Capitaine Drillien (les frais notariés et d’enregistrement seront supportés en
totalité par ENEDIS) ;
Ÿ D’autoriser Monsieur le Maire, ou son représentant, à signer la convention et l’acte
authentique relatif à la servitude.

108
109
110
111
112
113

DB24-017987.4S1 21/03/2019 16:39:11


RAPPORT AU
CONSEIL MUNICIPAL DU 11 AVRIL 2019
17 Création d'une Autorisation de Programme - "Plan Façades Cœur Historique"

Rapporteur : Monsieur Gilles PLATRET

DÉLÉGATION AU DEVELOPPEMENT DU TERRITOIRE


DIRECTION DE L'URBANISME

N° de l'ordre du jour : 17
Rapporteur : Monsieur le Maire

Création d'une Autorisation de Programme "Plan Façades


Cœur Historique"

EXPOSE

Rappel du contexte :

La Ville de Chalon-Sur-Saône a approuvé par délibération du 23 janvier 2019 le lancement du Plan


Façades Cœur Historique 2019-2028. Ce dispositif est entré en vigueur le 1er janvier 2019.

Ce dispositif, destiné à contribuer à la valorisation touristique et résidentielle de la ville, permettra


d’apporter une aide financière aux propriétaires pour favoriser l’engagement de travaux de
ravalement des façades au sein d’un périmètre situé dans le cœur historique.

Les subventions à l’immeuble accordées par la Ville de Chalon-sur-Saône s’élèveront à 40 % du


montant hors taxes des travaux subventionnables, avec un montant des travaux subventionnables
plafonné à 100 € HT/m².

Pour les immeubles classés ou inscrits au titre des monuments historiques, ou répertoriés dans le
document « Chalon-sur-Saône Ville d'Art et d'Histoire – Musées / Monuments / Promenades - Le
Guide - Editions du Patrimoine - Centre des Monuments Nationaux - Octobre 2011 », les
subventions seront portées à 50 % du montant hors taxes des travaux subventionnables, avec un
plafond du montant des travaux subventionnables porté à 120 € HT/m².

Il convient de noter également qu’une aide complémentaire sera accordée aux propriétaires-
occupants à revenus modestes, à hauteur de 40 % du reste à charge à verser par le copropriétaire ou
propriétaire après déduction de la subvention à l’immeuble.

Description du dispositif proposé :

Considérant la durée de dix ans de l’opération, il est proposé la création d’une Autorisation de
Programme (AP) permettant d’engager, au fur et à mesure des dossiers reçus et validés chaque
année, les conventions d’aides financières pour la réalisation de travaux de ravalement de façades, à
concurrence du montant total de l’AP.

114
La durée proposée pour l’AP est de 12 ans, sachant que les décisions d’attribution de subventions
aux demandeurs par la Ville de Chalon-sur-Saône peuvent se faire jusqu’au 31 décembre 2028, et
que les bénéficiaires ont 18 mois, après la notification de décision, pour présenter les factures
acquittées.

Le montant total proposé pour l’AP est de 1 700 000 € TTC. Ce montant est établi à partir du
volume estimatif d’immeubles susceptibles de solliciter une aide financière sur la durée du
dispositif (sachant que le périmètre comprend environ 500 immeubles et que 30 à 50 % d’entre eux
pourraient se porter candidats) et sur la base du montant moyen estimatif des aides accordées,
correspondant à la moyenne constatée lors des précédentes opérations de cette nature (environ
7 500 € à 8 000 € par dossier).

Les crédits de paiement (CP) annuels permettront le paiement des subventions au fur et à mesure de
leur sollicitation. La répartition prévisionnelle des CP proposée est la suivante :

Année de Montant total Ventilation initiale des crédits de paiements


création de l’AP CP 2019 CP 2020 CP 2021 CP 2022 CP 2023
1 700 000 €
2019 60 000 160 000 160 000 160 000 160 000
TTC

Ventilation initiale des crédits de paiements


CP 2024 CP 2025 CP 2026 CP 2027 CP 2028 CP 2029 CP 2030
160 000 160 000 160 000 160 000 160 000 160 000 40 000

DECISION

Cadre juridique :

Vu les articles L2121-29 et L2311-3 du Code Général des Collectivités Territoriales,

Vu la délibération n° CM-2019-01-4-1 du Conseil municipal en date du 23 janvier 2019 approuvant


le lancement du Plan Façades Cœur Historique,

Il est demandé au Conseil municipal :

 D’approuver la création d’une Autorisation de Programme dénommée « Plan Façades Cœur


Historique », d’une durée de 12 ans et pour un montant total de 1 700 000 € TTC ;
 De valider la répartition des crédits de paiement, telle que présentée de façon détaillée ci-
dessus.

115
RAPPORT AU
CONSEIL MUNICIPAL DU 11 AVRIL 2019
18 Création d'une Autorisation de programme "Aménagement travaux rue de la Citadelle"

Rapporteur : Monsieur Gilles PLATRET

DÉLÉGATION AUX RESSOURCES


PÔLE ETUDES ET INGÉNIERIE

N° de l'ordre du jour : 18
Rapporteur : Monsieur le Maire

Création d'une Autorisation de programme "Aménagement


travaux rue de la Citadelle"

EXPOSE

Rappel du contexte :

Dans le cadre du plan de transformation urbaine, le réaménagement de la rue de la Citadelle,


maillon de l’axe Nord / Sud de la Ville de Chalon-sur-Saône, interviendra en 2019.

Le trafic dans cette rue à sens unique est significatif, avec des pics de plus de 5 000 véhicules par
jour. Une ligne régulière de bus urbain et la navette gratuite « Le Pouce » empruntent également cet
itinéraire.

De nombreux commerces, de bouche notamment, sont installés de part et d’autre de la rue de la


Citadelle. L’association des commerçants de la rue participe à son dynamisme et à son
rayonnement.

Le réaménagement qui sera opéré sur cette voie en limite du cœur du centre-ville vise à renforcer
l’attractivité commerciale dans le secteur tout en valorisant l’espace public.

Description du dispositif proposé :

A la suite des travaux de réfection des divers réseaux et leurs branchements, les travaux suivants
seront engagés :

- reprise de la structure de chaussée et du revêtement ;


- décalage de l’axe de la voirie de manière à disposer de trottoirs avec une largeur confortable de
chaque côté de la rue ;
- reprise des revêtements des trottoirs en asphalte noir grenaillé ;
- végétalisation des angles des trottoirs au niveau des carrefours et en encadrement des linéaires de
certains stationnements ;
- marquage des intersections avec un revêtement différencié (pavés résine porphyre) ;
- traitement qualitatif de l’ilot de l’Obélisque avec des pierres naturelles ;
- renouvellement de l’éclairage public en façade.

116
Une place de stationnement est perdue par rapport à l’existant mais les places sont agrandies et
mieux réparties sur le linéaire de la rue.

Le projet a pu être adapté à la suite de deux réunions de présentation avec les riverains et les
commerçants du secteur (21 et 28 mars 2019).

L’estimation du coût total de l’opération est de 1 200 000 € TTC sur deux ans.

DECISION

Cadre juridique :

Vu les articles L2121-29, L2311-3 et R2311-9 du Code Général des Collectivités Territoriales,

Il est demandé au Conseil municipal :

 D’approuver la création de l’Autorisation de Programme « Aménagement travaux rue de la


Citadelle » selon les modalités suivantes ;
 De valider la répartition des crédits de paiement telle que présentée de façon détaillée ci-
dessous :

Proposition ventilation des CP


Année de Durée de Montant de
création l’AP l’AP Réalisé
CP 2019 CP 2020
2018 hors
AP

2019 2 ans 1 200 000 € 10 182,39 € 800 000 € 389 817,61 €

117
RAPPORT AU
CONSEIL MUNICIPAL DU 11 AVRIL 2019
19 Création d'une Autorisation de programme "Aménagement pontons Quai Sainte-Marie"

Rapporteur : Monsieur Gilles PLATRET

DÉLÉGATION AUX RESSOURCES


PÔLE ETUDES ET INGÉNIERIE

N° de l'ordre du jour : 19
Rapporteur : Monsieur le Maire

Création d'une Autorisation de programme "Aménagement


pontons Quai Sainte-Marie"

EXPOSE

Rappel du contexte :

La Saône, voie navigable majeure, constitue la porte d’entrée fluviale du territoire du Grand
Chalon.
Fortement empruntée, la Saône accueille :
• des bateaux habitables ;
• des paquebots fluviaux et péniches-hôtels : 552 rotations, 125 000 croisiéristes (chiffres 2017) ;
• des bateaux-promenade ;
• des flux itinérants (location ou bateaux privés) : 1 600 passages de bateaux au Port de plaisance
(chiffres 2017).

Les retombées économiques de cette activité touristique déjà ancienne sont à développer. Le
maintien et le développement de l’activité supposent le confortement d’équipements et de services
et l’adaptation des infrastructures.

Description du dispositif proposé :

Dans le cadre des travaux de construction du ponton au Port-Villiers, un duc d’albe a été implanté
en lien avec les services de Voies Navigables de France (VNF) afin de permettre le maintien de
deux places de stationnement pour les bateaux de 38,5 mètres.

Des études pour la mise en place d’un appontement au Quai Sainte-Marie, en amont du Port-
Villiers, ont également été engagées en 2018.

Les travaux d’aménagement prévus à l’automne 2019 porteront sur :


- la création d’un ponton unique pour les péniches et les bateaux de plaisance inférieurs à 15
mètres ;

- la réfection du Quai Sainte-Marie sur 60 mètres linéaires compris entre les deux bastions avec un
accès possible à toute embarcation ayant un tirant d’eau inférieur à 1,8 m.

118
- la mise en place de services associés (borne électricité et borne eau potable notamment).

Ces travaux permettraient à terme de créer quatre places pour des bateaux de 38,5 m ainsi qu’une
offre de plus de cinq places pour les bateaux inférieurs à 15 mètres à la belle saison.

Une convention d’occupation temporaire du domaine public fluvial sera passée avec Voies
Navigables de France.

Les partenaires potentiels du projet ont été rencontrés en lien avec le Syndicat Mixte du Chalonnais
dans le cadre de la stratégie fluviale portée par le Syndicat.

Les subventions prévisionnelles sont les suivantes :


- 75 000 € du Conseil départemental de Saône-et-Loire dans le cadre de l’appel à projet annuel ;
- 10 % du montant de l’opération avec un plafond de 150 000 € par l’Etat via le FNADT ;
- 200 000 € du Conseil Régional Bourgogne Franche-Comté au titre des crédits sectoriels
tourisme ;
- une participation de VNF dont le montant reste à préciser ;
- 200 000 € de l’EPIC Office du Tourisme et des Congrès.

DECISION

Cadre juridique :

Vu les articles L2121-29, L2311-3 et R2311-9 du Code Général des Collectivités Territoriales,

Il est demandé au Conseil municipal :

 D’autoriser la création de l’Autorisation de programme « Aménagement pontons Quai


Sainte-Marie » selon les modalités ci-dessous ;
 De valider la répartition des crédits de paiement telle que présentée de façon détaillée ci-
dessous :

Proposition ventilation des CP


Année de Durée de Montant de
création l’AP l’AP Réalisé
CP 2019 CP 2020
2018 hors
AP

2019 2 ans 1 200 000 € 10 800 € 200 000 € 989 200 €

119
RAPPORT AU
CONSEIL MUNICIPAL DU 11 AVRIL 2019
20 Création d'une Autorisation de programme "Aménagement Quai des Messageries"

Rapporteur : Monsieur Gilles PLATRET

DÉLÉGATION AUX RESSOURCES


PÔLE ETUDES ET INGÉNIERIE

N° de l'ordre du jour : 20
Rapporteur : Monsieur le Maire

Création d'une Autorisation de programme "Aménagement


Quai des Messageries"

EXPOSE

Rappel du contexte :

Valoriser les abords de la rivière et y développer des espaces de loisirs et de détente, soigner la
vision de Chalon-sur-Saône depuis la Saône, tels sont les enjeux des projets d’aménagement des
quais de Saône engagés depuis 2016.

Après la rénovation du Quai de la Monnaie puis de la place du Port-Villiers, le projet de


réaménagement du Quai des Messageries et du Quai Gambetta a été engagé. Il s’étend sur plus de
600 mètres linéaires, entre les ponts Jean Richard et Saint-Laurent. Ce périmètre est situé dans le
Site Patrimonial Remarquable (anciennement dénommé secteur sauvegardé) de Chalon-sur-Saône,
qui est couvert par un Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur.

Description du dispositif proposé :

Dans un premier temps, les travaux seront engagés sur le Quai des Messageries. Entre le pont Saint-
Laurent et le Port-Villiers, les 220 mètres linéaires de voirie seront requalifiés.

Le projet prévoit un espace public moins routier et valorise les transversalités malgré la contrainte
du passage des convois exceptionnels, avec :
- Une circulation automobile apaisée afin de permettre la cohabitation des cycles, des voitures et des
bus sur la même voie (réduction des vitesses admises) ;
- Un traitement différencié des carrefours.

Des places de stationnements seront prévues côté façade et traitées en béton désactivé. Coté Saône,
une bande en béton circulable permettra aisément d’intégrer les arrêts pour les cars de tourisme face
au débarcadère des grands bateaux. Des services complémentaires seront développés (alimentation
en eau notamment) afin de favoriser le tourisme fluvial.

120
La promenade sur quai offrira un généreux espace libre pour les piétons. Cette dernière sera séparée
de la voirie par une bande végétalisée. Traversant ou non selon les lieux, cet espace jardin sous les
arbres existants sera bordé de nombreuses assises face à la Saône et l’île Saint-Laurent.

Cette opération fait partie intégrante de la stratégie globale portée par la Ville de Chalon-sur-Saône,
qui lui a permis d’être retenue au titre du programme « Action cœur de Ville ».

Des financements ont été sollicités auprès de l’Etat via le DFSIL 2019, auprès du FEDER – AXE 5
pour la mise en œuvre du développement urbain durable et auprès du Conseil Régional Bourgogne
Franche-Comté au titre des crédits inter-territorialité.

Calendrier de l’opération :

Les études de maîtrise d’œuvre sont en cours. Des travaux de renouvellement de réseaux (eau,
électricité, gaz, assainissement) sont également menés par les concessionnaires.

Le démarrage des travaux d’aménagement est fixé au début de l’été 2019 pour une durée
prévisionnelle de six mois.

DECISION

Cadre juridique :

Vu les articles L2121-29 ; L2311-3 et R2311-19 du Code Général des Collectivités Territoriales,

Il est demandé au Conseil municipal :

 D’approuver la création de l’Autorisation de programme « Aménagement du Quai des


Messageries » d’une durée de deux ans pour un montant de 2 000 000 € ;
 De valider la répartition des crédits de paiement telle que présentée de façon détaillée ci-
dessous :

Proposition ventilation crédits paiement


Année de Durée de Montant de
création L’AP l’AP Réalisé 2018
CP 2019 CP 2020
hors AP

2019 2 ans 2 000 000 € 140 000 € 1 300 000 € 560 000 €

121
RAPPORT AU
CONSEIL MUNICIPAL DU 11 AVRIL 2019
21 Création d'une autorisation de programme pour le financement des projets des Conseils de quartier et de l'appel à projet "A vous d'inventer la Ville"

Rapporteur : Monsieur Gilles PLATRET

SECRÉTARIAT GÉNÉRAL

N° de l'ordre du jour : 21
Rapporteur : Monsieur le Maire

Création d'une autorisation de programme pour le


financement des projets des Conseils de quartier et de
l'appel à projet "A vous d'inventer la Ville"

EXPOSE

Rappel du contexte :

Conseils de quartier :

Les Conseils de quartier ont pour but de renforcer les conditions d'expression, d'information, de
consultation et de participation des habitants et acteurs locaux afin que les décisions et projets de la
Ville répondent au plus près à leurs attentes et à leurs besoins. Espaces de dialogue et d'engagement
citoyen, ils permettent aux citoyens chalonnais de s'impliquer dans la vie de leur ville et de leur
quartier en participant à des activités et en s'investissant dans des projets pour améliorer la vie des
Chalonnais.

A vous d’inventer la Ville :

Afin de permettre au plus grand nombre de Chalonnais de s’exprimer et de donner la possibilité à


tous les habitants de formuler des projets pour leur quartier, un appel à projets a été lancé en 2018
auprès de tous les Chalonnais afin de permettre à l’ensemble des citoyens de faire des propositions
de projet en lien avec l’amélioration du cadre de vie.

Les projets devaient s’inscrire dans un coût compris entre 500 € minimum et 40 000 € maximum, et
ont fait l’objet d’un vote par l’ensemble des Chalonnais.

Sur les 151 projets qui ont été proposés, 28 ont été retenus comme éligibles suite à une instruction
et un chiffrage par les services de la Ville et du Grand Chalon.

341 personnes se sont déplacées le 9 novembre 2018 pour voter. A l’issue du vote (un seul vote
possible par personne), 13 projets ont été retenus, soit un par quartier.

122
Projets élus :

1. Aubépins : Réalisation d'un théâtre de verdure


2. Bellevue : Matérialisation du nom "parc de la biodiversité"
3. Boucicaut/Verrerie/Champ Fleuri : Jeux pour enfants
4. Centre ville : Mur d'escalade urbain au parc Georges Nouelle
5. Charreaux : Mise en place d’un City stade Place Albert Thomas
6. Citadelle/Garibaldi/Laennec : Matérialisation des anciens remparts par des Totems
7. Clairs Logis/Aubépins/Coubertin : Aménagement du square Clairs Logis
8. Plateau Saint-Jean : Mise en place d’un City stade sur la plaine de jeux Salvador Allende
9. Prés-Saint-Jean : Ajouts de bancs autour du lac
10. Saint-Cosme : Création d’une fresque sur le mur de l'école Louis Lechère
11. Saint-Jean-des-Vignes : Réaménagement du square Lutetia
12. Saint-Laurent : Espace de pique nique en bord de Saône (vers l'IUT)
13. Stade/Fontaine au Loup : Mise en peinture des halles

Ces projets seront mis en œuvre tout au long de l’année 2019 par les membres des Conseils de
quartier, des Conseils citoyens et les initiateurs des projets retenus.

Description du dispositif proposé :

Il est proposé la création d’une autorisation de programme permettant le financement des projets
des Conseils de quartier et du dispositif d’appel à projets « A vous d’inventer la Ville ».
Cette autorisation de programme, d’une durée de deux ans est créée pour un montant
de 500 000 euros TTC.

La répartition prévisionnelle des crédits de paiements est la suivante :

Année de création Montant de l’AP Ventilation initiale des crédits de paiements


CP 2019 CP 2020
2019 500 000 300 000 200 000

DECISION

Cadre juridique :

Vu le Code Général des Collectivités Territoriales, notamment son article R.2221-18,

Il est demandé au Conseil municipal :

 D’approuver la création d’une autorisation de programme pour le financement des projets


des Conseils de quartier et du dispositif d’appel à projets « A vous d’inventer la Ville »
d’une durée de deux ans et pour un montant de 500 000 euros TTC.

123
RAPPORT AU
CONSEIL MUNICIPAL DU 11 AVRIL 2019
22 Finances - Admission en non-valeur des taxes et produits irrécouvrables et constatation des créances éteintes

Rapporteur : Monsieur Maxime RAVENET

DÉLÉGATION AUX RESSOURCES


DIRECTION DES FINANCES

N° de l'ordre du jour : 22
Rapporteur : Monsieur Maxime RAVENET

Finances - Admission en non-valeur des taxes et produits


irrécouvrables et constatation des créances éteintes

EXPOSE

Rappel du contexte :

Chaque année, Monsieur le Trésorier Principal Municipal présente la liste des produits et taxes
irrécouvrables pour des débiteurs notoirement insolvables, ainsi que la liste des clôtures pour
insuffisance d’actif correspondant aux créances dites « éteintes ».

Description du dispositif proposé :

Les créances irrécouvrables concernent notamment des débiteurs ayant fait l’objet de procédures
collectives, ou bien dont les nombreuses actions engagées par le Trésorier Principal Municipal sont
restées totalement infructueuses. L’admission en non-valeur de ces sommes doit être prononcée par
l’assemblée délibérante, et cela n’empêche pas l’exercice des poursuites par le Trésorier pour
obtenir le recouvrement.

En outre, le caractère irrécouvrable des créances éteintes résulte d’une décision juridique extérieure
définitive qui s’impose à la collectivité créancière, et qui s’oppose à toute action en recouvrement.
Elles ne font pas obligatoirement l’objet d’une décision de l’assemblée délibérante, puisque
l’apurement de ces créances est automatique. Elles sont donc présentées à titre indicatif.

Les montants sont constatés jusqu’en février 2019.

DECISION

Cadre juridique :

Vu l’article L2121-29 du Code Général des Collectivités Territoriales,

124
Il est demandé au Conseil municipal :

 D’approuver l’admission des sommes en non valeur d’un montant de 9 239,62 € sur le
budget général ;
 De constater que le montant de créances éteintes sur le budget général s’élève à 3 586,68 € ;

125
RAPPORT AU
CONSEIL MUNICIPAL DU 11 AVRIL 2019
23 Finances - Gestion de la dette - Rapport annuel 2018

Rapporteur : Monsieur Maxime RAVENET

DÉLÉGATION AUX RESSOURCES


DIRECTION DES FINANCES

N° de l'ordre du jour : 23
Rapporteur : Monsieur Maxime RAVENET

Finances - Gestion de la dette - Rapport annuel 2018

EXPOSE

Rappel du contexte :

Afin de pouvoir financer ses dépenses d’investissements, la Ville de Chalon-sur-Saône doit


contracter des emprunts auprès de différents organismes bancaires.
Au 31 décembre 2018, l’encours de dette de la Ville de Chalon-sur-Saône est ventilé sur le budget
Principal et les budgets annexes suivants :

 le budget annexe locations immobilières ;

 le budget annexe Ile Saint-Laurent.

Description du dispositif proposé :

Le présent rapport a pour but de dresser la situation de la dette de la Ville de Chalon-sur-Saône au


31 décembre 2018 à travers :

 la situation spécifique de chacun des budgets (Général et budgets annexes) ;

 la situation consolidée tous budgets (Général + budgets annexes) ;

 les données relatives aux lignes de trésorerie utilisées sur le Budget Général ;

 les données relatives à la dette garantie.

Un paragraphe est également consacré, à titre d’information, aux emprunts existants sur le budget
du CCAS de la Ville de Chalon-sur-Saône.

126
A. Dette de la Ville de Chalon-sur-Saône au 31 décembre 2018 : Budget Général

1. Synthèse de la dette du budget Général

Au 31 décembre 2018, l’encours total de la dette mobilisée du budget Général de la Ville de


Chalon-sur-Saône s’élève à 76 084 984,92 € répartis sur 42 lignes (dont un emprunt revolving qui
s’est éteint courant 2018).

Le taux moyen annuel (hors emprunt relatif à l’hôpital et la gendarmerie) est de 2,24%.

La durée résiduelle moyenne de la dette bancaire du budget général de la Ville de Chalon-sur-Saône


(hors emprunt relatif à l’hôpital et la gendarmerie) est de 13 ans et 9 mois.

La durée résiduelle moyenne de la dette liée au Bail Emphytéotique Administratif pour la


gendarmerie et l’acquisition de l’ancien hôpital de l’Ile Saint-Laurent est de 17 ans et 6 mois.

Par ailleurs, la Ville de Chalon-sur-Saône continue d’assumer la dette externalisée dans les comptes
de la SEM Val de Bourgogne, concernant le programme de renouvellement urbain dans le quartier
des Prés Saint-Jean.

A ce titre, cette dette pèse encore à hauteur de 1 872 000 € au 31 décembre 2018.

Situation de l’encours de dette au 31 décembre 2018 par rapport à 2017

Entre le 31 décembre 2017 et le 31 décembre 2018, l’encours de dette mobilisée de la Ville de


Chalon-sur-Saône est passé de 74 253 067,81 € à 76 084 984,92 € du fait des mobilisations des
financements suivants :

La Ville a mobilisé 8 160 000 € dont 1 500 000 € (Agence France Locale) correspondant à un report
de 2017 sur 2018.

A cela s’ajoute l’emprunt de 2 000 000 € contracté en 2018 auprès de la Banque Postale non
mobilisé (et encaissé en 2019), ainsi que la dette relative à la SEM Val de Bourgogne
concernant le programme de rénovation urbaine dans le quartier des Prés Saint-Jean pour un
montant de 1 872 000 €.

L’encours de dette au 31 décembre 2018 s’élève donc à 79 956 984,92 €.

2. Dette par nature du budget Général

127
La dette du budget Général de la Ville de Chalon-sur-Saône comporte plusieurs natures
d’emprunts :

- classique : il s’agit des emprunts à long terme encaissés faisant l’objet des remboursements
en capital et/ou intérêts ;

- revolving : il s’agit d’emprunt à long terme pouvant fonctionner, sauf en fin d’année,
comme une ligne de trésorerie (mouvements de remboursement et d’encaissement du capital
en fonction des besoins financiers de la collectivité) ;

- autres dettes : il s’agit de la dette liée à l’acquisition de l’ancien hôpital de l’Ile Saint-
Laurent et du Bail Emphytéotique Administratif pour la gendarmerie.

La répartition par nature de la dette du budget Général de la Ville de Chalon-sur-Saône au 31


décembre 2018 est établie comme suit :

3. Dette du budget Général par prêteur

La répartition de la dette du budget Général par prêteur au 31 décembre 2018 est la suivante :

128
La répartition de l’encours de dette montre ici une forte diversification des établissements prêteurs.

4. Dette du budget Général par type de taux

Dans le cadre de la gestion de la dette, et afin de pouvoir répartir le risque de taux, la dette du
budget Général de la Ville de Chalon-sur-Saône est positionnée sur différents index.
Au 31 décembre 2018, l’encours du budget Général de la Ville de Chalon-sur-Saône connaît un
positionnement tourné majoritairement vers les taux fixes, en raison des conditions et propositions
faites sur les marchés financiers :

- 86% à taux fixes (donc protégés des aléas du marché),

- 14% à taux variables (possibilité de profiter des marchés bas).

129
Les taux moyens constatés par type d’index sont répartis comme suit :

5. Dette revolving

Couplant le financement de ses investissements et sa gestion de trésorerie, la Ville de Chalon-sur-


Saône a souscrit des emprunts dits revolving c’est-à-dire que le capital restant dû peut faire l’objet
de remboursement temporaire, et donc il n’y a pas d’intérêt à payer.
Au 31 décembre 2018, la situation des emprunts revolving du budget Général souscrits par la Ville
de Chalon-sur-Saône se présente comme suit :

Ainsi, au 31 décembre 2018, la Ville dispose d’une réserve de 640 000 € utilisables pour des
financements court/moyen/long terme dans la mesure où la durée de remboursement est désormais
d’un an (le contrat OCLT Société Générale se terminant le 31 décembre 2019).

6. Opérations de réaménagement réalisées en 2017 avec le Crédit Agricole

La Ville a mis en place le 29 septembre 2017 pour une prise d’effet le 1 er février 2018 des
opérations de reprofilage auprès du Crédit Agricole Centre Est et de CA CIB sur trois lignes
d’emprunts (n°1321, 1302 et 1311) pour 4 981 388,74 €.

Cette opération a consisté en un reprofilage sur 15 ans et une ré-indexation de l’emprunt de


refinancement sur un taux fixe de 2,40%. Cette opération a permis à la Ville d’optimiser les
conditions financières notamment de l’emprunt souscrit auprès du Crédit Agricole pendant la crise
de liquidité avec des marges élevées.

Dans le cadre de cette opération, la Ville n’a pas supporté de frais de réaménagement, mais a payé
des intérêts courus échus sur les emprunts réaménagés au 1er février 2018 à hauteur de 10 965,68 €.

Les frais de remboursement anticipé (195 026 €) ont été autofinancés dans le taux de l’emprunt de
refinancement mis en place par CA CIB (148 219,76 €) et payés lors de la mise en place de
l’emprunt de refinancement le 1er février 2018 (46 806,24 €).

130
B. Dette de la Ville de Chalon-sur-Saône au 31 décembre 2018 : budget annexe locations
d’immeubles

1. Synthèse de la dette du budget annexe locations d’immeubles

Au 31 décembre 2018, l’encours total de la dette du budget annexe locations d’immeubles de la


Ville de Chalon-sur-Saône s’élève à 191 014,66 € répartis sur une ligne.

Le taux moyen annuel est de 1,10% (taux moyen de l’encours).

La durée de vie résiduelle, soit la durée en années restant avant l’extinction totale de la dette, est de
18 ans.

2. Dette par nature du budget annexe locations d’immeubles

La dette du budget annexe locations d’immeubles comporte uniquement un emprunt de type


classique : il s’agit d’un emprunt long terme encaissé le 29 décembre 2016 et pour lequel la Ville a
remboursé 9 544,81 € de capital et 2 166,87 € de charges financières sur l’exercice 2018.

3. Dette du budget annexe locations d’immeubles par prêteur

Le seul emprunt du budget annexe locations d’immeubles de la Ville de Chalon-sur-Saône a été


souscrit auprès de la Banque Populaire pour un montant de 210 000 € le 29 décembre 2016.
Au 31 décembre 2018, l’encours de dette du budget annexe locations d’immeubles de la Ville de
Chalon-sur-Saône est de 191 014,66 €.

131
4. Dette du budget annexe locations d’immeubles par type de taux

Au 31 décembre 2018, l’encours de dette du budget annexe locations d’immeubles de la Ville de


Chalon-sur-Saône porte sur un emprunt au taux fixe de 1,10%.

C. Dette de la Ville de Chalon-sur-Saône au 31 décembre 2018 : budget annexe Ile Saint-


Laurent

1. Synthèse de la dette du budget annexe Ile Saint-Laurent

Au 31 décembre 2018, l’encours total de la dette du budget annexe Ile Saint-Laurent de la Ville de
Chalon-sur-Saône s’élève à 134 440,00 € répartis sur 1 ligne.

Le taux moyen annuel est de 0.98% (taux moyen de l’encours).

La durée de vie résiduelle, soit la durée en années restant avant l’extinction totale de la dette, est
de quatre ans.

2. Dette par nature du budget annexe Ile Saint-Laurent

La dette du budget annexe Ile Saint-Laurent comporte uniquement un emprunt de type classique : il
s’agit d’un emprunt long terme encaissé le 29 décembre 2016 et pour lequel la Ville a remboursé
72,19 € de charges financières sur l’exercice 2018 (hors frais de 130 €).

Il s’agit d’un emprunt in fine, c’est-à-dire que le capital sera remboursé intégralement, en une seule
fois dans quatre ans.

3. Dette du budget annexe Ile Saint-Laurent par prêteur

Le seul emprunt du budget annexe Ile Saint-Laurent de la Ville de Chalon-sur-Saône a été souscrit
auprès du Crédit Mutuel pour un montant de 134 440 € le 29 décembre 2016.
Au 31 décembre 2018, l’encours de dette du budget annexe Ile Saint-Laurent de la Ville de Chalon-
sur-Saône est de 134 440 €, puisque le capital ne sera remboursé, en une seule fois que le 31
décembre 2022 (emprunt in fine).

4. Dette du budget annexe Ile Saint-Laurent par type de taux

Au 31 décembre 2018, l’encours de dette du budget annexe locations d’immeubles de la Ville de


Chalon-sur-Saône porte sur un emprunt au taux fixe de 0,98%.

132
D. Dette globale de la Ville de Chalon-sur-Saône au 31 décembre 2018 (tous budgets)

1. Synthèse de la dette

Au 31 décembre 2018, l’encours total de la dette de la Ville de Chalon-sur-Saône s’élève à


76 410 439,58 € répartis sur 44 lignes :

- Budget Principal : 76 084 984,92 € ;

- Budget annexe locations immobilières : 191 014,66 € ;

- Budget annexe Ilse Saint-Laurent : 134 440,00 €.

Le taux moyen annuel est de 2,14% (taux moyen de l’encours).

La durée de vie résiduelle de la dette bancaire de la Ville de Chalon-sur-Saône (hors emprunt relatif
à l’hôpital et la gendarmerie) est de 14 ans et 4 mois.

La durée de vie résiduelle de la dette liée au Bail Emphytéotique Administratif pour la gendarmerie
et l’acquisition de l’ancien hôpital de l’Ile Saint-Laurent est de 17 ans et 6 mois.

La durée de vie résiduelle de la dette du budget annexe locations immobilières est de 18 ans.

La durée de vie résiduelle de la dette du budget annexe Ile Saint-Laurent est de quatre ans.

Pour information : la Ville de Chalon-sur-Saône a contracté des financements sur l’exercice 2018
qui n’ont pas été mobilisés au 31 décembre 2018, ces emprunts sont donc inscrits pour le
financement des reports 2019 :

2. Dette par nature

La dette de la Ville de Chalon-sur-Saône est composée de plusieurs natures d’emprunts :

- classique : il s’agit des emprunts à long terme encaissés faisant l’objet des remboursements
en capital et/ou intérêts ;

- revolving : il s’agit d’emprunt à long terme pouvant fonctionner, sauf en fin d’année,
comme une ligne de trésorerie (mouvements de remboursement et d’encaissement du capital
en fonction des besoins financiers de la collectivité) ;

- autres dettes : il s’agit de la dette liée à l’acquisition de l’ancien hôpital de l’Ile Saint-
Laurent et du Bail Emphytéotique Administratif pour la gendarmerie.

133
La répartition par nature de la dette de la Ville de Chalon-sur-Saône au 31 décembre 2018 est
établie comme suit :

3. Dette par prêteur

La répartition de la dette tous budgets par prêteur est la suivante :

4. Dette par type de taux

134
Dans le cadre de la gestion de la dette, et afin de pouvoir répartir le risque de taux, la dette de la
Ville de Chalon-sur-Saône est positionnée sur différents index.
Au 31 décembre 2018, l’encours connaît un positionnement qui reste équilibré :

- 86,3% à taux fixes (protégés par les aléas du marché) ;

- 13,7% à taux variables (possibilité de profiter des marchés bas).

Les taux moyens constatés par type d’index sont répartis comme suit :

Appréciation du risque selon la Charte de bonne conduite

Les produits structurés présentent des caractéristiques variées, et il convient d’en apprécier le risque
selon la catégorie. Chaque catégorie présente des risques différents d’augmentation du taux payé.

La Charte de bonne conduite signée au mois de décembre 2009 vise à régir les rapports mutuels
entre les collectivités territoriales et les établissements bancaires. Celle-ci formule un certain
nombre d’engagements réciproques devant notamment permettre une meilleure maîtrise des risques.

Elle permet un classement des emprunts selon le risque de structure et le risque lié ou sous-jacent
(mode de calcul du taux et notamment des effets multiplicateurs).
Les produits les moins risqués sont classés 1A pour les non structurés (fixe, variable, et variable
couvert), 2A pour les produits inflation simple et jusqu’à 2B pour les structurés les plus simples
(barrière sans multiplicateur) qui ne présentent que peu de risque de décorrélation entre le taux payé
et les conditions de marché.

A l’inverse, certains produits ne peuvent désormais plus être proposés par les établissements
bancaires. Ce sont les produits dits « hors Charte » (classement 6 en risque sous-jacent ou F en
risque de structure). Ce sont notamment les produits de change, les produits présentant des

135
coefficients multiplicateurs trop importants ou les produits de type cumulatif. Ces produits
présentent un risque de dérapage des taux à la hausse beaucoup plus important que les produits
structurés les plus simples, et peuvent conduire au paiement de taux d’intérêt totalement décorrelés
des conditions de marché prévalant en zone euro.
Ces produits structurés sont souvent qualifiés de « toxiques ».

Dans ce cadre a été définie une matrice des risques afin de permettre une classification des produits
proposés aux collectivités locales.

Catégorie 1 Fixe : emprunts en euros pour lesquels le taux payé sera fixe jusqu’à leur extinction,
deviendra variable ou verra son taux fixe révisé à partir d’une date connue (« taux fixe à phase »,
« taux fixe révisable ») sans que ce passage soit conditionné à une évolution des marchés financiers.

Catégorie 2 fixe à phase : emprunts en euros pour lesquels le taux payé sera fixe jusqu’à leur
extinction, deviendra variable ou verra son taux fixe révisé à partir d’une date connue (« taux fixe à
phase », « taux fixe révisable ») sans que ce passage soit conditionné à une évolution des marchés
financiers.

Catégorie 3 Variable : emprunts indexés sur un taux variable de la zone euro (Euribor, Eonia et ses
dérivés).

Catégorie 4 Variable couvert : emprunts indexés sur un taux variable de la zone euro (Euribor,
Eonia et ses dérivés, Livret A …). Ces emprunts ont leur taux capé ou encadré par un tunnel. Le
taux de l’emprunt ne peut jamais dépasser un taux fixe connu ou le taux variable de référence
augmenté de la marge.

Catégorie 5 Livret A : emprunts indexés sur le Livret A.

Catégorie 6 inflation : produits indexés sur l’inflation française ou l’inflation européenne, sans
condition autre qu’un taux payé flooré à zéro, capé ou encadré par un tunnel.

Catégorie 7 Variable hors zone euro : emprunts en euros, indexés sur un index hors zone euro
(Libor, Stibor …). Il n’y a pas de condition sur le taux payé autre qu’un taux payé flooré à zéro,
capé ou encadré par un tunnel.

Catégorie 8 Annulable : l’indexation actuelle est un taux fixe ou un taux variable. La banque a le
choix (en une ou plusieurs fois) dans le futur de modifier définitivement cette indexation pour
transformer l’emprunt en taux fixe ou en taux variable.

Catégorie 9 Barrière zone euro : le taux payé est conditionné à une règle observée sur un index de
la zone euro. Le franchissement défavorable de la barrière conduit à payer soit un taux fixe, soit un
taux variable standard de la zone euro, éventuellement augmenté d’une marge, mais sans coefficient
multiplicateur.

Catégorie 10 Barrière zone euro avec multiplicateur : le taux payé est conditionné à une règle
observée sur un index de la zone euro. Le franchissement défavorable de la barrière conduit à payer
un taux variable avec un effet de levier qui accélère la dégradation du taux payé.

Catégorie 11 Barrière hors zone euro : le taux payé est conditionné à une règle observée sur un
index variable qui n’est pas de la zone euro. Le franchissement défavorable de la barrière conduit à
payer soit un taux fixe, soit un index variable, éventuellement augmenté d’une marge, mais sans
coefficient multiplicateur.

136
Catégorie 12 Barrière hors zone euro avec multiplicateur : le taux payé est conditionné à une
règle observée sur un index variable qui n’est pas de la zone euro. Le franchissement défavorable de
la barrière conduit à payer un taux variable avec un effet de levier qui accélère la dégradation du
taux payé.

Catégorie 13 Ecart d’inflations : le taux payé est fonction de l’écart entre l’inflation française et
l’inflation européenne.

Catégorie 14 Pentes : le taux payé est fonction de l’écart entre un taux long et un taux court de la
zone euro.

Catégorie 15 Courbes : le taux payé est fonction de l’écart entre deux index issus de deux zones
monétaires distinctes (par exemple taux long anglais – taux euro ; taux long anglais – taux court
japonais …).

Catégorie 16 Change : le montant payé fait intervenir un cours de change. Le premier cas concerne
les emprunts en devise (emprunts en francs suisses, par exemple). Le second cas est celui des
produits dont le taux payé dépend d’un ou plusieurs cours de change (barrière sur EUR-CHF, sur
l’écart EUR-USD – EUR-CHF…).

Catégorie 17 Cumulatif : l’index payé est une formule complexe récurrente. Le taux payé
accumule, d’échéance en échéance l’écart entre un index et une barrière.

Catégorie 18 : autres.

L’appréciation du risque de la Ville de Chalon-sur-Saône selon la Charte de bonne conduite

L’intégralité de l’encours de dette est classé A1 selon la Charte Gissler.

5. Dette revolving

Au 31 décembre 2018, la situation des emprunts revolving souscrits par la Ville de Chalon-sur-
Saône est présentée comme suit :

137
Ainsi, au 31 décembre 2018, la Ville dispose d’une réserve de 640 000 € utilisables pour des
financements court/moyen/long terme dans la mesure où la durée de remboursement est désormais
d’un an (le contrat OCLT Société Générale se terminant le 31 décembre 2019).

A cela s’ajoute la dette externalisée dans les comptes de la SEM Val de Bourgogne, concernant
le programme de rénovation urbaine dans le quartier des Prés Saint-Jean.

Cette dette pèse encore à hauteur de 1 872 000 € au 31 décembre 2018.


Ainsi, l’encours total (tous budgets confondus) s’élève, au 31 décembre 2018, à
80 622 439,58 €.

G. Les données relatives aux lignes de trésorerie utilisées par la Ville de Chalon-sur-Saône

1. Définition et fonctionnement de la gestion de trésorerie

La gestion de trésorerie a pour mission essentielle de gérer les décalages entre des dépenses
(décaissements) et les recettes (encaissements). En effet, les principales recettes de la collectivité
(recettes fiscales et dotations de l’Etat) sont perçues par douzième aux alentours du 20 ème jour,
chaque mois.

Dès lors, la ligne de trésorerie, ressource extra budgétaire, constitue un instrument d’ajustement
quotidien de la trésorerie en procédant à des tirages (demande de versement de fonds en cas de
besoin) ou à des remboursements (en cas d’excédent) sur le compte du Grand Chalon auprès de la
Trésorerie de Chalon.

Cette mission est assurée quotidiennement par la Direction des Finances en lien avec la Trésorerie
qui communique les recettes et les dépenses en instance de paiement.

Sur l’exercice 2018, la Collectivité a pu disposer de deux contrats de ligne de trésorerie pour le
budget Général.

2. Les données chiffrées des lignes de trésorerie de la Ville de Chalon-sur-Saône en


2018

Au cours de l’exercice 2018, la Ville de Chalon-sur-Saône a souscrit une ligne de trésorerie d’un
montant plafond de 5 000 000 € pour la période du 5 juin 2018 au 4 juin 2019 auprès de la Caisse
d’Epargne (la précédente Caisse d’Epargne se terminant le 7 juin).

Au regard du besoin de trésorerie, la Ville a souscrit une seconde ligne de trésorerie d’un montant
plafond de 1 500 000 € pour la période du 17 juillet 2018 au 16 juillet 2019 auprès du Crédit
Agricole (la précédente Crédit Agricole se terminant le 17 juillet).

En 2018, la ligne de trésorerie Caisse d’Epargne (index T4M + marge de 0,45%) affectée au budget
Général a fait l’objet de tirages à partir du mois de sa mise en place :

138
Sur l’exercice 2018, le coût de la ligne de trésorerie a été le suivant :

- la commission d’engagement : 5 000 €

- les charges financières : 8 498,42 €

Aucune commission de non-utilisation n’était prévue dans le contrat et l’avenant.


La précédente ligne Caisse d’Epargne, utilisée en 2018 de janvier à juin a engendré des charges
financières de 7 346,28 €.

En 2018, la ligne de trésorerie Crédit Agricole (index Euribor 3 mois + marge de 1,00%) affectée au
budget Général a fait l’objet de tirages à partir du mois de sa mise en place :

139
Sur l’exercice 2018, le coût de la ligne de trésorerie a été le suivant :

- la commission d’engagement : 1 500 €

- les charges financières : 998,88 €

Aucune commission de non-utilisation n’était prévue dans le contrat et l’avenant.

La précédente ligne Crédit Agricole, utilisée en 2018 de janvier à juillet a engendré des charges
financières de 220,28 €.

Au global, l’ensemble des lignes de trésorerie de la Ville de Chalon-sur-Saône a généré un montant


de charges financières de 17 063,86 €.

Lors d’excédent de trésorerie, ce qui est le cas lors d’encaissement d’emprunts, la ligne de trésorerie
est remboursée en intégralité, puis est à nouveau utilisée en fonction des besoins de trésorerie
quotidiens de la collectivité.

H. Les données relatives à la dette garantie par la Ville de Chalon-sur-Saône

La Ville de Chalon-sur-Saône garantit 115 emprunts auprès de cinq groupes bancaires que sont :

- la Caisse des Dépôts et Consignations ;

- le Crédit Agricole Leasing ;

- le Crédit Foncier de France ;

- la Caisse d’Epargne ;

- Dexia crédit local.

140
Au 31 décembre 2018, l’encours total de la dette garantie par Ville de Chalon-sur-Saône s’élève à
53 324 161,77 €.

Les principaux organismes bénéficiaires de cette dette garantie sont les suivants :

141
La dette garantie de la Ville de Chalon-sur-Saône porte essentiellement sur des garanties d’emprunt
concernant les bailleurs de logement social.

I. Les données relatives à la dette du budget du CCAS de la Ville de Chalon-sur-Saône

Au 31 décembre 2018, l’encours total du CCAS de la Ville de Chalon-sur-Saône s’élève à


1 422 255,84 € répartis sur quatre lignes.

Le CCAS a remboursé 238 528,43 € de capital et a mobilisé 172 000 € sur l’exercice 2018.
Le taux moyen annuel est de 2,09% (taux moyen de l’encours).

La durée de vie résiduelle, soit la durée en années restant avant l’extinction totale de la dette est de
9 ans et 1 mois.

La dette du CCAS de la Ville de Chalon-sur-Saône comporte plusieurs natures d’emprunts :

- classique : il s’agit des emprunts à long terme encaissés faisant l’objet des remboursements
en capital et/ou intérêts ;

- revolving : il s’agit d’emprunt à long terme pouvant fonctionner, sauf en fin d’année,
comme une ligne de trésorerie (mouvements de remboursement et d’encaissement du capital
en fonction des besoins financiers de la collectivité).

La répartition par nature de la dette du CCAS de la Ville de Chalon-sur-Saône au 31 décembre 2018


est établie comme suit :

142
La répartition de la dette du CCAS de la Ville de Chalon-sur-Saône au 31 décembre 2018 par
prêteur est la suivante :

Au 31 décembre 2018, l’encours de dette du CCAS porte à 100% sur des taux fixes.

Le CCAS de la Ville de Chalon-sur-Saône a mobilisé un emprunt sur l’exercice 2018 d’un montant
de 172 000 € auprès de la Banque Postale, au taux fixe de 1,73% sur une durée de 20 ans.

L’encours de dette du CCAS est très peu exposé aux risques d’évolution des marchés.

Les index des emprunts relèvent de la catégorie n°1 « Fixe » et sont donc classés A1 au titre de la
Charte de bonne conduite.

J. Les données relatives à la dette garantie par le CCAS de la Ville de Chalon-sur-Saône

Le CCAS de la Ville de Chalon-sur-Saône garantit un emprunt auprès de la Caisse d’Epargne dont


le bénéficiaire est l’APAR La Croisées des Chemins. L’objet de cet emprunt tient à l’acquisition de
locaux à usage de foyer.

Le taux moyen de cette dette garantie est de 3,40%.

DECISION

Cadre juridique :

Vu les délibérations du Conseil municipal en date du 29 septembre 2015 (n°2015-09-4-1 et n°2015-


09-29-1), délégant au Maire certaines attributions en matière de gestion de dette,

Il est demandé au Conseil municipal :

 De prendre acte de la présentation du rapport annuel de la dette 2018.

143
RAPPORT AU
CONSEIL MUNICIPAL DU 11 AVRIL 2019
24 Finances - Compte de gestion 2018 du budget principal et des budgets annexes

Rapporteur : Monsieur Maxime RAVENET

DÉLÉGATION AUX RESSOURCES


DIRECTION DES FINANCES

N° de l'ordre du jour : 24
Rapporteur : Monsieur Maxime RAVENET

Finances - Compte de gestion 2018 du budget principal et des


budgets annexes

EXPOSE

Rappel du contexte :

La séparation de l’ordonnateur et du comptable est un principe budgétaire essentiel. L’ordonnateur


prescrit l’exécution des recettes et des dépenses. Le comptable est le seul chargé du paiement des
dépenses, de la prise en charge des recettes et du maniement des deniers publics.

Chacun en ce qui le concerne doit établir un bilan financier de sa comptabilité. Celui de


l’ordonnateur est le compte administratif et celui du comptable, le compte de gestion.

Etabli en fin d’exercice par le comptable de la collectivité, le compte de gestion retrace et justifie
toutes les opérations budgétaires annuelles en dépenses et en recettes. Il est transmis à l’ordonnateur
au plus tard le 1er juin de l’année N+1.

Il comporte :
- Une balance générale de tous les comptes tenus par le trésorier (comptes budgétaires) ;
- Les comptes de tiers correspondant notamment aux créanciers et débiteurs de la
collectivité ;
- Le bilan comptable qui décrit de façon synthétique l’actif et le passif de la collectivité.

Le compte de gestion est soumis au vote de l’assemblée délibérante qui peut constater ainsi la
stricte concordance des deux documents (compte administratif et compte de gestion).

144
Description du dispositif proposé :

Monsieur le Trésorier Principal Municipal de Chalon-sur-Saône, receveur de la Ville de Chalon-sur-


Saône, a soumis pour approbation les comptes de gestion de l’exercice 2018, arrêtés au 31
décembre 2018, faisant apparaître les résultats suivants :

I – BUDGET PRINCIPAL

II – BUDGET ANNEXE LOCATIONS D’IMMEUBLES

III – BUDGET ANNEXE ILE SAINT-LAURENT

145
DECISION

Cadre juridique :

Conformément aux articles L2121-31 et L1612-12 du Code Général des Collectivités Territoriales,
les arrêtés des comptes annuels de la collectivité sont constitués par le vote du Conseil municipal
des comptes de gestion produits par Monsieur le Trésorier Principal Municipal,

Il est demandé au Conseil municipal :

 De constater pour le budget principal, que le résultat de clôture de l’exercice 2018


figurant au compte de gestion est identique à celui qui a été dégagé au compte
administratif du même exercice, soit un excédent de clôture de 2 288 554,42 € ;

 De constater pour le budget annexe locations d’immeubles, que le résultat de clôture de


l’exercice 2018 figurant au compte de gestion est identique à celui qui a été dégagé au
compte administratif du même exercice, soit un excédent de clôture de 298 244,16 € ;

 De constater pour le budget annexe Ile Saint-Laurent, que le résultat de clôture de


l’exercice 2018 figurant au compte de gestion est identique à celui qui a été dégagé au
compte administratif du même exercice, soit un excédent de clôture de 126 784,07 € ;

 D’approuver le compte de gestion de l’exercice 2018 du budget principal, présenté par


Monsieur le Trésorier Principal Municipal ;

 D’approuver le compte de gestion de l’exercice 2018 du budget annexe locations


d’immeubles, présenté par Monsieur le Trésorier Principal Municipal ;

 D’approuver le compte de gestion de l’exercice 2018 du budget annexe Ile Saint-


Laurent, présenté par Monsieur le Trésorier Principal Municipal.

146
RAPPORT AU
CONSEIL MUNICIPAL DU 11 AVRIL 2019
25 Finances - Compte administratif 2018 du budget principal et des budgets annexes

Rapporteur : Monsieur Maxime RAVENET

DÉLÉGATION AUX RESSOURCES


DIRECTION DES FINANCES

N° de l'ordre du jour : 25
Rapporteur : Monsieur Maxime RAVENET

Finances - Compte administratif 2018 du budget principal et


des budgets annexes

EXPOSE

Rappel du contexte :

Chaque année, le Maire en exercice présente au Conseil municipal, avant le 30 juin, le compte
administratif de la collectivité de l’année précédente.

En vertu de la séparation des pouvoirs entre l’ordonnateur et le comptable, l’ordonnateur prescrit


l’exécution des recettes et des dépenses et le comptable est seul chargé du paiement des dépenses,
de la prise en charge des recettes et du maniement des deniers publics.

Chacun en ce qui le concerne doit établir un bilan financier de sa comptabilité. Celui de


l’ordonnateur est le compte administratif et celui du comptable est le compte de gestion.

Le compte administratif matérialise l’arrêté des comptes de la collectivité à la clôture de l’exercice


budgétaire. Il retrace, pour l’année, toutes les recettes, y compris celles non titrées, et l’ensemble
des dépenses réalisées et engagées non mandatées (restes à réaliser).

Conformément aux engagements pris par le Maire, désormais, le compte admnistratif est présenté
avant le vote du budget de l’année suivante de façon à rendre compte de manière transparente de la
gestion financière de la collectivité avant l’adoption du budget primitif de l’année en cours.

Description du dispositif proposé :

Il est demandé au Conseil municipal d’adopter le Compte administratif 2018 de la Ville de Chalon-
sur-Saône.

147
Les tableaux ci-après relatent l’exécution du budget principal de la Ville et des budgets annexes
locations d’immeubles et Ile Saint-Laurent pour l’exercice 2018 :

I – BUGDET PRINCIPAL

En € Fonctionnement Investissement Total


Dépenses 69 752 245,25 41 563 189,92 111 315 435,17
Déficit N-1 reporté 4 584 529,86 4 584 529,86

Recettes 73 230 090,85 43 858 091,24 117 088 182,09


Excédent N-1 reporté 1 100 337,36 1 100 337,36

Résultat de clôture de l'exercice 4 578 182,96 -2 289 628,54 2 288 554,42

Reste à réaliser (RAR) dépenses 95 321,47 3 714 544,08 3 809 865,55


Reste à réaliser (RAR) recettes 18 400,00 3 324 991,80 3 343 391,80
Solde RAR -76 921,47 -389 552,28 -466 473,75

Résultat global de clôture 4 501 261,49 -2 679 180,82 1 822 080,67

II – BUDGET ANNEXE LOCATIONS D’IMMEUBLES

En € Fonctionnement Investissement Total


Dépenses 174 528,33 85 798,50 260 326,83
Déficit N-1 reporté 90 102,63 90 102,63

Recettes 338 961,37 99 644,64 438 606,01


Excédent N-1 reporté 210 067,61 210 067,61

Résultat de l'exercice 74 330,41 223 913,75 298 244,16

Reste à réaliser (RAR) dépenses 0,00 27 483,45 27 483,45


Reste à réaliser (RAR) recettes 0,00 340 000,00 340 000,00
Solde RAR 0,00 312 516,55 312 516,55

Résultat global de clôture 74 330,41 536 430,30 610 760,71

148
III – BUDGET ANNEXE ILE SAINT-LAURENT

En € Fonctionnement Investissement Total


Dépenses 6 898 933,86 6 898 731,67 13 797 665,53
Déficit N-1 reporté 0,00 0,00 0,00

Recettes 7 043 009,60 6 881 440,00 13 924 449,60


Excédent N-1 reporté 0,00 0,00 0,00

Résultat de l'exercice 144 075,74 -17 291,67 126 784,07

Reste à réaliser (RAR) dépenses 0,00 0,00 0,00


Reste à réaliser (RAR) recettes 0,00 0,00 0,00
Solde RAR 0,00 0,00 0,00

Résultat global de clôture 144 075,74 -17 291,67 126 784,07

149
Par ailleurs, les éléments de synthèse du Budget principal relatifs au Compte administratif 2018
sont présentés ci-après en K€ :

SECTION D'INVESTISSEMENT en K€

DEPENSES Voté 2018 CA 2018 RECETTES Voté 2018 CA 2018

Equipement de la Ville 14 060 12 028 Dotations et fonds propres 2 247 2 424


Remboursement capital de la dette 6 156 6 041 Subventions 3 004 3 213
Cessions au Budget Annexe Ile St Laurent 6 747 6 747 Emprunts 8 663 8 160
Dette île St Laurent 200 200 Cession 1 000 -
Autres dépenses 159 173 Cessions au Budget Annexe Ile St Laurent 6 747 -
Régularisations comptables 14 320 14 193 Autres recettes 1 107 1 152
Régularisations comptables 14 320 14 193

Sous total dépenses réelles 41 642 39 382 Sous total recettes réelles 37 088 29 142

Dépenses d'investissement reportées 3 548 3 715 Recettes d'investissement reportées 3 585 3 325
Résultat d'investissement reporté 4 585 4 585 Affectation 1068 4 907 4 907
Résultat d'investissement reporté -

Virement section de fonctionnement 3 771

Reprises subventions amorties 439 439 Amortissement des immobilisations 2 643 2 634
Travaux en régies 1 700 1 417 Amortissement autres 8 8
Bail emphythéotique 87 87 Autres 237 180
Autres 238 238 Ecritures de cession - 6 988

Sous total dépenses d'ordre 2 464 2 181 Sous total recettes d'ordre 6 659 9 810

TOTAL DEPNESES INVESTISSEMENT 52 239 49 863 TOTAL RECETTES INVESTISSEMENT 52 239 47 184

SECTION DE FONCTIONNEMENT EN K€

DEPENSES Voté 2018 CA 2018 RECETTES Voté 2018 CA 2018

Personnel 40 600 39 962 Produits des services 2 063 2 171

Frais financiers 1 700 1 646 Mutualisation du personnel (flux compensés) 1 360 1 360
Charges à caractère général 12 262 11 649 Impôts et taxes 45 386 45 388
Autres charges de gestion ( subvent.) 5 781 5 715 Dotations et subventions 13 177 13 328
Charges exceptionnelles 207 120 Autres produits de gestion courante 1 343 1 400
Subvention au CCAS 850 850 Atténuation de charge 786 433
Atténuations de produits 307 204 Produits financiers 45 45
Autres charges 30 30 Produits exceptionnels 731 7 127
Reprise provision 31
Sous total dépenses réelles 61 737 60 176 Sous total recettes réelles 64 891 71 283

Dépenses de fonctionnement reportées 61 95 Résultat de fonctionnement reporté 1 100 1 100


Recettes de fonctionnement reportées 2 18

Virement section d'investissement 3 771

Dotations aux amortissements 2 650 2 641 Travaux en régie 1 700 1 417


Ecritures de cession - 6 935 Bail emphythéotique 87 87
Reprises subventions amorties 439 439
Ecritures de cession - 4
Sous total dépenses d'ordre 6 421 9 576 Sous total recettes d'ordre 2 226 1 947

TOTAL DEPNESES FCT 68 219 69 847 TOTAL RECETTES FCT 68 219 74 348

150
Le tableau ci-après présente les évolutions des grands agrégats financiers de 2013 à 2018 du budget
principal en € :

En € 2013 2014 2015 2016 2017 2018


RRF hors produits de cession 68 129 400 67 773 447 66 906 447 63 468 995 63 497 508 64 352 105
+ Travaux en régie 722 1 333 538 1 454 211 1 302 304 1 402 256 1 668 026 1 417 433
+ Dotations s/provisions 68 DR 840 353 19 423 30 027
DRF 61 558 418 62 818 716 60 695 283 59 817 936 59 975 210 60 176 407
- Reprises s/ provisions 78 RR 9 082 7 255 849 814 9 461 0 30 754
- Indemnités sinistres et contentieux 782 163 1 350 813 147 066 38 787 40 496 93 039
CAF Brute 7 113 274 5 891 226 6 516 588 5 005 067 5 169 251 5 499 365

Remb. en capital 164 (hors 16449) 7 549 653 7 756 032 8 088 244 8 570 982 7 022 707 6 041 416
Remb. en capital 16878 Hôpital 1 000 000 400 000 200 000 200 000 200 000 200 000
Remb. en capital 16878 BEA 0 86 667 86 667 86 667 86 667 86 667
Remboursement en capital 8 549 653 8 242 699 8 374 911 8 857 649 7 309 374 6 328 083
CAF Nette - 1 436 379 - 2 351 473 - 1 858 323 - 3 852 582 - 2 140 123 - 828 718

Total comptes 164 au 31/12/N 72 352 367 70 596 336 71 708 092 66 309 110 71 086 403 73 204 987
Compte 16878 Hôpital 2 000 000 1 600 000 1 400 000 1 200 000 1 000 000 800 000
Compte 16878 BEA 2 513 333 2 426 666 2 339 999 2 253 332 2 166 665 2 079 998
De tte au 31/12/N (M obilisé e ) 76 865 700 74 623 002 75 448 091 69 762 442 74 253 068 76 084 985
Emprunt contracté non mobilisé (Report) 1 000 000 2 000 000 0 3 628 000 1 500 000 2 000 000
De tte au 31/12/N (yc re ports ) 77 865 700 76 623 002 75 448 091 73 390 442 75 753 068 78 084 985

Capacité de dés e nde ttem e nt (En-


10,8 12,7 11,6 13,9 14,4 13,8
cours / CAF brute )

Dette V ille / Sem V al de B - Prés St


4 488 378 2 702 300 2 412 000 1 872 000 1 872 000 1 872 000
Je an

Total de tte au 31/12/N (yc reports +


82 354 078 79 325 302 77 860 091 75 262 442 77 625 068 79 956 985
Dette Sem V al de B)

Ainsi au Compte administratif 2018, ces indicateurs pour le budget principal s’inscrivent dans les
orientations budgétaires et ressortent aux niveaux suivants :
- Capacité d’Autofinancement Brut : 5.5 M€
- Capacité d’Autofinancement Nette : -0.8 M€
- Dette mobilisée du budget principal : 76.1 M€
- Durée de désendettement : 13.8 années
- Dette total du bduget principal : 79.95 M€.

151
DECISION

Cadre juridique :

Conformément aux articles L2121-31 et L1612-12 du Code Général des Collectivités Territoriales,
l’arrêté des comptes annuels de la collectivité est constitué par le vote du Conseil municipal sur le
compte administratif présenté par le Maire avant le 30 juin de l’année suivant l’exercice, après
production du compte de gestion par le comptable.

Conformément à l’article L2121-14 du Code Général des Collectivités Territoriales, le Maire se


retire au moment du vote du compte administratif après sa discussion.

Il est demandé au Conseil municipal :

 D’approuver le compte administratif de l’exercice 2018 du budget principal comme


indiqué ci-dessus ;

 D’approuver le compte administratif de l’exercice 2018 du budget annexe locations


d’immeubles comme indiqué ci-dessus ;

 D’approuver le compte administratif de l’exercice 2018 du budget annexe Ile Saint-


Laurent comme indiqué ci-dessus.

152
RAPPORT AU
CONSEIL MUNICIPAL DU 11 AVRIL 2019
26 Finances - Affectation des résultats 2018 du budget principal et des budgets annexes

Rapporteur : Monsieur Maxime RAVENET

DÉLÉGATION AUX RESSOURCES


DIRECTION DES FINANCES

N° de l'ordre du jour : 26
Rapporteur : Monsieur Maxime RAVENET

Finances - Affectation des résultats 2018 du budget principal


et des budgets annexes

EXPOSE

Rappel du contexte :

Le résultat excédentaire de la section de fonctionnement dégagé au titre de l’exercice clos, cumulé


avec le résultat antérieur reporté, est affecté en totalité dès la plus proche décision budgétaire
suivant le vote du compte administratif et, en tout état de cause, avant la clôture de l’exercice
suivant.
La délibération d’affectation prise par l’assemblée délibérante est produite à l’appui de la décision
budgétaire de reprise de ce résultat. Lorsque le compte administratif ne fait pas ressortir de besoin
de financement en section d’investissement, le résultat de la section de fonctionnement constaté au
compte administratif est repris à cette section sauf si le Conseil en décide autrement.

Le résultat déficitaire de la section de fonctionnement, le besoin de financement ou l’excédent de la


section d’investissement sont repris en totalité dès la plus proche décision budgétaire suivant le vote
du compte administratif et, en tout état de cause, avant la fin de l’exercice.

Description du dispositif proposé :

Après constatation du résultat de fonctionnement au compte administratif, le Conseil municipal doit


affecter celui-ci en priorité :

- A l’apurement d’un éventuel déficit de fonctionnement antérieur,


- A la couverture du besoin de financement dégagé par la section d’investissement,
- Pour le solde et selon la décision du Conseil Municipal, en excédent de fonctionnement
reporté ou en une dotation complémentaire en réserves.

153
Par ailleurs, dans le but de respecter le montant de l’autofinancement prévu au budget de l’exercice
2018, le Conseil municipal a la possibilité d’affecter en réserves au compte 1068, un montant
supérieur à celui du besoin de financement de la section d’investissement, afin d’atteindre a minima
le montant de l’autofinancement prévu au budget de l’exercice 2018.

Quant au solde d’exécution de l’investissement, il fait l’objet d’un simple report quel qu’en soit le
sens (excédentaire ou déficitaire).

I – BUDGET PRINCIPAL

Le Conseil Municipal du 11 avril 2019 a approuvé le compte administratif de l’exercice 2018, qui
présentait :

- Un excédent de fonctionnement de : 4 578 182.96 €


- Un besoin de financement des reports de fonctionnement de : 76 921.47 €
Soit un excédent de fonctionnement après reports de 4 501 261.49 €

- Un déficit d’investissement de : 2 289 628.54 €


- Un beoin de financement des reports d’investissement de : 389 552.28 €
Soit un déficit de financement de la section d’investissement après reports de 2 679 180.82 €

Le montant de l’autofinancement prévu au budget de l’exercice 2018 s’est élevé à 3 771 248 €. Il
est proposé d’affecter en réserves 3 771 248 €, soit 1 092 067.18 € de plus que l’affectation
obligatoire correspondant au déficit de financement de la section d’investissement.

Il est proposé d’affecter les résultats 2018 selon les modalités suivantes :
806 934.96 € en report à nouveau en section de fonctionnement (recettes) ;
2 289 628.54 € en report à nouveau en section d’investissement (dépenses) ;
3 771 248.00 € en affectation du résultat de fonctionnement au compte 1068.

II – BUDGET ANNEXE LOCATIONS D’IMMEUBLES

Le Conseil Municipal du 11 avril 2019 a approuvé le compte administratif de l’exercice 2018 du


budget annexe Locations d’Immeubles, qui présentait :

- Un excédent de fonctionnement de : 74 330.41 €


- Pas de besoin de financement des reports de fonctionnement :
Soit un excédent de fonctionnement après reports de 74 330.41 €

- Un excédent d’investissement de : 223 913.75 €


- Un excédent de financement des reports d’investissement de : 312 516.55 €
Soit un excédent de financement de la section d’investissement après reports 536 430.30€

154
Il est proposé d’affecter les résultats 2018 selon les modalités suivantes :
74 330.41 € en report à nouveau en section de fonctionnement (recettes)
223 913.75 € en report à nouveau en section d’investissement (recettes)

III – BUDGET ANNEXE ILE SAINT-LAURENT

Le Conseil Municipal du 11 avril 2019 a approuvé le compte administratif de l’exercice 2018 du


budget annexe Ile Saint-Laurent, qui présentait :

- Un excédent de fonctionnement de : 144 075.74 €


- Pas de besoin de financement des reports de fonctionnement :
Soit un excédent de fonctionnement après reports de 144 075.74 €

- Un déficit d’investissement de : 17 291.67 €


- Pas de besoin de financement des reports d’investissement
Soit un déficit de financement de la section d’investissement après reports de 17 291.67€

Le budget annexe Ile Saint-Laurent étant un budget annexe comportant une comptabilité de stock de
terrains, tout résultat excédentaire de la section de fonctionnement doit faire l’objet d’un report
destiné à financer les opérations de l’exercice suivant. Il n’y a pas lieu d’effectuer de virements des
excédents de la section de fonctionnement vers la section d’investissement (compte 1068).

Il est proposé d’affecter les résultats 2018 selon les modalités suivantes :
144 075.41 € en report à nouveau en section de fonctionnement (recettes) ;
17 291.47 € en report à nouveau en section d’investissement (dépenses).

DECISION

Cadre juridique :

Conformément aux articles L2311-5 et R2311-11 et suivants du Code Général des Collectivités
Territoriales, les résultats sont affectés par l’assemblée délibérante après constatation des résultats
définitifs lors du vote du compte administratif,

Vu les instructions comptables M14 et M4,


Vu le vote des comptes administratifs 2018,
Vu le vote des comptes de gestion 2018,

Il est demandé au Conseil municipal :

 D’affecter le résultat de l’exercice 2018 du budget principal comme indiqué ci-dessus


 D’affecter le résultat de l’exercice 2018 du budget annexe locations d’immeubles comme
indiqué ci-dessus
 D’affecter le résultat de l’exercice 2018 du budget annexe Ile Saint Laurent comme
indiqué ci-dessus.

155
RAPPORT AU
CONSEIL MUNICIPAL DU 11 AVRIL 2019
27 Finances - Taxe d'Habitation, Taxe Foncière Bâtie, Taxe Foncière Non Bâtie - Fixation des taux pour 2019

Rapporteur : Monsieur Maxime RAVENET

DÉLÉGATION AUX RESSOURCES


DIRECTION DES FINANCES

N° de l'ordre du jour : 27
Rapporteur : Monsieur Maxime RAVENET

Finances - Taxe d'Habitation, Taxe Foncière Bâtie, Taxe


Foncière Non Bâtie - Fixation des taux pour 2019

EXPOSE

Rappel du contexte :

Conformément à l’article 1639 A du Code Général des Impôts, la Ville de Chalon-sur-Saône doit
voter chaque année les taux d’imposition relatifs aux impôts locaux, notamment ceux dits « impôts
ménages », soit :
- Taxe d’habitation (TH),
- Taxe sur le foncier bâti (TFB),
- Taxe sur le foncier non bâti (TFNB).

Description du dispositif proposé :

Pour mémoire, il convient de rappeler que la Ville de Chalon-sur-Saône a baissé son taux de taxe
d’habitation de 5% en 2016 et de 1% en 2017. Parallèlement, le taux moyen des villes de la même
strate a augmenté, ce qui permet à la Ville d’afficher dorénavant un taux de taxe d’habitation
inférieur au taux moyen des villes de la même strate.
Par ailleurs, le taux de foncier bâti est resté stable à Chalon-sur-Saône, alors que le taux moyen des
villes de la strate a également augmenté.
Ainsi le taux de foncier bâti reste supérieur à Chalon par rapport aux villes de la même strate, mais
l’écart se réduit de 34%.

Comparatif avec Taux


2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018
moyens strate
TH Strate 18,58% 17,97% 18,03% 17,95% 17,98% 18,00% 18,15% 18,41% 19,99% 20,14% 20,21%
TH Chalon 17,98% 19,24% 19,62% 19,72% 20,11% 20,11% 20,11% 20,11% 19,11% 18,92% 18,92%
Ecart TH Chalon / strate -3,23% 7,07% 8,82% 9,86% 11,85% 11,72% 10,80% 9,23% -4,40% -6,06% -6,38%
TFB Strate 23,90% 23,62% 23,95% 23,61% 23,66% 23,37% 23,18% 23,42% 23,19% 24,50% 24,56%
TFB Chalon 24,37% 26,08% 26,60% 26,73% 27,26% 27,26% 27,26% 27,26% 27,26% 27,26% 27,26%
Ecart TFB Chalon / strate 1,97% 10,41% 11,06% 13,21% 15,22% 16,65% 17,60% 16,40% 17,55% 11,27% 10,99%

156
Ainsi, il est proposé de maintenir les taux de fiscalité de 2018, soit :

- Maintenir le taux de la taxe d’habitation de 2018 à 18.92%,


- Maintenir le taux de la taxe sur le foncier bâti de 2018 à 27.26%,
- Maintenir le taux de la taxe sur le foncier non bâti de 2018 à 71.99%.

DECISION

Cadre juridique :

Vu les articles 1639 A, 1639 B sexiès et 1639 B septiès du Code Général des Impôts,

Il est demandé au Conseil municipal :

 De fixer le taux de Taxe d’habitation pour 2019 à 18.92% ;

 De fixer le taux de Taxe sur le foncier bâti pour 2019 à 27.26% ;

 De fixer le taux de Taxe sur le foncier non bâti pour 2019 à 71.99%.

157
RAPPORT AU
CONSEIL MUNICIPAL DU 11 AVRIL 2019
28 Finances - Budget Primitif 2019 du budget principal et des budgets annexes de la Ville de Chalon-sur-Saône

Rapporteur : Monsieur Maxime RAVENET

DÉLÉGATION AUX RESSOURCES


DIRECTION DES FINANCES

N° de l'ordre du jour : 28
Rapporteur : Monsieur Maxime RAVENET

Finances - Budget Primitif 2019 du budget principal et des


budgets annexes de la Ville de Chalon-sur-Saône

Budget Primitif 2019


Voir document annexé

158
Ville de Chalon-sur-Saône

Budget Primitif
2019

Conseil municipal du 11 avril 2019

159
2

Les grands équilibres


du Budget 2019
SECTION D'INVESTISSEMENT en K€

DEPENSES Voté 2018 CA 2018 BP 2019 RECETTES Voté 2018 CA 2018 BP 2019

Equipement de la Ville 14 060 12 028 14 516 Dotations et fonds propres 2 247 2 424 2 200
Remboursement capital de la dette 6 156 6 041 5 685 Subventions 3 004 3 213 3 297
Cessions au Budget Annexe Ile St Laurent 6 747 6 747 - Emprunts 8 663 8 160 8 300
Dette île St Laurent 200 200 200 Cession 1 000 - 915
Autres dépenses 159 173 195 Cessions au Budget Annexe Ile St Laurent 6 747 - -
Régularisations comptables 14 320 14 193 - Autres recettes 1 107 1 152 309
Régularisations comptables 14 320 14 193 -

Sous total dépenses réelles 41 642 39 382 20 596 Sous total recettes réelles 37 088 29 142 15 021

Dépenses d'investissement reportées 3 548 3 715 3 715 Recettes d'investissement reportées 3 585 3 325 3 325
Résultat d'investissement reporté 4 585 4 585 2 290 Affectation 1068 4 907 4 907 3 771
Résultat d'investissement reporté -

Virement section de fonctionnement 3 771 3 865

Reprises subventions amorties 439 439 344 Amortissement des immobilisations 2 643 2 634 2 640
Travaux en régies 1 700 1 417 1 600 Amortissement autres 8 8 10
Bail emphythéotique 87 87 87 Autres 237 180 90
Autres 238 238 90 Ecritures de cession - 6 988 -

Sous total dépenses d'ordre 2 464 2 181 2 121 Sous total recettes d'ordre 6 659 9 810 6 605

TOTAL DEPNESES INVESTISSEMENT 52 239 49 863 28 722 TOTAL RECETTES INVESTISSEMENT 52 239 47 184 28 722

SECTION DE FONCTIONNEMENT EN K€

DEPENSES Voté 2018 CA 2018 BP 2019 RECETTES Voté 2018 CA 2018 BP 2019

Personnel 40 600 39 962 40 000 Produits des services 2 063 2 171 3 241

Frais financiers 1 700 1 646 1 700 Mutualisation du personnel (flux compensés) 1 360 1 360 1 360
Charges à caractère général 12 262 11 649 12 210 Impôts et taxes 45 386 45 388 44 763
Autres charges de gestion ( subvent.) 5 781 5 715 5 719 Dotations et subventions 13 177 13 328 13 213
Charges exceptionnelles 207 120 179 Autres produits de gestion courante 1 343 1 400 1 271
Subvention au CCAS 850 850 1 060 Atténuation de charge 786 433 337
Atténuations de produits 307 204 205 Produits financiers 45 45 46
Autres charges 30 30 - Produits exceptionnels 731 7 127 597
Reprise provision 31
Sous total dépenses réelles 61 737 60 176 61 073 Sous total recettes réelles 64 891 71 283 64 828

Dépenses de fonctionnement reportées 61 95 95 Résultat de fonctionnement reporté 1 100 1 100 806


Recettes de fonctionnement reportées 2 18 18

Virement section d'investissement 3 771 3 865

Dotations aux amortissements 2 650 2 641 2 650 Travaux en régie 1 700 1 417 1 600
Ecritures de cession - 6 935 - Bail emphythéotique 87 87 87
Reprises subventions amorties 439 439 344
Ecritures de cession - 4 -
Sous total dépenses d'ordre 6 421 9 576 6 515 Sous total recettes d'ordre 2 226 1 947 2 031

TOTAL DEPNESES FCT 68 219 69 847 67 683 TOTAL RECETTES FCT 68 219 74 348 67 683

160
3

Le projet de budget primitif 2019 s’inscrit pleinement dans les orientations


budgétaires adoptées par le Conseil municipal lors de sa séance du 11 mars
2019.

Ainsi, le budget 2019 prévoit :

- La poursuite de la mise en œuvre de l’ensemble des projets et actions


prévus dans le plan de transformation urbaine de Chalon détaillé autour
des sept thématiques prioritaires ;

- Un niveau d’investissement de 14.5 M€ représentant une dépense


d’équipement nette de 11.2 M€ (subventions déduites) ;

- Des taux de fiscalité stables pour les ménages. Après deux années
successives de baisse du taux de taxe d’habitation sur le mandat (en 2016
et en 2017), désormais :

 le taux de taxe d’habitation se situe nettement en dessous du taux


moyen des villes de la même strate : - 6.38%,

 la stabilité du taux de foncier bâti permet de réduire de 34%


l’écart entre le taux de la Commune et le taux moyen des villes
de la même strate depuis le début du mandat.

- Un niveau d’autofinancement brut prévisionnel de 5.3 M€ conformément


à la trajectoire financière définie dans le plan de redressement des finances de
la Commune. Son niveau est sensiblement équivalent à celui constaté au
compte administratif 2018;

- Un niveau d’autofinancement net de -0.6 M€ en nette amélioration


depuis 2018 grâce :

 à la consolidation de l’autofinancement brut,


 au réaménagement de la dette réalisé avec certains partenaires
financiers au cours du mandat.

- Un endettement maîtrisé et compatible avec les équipements


structurants du plan de transformation urbaine de la Ville : à fin 2018,
l’endettement global du budget général (y compris dette SEM Val de
Bourgogne) s’élève à 79.9 M€ et reste inférieur à celui de début 2014 qui
était de 82.3 M€.
La dette globale à fin 2019 s’élèvera au maximum à 81.6 M€ et demeurera,
en tout état de cause, inférieure à la dette globale de début de mandat.

- Le maintien des efforts de gestion nécessaires à la poursuite du


confortement des finances de la Commune.

161
4

Le rappel des grands équilibres financiers de la Commune :

Pour mémoire, la trajectoire financière de la Ville, à horizon 2020, prévoit les


objectifs de ratios de structure suivants :

- Capacité d’Autofinancement Brut (CAF) minimale 5 M€,


- Endettement au plus équivalent à celui du début du mandat.

Les ratios de structures du compte administratif 2018 affichent des niveaux


conformes au plan de redressement des finances de la Commune qui,
rappelons-le, a permis :

- d’absorber 6 M€ de mesures imposées par le Gouvernement depuis le


début du mandat ;
- de faire face aux lourds engagements hérités de la précédente
municipalité ;
- d’engager le plan de transformation urbaine de la Ville ;
- de baisser les impôts de tous les ménages chalonnais avec la réduction du
taux de taxe d’habitation en-dessous du taux moyen de la strate après des
hausses successives importantes de la pression fiscale en direction des
ménages au cours du précédent mandat ;
- de préserver le périmètre d’intervention du service public chalonnais ;
- de développer de nouvelles actions identifiées comme prioritaires.

Le projet de budget primitif 2019 s’inscrit dans le droit fil du compte


administratif 2018 et prévoit les ratios de structure aux niveaux suivants :

- Capacité d’Autofinancement Brut (CAF) : 5.3 M€,


- CAF Nette : - 0.6 M€,
- Dette globale de 81.6 M€ à fin 2019 contre 82,3 M€ début 2014.

En outre, les dépenses réelles de fonctionnement du budget principal restent


globalement stables au budget primitif 2019 s’élèvant à 61.1 M€, contre
61.2 M€ au budget primitif 2018, soit -0.1 M€.

Le besoin de financement du budget principal pour l’année 2019 s’élèvera à


2.3 M€.

Si l’on intègre l’apurement de la dette auprès de la Sem Val de Bourgogne pour


le Programme de renouvellement urbain prévu en 2019, soit 624 000 €, le
besoin de financement s’élèvera à 1.6 M€

*****

162
5

Le tableau ci-après présente les évolutions des grands agrégats financiers depuis 2013 :
En € 2013 2014 2015 2016 2017 2018 BP 2018 BP 2019
RRF hors produits de cession 68 129 400 67 773 447 66 906 447 63 468 995 63 497 508 64 352 105 64 486 042 64 827 906
+ Travaux en régie 722 1 333 538 1 454 211 1 302 304 1 402 256 1 668 026 1 417 433 1 700 000 1 600 000
+ Dotations s/provisions 68 DR 840 353 19 423 30 027 30 028 0
DRF 61 558 418 62 818 716 60 695 283 59 817 936 59 975 210 60 176 407 61 206 914 61 073 586
- Reprises s/ provisions 78 RR 9 082 7 255 849 814 9 461 0 30 754 0 0
- Indemnités sinistres et contentieux 782 163 1 350 813 147 066 38 787 40 496 93 039 0 0
CAF Brute 7 113 274 5 891 226 6 516 588 5 005 067 5 169 251 5 499 365 5 009 156 5 354 320

Remb. en capital 164 (hors 16449) 7 549 653 7 756 032 8 088 244 8 570 982 7 022 707 6 041 416 6 150 000 5 685 000
Remb. en capital 16878 Hôpital 1 000 000 400 000 200 000 200 000 200 000 200 000 200 000 200 000
Remb. en capital 16878 BEA 0 86 667 86 667 86 667 86 667 86 667 86 667 86 667
Remboursement en capital 8 549 653 8 242 699 8 374 911 8 857 649 7 309 374 6 328 083 6 436 667 5 971 667
CAF Nette - 1 436 379 - 2 351 473 - 1 858 323 - 3 852 582 - 2 140 123 - 828 718 - 1 427 511 - 617 347

Total comptes 164 au 31/12/N 72 352 367 70 596 336 71 708 092 66 309 110 71 086 403 73 204 987 73 599 403 75 819 987
Compte 16878 Hôpital 2 000 000 1 600 000 1 400 000 1 200 000 1 000 000 800 000 800 000 600 000
Compte 16878 BEA 2 513 333 2 426 666 2 339 999 2 253 332 2 166 665 2 079 998 2 079 998 1 993 331
Dette au 31/12/N (Mobilisée) 76 865 700 74 623 002 75 448 091 69 762 442 74 253 068 76 084 985 76 479 401 78 413 318
Emprunt contracté non mobilisé (Report) 1 000 000 2 000 000 0 3 628 000 1 500 000 2 000 000 1 500 000 2 000 000
Dette au 31/12/N (yc reports) 77 865 700 76 623 002 75 448 091 73 390 442 75 753 068 78 084 985 77 979 401 80 413 318

Capacité de désendettem ent (En-


10,8 12,7 11,6 13,9 14,4 13,8 15,3 14,6
cours / CAF brute)

Dette Ville / Sem Val de B - Prés St


4 488 378 2 702 300 2 412 000 1 872 000 1 872 000 1 872 000 1 872 000 1 248 000
Jean

Total dette au 31/12/N (yc reports +


82 354 078 79 325 302 77 860 091 75 262 442 77 625 068 79 956 985 79 851 401 81 661 318
Dette Sem Val de B)

163
6

Les Recettes
du Budget Primitif pour 2019

Les relations financières avec l’Etat


En 2018, les relations financières des collectivités locales avec l’Etat ont fait
l’objet d’une nouvelle donne prévue par la loi de programmation des finances
publiques. Ces dispositions législatives ont fait obligation à 322 collectivités
de contractualiser avec l’Etat sur une durée de trois ans (2018-2020) et
prévoient la poursuite de la contribution des collectivités territoriales à l’effort
de réduction du déficit public et de maîtrise de la dépense publique.

Dans ce cadre, le montant global de DGF octroyé aux collectivités en 2018 a


été stabilisé et le dispositif est reconduit en 2019. Néanmoins, le montant des
concours financiers de l’Etat a pu évoluer à la hausse ou à la baisse selon les
collectivités.

Comme évoqué dans le rapport d’orientations budgétaires, la contribution de la


Ville de Chalon-sur-Saône au redressement des finances du pays a été
importante sur la période 2014-2017. En effet, cela s’est traduit par une
réduction totale des dotations de l’Etat d’un niveau de 4 M€.

Globalement, au budget primitif 2019 les dotations et concours financiers


de l’Etat sont attendus à près de 12.2 M€ et représentent 19% des recettes
réelles de fonctionnement de la Ville.

Le niveau des dotations pour 2019 a été connu le 4 avril dernier.

Le détail de l’évolution des concours financiers de l’Etat est le suivant :

En € 2013 2014 2015 2016 2017 2018 BP 2019

DGF, dotation forfaitaire 11 259 498 10 692 227 9 310 757 7 902 460 7 130 232 7 080 175 6 983 785

Dotation de solidarité urbaine et de


1 737 388 1 759 974 1 775 814 1 793 572 2 100 216 2 293 315 2 458 160
cohésion sociale

Dotation nationale de péréquation 204 024 244 829 293 795 347 926 341 289 409 547 368 592

DGD 144 759 144 759 144 759 144 759 144 759 144 759 144 000

Compensations fiscales 2 471 730 2 344 547 2 258 402 1 978 660 2 088 235 2 104 103 2 208 476

TOTAL 15 817 399 15 186 336 13 783 527 12 167 377 11 804 731 12 031 899 12 163 013

164
7

Les dotations perçues au titre du FCTVA en investissement ces dernières


années s’établissent comme suit :

En € 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018 BP 2019

FCTVA 1 395 764 1 151 311 1 592 305 874 232 1 673 735 1 091 818 2 086 913 1 800 000

Par ailleurs, 20 000 € sont prévus en FCTVA en recettes de fonctionnement au titre de


l’entretien dans les bâtiments.

La fiscalité

Le produit des impôts directs

La Ville de Chalon-sur-Saône perçoit les trois taxes « ménages » que sont


la taxe d’habitation, la taxe sur le foncier bâti et la taxe sur le foncier non bâti.

Au budget primitif 2019, le produit des impôts directs est attendu à hauteur
de 32.1 M€ et représente 49.5% des recettes réelles de fonctionnement.
En € 2013 2014 2015 2016 2017 2018 BP 2019
Taxe d'habitation 13 162 635 13 171 438 13 736 072 12 661 440 12 450 187 12 400 740 12 620 775

Taxe sur le foncier bâti 17 720 148 17 915 867 18 149 303 18 231 922 18 917 116 19 134 423 19 432 018

Taxe sur le foncier non bâti 46 968 46 946 45 082 40 395 40 287 40 833 45 354

TOTAL 30 929 751 31 134 251 31 930 457 30 933 757 31 407 590 31 575 996 32 098 147

Pour mémoire, il convient de rappeler que la Ville de Chalon-sur-Saône a baissé


son taux de taxe d’habitation de 5% en 2016 et de 1% en 2017.

Parallèlement, le taux moyen des villes de la même strate a progressé. Désormais,


le taux de taxe d’habitation de Chalon-sur-Saône est nettement inférieur au taux
moyen des villes de la même strate.

Par ailleurs, le taux de foncier bâti est resté stable à Chalon-sur-Saône, alors que
le taux moyen des villes de la strate a également augmenté.

Ainsi, l’écart du taux de foncier bâti de Chalon s’est réduit de 34% par rapport
aux villes de la même strate depuis le début du mandat.
Comparatif avec Taux
2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018
moyens strate
TH Strate 18,58% 17,97% 18,03% 17,95% 17,98% 18,00% 18,15% 18,41% 19,99% 20,14% 20,21%
TH Chalon 17,98% 19,24% 19,62% 19,72% 20,11% 20,11% 20,11% 20,11% 19,11% 18,92% 18,92%
Ecart TH Chalon / strate -3,23% 7,07% 8,82% 9,86% 11,85% 11,72% 10,80% 9,23% -4,40% -6,06% -6,38%
TFB Strate 23,90% 23,62% 23,95% 23,61% 23,66% 23,37% 23,18% 23,42% 23,19% 24,50% 24,56%
TFB Chalon 24,37% 26,08% 26,60% 26,73% 27,26% 27,26% 27,26% 27,26% 27,26% 27,26% 27,26%
Ecart TFB Chalon / strate 1,97% 10,41% 11,06% 13,21% 15,22% 16,65% 17,60% 16,40% 17,55% 11,27% 10,99%

165
8

Les autres impôts et taxes

En complément de la fiscalité directe locale, la Ville de Chalon-sur-Saône


perçoit d’autres impôts et taxes, dont le produit attendu sur 2019 se répartit
comme suit :

En € 2013 2014 2015 2016 2017 2018 BP 2019

FPIC 0 358 375 478 441 599 515 494 182 562 561 622 000

Taxe sur l'électricité 896 598 814 614 796 857 841 236 742 492 863 938 860 000

Taxe sur la publicité 263 546 381 209 394 855 356 318 359 789 554 772 560 000

Taxe additionnelle aux droits de


1 226 177 1 032 197 906 324 930 318 1 263 632 1 259 065 1 260 000
mutation

Les Dotations communautaires

L’attribution de compensation de la taxe professionnelle

L’attribution de compensation notifiée par le Grand Chalon, pour 2019


(identique à 2018) est minorée des cotisations versées par la Ville aux
syndicats de rivières, dans le cadre du transfert de la compétence GEMAPI, à
hauteur de 6 701 €.

L’attribution de 2019 est prévue à hauteur de 8 720 549 € et elle représente


13.4 % des recettes réelles de fonctionnement.

La Dotation de solidarité communautaire et le Fonds de Relance de


l’investissement public local

Cette dotation facultative résulte de la prise en compte de plusieurs


critères.

La Dotation de solidarité communautaire est prévue au budget primitif 2019


à hauteur de 318 000 €.

Le Fonds de relance (en investissement) a été notifié à hauteur de 344 099 €


en 2019 (comme depuis 2015).

166
9

La tarification des services

Le projet de budget primitif intègre la baisse des tarifs adoptée par le Conseil
municipal lors de la séance du 23 janvier 2019.

Rappelons que cette mesure en faveur du pouvoir d’achat des Chalonnais


s’est traduite par une baisse de 10% des tarifs municipaux dans les
secteurs suivants : Jeunesse, Vie scolaire, Restauration scolaire, Vie des
quartiers, Bibliothèque, Cimetières et Vie associative.

Cette mesure s’est également traduite par une nette baisse des tarifs
horaires du stationnement des parcs en ouvrage (Hôtel de Ville, Banque et
Motte).

Ces nouvelles mesures en faveur du pouvoir d’achat des Chalonnais


s’inscrivent dans le cadre d’une démarche initiée depuis le début du mandat
s’étant concrétisée par :

- la baisse des tarifs du Chauffage Urbain en 2015 à la suite de la


renégociation du contrat de délégation de service public. Cette
renégociation a permis d’établir une tarification plus juste et moins onéreuse,
pour corriger les difficultés rencontrées par les usagers de ce service, à la suite
de l’avenant 18. Elle a également permis d’aboutir à une baisse moyenne de
11% du coût de la chaleur.

- l’instauration de tarifs attractifs dans le cadre de la mise en place des


nouveaux services ou bien l’adaptation des services existants, notamment à
l’occasion des différentes réformes relatives aux rythmes scolaires.

L’attention portée au pouvoir d’achat des Chalonnais s’est également


traduite par la baisse de 6% du taux de taxe d’habitation et la stabilité du
taux de la taxe sur le foncier.

167
10

Les principales
dépenses
du projet de
budget 2019

168
11

Les priorités de la Ville de Chalon-sur-Saône

Conformément aux orientations budgétaires approuvées par le Conseil


municipal le 11 mars 2019, le budget primitif 2019 prévoit les moyens
nécessaires à la mise en oeuvre des priorités du programme de
transformation urbaine de la Ville défini en 2016.

Après les nombreuses réalisations intervenues ces deux dernières années, 2019
verra l’aboutissement et le lancement de nouveaux projets et actions
structurants pour le territoire chalonnais.

L’ensemble de ce programme d’équipements et d’actions a vocation à


rendre de nouveau attractif notre territoire, et plus largement notre
bassin de vie.

Ces orientations sont complémentaires et convergentes avec les politiques


publiques développées par l’Agglomération dans chacune des compétences
communautaires.

 le renforcement de la solidarité :

La contribution de la Commune au fonctionnement du Centre


communal d’action sociale (CCAS) est prévue en 2019 à hauteur de
1 060 000 € en très nette évolution par rapport à 2018, soit +
210 000 €.

Cette progression de la subvention de la Ville permettra au CCAS de


poursuivre le déploiement des actions engagées pour soutenir les
publics fragiles pris en charge dans le cadre de ses compétences.

Ainsi, les actions de la Maison des seniors dont la fréquentation


poursuit sa progression seront consolidées afin de favoriser les liens
intergénérationnels et rompre l’isolement des aînés chalonnais.

Par ailleurs, l’ensemble des actions portées par le CCAS seront


confortées afin d’accompagner l’ensemble des publics fréquentant les
différentes structures de l’établissement (résidences autonomie, services
sociaux …).

Après l’extension de la Maison des associations, finalisée en 2017, la


Commune renforcera son soutien aux actions du riche tissu associatif
chalonnais. Cette année, en complément du Fipasc dont l’enveloppe
s’élève à 50 000 € et dédié aux associations sportives chalonnaises, la
Ville de Chalon crée un fonds de soutien aux projets de l’ensemble des

169
12

associations chalonnaises ne relevant pas du Fipasc dénommé « Coup


de pouce ».
Ce dispositif doté d’une enveloppe de 90 000 € annuel a vocation à
accompagner financièrement les projets des associations chalonnaises
sur le territoire communal. Ce fonds permettra à la Commune de
participer jusqu’à 50% du coût de chaque projet accompagné avec
une participation plafonnée à 3 000 €. Ainsi ce seront a minima 30
projets associatifs chalonnais qui pourront être soutenus cette
année en complément du soutien technique déjà apporté par la Ville à
l’ensemble des projets associatifs.

Le projet de budget 2019 prévoit les moyens nécessaires à la création


de la Maison de la Famille. Cet équipement, véritable lieu ressource
sur les thématiques de la famille et de la parentalité ouvrira ses portes
sur le site de la rue de la Providence. Cette opération est budgétée à
hauteur de 320 000 €. Les travaux ont débuté depuis plusieurs semaines.

En 2019, la Commune réalisera les travaux d’agrandissement des


locaux mis à disposition du Conseil départemental de Saône-et-Loire
(CD71) pour le Centre de santé départemental. Cet agrandissement
permettra de créer deux cabinets médicaux complémentaires. Ces
travaux sont budgétés à hauteur de 230 000 €. Cette opération fera
l’objet d’une subvention de 147 000 € en provenance de l’Agence
régionale de santé dans le cadre du fonds de soutien créé par le Grand
Chalon. Les travaux débuteront fin juin 2019 et devraient se terminer
courant octobre prochain.

 Chalon, une ville qui protège :

En 2019, le projet de budget prévoit les crédits nécessaires à la


consolidation du réseau de vidéoprotection. Cette année une
quinzaine de caméras viendront compléter le réseau existant d’environ
110 caméras connectées au centre de supervision urbaine. Cette
opération est budgétée à hauteur de 250 000 €.

Comme évoqué à l’occasion du débat d’orientations budgétaires, la


Commune envisage l’ouverture d’une antenne de la police
municipale dans le quartier des Prés Saint-Jean. Pour ce faire, outre
l’aménagement d’un local dédié, le budget 2019 comporte la création de
trois postes de policiers municipaux venant compléter les 22 postes
actuels.

Au-delà de ces nouvelles actions, l’ensemble des dispositifs engagés


depuis le début du mandat seront consolidés. Ainsi, les dispositifs
partenariaux, actions de sensibilisation en matière de prévention de la
délinquance (CLSPD) et Réseau VIF continueront d’être développés au
profit de la tranquillité et de la sécurité des Chalonnais.

170
13

 le soutien aux projets innovants :

Le budget 2019 prévoit les crédits permettant à la Ville de finaliser les


aménagements du parcours piétonnier reliant le multiplexe au
centre-ville. Ce cheminement permettra d’assurer une liaison piétonne
depuis l’entrée du pont Saint-Laurent jusqu’à la rue René-Cassin en
passant par l’île Saint-Laurent. Ainsi, le multiplexe, et plus largement la
zone sud, seront connectés en 10 minutes au centre-ville par une voie
piétonne. Ce cheminement constituera également un soutien aux
commerces de centre-ville puisqu’il facilitera la liaison piétonne de la
zone sud vers le centre de Chalon. La finalisation de cette opération est
prévue pour juin prochain et fait l’objet d’une inscription budgétaire de
150 000 € au budget 2019.

Conformément aux orientations définies en matière d’aménagement


commercial sur notre territoire, l’implantation d’un équipement
commercial sur la place Charles-de-Gaulle accueillant deux
enseignes locomotives H&M et la FNAC demeure une priorité pour
la Ville. Cette opération attendue par les commerçants et les clients
fréquentant les commerces du centre-ville, demeure un véritable levier
pour la dynamisation et l’attractivité du tissu commercial chalonnais.

 Le soutien à l’école :

Cette année, la direction de la vie scolaire consolidera l’organisation


mise en place à la suite du retour à la semaine de quatre jours souhaité
par les familles chalonnaises.

Par ailleurs, la Commune poursuivra le programme de rénovation des


écoles engagé dans le cadre de l’autorisation de programme de
4 000 000 € créée en 2017 afin de réhabiliter les groupes scolaires
chalonnais.

En 2019, le budget comportera les crédits de paiement nécessaires à la


poursuite de ce plan de réhabilitation à hauteur de 1 056 000 €.

 L’attractivité urbaine de Chalon-sur-Saône :

L’attractivité urbaine de Chalon constitue un chantier prioritaire


du mandat et les opérations d’amélioration des espaces publics et du
cadre de vie se poursuivront cette année encore.

Rappelons les principales opérations du plan de transformation urbaine


de notre Ville d’ores et déjà finalisées :

171
14

En 2017, la Ville a rénové les perrés du Quai de la Monnaie et créé


une esplanade de bord de Saône en surplomb de ce quai. Cette
année, l’autorisation de programme correspondante sera clôturée. Cette
opération avait été estimée à 1 900 000 € et se finalise à environ
1 700 000 €.

En 2018, l’aménagement du secteur de la Porte de Lyon – rue


Pasteur a permis de requalifier l’entrée sud de l’hyper-centre. Cette
opération fait l’objet d’une autorisation de programme de 1 500 000 € .
Cette année, l’autorisation de programme est ajustée à 1 350 000 € et le
budget 2019 comporte des crédits de paiement à hauteur de 485 000 €.

En 2019, la dernière phase de la restauration du Cloître de la


cathédrale Saint-Vincent se terminera. Comme évoqué à l’occasion
du débat d’orientations budgétaires, les travaux de restitution de l’aile
nord manquante se finaliseront pour une ouverture au public à
l’occasion des prochaines Journées Européennes du Patrimoine. Cette
dernière phase de travaux est estimée à 1 050 000 €. Pour ce faire,
l’autorisation de programme est ajustée à 2 300 000 €. En 2019, les
crédits de paiement nécessaires à la finalisation de cette opération sont
inscrits pour 525 000 €.

Les travaux d’aménagement du secteur de la place du Châtelet ont


débuté courant mars 2019 avec la réalisation des fouilles
d’archéologie préventive. Cet aménagement, qui accueillera des jeux
d’enfants, permettra au quartier de disposer d’une véritable place au
cœur du secteur commerçant de la Ville. Cette opération fait l’objet
d’une autorisation de programme d’un montant de 390 000 €. Le budget
2019 comporte 255 000 € de crédits de paiement. Les travaux
d’aménagement débuteront courant avril 2019 à l’issue des fouilles
d’archéologie préventive.

Comme évoqué à l’occasion du débat d’orientations budgétaires, les


orientations d’aménagement de l’avenue Niépce seront présentées et
discutées avec le conseil consultatif avant l’été 2019.

Après avoir finalisé l’aménagement du secteur du Port Villiers, la


Ville engage la réfection des quais Gambetta et des Messageries.

Rappelons que le projet d’aménagement du Port Villiers se caractérise


par la création d’une esplanade sur les quais et l’implantation d’un
ponton en bas des marches du Port. Cet aménagement permet de
connecter la Saône à la cité. Cette opération sera finalisée au cours du
mois de mai 2019 avec l’ouverture au public du ponton sur la Saône.
Cette opération a fait l’objet d’une autorisation de programme de
1 900 000 €. Cette autorisation de programme est ajustée à hauteur de
1 700 000 €. En 2019, les crédits de paiement nécessaires à la
finalisation de cette opération sont prévus à 557 000 €.
172
15

Cette année, le quai des Messageries sera totalement réhabilité. La


phase préparatoire aux travaux d’aménagement a débuté au mois
d’octobre 2018 avec les travaux sur les réseaux. Les aménagements
débuteront quant à eux au début de l’été 2019 et devraient se terminer à
l’automne prochain. Cette opération fait l’objet d’une autorisation de
programme de 2 000 000 €. Des crédits de paiement sont prévus à
hauteur de 1 300 000 € pour cet exercice comptable.

En 2019, la rue de la Citadelle sera totalement requalifiée. Le


programme d’aménagement a été présenté aux riverains et commerçants
du secteur. Cette opération est estimée à 1 200 000 € et fait l’objet
d’une autorisation de programme, créée à l’occasion de l’examen du
budget 2019. Celle-ci comporte des crédits de paiement à hauteur de
800 000 €. Les travaux sur les réseaux ont débuté en fin d’année 2018 et
devraient se terminer sur la seconde quinzaine d’avril 2019. Les travaux
d’aménagement débuteront dans la foulée pour se terminer aux
alentours de fin octobre 2019.

Dans le cadre du développement du tourisme fluvial, levier


important de renforcement de l’attractivité de notre territoire, la
Ville entend accroître l’offre d’accueil des bateaux de croisière.
Pour ce faire, un projet d’aménagement d’appontements sur le quai
Sainte-Marie débutera cette année. Ce nouvel équipement permettra
d’accueillir quatre bateaux de 38 mètres et un minimum de cinq bateaux
de 15 mètres. Cette opération fait l’objet d’une autorisation de
programme d’un montant de 1 200 000 €. Le Budget 2019 comporte des
crédits de paiement à hauteur de 200 000 €.

Le Conseil municipal a adopté en janvier 2019 un dispositif de


soutien au ravalement des façades du Cœur historique afin
d’accompagner l’action de la Ville en matière d’aménagement et
d’embellissement des espaces publics. Une autorisation de programme
de 1 700 000 € sur 12 ans est créée afin de mettre en œuvre ce dispositif
visant à accompagner financièrement les propriétaires de ce secteur
souhaitant ravaler les façades de leurs immeubles. Le Budget 2019
comporte des crédits de paiement à hauteur de 60 000 € . Ces crédits
pourront être ajustés en fonction des projets réalisés en 2019.

Enfin, comme évoqué à l’occasion du débat d’orientations budgétaires,


des actions de valorisation urbaine dans les quartiers sont prévues en
2019.

173
16

Ainsi, le budget prévoit notamment :

- l’aménagement des abords des crèches du Lac et Arc en ciel aux


Prés Saint-Jean pour 100 000 €. Cette opération est réalisée en
accompagnement des travaux de requalification de ces équipements
petite enfance portés par le Grand Chalon ;
- l’aménagement de la place Albert Thomas. L’opération est budgétée
à hauteur de 140 000 € ;
- la requalification d’une partie de la rue Proudhon. L’opération est
prévue à hauteur de 170 000 € ;
- la subvention à l’Opac de Saône-et-Loire pour le programme de
résidentialisation aux Prés Saint-Jean pour 205 000 € ;
- la réalisation des projets retenus dans le cadre de « A nous
d’inventer la Ville » ou encore ceux proposés par les conseils de
quartier au travers d’une autorisation de programme de 500 000 €.
Des crédits de paiements sont prévus à hauteur de 300 000 € cette
année.

La Ville a récemment obtenu la 4ème fleur, label reconnaissant le travail


d’amélioration du cadre vie chalonnais engagé par la Commune depuis
le début du mandat. Le budget 2019 comporte les moyens nécessaires à
la poursuite de cette démarche.

 les projets culturels, un fer de lance de l’attractivité


chalonnaise :

Cette année encore, la Ville apportera tout son soutien à la 33ème


édition du festival Chalon dans la Rue. La contribution de la
Commune au fonctionnement du CNAREP s’élèvera, en 2019, à
1 013 000 € . Parallèlement à cela, la Ville continuera d’apporter un
soutien technique valorisé à plus de 200 000 €. Comme évoqué à
l’occasion du débat d’orientations budgétaires, la contribution de la
Ville pourra être réévaluée au regard de l’évolution des participations
financières des partenaires du CNAREP pouvant intervenir à l’occasion
de la mise en place de la prochaine convention pluriannuelle d’objectifs
et de moyens.

Les études relatives au devenir du Port Nord débuteront cette année


en lien avec le cabinet chargé de conduire cette mission et
l’ensemble de nos partenaires engagés dans la démarche. Pour ce
faire, le budget 2019 comporte des crédits à hauteur de 135 000 € .

Enfin, les études de préfiguration relatives à l’implantation d’un


projet culturel dans le bâtiment patrimonial de front de Saône de
l’ancien hôpital seront conduites cette année. La sélection d’un
cabinet qui accompagnera la Ville est en cours. Le budget 2019
comporte des crédits à hauteur de 120 000 €.
174
17

 l’offre d’un habitat de qualité aux Chalonnais :

En 2019, le quartier Sainte-Marie poursuivra sa transformation


après la réalisation des aménagements d’espaces publics réalisés par la
Commune et l’implantation de l’Espace Petite Enfance Sainte-Marie par
le Grand Chalon.

En effet, le groupe Promoval, opérateur ayant acquis l’ancien site


du centre gérontologique, poursuit l’aménagement du programme
de 120 logements. Après la livraison d’une première tranche de 29
logements en décembre 2018, une tranche d’environ 70 logements
devrait être livrée sur le second semestre 2019.

Par ailleurs, la Sem Val de Bourgogne poursuit la commercialisation


des terrains du lotissement d’une trentaine de maisons Chemin de la
Coudre dans le cadre de la concession confiée par la Ville. Comme
évoqué lors de la séance du Conseil municipal du 11 mars dernier, la
commercialisation de cette opération est prometteuse puisque 12 lots
ont été vendus, cinq terrains réservés et de nombreux prospects sont en
contact avec la Sem Val de Bourgogne.

Comme évoqué à l’occasion du débat d’orientations budgétaires, la


reconversion du site de l’ancien hôpital sur l’île Saint-Laurent
entrera dans une phase opérationnelle de travaux avant l’été. En
effet, les opérations de déconstruction de l’espace Jeanne Parent et des
deux bâtiments suivants situés le long du quai Chambion seront
réalisées cette année. Le Pavillon Durand sera, quant à lui, conservé au
regard de son intérêt Art Déco, rare à Chalon. La proposition d’une
offre de logements sur ce bâtiment fait l’objet d’études de faisabilité.
Une autorisation de programme de 2 500 000 € a été créée au sein du
budget annexe pour financer ces opérations de démolition. Le budget
2019 comporte 985 000 € de crédits de paiements.

Enfin, la requalification du site de l’ancien Evêché, propriété du


CCAS sera accompagnée par la Ville. Ce tènement accueillera une
offre de logements de qualité (30 à 35 appartements) au cœur du centre
historique de Chalon.

175
18

Stratégie de financement des


investissements

Pour mémoire, le redressement des finances de la Ville de Chalon, ainsi que


les efforts de gestion réalisés depuis 2014 permettent aujourd’hui de financer
le programme d’investissements structurants pour le territoire.

Cette stratégie de financement repose sur cinq axes principaux :

- la consolidation de l’autofinancement brut à un niveau minimal de


5 M€,
- l’amélioration de l’autofinancement net,
- la poursuite du programme de cession des actifs,
- la mobilisation des financements institutionnels,
- un recours maîtrisé à l’endettement, afin qu’il soit, à la fin du
mandat, inférieur à celui de début 2014.

Au budget primitif 2019, la Ville de Chalon-sur-Saône investira 14.5 M€,


afin de mettre en œuvre les projets du plan de transformation urbaine,
ainsi que les différentes politiques publiques développées par la
Municipalité.
.
*****

La stratégie financière exposée ci-dessus permet de financer le Plan


Pluriannuel d’Investissement (PPI) élaboré sur la base des projets de la Ville et
présenté lors du débat d’orientations budgétaires. Son adéquation avec les
capacités financières de la Commune permet de s’assurer de la soutenabilité
des investissements sur le mandat et le début du mandat suivant. Ainsi, la Ville
sera en capacité de réaliser un volume de l’ordre de 12 M€ d’investissements
en 2020, dernière année du mandat.

En outre, et comme évoqué dans le rapport d’orientations budgétaires 2019, la


prospective financière réalisée sur la base de ce PPI et de l’objectif minimal
d’autofinancement confirme la capacité pour la Ville de Chalon-sur-Saône de
disposer d’une situation financière stabilisée et tenable à l’horizon 2020, ainsi
que pour le début du prochain mandat.

176
19

Les graphes ci-dessous rappellent les objectifs en matière d’autofinancement et


de durée de désendettement.

Capacité de désendettement (en années)


17,0

15,0

13,0

11,0

9,0

7,0
Capacité de désendettement
5,0
2014 2015 2016 2017 2018 2019 2020

*****

Concernant la dette, depuis le début du mandat, la maîtrise de l’endettement


reste un objectif prioritaire pour la Ville de Chalon-sur-Saône.

Ainsi, en 2018, la dette mobilisée s’établit à 76.1 M€ et la dette totale s’élève


à:
- 78.1 M€ avec les restes à réaliser,
- 79.9 M€ avec les restes à réaliser et la dette due à la SEM Val de
Bourgogne au titre du programme de renouvellement urbain.

A fin 2018, la dette globale augmente de 2.3 M€ par rapport à 2017, et


reste inférieure de 2.4 M€ à la dette globale de début 2014 qui était de 82.3
M€.

177
20

Les graphiques ci-après montrent l’évolution du poids de la dette ces dernières


années.

Le second graphe précise l’évolution de l’annuité de remboursement du capital


de la dette :

(1) hors remboursement anticipé de 0.9 M€

178
21

Les caractéristiques de la dette du budget principal sont les suivantes :


(Hors dette Sem Val de Bourgogne)

31 décembre 2018 BP 2019


 Encours (+ report): 76 084 985 €
(+ 2 000 000 €)
 Annuité : 7 974 446 € 7 672 000 €
 Remboursement du capital : 6 328 083 € 5 972 000 €
 Intérêts : 1 646 363 € 1 700 000 €

Comme les années précédentes, il convient de rappeler que les données


relatives à l’endettement intègrent :

- la dette vis-à-vis de l’Hôpital, passée sous silence à la fin du mandat


précédent. Cette dette correspond au solde de l’acquisition du site de l’île
Saint-Laurent et représente 0.8 M€ à fin 2018. Elle a été étalée sur une durée
de huit ans moyennant une anuité de 200 000 € et pèsera encore sur les budgets
des quatre prochaines années, soit jusqu’en 2022.

- le produit perçu d’avance dans le cadre du bail emphytéotique relatif à


la caserne de gendarmerie, de l’ordre de 2,08 M€ à fin 2018.

*****
Conformément aux éléments évoqués plus haut, la Ville devra continuer
d’assumer la dette externalisée dans les comptes de la Sem Val de
Bourgogne concernant le programme de renouvellement urbain dans le
quartier des Prés Saint-Jean.

En 2017 et 2018, conformément à l’avenant 5 à la Concession Publique


d’Aménagement (CPA) aucun versement n’a été réalisé à la SEM Val de
Bourgogne. Cet avenant prévoit les prochaines échéances de versement de
2019 à 2021, soit 624 000 € par an, afin d’apurer la dette qui s’élève encore à
1.8 M€.

Le budget 2019 comporte 624 000 € pour pours uivre l’apurement de cette
dette.
*****
Depuis 2015, un plan de cession de certains actifs a été mis en œuvre afin
d’accompagner le redressement des finances de la Commune.

En 2019, la Ville a prévu un volume de cessions de 915 000 €. A ce stade, les


cessions qui aboutiront en 2019 se décomposent comme suit :

- Cession de la Maison Vermeil : 300 000 €.

- Cession d’appartements Place de l’Hôtel de Ville : 205 000 €.

179
22

- Cession d’un immeuble rue Philibert Léon Couturier : 162 000 €

- Cession de différents biens pour un montant de l’ordre de 248 000 €


(parcelle Impasse Sainte-Croix, maisons 32 et 71 rue général Giraud, maison
rempart Saint-Vincent).

*****

En 2019, la Ville de Chalon investira 14.5 M€ sur le budget général grâce


à la poursuite des efforts de gestion, la maîtrise du niveau d’endettement
et les subventions attendues sur les projets portés par la Commune.

180
23

Le personnel

Comme évoqué dans le cadre du rapport d’orientations budgétaires, les actions


engagées depuis le début du mandat en direction des agents de notre Ville et
plus largement de l’organisation administrative mutualisée avec le Grand
Chalon, seront confortées et consolidées en 2019.

L’ensemble des actions en matière de formation, de conditions de travail et


santé développées au profit des agents de nos collectivités resteront au cœur de
nos préoccupations et seront donc consolidées cette année.

La démarche d’élaboration du référentiel managérial commun et partagé par


l’ensemble de l’organisation administrative se poursuit sur le premier semestre
2019 par des temps forts, « les rendez-vous collaboratifs », organisés chaque
mois en direction des agents de nos collectivités.

Toutes les actions en matière de prévention des risques professionnels en


direction des agents de nos organisations s’inscrivent nécessairement dans le
temps long. Cette démarche doit permettre d’ancrer les bonnes pratiques dans
les modalités d’exercices des missions de service public de l’ensemble des
unités de travail de nos organisations.

Comme on le sait, nos missions de service public sont amenées à évoluer afin
de répondre au mieux aux attentes des habitants de notre territoire. La prise en
compte de ces évolutions induites par une société en profonde mutation
nécessite dans de nombreux domaines une adaptation des modalités de mise en
œuvre de nos politiques publiques. Dans ce cadre, nous nous efforçons
d’accompagner au mieux les agents de nos collectivités par une adaptation des
projets de services, des actions managériales ou encore un accompagnement à
l’élargissement des compétences.

L’ensemble de ces actions devra être déployé tout en assurant la stabilité de la


masse salariale.

Au budget 2019, la prévision de masse salariale s’élève à 40 M€ et reste


stable par rapport à 2018 (39.9 M€).

181
24

Les autres charges de fonctionnement


Les charges à caractère général sont constituées de l’ensemble des dépenses
externes liées aux politiques publiques menées par la collectivité et les frais de
fonctionnement des services municipaux.

En 2018, ces charges se sont élevées à 11.65 M€ et ont représenté 18 .9 % des


dépenses réelles de fonctionnement.

En 2019, la maîtrise de ce poste de charges se poursuit. Le budget prévoit un


volume de crédits sensiblement équivalent à celui du budget 2018.

Par ailleurs, la Ville de Chalon-sur-Saône soutient financièrement les actions


portées par les structures associatives chalonnaises ou certains partenaires
publics.

En 2018, ce soutien s’est traduit par un volume financier représentant 6.56 M€,
soit 10 % des dépenses réelles de fonctionnement (comme en 2016 et 2017).

En 2019, la Ville apporte un soutien complémentaire au tissu associatif.


En effet, un fonds est créé afin de soutenir les projets associatifs au travers
d’une enveloppe financière de 90 000 €. Ce fonds viendra compléter le Fipasc.

Par ailleurs, la subvention de fonctionnement que verse la Ville au CCAS de


Chalon-sur-Saône progresse de 210 000 € en passant de 850 000 €
à 1 060 000 €.

Enfin, le soutien à la Régie autonome personnalisée des Arts de la rue est


maintenu à hauteur de 1 013 000 €.

182
25

Les budgets annexes


Locations d’Immeubles :

Ce budget comporte les dépenses et les recettes pour les salles municipales :
Les Charreaux, le Clos Bourguignon et la Salle Marcel Sembat.

Outre la section de fonctionnement qui intègre, comme pour le budget


principal, les crédits nécessaires au bon fonctionnement de ces salles, le budget
primitif 2019 prévoit également des crédits en investissement pour des
travaux, à hauteur de 0.6 M€, notamment pour la Salle Sembat.

Par ailleurs, ce budget annexe s’équilibre grâce à une compensation financière


pour contraintes particulières, compte tenu des tarifs des salles qui ont été
établis, de façon à être en phase avec les capacités contributives des
utilisateurs de ces salles municipales, qui sont notamment des associations
chalonnaises.

Ainsi, le niveau des tarifs relatifs à la location de ces salles que la Ville de
Chalon-sur-Saône a fixé, répond à des contraintes de service public, et vise à
favoriser l’accès de ces salles au plus grand nombre d’usagers à un tarif
abordable.

Dans ces conditions, l’équilibre financier du budget annexe Locations


d’Immeubles, sans contribution du budget principal de la Ville de Chalon-sur-
Saône, exigerait une augmentation excessive des tarifs.

En conséquence, il est proposé d’attribuer au budget annexe Locations


d’Immeubles une compensation financière pour contrainte particulière de
service public d’un montant de 60 000 €.

Ile Saint-Laurent :

Ce budget annexe, créé en 2017, a pour but de retracer les opérations


d’acquisitions, d’aménagement et de cessions d’une partie des terrains et
bâtiments sur le tènement de l’ancien Hôpital sur l’Ile Saint-Laurent.

Les lots concernés par ces opérations, qui vont nécessiter des démolitions dès
cette année, ont été cédés courant 2018 par le budget principal au budget
annexe Ile Saint-Laurent.

Le budget primitif 2019 comporte essentiellement des crédits nécessaires aux


études et au début des opérations de démolitions pour un montant
de 1 147 700 €.

183
26

Ces opérations sont accompagnées financièrement :


- par la Région Bourgogne Franche-Comté (BFC) à hauteur de
450 000 €,
- par l’Etat au travers de la Dotation de soutien à l’investissement
local (DSIL) pour un montant de 480 250 €.

Une avance de DSIL a été encaissée courant 2018 et le budget primitif 2019
prévoit une inscription de 67 500 € de subvention de la Région BFC
correspondant à une avance de 15% dont le versement sera sollicité courant
2019.

Afin d’assurer le financement de ces opérations dans l’attente de


l’encaissement des recettes sur ce projet, un emprunt est inscrit pour 955 000 €
au budget 2019.

Cet emprunt (qui sera souscrit avec un remboursement in fine) doit servir à
préfinancer l’opération dans l’attente notamment de l’encaissement de la
totalité du DSIL et de la subvention de la Région BFC.

184
27

Conclusion

Conformément aux orientations budgétaires adoptées par le Conseil


municipal lors de sa séance du 11 mars 2019,

Cette année,

- la Ville poursuivra la mise en œuvre du plan de transformation


urbaine de Chalon ;

- la Commune investira 14.5 M€ en dépenses d’équipement ;

- la Ville soutiendra le pouvoir d’achat des Chalonnais par la baisse


de 10 % des tarifs de nombreux services municipaux et la stabilité des
taux des impôts locaux ;

- la Commune s’attachera à respecter la trajectoire financière définie dans


le plan de redressement de ces finances en dégageant un autofinancement
minimum de 5.3 M€ et en maîtrisant l’endettement de manière à ce que la
dette globale reste en-dessous du niveau de début de mandat ;

- la Ville continuera de développer les services publics utiles aux


Chalonnais.

185
28

Synthèse des équilibres budgétaires

Le budget principal de la Ville s’équilibre :

En fonctionnement : 67 683 907.96 €


En investissement : 28 721 854.80 €

Le budget annexe Locations d’immeubles s’équilibre :

En fonctionnement : 229 568.41 €


En investissement : 663 913.75 €

Le budget annexe Ile Saint-Laurent s’équilibre :

En fonctionnement : 1 408 409.74 €


En investissement : 1 166 575.67 €

DECISION

Cadre juridique :

Vu la délibération du Conseil municipal du 11 mars 2019 actant les


orientations budgétaires pour l’exercice 2019,

Vu l’article L2121-29 du Code Général des Collectivités Territoriales,

Il est demandé au Conseil municipal :

 D’approuver la subvention de fonctionnement au budget annexe


locations d’immeubles pour 60 000 €,

 D’approuver le budget primitif 2019 du budget principal,

 D’approuver le budget primitif 2019 du budget annexe Locations


d’Immeubles,

 D’approuver le budget primitif 2019 du budget annexe Ile Saint-


Laurent.

186
RAPPORT AU
CONSEIL MUNICIPAL DU 11 AVRIL 2019
29 Finances - Révision annuelle 2019 des Autorisations de programme et des crédits de paiement

Rapporteur : Monsieur Maxime RAVENET

DÉLÉGATION AUX RESSOURCES


DIRECTION DES FINANCES

N° de l'ordre du jour : 29
Rapporteur : Monsieur Maxime RAVENET

Finances - Révision annuelle 2019 des Autorisations de


programme et des crédits de paiement

EXPOSE

Rappel du contexte :

Dans le cadre des Autorisations de Programme (AP) votées par le Conseil Municipal, un rapport
annuel permettant de prendre en compte les réalisations effectives des exercices précédents, est
présenté lors du vote du Compte Administratif.

Ce rapport permet, si nécessaire, de procéder au lissage des crédits de paiement des AP, mais
également de proposer des ajustements sur certaines d’entres elles.

Description du dispositif proposé :

Le rapport présente les éléments suivants :

 Les AP nécessitant un lissage tenant compte des réalisations 2018, ainsi que des crédits
votés au Budget Primitif 2019 ;

 Les AP nécessitant une modification de la durée et/ou de leur montant, et un lissage tenant
compte des réalisations 2018 ainsi que des crédits votés au Budget Primitif 2019 ;

 Les AP à clôturer.

Les tableaux de suivi des AP sont présentés ci-après en annexe et comportent :


- la situation antérieure de chaque AP (délibération du 5 avril 2018) ;
- la révision de chaque AP.

187
DECISION

Cadre juridique :

Vu les articles L5211-36, L2311-3, et R2311-9 du Code Général des Collectivités Territoriales,

Il est demandé au Conseil municipal :

 D’approuver la révision des Autorisations de programme suivantes :


o PRU de l’agglomération Chalonnaise (P2) ;
o Restauration du Cloître Saint Vincent (P14) ;
o Informatisation des écoles maternelles et primaires 2015-2017 (P16) ;
o Mise en valeur des monuments (P17) ;
o Quai de la monnaie (P19) ;
o Réaménagement de la Place du Port Villiers (P20) ;
o Travaux dans les bâtiments scolaires (P21) ;
o Aménagement de la Place du Chatelet (P22) ;
o Aménagement secteur Porte de Lyon / Pasteur / Gloriette / Route de Lyon (P23) ;
o Réaménagement bâtiment Quai Chambion (Ancienne maternité) (P24) ;
o Site de l’ancien hôpital Ile Saint-Laurent – Démolition de bâtiments (P26).

 D’approuver la clôture de l’Autorisation de programme « Maison des vins » (P18).

188
REVISION 2019 DES AUTORISATIONS DE PROGRAMME, DES
AUTORISATIONS D’ENGAGEMENT ET DES CREDITS DE PAIEMENT

BUDGET GENERAL :

- PRU de l’agglomération Chalonnaise (P2) ;

- Restauration du Cloître Saint Vincent (P14) ;

- Informatisation des écoles maternelles et primaires 2015-2017 (P16) ;

- Mise en valeur des monuments (P17) ;

- Maison des vins (P18) ;

- Quai de la monnaie (P19) ;

- Réaménagement de la Place du Port Villiers (P20) ;

- Travaux dans les bâtiments scolaires (P21) ;

- Aménagement de la Place du Châtelet (P22) ;

- Aménagement secteur Porte de Lyon / Pasteur / Gloriette / Route de Lyon (P23) ;

- Réaménagement bâtiment Quai Chambion (ancienne maternité) (P24) ;

BUDGET ANNEXE ILE SAINT-LAURENT :

- Site de l’ancien hôpital Ile Saint-Laurent – Démolition de bâtiments (P26).

189
PRU de l’agglomération Chalonnaise (P2)

Montant actuel de l’AP : 13 200 000 € Durée actuelle de l’AP : 12 ans

Situation antérieure de l’AP

Durée Ventilation des crédits de paiement (en €)


Montant de
de
l'AP Réalisé Réalisé Réalisé Réalisé Réalisé Réalisé Réalisé Réalisé Réalisé
l'AP CP 2018 CP 2019 CP 2020
2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017
12 ans 13 200 000 36 052,08 869 890,91 1 619 217,60 2 273 394,98 1 495 631,66 2 038 704,77 303 172,16 765 054,02 1 750 734,27 20 498,00 624 000,00 1 403 649,55

Nouvelle ventilation proposée de l’AP

Ventilation des crédits de paiement (en €)


Durée de Montant de
l'AP l'AP
Réalisé 2009 Réalisé 2010 Réalisé 2011 Réalisé 2012 Réalisé 2013 Réalisé 2014 Réalisé 2015 Réalisé 2016 Réalisé 2017

13 ans 13 200 000,00 36 052,08 869 890,91 1 619 217,60 2 273 394,98 1 495 631,66 2 038 704,77 303 172,16 765 054,02 1 750 734,27

Ventilation des crédits de paiement (suite)


Réalisé
CP 2019 CP 2020 CP 2021
2018

11 580,51 624 000,00 624 000,00 788 567,04

Suite à l’approbation de l’avenant 5 à la concession publique d’aménagement de la ZAC des Prés Saint Jean, il est proposé :
- d’augmenter la durée de l’AP « PRU de l’agglomération chalonnaise » (P2) d’une année. Ainsi, sa durée est portée à 13 ans.
- de lisser en conséquence les crédits de paiement de cette AP en tenant compte des réalisations 2018, ainsi que des crédits votés au Budget
Primitif 2019.

190
Restauration du Cloître Saint Vincent (P14)

Montant actuel de l’AP : 2 025 000 € Durée actuelle de l’AP : 7 ans

Situation antérieure de l’AP

Ventilation des crédits de paiement (en €)


Durée de l'AP Montant de l'AP
Réalisé 2013 Réalisé 2014 Réalisé 2015 Réalisé 2016 Réalisé 2017 CP 2018 CP 2019

7 ans 2 025 000,00 468,51 210 623,82 497 992,76 444 220,43 129 015,92 561 887,00 180 791,56

Nouvelle ventilation proposée de l’AP

Ventilation des crédits de paiement (en €)


Durée de Montant de
l'AP l'AP Réalisé Réalisé
Réalisé 2015 Réalisé 2016 Réalisé 2017 Réalisé 2018 CP 2019 CP 2020
2013 2014

8 ans 2 300 000,00 468,51 210 623,82 497 992,76 444 220,43 129 015,92 471 036,51 525 000,00 21 642,05

Il est proposé de :
- d’augmenter le montant de l’AP « restauration du Cloître Saint Vincent » (P14) de 275 000 € afin de prendre en compte les derniers travaux à
prévoir sur 2018, certaines démolitions ainsi que les divers éléments architecturaux d’origine retrouvés sur ce site pouvant permettre la
restitution par anamorphose de la dernière travée de la galerie Ouest à l’identique des autres travées. Ainsi, son montant est porté à 2 300 000 €.
- d’augmenter la durée de cette AP d’une année puisque les travaux s’achèveront à l’automne 2019, ce qui permettra de prévoir le solde des
derniers règlements début 2020 si besoin. Ainsi, la durée de cette AP est portée à 8 ans.
- de lisser en conséquence les crédits de paiement de cette AP en tenant compte des réalisations 2018, ainsi que des crédits votés au Budget
Primitif 2019.

191
-
Informatisation des écoles maternelles et primaires (P16)

Montant actuel de l’AP : 331 956 € Durée actuelle de l’AP : 6 ans

Situation antérieure de l’AP

Ventilation des crédits de paiement (en €)


Durée de l'AP Montant de l'AP
Réalisé 2015 Réalisé 2016 Réalisé 2017 CP 2018 CP 2019 CP 2020

6 ans 331 956,00 59 058,00 70 890,74 29 113,17 70 555,00 62 947,05 39 392,04

Suite à la Décision Modificative n°2 (délibération CM-2018-09-31-1 du 27 septembre 2018), les crédits de paiement 2018 sont de 73 555 €, soit
une augmentation de 3 000 €.

Nouvelle ventilation proposée de l’AP

Ventilation des crédits de paiement (en €)


Durée de l'AP Montant de l'AP
Réalisé 2015 Réalisé 2016 Réalisé 2017 Réalisé 2018 CP 2019 CP 2020

6 ans 331 956,00 59 058,00 70 890,74 29 113,17 72 688,74 52 000,00 48 205,35

Il est proposé de lisser les crédits de paiement de l’AP « Informatisation des écoles maternelles et primaires » (P16) en tenant compte des
réalisations 2018, et des crédits inscrits au budget primitif 2019.

192
Mise en valeur des monuments (P17)

Montant actuel de l’AP : 300 000 € Durée actuelle de l’AP : 4 ans

Situation antérieure de l’AP

Ventilation des crédits de paiement (en €)


Durée de l'AP Montant de l'AP
Réalisé 2015 Réalisé 2016 Réalisé 2017 CP 2018 Reste à financer

4 ans 300 000,00 79 911,49 65 476,68 39 783,82 15 000,00 99 828,01

Suite à la Décision Modificative n°2 (délibération CM-2018-09-31-1 du 27 septembre 2018) les crédits de paiement 2018 sont de 14 730 €, soit une
diminution de 270 €.

Nouvelle ventilation proposée de l’AP

Ventilation des crédits de paiement (en €)


Durée de l'AP Montant de l'AP
Réalisé 2015 Réalisé 2016 Réalisé 2017 Réalisé 2018 CP 2019 Reste à financer

5 ans 300 000,00 79 911,49 65 476,68 39 783,82 14 730,00 10 000,00 90 098,01

Il est proposé d’allonger la durée de l’AP « Mise en valeur des monuments » (P17) d’une année, et de lisser en conséquence les crédits de paiement
en tenant compte des réalisations 2018 et des crédits inscrits au budget primitif 2019. La durée de cette AP est donc portée à 5 ans.
Cette AP est présentée à ce stade avec un reste à financer puisqu’elle se termine en 2019.

193
Maison des Vins (P18)

Montant actuel de l’AP : 1 210 000 € Durée actuelle de l’AP : 4 ans

Situation antérieure de l’AP (délibération CM-2018-12-49-1 du 20 décembre 2018)

Ventilation des crédits de paiement (en €)


Durée de l'AP Montant de l'AP
Réalisé 2016 Réalisé 2017 CP 2018 CP 2019

4 ans 1 210 000,00 61 444,28 975 820,37 22 791,00 149 944,35

Nouvelle ventilation proposée de l’AP

Ventilation des crédits de paiement (en €)


Durée de l'AP Montant de l'AP
Montant non
Réalisé 2016 Réalisé 2017 Réalisé 2018
réalisé

4 ans 1 210 000,00 61 444,28 975 820,37 19 340,29 153 395,06

Il est proposé de clôturer l’AP « Maison des Vins» (P18) puisque l’opération s’est finalement terminée en 2018. Le taux de réalisation de cette AP
est de 87.32 %.

194
Quai de la Monnaie (P19)

Montant actuel de l’AP : 1 900 000 € Durée actuelle de l’AP : 4 ans

Situation antérieure de l’AP (délibération CM-2018-12-48-1 du 20 décembre 2018)

Ventilation des crédits de paiement (en €)


Durée de l'AP Montant de l'AP
Réalisé 2016 Réalisé 2017 CP 2018 CP 2019

4 ans 1 900 000,00 68 566,36 1 560 420,79 57 623,00 213 389,85

Nouvelle ventilation proposée de l’AP

Ventilation des crédits de paiement (en €)


Durée de l'AP Montant de l'AP
Reste à
Réalisé 2016 Réalisé 2017 Réalisé 2018 CP 2019
financer

4 ans 1 700 000,00 68 566,36 1 560 420,79 49 642,40 1 800,00 19 570,45

Il est proposé de diminuer le montant de l’AP « Quai de la monnaie » (P19) de 200 000 €, et de lisser en conséquence les crédits de paiement en
tenant compte des réalisations 2018 et des crédits inscrits au budget primitif 2019. Ainsi, le montant de cette AP est porté à 1 700 000 €.
Cette AP est présentée à ce stade avec un reste à financer puisqu’elle se termine en 2019.

195
Réaménagement de la Place du Port Villiers (P20)

Montant actuel de l’AP : 1 900 000 € Durée actuelle de l’AP : 3 ans

Situation antérieure de l’AP (délibération CM-2018-12-51-1 du 20 décembre 2018)

Ventilation des crédits de paiement (en €)


Durée de l'AP Montant de l'AP
Réalisé 2017 CP 2018 CP 2019

3 ans 1 900 000,00 0,00 1 100 000,00 800 000,00

Nouvelle ventilation proposée de l’AP

Ventilation des crédits de paiement (en €)


Durée de l'AP Montant de l'AP
Réalisé 2017 CP 2018 CP 2019 Reste à financer

3 ans 1 700 000,00 0,00 1 099 908,78 557 000,00 43 091,22

Il est proposé de diminuer le montant de l’AP « Réaménagement de la Place du Port Villiers » (P20) de 200 000 €, et de lisser en conséquence les
crédits de paiement en tenant compte des réalisations 2018 et des crédits inscrits au budget primitif 2019. Ainsi, le montant de cette AP est porté à
1 700 000 €.
Cette AP est présentée à ce stade avec un reste à financer puisqu’elle se termine en 2019.

196
Travaux dans les bâtiments scolaires(P21)

Montant actuel de l’AP : 4 000 000 € Durée actuelle de l’AP : 4 ans

Situation antérieure de l’AP

Ventilation des crédits de paiement (en €)


Durée de l'AP Montant de l'AP
Réalisé 2017 CP 2018 CP 2019 CP 2020

4 ans 4 000 000,00 1 118 018,06 900 000,00 1 000 000,00 981 981,94

Suite à la Décision Modificative n°2 (délibération CM-2018-09-31-1 du 27 septembre 2018), les crédits de paiement sont de 924 328 €, soit une
diminution de 75 672 €.
Suite à la Décision Modificative n°3 (délibération CM-2018-12-52-1 du 20 décembre 2018), les crédits de paiement sont de 930 503 €, soit une
augmentation de 6 175 €.

Nouvelle ventilation proposée de l’AP

Ventilation des crédits de paiement (en €)


Durée de l'AP Montant de l'AP
Réalisé 2017 Réalisé 2018 CP 2019 CP 2020

4 ans 4 000 000,00 1 118 018,06 988 409,03 1 056 600,00 836 972,91

Il est proposé de lisser les crédits de paiement de l’AP « Travaux dans les bâtiments scolaires » (P21) en tenant compte des réalisations 2018, et
des crédits inscrits au budget primitif 2019.

197
Aménagement Place du Châtelet (P22)

Montant actuel de l’AP : 390 000 € Durée actuelle de l’AP : 2 ans

Situation antérieure de l’AP (délibération CM-2018-04-20-1 du 5 avril 2018)

Ventilation des crédits de paiement (en €)


Durée de l'AP Montant de l'AP
CP 2018 CP 2019

2 ans 390 000,00 350 000,00 40 000,00

Suite à la Décision Modificative n°2 (délibération CM-2018-09-31-1 du 27 septembre 2018), les crédits de paiement sont de 170 000 €, soit une
diminution de 180 000 €.

Nouvelle ventilation proposée de l’AP

Ventilation des crédits de paiement (en €)


Durée de l'AP Montant de l'AP
Réalisé 2018 CP 2019 Reste à financer

2 ans 390 000,00 134 582,40 255 000,00 417,60

Il est proposé de lisser les crédits de paiement de l’AP « Aménagement de la Place du Chatelet » (P22) en tenant compte des réalisations 2018, et
des crédits inscrits au budget primitif 2019.
Cette AP est présentée à ce stade avec un reste à financer puisqu’elle se termine en 2019.

198
Aménagement secteur Porte de Lyon / Pasteur / Gloriette / Route de Lyon (P23)

Montant actuel de l’AP : 1 500 000 € Durée actuelle de l’AP : 2 ans

Situation antérieure de l’AP (délibération CM-2018-12-50-1 du 20 décembre 2018)

Ventilation des crédits de paiement (en €)


Durée de l'AP Montant de l'AP
CP 2018 CP 2019

2 ans 1 500 000,00 810 000,00 690 000,00

Nouvelle ventilation proposée de l’AP

Ventilation des crédits de paiement (en €)


Durée de l'AP Montant de l'AP
Réalisé 2018 CP 2019 Reste à financer

2 ans 1 350 000,00 809 647,34 485 000,00 55 352,66

Il est proposé de diminuer le montant de l’AP « Aménagement secteur Porte de Lyon / Pasteur / Gloriette / Route de Lyon » (P23) de 150 000 €, et
de lisser en conséquence les crédits de paiement en tenant compte des réalisations 2018 et des crédits inscrits au budget primitif 2019.
Ainsi, le montant de cette AP est porté à 1 350 000 €.
Cette AP est présentée à ce stade avec un reste à financer puisqu’elle se termine en 2019.

199
Réaménagement bâtiment Quai Chambion (Ancienne maternité) (P24)

Montant actuel de l’AP : 620 000 € Durée actuelle de l’AP : 2 ans

Situation antérieure de l’AP

Ventilation des crédits de paiement (en €)


Durée de l'AP Montant de l'AP
CP 2018 CP 2019

2 ans 620 000,00 170 000,00 450 000,00

Nouvelle ventilation proposée de l’AP

Ventilation des crédits de paiement (en €)


Durée de l'AP Montant de l'AP
Réalisé 2018 CP 2019 CP 2020

3 ans 830 000,00 76 091,27 600 000,00 153 908,73

Suite aux études de maîtrise d’œuvre, le coût objectif de l’opération a été revu à la hausse. En effet, des adaptations et des travaux
supplémentaires ont du être intégrés dans le projet (occupation d’espaces complémentaires, déconnexion du bâtiment des autres équipements de
l’ancien hôpital pour sécuriser l’alimentation en fluides …). A ce titre, il est proposé :
- d’augmenter le montant de l’AP « Réaménagement bâtiment Quai Chambion» (P24) de 210 000 €. Ainsi, son montant est porté à 830 000 €.
- de lisser en conséquence les crédits de paiement de cette AP en tenant compte des réalisations 2018, et des crédits inscrits au budget primitif
2019.

200
Budget annexe « Ile Saint-Laurent – Site de l’ancien hôpital Ile Saint-Laurent – Démolition de bâtiments » (P26)

Montant actuel de l’AP : 2 500 000 € Durée actuelle de l’AP : 3 ans

Situation antérieure de l’AP (délibération CM-2018-04-21-1 du 5 avril 2018)

Ventilation des crédits de paiement (en €)


Durée de l'AE Montant de l'AE
CP 2018 CP 2019 CP 2020

3 ans 2 500 000,00 255 000,00 2 230 000,00 15 000,00

Suite à la Décision Modificative n°2 du Budget annexe Ile Saint-Laurent (délibération CM-2018-12-52-1 du 20 décembre 2018), les crédits de
paiement sont de 232 510 €, soit une diminution de 22 490 €.

Nouvelle ventilation proposée de l’AP

Ventilation des crédits de paiement (en €)


Durée de l'AP Montant de l'AP
Réalisé 2018 CP 2019 CP 2020

3 ans 2 500 000,00 106 889,80 985 000,00 1 408 110,20

Il est proposé de lisser les crédits de paiement de l’AP « Site de l’ancien hôpital Ile Saint Laurent – Démolition de bâtiments » (P26) en tenant
compte des réalisations 2018, et des crédits inscrits au budget primitif 2019.

201
RAPPORT AU
CONSEIL MUNICIPAL DU 11 AVRIL 2019
30 Finances - Subventions aux associations et divers organismes pour 2019

Rapporteur : Monsieur Maxime RAVENET

DÉLÉGATION AUX RESSOURCES


DIRECTION DES FINANCES

N° de l'ordre du jour : 30
Rapporteur : Monsieur Maxime RAVENET

Finances - Subventions aux associations et divers


organismes pour 2019

EXPOSE

Rappel du contexte :

Chaque année, la Ville de Chalon-sur-Saône, octroie des subventions au secteur associatif pour la
réalisation d’actions ou de projets d’intérêt général notamment pour des activités sportives,
culturelles, mais également dans d’autres domaines tels que la solidarité, le logement, etc.

Consciente de l’importance du maintien de ces actions portées par le tissu associatif qui participent
au développement de la vie locale, la Ville de Chalon-sur-Saône souhaite continuer à apporter sa
contribution financière aux différentes associations chalonnaises qui œuvrent pour améliorer et
divertir le quotidien des chalonnais.

Description du dispositif proposé :

La Ville de Chalon-sur-Saône versera aux associations chalonnaises en 2019 le même niveau de


subventions qu’en 2018.

Conformément à la réglementation, la liste des subventions supérieure à 75 000 € attribuées aux


associations et organismes fait l’objet d’une annexe au budget primitif, et une convention est
conclue avec les associations et organismes recevant une subvention supérieure à 23 000 €.

Il est donc proposé au Conseil Municipal d’attribuer une subvention aux associations et à divers
autres organismes dans le cadre du budget primitif 2019 pour les montants présentés en annexe au
présent rapport.

Les crédits correspondants sont inscrits au Budget Primitif 2019 de la Ville de Chalon-sur-Saône.

202
DECISION

Cadre juridique :

Vu l’article L2311-7 du Code Général des Collectivités Territoriales,

Vu la liste des associations et divers autres organismes jointe en annexe,

Il est demandé au Conseil communautaire :

 D’approuver la liste des subventions aux associations et divers autres organismes au titre de
2019, présentée en annexe ;
 D’autoriser Monsieur le Maire ou son représentant à signer les conventions afférentes pour
les subventions supérieures à 23 000 €.

203
VILLE DE CHALON SUR SAONE

SUBVENTIONS VERSEES DANS LE CADRE DU VOTE DU BUDGET PRIMITIF 2019

(article L.2311-7 du CGCT)

Nature juridique de
Nature Objet de la subvention Montant
l'organisme

657363 INGENIERIE SYNDICAT MIXTE DU CHALONNAIS Etablissement public 2 500,00

657363 SUBV. RAP POLE ARTS DE LA RUE Régie Autonome 1 013 000,00
657362 SUBVENTION AU CCAS Etablissement public 1 060 000,00
65738 SUBV GROUPE INTERET PUBLIC CLASSE ACCUEIL Etablissement public 20 000,00
6574 LES MEDAILLES MILITAIRES Association Loi 1901 60,00
6574 REVERSEMENT A L'ASSOCIATION LES RESTOS DU COEUR Association Loi 1901 1 500,00
6574 SUB ASS CULTURELLES PERSONNES DE L EDUCAT NAT Association Loi 1901 188,00
6574 SUB ASS POUR ACCUEIL PERSONNES AGEES Association Loi 1901 16 058,00
6574 SUBV ANPEIP BOURGOGNE-ENF. INTELLECT. PRECOCES Association Loi 1901 150,00
6574 SUBV BUDOKAN CHALONNAIS Association Loi 1901 9 538,00
6574 SUBV COMITE DE JUMELAGE DE CHALON S SAONE ANNUELLE Association Loi 1901 6 000,00
6574 SUBV UNION AMICALES DES MARINS ET MARINS ANCIENS COMBATTANTS Association Loi 1901 150,00
6574 SUBV UNION FEDERALE CONSOMMATEURS S ET L Association Loi 1901 563,00
6574 SUBV A BADMINTON CLUB Association Loi 1901 1 567,00
6574 SUBV A BOULE CHARREAUX Association Loi 1901 1 347,00
6574 SUBV A BOULE LES CHEMINOTS Association Loi 1901 998,00
6574 SUBV A CHALON TENNIS DE TABLE Association Loi 1901 4 944,00
6574 SUBV A CLUB FOOT US ET CHEER CENTURIONS CHALON Association Loi 1901 200,00
6574 SUBV COMITE ANCIENS COMBATTANTS EN ALGERIE MAROC ET TUNISIE Association Loi 1901 500,00
6574 SUBV A GROUPEMENT DES PECHEURS SPORTIFS VAL DE SAONE Association Loi 1901 1 979,00
6574 SUBV ASS CENTRE INTERCULTUREL CONSEIL FORMATION MEDIATION Association Loi 1901 375,00
6574 SUBV A L ASSOCIATION LES VISITEURS DE PRISON SECTION S&L Association Loi 1901 75,00
6574 SUBV A LA REGIE DES QUARTIERS OUEST CHALONNAIS Association Loi 1901 8 250,00
6574 SUBV A LA REGIE DES QUARTIERS SAINT JEAN Association Loi 1901 3 000,00
6574 SUBV A PELERINS DE COMPOSTELLE EN CHALONNAIS Association Loi 1901 375,00
6574 SUBV A THEATRE ACRAN Association Loi 1901 1 500,00
6574 SUBV ASS SPORTIVE DE KARTING Association Loi 1901 2 153,00
6574 SUBV ASSC. MQ AUBEPINS Association Loi 1901 686,00
6574 SUBV ASSC. MQ PLATEAU Association Loi 1901 686,00
6574 SUBV ASSOCIATION D ENQUETE ET DE MEDIATION (AEM) PROJET AIR Association Loi 1901 40 000,00
6574 SUBV ASSOCIATION LES AMIS DE LA PETANQUE Association Loi 1901 200,00
6574 SUBV ASSOCIATION LES MONOTITUDES Association Loi 1901 375,00
6574 SUBV ASSOCIATION YOSEIKAN BUDO CHALONNAIS Association Loi 1901 1 535,00
6574 SUBV BEBE NAUTIC CHALONNAIS Association Loi 1901 1 824,00
6574 SUBV BILLARD CLUB CHALONNAIS Association Loi 1901 2 959,00
6574 SUBV CENTRE D INFOR DES DROITS DES FEMMES Association Loi 1901 750,00
6574 SUBV CHALON BOWLING CLUB Association Loi 1901 2 513,00
6574 SUBV CHALON CANOE KAYAK Association Loi 1901 1 350,00
6574 SUBV CHALON TRIATHLON CLUB Association Loi 1901 4 000,00
6574 SUBV CLCV CONSOMMATION LOGEMENT ET CADRE DE VIE Association Loi 1901 225,00
6574 SUBV COMITES DE QUARTIER PASTEUR ST JEAN REPUBLIQUE Association Loi 1901 202,00
6574 SUBV CYCLO CLUB CHALONNAIS REPARTITION Association Loi 1901 2 266,00

204
1
VILLE DE CHALON SUR SAONE

SUBVENTIONS VERSEES DANS LE CADRE DU VOTE DU BUDGET PRIMITIF 2019

(article L.2311-7 du CGCT)

Nature juridique de
Nature Objet de la subvention Montant
l'organisme
6574 SUBV FCPE 71 CONSEIL DEPART PARENTS ELEVES Association Loi 1901 375,00
6574 SUBV FULL KARATE CONTACT CHALONNAIS Association Loi 1901 1 517,00
6574 SUBV GYMNASTIQUE VOLONTAIRE CHALONNAISE Association Loi 1901 1 774,00
6574 SUBV MINI AUTO RACING CHALONNAIS Association Loi 1901 444,00
6574 SUBV ORCHESTRE D'HARMONIE ST REMY CHARREAUX Association Loi 1901 9 300,00
6574 SUBV RING OLYMPIQUE CHALONNAIS Association Loi 1901 2 780,00
6574 SUBV SOCIETE COLOMBOPHILE L'HIRONDELLE Association Loi 1901 113,00
6574 SUBV STADE DE TIR CHALON BOURGOGNE Association Loi 1901 4 047,00
6574 SUBV U S E P CHALON VILLE Association Loi 1901 2 011,00
6574 SUBV VELO SPORT CHALONNAIS Association Loi 1901 3 293,00
6574 SUBV VISITES DE MALADES DANS LES ETS HOPITALIERS Association Loi 1901 200,00
6574 SUBV VTT LOISIRS CHALONNAIS Association Loi 1901 3 053,00
6574 SUBV YACHT CLUB Association Loi 1901 3 304,00
6574 SUBV A LA FED. NALE DES DEPORTES, INTERNES, RESISTANTS, PATRIOTES (FNDIRP)
Association Loi 1901 120,00
6574 SUBV ASS DEPARTEMENTALE ASSISTANCE AUX TRANSMISSIONS Association Loi 1901 600,00
6574 SUBV ASSOCIATION BOULISTE ST-JEAN Association Loi 1901 1 626,00
6574 SUBV AU COMITE DE COORDINATION CONF. NALE DU LGT DU CHALONNAIS Association Loi 1901 225,00
6574 SUBV CLUB QUESTIONS POUR UN CHAMPION Association Loi 1901 113,00
6574 SUBV. LA VAILLANTE Association Loi 1901 6 750,00
6574 SUBV. MUSIQUE PLURIEL Association Loi 1901 6 296,00
6574 SUBV A ASS ORNITHOLOGIQUE ET MAMMALOGIQUE DE S ET L - AOMSL Association Loi 1901 375,00
6574 SUBV.ASS.ART IMAGE Association Loi 1901 5 250,00
6574 SUBV.ASS.POUR EXISTER LIBREMENT MIEUX ECRIRE LIRE Association Loi 1901 900,00
6574 SUBV.ASSOCIATION SPORTIVE PREVENTION NAUTIQUE (ASPRENAUT) Association Loi 1901 2 400,00
6574 SUBV.ATELIER DES 3 MUSES Association Loi 1901 3 525,00
6574 SUBV.BIG BAND CHALONNAIS Association Loi 1901 6 296,00
6574 SUBV.CHALON AIKIDO Association Loi 1901 2 500,00
6574 SUBV.CHALON FEMINA Association Loi 1901 3 689,00
6574 SUBV.CLUB 3EME AGE LE BON ACCUEIL Association Loi 1901 173,00
6574 SUBV.CLUB ALPIN FRANCAIS Association Loi 1901 4 692,00
6574 SUBV.COLLEGE - LYCEE LE DEVOIR Association Loi 1901 580,00
6574 SUBV.COMPAGNIE A CONTRETEMPS Association Loi 1901 1 125,00
6574 SUBV.CULTURE ET BIBLIOTHEQUE POUR TOUS Association Loi 1901 300,00
6574 SUBV.FOOTBALL CLUB Association Loi 1901 63 583,00
6574 SUBV.JUDO CLUB CHALONNAIS Association Loi 1901 7 012,00
6574 SUBV.ROLLERS SPORTS CHALON SUR SAONE Association Loi 1901 8 585,00
6574 SUBV.SKI CLUB ALPIN Association Loi 1901 2 775,00
6574 SUBV.STE DE TIR ET EDUC.PHYSIQUE Association Loi 1901 11 792,00
6574 SUBV.STE D'ESCRIME LA RIPOSTE Association Loi 1901 3 002,00
6574 SUBV.UNION NALE DES HARKIS DE SAONE&LOIRE Association Loi 1901 188,00
6574 SUBV.UNION NATIONALE DU SPORT SCOLAIRE (UNSS) Association Loi 1901 8 299,00
6574 SUBV.UNION VELOCIPEDIQUE CHALONNAISE Association Loi 1901 3 694,00
6574 SUBV.VOLLEY BALL CLUB Association Loi 1901 39 200,00

205
2
VILLE DE CHALON SUR SAONE

SUBVENTIONS VERSEES DANS LE CADRE DU VOTE DU BUDGET PRIMITIF 2019

(article L.2311-7 du CGCT)

Nature juridique de
Nature Objet de la subvention Montant
l'organisme
6574 SUBV.WALLABY 71 Association Loi 1901 1 625,00
6574 SUBVA ASSOC CHALONNAISE DE FOOTBALL Association Loi 1901 2 170,00
6574 SUBVENTION ASS SPORTIVE H M C C Association Loi 1901 553,00
6574 SUBVENTION A A.S.T.I. SOLIDARITE AVEC LES TRAVAILLEURS IMMIGRES Association Loi 1901 750,00
6574 SUBVENTION A ASS. "EVEIL DE CHALON SUR SAONE" Association Loi 1901 9 839,00
6574 SUBVENTION A ASS. "UNION GYMNIQUE CHALONNAISE" Association Loi 1901 6 952,00
6574 SUBVENTION A ASSOCIATION AIFA Association Loi 1901 998,00
6574 SUBVENTION A ASSOCIATION ATD QUART MONDE Association Loi 1901 375,00
6574 SUBVENTION A ASSOCIATION INTERNAT SPORTIF EMILAND GAUTHEY Association Loi 1901 7 500,00
6574 SUBVENTION A ATHLETIC CLUB CHALONNAIS Association Loi 1901 4 534,00
6574 SUBVENTION A HABITAT ET HUMANISME SAONE ET LOIRE Association Loi 1901 1 700,00
6574 SUBVENTION A LA CROIX ROUGE FRANCAISE Association Loi 1901 6 750,00
6574 SUBVENTION A LA FAMILLE CHALONNAISE Association Loi 1901 750,00
6574 SUBVENTION A LA FORMATION AEROMODELISME CHALONNAISE Association Loi 1901 1 217,00
6574 SUBVENTION A LA GAULE CHALONNAISE Association Loi 1901 675,00
6574 SUBVENTION A LA LUDOTHEQUE PRETE-MOI UN JOUET Association Loi 1901 173,00
6574 SUBVENTION A LA PREVENTION ROUTIERE Association Loi 1901 600,00
Sté Anonyme d'Economie
6574 SUBVENTION A LA SEM ELAN Mixte à Conseil 118 933,00
d'Administration
6574 SUBVENTION A LA SOCIETE D'ASTRONOMIE DE SAONE ET LOIRE Association Loi 1901 525,00
6574 SUBVENTION A LA SOCIETE DES AMIS DU MUSEE DENON Association Loi 1901 3 750,00
6574 SUBVENTION A LA SOCIETE DES AMIS DU MUSEE NIEPCE Association Loi 1901 3 000,00
6574 SUBVENTION A LA SOCIETE D'HISTOIRE ET D'ARCHEOLOGIE Association Loi 1901 2 625,00
6574 SUBVENTION A LA SOCIETE D'HORTICULTURE Association Loi 1901 4 500,00
6574 SUBVENTION A L'A.S. GOLF Association Loi 1901 3 400,00
6574 SUBVENTION A L'AMICALE DES CHARREAUX Association Loi 1901 202,00
6574 SUBVENTION A L'ASS D'ENTRAIDE DES VEUVES ET ORPHELINS DE GUERRE Association Loi 1901 90,00
6574 SUBVENTION A L'ASS NALE DES ANCIENS COMBATTANTS DE LA RESISTANCE (ANACR)
Association Loi 1901 120,00
6574 SUBVENTION A L'ASSOCIATION "LES AMIS DE L'ECOLE DES CHARREAUX" Association Loi 1901 225,00
6574 SUBVENTION A L'ASSOCIATION ABIGAIL MATHIEU Association Loi 1901 3 000,00
6574 SUBVENTION A L'ASSOCIATION ALFA 3A Association Loi 1901 1 500,00
6574 SUBVENTION A L'ASSOCIATION DPTALE DE PROTECTION CIVILE Association Loi 1901 200,00
6574 SUBVENTION A L'ASSOCIATION ECOLE DU CHAT Association Loi 1901 900,00
6574 SUBVENTION A L'ASSOCIATION LA BOBINE Association Loi 1901 3 825,00
6574 SUBVENTION A L'ASSOCIATION SPORTIVE I.U.T. DE CHALON Association Loi 1901 525,00
6574 SUBVENTION A L'ENSEMBLE VOCAL DE BOURGOGNE Association Loi 1901 3 795,00
6574 SUBVENTION A L'ENTENTE CHALONNAISE D'ATHLETISME Association Loi 1901 10 346,00
6574 SUBVENTION A L'HARMONIE MUNICIPALE Association Loi 1901 11 250,00
6574 SUBVENTION A LIRE A L'HOPITAL Association Loi 1901 375,00
6574 SUBVENTION A L'OFFICE MUNICIPAL DES SPORTS Association Loi 1901 24 000,00
6574 SUBVENTION A L'UNION DES COMITES DE QUARTIERS Association Loi 1901 2 500,00
6574 SUBVENTION A L'UNION LOCALE C.F.D.T. Syndicat 1 828,00
6574 SUBVENTION A L'UNION LOCALE C.G.T. Syndicat 3 335,00

206
3
VILLE DE CHALON SUR SAONE

SUBVENTIONS VERSEES DANS LE CADRE DU VOTE DU BUDGET PRIMITIF 2019

(article L.2311-7 du CGCT)

Nature juridique de
Nature Objet de la subvention Montant
l'organisme
6574 SUBVENTION A L'UNION LOCALE F.O. Syndicat 1 266,00
6574 SUBVENTION A L'UNION NATIONALE DES COMBATTANTS Association Loi 1901 120,00
6574 SUBVENTION A MICROTEL Association Loi 1901 375,00
6574 SUBVENTION A MOSAIQUE Association Loi 1901 160 639,00
6574 SUBVENTION A RAINBOW Association Loi 1901 750,00
6574 SUBVENTION A STE SCIENCES NAT. DE S&L ET MYCOLOGIQUES DE CHALON REUNIES
Association Loi 1901 450,00
6574 SUBVENTION A TAI CHI CHUAN CHALON Association Loi 1901 971,00
6574 SUBVENTION A TOTORS ET CIE Association Loi 1901 3 225,00
6574 SUBVENTION A TRESORS DE FERVEUR Association Loi 1901 345,00
6574 SUBVENTION A TYPO Association Loi 1901 500,00
6574 SUBVENTION A UNIVERSITE POPULAIRE Association Loi 1901 1 500,00
6574 SUBVENTION ACADEMIE DE FOOTBALL DE CHALON S/S Association Loi 1901 1 500,00
6574 SUBVENTION ACCUEIL VILLE FRANCAISES Association Loi 1901 525,00
6574 SUBVENTION ACFANOMA Association Loi 1901 188,00
6574 SUBVENTION AIR CHALON CLUB OMS Association Loi 1901 907,00
6574 SUBVENTION AMAVIP (MEDIATION SOCIALE JUSTICE) Association Loi 1901 9 000,00
6574 SUBVENTION AMICALE BOULES DU PONT DE FER Association Loi 1901 742,00
6574 SUBVENTION AQUARIOPHILIE Association Loi 1901 5 625,00
6574 SUBVENTION ARIANE Association Loi 1901 375,00
6574 SUBVENTION ASPTT CYLISME Association Loi 1901 675,00
6574 SUBVENTION ASS SPORTIVE DES SOURDS Association Loi 1901 1 499,00
6574 SUBVENTION ASSOCIATION CHEVEUX D'ARGENT Association Loi 1901 405,00
6574 SUBVENTION ASSOCIATION CLAIR LOGIS Association Loi 1901 563,00
6574 SUBVENTION ASSOCIATION CLAIR SOLEIL Association Loi 1901 353,00
6574 SUBVENTION ASSOCIATION DENTELLES SUR SAONE Association Loi 1901 150,00
6574 SUBVENTION ASSOCIATION ECOUTE ET SOUTIEN Association Loi 1901 200,00
6574 SUBVENTION ASSOCIATION LA CHAPKA DU DAHUT Association Loi 1901 500,00
6574 SUBVENTION ASSOCIATION LA PASSERELLE Association Loi 1901 315,00
6574 SUBVENTION ASSOCIATION MAISON QUARTIER PAIX CHARREAUX Association Loi 1901 686,00
6574 SUBVENTION ASSOCIATION MANDOL IN ECHO Association Loi 1901 500,00
6574 SUBVENTION ASSOCIATION SE CANTAN Association Loi 1901 1 830,00
6574 SUBVENTION ASSOCIATION SOLIDAIRES Association Loi 1901 300,00
6574 SUBVENTION ASSOCIATION TMX COMPETITION Association Loi 1901 900,00
6574 SUBVENTION AU 8/16 CHALONNAIS Association Loi 1901 675,00
6574 SUBVENTION AU CERCLE GENEALOGIQUE DE CHALON SUR SAONE Association Loi 1901 225,00
6574 SUBVENTION AU CHALON BASKET CLUB Association Loi 1901 68 000,00
6574 SUBVENTION AU CLUB AMATEUR MAISON EUROPEENNE PHOTO (CAMEP) Association Loi 1901 825,00
6574 SUBVENTION AU CLUB DES CHIFFRES ET DES LETTRES Association Loi 1901 90,00
6574 SUBVENTION AU CLUB RADIO AMATEUR CHALONNAIS Association Loi 1901 150,00
6574 SUBVENTION AU COMITE CHALONNAIS DES JOURNEES DE NEIGE Association Loi 1901 3 750,00
6574 SUBVENTION AU COMITE DE LIAISONS DES ASSO.ANCIENS COMBATTANTS Association Loi 1901 225,00
6574 SUBVENTION AU COMITE DES FETES Association Loi 1901 152 750,00
6574 SUBVENTION AU COMITE DES FOIRES Association Loi 1901 12 000,00

207
4
VILLE DE CHALON SUR SAONE

SUBVENTIONS VERSEES DANS LE CADRE DU VOTE DU BUDGET PRIMITIF 2019

(article L.2311-7 du CGCT)

Nature juridique de
Nature Objet de la subvention Montant
l'organisme
6574 SUBVENTION AU COSCA Association Loi 1901 72 130,00
6574 SUBVENTION AU GROUPEMENT DES POILUS D'ORIENT Association Loi 1901 60,00
6574 SUBVENTION AU HAND BALL CLUB Association Loi 1901 45 000,00
6574 SUBVENTION AU MUSEE DU SOUVENIR DU COMBATTANT Association Loi 1901 1 125,00
6574 SUBVENTION AU RUGBY FEMININ CHALONNAIS LES COQUELICOTS Association Loi 1901 8 650,00
6574 SUBVENTION AU SCRAB CLUB Association Loi 1901 113,00
6574 SUBVENTION AU SECOURS CATHOLIQUE - DELEGATION DE CHALON/S. Association Loi 1901 375,00
6574 SUBVENTION AU SECOURS POPULAIRE FRANCAIS Association Loi 1901 450,00
6574 SUBVENTION AU SYNDICAT DES COMMERCANTS NON SEDENTAIRES Association Loi 1901 1 125,00
6574 SUBVENTION AU SYNDICAT UNSA Syndicat 471,00
6574 SUBV AUX ANCIENNES ET ANCIENS ELEVES DES COLLEGES ET LYCEES DE CHALON
Association Loi 1901 113,00
6574 SUBVENTION BRIGAGE DES COMPOTES Association Loi 1901 250,00
6574 SUBVENTION BULLES DE BOURGOGNE Association Loi 1901 3 300,00
6574 SUBVENTION CAP AU LARGE Association Loi 1901 500,00
6574 SUBVENTION CARNA TEAM CHALONNAIS Association Loi 1901 400,00
6574 SUBVENTION CHALON PLAISANCE Association Loi 1901 375,00
6574 SUBVENTION COMITE DEPARTEMENTAL D'ACCES AU DROIT DE SAONE & LOIRE Association Loi 1901 8 298,00
6574 SUBVENTION CONFEDERATION NATIONALE DU LOGEMENT CNL71 Association Loi 1901 135,00
6574 SUBVENTION DES COMITES DE QUARTIER BOUCICAUT Association Loi 1901 202,00
6574 SUBVENTION DES COMITES DE QUARTIER CARLOUP REPUBLIQUE PLACE DE BEAUNE
Association Loi 1901 202,00
6574 SUBVENTION DES COMITES DE QUARTIER DE LA CITADELLE Association Loi 1901 202,00
6574 SUBVENTION DES COMITES DE QUARTIER DE SAINT JEAN DES VIGNES Association Loi 1901 202,00
6574 SUBVENTION DES COMITES DE QUARTIER DE SAINT LAURENT Association Loi 1901 202,00
6574 SUBVENTION DES COMITES DE QUARTIER DES AUBEPINS Association Loi 1901 202,00
6574 SUBVENTION DES COMITES DE QUARTIER DES CLAIRS LOGIS Association Loi 1901 202,00
6574 SUBVENTION DES COMITES DE QUARTIER DES PRES SAINT JEAN Association Loi 1901 202,00
6574 SUBVENTION DES COMITES DE QUARTIER DU PLATEAU SAINT JEAN Association Loi 1901 202,00
6574 SUBVENTION DES COMITES DE QUARTIER SAINT COSME Association Loi 1901 202,00
6574 SUBVENTION ELAN SPORTIF Association Loi 1901 36 136,00
6574 SUBVENTION ESPACE DANCE Association Loi 1901 695,00
6574 SUBVENTION EXCEPTION. VOLLEY BALL CLUB Association Loi 1901 30 000,00
6574 SUBVENTION FABLAB DU CHALONNAIS Association Loi 1901 1 000,00
6574 SUBVENTION GRAND CHALON ATHLETISME Association Loi 1901 3 173,00
6574 SUBVENTION GROUPE CARNAVALESQUE WOLDATE Association Loi 1901 400,00
6574 SUBVENTION GROUPE CHALONNAIS DE LA RETRAITE SPORTIVE Association Loi 1901 2 482,00
6574 SUBVENTION JAPON SUR SAONE Association Loi 1901 200,00
6574 SUBVENTION JAZZ CLUB Association Loi 1901 32 111,00
6574 SUBVENTION JEUNE CHAMBRE ECONOMIQUE Association Loi 1901 500,00
6574 SUBVENTION KARATE BOXING CHALONNAIS Association Loi 1901 2 397,00
6574 SUBVENTION KRAV MAGA ACADEMY 71 Association Loi 1901 200,00
6574 SUBVENTION LA BOULE D OR Association Loi 1901 1 619,00
6574 SUBVENTION LA VOIX EST LIBRE Association Loi 1901 618,00
6574 SUBVENTION LES FEES COMIQUES Association Loi 1901 100,00

208
5
VILLE DE CHALON SUR SAONE

SUBVENTIONS VERSEES DANS LE CADRE DU VOTE DU BUDGET PRIMITIF 2019

(article L.2311-7 du CGCT)

Nature juridique de
Nature Objet de la subvention Montant
l'organisme
6574 SUBVENTION LES RETRAITES DE L'ILE ST-LAURENT Association Loi 1901 274,00
6574 SUBVENTION LES RONDES DE NUIT Association Loi 1901 375,00
6574 SUBVENTION LIGUE DES DROITS DE L'HOMME Association Loi 1901 375,00
6574 SUBVENTION OPUS 71 - CHOEUR DE CHAMBRE Association Loi 1901 3 149,00
6574 SUBVENTION ORCHESTRE DE CHAMBRE Association Loi 1901 5 500,00
6574 SUBVENTION PLONGEE LOISIRS CHALON Association Loi 1901 1 832,00
6574 SUBVENTION PROJETS Association Loi 1901 10 000,00
6574 SUBVENTION QI GONG 71 Association Loi 1901 917,00
6574 SUBVENTION RUGBY TANGO CHALONNAIS Association Loi 1901 80 000,00
6574 SUBVENTION SAUVEGARDE 71 Association Loi 1901 55 730,00
6574 SUBVENTION SING IT OUT CHALON Association Loi 1901 500,00
6574 SUBVENTION SQUASH CLUB DES ROTONDES Association Loi 1901 1 364,00
6574 SUBVENTION TENNIS CLUB CHALON Association Loi 1901 9 744,00
6574 SUBVENTION AUX COMMERCANTS DU QUARTIER CITADELLE Association Loi 1901 1 000,00
6574 SUBVENTION A ASS CERCLE CONSERVATEURS IMAGE LATENTE Association Loi 1901 9 000,00
6574 SUBVENTION A ELOE Association Loi 1901 2 341,00
6574 SUBVENTION A VELO SUR SAONE Association Loi 1901 600,00
6574 SUBVENTION A VOIX YOU VOIX YELLES Association Loi 1901 225,00
6574 SUBVENTION ASSOCIATIONS PRELUDE A LA LYRE Association Loi 1901 2 100,00
6574 SUBVENTION AU PHOTO CLUB NICEPHORE NIEPCE Association Loi 1901 600,00
6574 SUBVENTION AUX ARTS ETC Association Loi 1901 300,00
6574 SUBVENTION CHORALE LA PASTOURELLE Association Loi 1901 946,00
6574 SUBVENTION CIE DES FRANCS ARCHERS Association Loi 1901 2 211,00
6574 SUBVENTION CLUB AMITIES BELOTE Association Loi 1901 600,00
6574 SUBVENTION CLUB TEMPS DES COPAINS Association Loi 1901 405,00
6574 SUBVENTION COMITE D'ORGANISATION CONCOURS DE LA RESISTANCE ET DE LAAssociation
DEPORTATIONLoi 1901 100,00
6574 SUBVENTION CONFEDERATION DES CADRES Association Loi 1901 752,00
6574 SUBVENTION DE FONCTIONNEMENT CHALON ESTUDIANTINA Association Loi 1901 8 000,00
6574 SUBVENTION ENSEMBLE CHORAL CHALONNAIS Association Loi 1901 4 650,00
6574 SUBVENTION FESTIVAL DES MONTGOLFIERES Association Loi 1901 4 650,00
6574 SUBVENTION GRAND CHALON SPORT ADAPTE Association Loi 1901 375,00
6574 SUBVENTION LA CIMADE 71 Association Loi 1901 200,00
6574 SUBVENTION LA SESTINA Association Loi 1901 5 175,00
6574 SUBVENTION MAITRISE CHALONNAISE SAINT CHARLES Association Loi 1901 1 500,00
6574 SUBVENTION P ART AGE Association Loi 1901 225,00
6574 SUBVENTION TAROT CLUB Association Loi 1901 225,00
6574 SUBVENTION UNION NATIONALE DES PARACHUTISTES Association Loi 1901 113,00
6574 SUV. A ASSOCIATION LIVRALIRE Association Loi 1901 2 000,00
6574 TOUR DE FRANCE SUBV ASSO AMAURY Association Loi 1901 72 000,00

209
6
RAPPORT AU
CONSEIL MUNICIPAL DU 11 AVRIL 2019
31 Transfert de la compétence GEMAPI - Attribution de Compensation (AC) - Montant définitif

Rapporteur : Monsieur Maxime RAVENET

DÉLÉGATION AUX RESSOURCES


DIRECTION DES FINANCES

N° de l'ordre du jour : 31
Rapporteur : Monsieur Maxime RAVENET

Transfert de la compétence GEMAPI - Attribution de


Compensation (AC) - Montant définitif

EXPOSE

Rappel du contexte :

A compter du 1er janvier 2018, le Grand Chalon s’est vu confier la compétence Gestion des Milieux
Aquatiques et Prévention des Inondations (GEMAPI), compétence créée par la loi de Modernisation
de l’Action Territoriale et l’Affirmation des Métropoles (MAPTAM) n°2014-58 du 27 janvier 2014,
et confiée aux EPCI à fiscalité propre par la loi NOTRe n°2015-991 du 7 août 2015 portant
Nouvelle Organisation Territoriale de la République.

Dans ce cadre, depuis plusieurs mois, une étude a été réalisée afin d’identifier l’impact de ce
transfert de compétence pour le Grand Chalon et les communes membres.

A la suite de ces travaux, et conformément à l’article 1609 nonies C du Code Général des Impôts, le
transfert de charges lié à cette prise de compétence a fait l’objet d’une évaluation par la
Commission Locale d’Evaluation des Charges Transférées (CLECT).

La CLECT s’est tenue le 18 octobre 2018 et a approuvé à l’unanimité la méthode d’évaluation des
charges transférées liées à la prise de compétence GEMAPI, ainsi que le rapport d’évaluation.

Le rapport de la CLECT du 18 octobre 2018 a été notifié aux communes membres, afin que ces
dernières délibèrent sur les conclusions du rapport.

En outre, le Conseil communautaire a délibéré le 13 décembre 2018 sur les montants définitifs
prévisionnels des Attributions de Compensation (AC) dans l’attente des délibérations des
communes sur le rapport de la CLECT du 18 octobre 2018.

210
Les communes membres ont donc été invitées à délibérer sur le rapport de la CLECT du 18 octobre
2018, et la majorité qualifiée a été atteinte. Ainsi, cela a permis au Conseil communautaire de
délibérer, dans sa séance du 13 février 2019, sur les montants définitifs des AC pour les 37
communes impactées par un transfert de charges lié à la compétence GEMAPI.

Description du dispositif proposé :

Après délibération du Conseil communautaire, il appartient à la commune de délibérer à son tour


sur le montant de l’AC définitive, telle que présentée en annexe.

Il est donc proposé au Conseil municipal de se prononcer sur le montant de l’AC définitive qui
s’élève donc dorénavant à 8 720 549 €, consécutivement au transfert de charges lié à la compétence
GEMAPI.

DECISION

Cadre juridique :

Vu l’article 1609 nonies C du Code Général des Impôts,

Vu la délibération du Conseil communautaire n° CC-2017-10-4-1 du 25 octobre 2017 relative à la


prise de compétence GEMAPI,

Vu l’arrêté préfectoral n°71-2017-12-22-006 du 22 décembre 2017 relatif à la modification des


statuts du Grand Chalon,

Vu le rapport de la CLECT du 18 octobre 2018,

Vu les délibérations favorables des communes sur les rapports de la CLECT du 18 octobre 2018,

Vu la délibération du Conseil communautaire n°CC-2018-12-13-1 du 13 décembre 2018 sur la


compétence GEMAPI et les montants définitifs prévisionnels des attributions de compensation,

Vu la délibération du Conseil communautaire n° CC-2019-02-14-1 du 13 février 2019 Compétence


GEMAPI – Attributions de compensation (AC) – Montants définitifs,

Vu le tableau joint en annexe,

Il est demandé au Conseil municipal :

 D’approuver, à compter du 1er janvier 2018, l’Attribution de Compensation définitive issue


du vote de la CLETC du 18 octobre 2018 en tant qu’Attribution de Compensation définitive
qui s’élève à 8 720 549 €, conformément au tableau joint en annexe.

211
Annexe au rapport - Compétence GEMAPI - Attribution de compensation (AC)

Montants définitifs - AC 2018

Attributions de Attributions de compensation


Coût net charges
EN € compensation avant définitives 2018 après
transférées GEMAPI
transfert GEMAPI transfert GEMAPI

ALLEREY-SUR-SAONE 13 557 1 807 11 750


ALUZE -3 394 0 -3 394
BARIZEY -13 061 485 -13 546
BOUZERON 17 602 0 17 602
CHALON-SUR-SAONE 8 727 250 6 701 8 720 549
CHAMILLY -1 908 0 -1 908
CHAMPFORGEUIL 915 186 1 861 913 325
CHARRECEY 9 782 0 9 782
CHASSEY-LE-CAMP 16 834 1 256 15 578
CHATENOY-EN-BRESSE -91 466 0 -91 466
CHATENOY-LE-ROYAL 1 164 961 4 828 1 160 133
CHEILLY-LES-MARANGES -1 963 1 783 -3 746
CRISSEY 828 036 0 828 036
DEMIGNY -1 689 3 547 -5 236
DENNEVY 20 777 1 228 19 549
DRACY-LE-FORT 126 487 1 961 124 526
EPERVANS -1 135 0 -1 135
FARGES-LES-CHALON -10 590 463 -11 053
FONTAINES 120 088 3 191 116 897
FRAGNES-LA LOYERE 567 422 1 880 565 542
GERGY -130 131 0 -130 131
GIVRY -29 223 5 016 -34 239
JAMBLES -25 208 1 838 -27 046
LA CHARMEE -38 843 1 001 -39 844
LANS -59 282 0 -59 282
LESSARD-LE-NATIONAL -25 123 0 -25 123
LUX -16 554 13 999 -30 553
MARNAY -34 872 1 132 -36 004
MELLECEY -51 715 3 157 -54 872
MERCRUREY 70 099 3 101 66 998
OSLON -84 524 0 -84 524
REMIGNY -920 1 001 -1 921
RULLY 59 480 1 959 57 521
SAINT-BERAIN-SUR-DHEUNE -3 824 2 243 -6 067
SAINT-DENIS-DE-VAUX -19 166 474 -19 640
SAINT-DESERT 52 735 1 881 50 854
SAINT-GILLES 8 496 967 7 529
SAINT-JEAN-DE-VAUX -25 701 707 -26 408
SAINT-LEGER-SUR-DHEUNE 339 448 2 682 336 766
SAINT-LOUP-GEANGES 102 678 3 946 98 732
SAINT-LOUP-DE-VARENNES -2 509 0 -2 509
SAINT-MARCEL 2 785 994 19 222 2 766 772
SAINT-MARD-DE-VAUX -21 164 825 -21 989
SAINT-MARTIN-SOUS-MONTAIGU -11 849 778 -12 627
SAINT-REMY 435 608 4 686 430 922
SAINT-SERNIN-DU-PLAIN 35 194 0 35 194
SAMPIGNY-LES-MARANGES 4 861 902 3 959
SASSENAY -104 888 0 -104 888
SEVREY 82 233 706 81 527
VARENNES-LE-GRAND -24 183 4 492 -28 675
VIREY-LE-GRAND -86 701 1 939 -88 640
TOTAL 15 583 222 109 645 15 473 577

212